Bouncing : Importance et Mode d’Emploi

Publié dans Premier Rendez-vous par
ArtDeSeduire.Com

Bouncing1 Bouncing : Importance et Mode dEmploi

La première fois que je suis tombé sur un texte qui parlait de « Bouncing », c’était dans The Game, le roman initiatique de Neil Strauss, best-seller dévoilant l’existence, les points forts et les travers de la communauté de la séduction.

J’ai eu la chance de discuter avec l’auteur lors d’un de ses passages à Paris, et un de nos points d’accroche fut le « bouncing », qui me paraissait trop américain dans la manière où il le présentait.

Concrètement, le bouncing est un accélérateur de confiance, une stratégie de mouvement qui permet de créer du confort avec votre target encore plus rapidement qu’une méthode standard.

Le but en deux mots : « bouncer » d’endroits en endroits, passer d’un bar à l’autre, d’un club à un autre. Enchaîner pour lui montrer la diversité de votre monde, pour lui faire éprouver une palette d’émotions complète.

Pourquoi le bouncing est-il une bonne carte à jouer pour séduire une fille?

Imaginez la demoiselle au réveil. Elle se demande ce qu’elle a fait la veille. Que de bons souvenirs ! Toute la nuit avec un gars super (vous) et vos potes sympa, en mode Entourage !

Vous la rencontrez tout d’abord avec des amies à elle dans un bar, puis les invitez à rejoindre votre groupe de potes dans un autre bar, avant de partir tous ensemble en boîte quelque part. Ne voilà pas la recette d’une soirée savoureuse, voire inoubliable ?

L’intérêt du bouncing

Accroître votre familiarité.

Le fait de changer d’endroit vous permet de discuter

  • de la déco qu’elle trouve sympa ou non (« et chez toi, c’est comment ? Plutôt décoré oriental ou minimaliste à la Barney Stinson ? »),
  • du service (« Mon dieu, le barman est vraiment génial ! J’adore les types qui décorent les cocktails, c’est tellement rare, ça me rappelle mes dernières vacances en Thaïlande, tiens, et toi tes dernières vacances elles remontent à quand ? »),
  • de la musique (ça c’est surtout pour vous permettre de comprendre ce qu’elle recherche sur un dance-floor : plutôt généraliste, zouk, rnb, rock ou house ?), etc.

Comparer

Entre l’endroit 1 et l’endroit 2, quel est le meilleur bar ? Pourquoi ? Pourquoi vous préférez la population ici que là-bas ? Pourquoi les serveurs sont-ils mieux habillés ? Les cocktails plus chers sont-ils meilleurs ?

Dans le deuxième endroit dans lequel vous vous arrêtez, c’est le moment de lancer la conversation « aventure ».

Un de mes classiques préférés : « Sur une échelle de l’aventure de 1 à 10, 1 étant la soirée en pantoufles et 10 la soirée Very Bad Trip qui finit au poste, tu te sens à combien ? Moi je crois que je suis à 9, je me sens prêt pour la tournée des grands ducs ! »

Si elle n’est pas minimum à 7, c’est que vous ne l’avez pas encore assez chauffée.

Fabriquer du souvenir

Quand elle repensera à cette soirée, il n’y aura pas un seul cadre, une seule image, mais plusieurs ambiances, plusieurs décors, plusieurs plaisirs et saveurs avec un seul lien commun : vous, l’instigateur de cette soirée magique.

Entre 23 heures et 5 heures du matin, vous aurez fabriqué plus de souvenirs différents en 3 endroits qu’en 3 fois dans un seul endroit. La magie du bouncing !

Que de belles histoires à raconter à ses copines / à partager avec ses copines. Quand on sait à quel point la validation de ses amies est importante, ne lésinez pas sur les déplacements nocturnes !

Comment préparer un bon bouncing ?

Ca se prépare, l’aventure, le bouncing. Un bouncing où vous rentrez partout, c’est mieux qu’un bouncing de rue.

Pensez-y à l’avance et allez le plus possible dans des endroits où vous êtes « connus ». Vous ne vous ferez pas recaler (ce qui n’est jamais plaisant quand vous êtes en date ). Si possible, allez là où vous connaissez les videurs, le physio, le barman ou les serveurs.

Donc : rencontrez les gens, sortez, bougez vous avant, plutôt que de compter sur votre chance le soir de la sortie.

Et oui, un bon bouncing c’est aussi posséder vos adresses habituelles. Sans en faire des tonnes (pas la peine de lancer des : « Ahhh, enfin à la maison ! » quand vous entrez dans un bar), si vous êtes vraiment là-bas comme à la maison, le patron, les employés vous salueront.

La demoiselle appréciera d’entrer dans votre monde.

D’où l’intérêt de travailler son lifestyle en amont !

Votre look sera aussi adapté à la situation : pour ne prendre la porte d’aucun club, je vous conseille d’être toujours bien sapé. Vous ne pouvez pas faire confiance à vos amis, il y en a toujours qui arrivent en baskets ou avec de vieux pulls rédhibitoires.

Soyez celui qui est irréprochable. Puis apprenez les règles de la night à vos amis. Savoir s’entourer, c’est la base.

Bouncing à pied, bouncing léger?

Pensez à vos cheries… En talons de 12 cm, ce ne sont pas de grandes marcheuses. Connaissez l’environnement, les rues alentour, ayez toujours le numéro d’un taxi dans votre téléphone portable.

Le pro bounce en taxi, mieux encore si vous avez de la chance : dans un taxi sympa qui est dans l’ambiance. Toujours essayer de faire du taxi un allié qui passe du disco ou de la musique punchy !

Evitez absolument les temps morts, si vous ne voulez pas que l’intérêt qu’elle a pour vous retombe. Si les filles que vous convoitez sont des divas, ce sera taxi ou rien. Elles ne se déplacent pas facilement, ce sont des HB10, elles savent leur valeur.

La voiture fait toujours son effet, ainsi que le scooter. Le scooter, cheval des temps moderne, voilà le moyen de transport à privilégier si vous êtes en tête à tête.

Bouncer français !

Bonus track en VF : pourquoi le bouncing à l’américaine est forcément différent de « la tournée » à la française ? En relisant la Mystery Method et The Game, vous vous rendrez compte qu’une de leurs phrases fétiches est « Let’s grab a bite », allons manger un morceau.

Quand on se rend aux States, on comprend pourquoi : il y a des restaurants, des snacks à chaque coin de rue. Pour passer d’un club à l’autre, tu passes forcément devant des tonnes de bouffe. Tentant !

Dans l’Hexagone, l’art de la table est beaucoup plus structuré : petit-déjeuner / déjeuner / apéro / dîner. A la limite, le 5ème repas arrive en fin de nuit : chez les grands fêtards on connaît toujours de bonnes adresses ouvertes de nuit pour terminer autour d’un bon repas.

Si on ne connaît pas de bon restaurant et qu’on n’a pas envie de quitter toute la bande de potes avec laquelle on est, il y en a bien un qui s’improvisera cuisinier. Si elle vous suit à ce moment-là, il est probable qu’elle finisse chez vous, si vos wingmen sont assez intelligents pour s’éclipser en temps voulu.

Un bon combo français : apéro / dîner / verre dans un bar / verre dans un pub dansant / club / retour à la maison.

A vous de tester les variations, avec ciné, concert, promenade… Et livrez-nous vos combos de bouncing les plus efficaces ! Qui sait, vous trouverez peut-être même des endroits où faire l’amour !

Sélim, a.k.a Monsieur Jacques

banner parler aux femmes Bouncing : Importance et Mode dEmploi
banner parler aux femmes Bouncing : Importance et Mode dEmploi
Banner 50phrases Bouncing : Importance et Mode dEmploi
Banner 50phrases Bouncing : Importance et Mode dEmploi
Bann TechniqueAstucieuse v2 Bouncing : Importance et Mode dEmploi
Bann TechniqueAstucieuse v2 Bouncing : Importance et Mode dEmploi
21 COMMENTAIRES
  • leirbaG dit :

    Merci pour cet article!
    Très util, et aide à se mettre en confiance soi même paralèllement, de mon point de vue du moins…

  • Korm dit :

    Excellent article. J’ai revu bien des soirées défiler dans ma mémoire ^^

  • Papiche21 dit :

    Mdr les paillettes, j’avoue je l’ai fait également, mais le pb dans tout ça c’est que c’est éphémère, que ça coûte un paquet d’oseille généralement et enfin il faut être dans une grande ville pour bénéficier de tout ça! Sinon ça a bien fonctionné pour moi, mais après il faut sans cesse de renouveler! Bref c’est très dur de maintenir ce niveau tous weekends. Il faut enfin être du genre fêtard. Personnellement, je pense que les nanas attirées par les paillettes sont très difficiles a conserver et très exigeantes.. Ça dure rarement si l’on est pas soi meme un accro aux paillettes. Donc moi ce qui m’intéresse ce sont dsvantage des type dendroit, pas cher ou gratuits pour un bon bouncing, car tout ce qui est payant, ça on peut toujours trouver.. Je sais il ya les parcs, mais avez vois d’autres types de lieux qui intéressent les nanas? Et pas trop trop cher

  • Papiche21 dit :

    Ps: La séduction, c’est quand même bien une histoire de pognon.. -_-‘ et les femmes sont génétiquement programmées depuis la nuit des temps… ;-) bref la journée de la femme qui me tape sur le système xD

  • lucien dit :

    A quand une section pour les hommes mariés qui doivent continuellement arriver à séduire leur femme qui « contrôlent notre accès au sexe »? Car dans tous les articles que je lis, je vois une constante: c’est à 99% pour des « premiers rdv », des dates styles on-shot, mais rien sur la durée.

    Merci et au plaisir de vous lire.

  • papiche21 dit :

    @ lucien et pas que pour les hommes mariés, simplement pour déjouer ce contrôle, c’est aussi simple

  • Monsieur Jacques dit :

    @Leirbag : on est là pour ça !

    @Korm : retraité, déjà ?

    @Papiche21 : projets, santé, argent, lifestyle, toutes les caractéristiques de l’Alpha en somme.
    Je pense qu’un tel niveau de vie n’est pas tenable, ni souhaitable sur le long terme. Je souhaite à chacun ici de se poser et de trouver sa femme. Normalement, une fois posé, on a tendance à se calmer et à recentrer les dépenses sur d’autres postes budgétaires.

    @Lucien : remarque très pertinente, on réfléchit à ce délicat sujet.

  • Johnnie SW dit :

    Voilà un sujet qui se démarque des autres.

    Le life style, toujours important.

    J’ai déjà testé le boucing avec des amis, sans le savoir. En réalité, on le fait souvent. ;)

  • MisterJock dit :

    C’est sur que l’exemple de la soirée apéro, diner etc respect bien les étapes et fait bien gentleman mais on est obliger d’dépenser autant ? moi j’voyai bien la soirée un peu comme dans l’arnacoeur, on balade la fille dans des endroits qu’on connait ou parfois risqué pour l’excitation, com ca on découvre à deux les endroits, on rigoles ensemble des choses qu’on découvre enfin bon, un truc plus en free-style quoi ! qu’en pensez vous ??

  • Monsieur Jacques dit :

    @Johnnie SW : le faire en le sachant pourquoi on le fait et quels sont les effets attendus, c’est encore mieux ^^

    @MisterJock : quand tu vis au pôle Nord, les balades, tu fais attention !
    Je recommande tout le temps d’avoir un « tour ». Savoir où tu vas passer, jouer le guide touristique pour elle dans « ta ville », vue par « tes yeux ».
    Elle doit craquer à coup sûr.

    Mais attention aux talons… Elles ne peuvent pas marcher longtemps, les pauvres petites. Ou alors vous pouvez les prévenir avant.

  • Mehdi dit :

    Autant qu’amateur de musique, j’essaierai de faire monter la chaleur graduellement ;) quand c’est graduelle, on le sent venir de l’intérieur, on s’excite, et on explose ^^ je la plain déjà la pauvre, c’est pas tout les jours qu’on a l’occasion de vivre une soirée aussi pleinement :p
    grâce à qui ????

    Sélim et Mr Jaques !!!

  • mrmichu dit :

    Je confirme, une fois, cent fois mille fois !!!

    Bordel, ça transforme une bonne soirée, en LA soirée, celle qui fera qu’on se rappelle de vous pendant des lustres.

  • brundhomme dit :

    C’est très vrai, à l’époque je l’avais fais sans connaitre la technique et j’aurai pu KC ma cible à la fin du RDV. Mais bon j’étais pas aussi couillu :).
    En tout cas si on sais choisir les lieux c’est que du bonus!

  • xllab dit :

    Bref, c’est faire sortir la fille dans plein d’endroits différents. Cela vous donne non seulement une confiance plus grande de la part de la fille mais aussi l’impression de mieux vous connaître. En outre, ça vous permet de ne pas tout miser sur un seul dîner au resto par exemple.

  • Pragmatic-feline dit :

    Mais il est super cet article ^^ je suis en lecture de The Game, la chance d’avoir côtoyé Neil Strauss un instant ;).

    Très bon ce concept effectivement, et c’est vrai, les meilleurs soirées dont on se souvient, c’est celles où l’on a fait un max de trucs en peu de temps ;). J’adhère.

    PS : Je soutien l’idée de la section « homme marié », ça permettrai d’appréhender correctement la situation en plus :p.

  • Killoy dit :

    « minimaliste à la Barney Stinson » > fan de How i met your mother et des techniques de séduction à la Barney repéré.

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)