Séduire et Voyager : l’Education d’Un Homme…

Publié dans Lifestyle et réussite par Art de Séduire le 11/04/2012

Seduire et voyager Séduire et Voyager : l’Education d’Un Homme...
On adore laisser nos fidèles lecteurs parler de séduction.

Et qui mieux que notre voyageur R. pour illustrer ce merveilleux proverbe : « Les voyages forment la jeunesse »… Let’s go !

Vous passez vos journées à bosser. Le printemps n’a pas tenu ses promesses de jours ensoleillés. Certains ont la tête dans le guidon pour les examens et concours. Vous ne pensez qu’à une chose : vous évader, prendre le large, faire la fête. Bref, vous voulez partir en vacances.

Aller voir Mamie a la campagne ? Bof bof. Partir avec les parents à la Bourboule ? Aie !

Vous faire le même trip que l’an passé avec les potes à Biarritz ? Ce serait pas mal…

Mais tant que vous y êtes, pourquoi ne pas tenter les vacances à l’étranger ? Pourquoi ne pas essayer les techniques de drague fraîchement acquises grâce à ADS sur une jolie Ukrainienne, une charmante Slovaque voire une délicieuse asiatique ou une pétillante latina ?

Bien plus abordable financièrement que vous ne le pensez, l’escapade en terre inconnue est un parfait terrain de jeu pour améliorer votre inner game et tester vos techniques de drague.

Intéressés ? C’est parti, faites vos bagages ! On décolle !

Le monde à portée de main et de bourse

Il est bien plus aisé de voyager que du temps de vos parents !

Vous pouvez voyager n’importe où en Europe avec une simple carte d’identité. Le réseau ferroviaire européen vous permet de vous rendre n’importe où, à moindre frais. Vous préférez le bus de nuit ? 24 heures de Paris à Budapest capitale du p*rno euh…hum…de la Hongrie, pour quelques dizaines d’euros.

Et pourquoi vous limiter à l’Europe ?

The World is Yours !

On ne compte plus les propositions de vols low-cost et ce, tout au long de l’année. Un aller-retour Paris-New York peut coûter moins de 450 euros, un Paris-Pékin peut se trouver à 600 Euros, avec possibilité de visiter la Corée du Sud via ferry…

Pour dormir, la bible est hostelworld.com.

Les hostels sont les fameuses « auberges de jeunesse », idéals pour faire de nouvelles rencontres.

Important : une nuit en dortoir (dans une chambre de 3 lits superposés en général) vous coûtera moins de 10 euros en Europe centrale, de l’Est, et en Asie du Sud-est + Chine, avec très souvent wifi gratuit…

Vous mettre en situation d’évoluer

Vous venez de consulter votre compte bancaire en ligne ? Vous avez 500 euros de côté pour 2 semaines en Europe de l’Est, mais vous vous dites « Mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire chez les Communistes aux longs couteaux ? ».

Rassurez-vous il y autant de communistes assoiffés de révolution en Europe de l’Est qu’à Neuilly…

Mais surtout vous avez peut-être peur de sauter le pas… De ne pas être a la hauteur, d’être perdu, largué, en décalage total dans un pays qui vous est complètement étranger.

Eh bien justement ! C’est un parfait moyen de se «durcir le ventre » (comme disait mon oncle). Loin de tous vos repères, vous devrez alors faire face a chaque situation qui se présentera avec un œil neuf.

Efforcez-vous d’oublier tous vos préjugés, les clichés que vous avez pu entendre sur tel ou tel pays ou population.

C’est l’occasion rêvée d’évoluer et de bosser en profondeur votre inner game.

ETRANGER = LIBERTE

Voyageant hors de votre cercle habituel, vous ne vous sentez pas épié par vos amis lorsque vous abordez une fille. Vous avez un véritable droit à l’échec. Cela peut paraitre anecdotique mais c’est très important au sens où vous ne vous mettez alors pas la pression du résultat pour sauver la face.

Ensuite, en voyage, on se sent plus léger, plus fringant, plus joyeux, très bon préalable pour un inner game adéquat.

Vous voulez tester la dernière technique de Sélim ? Vivre dangereusement comme dans un field report d’Eros ? Appliquer les conseils de Lex ?

Allez donc aborder un set de HB 10 avec vos nouveaux amis rencontrés a l’hostel, faites-en vos wingmen d’un soir, décuplez le pouvoir de votre game sans pression, dans la joie et l’allégresse.

Vous êtes en vacances, vous êtes là pour expérimenter et vous amuser, ne l’oubliez pas !

Dans son best-seller « The Game», Neil Strauss relate un court road-trip en Europe de l’Est entre la Serbie et l’Ukraine accompagné de Mystery.

Certes par moment très mouvementé (à deux doigts de se faire flinguer à la frontière moldave), ce voyage leur a permis de mettre en pratique leurs techniques et même d’en élaborer de nouvelles…

L’herbe est toujours plus verte ailleurs…

Vous avez tous entendu cette expression et elle est particulièrement vraie pour les étrangères !

Qu’on se le dise tout de suite, les étrangères que l’on note HB8/9/10 sont parfois pour les hommes locaux des filles ordinaires. J’en veux pour preuve, en sens inverse, un groupe de Serbes qui avaient flashé sur une Française de mon hostel qui selon moi, s’avérait être une HB6 tout au plus.

« Oui mais tu comprends, elle est FRANCAISE quoi ! »… Euh oui… mais non…

Loin de moi l’idée de reléguer notre Française au rang de vilain laideron, mais cela fait plusieurs dizaines d’années que vous voyez passer plus ou moins le même genre de filles, avec la même culture, la même vision des choses.

Vous avez parfois l’impression d’enchaîner les histoires sans saveur, sans intérêt, sans challenge. Bref, vous avez fait le tour de la question.

Que ce soit en République tchèque, en Iran ou en Corée, vous verrez ainsi défiler des filles aussi « charmantes » que les égéries de Victoria’s Secret ! Il y en aura pour tous les goûts, et surtout il y en aura pour tout le monde !

Toutes ces différentes filles représenteront tout autant de challenges à surmonter. Ce sera une magnifique opportunité de tenter telle ou telle technique, de s’adapter et… de closer.

Ainsi, combien de fois durant ces 24 derniers de mois de voyage autour du monde (Europe centrale, de l est, Balkans, Moyen Orient, Asie, Canada), ai-je flashé pour une étrangère !

Je suis « tombé amoureux » un demi-million de fois !

En sens inverse, sachez également que les étrangères raffolent des Français…

Le mythe du French Lover n’est pas mort

Je ne parle pas du titi parisien d’il y a 20 ans ou du campagnard-type, béret vissé sur la tête et baguette de pain coincée sous le bras !

Vous pensez qu’il va falloir jouer un rôle, surjouer votre frenchitude ? Que nenni !

Chose que j’ai remarquée au fil de mon périple, c’est que le Français, d’où qu’il vienne, quelle que soit son histoire, son expérience, partage quelque chose de commun avec ses concitoyens.

Ainsi, dans un bar de backpackers par exemple, il est aisé de repérer les Français. Il y a quelque chose. Je ne saurai véritablement dire quoi. Mais ça se sent.

Toujours est-il que les étrangères le repèrent tout de suite, et le fait de mentionner que vous êtes Français vous fera partir avec une longueur d’avance.

Pour la slave, arabe, indienne ou asiatique, la France, c’est Hermès, Lancôme, Dior, la Tour Eiffel, l’Art, la Grande Cuisine, les balades romantiques en bord de Seine. C’est également Amélie Poulain, Hélène et les Garçons (gros carton en Asie), les Choristes et The Artist maintenant…

Jouez-la donc cool, ne poussez pas trop. Inutile de forcer !

Votre accent, votre BL, et votre humour feront tout le boulot pour vous ! Enfin presque…

Disons pour faire simple qu’il faut être naturel tout en vous appuyant sur les clichés favorables à votre égard.

Exemple : le Français a la réputation d’être gentleman surtout du point de vue des Asiatiques.

  • A ne pas faire : étaler sa veste sur une flaque d’eau dans la rue afin que votre belle ne se mouille pas les pieds… Vous passerez pour un psychopathe !
  • A faire : tenir la porte (très apprécié en Asie), proposer votre veste quand elle a froid, la servir au restaurant, lui tirer la chaise pour qu’elle s’assoie.

En France, ca ferait too much, un peu cucul la praline voire needy fils à Maman…

Calibrez bien vos actions, comme on ne cesse de le dire sur ADS.

Un de mes coups gagnants ? Une Japonaise lors d’un barbecue à mon hostel au Japon. Après une rapide calibration : « Tu as froid ? »… « Oui, un peu »… R. va chercher en 4e vitesse sa polaire dans sa chambre à l’étage de l’hostel (si vite qu’il se viande dans l’escalier et se ruine méchamment le genou au passage) et la fait délicatement enfiler à la demoiselle … « oh merci ». BIM !

Je lui touche la main, la lui caresse. La regarde droit dans les yeux avec un sourire niais au possible. Je lui propose une promenade nocturne près du port. KC 50 mètres après. FC 300 mètres après.

Je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu !

Gardez toujours ca à l’esprit : Veni, Vidi, Vici.

« T’es bien gentil mon petit R., mais vaincre quoi ? »

Vaincre vos peurs, vos préjugés, vos démons intérieurs, votre low self-esteem, cette petite voix qui vous hurle « c’est pas pour toi coco » quand vous voyez une brochure pour des vacances special combo « sea,sex & sun » ou que vous regardez les photos de vacances de votre pote sur Facebook.

Dépassez-vous, surpassez-vous, ce qui se passe a l’étranger reste à l’étranger. Je ne parle pas de la prostitution en Thaïlande hein ! Je parle de tenter de nouvelles expériences… notamment avec les femmes.

Enfin, sachez qu’il n’est pas forcement utile de sortir de son hostel pour sarger… Certes vous ne goûterez pas aux « délices locaux » mais il y aura toujours une ou deux voyageuses entre 20 et 25 ans à qui vous pourrez proposer un massage dans le dortoir…

Ces demoiselles, en voyage comme vous, ont exactement le même état d’esprit : s’amuser, profiter, expérimenter. Loin de la pression familiale, du regard de leurs amies ou collègues, elles assumeront pleinement leur désir sexuel…

Oui les femmes aiment le sexe autant que nous… Qui l’eut cru ?!
Je ne compte plus les FC dont j’ai été l’acteur… ou l’auditeur (bien malgré moi… ah les FC en dortoirs… une véritable institution!).

J’ai rencontre beaucoup de séducteurs de bon niveau au gré de mes pérégrinations.
J’oserais même dire qu’il y a peut-être une plus forte proportion de séducteur chez les backpackers…

Sans doute, parce que le voyage appelle au dépassement de soi, à la sempiternelle redéfinition de ses envies quelles qu’elles soient, à la volonté d’être un homme toujours meilleur et que c’est justement ce que recherche le séducteur…

Ils ont un point commun. Chacun d’eux a un idéal : vivre la vie dont il rêve et se donner les moyens pour y parvenir…

Alors que certains dépenseront 2 000 euros dans un Home Cinema dernier cri (pas de honte à ça, j adore le cinéma), d’autres préféreront les utiliser pour partir 1 mois et demi en Asie du Sud-Est…

Et vous, êtes-vous partant pour sauter le pas et essayer quelque chose de nouveau ? Sentez-vous ce besoin de vous évader un moment afin de mieux vous retrouver… et pourquoi pas, trouver l’âme sœur ? Amis voyageurs, avez-vous des anecdotes croustillantes ?

A vos plumes camarades !

Amicalement,
R.

PouvoirSocial livreDVD 2 Séduire et Voyager : l’Education d’Un Homme...
Pouvoir Social et Séduction
« Certains hommes sortent systématiquement avec les plus jolies filles sans JAMAIS avoir à les aborder dans la rue, en boîte ou en soirée ! Voici leur secret... »
Découvrez ce Guide >>

87 COMMENTAIRES
  • Dave dit :

    Ça me tente beaucoup de voyager après mes études mais le soucis c’est qu’aucun de mes amis n’ont pas la motivation et ni l’argent pour partir à l’aventure. Je me retrouve donc contraint à voyager en solo… –‘ est ce que vous pensez que ça peut être une bonne expérience tout de même? Ou y a t-il une solution?

  • nistarok dit :

    Ah mais oui je confirme! En Espagne je suis allé jusqu’à Pontevedra en Galice où en pleine féria (et complètement déchiré, certes), j’ai abordé six nanas qui attendaient dans la foule. J’en ai closé une. Alors que je suis un grand timide (enfin avant).

    Là en Ecosse, en auberge à Inverness, j’ai abordé une française, close aussi (elle m’a fait de l’effet celle là, je suis encore en contact). Le jour où je l’ai rencontré, je me suis fait abordé par une highlandeuse plutôt pas mal (alors que j’étais avec la française dans le pub).

    Pareil je me suis fait draguer par une hongkongaise à Edimbourg, et j’ai aussi closé une serveuse dans un pub de la ville.
    Par contre je suis pas totalement d’accord sur le  » français = gros avantage « . J’ai voulu jouer cet avantage (un peu maladroitement) plusieurs fois, ça a fait à chaque flop (fallait essayer aussi).

    • Sélim dit :

      Hello Nistarok !
      Parfaite évolution de tes super-pouvoirs !
      Dans l’idée, quand on joue du fait d’être français, il faut y aller subtilement… pas toujours évident avec l’alcool !

1 3 4 5

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)