OÙ DRAGUER pour avoir plus de résultats avec les filles ? Cette étude vous révèle tout !

Publié dans Le Buzz Séduction par Art de Séduire

Chiffres de la recontre 2013 OÙ DRAGUER pour avoir plus de résultats avec les filles ? Cette étude vous révèle tout !

Où avez-vous rencontré votre première petite amie ? On parie que 18% d’entre vous vont nous répondre en chœur : « Chez des amis » !

Et votre première partenaire sexuelle ? On vous voit, les 39% qui repensent avec émotion aux bancs du collège/lycée/BTS et autres études supérieures…

On a gardé au chaud depuis quelques semaines une étude assez révélatrice sur les lieux de la rencontre, que l’on a eu envie de partager avec vous aujourd’hui.

Au lieu de vous acharner en SPU pendant des heures sans résultat, consultez plutôt cet article qui vous dévoile les lieux à privilégier pour croiser plus de filles et faire des rencontres qui durent !

Les Dynamiques Sociales, c’est la vie

On vous le disait dès l’introduction : statistiquement, vous avez de grandes chances d’avoir rencontré votre première partenaire sexuelle lors de vos études (39%), et votre première LTR lors d’une soirée entre amis (18%).

Ces deux lieux de rencontre sont en constante augmentation depuis les années 80, et ne font que confirmer ce que nous vous rabâchons en permanence : les dynamiques sociales, c’est la clé !

Si vos techniques d’abordage sont peaufinées, prêtes à être dégainées, vous feriez donc mieux de les utiliser sur une amie d’amis, ou sur une de vos camarades de classe que sur une HB12 qui passe dans la rue. Question de rentabilité.

Comme Sélim vous l’expliquait dans Pouvoir Social et Séduction, votre milieu social joue beaucoup dans cette décision stratégique. En effet, les plus diplômés auront (logiquement) plus de chances de faire des rencontres dans un cadre scolaire, tandis que les moins diplômés se rencontrent plutôt dans les lieux publics ou les « lieux de danse », les pubs, les clubs, les boîtes…

L’homogamie sociale (le fait de draguer des filles du même milieu que vous) reste donc une constante à ne pas négliger dans votre recherche de l’amour !

En revanche, on a été surpris par l’importance des lieux publics, on doit l’admettre !

Vous y croyez, vous, que 12% des premières partenaires sexuelles ont été rencontrées dans les rayons d’un supermarché et que 16% des amours de jeunesse sont nées dans un bus ?

Nous pensions qu’à cause du harcèlement de rue, le street pick-up était en voie d’extinction… Mais il semblerait que l’abordage sauvage ait encore quelques beaux jours devant lui !

Attention, toutefois. Pour les femmes, les soirées entre amis et les études sont une encore plus importante de rencontres que pour nous…

Là où 60% d’entre nous font des rencontres amoureuses dans les lieux de la vie quotidienne (études, travail, lieux publics et voisinage), c’est le cas de moins de 50% des femmes, qui comptent sur des lieux plus privés.

Raison de plus de privilégier ces milieux, et donc de se servir de son cercle social pour draguer efficacement !

Sexe et ONS, vive internet !

On aurait parié sur une influence grandissante d’Internet sur les vies amoureuses du 21e siècle.

Mais force est de constater que, dans la rencontre de la première partenaire sexuelle comme dans celle de la première conjointe, les sites de rencontres et autres réseaux sociaux n’ont pour le moment qu’une influence minime : dans les deux cas, le pourcentage de rencontres créées est de… 1%.

Maintenant, on se doutait bien que ce n’est pas sur Meetic que vous aviez rencontré vos amours de jeunesses. Vos plans c*l actuels, en revanche, c’est une autre histoire !

En 2006, un tiers des jeunes de 18 à 24 ans s’était déjà connecté pour draguer en ligne sur un site de rencontres.

On imagine que le chiffre n’a pas cessé d’augmenter depuis, mais il semble donc que pour le moment, ces sites soient surtout une formidable réserve à rencontres, disons… « éphémères », des sources à ONS !

En revanche, l’importance croissante des réseaux sociaux risque de changer la donne, et on a hâte de voir la place qu’aura prise internet sur le marché de la rencontre d’ici une dizaine d’années.

Une bonne raison de continuer à travailler très sérieusement sur vos compétences de séduction en ligne !

Les endroits qui ne servent à rien.

Vous vous demandez parfois s’il ne serait pas nécessaire d’innover un peu, de sortir de votre quotidien et de découvrir de nouveaux cercles sociaux ? Si l’intention est louable, il y a tout de même certains lieux à éviter…

Par exemple, depuis l’exode rural, a.k.a la préhistoire, les bals communaux sont passés de 25% de premières rencontres à… 2% en 2013. On se demande bien pourquoi, ça avait l’air vraiment sympa. (Un peu comme Mc Fly à la féérie dansante des sardines sirènes.)

Les boîtes de nuit, qui ont pris le relais, étaient montées jusqu’à 13% à la fin des 90’s, pour mieux redescendre : elles représentent aujourd’hui à 7% de rencontres de votre première partenaire sexuelle, et 11% de rencontres de votre première petite amie.

Ces chiffres sont un peu surprenants, mais ils s’expliquent : génération de dévergondés que vous êtes, vous entretenez des relations amoureuses et sexuelles de plus en plus tôt.

Ce qui vous fait souvent découvrir le monde merveilleux des filles après votre verre de lait et vos tartines de Nutella… bien avant d’avoir l’âge légal et les moyens de passer vos nuits au Pacha !

Enfin, dans la liste des lieux où personne ne rencontre son premier conjoint et/ou partenaire sexuel, vous trouverez les associations, les fêtes publiques, les petites annonces et agences matrimoniales…

Pas la peine de vous donner du mal à fréquenter et intégrer ce type de lieux, donc.

A lire également, notre article sur les endroits préférés des femmes pour faire l’amour.

Conclusion : les lieux de rencontres efficaces

Concentrez-vous sur ce qui marche en fonction de votre âge et de votre niveau d’études :

  • Les soirées entre amis, les apéros, les cocktails, toutes les occasions sociales avec vos amis : dites oui !
  • Les lieux d’études et le travail : oui, vous pouvez draguer au bureau, à la fac, au lycée ou à la sortie du bureau !
  • Internet vous permettra surtout de multiplier les essais, les abordages sans conséquence et les histoires d’un soir.

Pour ceux qui veulent lire l’étude complète, elle est dispo sur le site de l’INED, l’institut national des Etudes Démographiques.

Sondage express : et vous, où avez-vous rencontré votre premier ONS ? Et votre première LTR ?

L’équipe ADS.

Bann SexTalk OÙ DRAGUER pour avoir plus de résultats avec les filles ? Cette étude vous révèle tout !

77 COMMENTAIRES
  • Kenzo dit :

    Bonjour à tous !

    Mise en pratique de ce conseil hier après-midi (+ décryptage psychologique d’une fille)

    Ou plutôt : j’ai profité d’un prof absent : en école d’Ingénieur c’est tellement rare que, ajouté à ce soleil, avec un pote, on en a profité pour aller se poser sur le campus pour « voir la nouvelle collection Printemps/Eté chez les filles » ;)

    On s’était posé sur un banc et…
    Et là… surprise ! Qui passait devant nous ?
    Une fille avec qui j’étais -de nouveau- en contact avancé

    Petite parenthèse
    [
    (rencontrée en Septembre dernier, puis perdus de vue, elle est revenue me parler avec de lonnngs messages sur Fb)

    Je savais qu’elle avait un copain. Ca ne me dérange pas. Et puis, elle n’hésite pas à venir me parler (beaucoup trop longs ces messages^^) par Fb, donc bon ;)
    ]

    Fin de parenthèse…

    Et donc… elle passe devant moi, assis sur le bac avec mon pote, avec un groupe d’amis… et son copain ! ahah c’était énorme !

    Elle a du m’apercevoir, et au moment ou j’ai tourné mon regard vers eux, elle a direct tourné la tête vers son copain pour éviter que je la voie. L’ACTION ETAIT ENORME A VOIR^^

    (elle a ensuite incité son groupe d’ami a aller s’assoir 20 mètres plus loin derrière notre banc).

    CONCLUSION (en école d’ingé, on a des cours de management, et le comportement des personnes m’intéresse aussi, donc votre réponse sera doublement profitable ;) )

    Sa réaction de tourner la tête pour éviter mon regard :
    – pour vraiment m’éviter parce que.. elle ne m’apprécierai tout simplement plus (ou son copain est allé faire un tour sur son Fb et il me connait déjà bien^^)
    – pour éviter à ce que l’on se parle et qu’elle passe pour la « fille au copain qui va quand même voir ailleurs ».

    A vous d’interpréter !

    Et merci par avance pour votre avis et aide !

    • selim dit :

      J’opte pour l’option « elle s’apprête à tromper son copain mais ne va pas le faire devant lui ».
      Comme ça, par pur optimisme ! J’espère qu’elle t’apprécie encore !

      Aucune aide supplémentaire à t’apporter, ça va être à toi de juger en fonction de la suite des événements !

  • Vital dit :

    J’aime avant tout l’idée que les rencontres se font partout, certains cercles sont plus enclins que d’autres mais nous pouvons très bien rencontrer la femme de notre vie en faisant du stop ;)
    Ma première LTR était au collège, premier ONS ma première fois, aussi ma première soirée avec les potes, sur la plage autour du feu. Ça n’a plus rien à voir avec aujourd’hui ;)

1 2 3

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)