Groupes Secrets Facebook : « Not In My Name » !

Publié dans Le Buzz Séduction par
ArtDeSeduire.Com

Groupes secrets facebook Groupes Secrets Facebook : Not In My Name !

Mater des culs entre potes à la terrasse d’un café, c’est le jeu. Discuter de l’épilation potentielle d’une jeune femme qui passe dans la rue, c’est une scène culte du film « L’amour dure 3 ans ».

Mettre des notes aux filles de zéro à dix, c’est puéril mais ça ne fait de mal à personne.

Mais échanger des photos volées de conquêtes, dans des groupes secrets Facebook tels que Babylone 2.0 ou Garde ta Pêche, est-ce hors-jeu ? La connivence entre potes est-elle allée trop loin sur ces groupes secrets facebook masculins ? Artdeseduire vous donne son avis.

C’est assez fou cette histoire : mercredi matin, le 4 janvier, un pote me parle d’un groupe secret Facebook, « Garde ta pêche ». Des pages et des pages de photos volées aux filles après l’amour, par exemple… partagées entre couilles sur Facebook.

Que vous ayez des collections de photos sexy que les filles vous envoient : normal.

Car oui, lors du processus de séduction en 2017, avec la technologie actuelle, les filles envoient souvent des photos de leurs lèvres, de leur poitrine, de leurs fesses, de leur sexe, bref, dévoile un max de leur anatomie pour chauffer les mecs.

Je vous redirige vers l’article de la drague sur snapchat.

Pourquoi font-elles ça ? Parce qu’on est excité principalement par ce qu’on voit chez elles, par ces fameux signaux de fertilité : lèvres pleines, seins hauts perchés, hanches et cul bien rond ou bien ferme.

Elles savent que nous sommes excités visuellement, et nombreuses sont les filles qui, même lorsqu’on a déjà couché avec elle, continuent de nous fournir de quoi nous rincer l’œil : concrètement, du très bon matériel pour fantasmer, voire se masturber en pensant à elles, en leur absence.

Et ça, c’est très sympa de leur part.

Mais tout ceci repose sur une base très claire : la CONFIANCE.

Une fille qui vous envoie des photos d’elle en petite tenue, une fille qui vous envoie des sextos d’elle dénudée, soit elle est totalement nymphomane et veut faire carrière grâce à sa plastique, soit elle vous les envoie pour vous faire plaisir et vous exciter parce qu’elle vous fait confiance.

  • Parce qu’elle sait que vous n’allez pas la harceler avec ses photos en ligne.
  • Parce que vous n’allez pas les envoyer de manière anonyme à ses collègues de travail pour lui nuire.
  • Parce qu’elle sait que vous n’allez pas retourner ses photos contre elle le jour où elle vous quittera, en les envoyant à son nouveau mec par exemple, ou à ses parents.

Si vous faites ça, par pure jalousie, vous êtes un tocard, pas d’autres mots pour vous.

Les femmes qui traverseront votre vie vous feront confiance. Gardez-les au fond d’un disque dur. Ces filles qui ont partagé votre vie vous ont accordé leur confiance. Ne les publiez jamais. C’est intime, personnel.

Le souci avec les groupes secrets facebook comme Garde ta pêche et Babylone 2.0

Ces groupes secrets facebook, pour vous raconter mon expérience, j’en ai connu un en 2007, au tout début de facebook en France.

Petite ville, à Grenoble, un groupe de chasseurs m’avait intégré à ce groupe secret Facebook.

17 mecs. Dans une petite ville, ça va vite, et évidemment, ce qui devait arriver arriva : j’ai trouvé sur ce groupe des photos d’une fille que je draguais, et qui avait couché avec un des mecs du groupe.

Est-ce que je l’ai vue différemment ? Non. Est-ce que j’avais de la peine pour le mec qui avait tout décrit (drague, acte sexuel etc en postant les photos de la fille) ? Un peu.

J’ai quitté le groupe.

Avance rapide de 10 ans. Facebook existe toujours, les conversations entre mecs au langage cru existent toujours.

Ce bon vieux Donald Trump a même pris un sacré « bad buzz » sur le « locker room talk » ou « locker room banter » : ce moment où il a très mal parlé d’une femme et de ce qu’il voulait lui faire, du langage selon lui « entre hommes », du « langage de vestiaire », entre potes.

Qu’il s’agisse de conversations physiques, de conversations privées sur des plateformes telles que Snapchat, Whatsapp, par mail : faites attention. N’écrivez jamais rien qui pourrait vous détruire si c’était retourné contre vous.

De la même manière, je me permets de vous rappeler l’épisode Buisson-Sarkozy : attention à ce que vous racontez, même si vous pensez pouvoir faire confiance à la personne en face de vous.

Il y a toujours un moment où cette « franche camaraderie » se retournera contre vous.

Il y aura toujours un mec jaloux, un peu faible et moralisateur qui viendra vous traiter de misogyne ou d’homophobe ou de raciste ou de « whatever » si vous êtes effectivement allé « trop loin ».

Autant vous dire que là, dans des groupes de 50.000 mecs, il y a forcément des maillons faibles, à qui vous ne pourrez pas faire confiance.

Donc la leçon 1 : attention à votre entourage.

Là, sur des groupes à plus de 50.000 mecs (ces groupes secrets Facebook étaient interdits aux filles, on peut comprendre pourquoi), il y en a forcément qui ont fait fuiter des informations.

Ce que vous partagez sur ces plateformes, américaines, ne vous appartient pas. Rien n’est privé. Ne croyez pas être en sécurité ni dans vos messages privés, ni par mail, ni dans des groupes secrets facebook.

Leçon 2 : on ne partage pas les photos des filles nues sur Facebook

On garde pour soi ces photos qu’on reçoit (même dans des groupes secrets entre hommes sur Facebook, on ne les partage pas !).

Les gars : c’est un privilège de recevoir ces photos. C’est du travail de séduction, c’est une relation que vous créez avec une fille qui vous fait confiance.

Imaginez simplement deux situations, pour comprendre comment se sentent ces filles trahies :

Situation 1 : vous vous sentez en confiance avec une fille, et elle vous demande des sextos, vous les envoyez et elle diffuse partout les photos de votre teub pour se moquer de vous. Vous vous sentiriez comment ?

Situation 2 : j’ai une sœur de 18 ans. Si elle est amoureuse, si elle veut faire kiffer son mec et qu’elle veut l’exciter à distance en lui envoyant des photos, j’ai envie de me dire qu’elle peut le faire en toute détente, sans flipper de l’utilisation qu’il va en faire.

J’ai envie de me dire que le mec sera digne de sa confiance. Et que jamais il ne mettra ça en ligne. S’il fait ça, ma colère ne va pas sur ma sœur, qui est libre, mais bel et bien sur ce débile qui partage ça en ligne. S’il y a des claques à donner, zéro pourcent de chance que je claque ma sœur, mais 100% de chance que je casse les jambes du gars en question.

Leçon 3 : certains mecs manquent de courage et prennent des photos cachées

Quand vous irez lire les articles sur le sujet ici et , vous comprendrez que le souci avec ces groupes Facebook secrets est encore plus complexes.

En tant que coach en séduction, je vous interdis de partager des photos obtenues légalement de la part des filles.

Mais là, ces groupes secrets de mecs sur Facebook échangeaient, partageaient, rendaient publiques des photos volées des filles.

Photos volées, ça veut dire « des photos prises à l’insu des filles ».

Du genre quand une fille part à la douche et tourne le dos, quand elle dort, quand elle est en levrette : quand elle est vulnérable et qu’elle n’a pas donné son accord.

Dans ce scandale des groupes secrets sur Facebook, certaines filles sont allées vérifier si leurs mecs n’étaient pas inscrits dans ces groupes, pour vérifier la moralité des mecs… et s’assurer qu’elles ne figurent pas parmi ces photos volées, jetées en pâture de jeunes branleurs…

Les conséquences de l’existence de ses groupes secrets sur Facebook

Vous allez évidemment avoir celles qui vont mettre tous les connards dans le même panier, en généralisant et en ne faisant plus jamais confiance au moindre mec.

Encore de nouvelles recrues pour les mouvements féministes qui détestent les mecs, TOUS les mecs.

Vous avez celles qui n’accepteront plus jamais d’envoyer le moindre sexto, par manque de confiance : et ça, ça nous pénalise tous !

Dernier point et non des moindres : attention à tout ça… Revenge porn, slut shaming… Faites attention à ces filles, certaines fragiles, qui pourraient très mal le vivre et se suicider.

Evidemment, ces mecs-là ne voulaient pas mal faire. Ne veulent pas faire de mal aux filles. C’est juste un concours de bite, qui couche avec les plus belles filles.

Un simple concours de bite comme il en existera toujours dans l’humanité. Qui a la plus jolie fille, qui a la plus belle maison, la plus belle voiture, la plus belle carte de visite à la American Psycho.

Mais là, en postant des photos volées, ces mecs jouent avec la vie d’autres personnes. Et ça, c’est inadmissible.

On en a parlé, notamment avec Eros et Aurélien.

Eros : «Mais ces groupes secrets, c’est normal… on a toujours tous parlé de nos copines, mais là le faire de dos, c’est vraiment des puceaux… »

Aurélien : « Ils n’ont donc vraiment rien à faire dans la vie ? Et paie tous tes mythos dans le lot… »

Je ne vais pas vous dire de ne plus jamais parler de vos conquêtes avec vos potes. Ce serait débile.

En revanche, je peux vous parler de ce qui se passe sur le forum Artdeseduire : tout est anonyme, et tout le monde derrière un pseudo, en changeant le prénom des filles, raconte ses histoires d’amour, de drague etc.

La seule condition, c’est de ne jamais donner de prénom, et de ne jamais montrer de visage. Pas de photo. Pas besoin. Laissez ça à Instagram, elles montrent déjà quasiment tout…

Mon conseil : ayez confiance en vous. Pas besoin de ces groupes. Devenir un homme, ça ne se fait pas en couchant avec plein de femmes. On ne devient pas respectable, ni craint, ni admiré en postant des photos volées de filles sur des groupes secrets sur Facebook.

Un but dans la vie. Une direction claire, précise. Des projets qui vous motiveront et qui vous feront vous bouger le cul. Mais poster des photos de filles sur Facebook, ça ne vous mènera nulle part.

Un avis sur ces groupes secrets « Babylone 2.0 » et « Garde ta pêche » ? Ils ont visiblement été supprimés, mais ça vaut le coup d’en parler, je pense…

Sélim, votre coach en bonnes manières 2.0

9 COMMENTAIRES
  • Schweps says:

    J’ai moi-même été invité dans un de ces groupes par un des membres du forum dont je tairais le pseudo. Et hier été interviewé par une journaliste à ce propos.

    Cette pratique est juste lamentable et je retiens surtout qu’elle pénalise tout le monde. Elle pénalise le mec qui a posté ces photos, qui ne compensera pas son manque de confiance en lui ou son quelconque déficit ainsi, et risque une poursuite judiciaire. Elle pénalise les femmes victimes de cette pratique, pour des raisons évidentes. Elle pénalise les femmes tout court, qui déjà étaient bien réticentes parfois à faire confiance. Et enfin, elle pénalise tous les hommes qui n’ont jamais supporté ce genre de pratiques.

    Et en effet, ça offre du gros calibre à tous et toutes qui mélangent habituellement harcèlement et drague de rue, et qui maintenant pourront mélanger confiance et arnaque.

    Notre impuissance face à ces pratiques se révèle dans toute son ignominie, malheureusement. A part condamner verbalement, nous ne pouvons strictement rien faire pour ce qui a été commis, et très peu pour ce qui le sera.

    • Sélim says:

      Ah merde…
      Pas notre came.
      Les Anglais ont ce proverbe, cette expression plutôt « don’t kiss and tell »…
      A croire que c’est la version 2.0 du « kiss and tell »
      Mais même si rien n’est fait contre eux, nous, chez Artdeseduire, en tant que « grands frères », on essaie d’expliquer pourquoi c’est nul.
      Merci pour ton témoignage, Schweps !

  • Sunsei says:

    Très bon article et piqûre de rappel malheureusement encore nécessaire.
    Je pense qu’il serait bon aussi de préciser dans l’article que ceci est puni pénalement, jusqu’ à 2 ans d’emprisonnement et 60 000€ d’amende !

  • Cassandre says:

    C’est ignoble et parfaitement abject, mais ça ne me surprend pas plus que ça. En plus, un groupe privé avec +50000 personnes n’est plus vraiment privé.

    Il est peut-être temps que le parquet soit saisi et fasse quelques exemples (à commencer par Facebook qu’on a connu beaucoup plus prude sur ses pages publiques), histoire de remettre en place les idées de certains. Insultes, harcèlement, menaces de mort, le web, ça devient vraiment n’importe quoi.

    En tout cas, je pense que cette histoire va faire beaucoup de dégâts. Dommage.

  • Mik says:

    Le groupe s’appel « garde la pêche » et non « garde ta pêche »

  • AL says:

    La vraie info de cet article que j’avais loupé, c’est que Sélim a une soeur de 18 ans *___*

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)