La Connasse : Femme Parfaite ou Pas Faite pour vous ?

Publié dans Le Buzz Séduction par
ArtDeSeduire.Com

Connasse femme parfaite ou pas pour vous La Connasse : Femme Parfaite ou Pas Faite pour vous ?La connasse nous fascine. Enfin, nous, pas vraiment, mais on voit la connasse partout en ce moment.

Non seulement il paraît que « la femme parfaite est une connasse », mais la fille qui nous agace possède aussi sa propre série télé sur Canal+.

Devez-vous draguer une connasse ou pire, sortir avec ? Présentation du phénomène et des techniques pour vous protéger d’une connasse.

Je crois que c’est fini. Pour de vrai. Les filles ont arrêté de croire aux princes charmants, et ont du coup décidé de ne plus se comporter comme des princesses.

Au rayon librairie, le bouquin La femme parfaite est une connasse cartonne. Les filles ont décidé d’apprendre de nouveaux codes de comportement en société, pas sûr qu’on soit tous gagnants.

En 2011, c’est le très féministe site Madmoizelle qui créait le Connasse Comedy Club, « parce qu’on a toutes une connasse en nous, même toi Jean-Claude ».

Depuis 2013, c’est l’actrice Camille Cottin qui incarne la connasse à la télé. Insupportable, insolente, tête à claques, irrespectueuse, méprisante, elle est tout ce que je vous souhaite d’éviter.

Non, elle n’est pas attachiante, elle est pire que ça. C’est la fille qui va souffler le chaud et le froid, jouer avec vous : c’est celle qui va enchaîner les shit tests, c’est celle qui arrivera en retard aux rendez-vous ou vous posera un lapin.

Comme le demande Thierry Ardisson lors de l’interview de Camille Cottin : « Pourquoi ne pas avoir appelé la série « Parisienne » plutôt que Connasse ? »

On a envie de prêter à la connasse de Canal+ les traits de la princesse parisienne, toujours prompte à nous exaspérer, voire à nous démoraliser tant elle est chiante…

Comment repérer la connasse ?

C’est l’exercice le plus compliqué : essayer de la définir. Elle est égoïste, mais a des amis. Elle ne se rend pas compte qu’elle blesse tout le monde, mais la connasse se plaint en permanence.

Le mieux pour définir la connasse, c’est peut-être de revenir sur la définition du connard, au sens de Aaron James. Le connard est celui qui :

  • S’octroie certains avantages que les autres n’ont pas.
  • Tout en pensant que cela lui est dû et qu’il est dans son bon droit
  • Le sentiment d’être dans son bon droit le rend imperméable aux plaintes de ses victimes.

Retrouvez tout un article sur le connard ici.

Au fond, la connasse est la version féminine du connard : les règles, les limites, peu importe, ça ne la regarde pas. Concrètement, pour vous, ça veut dire quoi ?

  • Ne vous attendez à aucun engagement de sa part. Elle aura toujours quelque chose de mieux à faire que de vous voir pour un premier rendez-vous. Elle n’osera pas vous dire qu’elle ne s’intéresse pas à vous, elle préfère vous garder sous le coude pour les moments où elle risque d’avoir besoin de réconfort. Vous serez sa roue de secours, jamais sa priorité.
  • Elle appuiera là où ça fait mal : elle pratique le neg inconsciemment, c’est une manipulatrice notoire.
  • Vous pensez qu’elle souffle le chaud et le froid pour vous garder intéressé ? Raté ! Elle est instable par nature, elle fait ce qu’elle veut quand elle veut sans s’excuser. La connasse est très libre !
  • La connasse ne prend pas de gants, ne vous épargnera pas, ne connaît pas le tact ni la délicatesse : elle est très directe.

Comment draguer une connasse ?

Ma parole, vous n’avez pas lu le paragraphe du dessus, non ? Fuyez-la comme la peste qu’elle est ! Swinggcat dans Real World Seduction vous dirait d’élever vos critères de séduction, pas de les abaisser !

J’ai sélectionné les 4 vidéos les plus représentatives de la connasse (mais j’ai regardé TOUS ses sketchs sur Youtube, et j’ai honte de l’admettre, j’ai ri).

À la boxe, la connasse ne peut s’empêcher de faire la princesse. Oui, la connasse est vraiment contradictoire, c’est notamment pour ça qu’il est très compliqué de la suivre, et que vous finirez par vous énerver.

La connasse entretient des relations malsaines avec les autres femmes. Le pire ennemi de la femme, ce n’est pas l’homme, mais bel et bien la femme. Elles se détestent.

Elles passent leur temps à s’envoyer des piques, à s’observer, à se juger. La connasse appuie toujours sur les défauts physiques, s’amuse à torturer ses congénères en pointant leurs complexes.

Belle illustration lors de cette séance de personal shopping.

De la même manière, la séquence de fin de la connasse en boîte de nuit est mythique.

Rencontrer une connasse lors d’un speed-dating

Vaine, superficielle, vénale, futile… On est content de ne pas avoir participé à ce speed-dating, où les participants n’étaient pas au courant du tournage, ce sont de vraies caméras cachées…

Probablement la pire rencontre de leur vie !

Comment auriez-vous réagi si une fille que vous ne connaissez pas vous demande si « dans votre slip, ça sent le parmesan ? », si elle vous demande « votre salaire à 10.000€ près » ?

Réussiriez-vous à garder votre calme ? Vous l’avez compris, on ne vous donnera pas de techniques pour draguer une connasse, parce qu’on veut des filles de qualité dans nos vies !

Allez, pour une fois, vous avez le droit de vous lâcher : pour vous, c’est quoi une connasse ? Vous en avez déjà rencontrées ?

Sélim

Bann SexTalk La Connasse : Femme Parfaite ou Pas Faite pour vous ?

36 COMMENTAIRES
  • renoboy74 dit :

    J’ai déjà rencontré une connasse. J’en connais d’ailleurs.
    En franchement avec le temps c’est le genre de nana qui ne me donne même pas envie.

    Y’en a une dans mon école, un avion je trouve. Tout le monde me dis: « pourquoi tu n’essaye pas mec. Ta son numéro, vous parlé bien et tout » et bien car c’est une conne et que j’en ai pas envie quand la fille est une sale conne

    • Sélim dit :

      OK, j’avais dit « lâchez-vous », on va voir ce que ça va donner.
      Bon, après, l’exercice c’est « pourquoi est-elle comme ça ? » C’est ça la vraie enquête… Comment est-elle devenue ce personnage de connasse ?

    • renoboy74 dit :

      Le fait que depuis toute jeune le monde lui mange dans la mains. Un génome inconnu. Une maladie mental ?
      Comment savoir… Mais je planche plus pour ma première théorie.
      Madame était complexée plus jeune. Un gros complexe même. Puis elle grandie et son défaut disparaît. Mais subsiste la peur d’être à nouveau complexé. Bitchshield On! En plus désormais elle plait au hommes, c’est grisant. Tu veux un BG? Le voilà. T’en as ta claque de se canard ? Pas grave un painguin traine le coins prêt à te courir après. Et puis désormais elld rend les filles jalouses, c’est elle la princesses. Après avoir été la source de moqueries se voir devenir le centre d’intérêt c’est vachement d’un, alors pourquoi s’arrêter là ? Moins j’accorde d’intérêt aux gens plus ils en demandent.

      C’est la faute à tout le monde et à personne en réalité. Il faut se dire: elle est comme ça point. Essaye de changer ça donne une fois deux fois trois fois et basta !

      En tout cas se qui est drôle c’est de voir les regards choqués ou étonnés quand je la remet à ça place (toujours avec humour classe et gentillesse).

      Le truc c’est que c’est fatiguant de toujours trouver la parade, le neg ou la réplique qui tue. Ça travaille certe la repartie etc, mais c’est usant et à longue lassant

    • yop dit :

      Début de relation idyllique. Elle m’avait attendu pendant près d’un an. J’étais l’homme « parfait » à ses yeux. Au bout de trois mois, on emménage ensemble, et là ça part en couille. Elle m’impose des remontrances perpétuelles, culpabilisations, crises de colère, bouderies comme une gamine. Et moi, je fais des efforts sur tous les trucs futiles qu’elle me reproche. Absolument tout. Mais rien n’est jamais suffisant. Ca va de pire en pire. Elle fait ses soirées de son côté sans jamais m’inviter, rentre quand elle veut sans m’envoyer de sms pour prévenir. S’éloigne de moi en invoquant des dizaines d’excuses puis revient vers moi dès qu’elle se sent seule.
      Conséquence, je m’enfonce dans la déprime, je bosse plus, et par dessus le marché, elle me reproche d’être triste.
      Quand elle parlait d’avenir, il ne s’agissait que d’elle: ses besoins, ses soirées, ses voyages, son avenir…jamais le NOTRE. Jamais de « Nous » dans son discours.
      exemple: saint valentin: je lui offre sa journée; orchidée, cinéma, apéro dans son bar préféré, son reste préféré, offre de son portrait que j’avais peint. Retour à la maison vers 1h du mat, elle me dit: « c’est mignon ton cadeau, c’est ton amour pour moi, mais qu’est ce que tu veux que j’en fasse ? un cadeau doit être tourné vers l’autre, là avec ce portrait t’es un peu tourné vers toi même, c’est égoïste. Tu te fais plaisir, tu dessines ta copine, mais moi j’en fais quoi de ce portrait ? Je peux mm pas le montrer à mes copines, j’aurais trop honte ».

      Et, au passage, elle se considère altruiste, et ne s’est jamais excusée pour tous ces excès, ni ne les as reconnus. Jamais. C’est toujours moi qui venait m’excuser à sa place pour m’être un peu énervé quand elle me poussait à bout.

      Qu’en penses-tu Sélim ?

    • Sylvain dit :

      Hello Yop,

      Je pense que tu devrais te faire respecter davantage. Tu es toujours avec? N’hésite pas a dire clairement si quelque chose ne te convient pas. Montre toi intransigeant sur ce qui est important pour toi et ne céde pas. Si tu reviens en t’excusant, tu lui envoies le message qu’elle peut tout se permettre. Si elle est mature elle evoluera. Si ce n’est pas le cas, ça aboutira certainement à une rupture mais quoi qu’il en soit la situation que tu décris ne semble pas vivable. A toi de la faire évoluer d’une façon ou de l’autre! Bon courage!! :)

    • Yop dit :

      On est séparés aujourd’hui. C’est vrai que je ne me suis pas assez imposé.
      S’imposer est valable pour n’importe quelle relation et moi j’ai choisi de m’écraser et d’essayer de changer à chaque fois qu’elle me reprochait le moindre petit truc insignifiant, tellement j’avais peur de la perdre.
      Je ne communiquait pas assez mes ressentis. Cela dit, elle était aussi mauvaise que moi en communication, car le seul mode de communication qu’elle connaissait était le reproche. Elle épinglait sans cesse des points de détails insignifiants ( genre je me sert de l’eau avant de servir les autres, j’ai des tics de langage, la fourchette fait du bruit entre mes dents, etc….tout le temps.)

      Mais avec le recul, je me demande si m’imposer avec elle aurait suffit. En lui laissant un pouvoir, je passe pour un mec pas viril, c’est sûr. Mais en m’imposant, elle m’aurait sans doute taxé d’insensible ou de bourrin, tu vois…
      De toute notre relation, elle ne s’est jamais remise en question, elle n’a pas changé d’un iota.

    • Sylvain dit :

      Hello Yop,

      De toute façon c’est sans doute mieux ainsi. Il y a des personnes qui ne sont pas pretes à accepter les petits défauts de l’autre mais elles ne voient pas les leurs. Donc ne te fais pas de reproches. Ca te permet de réfléchir pour ta prochaine relation. Si des valeurs sont fondamentales pour toi, ne te laisse pas marcher sur les pieds et ne céde pas. SI de ce fait, ca ne fonctionne pas, c’est que tu n’es pas dans la bonne relation. Et là, visiblement, tu n’étais pas dans la bonne. Bon courage :)

    • Yop dit :

      Merci Sylvain !

      Mais tu sais, mon petit cas perso mis à part, j’ai l’impression que c’est un peu notre époque qui encourage le plaisir immédiat, et dès que les choses ne vont pas Exactement comme on le souhaite, on préfère mettre les voiles plutôt que disons…faire des concessions, faire des efforts pour l’autre. Monde individualiste qui veut du couple en mode 1+1 « séparés » et non pas 1+1= 2.
      C’est peut être la marque de fabrique de notre génération, on ne veut plus faire d’efforts, on ne tolère plus la moindre frustration.
      On arrive rarement à passer le cap de la « lune de miel » dans le couple aujourd’hui. Mais c’est une façade. Le vrai couple, c’est une construction, dans le quotidien, c’est fait de qualités mais aussi de défauts et d’imperfections il me semble.
      C’est sans doute une des raisons pour lesquelles tant de couples se crashent. On accepte plus les petites imperfections.

      Alors quand je parlent de concessions, et d’accepter que la vie est un mélange de plaisir et de frustration, j’ai l’impression de passer pour un papy, et que je ne trouverai jamais personne.
      T’en penses quoi ?

    • Sylvain dit :

      Hello,

      C’est un peu le problème en effet. On est la génération des SMS, des sites de rencontres, de Facebook, de la libération de la femme, de la banalisation du divorce et du sexe décomplexé. Ce qui signifie qu on a l’abondance relationnelle à portée de main. Si un jour tu es saoulé, il suffit d’un clic ou d’appuyer sur la touche verte de ton téléphone pour te retrouver dans les bras de quelqu’un d’autre en 3 jours. Pour les femmes c’est encore pire puisqu’en couple ou pas, elles ont toujours une meute de mecs aux fesses qui n’attendent que ça. Et l’utilisation de la technologie au quotidien entretient le process. Ce sont les nouvelles règles du jeu, il faut les accepter. Nos grands parents ont eu 1 boulot et 1 femme. Nos parents, 2 ou 3 boulots et peut etre 2 femmes pour les plus téméraires. Nous on changera de boulot tous les 3 ans et de femme sans doute tout autant.

      J’ai 32 ans. La génération juste avant la mienne, celle qui a commencé à flirter dans les années 80, c’est la dernière génération solide je pense. Quand on voulait appeler quelqu’un, on tombait sur les parents qui décrochaient le téléphone fixe du salon. Ou si on était en couple, c’était dur de recevoir des appels sans que l’autre ne s’en aperçoive. Maintenant on n’a plus aucune prise sur rien. On ne controle plus rien.

      En général, avant de me mettre en LTR, je commence toujours par dire que je vais etre souvent invivable et que si elle n’est pas prete à le vivre sans broncher, ce n’est pas la peine. ;) Mais voilà, si j’ai travaillé autant la séduction, ce n’est pas pour rien. Je suis un blasé qui regrette le temps ou on s’envoyait des lettres par la poste! Tout ceci est une opinion qui n’engage bien sur que moi. mais c’est comme ça que je le ressens.

    • Yop dit :

      Moi aussi, je regrette une époque que je n’ai pas connu. Sans soute car je ne suis entouré dans ma famille que d’exemples de couples  » à l’ancienne » sans doute.

      La multitude de choix possibles qu’on a aujourd’hui, que tu évoques dans ton com, au lieu de nous permettre de choisir et mener la vie qu’on veut, nous engage plutôt à ne RIEN choisir; car aux yeux de tous, choisir c’est renoncer aux autres possibilités, donc accepter une frustration; Et on est tellement adeptes du plaisir immédiat ( principe capitaliste ) qu’on ne veut plus de frustration.
      Résultat, au lieu de faire UN vrai choix dans la vie ( ex: relation de couple), on papillonne éternellement de choix en choix, autrement dit on ne choisit rien.
      On goûte à tous les gâteaux mais on n’en mange aucun.

    • Yop dit :

      Je préfère visiter deux pays et les explorer à fond, plutôt que d’en survoler 150 et ne rien en retenir.
      Il serait temps qu’on s’aperçoive qu’on ne fait pas plus de choses aujourd’hui. Ou plutôt si: on fait plus de choses mais mal, et de manière superficielle.
      On mène une existence vide de sens, et on se voile de plus en plus la face sur la réalité de la vie. Que du plaisir, pas de frustration ? C’est une illusion infantile.
      Après, papillonner ça reste cool quand on est jeune.
      Le problème aujourd’hui, c’est qu’on veut faire durer tout ça le plus longtemps possible et ne pas devenir adultes.
      Comment dire à un jeune habitué à avoir tant de possibilités ouvertes, de faire UN choix de vie ? La transition est mal assurée.

      J’ai bien peur que si on persiste dans la zone du non choix et de l’individualisme, du plaisir immédiat comme principe roi, ce ne soit la garantie d’une existence assez vide.

    • Sylvain dit :

      La clé pour ca, c’est de garder une frame solide, de connaitre ses valeurs et de s’y tenir. De savoir les concessions que l’on n’est pret à faire ou pas. A partir de là, ca ne te garantit pas le succés de ton couple à long terme mais ca t’evitera déjà de retomber dans la situation dans laquelle tu t’es trouvée et en plus de voir si ta partenaire peut être compatible avec tes standards :)

    • Yop dit :

      Merci Sylvain !
      Je suis d’accord avec toi: il faut pas transiger sur ses valeurs.

      C’est un truc que je comprends que maintenant mais qui peut servir à tous je pense: en couple, et dans la vie en général, il vaut mieux s’opposer quand on est pas d’accord où que nos valeurs sont atteintes. La fille fera peut être la gueule sur le coup, mais je me dis que sur le long terme, elle nous sera reconnaissante de nous être affirmé face à elle. Ca lui donne au moins le sentiment d’avoir un homme en face d’elle.
      Car quand on s’écrase ou qu’on essaie de changer en permanence pour satisfaire sa copine, sur le coup elle nous dit qu’elle est contente, mais au fond d’elle, elle est déçue, et sur le long terme on pert son respect…

      vaut mieux l’énerver momentanément mais gagner son respect sur le long terme, plutôt que devenir « Mr Oui à tout ». On est jamais gagnant à ce game là.

    • Sylvain dit :

      Hello,

      De toute façon, plus tu vas en laisser passer, plus elle va essayer d’en faire passer pour trouver les limites. Il faut donc d’abord definir celles que l’on se fixe pour faire en sorte qu’elle ne les dépasse pas. Pour résumé, c’est finalement aussi simple que cela :)

    • Yop dit :

      Et je prends conscience d’une chose:
      – En couple, vaut mieux s’opposer quand on est pas d’accord ou que nos valeurs sont atteintes. La fille sera fâchée sur le moment, mais je me dis que sur le long terme, elle nous sera reconnaissante d’avoir « gueulé ». Elle aura au moins eu le sentiment d’avoir quelqu’un en face. Un homme avec des c……. en somme.
      – A l’inverse, quand on dit « Amen » à tout, qu’on essaie de changer à chaque fois que Miss exprime un mécontentement, elle se dit « contente » du changement sur le coup, mais sur le long terme on pert son respect. Elle finit par nous mépriser de ne pas nous affirmer.

      Mon ex m’a dit un jour:
      « Des fois quand je pète un cable contre toi, t’essaie tout de suite de changer, ou t’essaie de trouver une logique dans ce que je te dis ». Mais y’a pas de logique, des fois j’ai juste besoin que tu me remette à ma place ». Des phrases aussi explicites de la part des filles, c’est rare, alors quand ça tombe faut en profiter et prendre des notes. Je pense que ça peut servir à tout le monde.

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Oui c’est bien pour ça qu’il faut apprendre à se connaitre à 100% ! Ne pas etre needy, ne pas sombrer dans l’agressivité arrogante du mec qui a toujours raison et ne se remet pas en question par peur de se laisser marcher sur les pieds. Mais bien choisir ses guerres et ne pas céder sur les points stratégiques!

  • Aurelio dit :

    C’est un peu la société qui veut ça je pense… A force de les mettre sur un piédestal, elles pensent qu’elles peuvent se comporter sans aucune courtoisie et avec un profond dédain… Mon ex était comme ça, une HB 9 ou 10 je pense, elle m’a largué comme une vieille m… Ce sont généralement des femmes qui se lassent vite. Pour elle, je suis descendu bien bas, trop bas.
    Heureusement, je connaissais déjà ADS, j’ai remonté la pente, je ne l’ai pas appelé même si j ‘en mourrais d’envie… Ca lui a fait tout drôle, une des premières fois que ça lui arrivait je crois. Puis elle m’a rappelé, elle n’était pas habituée au silence de ses ex, elle m’a même demandé pourquoi d’ailleurs… Je lui ai répondu : « Ce n’est pas parce que l’homme a soif d’amour qu’il doit boire dans toutes les cruches » ( Desproges est un génie…) Comment tuer une connasse sans la toucher? La faire tomber tout en haut de son égo!

  • Eddy dit :

    Ma soeur en est une, (de connasse) et j’adhère à la description donnée ici.

    Qu’est ce qu’une connasse? Notre pire cauchemard. C’est, au fond, une femme très complexé , très angoissée de son futur et d’elle-même, mais comme elle est incapable de faire face á son angoisse, elle ne supporte pas celle des autres. Aussi, elle est incapable de réelle empathie avec les autres (à plus forte raison avec son copain) et donc de réussir une relation. Elle vit par les autres mais pour elle-même, , c’est un mélange très malsain.
    Finalement elle surcompense une estime en chute libre en bafouant celle des autres, alors qu’entre wing on se compliment pour faire monter sa valeur, la connasse fait baisser la votre (si vous avez le malheur d’être avec elle) pour enfin se sentir au niveau.
    Bref, derrière la connasse se cache une LSE Hard, donc une seule solution, la fuite. Moi je suis allée jusqu’en Allemagne pour échapper à ca, maissi vous pouvez épagnez-vous ca et passez votre chemin lorsque vous en rencontrez une.

  • winstone dit :

    Et bien, une petite révélation cet article. Je crois bien avoir reconnu la nana de mon taf dont je me suis amouraché cet été…
    Comme dit Selim elle ne s’engage pas, elle n’a pas vraiment de tact. De plus je sais tape là où ça fait mal même si j’y ai pas eu droit. Enfin je crois bien avoir avoir été une roue de secours en fait.
    Eddy, très pertinent ton post, en effet elle (la connasse) est complexé et instable, mais incapable et ces relations sont du genre à duree quelques mois tout au plus. Après elle se lasse… bref effrayant comme je retrouve ma collègue dans vos portraits…

    • Shenaz dit :

      En effet les relations qu’elle entretient avec les autres restent superficielles. Tant qu’elle y trouve un interêt elle te garde sous le coude, mais à partir du moment où ta tête la dégoute, elle te squeeze sans pitié

    • Sélim dit :

      Quelle violence ce topic ! Ne pas oublier que « la connasse » à la télé est une caricature, hein… J’espère qu’elle n’existe pas en vrai !

    • Yac dit :

      Parfaitement d accord la connasse s’ignore presque et dévalorise l’autre pour qu’il descende a son niveau

  • Alexandre dit :

    Comment je fais pour voir les vidéos :'( ? Elles sont bloquée pour la Belgique :'(

  • Hardèn dit :

    Avec se genre de fille j’aurais même p

  • syl panda dit :

    Mais je suis mort de rire de voir cet article quand je voit le forum que j’ai posté y a 2 jours, ça résume parfaitement la meuf avec qui je vis/vivais enfin bref pour les détails aller vous marrer sur le forum « savoir ce que je veut ».

  • Shenaz dit :

    Je pense que la définition de la connasse peut se décliner à l’infini, je m’explique :

    J’ai une amie qui est insupportable. Au début son côté gamine égarrée à qui il n’arrivait que des crosses me touchait. Et puis en l’observant avec ses amis, ses mecs, je me suis rendue compte que quelque chose ne tournait pas rond : elle ne faisait que râler ( elle dit qu’elle a  » un fort caractère ». Mais bien sûr), fondait en larme à la moindre contrariété, tapait des coups de gueule pour un oui ou pour un non, elle « shit-testait » tout le monde ( ses mecs ET ses amis). Elle réussisait systématiquement à se mettre à dos ses amis, ses collègues, ses camarades de promo… Et bien sûr, elle ne se remettait pas en question, car c’était forcemment de la faute des autres. Elle ne voyait rien de repoussant dans son comportement, et ça c’était hyper chiant.

    Que l’on soit claire : cette fille est assez éloignée du portrait de la connasse traditionelle: elle a un self esteem moisi, un gros besoin d’affection ( sa famille n’est pas très bienveillante), elle ne fait pas preuve de méchanceté gratuite et ne se plait pas à manipuler son prochain. Mais son individualisme, sa tendance à utiliser systématiquement le chantage affectif et ses caprices incessants font d’elle une authentique connasse de compétition. Une connasse qui s’ignore.

    Ces gens sont tout bonnement épuisants. leur toxicité met vos nerfs à rude épreuve. EVITEZ LES. Et c’est non négociable. Y’a rien à en tirer. Entourez vous de gens sains qui ont des mode de communications normaux avec vous, et qui n’usent pas en permanence du persiflage, du chantage ect..

  • Ploppo1 dit :

    Les connasses sont à la mode… Un truc de dingue quand même, toutes filles font maintenant des amalgames énorme entre l’égalité des droits et l’égalité des sexes ou bien entre être une femme libre et être une connasse.

  • Crysiste dit :

    moi qui suit un connard involontaire, je ne sais pas trop quoi dire à part « fuyez »….

  • DeeJay dit :

    Je connais une connasse, c’est comme décrit Eddy. Toujours a DLV ses amies pour se mettre en valeur. Elle n’est avec toi tant que tu lui es utile. Toujours une remarque désobligeante à faire, le plus chiant c’est son coté lunatique qui la rend difficile a suivre.Elle montait au créneau pour un rien, se fondait en larmes et toi tu passes pour le connard
    Le moyen de la draguer c’est un maximum de negs, C&F et une attitude genre ‘’Dr House’’ mais je doute fort que vous voulez pourrir votre vie.
    En tout cas ce qui est drôle c’est de voir les regards choqués ou étonnés quand je la remet à ça place (toujours avec humour classe et gentillesse). En plus elle te respectera. La connasse est une masochiste moins tu es sympa plus elle semble t’apprecier

  • PeteSampras dit :

    Hello,

    La question que je me pose est : Comment fuir une connasse ?

    Car oui elle a tendance a nous faire revenir a elle quand on fuit non ? :)

    Merci !^^

  • VodkaOrange dit :

    Bonjour,
    J’ai été avec une vraie connasse pendant un peu plus de deux ans et demi et le portrait décrit dans l’article est exactement le sien ! J’ai vécu avec et chaque jour ce fut un enfer ! Le genre de fille qui se veut maniaque mais qui te délègue le boulot. Et bien sur, pas de travail ni de permis ! On sort quelque part ? Bah c’est bibi qui paie bien entendu (sinon, ce n’est pas drôle !). Je ne veux pas la blâmer, ce n’est pas mon genre mais faut pas pousser mémé dans les orties. C’est elle qui m’a quitté et à l’époque, elle m’en avait fait baver (et vas y que je te dis que je me suis remis avec quelqu’un d’autre au bout d’un mois, et vas y que je te lance des reproches, … bref de la méchanceté gratuite !). Au bout de quelques mois, j’ai pu me reconstruire et je suis quelqu’un de nouveau sur beaucoup de domaine. Avec le recul, qu’elle m’ait quitté fut la meilleure chose qui me soit arrivé ! Maintenant, je suis de nouveau en couple avec ma copine depuis plus d’un an et tout se passe pour le mieux.
    Comme on dis, c’est en faisant des erreurs qu’on apprends.

    Une connasse dans son genre ? Plus jamais !

    Désolé pour ce pavé et merci de m’avoir lu ;)

  • lau210 dit :

    Je suis tomber amoureux d’une connasse et elle m’a méprisé pour me faire tourner chèvre. Super canon comme toute les connasses (je pense) elle a cru que j’allais lui obéir comme un toutou et a chaque fois que je l’abordais pour lui parler elle me trouvais une excuse. Un soir par hasard on se retrouvait a fumer a l’exterieure d’une boite de nuit elle me regardait avec « envie » je me décide donc a aller lui parler, logique non? J’arrive près d’elle en lui disant:  » bonsoir tu va bien, j’aimerais te parler un peu » elle me répond « dsl j’ai pas le temps ». J’insiste pas mais je lui dit quand même que c’est pas très sympa de sa part. Un mois après je la revoit dans cette boite et elle recommence sont cinéma a me regarder, je tourne les talons pour ne pas la voir, je me dit que si elle veut me parler je suis ouvert et quelle a qu’a venir. N’empeche que je rentre chez moi sans lui avoir parler et là je me dit  » quand mm j’aurais du essayer a nouveau », bref 6 mois après je la revoit et me décide a tout lui expliquer et a m’excuser; je l’aborde lui dit bonsoir et lui demande a lui parler; madame recommence avec un « dsl mais non » qui a failli me faire mourir. Je retourne pendant un mois dans cette boite pour la voir parceque j’était fou amoureux (quel con) et un samedi je la voit plus au bout de 2 ou 3 apparitions du samedi soir (ou elle me regardait encore) elle est plus revenue. Encore 6 mois après pour la clothing de la boite (c’est une boite éphémère). Elle arrive en haut des escaliers et me regarde avec insistance, que faire? Je fait un tour voir mes potes et je la voit embrassé son mec e me regardant (Sal…) et elle continuait son truc de me sourire quand on se croisait du coup je choppe sa meilleur amie et lui dit de lui dire que je regrette d’avoir été comme ça au printemps et puis c’est tout. Dans une autre boite je la voit 2 mois après, je me planque car j’ai plus envie de sortir avec elle et la elle arrive a me voir (elle était de nouveau célib) avec ses grands yeux du coup je prends une copine par le bras en lui faisant croire qu’on est ensemble et je quitte la boite très vite. Et bien figuré vous qu’elle en a fait une crise de boulimie assez sèvère et quand je l’ai revu, j’ai eu du mal a la reconnaitre. C’est pas parcequ’elle m’aimait mais parcequ’une autre lui avait piquer son jouet ^^. Ca fait du bien de se rendre compte assez vite a qui l’on a faire. Fuyez se genre de meufs elle vous ferons souffrir pour mm pas un seul moment de plaisir ^^

  • Fan de Camille Cottin dit :

    Les vidéos sont bloquées, j’en ai mis quelques une ici : http://www.la-connasse.fr
    désolé pour le lien que vous pouvez retirer si interdit.

  • Al dit :

    bonjour , je connais une super connasse , elle a même en permanence le bouquin sur son tableau de bord de voiture ! elle se revendique connasse ouvertement mais en fait c’est une diversion facile pour cacher un mal être certain . je l’ai pratiqué et pour moi c’est une malade et les termes exactes sont pute alcoolique cachtonneuse balance machiavélisme non respect de soi et de ses proches …..il faut se sauver à toutes jambes ,ce genre de fille ne vit et ne survit que l’anéantissement de l’autre ! Donc effectivement il y a comme une mode pour certaine à s’identifier à cette série télé certes assez marrante mais cela reste une caricature …donc les filles imitant dernièrement en nombre ce genre de posture sont simplement de pauvres dindes sans intérêt.

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)