Comment Draguer comme un Sniper et toucher sa Target à chaque fois ?

Publié dans Drague par Sélim le 11/12/2012
11 Flares 11 Flares ×

Draguer comme un sniper Comment Draguer comme un Sniper et toucher sa Target à chaque fois ?

Vous avez vu la Chute du Faucon Noir ? Ce film de guerre retrace le massacre qu’ont vécu les soldats de la Delta Force à Mogadiscio en Somalie en 1993.

Le livre qui inspire cet article est la biographie de Howard Wasdin, Sniper : Navy seals, tireur d’elite dans les forces spéciales. J’ai failli pleurer tellement ce bouquin était prenant et j’y ai trouvé tellement d’analogies avec la séduction que j’ai eu envie de partager ça avec vous.

Si vous cherchez des méthodes rigoureuses d’apprentissage de la séduction, l’expérience de ce sniper va forcément vous plaire. Soldat, cliquez pour lire la suite !

Le sniper abat calmement sa cible. Quand on a réfléchi au logo d’Artdeseduire, on s’est demandé pourquoi le viseur du sniper ne pouvait pas coller. Parce que ça fait trop boucher, pas assez humain. On n’est pas là pour abattre froidement des filles comme de la viande.

Néanmoins, l’éthique et l’hygiène de vie du tireur d’élite peuvent vous inspirer.

Par deux

Les tireurs d’élite ne volent pas. Certains sont héliportés, mais la plupart d’entre eux assurent leurs missions au sol. Sur le field. J’ai été surpris d’apprendre qu’ils bougeaient par équipe de deux. Je pensais que les francs-tireurs avançaient seuls : pas du tout !

Dans son récit, Wasdin nous explique qu’ils forment une équipe. Il y en a toujours un pour observer, et l’autre pour tirer, au moins à l’entraînement. Lors des vrais combats, ils prennent moins de précaution et tous deux deviennent tireurs.

De la même manière, apprentis séducteurs ou séducteurs aguerris, le wingman doit être comme un frère pour vous. Il doit assurer vos arrières et couvrir votre retraite si nécessaire. C’est lui qui viendra s’opposer si un AMOG ou une Warpig tentaient de ruiner votre mission.

Dans le bouquin, les phases d’entraînement à deux sont vraiment intéressantes. Leur objectif : ne se faire repérer ni par les instructeurs, ni par les cibles. Pareil pour vous. Indétectables. On ne doit pas voir que vous êtes de « gros dragueurs ». Simplement des mecs normaux qui s’amusent !

Un même langage pour être plus efficace

A travers ses voyages, le sniper Wasdin se mesure à toutes les autres forces spéciales du monde. Les rangers écossais, les gardes-côtes Suédois, on voit des membres français du Commando Hubert passer sur deux trois pages.

Si la communication internationale n’est pas toujours facile, on leur enseigne toujours quelques mots de base avant de partir en mission, pour la sécurité de tous.

Au niveau du langage, les snipers de la Navy ont aussi leur code secret qui leur permet de communiquer efficacement et en silence : un nombre de doigt levé, une couleur, des pseudonymes pour aller plus vite et coopérer entre unités. Les règles d’engagement sont communes.

Ainsi, même s’ils n’ont pas été formés tous ensemble, deux SEALS se comprendront toujours car ils utilisent le même code. Il en va de même en séduction, si vous avez besoin d’un wingman improvisé !

Application séduction : Un vrai dragueur formé aux LTR, ONS et autres acronymes et abréviations Artdeseduire saura communiquer facilement avec un autre PUA rencontré en soirée. Les mêmes codes, les mêmes modes de fonctionnement pour faciliter la communication.

Cependant, j’ai tendance à croire davantage à cette autre phrase de Wasdin : « Vous ne pouvez faire confiance qu’aux gens avec qui vous vous entraînez et avec qui vous combattez. ». Seuls vos potes proches seront de bons alliés en soirée. Les autres… qui sait ce qu’ils peuvent faire et dire dans votre dos ?

Observation

Marquage laser des cibles, repérage des environnements où auront lieu les missions de sauvetage : une grande partie de la réussite des opérations est liée à la capacité d’observation des snipers.

De ce qu’ils retiendront visuellement dépendront les choix tactiques faits par le commandement. A eux d’estimer le nombre d’ennemis présents, à eux de voir les chemins habituellement empruntés par les forces ennemies.

Quand ils rentrent de mission d’observation, les snipers doivent dessiner ce dont ils se souviennent sur des cahiers. Comme une sorte de débriefing. La mémoire est très importante pour eux : s’ils ne se souviennent de rien, ils ne sont d’aucune valeur pour leur pays.

Application séduction : vous aussi, vous devez observer votre environnement pour en tirer parti. Où sont les toilettes en soirée ? Où sont assises ces filles ? Avec qui sont-elles venues ? Où sont les potentiels cockblocks ? Vous devez tout analyser et observer pour éviter les mauvaises surprises.

Et la mémoire alors ? Votre mémoire est précieuse. Sur votre chemin vers la maîtrise des dynamiques sociales, vous allez devoir apprendre à retenir les prénoms des gens. Des filles que vous voulez séduire, parce que c’est dur de coucher avec une fille sans connaître son prénom, certes.

Mais aussi celui des mecs qui évoluent dans le cercle social de votre target. Si vous les ignorez trop, si vous ne reconnaissez pas leur présence, leur existence, ils deviendront alors de potentielles menaces. Retenez les prénoms des satellites qui gravitent autour de votre target !

Retenez également tout ce que vous disent les filles sur elles, ça peut toujours être utile quand vous reprenez une conversation avec une de vos targets. C’est surtout utile à tous les dragueurs qui ont de multiples targets simultanément, notamment sur les sites de rencontre en ligne !

Vitesse et précipitation

Quand un sniper a sa cible dans le viseur, l’abat-il ? Pas toujours. Il attend souvent des confirmations de la part de son commandement. Il peut préparer ce tir pendant des heures, et rater cette fenêtre de tir si on ne lui confirme pas l’ordre. Triste, tragique parfois.

Cependant la leçon du sniper Wasdin est assez limpide : s’il rate le premier tir, il a parfois le droit à un second, mais jamais à un troisième. Rater la première occasion est presque toujours synonyme d’échec, très dur à rattraper.

Une cible qui entend un coup de feu se mettra à l’abri, cherchera la provenance et se doutera de quelque chose. Tout ce temps de préparation n’a pas le droit d’être gâché.

Pour vous, snipers de l’amour, il en va de même ! La préparation de votre piège à filles peut prendre du temps, mais une fois que vous décidez de le refermer, allez-y franchement ! Ne faites pas dans la demi-mesure. Et surtout : interdiction d’hésiter !

Un sniper ne se pose pas la question de savoir si la personne qu’il va abattre est bonne ou mauvaise, si elle a des enfants ou pas. Il faut tirer. Il faut agir. (Si vous lisez le livre, vous verrez que Wasdin est loin d’être un bourrin, il se pose toutes ces questions).

Application séduction : C’est votre hésitation qui rendra votre target hésitante. Si vous enchaînez humour, push-pull, kino légers et timebridge (la préparation), vous ne devez pas hésiter pour le numclose et le kissclose ! Vos balles doivent être tirées et non rester dans la chambre!

Entraînement, conditionnement

« Plus vous transpirez en temps de paix et moins vous saignez en temps de guerre. »

Faire ses gammes, encore et encore. Voilà l’impression qu’on a lorsqu’on est dans le récit de Wasdin. Comme partout, pour chaque passage répétitif, on le lit au final très vite. Il décrit une fois le saut d’obstacles, l’escalade sur les maisons, les courses sur la plage, et les exercices de tir.

Explique qu’il se mange ça quotidiennement pendant 2 ans, avec des séances de pompes supplémentaires s’il arrive dernier. Son jugement sur le monde extérieur : « La plupart des gens n’ont aucune idée du degré d’entraînement et de l’engagement nécessaire pour devenir sniper. ».

Application séduction : De la même manière, vous ne deviendrez pas un natural du jour au lendemain. Vous n’allez pas lire des tas de bouquins sur la séduction et devenir du jour au lendemain un expert de la drague. Devenir un bon séducteur, c’est allier la théorie et la pratique.

C’est la capacité à enchaîner après les râteaux qui vous rendra plus fort. C’est la capacité à rebondir après un flake qui vous rapprochera du close de qualité.

Et quand je serai le meilleur ?

Un jour, comme ce sniper, vous vous trouverez bon, mais vous voudrez affronter les meilleurs. Vous voudrez élever votre niveau de jeu. Lui a eu la chance de gravir les échelons, depuis les meilleurs de la Navy jusqu’aux meilleurs des meilleurs des Forces Spéciales américaines.

« Un certain nombre de mes camarades, ceux que je prenais pour des chevaux de course, étaient de vrais pleurnichards. Ils avaient probablement été à la première place durant la plus grande partie de leur vie. Maintenant qu’ils goûtaient à une épreuve façon BUD/S (son école hardcore), ils n’étaient pas capables d’y faire face. »

J’ai beaucoup aimé la philosophie de ce passage parce que je m’y suis identifié. Premier au lycée, puis dernier en prépa (ahah la claque, de grands moments). Meilleur en drague pendant mes études à Grenoble avec Eros, mais on ne valait pas grand-chose à Paris au début.

Tout est une simple question d’échelle et d’exigences. Etes-vous assez exigeant envers vous-même ? Est-ce que vous avez tendance à vous contenter du peu que vous faites ? Vous contentez-vous d’être le meilleur parmi des types moyens ? Ou essayez-vous toujours de repousser les limites ?

A la fin, Wasdin apprend qu’il n’est pas Dieu. Il apprend l’humilité à la dure, découpé par les balles (ce n’est pas un spoiler, je vous rassure, il l’annonce dès le début du bouquin). De la même manière, même si vous devenez le meilleur en séduction, vous serez rappelé à l’ordre.

Vous ne pourrez pas accumuler les campagnes victorieuses sans vous faire d’ennemi ou d’ennemie. Les femmes ont la rancune tenace en amour… Et qui sait, un jour vous tomberez probablement sur une adversaire plus coriace qui comptera plus que vos frères d’armes !

En conclusion, je vous souhaite de goûter à l’hygiène de vie du sniper. Un livre vraiment intéressant, que je vous laisse découvrir !

Pouvez-vous nous conseiller des films ou des livres qui n’ont rien à voir avec la séduction, mais qui vous ont bien motivé pour le game ?

Sélim

Revelation Cover600x800 1 er Comment Draguer comme un Sniper et toucher sa Target à chaque fois ?
Révélation
Le nouveau chef d'oeuvre de Mystery est enfin en Version Française ! Révélation est un ouvrage exceptionnellement riche, détaillé et concret sur l'attraction, les dynamiques sociales et les techniques de drague.
Découvrez ce Guide >>

86 COMMENTAIRES
  • ElPrinco dit :

    Super article en encore une fois , juste une question personnel comme sa Selim ; Tu est d’origine Turc ?

    Bonne soirée a tous.

  • l'elfe dit :

    Haaaa mais je comprend tout grâce à cet article. Je croyais qu’il fallait SEDUIRE les filles. En fait il faut les buter, c’est pour ça que c’est aussi difficile.

    • selim dit :

      Voilà. C’est exactement ça. Bang bang, my baby shot me down !
      Séduire, réduire, induire en erreur, détruire, au final ça se ressemble (ceci est de l’humour, on les aimes, on les chérit, on les câline et on les repsecte, évidemment.)

  • Mendosa dit :

    Un bon article, que je viens d’appuyer auprès d’un odieux personnage.
    Ma référence filmique, le classico-classique fight club.
    En livre, un petit bouquin de dév perso qui m’est tombé dessus : le principe du petit pingouin. Ouais, classe, je sais.

  • Damief dit :

    Vu comme ça disons que je suis un fusil mitrailleur ^^ et sbam 200 munitions perdues !

  • Damief dit :

    « Il apprend l’humilité à la dure »

    Oui parce que n’oubliez pas que quelque soit votre niveau,JE SERRAIS TOUJOURS PLUS FORT QUE VOUS BWAHA HAAA.Nan je plaisante.^^

  • Bapt' dit :

    LasVegas 21 est pas mal, bonne mise en situation du jeu ;)

  • Rookie_60 dit :

    La phrase de Napoléon  » A la guerre comme en amour, pour en finir il faut se voir de près  » est plutôt pas mal vu qu’ elle incite à aller voir les filles.
    Et le discours de Kennedy  » Nous choisissons d’ aller sur la Lune, pas parce que c’ est facile mais parce que c’ est difficile ( …. ) parce que c’ est un défi que nous sommes prêt à relever, que nous ne voulons pas remettre à demain, et que nous avons l’ intention de gagner  » est sympa également.

  • Didjy dit :

    Ce serai bien de faire un article qui s’intitulerait « comment bien analyser son environnement » , un article qui expliquerai en détail comment prendre ce que l’on voit pour ensuite bien l’utiliser. Après, ce n’est pas moi l’expert pour ça :)

    • Sélim dit :

      Hello Didjy, c’est une très bonne idée d’article. L’environnement, toujours un très bon moyen de lancer la conversation… ou la relancer !

  • Avenir dit :

    Super article, comme toujours !

1 2 3

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)