Renforcez votre jeu de séduction : Cas Pratique

Publié dans Aborder une fille par
ArtDeSeduire.Com

Jeu de séduction cas Pratique Renforcez votre jeu de séduction : Cas Pratique

Pour ce second volet, je vous propose une nouvelle façon d’aborder les choses. Nous avons fait beaucoup de théorie tout au long de l’année et pour une fois, vous allez pouvoir tester vos connaissances.

Autant vous rassurer tout de suite, il ne s’agit pas d’un quiz mais d’une mise en situation.

Mise en situation

Vous incarnez le rôle d’un spectateur/superviseur/coach dont le devoir est de relever toutes les erreurs d’un player débutant dans le game. Appelons le Victor pour simplifier les choses. Soyez bien attentif, vous voila dans un contexte de night pick up !

Victor s’approche de sa cible d’un pas assuré. Après avoir délicatement tapoté son épaule, cette dernière se retourne, légèrement surprise. Sûr de lui, il ouvre le set avec un opener d’opinion adressé à sa conquête :

« Salut, excuse moi, j’aurais besoin d’un avis : je souhaiterais louer un film pour une petite soirée prochainement mais j’hésite entre deux grands chef-d’œuvre : a ou b selon toi ? »

La demoiselle lui répond avec plaisir et la conversation débute. Victor, très curieux, s’empresse d’obtenir quelques informations pour mieux la connaître : prénom, ce qu’elle fait dans la vie, ses petits passe-temps, tout en glissant quelques compliments.

Il s’agit de politesse selon lui et pendant ce temps, il est à l’écoute, ce qu’une femme sait apprécier. Malheureusement, la conversation s’étouffe peu à peu et le jeune player se sent mal à l’aise suite à un gros blanc.

Sa cible regarde furtivement ses amis en tentant de suivre leur présente discussion. Cependant, Victor se ressaisit et ramène intelligemment la conversation à lui en racontant ses derniers exploits. Il sent alors que son interlocutrice est à nouveau réceptive puisqu’elle lui témoigne de l’intérêt à travers son regard et son sourire.

Etant rassuré à présent, le jeune player renchérit en orientant la discussion sur l’actualité. Il est parfaitement en mesure d’expliquer comment la crise finira pas se résorber peu à peu dans les prochaines années. Une fois encore, sa cible répond positivement en acquiescent de la tête.

Puis soudainement, elle change de comportement en lui posant des questions étranges : « Où sont tes amis ? » « Tu me dragues là ? » et la plus déstabilisante pour notre jeune ami : « Pourquoi es-tu venu me parler en particulier ? »

Victor trouve ce petit jeu bien désagréable et bloque devant cette dernière question. « Je te trouve belle » ne serait évidemment pas une réponse qu’il puisse donner.

Dans un éclair de lucidité, il tente alors de la taquiner pour redresser la situation à son avantage.

«Ca marche ! se dit-il avec espoir. Elle me propose même d’aller danser !».
Sur la piste, Victor se lâche. Eblouis par les lumières et absorbé par une musique entraînante, ce dernier tente sa chance en posant ses mains sur les hanches de sa cible.

Curieusement, la donzelle le repousse gentiment et là… C’est le drame. Notre charmant héros perd progressivement ses moyens ne sachant plus quelle attitude adopter.

Sa magnifique partenaire se voit entouré d’amogs faisant obstacle aux moindres tentatives du téméraire player.

Résultat des courses : Victor repartira brecouille (comme disait les inconnus)… True story.

Que s’est-il donc passé ? Qu’allez vous dire à votre jeune apprenti ? Combien d’erreurs ont été commises ici ?

Analyse

Pour ma part j’en compte douze bien distinctes :

  1. Victor ouvre le set en s’adressant à sa cible. Pour bien faire, il faut engager tout le groupe ou au pire un des ses amis. Cela présente trois avantages : Vous n’êtes pas intrusif, vous montrez que vous êtes quelqu’un de social (DHV) et vous évitez le moment de flottement que va subir notre apprenti par la suite.
  2. « Excuse moi »?! N’ayez pas honte de votre présence, bannissez ce mot.
  3. L’opener d’opinion est une bonne initiative, c’est d’ailleurs parfait pour engager tout le groupe mais Victor doit aller plus en profondeur.

    En d’autres terme : « J’organise une petite soirée d’ici peu. Pas de truc bruyant comme aujourd’hui, simplement un petit truc smooth avec des amis proches. Vous voyez le genre ? Assis bien confortablement avec une bière à la main. Bon voila la question : d’après vous quel film passe le mieux dans ce cas ? Vu que c’est mixte évidemment, ben oui sinon je ne me serais pas cassé la tête : un porno ou un james bond, je veux l’avis de tout le monde. Par contre on va éviter les trucs à l’eau rose, ça me gênerait de pleurer en public, ou les films d’horreurs pour savoir qui se pisse dessus en premier. J’attends vos propositions ! »

    Si vous êtes seuls avec elle, l’opener contextuel est le plus adapté. Dans tout les cas, évitez d’avoir un truc trop préparé, les rencontres doivent se faire naturellement ou de manière étonnante comme mon dernier opener en soirée sur une inconnue : « Salut ! Ecoute je suis désolé pour le retard, ça faisait longtemps que tu m’attendais ?
    […] C’est dommage que l’on se soit perdu de vue, tu deviens quoi ? blablabla »

  4. Victor cherche rapidement à mieux connaître sa cible. Honnêtement son numéro de carte bancaire serait plus utile, non ? Une fois encore, le naturel doit prévaloir sur le reste, cela vous évite notamment d’être à cours d’inspiration dès 5 minutes comme notre pauvre apprenti.

    De même, souvenez vous qu’il est préférable d’agir comme si vous la connaissez un peu auparavant, histoire ne pas être trop intrusif. Parlez un peu de tout et de rien comme le font les bons amis et posez vos questions avec modération suivant le cours de la discussion.

  5. Les compliments d’entrée de jeu, c’est bien souvent éliminatoire. Souvenez vous : attraction avant séduction !
  6. Victor se retrouve pendant un instant à l’écart du groupe. Pourquoi?
    – Il ne s’est pas fait accepter par le set en abordant tout le monde, mais surtout : il n’a pas isolé sa cible !

    Quand la mayonnaise prend, ne perdez pas de temps, c’est le moment de se retrouver seul avec elle.

  7. Le jeune apprenti raconte ses exploits. Si ce dernier souhaitait faire du storytelling, il ferait mieux de relire l’article à ce sujet ! L’intérêt de cet outil n’est pas de se mettre en avant mais bien de susciter des émotions chez votre cible.

    Vous devez la faire intervenir, exagérer votre récit pour l’humour et y mettre surtout le ton. Pour les amateurs de how i met your mother, voila un très bon exemple d’histoires à rebondissements qui vous tiennent en haleine ou encore le spectacle de Franck Dubosc où il évoque son passé. Evidemment tout ceci est préparé et complètement imaginaire mais vous pouvez vous en inspirer.

  8. L’argent. Je pense que tout le monde l’a repéré, il s’agit d’un sujet à éviter (Victor lui parle de la crise). Cependant là où je souhaite particulièrement attirer votre attention, c’est sur le pourquoi de la chose.
    Victor évoque un sujet neutre et parfaitement rationnel qui ne stimulera en rien les sentiments de son interlocutrice. Fuiez un discours logique à sens unique qui ne fera pas appel à ses goûts, son imagination, son point de vu intuitif, son envie de partager.
  9. Le player ne sait pas réagir face à un shit test. Cas classique, la règle est de ne rien prendre personnellement !
  10. Il n’assume pas son attirance pour elle. « Tu es belle » n’est effectivement pas la meilleur des réponses mais le direct game est souvent payant. Dans tout les cas, il ne faut pas se cacher derrière ses envies.

    En développant un petit peu, le fait que Victor soit déstabilisé face au shit test « Pourquoi moi ? » n’a rien d’étonnant. En séduction, il faut avoir des critères : pour ne pas perdre son temps d’une part et d’autre part pour que votre cible se sente unique et réellement choisie.

  11. Votre apprenti tente de la taquiner. Pour que votre game soit efficace, il vous faut un minimum de culot (à calibrer), un peu de provocation avec du C&F ou pour les plus expérimenté le GM style. De même, vous devez jouer avec elle avec des negs et du push/pull. N’ayez pas peur surtout, après tout « qui aime bien, châtie bien » n’est-ce pas ?!
  12. Victor n’arrive pas à être intime avec la demoiselle. Surprenant ? Plus tellement après ce que l’on vient de voir.
    Il n’a aucun cas été sexué avec son HB à travers son langage corporel (regard plus pénétrant et expressif, voix plus chaude) mais aussi sa conversation et par-dessus où sont les kinos ?!
    Impossible d’établir un rapport physique avec elle sur le dancefloor si il ne l’a même pas touché précédemment.

Alors, êtes vous un bon coach :) ?

Il faut que je vous avoue quelque chose, je vous ai menti plus haut. Il n’a pas douze fautes mais quinze en réalité. Les 3 dernières sont un peu plus dissimulées dans le texte…

Elles seront révélées dans mon prochain article, mais avant cela, j’attends vos propositions dans les commentaires ;) !

Playboy

banner parler aux femmes Renforcez votre jeu de séduction : Cas Pratique
banner parler aux femmes Renforcez votre jeu de séduction : Cas Pratique
Banner 50phrases Renforcez votre jeu de séduction : Cas Pratique
Banner 50phrases Renforcez votre jeu de séduction : Cas Pratique
Bann TechniqueAstucieuse v2 Renforcez votre jeu de séduction : Cas Pratique
Bann TechniqueAstucieuse v2 Renforcez votre jeu de séduction : Cas Pratique
84 COMMENTAIRES
1 3 4 5

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)