Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Les 17 Types De Filles Que Vous Allez Aborder Dans la Rue

17-types-filles-rencontre-rue

Aborder une fille

Les 17 Types De Filles Que Vous Allez Aborder Dans la Rue

Les 17 Types De Filles Que Vous Allez Aborder Dans la Rue

« Je ne l’ai pas abordée parce que c’était pas mon genre ! » Au début du tournage des vidéos en caméra cachées du Système R-D-V, la Team Pirates a souvent trouvé des excuses pour ne pas aborder les filles qu’ils croisaient.

Cette fille était trop gothique, cette fille était trop street pour moi, cette fille avait un look bien trop BCBG pour moi : on a tous des critères qui nous permettent de filtrer les filles qu’on croise dans la rue. (Et elles nous analysent aussi, bien évidemment)

Lors de ces mois de tournage, on a identifié 17 types de filles. Si vous décidez d’apprendre à draguer dans la rue, il faut que vous soyez prêt à rencontrer des filles différentes.

Pour cela, je vous ai préparé une liste des 17 types de filles que vous allez rencontrer.

La drague de rue, c’est la grande loterie.

Certaines filles que vous aborderez seront ouvertes et amicales, quand d’autres seront dédaigneuses, timides voire impolies. Ou pire. En couple.

Certaines parleront de Drake ou Travis Scott, d’autres de dark metal.

Si l’on emploie la terminologie de Robert Greene dans l’Art de la Séduction, les dragueurs de rue sont des prédateurs, et les femmes, les proies.

Et si l’on file la métaphore, vous accepterez le fait qu’on ne chasse pas la biche, la perdrix royale ou la dinde avec le même calibre : vous devrez donc vous adaptez au profil de la fille que vous abordez.

Le dragueur de haut niveau de type « caméléon » sera capable d’identifier à quel type une femme appartient et d’adapter son discours et son comportement pour « coller » aux attentes de la fille.

Après discussion avec la Team Pirates, ces dragueurs formés pour aborder dans la rue, voici 17 types de filles que vous rencontrerez pendant vos sessions de drague de rue.

#1 La petite nouvelle

Ma préférée ! La petite nouvelle vient d’arriver (le mois dernier), n’a presque pas d’amis, ne connaît pas bien la ville et veut désespérément rencontrer quelqu’un… qui que ce soit.

Et à sa grande surprise, vous arrivez par hasard dans sa vie.

Il peut s’agir d’une approche directe dans la rue, « Salut, tu es si mignonne avec tes chaussures roses : il fallait que je te parle », ou indirectement dans la file d’attente à la librairie ou au café. « Hé, comment évaluez-vous les toilettes ici, de 1 à 10 ? »

Si vous vous débrouillez bien, que vous la rassurez (le R du Système R-D-V, pilier indispensable de la confiance pour séduire une fille dans la rue) et qu’elle est assez seule, elle se rapprochera de vous parce que qu’est-ce qu’elle a d’autre à faire ? Elle n’a pas d’amis.

La petite nouvelle veut un cercle social.

En dehors de son travail ou de son école, un gars cool et confiant comme vous est sa meilleure chance.

#2 La femme mariée

Contrairement à ce que vous pourriez penser, les filles mariées sont généralement les plus chaudes, les plus ouvertes à la rencontre, les plus sociables…

On s’attendrait à ce qu’elles disent « Désolé, je suis mariée » et qu’elles s’agrippent à leurs perles, mais d’habitude, elles sont ouvertes à un rendez-vous instantané, rient à toutes vos blagues et touchent vos biceps pendant que vous leur racontez vos histoires de voyage?!

Pourquoi sont-elles si ouvertes ? Probablement parce qu’elles s’ennuient au lit avec leurs maris, qui ne les touchent plus qu’une fois toutes les deux semaines…

Par réflexe, je scanne toujours la main gauche pour les alliances. Bien que dans de nombreux pays comme le Danemark et la Russie, l’alliance se porte à la main droite.

#3 L’étrangère

Les filles étrangères, c’est ma seconde catégorie préférée. Elles sont semblables aux petites nouvelles mais viennent d’un pays lointain.

À Paris il y a beaucoup d’étrangères en voyage, de toutes nationalités. Selon qu’elle vient d’un pays pauvre ou d’un pays du G8 comme les États-Unis ou l’Allemagne, vous devrez adapter votre jeu.

Les filles du G8 sont plus adaptées aux jeux d’énergie, de techniques de drague cocky and funny, plus adeptes du storytelling. Beaucoup de push-pull, de taquineries, et de DHV.

Mais les filles de pays en développement, moins féministes, comme le Vietnam, la Russie ou la Colombie par exemple, pourraient avoir besoin d’une approche plus traditionnelle, plus sympathique, mais plus sûre de vous et plus direct, car les taquineries peuvent sembler méchantes ou grossières, plutôt que drôles.

Avec celles-ci, jouez l’homme à l’ancienne, galant, romantique : elles veulent leur dose du French lover, ne les privez pas de ça !

#4 La touriste

La touriste n’a que quelques jours ou semaines sur place et peut être à la recherche d’une aventure d’un soir.

Même s’il est plus probable qu’elle soit à la recherche d’un guide touristique gratuit et qu’elle vous fasse perdre votre temps en vous demandant de lui faire visiter toutes les curiosités de votre ville, avant de retourner à son auberge tôt le soir parce qu’elle a un vol pour Dublin le matin.

Évitez d’être un guide touristique de jour et amenez-la dans un bar que vous connaissez et que vous aimez, puis retournez chez vous le plus vite possible. Avec elle, pour un dernier verre, c’est mieux.

Vous verrez très vite si elle a un copain dans son pays… et si elle est prête à le tromper avec un garçon discret et silencieux comme vous, qui ne la poursuivra pas.

A vous de vous approprier la phrase popularisée dans le monde entier, à adapter à votre bled : « What happens in Vegas stays in Vegas »…

#5 La working woman

La working woman portera des tenues d’affaires, et vous l’aborderez en allant acheter un sandwiche le midi ou dans le métro le soir.

Elles ont l’air plutôt sexy dans leurs jupes et talons gris serrés alors qu’elles se précipitent pour discuter sur les casques Bluetooth. La ligne 1 le matin, direction la Défense, c’est le rêve pour ça si vous bossez à Paris. (Même si le matin, elles ont le cerveau dans le boulot, pas trop disposées au flirt. Préférez le soir pour faire le premier pas avec ce type de fille).

Elles sont souvent plus instruites, de la fin de la vingtaine au début de la quarantaine, et elles ont l’habitude de traiter avec des hommes de haut statut.

Si vous êtes nouveau, elles seront plus confiantes et alpha que vous. Parce qu’elles sont en place et qu’elles cherchent un mec qui a du répondant.

A vous de montrer que vous avez confiance en vous !

#6 Les étudiantes

Si vous êtes étudiant, les étudiantes sont parmi les plus difficiles pour la drague de rue parce qu’elles n’ont pas besoin de plus d’amis.

Elles sont invitées à des soirées chaque week-end et passent 90 % de leur temps libre à étudier ou à faire des activités parascolaires.

Elles sont souvent parmi les filles les plus sexy, mais leur emploi du temps et leur vie sociale sont tout simplement trop chargés pour s’embêter avec un gars qu’elles ont rencontré dans la rue.

Je ne dis pas qu’on ne peut pas les avoir, c’est juste un peu plus dur qu’une petite nouvelle ou une étrangère.

Mais si vous êtes déjà dans la vie active et que vous gagnez déjà bien votre vie, all in sur l’étudiante.

Un homme, un vrai comme vous, indépendant financièrement, a autre chose à raconter qu’un étudiant, et propose d’autres expériences de vie que des pâtes au beurre tous les soirs…

#7 Le mannequin

Ce sont les filles les plus mignonnes, même toutes habillées, se précipitant d’une séance photo à l’autre (ou actuellement sur une séance photo).

On pourrait penser qu’elle est habituée à être approchée, mais la plupart des hommes sont intimidés par elle et ses grandes jambes.

Elle est comme la working woman dans le sens où elle a plus envie de réseauter que de se faire sauter par un gars qu’elle vient de rencontrer en terrasse.

Mais c’est tout à fait possible si vous faites preuve de confiance en vous en maîtrisant le Système RDV que vous pouvez apprendre dans la formation « Je La Vois, J’Y Vais ! »

#8 La Hipster

Les hipsters sont des créateurs de goût.

Elle se rendra dans un café végétalien pour parler des droits des réfugiés ou pour faire une séance photo pour le film indépendant sur iPhone de son amie.

Parlez-lui de votre chanson indé préférée et demandez-lui où se trouvent les meilleures salles de concert.

Faites-lui signer un formulaire de consentement avant le rapport sexuel.

Des points bonus si vous détestez Donald Trump et pensez que les hommes sont intrinsèquement mauvais.

#9 La MILF

Elle est plus âgée, divorcée et a deux enfants (mais elle est toujours sexy).

Adoptez une approche plus mature, en tant que gars cool plutôt qu’en tant que clown farceur, et elle est à vous.

Ouvrez directement et trouvez un terrain d’entente, comme si vous aviez toujours voulu être un père, mais que vous n’aviez pas trouvé de femme assez mûre pour materner votre enfant.

La MILF n’a plus de temps à perdre, elle veut du bon sexe, elle ne veut plus de négativité dans sa vie : pour ça, elle avait son ex-mari.

Soyez celui qui lui apporte des lunettes pour voir la vie en rose, et qui assume ses envies de sexe avec une femme, une vraie, qui sait ce qu’elle veut, et pas une gamine.

#10 La Tanguy

Vous abordez une fille, et une minute plus tard, une vieille dame (ou un vieil homme) apparaît en se dirigeant vers elle.

Oh, ça doit être sa mère. Demandez-lui alors « c’est ta sœur ? » (Pas de quiproquo sur l’âge de ses parents / de ses grands-parents comme ça).

Elle a peut-être 21 ans, mais elle vit à la maison. C’est juste un autre obstacle.

Pour les plus téméraires d’entre vous, entamez la discussion avec les parents, « J’aime bien votre fille. Je peux lui proposer de prendre un verre avec moi ? »

Ça a l’air ringard, mais ça fait rire les parents. S’ils vous aiment bien, elle vous aimera bien. Ou peut-être que c’est l’inverse.

Ne vous trouvez pas d’excuse : ses parents ne sont pas là pour vous « empêcher » d’avoir son numéro.

#11 La fille qui flirte facilement

Les filles qui flirtent sont les filles les plus amusantes à aborder.

Elles rient de tout, se lèchent les lèvres et sont tactiles. Elles vous posent beaucoup de questions et avec elles, vous avez l’impression d’être un vrai beau gosse, un tueur !

Cependant, elles sont rarement prêtes à vous revoir. Elles cherchent juste un flirt, pas de prise de tête.

Je ne sais pas pourquoi, mais quand une fille est trop entreprenante en journée, je ne la sens pas.

Et souvent, j’ai raison. Pourquoi ? Parce que la fille qui flirte a 99 autres mecs qui sont follement amoureux d’elle et pensent qu’elle ne flirte qu’avec eux.

Elle n’est jamais à court d’options, et elle le sait.

À prendre le jour même ou à laisser.

#12 La fille timide

J’ai l’air de mieux gérer avec les filles timides qu’avec les filles qui flirtent.

Si vous êtes au-dessus de la moyenne en confiance, vous allez les épater avec votre approche.

La fille qui manque de confiance en elle ne cherche pas l’eye contact, n’engagera pas la conversation et sera lente à vous faire confiance.

Mais une fois que vous l’aurez conquise, elle vous aimera pour toujours. Ou jusqu’à ce que vous lui brisiez le cœur, là elle vous détestera.

Les filles assez timides pour prendre peur après un « Bonjour » ne comptent pas, vous allez perdre votre temps à essayer de la débrider. « Thank you, next » comme dit la philosophe.

Aussi, ne confondez pas la peur avec la timidité. Les filles timides n’ont pas peur, elles sont juste un peu anxieuses.

Faites-leur un ou deux compliments bien mérités, et pas trop tôt dans l’approche, et elles se laisseront rapidement aller. C’est une question de confiance.

#13 La rageuse

Semblable à la hipster en plus énervée.

Au premier « Bonjour », elle a déjà tweeté votre photo et votre identité sur le #MenAreTrash, a sa bombe lacrymo, et un reflet maléfique dans ses yeux magnifiques et perçants.

Peut-être qu’elle lit madmoiZelle, qu’elle a été blessée quand elle était enfant, ou qu’elle vient de sortir d’un cours de sociologie, mais pour une raison quelconque, elle déteste les hommes et pense que tout type qui lui parle est un violeur effrayant ou un membre du Patriarcat?!

Souhaitez-lui une bonne journée, « pardon de vous avoir importunée » copyright Catherine Deneuve et reculez lentement.

#14 L’effrayée

À ne pas confondre avec la fille timide, la fille effrayée est effrayée par son ombre.

Elle lit beaucoup de livres de tueurs en série et d’histoires de vampires, regarde les enquêtes impossibles, et pense que tous les pays sont totalement dangereux, pleins de kidnappeurs, et que les hommes sont des brutes violentes en général.

Vous vous approchez de la fille effrayée, remarquez que ses yeux s’élargissent de terreur tandis qu’elle triple sa vitesse de marche, et adopte une démarche de rugbyman prêt à mettre un raffut « Non ! Non ! Non ! Non ! Non ! »

Vous vous êtes fait recaler. Ce n’est pas votre faute. C’est elle, pas vous.

#15 La fille motivée, la fille réceptive

Elle est comme la fille mariée, mais en mieux parce qu’elle est célibataire !

Elle est belle, intelligente, charmante, aventureuse, sociable, courageuse, séduisante et excitante.

Vous l’approchez directement et elle vous dit : « Merci ! C’est si gentil ! » (OK, c’est 10% des cas maximum, mais ça peut monter à 30 voire 50% si vous apprenez à aborder une fille dans la rue)

Vous lui proposez un rendez-vous instantané dans un café cool, et elle est pour.

Après avoir discuté, vous l’invitez à boire un verre chez vous, elle est directement d’accord.

Elle est prête à tout. Elle est sympa, on l’aime.

#16 La 6.5

Elle n’est pas si belle que ça, mais elle est bonne.

Elle est sceptique à l’égard de votre approche parce que les hommes l’abordent rarement, alors vous devez être sur une piste qui peut se concrétiser.

Elle n’est pas aussi amicale ou amusante qu’une fille plus sexy, mais elle n’est pas si mal pour passer les mois d’hiver au chaud…

Si elle décide de sortir avec vous, elle tombera amoureuse et deviendra folle quand vous la larguerez.

À aborder à vos risques et périls.

PS : la direction générale de la séduction ne valide pas la manipulation pour s’entraîner. C’est paaaas bien…

#17 La serveuse ou l’hôtesse en pause

Elle travaille comme serveuse dans un restaurant branché et a trente minutes pour le déjeuner.

Elle est hôtesse dans un restaurant ou sur un salon, mais elle aimerait devenir mannequin ou actrice.

Elle veut faire des achats de cadeaux d’anniversaire de dernière minute, et vous l’abordez.

Elle voit des dragueurs de rue tous les jours et sait exactement comment vous allez la jouer.

Mais elle est plus belle que la plupart des autres filles : abordez-la de manière directe, sans être lourd, pas comme les clients qui la draguent tous les jours comme des vieux balourds…

On a probablement oublié des filles que vous croisez dans vos villes.

On était trop concentré à les aborder, les faire rire, et prendre leurs numéros de téléphone pour les revoir… et plus si affinités.

Toutes ces techniques pour aborder et séduire facilement une femme dans la rue sont disponibles, et applicables dès ce week-end si vous regardez cette nouvelle vidéo.

Et avec le Système R-D-V, peu importe le type de filles que vous rencontrerez.

A partir du moment où vous maîtriserez les trois étapes du système, les femmes auront confiance en vous, vous trouveront sympa, et auront envie de vous revoir.

A vous de jouer et de vous former pour aborder les femmes qui vous plaisent partout, tout le temps !

Sélim et la Team Pirates

Lire la suite
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. -Sam-

    12 avril 2019 à 18:55

    Frais cet article ! Ca donne envie de se balader et dire bonjour… à n’importe qui :)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire plus Aborder une fille