Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

7 Questions Lifestyle et Séduction Au Rédac’Chef de Playboy France

Couverture Playboy France

Lifestyle et réussite

7 Questions Lifestyle et Séduction Au Rédac’Chef de Playboy France

7 Questions Lifestyle et Séduction Au Rédac’Chef de Playboy France

Couverture Playboy France 7 Questions Lifestyle et Séduction Au Rédac’Chef de Playboy France
Niveau presse masculine, c’est pas folichon en ce moment en France… Mais fin 2015, j’ai vu Playboy commencer à remuer la queue sur twitter… Le lapin le plus sexy allait-il revenir dans les kiosques français ?

Un an plus tard, en décembre 2016, Playboy France est de retour avec, évidemment, une fille sublime en couverture.

Le magazine de Hugh Hefner parle à nouveau français : j’en ai profité pour interviewer l’un des deux rédac-chefs de Playboy, Raphaël Turcat !

Playboy est sur tous les fronts en ce moment : le lapin est de retour en France, et revient aussi sous forme de série : si vous n’aimez pas lire, vous pouvez toujours jeter un oeil à la série sur Amazon : « American Playboy », qui retrace la vie de Hugh Hefner !

On parle séduction, rétro, playboy avec le rédacteur en chef Raphäel Turcat !

Playboy France couverture 7 Questions Lifestyle et Séduction Au Rédac’Chef de Playboy France

Artdeseduire : Pourquoi ranimer le lapin en France après 5 ans de doux sommeil ?

Raphaël Turcat : Dix et pas cinq ans mon cher Sélim ! Parce que nous sommes dans une époque de « reboots », ce qui est un paradoxe : plus nous inventons de nouveaux moyens de communiquer et de nouveaux langages, plus nous avons ce besoin irrépressible de nous ancrer aux grandes icônes qui peuplent notre inconscient.

Les Stan Smith ont connu un retour flamboyant, comme les disques vinyles, le slip ou la pop française façon Elli et Jacno. Playboy n’échappe pas à la règle.

C’est simple d’être Playboy sur le marché de la presse masculine actuelle ?

Ce n’est pas simple d’être la presse actuelle tout court. Les ventes sont en baisse, comme le marché publicitaire mais les médias imprimés sur du papier n’ont pas encore réussi à trouver la formule d’après.

Ils se digitalisent tous mais ce qui leur permet de faire encore tourner la boutique, c’est la vente au numéro et la publicité, pas les bannières de sites vendues 300€.

Mais en même temps, ce n’est pas si compliqué que ça : sur du papier, les lecteurs veulent du culte long à l’inverse du Net où ils veulent de l’info courte.

Comment as-tu constitué ton équipe pour écrire ce nouveau Playboy à la Française ?

D’abord en m’appuyant sur les réseaux et ceux du co-rédacteur en chef, Guillaume Fédou, vu que l’on a un peu d’expérience dans le métier – notamment pour moi après vingt ans de rédaction en chef de Technikart et diverses autres publications.

Puis en ouvrant la porte à de jeunes rédacteurs, nombreux et talentueux, qui sont les témoins directs d’un monde qui change et qui permettent de faire le lien entre les générations Y et K et la génération Y, voire les baby-boomers.

Enfin, en invitant dans les pages de Playboy des personnalités plus auteurs que journalistes, comme Tristane Banon, Bénédicte Martin, Nicolas Bedos, Boris Bergmann, Tristan Garcia…

Si tu devais décrire le French lover qui lit Playboy en quelques mots, que dirais-tu de lui ?

En chaque lecteur sommeille un playboy qui s’ignore !

Pour faire court, je dirais qu’il aime la vie et les plaisirs qui vont avec : le sexe et la séduction, bien sûr, mais aussi l’art, la musique, le design, les voitures.

Et comme le playboy a un cerveau comme tout le monde, ça ne l’empêche pas de se poser des questions sur le genre, l’homosexualité et les représentations du corps.

J’ai, par exemple, très envie de monter une série de femmes septuagénaires pour prouver que le corps peut être aussi très beau passé 25 ans.

Comment expliques-tu le retour des filles nues dans le Playboy US, après un an de rhabillage ? Un retour aux sources ?

Je pense qu’ils se sont aperçu que même si le sexe est absolument partout, mettre des photos de filles dénudées et sophistiquées dans leurs pages, c’est dans leur ADN et qu’ils ne peuvent donc pas vivre sans.

Plus largement, on assiste à un drôle de paradoxe : un clash insoluble entre la banalisation de la nudité et la montée de la pudibonderie.

Comme dans tous les clashs, j’attends avec impatience ce que ça va donner.

Le playboy français de 2017 peut-il se promener en robe de chambre quand il reçoit chez lui ?

Bien sûr, c’est même son devoir !

Quand Hugh Hefner a créé Playboy en 1953, il a inventé le concept d’« homme d’intérieur ».

Un homme raffiné, sensible au design et à l’art et dont le centre de son habitat serait le lit. Hefner ne sortait jamais de chez lui étant jeune, son lit était même devenu son bureau.

Ce qui est amusant, c’est qu’il passait donc son temps dans son lit entouré de ses téléphones, fax, etc. et que cet homme allongé n’est pas si loin finalement des ados d’aujourd’hui qui vivent en connexion avec le monde grâce aux ordis et aux smartphones allongés dans leur lit.

Comme quoi, sous certains aspects, l’homme des années 1950 n’est pas si éloigné que ça de celui des années 2010.

[A relire : les règles pour être un gentleman !]

Le numéro 2 de Playboy France est résolument tourné vers le passé et les souvenirs. C’était mieux avant, le sexe, la télé, la culture, le fun, la pop culture ?

Au cours de mes différentes aventures, j’ai appris que l’intuition est l’une des clés de voûte du journalisme.

Quand, au cours des réunions, plusieurs sujets se croisent sur le même thème, il faut foncer !

Là, c’était la rétro-sexualité, on en a donc fait le thème de notre numéro. Et le prochain numéro de Playboy France sera consacré à la haute infidélité !

Pour répondre plus précisément à votre question, oui, c’était mieux avant, mais comme 2017 sera mieux que 2023.

C’est en partie dû à la nostalgie qui plane sur toute chose mais derrière cela, il y a aussi un autre facteur : avec l’accélération du monde, l’hyper mondialisation et la dématérialisation de la culture, je suis persuadé que nous avons tous besoin d’aller fouiller dans nos racines, nous reconnecter à la matière.

J’adore par exemple sentir les pages d’un livre que je lis ou mettre sur une platine un vinyle de Marvin Gaye, ce qui ne m’empêche pas de passer ma vie sur Twitter, Facebook tout en envoyant dix messages à mon groupe sur WhatsApp.

Playboy France cover 7 Questions Lifestyle et Séduction Au Rédac’Chef de Playboy France

Question sur la couverture de Playboy France : Myrtille du numéro 1 ou Mme Couverture #2 ?

Myrtille : vive la République des French lovers, vive la France !

Merci Raphaël Turcat !

Playboy France, #2, disponible en kiosque dès à présent.

Sélim, votre coach en séduction

Bann SMS1erRDV 1 7 Questions Lifestyle et Séduction Au Rédac’Chef de Playboy France

Lire la suite
3 Commentaires

3 Comments

  1. AL

    2 mai, 2017 à 11:19

    Interview intéressante. Juste pour rebondir sur la nostalgie.

    – La nostalgie est un phénomène qui fonctionne depuis des décennies. Mon père, à 30 ans, était nostalgique des films sur la 2GM, alors même qu’il était né à la fin de la guerre. Quand j’étais môme, la radio Nostalgie, passait des chansons des années 50 à 70. Les Américains, pendant 25 ou 30, ont créé des fictions mettant en scène des vétérans du Vietnam (sic), puis, maintenant, de la guerre du golfe.

    – La nostalgie fonctionne, comme l’anticipation, parce que les gens ne vivent pas l’instant présent, qu’ils vivent en décalage, soit en ressassant le passé, soit en imaginant l’avenir. Rarement en vivant la réalité du moment. C’est important d’en avoir conscience, parce que c’est exactement le même mécanisme en jeu dans les relations amoureuse (quand on regrette son ex, ou qu’on imagine sa nouvelle compagne avec des qualités qu’elle n’a pas).

    Quand à la comparaison entre Hugh au lit (à ne pas confondre avec Hugues Aufray) et les jeunes actuels, j’aime bien. Mais en lisant la réponse de Raphael, j’avais plus l’image des généraux romains en 50 avant JC. C’est dire si l’histoire se répète ^^;

    • Sélim

      2 mai, 2017 à 13:44

      Est-ce qu’un jour Nostalgie passera du Maître Gim’s ? C’est ça la vraie question que soulève cette interview.

  2. Mr.Moir

    2 mai, 2017 à 17:15

    Je me rappel mon premier commentaire sur Ads, mes intuitions se révèlent dans la continuité quand on y pense.

    (maintenant mon histoire)

    Mon père était un des fameux rédacteur en chef de « ouest France »… Moi je commence bientôt comme pigiste au Parisien mais à plus long terme je vise le job de rédac’chef du Monde.
    Ce qui est important à dire c’est que la compétence n’est pas lié à la formation, certes on a fait du droit (une formation batvarde). Seulement tu te dis bien qu’on ne peut pas faire ça avec un BTS non plus.

    (Maintenant ton histoire)

    Je comprend ton point de vue sur l’arrivé du playboy en France.
    La question reste en suspend!
    Est ce qu’ils vont nous fournir un contenu méritant, classe et loin de la dernière vidéo de J&M montrant Flore avec sa pelle d’agricultrice ses 20kg en trop et du poils aux jambes qui n’avait rien à faire là quoi!
    (je dis ça mais je regarde le site de temps à autres)
    Non moi je veux voir « France et ce qu’elle a de plus séduisant à apporter », rien de tel qu’un expert pour l’effeuiller et la rendre attirante. A titre de comparaison se serai du jamais vu (Ni l Tros absurde).
    Ce rédacteur sera le chef oui, celui qui a l’autorité le statut pour faire des merveilles quelque chose de jamais vu dans le coin, une histoire qui sort de l’ordinaire qui méritera des lectures bien entendu grâce à cet aspect jumelé de la séduction et le glamour bien de chez nous. Est ce que ça se tient? la culture de ton Art avec un grand A, je suis séduit par l’idée personnellement.

    (Maintenant l’histoire de mon Neveu Olivier)

    je le prédestine à un grand poste dans le journalisme parce qu’il écrit beaucoup et a une imagination débordante, (il change de crayon) tellement vite pour écrire des Histoire que c’est beau.

    La plaibe franchement fini toujours par avoir le dernier mot, mais l’idée germe et semble prometteuse.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire plus Lifestyle et réussite