Les 7 Lois de la Conversation à maîtriser pour Captiver n’importe quelle Fille

Publié dans Première Rencontre par
ArtDeSeduire.Com

1er rdv restaurant verre femme brune belle Les 7 Lois de la Conversation à maîtriser pour Captiver nimporte quelle Fille

Parler ne coûte pas cher. Et savoir parler peut vous ouvrir bien des portes à cet animal politique qu’est l’être humain – et pas seulement en termes de séduction.

Alors plutôt que de rester bloqué au stade des échanges de machine à café (le degré zéro de la sociabilité), développez votre game grâce à ces quelques principes de base.

Au commencement était le verbe. Découvrez les 7 lois de l’art de la conversation !

1. Contrôlez le tempo

Le silence vaut tout sauf de l’or, à moins que vous ne souhaitiez rester parfaitement invisible au sein d’un groupe.

Considérez qu’il est de votre devoir d’assumer le fardeau de la conversation : dire bonjour le premier, faire les présentations, amener les sujets de discussions ou encore remplir les blancs.

Ce genre d’attitude tend à créer naturellement des liens de proximité avec vos interlocuteurs qui, voyant en vous vous quelqu’un de confiant avec un sens prononcé du leadership, vous accorderont presque malgré eux sympathie et admiration.

Et lorsque vient le moment de clore les débats, soyez celui qui met fin aux échanges le premier en vertu du bon vieux principe  qui veut que l’absence provoque le désir.

2. Jouez sur l’effet de mimétisme

Pour danser le tango, il faut être deux. Et pour converser c’est pareil. Dans un cas comme dans l’autre, le principe de l’échange joue à fond. Vous êtes souriant, elle sourit. Vous haussez le ton, il hausse le ton, etc.

Votre comportement influe directement sur celui de votre interlocuteur. Idem pour les sujets de conversation, gardez en tête l’adage qui veut que « pour être intéressant, il faut que vous soyez intéressé ».

Une conversation qui se transforme en un concours de « moi je » (n’écouter que pour attendre son tour de parler nous dirait Marla Singer dans Fight Club), se termine fatalement en dialogue de sourds. Pensez un peu à renvoyer la balle pour qu’elle revienne vers vous.

3. Écoutez activement

L’écoute ne se limite pas à tendre l’oreille. Une personne qui parle est constamment à l’affut de signes de validation… et vous êtes là pour lui donner ! Tout commence bien sûr par ce qu’exprime votre visage. Veillez donc à regarder la personne qui vous adresse la parole dans les yeux, à ne pas cacher votre bouche avec vos mains ou à hocher la tête le moment opportun. On appelle cela le silence éloquent.

Petit parenthèse, quand une fille balance ses jambes, tapote son stylo ou joue avec son collier, changez de sujet de conversation sans plus attendre.

Autre point important, l’écoute active ne consiste pas à prodiguer des conseils non-sollicités. Dans 90% des cas quelqu’un qui souhaite un avis vous le demandera et il est assez déplacé de se voir répliquer des remarques du genre : « non mais moi à ta place, je… » ou « je te dis ça, c’est pour ton bien ».

4. Valorisez votre interlocuteur

Ceux qui connaissent Publilius Syrus savent qu’il a déclaré un jour « nous ne nous intéressons aux autres que s’ils s’intéressent à nous ». Et ceux qui ne  connaissent  pas Publilius Syrus, devrait quand même souligner cette citation au feutre rouge. Rien n’est plus flatteur que l’attention exclusive. (Rangez ce p**ain de portable dans vos poches !)

Des études ont démontré que parler de soi déclenche des afflux de dopamine, cette substance propre aux joies de la table ou du sexe. En écoutant plus que vous ne parlez (dans un rapport 60/40, pas 90/10 hein) votre interlocuteur vous accolera toute une série de qualités que vous n’avez au mieux qu’esquissées.

Comme le disait Disraeli (éminent homme politique anglais abondamment pris en modèle dans Les 48 lois du pouvoir de Robert Greene) : « parler à un homme de lui-même et il vous écoutera pendant des heures ».

5. Apprenez à convaincre votre prochain

En vous adressant à quelqu’un, vous ne vous adressez pas à un être logique, mais à un être rempli d’émotions. Avant d’essayer d’imposer vos vues, posez-vous cette question : préférez-vous une victoire à la Pyrrhus ou un accord sincère ?

Nos convictions se forment avec légèreté, en associant par petites touches des idées. Si vous clivez la discussion, ce n’est pas l’opinion de l’autre que vous mettez en danger, mais son amour-propre.

Sauf cas exceptionnel, on ne convainc jamais une personne contre elle-même, et dans les rares cas où cela se produit, l’égo n’en ressort jamais indemne.

Évitez donc les antagonismes trop affichés et les assertions au bazooka* (du style « c’est comme ça »).

Mieux, soyez magnanime et laissez croire à votre interlocuteur que l’idée vient de lui.

* À ce titre je trouve que cet article utilise beaucoup trop l’impératif

6. Bannissez à tout prix le factuel

Parler avec quelqu’un n’a pas pour seul objectif d’obtenir des informations. Sinon autant que chacun remplisse un formulaire administratif, ça ira plus vite.

Enchaîner les affirmations trop sèches («  je regarde cette série, j’aime cet auteur, j’ai passé mes dernières vacances à tel endroit ») et les questions fermées constituent  le meilleur moyen de balayer un maximum de sujets en un minimum de temps, et de vider ainsi les échanges de toute substance, de toute énergie.

Une conversation doit être agréable de par elle-même, digresser doit être un plaisir. Dans le même ordre d’idée, dévoiler trop d’informations sur sa personne (nom, âge, numéro de sécu…) tue dans l’œuf toute tentative de connivence.

Cultivez l’art du badinage (que l’on appelle désormais « small talk ») plutôt que d’essayer d’échanger à tout prix les profils Facebook.

7. Évitez certains sujets

À l’exception de vos amis intimes, il existe une liste de sujets qui n‘ont pas lieu d’être abordés avec des gens qui ne sont pas vos proches. D’une part parce qu’ils brisent toute dynamique positive, et de l’autre parce qu’ils provoquent l’ennui et dénotent un manque de pudeur.

  • Les ragots et plus généralement toute forme de dénigrement« What Susie says of Sally says more of Susie that of Sally ». Pas besoin d’en rajouter.
  • Les questions d’argent – votre salaire bien sûr, mais aussi le prix du menu ou des cocktails.
  • Vos problèmes de santé ou ceux des autres (avez-vous vraiment envie d’entendre votre interlocuteur vous réciter son carnet de santé ?) mais aussi vos complexes ou votre régime en cours.
  • Les opinions politiques – surtout lors d’un date, le risque est grand, non pas de rendre la conversation insipide, mais de tuer le désir. « Never stay too serious too long »

D’après vous existe-il un  huitième commandement susceptible d’être ajouté à cet article ? Si oui, faites en part dans les commentaires.

Aurélien, pas trop fan des discussions de machine à café

banner parler aux femmes Les 7 Lois de la Conversation à maîtriser pour Captiver nimporte quelle Fille
banner parler aux femmes Les 7 Lois de la Conversation à maîtriser pour Captiver nimporte quelle Fille
Banner 50phrases Les 7 Lois de la Conversation à maîtriser pour Captiver nimporte quelle Fille
Banner 50phrases Les 7 Lois de la Conversation à maîtriser pour Captiver nimporte quelle Fille
Bann TechniqueAstucieuse v2 Les 7 Lois de la Conversation à maîtriser pour Captiver nimporte quelle Fille
Bann TechniqueAstucieuse v2 Les 7 Lois de la Conversation à maîtriser pour Captiver nimporte quelle Fille
banniere 2 Les 7 Lois de la Conversation à maîtriser pour Captiver nimporte quelle Fille
banniere 2 Les 7 Lois de la Conversation à maîtriser pour Captiver nimporte quelle Fille
46 COMMENTAIRES
  • romain dit :

    Oui !

    Savoir partir correctement si :

    – La conversation tourne mal (coucou débat politique)
    – Vos interlocuteurs ne font vraiment aucun effort pour vous parler : vous avez beau vous intéresser à eux, leur poser des questions sur eux même, essayer de les valoriser et vous n’avez aucun retour sur vous même (pas de question, pas de curiosité envers vous), bref vous servez à rien pour eux.

    Dans les deux cas, une excuse digne de ce nom fait l’affaire, fausse contrainte de temps, ou autres invités à aller voir si vous êtes en soirée :)

    • Aurélien dit :

      Salut Romain,

      Mais même si tout se passe bien, et d’ailleurs SURTOUT si tout se passe, il faut conclure l’échange (avec la courtoisie nécessaire bien sûr). Absence = désir

      Et si la discussion part en banane, perso hors contexte pro, pas besoin de donner d’excuses ou de justifications. #AlphaLIfe

      Peace.

    • romain dit :

      J’entendais par là qu’il fallait pas partir en snobant les interlocuteurs (surtout si ces dernier ne t’ignore pas).

      Voir quelqu’un avec qui on a une conversation (conversation utilisé ici en terme relatif) partir sans rien dire, en général on le prend mal ^^

    • Aurélien dit :

      Oui et il y a de quoi ^^

      Faut être courtois => « be cool that’s the rule »

    • Jaime Lannister dit :

      Bonsoir,

      Il m’est arrivé ce cas de figure cette semaine, une fille qui m’intéressait qui trainait avec mon groupe d’amis, je me suis intéressé à elle, je lui ai posé des questions… Mais elle aucune sur moi. Donc comme elle m’a un peu snobé et ne s’est pas intéressée à moi, alors je me suis pas intéressé à elle, et je l’ai snobé. Mais c’est marrant car elle était avec une copine qui elle m’a posé pleins de questions sur moi, donc elle je me suis intéressé à elle. Je pars du principe qu’il faut etre neutre dans la vie, s’intéresser à ceux qui s’intéressent à nous, et ne pas s’intéresser à ceux qui ne s’intéressent pas à nous.

    • Aurélien dit :

      #2 => effet de mimétisme & principe de l’échange

      Apprendre à pas perde son temps, c’est déjà faire une grosse partie du boulot.

      @+

  • tkillah dit :

    Salut vous auriez un livre à conseiller pour les petites conversation de ce genre

    • Aurélien dit :

      Salut Tkillah,

      de mémoire tu peux lire :

      « Comment se faire des amis » de Dale Carnegie ou un petit livre de Debra Fine en anglais qui s’appelle « The art of Small Talk ».

      Il en existe beaucoup d’autre mais un pue comme en matière de séduction il y a à boire et à manger.

      Peace.

  • Rising dit :

    Très bon article.
    On peut dire aussi : éviter de parler de religion.
    Bonne continuation.

  • Idée fixe dit :

    La religion aussi est un sujet à proscrire…

    • Aurélien dit :

      Salut Idée Fixe,

      À l’exception de cas très minoritaires (à l’image de ces sites de rencontres dédiés à telle ou telle communauté religieuse), oui et encore oui.

      Peace.

  • Chuck_du77 dit :

    Merci pour cet article qui rappelle de bonnes bases de relations humaines. Comme dirait William Shakespeare « Il ne suffit pas de parler, il faut parler juste. ». Parler c’est bien mais souvent les gens parlent pour qu’on les écoute avec attention. Chose pas assez faite selon moi. Quand je suis avec un ami mon téléphone est dans ma poche et je demande à la personne de faire pareil. C’est je pense un signe de respect que de pas être sur son téléphone quand on vous parle. Je me concentre vraiment sur la discussion et je me laisse pas distraire par ce qui m’entoure. L’important c’est la conversation et s’intéresser à l’autre. Comme tu dis il faut pas tout dévoiler mais garder du mystère. Mon on en dit sur nous mieux c’est. Les mecs qui ont compris ça on un gros avantage ils sont plus attirant que les autres.

    • Aurélien dit :

      Salut Chuck,

      On est bien d’accord, surtout pour ce mozerf*ing smartphones :)

      Attention à ne pas sombrer dans l’écoute passive (i.e. « le syndrome de l’ami gay ») ou à ne rien dire si l’autre se confie (« principe de l’échange »). Tout est question d’équilibre.

      Merci pour ton com.

      Peace.

    • Chuck_du77 dit :

      Tout à fait. Mais comme tu dis un rapport 60/40 c’est pas mal

  • Foals dit :

    J’ai beaucoup de mal avec ces articles « Topito », mais j’ai bien aimé celui-là.
    Pour les anglophones, il y a Marcus Oakey aussi. Les newsletters sont une mine d’or au niveau de charisme et de l’art de la conversation.

    • Aurélien dit :

      Haha j’ai eu un peu peur en lisant le premiers mots, mais merci – t’aurais pu dire Complex Mag, ce sont eux les roi des listes.

      Marcus Oakey ? Je fois dire que je connais pas mais je vais google de ce pas.

      Merci pour le com.

  • Adriano dit :

    très bon article Auré merci mec ; )

  • Zhac dit :

    Article bien écrit qui va à l’essentiel (des articles de Sélim sont parfois un peu baratins, ou alors c’est moi qui ai déjà lu trop de ses articles), très intéressant !

  • darkside01 dit :

    Selim, il y a un livre qui parle à peu près de la même chose et qui s’appelle « comment se faire des amis » de dale carnegie et c’est un best-seller depuis des décennies !

    Évidemment son contenu est beaucoup plus large que son titre et cela ne m’étonnerai pas si tu me disais qu’il fais déjà partie de te bibliothèque…

    Sinon c’est un must-have

    • Aurélien dit :

      Salut darkside01,

      Je le mentionne un peu plus haut dans les commentaires. Un must-read c’est vrai, qui vaut bien mieux que ce que sont titre laisse penser.

  • Ric dit :

    Arrêtez de dire qu’il y a des conversations à éviter.. Cela dépend de la personne que vous avez en face. Un simple test sur le sujet de conversation en question permet de savoir si la personne y est réceptive ou non.

    • Aurélien dit :

      Salut Ric,

      Tu peux avoir des conversation passionnantes sur la religion ou la politique, mais en date (sauf exceptions) ces sujets ont tendance à tuer le désir, à désexuer.

      Et parler santé/complexe/argent n’est jamais une bonne idée.

      Tout dépend de l’image que tu veux donner de toi.

      Peace.

    • ric dit :

      Cela dépend de comment tu amènes le sujet, comment tu l’enveloppes. Si tu l’amène avec rationalité cela ne fonctionnera pas mais si tu l’amène en créant des émotions chez la fille cela fonctionne parfaitement :)

    • Aurélien dit :

      Idem pour les problèmes de santé, d’ailleurs la technique qui consiste à convaincre une fille et sa soeur de coucher avec toi en leur expliquant qu’il ne te reste que quelques heures à vivre marche très bien ! ^^

      Blague à part, oui il existe des exceptions à ces lois bien sûr.

  • Terrigan dit :

    REGLE NUMERO 8 : N’en faites pas trop

    * Ne parlez pas trop de vous.

    Si vous appliquez bien les règles 3, 4 et 6, ça devrait grandement aider.

    Exit les exposés dithyrambiques sur le thème « ma vie, mon oeuvre »
    Donnez quelques repères simples et positifs sur vous-même, ça suffira largement.

    Si votre interlocuteur veut développer un sujet sur vous-même, c’est à lui d’en prendre l’initiative.

    * Variez les sujets et les modes de communication. Par exemple : trop de blague tue la blague.

    * Dans cette veine de ne pas en faire trop, soyez toujours à l’affut de choses « à faire ».

    ça peut être aller dans un autre bar, proposer une balade dans un parc, proposer une partie de billard s’il y a un billard dans le bar, etc…

    L’important c’est d’imbriquer la conversation dans l’action, ou encore d’alterner les phases de conversation avec les phases d’action.

    Dit comme ça, ça a l’air confusionnant, mais le principe est ancré en nous : on est tous capables de mettre le blah blah de côté et d’agir ;)

    • Aurélien dit :

      Salut Terrigan,

      « Too much is always too much ». Le «moi, moi, moi » ne marche pas trop à moyen terme. Et si ça marche qu’est ce que ça dit de l’autre ? Qu’il est juste un faire-valoir. Et qu’est ce ça dit de toi de trainer avec un faire-valoir ? Je te laisse compléter… :)

      La conversation doit être une dynamique (qui aboutit à une après midi kayak, un plan couette… peu importe)

      => commandement 8 validé ^^

    • Terrigan dit :

      Merci Aurélien.

      En espérant que ça ne soit pas angoissant.

      Avec un peu de fantaisie et en laissant de l’espace à l’autre (cf l’écoute active et la mise en valeur de l’autre); cet équilibre se met en place tout seul !!!

  • klmklm07 dit :

    Hey la team
    j’ai une question : Si une fille (que l’on drague) nous lance quelques vannes (avec le sourire au lèvre) on fait quoi ?
    On souris ? (GROS nice guy)
    On se défend ?
    Ou… Ou on ignore ?
    (etc etc…)
    Et si elle nous lance une vanne (toujours avec le sourire) c’est un IOI ou un IOD ?

  • Gin dit :

    Alors je ne sais pas si c’est juste moi…mais je ne vois pas de lien de vidéo à la fin de la partie 2 où c’est marqué « regardez cette vidéo » …

  • Mikado93 dit :

    Sympa l’article Aurėlien! Originale et helpful!
    Juste un petit bemol sur ton le « silence vaut tout sauf de l’or ». Je pense que c’est vrai dans certaines situations, mais dans beaucoup d’autres cela peut etre un excellent moyen de creer de la tension sexuelle ou tout simplement de montrer qu’on est a l’aise meme sans rien dire, que ce soit avec la jolie hb8, une pote ou un groupe avec qui tu converse.

    • Aurélien dit :

      Merci Mikado93 !

      En fait toutes les loi présentées sont valables dans quelque chose comme 80% des cas, après il y a toujours de situations qui font que. Donc oui il peut y avoir de nombreuses exceptions partout, notamment si tu la joues « strong silent type » (expression piquée à Tony Soprano)

      Peace.

  • Pain dit :

    Je pense que la religion aussi est a bannir lors d’un débat avec une inconnue

    • Terrigan dit :

      Saut si on évoque sa propre éducation religieuse de façon factuelle. Afin de se situer en vitesse, parce que la discussion en est arrivée à ce sujet.

      Globalement, c’est plutôt bien vu de ne pas avoir peur de dire d’où on vient sans pour autant en faire des tonnes.

      Mais si c’est au contraire pour se lancer dans une plaidoirie pour ou contre la religion, et encore, la religion comme on la voit, en effet ce sera la même conclusion qu’avec la politique : mieux vaut s’abstenir.

  • akumasaki dit :

    slt, un 8eme commandement? la religion! sujet oh combien sensible…

    sinon, perso j’ai longtemps souffert du syndrome de la mitraillette, beaucoup parler de peur qu’on me coupe la parole…mon truc pour me débarrasser de sa? laissez vos phrases en suspends…un peu comme ici d’ailleurs! sa permets de voir qu’on vous prêtes attention et ensuite, on a tendance à finir plus naturellement ses phrases que de les « étirer de façon indéfiniment longue et assommante », tenez je viens de le faire! ;-)

  • seb dit :

    Bonjour la team ADS,
    J’ai une petite question…
    En ce moment je tchatche quelques filles sur adopte, et c’est le moment de proposer un date car il y a un bon feeling, cependant je ne peux pas bouger de chez moi pendant un mois pour cause d’hospitalisation du dû à un soucis de santé.
    Qu’est-ce que vous me conseillerai ?
    De leur dire que je suis en voyage, que j’ai pas le temps, de prendre le numéro pour faire durer la conversation ou simplement dire le vérité ce qui peut effrayer la fille ?
    Merci d’avance pour vos conseils

    • Aurélien dit :

      Salut Seb,

      Pas évident comme situation, surtout dans ces cas où le timing joue beaucoup (disponibilité de la fille, envies fluctuantes…). La solution reste de lui dire la vérité sans peut-être trop rentrer dans les détails, et de continuer au tel.

      Dans tous les cas évite le mensonge d’entrée. Déjà parce « c’est pas bien », mais surtout parce que cela va te faire partir dans une spiral de la mythomanie dont tu ne pourras jamais te dépêtrer.

      Dans tous les cas, allongé chez toi (et donc assez isolé pendant un mois j’imagine) ne commence pas à te faire pas trop de film sur elle.

      Voilà mon modeste conseil.

      En te souhaitant un prompt rétablissement.

  • Anthony dit :

    j’adore ce genre d’article ! qui peut servir dans al séduction comme dans tout autres domaine, de la psychologie quoi … j’adore ! j’en lirais des tonnes.

    petite question, est-ce que vous faites des articles dans le même style que ceux pour la séduction mais pour les personnes en couple. des articles sur la vie de couple en faite ?

    ça pourrait être intéressant aussi je crois

    • Aurélien dit :

      Merci Anthony ça fait plaisir.

      Pour le couple je suis loin d’être la personne la plus qualifiée pour les écrire, mais pourquoi pas ?

  • tof dit :

    Tout est question de timing, je dirais que la fille à partir du moment ou elle accepte le rendez vous c’est qu’elle accepte le jeu de la séduction

    Concernant l’attitude je pense que tous les conseils ci dessus sont bons,

    Il est important d’être bien habillé, décontracté, chemise voir chemisette, jean ou pantalon peut importe, ça fait partie du langage corporel.
    pas de baskets, ça peut être rédhibitoire.

    Le ton de la voix doit être doux, poli tout est restant masculin , c’est très excitant pour une femme, le regard ne doit pas être fuyant.
    Il faut être plein d’attention, lui montrer que vous la prenez en main. et ceci du début jusqu’à la fin.

    Ensuite elle va penser à vous et il est important de lui laisser le temps, de créer un léger manque avant un deuxième rendez vous.

    • Aurélien dit :

      Exact Tof, le ton de la voix joue énormément, peut être encore plus que la tessiture – ce qui est plutôt rassurant vu qu’on n’a pas tous la chance d’avoir celle de Barry White

      À la revoyure j’aurais du consacrer une huitième loi à ce paramètre.

      Merci pour com !

  • DMS dit :

    Bonjour,

    J’ai un petit soucis, je parle avec une fille qui me plait beaucoup… j’ai demandé a la rencontrer et elle m’a répondu que pour ça il faut que je vienne dans son école. Il y aura ses ami(e)s et tout, or moi je veux qu’on soit en tête a tête, j’ai essayé de délocalisé mais elle n’a pas répondu. en plus elle n’a pas de phone difficile de lui préciser ou je me trouve si l’on doit se rencontrer.
    Que dois je fait ?

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)