Misère sexuelle.com : le livre noir des sites de rencontres par Stéphane Rose

Publié dans Draguer sur internet par Sélim

misere sexuelle Misère sexuelle.com : le livre noir des sites de rencontres par Stéphane Rose

Stéphane Rose est un homme aux multiples facettes : chroniqueur, écrivain, amateur de femmes et de rousses en particulier, il ne craint pas de prendre la plume pour raconter ses fantasmes et ses expériences amoureuses.

Je viens de terminer la lecture de son ouvrage Misère-sexuelle.com : le livre noir des sites de rencontres, et j’ai eu envie de faire sa connaissance pour voir si les sites de rencontres étaient vraiment néfastes à la séduction !


ArtdeSeduire.com : Bonjour Stéphane Rose, exercice périlleux en guise d’introduction : pouvez-vous vous présenter rapidement à nos lecteurs ?

Stéphane Rose : Dans les grandes lignes : je suis Parisien, j’ai 40 ans et dans la vie j’écris : des articles dans la presse, des livres, des chroniques radio, des émissions de télé… J’écris partout où il est possible d’écrire, si possible en variant les registres, les réseaux et les collaborateurs. Et bonjour aussi.

Vous ne vous arrêtez donc jamais de travailler… Qu’est-ce qui vous a poussé à écrire Misere-sexuelle.com : Le livre noir des sites de rencontres?

J’en ai eu l’idée dès que j’ai commencé à pratiquer les sites de rencontres. Je copiais/collais des extraits de petites annonces, d’échanges de mails, de discussions par chat en me disant « c’est trop drôle, j’en ferai quelque chose un jour ».

Ce jour est venu courant 2012, quand les publicités pour ces sites ont commencé à s’intensifier, notamment à la télé, ce qui était nouveau, avec un fort relai dans la presse. Mais un relai jamais critique et toujours assez complaisant. Là j’ai senti que c’était le bon moment pour écrire dessus et proposer un avis qui ne brosserait pas les publicités mensongères dans le sens du poil. Je l’ai proposé à mon éditeur, le livre est sorti un an plus tard.

Concrètement, si vous aviez un reproche majeur à faire aux sites de rencontres, il s’agirait de…

Les sites en eux-mêmes sont assez bien faits, ce n’est pas eux que j’adresse mes reproches, mais plutôt à nous, pauvres humains, qui avons une tendance assez flippante à nous comporter comme de la merde dès lors qu’on se retrouve planqué derrière un écran : on ment, on oublie les règles les plus élémentaires de la courtoisie, on consomme l’autre comme un Kleenex qu’on prend et qu’on jette après usage.

« Lorsqu’on ne séduit pas dans le réel, on ne séduit pas non plus dans le virtuel. » Et le cas des séducteurs doués à l’écrit, mais pas vraiment à l’oral ?

Ils ont leur chance, et c’est pour le coup une qualité réelle des sites de rencontres : on peut séduire et s’y laisser séduire par l’écrit en se laissant prendre par la magie et la force de la correspondance, des mots et des idées. Que ce soit pour une rencontre amoureuse ou strictement sexuelle, ça peut donner des miracles.

Je suis convaincu que des styles d’écriture peuvent se « trouver », comme des corps, des sensualités se trouvent. Un peu comme des phéromones, mais purement intellectuelles, qui n’en permettent pas moins l’érotisation des corps dans un second temps.

Mais attention, la correspondance nous tend un piège : face à quelqu’un qu’on ne connaît pas, elle tend à nous donner une image fantasmée, et donc distordue de l’autre. Et quand on le rencontre enfin, c’est parfois la douche froide, car la réalité est forcément décevante par rapport au personnage qu’on a extrapolé sur des bases forcément faussées par nos espoirs inconscients.

« L’homme propose, la femme dispose » sur les sites de rencontres, comme dans la vie : bonne ou mauvaise nouvelle pour les timides ?

Ca dépend. Le site de rencontres permet aux timides, par définition, d’adresser la parole plus facilement que dans une soirée, un bar ou une boîte, mais ils ont intérêt d’avoir quelque chose à dire et une forte personnalité à revendiquer.

Si le mec est timide et n’est pas capable d’aligner autre chose que « salut ça va ? » ou « tu fais quoi de beau ? », on ne lui répondra jamais, et sa solitude sera encore plus douloureuse, car proportionnelle au nombre conséquent de râteaux qu’il aura alors l’occasion de se prendre.

Question personnelle : avez-vous déjà pris un râteau en ligne, une fille a-t-elle déjà disparu après quelques échanges qui laissaient penser qu’un premier rendez-vous allait avoir lieu ?

Oui bien sûr, plein ! C’est la loi, sur les sites de rencontres. Avant de réussir à rencontrer quelqu’un, il faut essuyer nombre de désillusions. Et en infliger soi-même, soyons honnête. C’est le support qui veut ça. Quand on peut rencontrer beaucoup de monde, on bataille moins pour donner leurs chances à des possibilités d’histoires naissantes… Puisqu’on en développe plusieurs par jour.

On devient consommateur d’amour et de sexe plutôt qu’auteur et acteur. Et le consommateur n’est pas la parcelle la plus glorieuse de l’identité humaine.

Faut-il brûler Justin Timberlake et sa chanson « Mirrors » ? Les utilisateurs des sites de rencontres sont-ils véritablement prisonniers des filtres et autres outils de profiling, à chercher quelqu’un qui leur ressemble ?

Certains recherchent en effet un calque fantasmé d’eux-mêmes, mais pas tous. C’est le syndrome « prince charmant », qui peut prendre des proportions flippantes sur ces sites.

Mais il y en a d’autres : le syndrome « je cherche inconsciemment quelqu’un qui va me faire du mal pour me victimiser ensuite » (donc l’inverse), le syndrome « je cherche quelqu’un, n’importe qui, pour sortir de la solitude », le syndrome « je cherche quelqu’un, n’importe qui, pour baiser », etc.

Ce qui est préoccupant, dans tous les cas, c’est que la quête obsessionnelle. Elle nous fait oublier qu’il y a un humain derrière… et qu’on en est soi-même un. On peut faire du mal et s’en faire aussi à soi-même.

Pause ROUSSE ! Stéphane Rose, c’est l’heure du classement ! Christina Hendricks, Audrey Fleurot, Jessica Chastain, Mylène Farmer, Régine, Sarah Rafferty, Julianne Moore, Audrey Marnay, Isla Fisher, Lily Cole… Donnez-nous votre top 5 ! Et expliquez-nous cette obsession pour les filles aux cheveux de feu !

J’ai en effet eu une « période rousse » il y a dix ans, dont j’ai tiré mon premier roman Pourvu qu’elle soit rousse. Mais elle est révolue. Aujourd’hui je suis sensible à toutes sortes de couleurs de cheveux mais aussi de corps, de beautés, de sensualités… Et en particulier à celles de ma meuf.

A l’époque je cherchais, à travers les rousses, une certaine idée de la passion amoureuse, de la marginalité et de l’excès, qui me définissaient d’ailleurs moi-même. Aujourd’hui je suis redevenu beaucoup plus normal. C’était une période nécessaire mais passée de ma construction individuelle. Je considère d’ailleurs mon livre comme beaucoup plus introspectif et psychanalytique que vraiment érotique.

Mais bon, pour ne pas éluder le défi qui m’est lancé, disons que si Audrey Fleurot tapait à ma porte à trois heures du mat en ronronnant comme une tigresse, il n’est pas exclu que je lui ouvre.

« Tu as toutes les qualités requises pour me faire fondre ? Raaah, quel dommage que tu habites en banlieue, je ne fréquente que des gens de Paris intra muros ! » Ça vous choque vraiment, cette notion « geographically desirable » ? Partisan des relations à distance ?

Non du tout. C’est un critère parmi d’autres, je n’ai rien à dire là-dessus. Ce qui me parait inquiétant, c’est quand ils se multiplient. Et sur les sites de rencontres, ils se multiplient souvent, parfois jusqu’à prendre des proportions tragicomiques (genre : je cherche quelqu’un qui habite Paris intra muros, vote à gauche, ne mange pas de viande, écoute de la musique celtique et mesure plus d’1m85). Bonne chance !

Que pensez-vous des sites de femmes qui mettent en garde les femmes contre les princes pas si charmants ? (Des sites où les femmes font des listes de pseudos de « sales types » à éviter, type Vigilove ?)

Du mal. Sur quoi se base-t-on pour en décider ? Et qui décide ? Un modérateur ? Des mots-clés capturés dans une discussion ? Un système de dénonciation ? Et le libre-arbitre de l’utilisatrice, on en fait quoi ?

Vous êtes particulièrement sévères à l’encontre des dating assistants (et nous aussi…) Vous n’avez jamais aidé un pote à faire des rencontres en ligne vu vos facilités à l’écrit ? Si on vous le demandait, vous le feriez ?

Franchement, ce ne serait pas lui rendre service… L’écrit révèle une personnalité. Et si la réalité de la rencontre révèle une personnalité différente, je ne vois pas comment ça peut fonctionner. Et sauf leur respect, j’ai autre chose à foutre que de draguer pour mes potes, déjà que je suis le seul de la bande à savoir cuisiner, je ne vais pas non plus les pourvoir sexuellement en plus de les nourrir, ma bonne volonté a des limites.

Si vous aviez un conseil à donner aux hommes qui hésitent à s’inscrire sur Meetic ou Adopte ?

Déjà, allez-y, car même si ça ne marche pas c’est une expérience passionnante à vivre, ne serait-ce que d’un point de vue sociologique. Ensuite et plus pragmatiquement, évitez les phrases laconiques genre « salut ça va ? » (dites-vous bien qu’au moment où vous l’écrivez, votre cible est en train d’en recevoir une dizaine d’autres du même bois), soyez drôle, et essayez au maximum de rebondir sur des indices qu’elle a laissés dans son annonce. L’idée étant d’amorcer la discussion, autant qu’elle parte sur des bases qui la fassent durer un peu.

Dans votre lexique, vous expliquez que la mention « quelques kilos en trop » dans un profil signifie en réalité « obèse ». Peut-on s’en sortir IRL quand on ment en ligne ?

Ca dépend de la quantité et du degré de mensonges. On peut s’enlever cinq ans ou dix kilos, c’est pardonnable. Mais quand vous voyez arriver quelqu’un qui a menti sur son poids, son âge, son métier, sa ville, vous n’avez qu’une envie : vous barrer. Après, libre à vous d’être mensongeophile, hein, chacun sa petite déviance. En tout cas ce n’est pas la mienne.

Vous pouvez nous l’avouer… vous avez adoré tester tous ces sites pour sortir votre livre, non ?

Ah oui j’avoue ! D’autant que l’abonnement d’un d’entre eux m’a carrément été offert par mon éditeur. Y a des métiers plus difficiles…

Le mot de la fin, Stéphane Rose ? Si vous pouviez parler à votre « vous adolescent » pour l’aider à prendre confiance en lui et le rassurer en termes de séduction… vous lui diriez…

Fais ton expérience, remets toi en question sans trahir tes idéaux, développe ta personnalité et ton sens de l’humour, travaille ton verbe et arrête un peu de bouffer !

Retrouvez l’ouvrage Misere-sexuelle.com (2H30 / 3 heures de lecture avec de la théorie, des psychologues, des témoignages hilarants et plein de moments vraiment déprimants !)

Et vous, vous avez déjà vécu des expériences catastrophiques en ligne, ou au contraire, avez-vous déjà fait de très belles rencontres ?

Sélim

banner parler aux femmes Misère sexuelle.com : le livre noir des sites de rencontres par Stéphane Rose
banner parler aux femmes Misère sexuelle.com : le livre noir des sites de rencontres par Stéphane Rose
Banner 50phrases Misère sexuelle.com : le livre noir des sites de rencontres par Stéphane Rose
Banner 50phrases Misère sexuelle.com : le livre noir des sites de rencontres par Stéphane Rose
Bann SexTalk 3 Misère sexuelle.com : le livre noir des sites de rencontres par Stéphane Rose
Bann SexTalk 3 Misère sexuelle.com : le livre noir des sites de rencontres par Stéphane Rose
Bann 16erreurs 1 Misère sexuelle.com : le livre noir des sites de rencontres par Stéphane Rose
Bann 16erreurs 1 Misère sexuelle.com : le livre noir des sites de rencontres par Stéphane Rose
Bann SMS1erRDV 1 Misère sexuelle.com : le livre noir des sites de rencontres par Stéphane Rose
Bann SMS1erRDV 1 Misère sexuelle.com : le livre noir des sites de rencontres par Stéphane Rose
Bann TechniqueAstucieuse v2 Misère sexuelle.com : le livre noir des sites de rencontres par Stéphane Rose
Bann TechniqueAstucieuse v2 Misère sexuelle.com : le livre noir des sites de rencontres par Stéphane Rose
58 COMMENTAIRES
  • Rbar13 dit :

    Par curiosité, stéphane rose ne présenterait-t-il pas les gérard de la télé par hasard?
    J’adore son coté « cash » !
    Il dit tellement de choses vraies tout en maniant l’humour!

  • MAXIME.2 dit :

    Voilà un article intéressant qui révèle notre psychologie à l’utilisation des sites de rencontres. Au début, on se croit dans un magasins de jouets, avec des possibilités de rencontres importantes. Et puis pas de réponses intéresssantes aux mails.., on se transforme pour plaire et on se perd, on ne sait plus comment être, voir qui être. Les filles s’intéressent surtout aux photos et au Lifestyle, elles sont sélective sur des critères incongrus : de quartier, de tailles de sexe, … Avant les sites Web, il fallait se débrouiller autrement, une fois j’avais lancé une bouteille à la mer : j’avais passé une annonce dans un journal et j’ai eu 12 réponses de femmes biens, voir très bien.

    • selim dit :

      Hello Maxime.2 !
      Avant internet ? Du coup, je me pose une question : tu as quel âge ?
      Tu pourrais peut-être nous raconter une ou deux histoires sympas, pour notre lectorat de plus de 40 ans (on sait qu’il y en a, on les rencontre parfois, mais ils se cachent !)

  • Gru dit :

    @ Lex,

    Oui je lui ai déjà parlé, on s’entend même plutot bien et y a quelques private joke entre nous, elle m’a demandé en ami sur fb, je l’ai accepté le jour d’après… Mais quand je lui ai envoyé un poke ( chose que je ne fais jamais ) pour voirsi elle mordrait à l’hameçon ( elle etait connecté j’avais pas fait gaffe) et elle m’a pas repondu… Je verrai demain, peut etre que c’est juste q’elle veut pas partir dans une guerre de pokes.

    A bientot ;-)

  • théo dit :

    bonsoir, dsl si je post ce commentaire au mauvais endroit. ce weekend jai rencontré une fille sur internet, je l’ai rencontré le jour meme. rdv super, je lui plait et moi jai completement craqué sur elle.. le probleme c’est qu’ele a un mec depuis 5 ans mais ell ma dit que ca se passe mal avec lui depuis plus d »’un ans. est ce que vous auriez des conseils ou un comportement a adopter pour ce genre de situation? jai jamais rencontré un fille aussi belle avec qui j’ai autant de points communs! je ne veut vraiment pas passé a coté, c’est pourquoi je vous ecrit..

    • lex dit :

      Théo : si ça fait un an que c’est la merde, et qu’elle est encore avec, y’a des chances pour qu’elle reste avec. Ou que ce soit pas tant la merde que ça.

      Multi targetting obligatoire, et lis quelques articles sur le bst.

  • théo dit :

    merci lex pour ta reponse. mais aussi peut etre qu’elle ne la pas quitté a cause de la routine.. quand jai ma paye, si je demande que tu m’appel, tu pense faire quelque chose pour moi? ou tu pense que ce n’est pas la peine et que c’est grillé d’avance..

  • MAXIME.2 dit :

    @Sélim

    Et oui plus de 40a, je m’intéresse à ce sujet parce que dans le monde professionnel on peut aussi être amené à gérer la séduction et puis dans la vie active, le marché de la femme d’occasion se porte très bien.

  • Oliv' dit :

    Bel article sur un sujet que je ne connais pas trop (je suis plutôt adepte du terrain). Néanmoins, j’ai accompagné un pote à une soirée organisée par meetic et il faut bien avouer que les sites facilitent bien le rapprochement.

  • theo dit :

    @Lex

    ok, merci de prendre du temps pour me repondre, mais c’est quoi lifestyle dude? je connais juste lifestyle moi^^. jai encore passé nuit blanche sur skype avec elle jai decroché un autre rdv jeudi, elle viens chez moi. j’ai mis du temps a negocier ce ber amoureuse » c’est ses mots. rencard, car elle ne voulais pas me voir par « peur de tomber amoureuse » c’est ses mots.. bref je verrai bien avec le temps comment ca se passe et je n’hesite pas a draguer d’autre fille sur internet pour pas trop me faire de mal au cas ca finirais pas comme je le veut. en tout cas merci pour ce site, c’est super utile pour des mecs comme moi. peace^^

    • lex dit :

      Théo : « Dude », c’est comme « mec », façon US. :D

      « Peur de tomber amoureuse », c’est un truc de merde. Pourquoi, si t’es bien, refuser d’être bien ? Faut pas prendre les gens pour des cons. Qu’on veuille pas se foutre en couple direct : OK, mais refuser d’être amoureux, c’est être con.

  • théo dit :

    lex: lol je suis un french moi^^. ce que tu me dit la c’est exactement ce que je lui dit. mais la conversation qu’on a eu cette nuit a l’air d’avoir fais avancé les choses.. je verrais bien avec le temps en essayant de pas trop me prendre la tete avec cette histoire..car quand une fille me plait je suis completemnt gaga.. j’vous donnerez des nouvelles!^^ merci pour tout ciao

    • lex dit :

      Théo : après, ne lui dit pas ça de front, faut pas créer de tension pour arriver à tes fins, sinon : ça va te claquer dans les doigts.

  • théo dit :

    lex: non je lui ai pas qu’elle etais conne ^^mais qu’il ne faut pas qu’elle ai peur de ca, que si ca doit arrivé c’est une bonne chose pour elle. il n’y a eu aucune tension entre nous jusqu’a maintenant. elle viens chez moi demain, on va se matter un pti film, je vais me rapprocher doucement d’elle, la prendre dans mes bras ect.. en plus elle me doit un massage :). je pense passer plusieurs rdv avec elle en tant que « pote » tout en me rapprochant d’elle,lui apporter ce que son mec oubli de lui apporter. et puis le moment venu je tenterais de l’embrasser, car je ne pense pas que ca viendra d’elle, elle n’a pas l’air de savoir ce qu’elle vveut…

  • Luc dit :

    franchement je comprends pas les mecs qui trouvent sur ces sites, perso j’y vois beaucoup de pertes de temps (je sais pas pour les autres mais mon temps c’est precieux). dans le reel il y a pas moyen de tricher autant

    – plein de faux profils ( et pas toujours des bombasses donc pas toujours facile a detecter sur photo), des nanas qui veulent pas mettre leur photo
    profil incomplets, photos qui montrent que le visage et pas le corps comme par hasard etc

    – des nanas pres de chez toi qui veulent rencontrer des mecs pour du q mais exigent ultra-discretion (car maquees), desole moi ca m’interesse pas une relation en cachette.

    – des nanas qui sont inscrites sur un site regional/local habitent a l’autre bout du monde. j’ai eu le coup (russes etc). bien sur sur le profil il ya pas mis qu’elle habite dans un village de siberie.

  • Lina dit :

    L’auteur de ce livre, dit que ce n’est pas la faute aux site de rencontre,, mais la faute à l’humain.. Et bien je lui dit non et oui, les sites de rencontres c’est du commerce, du marketing avant tout, ils ne font pas dans l’humanitaire, dans le civique, dans la spiritualité, leur but c’est d’attirer le plus de monde célibataires ou non, ils s’en foutent, ils veulent du rendement point barre, ce sont des gens qui ont une équipe autour d’eux, des psychologue aussi, savoir comment attirer du monde, les faire tobmer dans le piège, et dans la spirale infernale de la consommation.. Dite vous bien que vous rentrez dans un but de trouver quelqu’un que ce soit pour du sérieux, du sexe et bien soit vous sortez blasés, soit vous devenez addict de leur système.. Mdr les sites de rencontre pour trouver l’amour, c’est comme si on me disait qu’en enfer je vais trouver mon bien-être.. Tu trouve tout sur les sites de rencontre sauf l’amour… Réveillez vous, et arrêtez de cautionner ce genre de chose, arrêtez d’engraisser ces porcs qui profitent de la misère sexuelle, affectif, sociale, mentale des gens.. Un PDG de site de rencontre gagne plus qu’un ministre, et avec l’argent des pigeons, ces sites créent plus de frustrés qu’autre chose.. Sachez aussi que parfois vous pensez parler à une jolie femme, mais vous parlez à un homme qui est une hôtesse qui travaille pour les sites, ces hôtesses quelles soit homme ou femme attire les naifs à s’abonner.. Et oui, les coulisses de ce business est mal saint…
    Allez sorter de chez vous, et ayez les couilles de draguer dans les cafés, dans la rue, et les femmes soyez moins frustrés et coincés, laissez vous séduire par un homme dans la rue, même si ça ne va pas loin, au moins cela fait plaisir qu’on plait, c’est très bon pour le morale.. Vous avez oubliés votre côté naturel, primaire, pour laisser place au côté robot derrière une machine , un écran.. C’est pathétique et malheureux, ça donne des sueurs froides.. Bientôt on créera des bébés virtuel, j’espère que je ne serais plus de ce monde…

  • Seigneuria dit :

    Lina@:

    Je suis tout ta fait d’accord, mais la plupart reste dupe sur c’est genre de site sans même faire attention, s’il ce font arnaqué sur un téléphone pour des conneries (Exemple: Sonnerie débile, mini jeu payant a l’abandonnement), alors on peu les arnaqués facilement avec manipulation sur des site de rencontre. Cible facile.

  • page dit :

    Suis-je trop ‘crédule’? trop ‘fleur bleue’ trop ‘en attente d’amour VRAI’?
    Peut-être mais je veux croire en ces sites de rencontres.
    1 : être vraiment soi-même, franchise et respect
    2 : être très très prudent et ne jamais se presser…

    • Sylvain dit :

      Hello Page,

      Je dirai que ce sont les mêmes personnes que tu trouves sur internet et dehors. En clair, tu trouveras sur les sites ce que tu viens y chercher. Si tu cherches du sérieux, tu trouveras des gens qui en cherchent également. Si ce n’est pas le cas, tu trouveras des gens qui cherchent des relations plus légères. :)

    • page dit :

      Exactement!Le plus compliqué est de déceler les vraiment sérieux’ et la grande,
      très grande quantité ‘d’autres’… Merci à tous ceux et toutes celles qui ont et auront
      le courage de les ‘bloquer’… mais avec parcimonie quand même, sinon, ils n’en
      restera plus… mdr….

1 2

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)