Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Que faire sur Tinder quand la fille n’est là que pour s’amuser ?

fille qui joue sur Tinder

Draguer sur internet

Que faire sur Tinder quand la fille n’est là que pour s’amuser ?

Que faire sur Tinder quand la fille n’est là que pour s’amuser ?

Tinder pour l’apprenti dragueur qui nous a contactés, c’est un peu compliqué.

Au départ, son profil ne donnait pas trop envie, alors on a travaillé ensemble pour trouver les bonnes photos de profil, pour choisir une bio sympa.

Il a eu de plus en plus de matchs sur Tinder, il enchaîne les RDV, il couche parfois avec des filles.

Mais il m’a envoyé cette question par mail.

L’objet de son mail (très bon, d’ailleurs) : « Que faire face aux filles qui sont sur Tinder juste pour s’amuser ? »

Réponse de votre coach en séduction, spécialisé depuis 20 ans déjà dans les rencontres en ligne !

Allez, je vous colle directement le mail de Jordan, ci-dessous. Je l’ai à peine retouché.

« J’espère que la rentrée du coach s’est bien passée.

Avant-hier, je discutais avec une fille sur tinder, le temps d’une soirée. Il y avait un bon jeu de push-pull, je lui demandais subtilement se qualifier (merci la formation Tinder Hacker), et des discussions concernant les sous-vêtements au milieu de tout ça.

Elle me paraissait ouverte là-dessus mais bref, ça m’a pas choqué plus que ça. Au final, elle était impliquée dans notre conversation.

Elle ne mettait que quelques minutes à me répondre à chaque fois.

Après quelques heures, elle m’a demandé les traits que je préférais chez les filles (personnalité et physique). Je lui ai juste dit que j’aimais les filles énergiques et honnêtes. Et j’ai ajouté : « Pour le physique, on verra demain 🙂 Maintenant, c’est dodo. »

Sa dernière question fut « tu promets de me dire demain? », j’ai dit ok, promis.

Le lendemain, bim, unmatch, elle n’était plus sur Tinder ou m’avait bloqué. J’imagine qu’elle avait juste besoin de sa dose de dopamine sans trop s’impliquer et que de parler avec moi de sujets de conversation chauds avait suffi à la satisfaire.

Je trouve que c’est un peu frustrant, même si j’ai pu bien travailler ma répartie et ma conversation avec elle.
Est-ce que tu as des conseils pour ce genre de filles qui est là juste pour s’amuser par message ? Est-ce que c’est possible de les voir arriver de loin ? »

La réponse du coach… autant qu’elle serve à tout le monde !

Cher Jordan,
Un seul proverbe pour toi, que je veux que tu te tatoues sur l’intérieur des paupières pour le voir en permanence quand tu dors :

« Battre le fer tant qu’il est encore chaud ».

Là, remplace le fer par… la fille… Enfin, tu comprends l’idée… On ne frappe pas les filles, évidemment…

On va se refaire le match. (RIP Eugène Saccomano) On va relire tes échanges avec la fille.

Déjà, quand je lis « après des heures de conversation », je transpire, je sue, je me sens mal… et j’ai envie de te renvoyer au chapitre sur la durée des conversations… et le but de ces conversations.

Mais ce qui me fait sauter au plafond, c’est ton « hop dodo ! » qui pue le manque d’énergie.

Non non non ! La fille est motivée, elle est chaude, elle est intéressée, elle est en train de te parler… et toi tu vas te coucher ?

Je te rappelle que Tinder est un site de… rencontres ! Tu es là pour faire des rencontres, pas des conversations !

A ta place, une conversation comme ça,
je la frame en mode « mais je suis un fou, un aventurier, moi je saute dans un UBER je prends une bouteille de champagne et je suis chez toi dans 17 minutes exactement » (oui, même si c’est 25 ou 30 je m’en fous, j’y vais).

Tu aurais pu proposer une expérience unique. Tu aurais pu sauter dans le Uber et lui demander dans quel quartier elle habitait, vers quel métro, et te mettre en route, et continuer la conversation dans le taxi.

Débarquer avec une bouteille et un jeu de cartes, un DVD, un code Netflix ou Amazon Prime ou Canal pour mater un film ou une série ensemble.

Au lieu de ça, tu viens TUER, ASSASSINER que dis-je ! toute la tension sexuelle qu’il commençait à y avoir, en disant « hop, dodo ! »

Tu n’as le droit de te coucher que si clairement elle est intéressée et que tu sais qu’elle sera encore chaude demain.

Tu vas te coucher s’il y a plus d’un signe d’intérêt de sa part, s’il y en a plein, et qu’ils sont fréquents.

Là, le micro-signe d’intérêt « tu promets de me dire demain ? » n’est pas assez fort pour faire tenir la conversation.

Tu aurais pu ajouter d’autres éléments d’intrigue.

« Et demain, je te dirais aussi ce que je crois avoir compris sur toi… »
Ou encore :
« Et demain, je te ferais goûter le meilleur cocktail de la ville… si tu savais… tu voudrais le goûter dès ce soir… »
Ou tu aurais pu tenter un :
« J’ai quelque chose que j’ai envie de te dire… mais je ne peux te le dire qu’à l’oreille… Demain, 18 ou 20 heures ? »

Mais essaie de verrouiller ! Là, tu laisses retomber la tension, je ne comprends pas.

C’est peut-être un vieux réflexe de vendeur agressif des années 80 que j’ai appris à mes débuts dans le milieu de la séduction : ABC, Always Be Closing.

Ne sois pas passif ! Un homme passif, qui attend : c’est un des pires tue-l’amour pour les filles !

Là, tu décides de partir, en haut de la vague, de faire demi-tour au lieu de surfer ta vague.

Je pense, quand je lis ça, qu’il te manque « l’œil du tigre ». Les crocs, la dalle, la niaque.

oeil-du-tigre

J’ai montré ton mail à Eros, le meilleur dragueur de Paris, qui m’a dit « Ben c’est bien. C’est un gentil garçon. Il doit être sympa et intéressant. Mais du coup, c’est probablement une fille qui m’a appelé à minuit et que je suis allé démonter. »

#POESIE

Là, pour te donner un bon point et ne pas voir que le négatif, tu as clairement réussi la phase « capter l’attention » de la fille.

On sait que cette phase est très dure, et c’est pour ça qu’on y consacre des chapitres entiers dans la formation Tinder Hacker.

Ma question : pourquoi dans ta pensée, ça n’enchaîne pas sur le « ok voyons-nous maintenant, en plus c’est la faute d’Anne Hidalgo, c’est elle, elle a dit que c’était NUIT BLANCHE ! »

(Voilà pour ce cas précis d’hier soir, c’était Nuit blanche à Paris)

Maintenant… quand c’est une généralité « les filles qui viennent pour se rassurer, avoir leur dose de dopamine, voir leur ego boosté… »

Ça, tu ne peux rien faire malheureusement, parce que ce n’est pas écrit sur leur tête

Du jour au lendemain, y’a son ex, y’a le voisin, y a un autre mec qui lui parlait en même temps que toi, mais qui, lui, a sauté sur son scooter ou dans le UBER pour la rejoindre.

Tu ne sauras jamais vraiment contre qui / contre quoi / pourquoi tu perds et pourquoi la fille perd son intérêt pour toi.

Donc le seul truc à faire, c’est de tout donner de ton côté.

Il y a les parties que tu peux maîtriser : toi, ton énergie, ta valeur, ton humour, ton envie d’aller au bout et de la rencontrer…

Et il y a ce que tu ne maîtrises pas, ces éléments sur lesquels tu n’as pas vraiment de prise.

Donc mon conseil final, ça va tout simplement être de mettre toutes les chances de ton côté.

Et de ne pas t’autosaboter !

Vois la séduction comme une course d’obstacles.

Maîtrise ta course, ton énergie, ton départ, ton alimentation. Mais le vent, la hauteur des haies, la vitesse des concurrents, tout ça tu n’y peux rien.

Tu dois te concentrer sur toi-même, et focaliser tous tes efforts sur la maîtrise de TES forces.

Tu as déjà fait le plus dur en réussissant tes premiers messages sur Tinder, tu as réussi à passer de 1 match par mois à 3 par jour, tu es passé de 0 RDV par mois à 6 ou 7 !

Maintenant, le conseil final, c’est d’accélérer le passage de Tinder au vrai monde !

==> et ça, je l’explique en détail dans les chapitres dédiés à la Valeur, et aux principes psychologiques qui vous aident à faire la transition pour passer de Tinder à la vraie rencontre !

Sélim, coach qui vise l’efficacité pour vous, la victoire, quitte à marquer d’un pointard !

Lire la suite
5 Commentaires

5 Comments

  1. will

    7 novembre 2019 à 11:54

    Tout ça est vrai, mais si elle ne cherche qu’à avoir de la compagnie à minuit et que finalement, son interlocuteur est interchangeable, est-ce vraiment une fille intéressante pour une relation suivie ?

    Sauf si évidemment c’est mutuel et que lui aussi ne cherche qu’un one shot rapide.
    Et dans ce cas vas-y-que-c’est-lui qui sacrifie son sommeil et qui se deplace à l’autre bout de la ville s’il est si affamé.

    Je me demande sérieusement quelque chose, Eros correspond-il au profil du sex addict, qui a besoin de sexe régulièrement avec des femmes anonymes différentes et aussi interchangeables, mais parfois sans réelle connexion ?
    Où c’est seulement l’image donnée dans les articles ?

    • Sylvain

      8 novembre 2019 à 10:23

      Hello Will,

      Oui la clairement, je ne crois pas que dans ce cas là, on puisse envisager une relation suivie. Tout est d’ailleurs dans le titre : »la fille n’est là que pour s’amuser ». Girls just wanna have fun. Donc si ca t’interesse aussi, apporte lui ce qu’elle veut sans te poser plus de question que cela. Et si tu préféres ton sommeil à une rencontre (tres bon choix !) c’est qu’elle ne t’interesse pas tant que ça ou que tu n’as pas tant envie de sexe que cela 😉

    • Sélim

      8 novembre 2019 à 17:40

      Pas « parfois » sans connexion. Souvent.
      Il s’en fout, il est simplement à la recherche de sensations.
      Très bon dragueur, mais en termes de relation longue, de couple, ce n’est pas à lui qu’on demande des conseils 🙂

  2. AL

    12 novembre 2019 à 03:26

    Après, vouloir aller se coucher, ça signifie aussi que Jordan n’est peut-être pas si intéressé que ça par la fille.

    • Sylvain

      12 novembre 2019 à 09:05

      Meme analyse que moi ! Sleeping before hoes !

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire plus Draguer sur internet