Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

5 Techniques Pour Faire Disparaître un Corps… Après L’Amour ?

comment faire disparaître un corps

Vidéos Séduction

5 Techniques Pour Faire Disparaître un Corps… Après L’Amour ?

5 Techniques Pour Faire Disparaître un Corps… Après L’Amour ?

 5 Techniques Pour Faire Disparaître un Corps… Après L’Amour ?
Quelle idée… Faut-il être demeuré pour taper « Comment faire disparaître un corps » sur Google (ceci est lié à un fait divers ayant eu lieu en décembre 2017)…

Cette bourde d’amateur m’a inspiré un article à prendre à la légère : comment demander à la demoiselle qui partage votre lit de partir, parce que c’est l’heure, madame, maintenant, il faut y aller…

 
Retrouvez la vidéo plus loin dans l’article !

C’est une question qui a souvent divisé la communauté de la séduction, les couples, les plans culs, tout le monde : est-ce qu’on est obligé de dormir avec une personne avec qui on vient juste de coucher ?

Faire l’amour avec une femme implique-t-il de prendre le petit déjeuner avec elle ?

Personnellement, j’aime bien ma liberté, c’est pour ça que je préfère aller déshabiller les filles chez elles. Au moins, la question ne se pose pas, je ne me demande pas comment lui dire sans la vexer qu’elle doit partir.

Je me lève, je m’habille, je dis au revoir, et je pars.

Face à cette attitude, les femmes réagissent souvent de deux manières.

La première réaction émane des débutantes du coup d’un soir, qui demandent, apeurées : « Tu ne restes pas ? ».

C’est le moment où toute ma lâcheté masculine s’exprime : « Nooooooon, je dois partir, tu comprends, demain matin j’ai ma livraison de courses à 7 heures… ».

Quand je manque de créativité, je me réfugie derrière le travail : « Non, je ne peux pas rester parce que j’ai un rendez-vous important avec mon boss aux aurores, il prend un avion après ».

Quand j’ai fini en sueur et elle aussi, quand on a battu les records des jeux olympiques du sexe et que j’ai réussi à faire jouir la fille, il est plus facile de m’enfuir : « Non, je file parce que j’ai peur que tu m’épuises, sexy diablesse… » (clin d’œil. N’oubliez pas le clin d’œil qui dédramatise l’abandon dont elle se croit victime sur le moment).

La seconde réaction, c’est celle des professionnelles des aventures sans lendemain, les abonnées aux one-night stands, qui elles savent à quoi s’en tenir.

  • Un « à la prochaine » mollement envoyé…
  • Un « merci pour ce moment » balancé par dépit…
  • Un « claque bien la porte en partant, merci » qui scelle les débats…

Avec ces filles qui comprennent qu’il n’y aura pas de suite, pas besoin de parler. Avec ces partenaires sexuelles éphémères, je suis le corps qui disparaît, je suis le corps en mouvement : problème réglé.

Non, le vrai problème se pose quand on finit la soirée chez moi, dans mes draps.

Comment se débarrasser d’un corps qui squatte votre lit ?

Je me souviens de la pire excuse jamais inventée pour faire partir deux filles de chez moi. (Oh ça va, j’étais jeune, j’étais serveur, je les avais ramenées chez moi après le service, laissez-moi tranquille…).

Une fois nos affaires menées à bien, j’ai prétexté avoir un tournoi de FIFA.

« Il faut que je rejoigne mes potes, mes matchs ne vont pas tarder à commencer.

À quatre heures du mat’ ? Un tournoi de Playstation ? Tu te fous de nous ?

Euh ben non euh allez là, il faut y aller maintenant… »

La créativité à son max…

Il m’est arrivé une histoire encore plus sordide que mes chers colocs et amis pros de la drague n’hésitent pas à ressortir à chaque fois qu’on aborde ce débat de « rester ou partir après le sexe ».

C’était une jeune femme que j’avais rencontrée sur Tinder, on avait bu un verre, elle était sympa, elle bossait dans la com’ ou dans la pub, on était rentré chez moi et on avait couché ensemble.

Et là, je la vois en train de prendre ses aises, « hmmm j’ai sommeil, hmmm il est trop bien ton lit, hmmm c’est trop bien de dormir avec un homme qui te réchauffe… ».

Ah. Non. No way.

« Ecoute, ça me gêne un peu de te dire ça après cette belle tirade, mais je dors seul. Je ne partage pas mon lit. Je n’ai rien contre les câlins d’after-sex mais je me couche seul et je me lève seul. Je ne suis pas prêt à partager plus avec toi ».

Froid. Honnête. Je ne lui avais pas vendu d’histoire d’amour, je n’avais pas été romantique, je n’ai jamais laissé penser que je voulais passer la nuit avec elle ni dormir avec elle. Pour moi, c’était entendu : plan cul et rien d’autre.

Et là ses yeux semblèrent s’embrumer. Eh merde. Des larmes maintenant…

Et elle m’explique sa situation :

« Je devais dormir chez une copine mais il est tard, et je l’ai prévenue que je dormais chez toi.

  • Ah, écoute, je comprends qu’il est tard, je t’accompagne au taxi si tu ne veux pas prendre le métro.
  • J’ai plus d’argent pour le taxi.
  • Ecoute, tu peux dormir dans le salon si tu veux, on a un clic-clac. »

Hallucination collective de la fille, et de mon coloc qui m’a aidé à faire le lit de la demoiselle dans le salon, en se retenant de rire.

Depuis ce jour-là, j’ai acquis deux nouveaux surnoms pas très flatteurs, « Stoneheart Sélim» ou « Le HP – Handicapé Emotionnel ».

J’ai beau expliquer que mon sommeil est sacré, et que je ne partage mon lit et mon réveil qu’avec MA copine, ils continuent de me vanner là-dessus. Pas grave…

Mais si vous n’avez pas ma froide honnêteté, il existe des techniques un peu plus vicieuses encore pour faire disparaître un corps encombrant de votre lit…

5 techniques pour faire disparaître un corps… de votre lit

1. La faire craquer mentalement

Si vous êtes très résistant, vous pouvez mettre le son à fond, regarder une série ou la télé, écouter de la musique en prétextant que vous êtes insomniaque. Elle devrait craquer, prendre ses cliques et ses claques et se tailler. Le gouvernement ricain ne procède pas autrement avec les prisonniers habillés de orange : bruit + privation de sommeil = folie. Mais eux, ils ne peuvent pas s’enfuir.

2. « Je fais de l’apnée du sommeil et je ronfle »

La technique imparable des mecs qui veulent dormir seul et préviennent les filles.

« J’aurais adoré dormir avec toi, mais je suis un traitement en ce moment pour mieux dormir. Je fais de l’apnée du sommeil, je ronfle comme un goret, je n’ai pas envie de casser la magie tout de suite entre toi et moi… Je t’appelle un taxi ? ».

3. Le all in de la violence mentale

« Ecoute, il va falloir que tu y ailles parce que ma femme ne va pas tarder à rentrer ». Imparable. Sauf si vous tombez sur une hystérique amoureuse de vous, qui va vouloir attendre votre femme imaginaire…

4. Le « double dragon » pour qu’une fille rentre chez elle

Si vous voulez qu’elle prenne ses jambes à son cou après l’amour, vous pouvez aussi jouer la carte de l’appétit sexuel débordant.

« J’aurais dû te le dire, j’adore les plans à trois. J’aime bien le sexe à deux, mais je suis dans une phase de ma vie où j’explore à fond, et là j’ai encore envie de toi… Tu préfères que j’appelle un ami pour la suite, ou une amie ? Ou tu préfères rentrer chez toi ?».

Dans tous les cas, qu’elle rentre chez elle ou qu’elle décide de rester pour jouer avec vous, vous êtes gagnant, non ?

5. La technique des renards rusés pour virer une fille de chez eux sans se faire griller

Technique 100% Eros. Le niveau d’énergie du meilleur dragueur de Paris est assez incroyable. Après avoir ramené une fille de soirée chez lui, il a eu un éclair de génie pour ne pas dormir avec elle.

« On ressort ! Allez allez, on ressort, la nuit n’est pas finie ! On est jeune, on va en profiter ! Mais comment ça, t’es fatiguée ? ».

Et oh quelle tristesse… Ils sont ressortis puis il a perdu sa trace en boîte… Et puis il n’avait plus de batterie dans son téléphone… MAIS QUEL DOMMAGE…

Avantage : c’est très efficace.

Inconvénients : ça demande une énergie considérable, et parfois un investissement financier (taxi, boîte, boisson etc…)

Le seul vrai conseil que vous devez retenir si vous voulez qu’une fille rentre chez elle après l’amour, c’est de ne lui laisser surtout aucune chance de s’endormir.

Si elle s’endort après le sexe, la réveiller va être une épreuve atroce, et pour vous et pour elle. Mieux vaut prévenir que guérir : ne la laissez sous aucun prétexte tomber dans les bras de Morphée.

Il faut qu’elle vous parle et qu’elle reste éveillé ! Et que surtout, vous lui expliquiez rapidement la situation…

Oh, j’ai presque failli oublier de vous dire : certaines filles sont aussi ravies de rentrer chez elles après l’amour ! Ne pensez pas que toutes veulent rester collées à vous ! (La première fois où une fille m’a renvoyé chez moi, ça m’a fait bizarre, mais c’était libérateur de savoir que les femmes aussi peuvent vouloir dormir seules).

Vous l’aurez compris, la leçon de cet article, c’est que vous pouvez être respectueux avec les femmes, même si vous ne souhaitez pas passer la nuit avec.

Si certaines ont l’habitude de rentrer dormir chez elle, ayez un peu plus de tact avec les jeunes filles en fleur au cœur romantique.

C’est encore une fois une situation où « normal » n’existe plus. Est-ce que pour vous, partager votre lit après l’amour va de soi ? Ou est-ce que c’est en fonction de la fille et des sentiments ?

Bon courage à tous les dormeurs solitaires ! Si vous avez d’autres idées créatives, soyez solidaires de la communauté de la séduction, partagez vos trucs et astuces dans les commentaires !

N’oubliez pas de vous abonner à la chaîne de conseils en séduction sur Youtube ArtdeseduireTV !

A mardi prochain pour une nouvelle vidéo séduction !

Sélim, votre coach qui se dit que faire chambre à part, c’est pas une mauvaise idée…

Lire la suite
9 Commentaires

9 Comments

  1. AL

    27 février, 2018 à 23:27

    « Demain matin, je vais prendre le petit déjeuner chez ma mère. C’est notre rituel hebdomadaire. Tu m’accompagne ? Je suis sûr qu’elle va t’adorer ! Tu verras, elle est super sympa ! »

    Si la fille ne prend pas ses jambes à son cou, vous êtes mal. Très mal. :D

    • Sélim

      28 février, 2018 à 08:54

      Effectivement, si là elle ne part pas, c’est qu’elle est en manque de famille… Merci AL pour cette très bonne idée !

    • AL

      28 février, 2018 à 23:48

      @Selim : Elle n’est pas de moi ! Je te l’ai piqué dans un de tes articles « pourquoi vous ne revoyez jamais la fille » XDDD

    • AL

      28 février, 2018 à 23:49

      … alors que vous voulez la garder

  2. Jean

    28 février, 2018 à 17:59

    Absolument effrayant des articles de cette veine. Nous sommes en France ? En 2018 ? ou au moyen age …
    La femme serait elle une femelle dont on se sert comme un objet et que l’on jette comme une sous merde une fois baisée. Çà dénote les instincts les plus bas et probablement une grande frustration. Ce n’est pas l’idée que je me f

    • Sélim

      2 mars, 2018 à 10:47

      Oh mon Jeannot… un peu d’humour.
      C’est précisé en début d’article, c’est un article à prendre à la légère.
      Il n’est écrit nulle part qu’on parle de la femme comme un objet. Je t’invite à relire correctement l’article, et à comprendre que tout le monde n’est pas toujours animé par la quête de l’amour.
      Parfois, après l’amour, tu veux juste être seul, et tu ne sais pas comment formuler ce besoin : cet article est là pour ça.

  3. AL

    4 mars, 2018 à 09:23

    Plus sérieusement, il y a une autre méthode de gentleman : la ramener chez soi plus tôt dans la journée, lui faire l’amour l’après-midi et ensuite la raccompagner. A 16/17 ou 18h, elle n’a aucune raison de s’incruster dans votre lit.

    • Sélim

      5 mars, 2018 à 15:16

      Effectivement.
      Mais là, on passe à côté d’une belle journée de travail :)

    • AL

      5 mars, 2018 à 15:40

      Rabat-joie ! Y a pas que le boulot dans la vie ! :D

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire plus Vidéos Séduction

Top Articles