Le Peacocking comme arme de séduction (2/2)

Publié dans Technique de drague par Art de Séduire le 12/08/2010

Le Peacocking comme arme de séduction 2 Le Peacocking comme arme de séduction (2/2)

Maintenant que les bases sont jetées, passons aux choses sérieuses. Comme mentionné précédemment, le peacocking c’est tout d’abord savoir se montrer, se vendre : faites votre show!

L’attitude

Les concepts de base qu’on retrouve dans la plupart des guides de séduction (épaules, larges, tête haute, regard fier) sont à porter ici à un autre niveau. Sans pousser jusqu’au ridicule, n’ayez pas peur d’en rajouter.

Par exemple, lorsque vous vous déplacez à l’intérieur d’un centre d’achats, évitez de longer les murs. Marchez, fier, au centre des allés, en ralentissant comme si vous aviez tout le temps du monde. Faites-vous voir!

L’attitude se démontre surtout par la façon dont nous agissons. Le fait est que vous ne devez pas avoir peur du ridicule et de le montrer.

Par exemple, lorsqu’une amie me présente une HB (qui a l’habitude que les hommes se prosternent devant elle), eh bien j’affiche mon sourire le plus moqueur et lui fait la révérence en une flagrante moquerie des autres mâles qu’elle a rencontrée.

Le mouvement étant complètement inattendu (peu d’homme font la révérence de nos jours, voire même presque aucun, l’effet de surprise est indéniable).

Il ne suffit que de rajouter un petit commentaire ironique, légèrement arrogant (Cocky & funny!) ou même carrément narcissique.

Exemple : « Tu dois être enchantée de rencontrer quelqu’un comme moi! » en gardant votre sourire pour vous jusqu’à ce qu’elle doute de votre sérieux, moment auquel vous dévoilé votre plus vilain sourire en coin. Succès garanti!).

Même si votre cible vous trouve un peu bizarre, vous aurez au moins accompli quelque chose d’important : créé une impression.

Elle risque fort de parler de vous à ses amies, et pas nécessairement d’une mauvaise façon. Et puis même si elle se moque de vous, comme dirait un cousin à moi : « Parlez-en bien, parlez-en mal, mais parlez-en, ça me fait de la pub ». ;)

Point intéressant : essayez d’accrocher la fibre « orgueil » de votre cible. Les femmes sont des créatures compétitives et risquent fort d’y voir un défi si vous débarquez comme le roi du monde.

Liez-vous d’amitié avec les autres mâles (neutralisant ainsi toute potentielle compétition), attirez l’attention des filles, bref, brillez plus que votre cible! Vous devez prendre le contrôle du territoire. Une fois le petit jeu enclenché, il ne vous reste qu’à vous amuser… ;)

Note : Je fais évidemment ici référence aux HB qui ont l’habitude d’être la star peu importe où elles sont. N’essayez pas d’éclipser la fille timide de cette façon, elle risque de s’enfuir.

Autre truc à savoir : garder son cool.

Comme le dirait mon wing Korm : Always know what you’re doing. Always look cool. If you don’t know what you’re doing, keep looking cool.

Vous devez vous désensibiliser au rejet, car la plupart des femmes que vous aborderez ne vous répondront pas de façon positive. Mais en ne dramatisant pas, et en regardant d’un œil positif.

Comme le dit John Alexander dans Devenir un Male Dominant, si vous vous faites rejeter, c’est que vous avez eu le courage de faire votre move, vous vous séparerez de la mêlée et gagnerez crédibilité aux yeux de tous, en particulier de celle qui viens tout juste de vous rejeter. Il se pourrait même qu’elle vous en voit d’un autre œil.

Par contre, il est important de se rappeler que si vous approchez une femme, discutez un peu avec elle et établissez rapport et connexion et que pour autant, elle ne se trouve toujours pas attirée vers vous, il n’y a rien (ou presque rien) que vous pouvez y faire.

C’est le concept derrière la si grande difficulté de s’échapper de la dangereuse friend zone.

Ce qui nous mène à mon prochain concept…

La règle des 3 secondes… inversée

Les habitués d’ADS sont probablement familiers avec la règle des 3 secondes.

Je propose ici une variante « inversée » : si une femme vous remarque et n’arrive pas à vous exclure de la liste des amants potentiels après quelques secondes, les chances sont bonnes pour que vous y restiez!

Je m’explique : si vous sortez du lot et captez l’attention d’une femme, elle vous accordera inévitablement une pensée du genre « Oh, original », etc.

Mais si vous sortez assez du lot pour occuper son esprit pendant plus longtemps, elle n’arrivera pas à vous remettre au même niveau que les autres inconnus qui se perdent dans la foule, à qui elle n’aura accordé qu’un coup d’œil.

Et plus il y a de points sur lesquels vous vous différenciez de la meute, plus vous grandirez à ses yeux.

Mieux encore, si vous maîtrisez bien ce principe, essayez de disparaître de son champ de vision peu de temps après avoir occupé son esprit (assurez-vous de rester assez longtemps pour laisser le temps à la règle inversée de faire son effet).

Le contraste entre votre présence conquérante et votre absence soudaine augmentera encore votre intérêt à ses yeux.

Elle repensera à cet inconnu mystérieux, laissant toutes ses défenses ouvertes. Une fois cette tension psychologique installée en elle, votre cible devient donc vulnérable à un opener du tonnerre.

C’est un fait : la première impression est toujours la plus importante. Vous avez déjà remarqué que, si vous ratez votre première rencontre il est toujours difficile de se racheter? Eh bien l’inverse est aussi vrai.

Laissez tomber l’idée préconçue selon laquelle l’impressionner trop fort risque de créer des attentes que vous n’arriverez pas à combler : c’est faux.

Si vous la déstabilisez dès la première rencontre, elle continuera de voir en vous celui qui l’a conquise en 3 secondes à peine ;).

… Même si votre première rencontre et votre opener arrivent plusieurs mois plus tard, si votre impression était assez forte, votre cible associera rapidement votre présence à la pléiade de sentiments qu’elle a vécu en vous remarquant la première fois (croyez-moi je n’exagère pas : j’ai testé un écart jusqu’à quatre mois entre une première impression écrasante et une rencontre qui s’est finie en KC, puis en FC une semaine plus tard et éventuellement en LTR).

Évitez tout de même de trop rabaisser votre niveau de performance d’une fois à l’autre. Au mieux, soyez un paon en permanence. Un peacocking aussi naturel que de marcher ou boire fera beaucoup plus d’effet qu’un masque enfilé seulement pour séduire.

De fait, si vous créez une hésitation chez elle, c’est qu’il y a un intérêt, et plus votre cible s’interrogera, plus elle trouvera ridicule de vous mettre dans le même panier que la majorité de la foule, majorité à laquelle elle n’apporte en général qu’un regard. Fait : la première impression reste la plus importante.

Pour finir, voici quelques références que j’ai mentionné au courant de l’article ou que je considère pertinentes :

Et finalement un merci infini à Korm qui m’a orienté vers toutes ces références et sans qui mon nom n’aurait pas signé cet article!

Sur ce,
Game on!

Oli ;)

197 05 format pub Le Peacocking comme arme de séduction (2/2)
197 Techniques de Séduction Avancées
Une formation intensive pour surmonter ses peurs, aborder les femmes, obtenir des numéros de téléphone, réussir ses premiers rendez-vous et sexualiser ses interactions avec les femmes.
Découvrez ce Guide >>

14 COMMENTAIRES
  • Aeron dit :

    Superbe article, un peu de fraîcheur et de nouveauté : ca fait un bien extra !

    Merci Oli !

  • Oli dit :

    Je sais pas à quel admin je dois adresser ça : mais chapeau pour le choix de l’image !! J’adore :P

  • Oli dit :

    Haha parfait, merci Lex ;)

  • Leon dit :

    Ahhh ces petits Quebecquois je les aimes bien :)
    A montréal ce week end, raison de plus d’appliquer sur votre terrain ;)
    Merci pour ces 2 bons articles !

  • djibril camara dit :

    merci pour ces petits commentaires mais grands dans le fond.j’espère qu’ils me seront utiles pendant ces vacances.
    bonne continuation et merci

  • Salazar dit :

    Game on! t’as pigé. Ave Oli!

  • milo dit :

    Vraiment bien cet article félicitation Oli
    ce que je préfère : la règle des 3s inversée!

  • nj dit :

    moi je ne suis ni timide mais je prends pas pour une reine pour autant…les paons j’aime pas désolée …ça fait arrogant !!!! un homme timide peut avoir son charme mais s’il ne l’est pas c’est aussi bien mais le genre de gars qui se croit le plus beau, le plus intelligent, à qui on doit tout, tout est permis bah ça m’agresse…ça me fait sentir comme un paquet de gateau parmis tant d’autre…comme s’il se respecte plus qu’il me conssidère…j’aime ni être mise en dessous de son niveau ni forçément au-dessus…à pied égalitaire me parait plus diplomate…

    juste pour dire une fois de plus qu’il y a un autre type de femme et sans doute d’autre donc en fonction de sa cible faut s’adpater à bon esccient sinon découragement face à soit et a ce site !

    biz

    • jc dit :

      Une réponse automatique que la femme aime donner, pour défendre son solipsisme. Le peacocking, c’est uniquement une technique pour atteindre un statut de domination rapide. Il n’y a pas des types de femmes dans ce cas.

      Ça vous agresse oui… et vous n’aimez pas ça? Hah! Les femmes aiment les gentils maintenant?

  • avamus dit :

    Bon sujet de reflexion,surtout l’image de paon;Me Kamal voici un indice de Paon où se casher les élements de seduction,pourquoi n’ai pas l’approcher est décodé ses mystères?
    Oli Bravooo!!!

  • Alpha dit :

    Pour répondre à nj,
    Les filles passent leur temps à dire: oui on préfère les timides etc.
    Mais elles ne se rendent pas compte qu’elles ne font quasiment jamais le premier pas, elles donnent des signaux mais jamais ne viennent dire leurs sentiments.
    Pour ma part, ça m’arrive de temps en temps qu’une fille vienne me dire en privé « je t’aime » mais sur toutes les filles que je connais ça ne représente que 20% la plupart se contentent de signaux plus ou moin forts.

    Donc la théorie du mec timide moi je dis ça peux aller si le mec sait faire le paon parfois mais si ce n’est qu’un gars timide Mlle je vous l’assure vous serez très vite saoulée et demanderez un vrai paon ! LOL

    • lex dit :

      Alpha : pour avoir été un gentil petit timide il y a quelques années : au bout d’un moment, à tout accepter, à ne pas te « rebeller », elles s’emmerdent, et elles se cassent.
      Au final, c’est certain qu’elles préfèrent les hommes.

  • Niki dit :

    cool comme article !

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)