Draguer dans un bar : la technique du BarWalk

Publié dans Technique de drague par Hakase le 10/12/2012
6 Flares 6 Flares ×

Draguer dans un bar Draguer dans un bar : la technique du BarWalk

Salut à tous,

Aujourd’hui on va vous apprendre une petite technique employée par le gourou de la séduction Joshua Pellicer, un des coachs les plus novateurs à mon avis.

Je vais donc vous parler du Bar Walk, une petite routine qui une fois intégrée multipliera votre succès avec les femmes (notamment les HB), mais aussi l’ensemble du bar.

Si vous aussi passez beaucoup de vos soirées dans les bars, c’est la technique de séduction que je vous recommande !

Je dois vous avertir d’abord, cette technique demande une certaine dose de confiance en soi car on devient rapidement le centre d’attention. Mais c’est le seul moyen de passer pour un mâle dominant.

Ensuite, cette technique est surtout adaptée aux lieux de sortie à énergie médiane. Plus bruyant et actif qu’une bibliothèque ou un café ; moins qu’une boîte de nuit. Il faut que ce soit un événement où les gens ont tendance à scanner la salle et les autres.

Cette technique s’applique donc en soirée chez des potes, pot avec les collègues et surtout en bar, sur quoi nous nous concentrerons.

Enfin, il faut vous mettre une idée dans la tête : les mecs qui vont en bar UNIQUEMENT pour rencontrer des femmes… ne rencontrent pas de femmes. Si aller en bar devient un effort, un investissement, vous allez ressentir le besoin de réussir, de rencontrer des femmes, d’avoir un retour sur investissement. Vous deviendrez dépendant du résultat, et passerez pour needy : échec et mat.

Se préparer

Trois règles à respecter impérativement pour bien vous préparer :

  • Vous devez vous sentir bien. Pour cela, prenez une douche, écoutez de la musique, appelez un(e) pote pour vous accompagner, soyez reposé, faites du sport ; appelez un ami qui vous fait marrer pour rigoler un peu avant de sortir et adopter le bon « niveau d’énergie » pour l’endroit dans lequel vous allez, pour échauffer votre « muscle social ».
  • Vous devez sentir bon (douche, parfum léger)
  • Vous devez bien vous habiller : élégant, style personnel, et adapté à l’endroit dans lequel vous vous rendez. J’ai beau adorer Barney Stinson, porter un costard dans un Guinness pub vous aidera à sortir du lot, mais pas forcément de manière positive.

Tout le but de cette démarche est de vous faire oublier les choses qui vous font stresser (vos cheveux d’habitude de travers ou l’enjeu que vous donnez, à tort, à la soirée) afin de vous distraire et vous permettre d’être non-needy.

Pour un bar, partez tôt, histoire de socialiser avec le barman ou d’autre gens lorsque le personnel n’est pas encore trop débordé et que l’endroit n’est pas encore bondé.

Rentrer dans le bar : boostez votre état d’esprit

Avant de rentrer dans le bar : riez ! Restez un instant dehors et imaginez quelque chose qui vous fait toujours rire.

La raison derrière cet exercice est de vous pousser à sourire en rentrant, avec un body language très positif. Le problème, c’est qu’un faux sourire se remarque tout de suite. Il vous faut une bonne humeur naturelle qui se dégage de l’intérieur pour avoir un body language efficace.

Si vous forcez votre sourire, vous n’activez qu’une partie des muscles micro-expressifs de votre visage. Il est plus simple de contrôler ce qui vous rend heureux que votre visage. Utilisez cela à votre avantage.

Ainsi, les autres auront automatiquement des réactions positives à votre comportement.

Si vous rentrez avec un groupe, soyez sûr que le groupe soit en train de se marrer : vous obtiendrez alors des réactions extrêmement positives de la part des gens déjà dans le bar.

Le Bar Walk

Les dix-vingt premières minutes du Bar Walk, il faut vraiment bien maintenir un body language dominant et positif. Se tenir droit, être ouvert, souriant.

Épaules en arrière et basses, tête tirée vers le haut pour maintenir la colonne droite, menton parallèle au sol, et tendance à regarder vers le haut, des pas longs et assurés. Ça peut être dur pour la capacité musculaire de certains, mais c’est très important. Si vous êtes capable de rester ainsi toute la soirée, faites-le.

Mais qu’est-ce que le Bar Walk alors ?

La plupart des mecs rentrent dans un bar penauds, sans sourire. Presque austères dans leur expression, ils vont vers le comptoir, font la queue pour un verre, scannent la salle pour situer les jolies filles, boivent jusqu’à avoir suffisamment de courage alcoolique pour approcher, tentent leur chance et se font rejeter.

Ça vous dit quelque chose ?

La philosophie du Bar Walk, c’est le contraire total. Rentrer heureux, faire d’abord tout sauf acheter à boire, ne pas scanner la salle, parler à tout le monde sauf aux jolies filles. C’est quelque chose à faire pour commencer à rencontrer des gens.

Le Bar Walk, c’est une petite liste de choses à faire. Inventez la vôtre, ou servez-vous de celle de Pellicer :

  • Obtenir le nom du videur
  • Trouver et situer les toilettes
  • Trouver la zone fumeurs (si la fumée ne vous dérange pas, allez discuter avec les fumeurs, ils sont toujours ouverts à la discussion)
  • Trouver un cocktail intéressant à commander sur la carte
  • Aller chercher quelque chose à boire, même de l’eau (car il vous faut une excuse, vous n’êtes pas là pour draguer, n’est-ce pas ? Je préfère les boissons non-alcoolisées, personnellement.)
  • Donner un bon pourboire au barman, c’est utile, même si vous venez de le rencontrer : il est la personne au pouvoir social le plus important de tout le bar, et il fera votre pub devant vos conquêtes si vous êtes généreux. Dévastateur.
  • Trouver une sagittaire (pour une raison bidon que vous inventez, les femmes adorent l’astrologie et ça commencera des conversations marrantes) ou une danseuse de salsa, ou une amatrice de pogs…

Mais ce n’est pas réaliser votre Bar Walk qui vous offrira du succès : c’est de vous déplacer dans le bar, jouer avec votre environnement et commencer des interactions sociales tout en ayant quelque chose à faire, en étant distrait.

Relisez l’article sur les techniques d’abordage en bar.

Les femmes ne sont pas votre objectif premier lors de la période la plus cruciale de votre soirée. C’est le meilleur moyen de ne pas passer pour un mec needy !

Commencez par maintenir le regard des gens que vous rencontrez. En vous déplaçant, vous scannez la salle, mais ne regardez QUE les yeux. Si un eye contact est maintenu pendant trois secondes, vous DEVEZ aller parler avec la personne. Sinon vous passez pour un mec bizarre.

Je ne peux pas exprimer à quel point c’est essentiel : toute votre préparation est FOUTUE si vous n’abordez pas TOUS les gens avec qui vous avez un début d’eye contact. Vous passerez pour incongru, malhonnête ou intéressé pour les mauvaises raisons et détruirez toute chance de succès.

A partir du moment où vous ne serez plus actif dans le bar, votre valeur sociale va décroître.

Comment aborder les filles dans le bar ?

Commencez par aborder des filles qui ne vous intéressent pas (les filles sans enjeu) ou des mecs, soyez joueurs. Intéressez-vous à la couleur de cheveux de l’une, au T-shirt de l’autre, puis à leurs origines ou hobbys, etc.

Intégrez des groupes, posez des questions de manière ingénue. Changez de groupe souvent, après une dizaine de minutes. Lorsque vous connaissez 70% de la salle, allez vous caler avec ceux (celle) qui vous plaisent (plaît) le plus. Bouncez si vous avez une cible solide.

Ainsi, grâce au Bar Walk, vous commencez à être sociable sans enjeu, vous créez une image de mâle dominant rapidement, prenez confiance et simplifiez par la suite vos interactions avec les femmes difficiles à aborder. Avec un peu d’entraînement, vous pouvez même obtenir l’aide de gens que vous venez de rencontrer pour séduire !

Et vous ? Quelle est la liste des trucs auxquels vous pensez pour vous redonner instantanément le sourire ? Trouvez-en au moins entre 3 et 5 !

Personnellement, je pense à la voix de Homer Simpson ou de Peter Griffin, à Borat, à Dave Chappelle, à Robot Chicken ou à un pote qui fait toujours le clown.

Hakase, votre Luke Barwalker.

197 05 format pub Draguer dans un bar : la technique du BarWalk
197 Techniques de Séduction Avancées
Une formation intensive pour surmonter ses peurs, aborder les femmes, obtenir des numéros de téléphone, réussir ses premiers rendez-vous et sexualiser ses interactions avec les femmes.
Découvrez ce Guide >>

50 COMMENTAIRES
  • Yass' dit :

    J’ai lu les commentaires et le conseil de R. sur les videurs qui ont pratiqué un sport de combat est très pertinent.
    Ça m’est arrivé plusieurs fois par hasard de parler de ça et ça a abouti à des discussions enflammées.

    R. : si tu as d’autres exemples pour aborder le sujet avec eux ça serait cool ! ^^

  • DD dit :

    Hakase : Je parlais d’un groupe qu’on connait lui et moi partiellement, mais sa copine ne connaît personne. Je note le genre de débat qu’il peut lancer.
    Son idée à lui serait si il devait jouer au billard, jouer exprès avec elle, rester avec elle quoi. Et mon idée est de la connecter avec des gens, la laisser sociabiliser seule en l’aidant un peu.
    Merci de la réponse en tout cas !

    • Hakase dit :

      Ca dépend ce que la copine veut faire de sa soirée en fait.
      Si elle veut rencontrer des gens, il se fait wingman de sa propre copine et la laisse se débrouiller quand il le faut.
      Si elle veut passer du temps avec lui, il l’emmène avec elle.

  • DD dit :

    Le but c’est sortir avec les autres aussi. S’ils jouent trop au amoureux, les autres vont pas trop leur parler et les laisser entre eux. elle n’est pas de la région donc je ne sais pas vraiment ce qu’elle veut. Je dirais passer une bonne soirée, au hasard. ^^

    • Hakase dit :

      Alors rien de tel que la variété pour lui faire de bons souvenirs. Des moments intimes avec son mec ; d’autre où elle intègre/il l’intègre dans des groupes ; des moments seuls (tant que ça ne devient pas déranger pour elle).

  • DD dit :

    Il la verra seule en seconde partie de soirée et le reste du weekend donc je pense que pour trois heures environ il peut faire de l’intégration puis la laisser.
    Rien de pire quand on voit un couple se bécoter toute la soirée durant qu’on se demande pourquoi ils sont venus…

  • Kamiel dit :

    Technique imparable dans mon bled paumé en Normandie… Je suis naturellement sociable et c’est avec le temps, c’est quelque chose qu’on fait inconsciemment !

    Petite astuce pour les bros : quand vous commencez à parler avec une fille, prenez le temps de susciter son intérêt, et pile poil au moment où le feeling s’installe bien, trouvez un prétexte crédible pour vous éclipser… Mais en lui demandant de venir vous chercher pour une danse à une heure précise. Bien sûr, ça suppose d’avoir amené le sujet, ou de l’avoir bien émoustillée, au choix ! Vous verrez, vous oublierez vite votre promesse vous continuerez à faire votre bout de soirée, et vous foutrez la haine au groupe auquel vous parlez quand une bonnasse viendra vous demander votre main pour une danse. Amen !

  • tron dit :

    Entrez dans un bar et riez? Si on ajoute ce conseil avec celui de pas aller dans un bar juste pour chopper on obtient une contradiction je pense.
    Si je vais pas dans un bar pour chopper je vais pas rester 30 secondes devant un bar en attendant de penser à un truc drôle.
    Je pense que sur un plan psychologique ça me parait pas terrible aussi, genre « je suis tellement nul que je dois faire croire que je suis épanoui ».

  • Super Mario dit :

    Hey !
    Moi je fais un truc qui ressemble pas mal à cette technique ; en soirée, je fais précisément tout l’inverse de ce que j’aimerais faire. C’est un moyen de se détacher de toutes attentes et pressions. Je vois une fille que j’aimerais aller aborder : je vais dans la direction opposée. Je n’ai pas envie du tout d’aller parler à cette fille : je vais l’aborder direct. Au bout d’un moment, de cette manière, je suis détaché de toutes attentes, et lorsque j’ai VRAIMENT envie de faire quelque chose, je n’ai plus aucune envie de ne pas y aller ; alors j’y vais !

1 2

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)