DHV : comment impressionner une femme sans se la péter !

Publié dans Technique de drague par
ArtDeSeduire.Com

Démonstration de valeurs supérieures DHV : comment impressionner une femme sans se la péter !

Atelier pratique aujourd’hui, on vous donne la marche à suivre pour préparer votre discours en soirée ou face à une fille.

Si l’art de la conversation laisse place à une partie d’improvisation, vous devez être prêt à « meubler » avec des anecdotes personnelles qui vous mettent en valeur.

Suivez-nous pour cet atelier pratique sur les DHV.

Les DHV, qu’est-ce que c’est ? C’est la démonstration de valeurs supérieures (demonstration of higher values). Des valeurs en lesquelles vous croyez vraiment. Des valeurs qui guident vos actions.

Un exemple : le courage, la famille, l’honnêteté, l’amitié, l’ambition, la compétition, le travail, le plaisir.

On a tous une échelle de valeurs, et on mène nos vies en fonction de ces valeurs.

Laissez-moi vous donner un exemple : avant d’être coach en séduction, je bossais du lundi au vendredi de 8 heures du mat’ à 20 heures. Mais dès que le vendredi arrivait… Tempête, tornade, ouragan.

Je consommais les filles tout le week-end, guidé uniquement par le principe de plaisir. C’était ce qui m’intéressait. Du coup, j’arrangeais ma vie autour de cette valeur.

(NB : c’est épuisant, et ça n’aide pas à trouver le bonheur, même si c’était chouette pendant un moment).

Pendant une discussion avec une fille, essayez de comprendre quelles sont les valeurs importantes pour elle. Ça vous aidera à créer la connexion émotionnelle nécessaire, ça vous aidera à créer cette sensation de familiarité plus rapidement.

Si vous réussissez à mettre en lumière ses valeurs, et que vous en partagez certaines, c’est bien parti !

Pourquoi parle-t-on de valeurs supérieures ?

Supérieures à quoi ? A d’autres valeurs, jugées inférieures. Là, on part sur une pente glissante. Toutes les valeurs se valent-elles ? Je ne le pense pas (mais je ne suis pas philosophe).

Typiquement, Matador explique bien dans Révélation qu’il n’y a pas de championnat du monde de glandage dans le canapé. Les paresseux ne sont pas récompensés dans notre société.

Pour déterminer les Valeurs essentielles, Mystery est vraiment parti des valeurs S & R, survie et reproduction.

D’après ses théories, les filles préfèreront un homme capable de les aider à vivre et survivre dans le monde moderne (S), ainsi qu’un homme avec lequel elles pourront avoir des enfants (R).

Seront jugées supérieures des valeurs telles que :

  • L’ambition
  • La volonté de protéger ceux qu’on aime
  • L’appartenance à un clan
  • L’humour, l’intelligence
  • La capacité à prendre des risques mesurés
  • Le fait d’aimer voyager et découvrir l’Autre

Et bien d’autres valeurs positives, qu’on oppose aux valeurs négatives (appelez-les péchés ou vices, comme vous voulez) :

  • La cupidité
  • L’avarice
  • La jalousie
  • La paresse
  • L’orgueil
  • La colère
  • Etc.

Posez-vous ces questions : qu’est-ce que vous valorisez le plus ? L’appartenance à un groupe ? Le bien du groupe ? L’égalité ? Le bien personnel ?

La vraie question, pour vous, est de réussir à déterminer votre échelle de valeurs. De comprendre ce qui guide votre vie.

Si vous ne comprenez pas vos motivations, si vous ne savez pas où vous voulez aller, pourquoi une fille vous suivrait-elle ?

Comment parler de ses valeurs ?

Vous êtes assis face à une fille. Vous n’allez pas lui dire : « Et toi, c’est quoi tes valeurs ? » C’est trop direct pour parler de vos valeurs, pas assez subtil si vous venez de rencontrer la fille.

Vous n’allez pas non plus lui dire : « je suis courageux, ambitieux, fidèle ». Pourquoi vous croirait-elle ? Elle va se dire que vous essayez juste de l’impressionner, que vous vous vantez.

Être plus subtil, ça veut dire que vous devez réussir à faire passer le même message, mais de manière moins directe.

Exemple : comment préparer un DHV sur le courage ?

Prenez une histoire simple : « Je saute à l’eau pour sauver un pote qui boit la tasse ». Je suis donc courageux.

Puis rajoutez un contexte à l’histoire.

« Mon pote allait vraiment mal, il s’est jeté dans l’Isère parce que sa copine venait de le larguer… Mais sans prévenir ! Suicidaire le type ! Imagine, ça caille, on est en hiver à Grenoble… On était en train de marcher tranquillement pour aller en boîte, et je l’entendais se plaindre… « Je ne vais rencontrer personne, j’ai pas le mojo en ce moment », « Laisse tomber les filles, je ne plais pas, je ferais mieux de devenir gay… » Au bout d’un moment je ne l’écoute plus, je suis à deux trois mètres devant lui et je me retourne, il descend la berge ! Et ce con a sauté sans même me regarder. Putain heureusement qu’on n’a pas heurté un rocher en sautant, ni lui ni moi… Je l’ai sorti de là, on était frigorifiés… »

Je suis donc courageux et inconscient, un bon pote, en gros, et je pourrai la protéger de la noyade si besoin.

Rajoutez maintenant une fin sympa, passez de la gravité à la légèreté, pour la variation émotionnelle. Là, elle était tendue, il faut maintenant repartir sur un sujet léger !

« Le pire, c’est qu’on n’est même pas allé à l’hôpital, qu’on n’a pas rencontré de jolies infirmières pour lui remonter le moral… Quel boulet ! Soirée bain chaud à deux comme dans un film gay… En plus on n’avait pas de mousse ! »

Ou encore

« Le pire dans cette histoire ? Je ne suis pas malade, j’avais enlevé ma doudoune histoire de ne pas peser trop lourd dans l’eau… Imagine quand 10 minutes après on est revenu à l’endroit où on était entré dans l’eau, on m’avait volé ma doudoune de Tortue Ninja ! Avec mon portable et mes papiers ! Depuis ce jour-là, je sors tout seul, c’est moins dangereux et moins cher ! »

Faire preuve d’autodérision, de sens de l’humour, ça sert toujours. Vous noterez que ces deux fins vous permettent d’enchaîner sur divers sujets :

  • Et toi, l’amitié est-elle plus importante qu’un téléphone portable ?
  • Et toi, quelle est la chose la plus folle que tu aies faite par amitié ?
  • Et toi, tu as déjà fait du saut à l’élastique depuis un pont ?

Comment trouver des histoires pour les DHV ?

On me pose souvent la question pendant les séances de coaching en séduction. Comment est-ce que vous pouvez trouver toutes ces histoires pour DHV ? Ça, c’est une question de vécu.

Ou une question de savoir sourcer (chercher, trouver des sources : sur le web, les sites d’histoires à la con pullulent).

Je vous conseille plutôt l’option 1, le vécu. Une fille sent tout de suite si vous êtes authentique ou en train de baratiner (… comme moi pour l’histoire du pote qui saute du pont !)

Vous, vos histoires peuvent parler :

  • D’un moment où vous avez protégé quelqu’un
  • D’une fois où vous vous êtes sorti d’une situation périlleuse
  • Du jour où vous avez fait un truc irréfléchi
  • D’un exploit dont vous êtes particulièrement fier
  • D’une histoire horrible / drôle qui vous est arrivée pendant un voyage
  • D’un truc fou que vous avez fait avec une fille

Je peux aussi vous conseiller de fréquenter des potes un peu fous, impulsifs, désorganisés… Ils vous embarqueront toujours dans des plans bizarres, mais ça fait toujours de très bonnes histoires !

Prêt pour l’exercice en 1 ligne ? De quoi êtes-vous le plus fier ? 1 ligne dans les coms’.
Un exercice pour se sentir bien avant le week-end !

Sélim, fier à repasser

banner parler aux femmes DHV : comment impressionner une femme sans se la péter !
banner parler aux femmes DHV : comment impressionner une femme sans se la péter !
Banner 50phrases DHV : comment impressionner une femme sans se la péter !
Banner 50phrases DHV : comment impressionner une femme sans se la péter !
Bann TechniqueAstucieuse v2 DHV : comment impressionner une femme sans se la péter !
Bann TechniqueAstucieuse v2 DHV : comment impressionner une femme sans se la péter !
61 COMMENTAIRES
  • TaksuO dit :

    Merci pour l’article, ça gère !

    J’ai deux questions :)

    1/ Dire qu’on aime pas une DLV, est-ce que c’est se DHV ? (Ex: je ne comprends pas que des gens soient radins alors qu’on aurait beaucoup à gagner à partager, je me rappelle que … etc => sous-entendu je suis partageur => je pourrai partager mes ressources avec la fille en question)

    2/ A la fin de l’article on peut lire comme exemple: raconter un truc de fou qu’on a fait avec une fille ! Peux tu donner un exemple ? (c’est pour la préselection? la fille doit être une petite amie ??!)

    Merci Sélim :)

  • Garrigues dit :

    C’est tout con mais je tire ( aucun mauvais jeu de mot ) de la fierté dans mes actions de tous les jours j’ai pas vraiment de moment ou j’ai étais de le plus fier dans ma vie.

    Exemple : Me fixer des objectifs ( Aller aborder cette fille même si je close pas forcément ça fais toujours du bien de ce bouger )

  • Holistic-Feline dit :

    Et si vous inventez une histoire qui n’est pas à la hauteur de vos possibilités d’actions, ne revoyez pas la fille de si tôt, car quand elle se rendra compte du canular elle vous lâchera comme une … et elle aura raison ;) .

    Je suis totalement d’accord et c’est un bon article, je place juste la question de l’authenticité entre les dires et les faits, chose que tu fais aussi bien avec le conseil de fréquenter des gens un peu fous. Je le conseil aussi vivement d’ailleurs, les gens fous sont bien plus intéressants à mon sens, ahah!

    Accéder à cela, finalement, c’est la question de la confiance en soi. Quand on dit « prendre des risques mesurés » c’est la notion de « folie du moment » liée à la « réflexion pertinente des conséquences ». Donc tenter des choses mais avec responsabilité.

    Je dirais aussi que pour cela il est intéressant de se lancer à fond dans un domaine, une pratique permettant un Développement Personnel plus grand. Le développement personnel est par définition, pour moi, une démarche personnel sur une pratique qui, elle, est partagée et permet le développement (de soi, et des autres, grâce à soi, et aux autres ;) ).

    Pour donner un exemple (puisque quand on blablate trop, la pertinence est réduite) je conseil le sport de combat qui m’entretien dans une prise de risque (notamment ne pas avoir peur de souffrir) pour tenter plus de choses. La peur n’évite pas le danger, et la souffrance n’est pas forcément une mise en danger, tout est question de juste milieux.

    C’est à expérimenter et entretenir chaque jour à mon sens.

  • Maxlesuddiste dit :

    Lors d’un voyage en angletterre en famille d’acceuil, j’ai séparer une bagarre entre une amie et des anglaises au péril de mon intégrité physique car les petits amis de ces miss ont rappliqués aprés… En faite je crois que c’est plutot tout le quartier de brighton qui avait rappliqué … 8 francais Vs 40 Anglais !!! Gagagagaa !! I ‘m alive !

  • arnold dit :

    salut LEX ,au fait j`ai un soucis et bon voila j`essaye de faire connaissance avec une fille de mon lycée elle s`appelle Christine et puis bah j`ai essayé de lui parler au debut mais je ne le sentais pas vraiment soudain je me suis mis a paniquer et puis j`ai couper court en lui disant que j`aimerais qu`on fasse connaissance et je lui ai demandé son numero et elle m`a repondu en retour que c`était à moi de lui donner mon numero du coup j`ai rien compris et j`ai executé pour finir elle mà jamais appellé.Bon le problème ici c`est qu`elle a une mauvaise image de moi selon son entourage du genre je me l`a pete trop mais justement à chaque fois que je l`a vois j`ai du mal à l`aborder ce n`est qu`un simple bonjour qu`on echange et rien d`autre, LEX j`ai vraiment besoin de ton aide que faire?

    • lex dit :

      Arnold : prend le temps de lui parler, de la mettre en confiance, surtout si c’est ça qui pèche dans ta réputation. Ensuite, tu attaques avec un peu de C&F (Juste un peu, faudrait pas confirmer la légende de ta personne non plus), et ensuite, avec une light kino escalation, tu crée l’ambiguité, tu lui parles sur FaceBook si elle ne t’appelle pas, et tu poses une date.

  • Keating007 dit :

    La dernière fois où j’ai été assez fier de moi, fut le jour où j’ai commencé la rédaction de mon cahier des objectifs, le 22 décembre 2013.

  • Morgan dit :

    En 1 ligne ? Mon voyage au Maroc, il regorge d’anecdotes folles ;D

1 2

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)