5 Exemples pour Passer d’une Conversation Anodine à une Conversation Sexuelle

Publié dans Technique de drague par
ArtDeSeduire.Com

conversation sexuelle 5 Exemples pour Passer d’une Conversation Anodine à une Conversation Sexuelle
Il suffit parfois d’une seule phrase pour transformer une simple discussion anodine en échange à caractère sexué avec une femme.

Pourtant, beaucoup d’apprentis séducteurs ont beaucoup de mal à sexualiser la conversation et s’enlisent dans des bavardages qui ne les mènent nulle part.

Si c’est votre cas, nous avons préparé pour vous 5 exemples pour sexualiser efficacement vos conversations avec une femme dans toutes les situations et enfin la séduire.

Voici pourquoi vous devez sexualiser la conversation

Parce que c’est une étape indispensable si vous voulez passer aux choses sérieuses avec une femme.

Vous aurez beau avoir toutes les qualités les plus séduisantes du monde, si vous n’introduisez pas dans votre discours l’idée que vous pourriez coucher ensemble, il ne se passera rien.

Tout au long de votre interaction, vous devez donc créer une tension sexuelle de plus en plus forte entre vous et la femme qui vous plaît.

Ce que vous devez comprendre, c’est que la sexualisation n’est pas une étape du processus de séduction. Elle en est le fil rouge.

Ce qui va attirer une femme et lui donner envie de coucher avec vous ou de se mettre en couple avec vous.

Quelque chose que vous pouvez faire à tout moment.

Que ce soit quand vous venez de la rencontrer, lors d’un premier rendez-vous, chez vous au moment de coucher avec elle pour la première fois, entre 2 rendez-vous ou tout simplement pour lui donner envie de vous revoir par messages.

Cependant, pour bien sexualiser, il y a quelques conseils à respecter. Il ne faut pas le faire n’importe comment et n’importe quand.

Un bon moment pour commencer à sexualiser ?

Beaucoup de lecteurs nous demandent s’il y a un bon moment pour sexualiser.

Soyons clair, la réponse est non. Il n’y a pas de bon moment.

Mais vous devez savoir quelque chose de très important.

La seule condition avant de commencer à sexualiser, c’est d’avoir préalablement montré à la femme qui vous plaît que vous possédez les caractéristiques de l’homme séduisant.

En clair, ne cherchez pas à aller trop vite. Si vous vous lancez à froid sans lui avoir montré un minimum qui vous êtes, vous risquez de vous heurter à un mur.

C’est à vous créer une atmosphère chargée de désir et d’électricité. De faire en sorte qu’elle se sente unique. Dans une bulle où il n’y a plus qu’elle et vous.

Pour le reste, la sexualisation, c’est partout et tout le temps.

Voyons comment faire.

Pouvez-vous avoir une conversation sexuelle avec une femme que vous voyez pour la première fois

Pour commencer, rappelez-vous que lorsque vous abordez une femme pour la première fois, vous devez lui montrer que vous possédez les caractéristiques d’un homme séduisant, c’est-à-dire :

Il est fondamental si vous voulez aller plus loin qu’une femme se sente sexuellement attirée par vous avant que vous ne commenciez à lui parler de sexe.

Si vous commencez à sexualiser la conversation alors que vous n’avez pas encore fait en sorte que cette femme développe un fort intérêt pour vous, il est fort probable qu’elle prenne ses jambes à son coup.

Et vous prenne pour l’un de ces prédateurs qui ne cherchent qu’à la mettre dans son lit.

Si vous sentez qu’elle est réceptive à votre conversation et qu’elle s’intéresse à vous, c’est que le moment est venu de donner une tournure plus sexuelle à votre échange.

Mais surtout pas avant.

Beaucoup d’apprentis séducteurs échouent, car ils font les choses dans le désordre.

Ils se lancent pour parler de sexe alors qu’ils n’ont pas pris la peine d’apprendre à connaître un minimum la fille qui leur fait face et de susciter son intérêt.

Mais une fois cette étape franchie, c’est le moment de gravir une marche supplémentaire et de faire évoluer une conversation anodine en conversation sur le sexe.

Une des meilleures façons de sexualiser la conversation avec une inconnue, c’est encore de clairement lui faire comprendre qu’elle vous plaît et que vous êtes là pour la séduire.

Ne tournez pas autour du pot.

L’idée est de faire en sorte que vos intentions soient honnêtes et transparentes.

Vous n’êtes pas là pour faire la causette ni pour devenir son ami. Et elle doit le comprendre.

Alors si vraiment, vous vous sentez à court, dites-lui simplement quelque chose comme :

« Écoute, je me suis tout de suite senti attiré vers toi. Tu me plais. »

Une autre façon de sexualiser la conversation, c’est de lui dire :

« Hum, tu as l’air d’être une personne vraiment très gentille, mais je ressens ce petit côté badgirl au fond de toi. Je suis sûr que tu vas encore me briser le cœur. »

En utilisant cette phrase, vous lui faites passer le message que c’est une fille bien, que vous la respectez, mais que ce n’est pas une sainte-nitouche non plus.

En clair, elle ne se sentira pas jugée et devrait s’autoriser à s’investir et se lâcher davantage.

A priori, c’est le genre d’attitude qui peut vous faire marquer des points.

Non seulement elle va se sentir attirée vers vous, mais, en plus, elle va se rendre compte que vous avez suffisamment confiance en vous pour donner une tournure plus sexuée à votre échange.

Sexualiser la conversation pendant un rendez-vous

Pendant un rendez-vous, il est absolument fondamental de sexualiser la conversation. Sinon, vous avez toutes les chances à moyen terme de vous retrouver dans la friendzone.

Beaucoup de mecs font l’erreur de se montrer trop gentils.

Ils font des efforts pour être galants, polis et se comporter comme de parfaits gentlemen pour impressionner cette femme qu’ils cherchent à tout prix à séduire.

Il n’y a rien de mal à se montrer gentil. Bien au contraire.

Mais rappelez-vous que pour qu’une femme ait envie de coucher avec vous, vous devez instaurer une tension sexuelle entre vous.

Donc si les choses se passent bien et que vous la sentez réceptive, n’hésitez pas à sexualiser la conversation :

« Non, mais arrête de m’allumer comme ça. Je sais que tu passes un bon moment, mais c’est inutile d’insister ! Je ne coucherai pas avec toi ce soir. Je ne suis pas un homme facile. Il va falloir m’en montrer plus que ça avant que je ne me laisse faire. »

Presque à chaque fois, la fille va se mettre à rire, puis ensuite à protester pour essayer de se repositionner comme le challenge :

« Non, non, non ! On va la refaire là. Moi, je n’ai jamais couché le premier soir. Alors c’est toi qui vas devoir en faire plus pour me séduire. »

Mais au fond, beaucoup de femmes se sentiront séduites par un homme qui se montre confiant et qui a suffisamment d’intelligence sociale pour bousculer les codes de la séduction telle qu’elle en a l’habitude.

En sexualisant la conversation de cette manière, vous inversez les rôles et vous devenez instantanément le prix.

Vous devenez un challenge pour elle.

Vous ne faites plus partie de ces mecs qui font tous les jours des pieds et des mains pour pouvoir coucher avec elle.

Au contraire, elle comprend que c’est à elle de s’investir pour que vous la choisissiez elle plutôt qu’une autre.

Une femme veut du challenge. Beaucoup en ont marre de ces hommes qui leur courent après uniquement pour coucher avec elles.

Elles se disent qu’ils ne regardent que le physique. Pourquoi ? Parce qu’ils mettent sur un piédestal une fille qui ne l’a pas mérité.

Et qui se dit, en plus, au final que vous ne la voulez que pour ses belles fesses.

Si vous ne vous positionnez pas comme un challenge, même si vos intentions sont sincères, une femme se dira sans doute que vous ne voyez que son physique et que vous ne vous intéressez pas réellement à sa personne.

Sexualiser au moment où vous ramenez une femme chez vous

C’est quelque chose qui vous est sans doute déjà arrivé.

Vous aviez rendez-vous avec une fille et les choses se sont plutôt bien passées.

Vous avez réussi à la faire rentrer chez vous sous un prétexte futile.

Perso, le mien, c’est de lui proposer de venir voir mes chats. (Les animaux, c’est magique et plus subtil que la dernière bière.)

Bon c’est plus subtil, mais je pense qu’elles ne sont pas dupes malgré tout hein…

Donc, vous vous retrouvez tous les deux assis sur le canapé.

Vous savez tous les deux que vous êtes là pour faire avancer les choses et probablement coucher ensemble.

Sauf que vous ne savez pas comment vous y prendre. Vous n’osez rien faire et vous plafonnez.

C’est le moment d’être fort et de prendre les choses en main avec une conversation sexuelle.

Si vous aimez vous montrer direct, vous pouvez jouer franc jeu.

Prenez-la par la main et attirez-la contre vous :

« Viens, j’ai terriblement envie de t’embrasser maintenant. »

Si elle ne vous repousse pas, tout le travail est fait. Et il ne vous reste plus qu’à l’embrasser.

Si vous sentez qu’elle n’est pas encore prête, vous pouvez initier le kino en lui proposant un massage des épaules pour faire monter la température en douceur.

Ce que vous pouvez faire aussi, c’est de la prendre sur vos genoux.

Ensuite, c’est toujours pareil. L’essentiel est fait.

Regardez-la dans les yeux et embrassez-la.

Si elle est montée chez vous, c’est qu’a priori, elle est prête pour qu’il se passe quelque chose et vous devez passer à l’action.

Si ça coince, nous vous invitons à lire cet article sur la last minute resistance.

Et si vraiment, vous vous heurtez à un refus, n’insistez pas. Jamais.

Sexualiser la conversation pour maintenir la tension sexuelle entre 2 rendez-vous

D’autres fois, votre rendez-vous s’est bien passé, mais vous n’avez pas pu la ramener chez vous pour coucher avec elle.

Soit, car c’était trop tôt, soit, car les circonstances ne s’y prêtaient pas

Mais vous avez prévu de la revoir rapidement.

Voici le message que vous pouvez lui écrire :

« Tu étais tellement sexy lorsque je t’ai vue. En fait, je n’arrivais pas à détacher les yeux de ton cul. Je trouve que tu as des formes parfaites. »

Et si vous voulez ajouter un peu de push & pull, rajoutez à la fin, « dommage que… » À compléter par un élément de votre choix.

Cela devrait la faire sourire, mais aussi l’exciter de savoir que vous la voyez de cette façon-là.

Plus vous arriverez à faire en sorte qu’une femme se sente belle en votre compagnie, et plus ce sera facile de sexualiser votre relation.

Sexualiser pour qu’une femme ait envie de vous revoir

Autre cas de figure. Vous avez rencontré cette fille, il ne s’est rien passé et vous vous êtes quittés sans spécialement prévoir précisément de nouvelles dates de rendez-vous.

Rien n’est perdu. Mais vous devez lui donner envie de vous revoir pour qu’il y ait un 2ème puis un 3ème rendez-vous.

Rappelez-vous de quelque chose de très important.

Ce qui va faire qu’une femme va s’investir avec vous, c’est le sentiment d’anticipation.

Elle est contente de sa rencontre avec vous, mais à ce stade, elle ne sait pas du tout comment les choses peuvent tourner.

Elle va donc élaborer plusieurs scénarios dans son esprit.

Elle va imaginer certaines situations. La façon dont vous allez l’embrasser et votre manière de l’amener dans votre lit pour coucher avec elle.

Et elle va anticiper des émotions agréables. Des émotions qu’elle ressent grâce à vous.

Donc vous pouvez jouer avec ça et faire en sorte qu’elle anticipe plein d’émotions positives à partir des messages que vous allez lui envoyer.

Faites-lui miroiter les contours de la soirée que vous avez prévue pour elle.

Organisez votre rendez-vous avec elle et finissez votre échange avec un message comme « Je vais tellement bien m’occuper de toi ce soir ».

Elle va commencer à se demander comment les choses vont se passer. Et elle sera toute excitée à l’idée de vous revoir.

Conclusion

Si vous sexualisez vos échanges avec les femmes pour faire évoluer une conversation anodine vers une conversation sexuée, vous allez créer une atmosphère qui va instaurer de la tension sexuelle.

Et si vous générez de la tension sexuelle, vous faites en sorte que les femmes soient attirées vers vous et vous leur donnez envie de coucher avec vous !

Cela peut se faire par la sexualisation, c’est-à-dire les mots que vous allez utiliser.

Mais aussi grâce à certains traits de caractère comme le charisme, la virilité ou votre body language.

C’est bien pour ça que la sexualisation n’est pas une case à cocher dans le processus de séduction mais quelque chose que vous devez faire tout au long de votre interaction avec la fille que vous voulez séduire.

Et même pendant des années une fois que vous allez être en couple.

Donc plus vous serez séduisant, plus ce sera facile de sexualiser vos échanges et donc de donner aux femmes une envie dévorante de coucher avec vous.

Et vous, comment vous y prenez-vous pour avoir des conversations sexuelles avec les femmes ? Avez-vous déjà envisagé la sexualisation comme une façon d’être ? Des échecs en voulant sexualiser trop vite ?

On en parle dans les commentaires.

Sylvain, sexuel en toutes circonstances.

Bann SexTalk 5 Exemples pour Passer d’une Conversation Anodine à une Conversation Sexuelle
Bann SexTalk 5 Exemples pour Passer d’une Conversation Anodine à une Conversation Sexuelle
Bann TechniqueAstucieuse v2 5 Exemples pour Passer d’une Conversation Anodine à une Conversation Sexuelle
Bann TechniqueAstucieuse v2 5 Exemples pour Passer d’une Conversation Anodine à une Conversation Sexuelle
26 COMMENTAIRES
  • Kheldar says:

    Cet article m’a fait du bien. Merci Sylvain :)
    Hormis les exemples que tu as donné, j’ai l’impression que cet article m’a d’avantage permis de consolider ce que je savais déjà, plutôt que de m’avoir appris quelque chose de nouveau. Un article qui m’aura servi d’avantage à revoir les bases, qu’à les apprendre.
    Ce qui veut donc dire que j’ai déjà bien assimilé les bases :)

  • Lenal'airderien says:

    Hello sympa l’article,

    J’adore sexualiser la conversation souvent je m’ennuie à mourir le mec n’a aucun répondant ou répartie.

    Pourquoi j’ai jamais mon « alter ego  » en séduction.

  • lorian says:

    Bonjour ads et bravo pour cet article .
    depuis quelque temps je me rapproche dune fillr et je constate beaucoup d IOI maks je sais pas commnt passer au cap superieur.
    merci davance
    ps:je suis au lycee

    • Sylvain says:

      Hello Lorian,

      La clé c’est de passer à l’action. Si tu estimes qu’elle est réceptive, propose lui de vous voir en dehors du lycée pour faire quelque chose et à partir de là, tu vois bien comment elle réagit :)

  • Dr House says:

    Le mot « sexualisation » est un mot assez spécial , souvent mal compris par les débutants.

    Je pense que le meilleur moyen de se vautrer quand on veut sexualiser et de parler de sexe . Il suffit qu’un débutant tombe sur une fille qui joue l’indifférente ( pour le tester ou pas ) pour que sa confiance prenne un coup .
    Pour moi la sexualisation vient naturellement avec la confiance en soi , le charisme et l’humour comme tu le dis . Dans 90% des conversations , on a pas besoin de parler directement de sexe . D’ailleurs les exemples sont très bien , ils apportent une certaine touche d’humour sans passer pour le clown de service.

  • Etik says:

    Excellent Sylvain. Merci pour cet article qui confirme ce que je savais déjà et qui m’explique certains échecs.

    Si la fille refuse, il ne faut pas insister. Je comprends. C’est Éthique. Mais ne doit-on pas tenir compte du ton de la fille qui refuse? Son body language qui la contredit? Ah…ces filles qui soulève le cul pour se laisser ôter le jean tout en disant non! Comment expliquer ça ? Hein Lena, Cassandre… ? De l’aide!

    Ton avis aussi, Sylvain.

    • Sylvain says:

      Hello Etik,

      Il y a certaines filles qui sont comme ça effectivement? Soit parce qu’elles te testent, soit parce qu’elles n’assument pas ce qu’il va se passer, soit parce qu’elles aiment allumer et se faire désirer. Apres honnetement, dans ces cas là, mieux vaut passer son tour. AU final, ça peut tres bien se passer mais de nos jours, il y a trop de risques de se retrouver avec une pseudo accusation sur le dos. Mieux vaut rater une occasion de faire l’amour que de se retrouver devant un juge. Donc même si c’est un jeu, je considere que non c’est non et tant pis pour elle :)

  • Chris says:

    « Non, mais arrête de m’allumer comme ça. Je sais que tu passes un bon moment, mais c’est inutile d’insister ! Je ne coucherai pas avec toi ce soir. Je ne suis pas un homme facile. Il va falloir m’en montrer plus que ça avant que je ne me laisse faire. »
    Ouh là, avec ma modeste expérience je pense que pour sexualiser une conversation au premier RDv y a mieux à faire que de traiter une fille d’allumeuse. C’est pas donné à tout le monde de capter le second degré. Je dis ça je dis rien.
    Amicalement, Chris

    • Sylvain says:

      Hello Chris,

      Disons que celle là je l’aime bien car ça permet d’inverser les rôles. Quand une fille commence à te dire qu’elle ne couche pas le premier soir ou te fait comprendre qu’elle n’est pas là pour ça et que tu vas devoir faire des efforts, c’est toujours bien d’inverser la situation et de faire comme si ce n’etait nullement dans tes intentions :)

  • Clem says:

    Bonsoir à tous !

    Voilà, je termine une soirée comme j’en ai depuis un mois

    Il y a un an j’ai rencontré une fille.
    Très « open-minded », les conversations sont allé vite « très loin ».
    A ce moment-là, quand nous nous sommes vraiment rapprochés au 2e RDV, elle a tout stoppé en disant qu’elle s’était remise avec son copain quelques semaines auparavant après 2 ans ensemble et une rupture de 3 mois.

    J’ai décidé de couper les ponts, j’aurais souhaité allé plus loin, mais le message était clair.
    Nous avons eu l’occasion de se recroiser. Le ton est resté amical.

    Le 1er janvier, elle me souhaite la bonne année (inattendu).
    On discute, la conversation se refait naturellement, et rapidement sexualisée.

    A la mi-mars, elle reviens à la charge.
    Elle m’invite à manger chez elle (un soir ou son copain n’y est pas)
    Pendant cette soirée, j’apprends qu’ils vont se marier fin 2017…
    Mais cela ne nous a pas empêché de finir dans son lit (1h de sommeil… le reste était « passionné », chacun a pris son pied)

    Depuis, ce genre d’aventures s’est répété, chez elle ou chez moi.
    A chaque fois, j’ai le droit à un « merci », me propose des moments pour se voir.
    Tous les soirs, j’ai le droit à un message du type « bonne nuit », un coeur, un je t’embrasse; etc etc etc
    J’ai même eu le droit à une invitation à manger dehors, un jour de semaine entre midi et deux, elle m’avait préparé à manger…

    En parallèle de ça, avec son copain, ils vont à des réunions de préparations aux mariages avec d’autres couples…

    En parallèle de ça, j’ai closé avec une fille, beaucoup, beaucoup, beaucoup plus « policée » (jamais embrassés avec la langue par exemple…), ce qui a tendance a la rendre de moins en moins attirante… (un autre sujet, mais un vrai problème par ailleurs…)

    Bref, je ne sais pas comment me placer dans cette situation
    Je pourrai me projeter avec la première… mais il est hors de question que ce soit moi qui fasse capoter son mariage

    Conclusion : faut-il rester avec le statut d’amants ? existe-t-il le risque qu’un jour elle choisisse de quitter son homme pour moi alors que je serai peut-être encore avec ma copine actuelle ?

    Merci d’avance pour l’expertise !

    • Sylvain says:

      Hello Clem,

      A mon sens, tout se trouve dans la communication. A toi de bien gérer les attentes et de bien définir le statut que tu entretiens avec chacune de ses filles. Visiblement de son coté, elle continue des préparatifs de mariage donc elle te voit clairement comme un amant et cela m’étonnerait qu’elle fasse capoter son couple pour se tourner définitivement vers toi. Si c’était le cas, elle le ferait maintenant tant qu’il n y a pas de contraintes légales et tout le reste. Et honnetement, se mettre dans une relation sérieuse avec une femme qui trompe son futur mari, c’est déjà une tres mauvaise idée. ce qu’une femme fait à un autre, elle te le fera toujours quand le moment sera venu… Donc ne t’investis pas trop et attends de voir comment evoluent les choses je dirais ;)

    • AL says:

      Globalement d’accord avec Sylvain. J’ajouterai que je pense que tu lui apportes quelque chose que l’autre type ne lui offre pas.

      Pour parler développement personnel, je vois dans la description que tu en fais, une fille qui choisit la facilité. Elle prend 2 mecs qui se complètent pour avoir son « homme idéal ». C’est un choix. Personnellement, aujourd’hui, si j’étais à sa place, je préfèrerai considérer que c’est le signe que la personne avec laquelle je m’apprête à me marier n’est pas la bonne et que je devrai plutôt utiliser mon temps pour chercher quelqu’un qui correspondrait davantage à mes besoins.

      « mais il est hors de question que ce soit moi qui fasse capoter son mariage »

      Peut-être que c’est ce qu’elle attend, consciemment ou inconsciemment. (Pour ne pas avoir à assumer, à prendre la responsabilité de la rupture / ou / elle reste avec lui parce que toi tu ne t’engage pas)

      La seule vraie question, c’est qu’est-ce que toi tu veux, à court, moyen et long terme ?
      Soit la situation te convient, et tu profites de l’instant présent. Et quand ça s’arrête, ça s’arrête.
      Soit ça ne te convient pas et il faudra que tu prennes une décision : rupture ou engagement plus poussé.

      « se mettre dans une relation sérieuse avec une femme qui trompe son futur mari, c’est déjà une tres mauvaise idée. ce qu’une femme fait à un autre, elle te le fera toujours quand le moment sera venu »

      J’ai longtemps été d’accord avec ça, mais aujourd’hui, je me dis que c’est que du cul, et que personne n’appartient à personne. Si un mec couche avec la fille que je fréquente, concrètement, il ne m’enlève rien (et de toute façon, je n’étais pas là au moment où c’est arrivé, donc j’aurais pas pu en profiter).

    • Sylvain says:

      Hello,

      Certes, cela ne t’enleve rien mais dans ces cas là, inutile de se mettre en couple! Mais je sais ce que tu penses de la question, donc on reste cohérent ;)

    • AL says:

      Bah… C’est dingue de se dire que la seule différence entre l’amitié et le couple, c’est le sexe… non ? Du coup, si je couche avec une collègue, elle devient ma co-cul ?

    • Clem says:

      Hello AL !

      Je reviens vers toi sur ce sujet car visiblement, tu sembles vraiment ouvert à la discussion

      1 mois après, ma relation avec cette fille s’est poursuivie, toujours autant passionnée, de complicité, de rires (ou de plats gentiements préparés par ses soins ^^)

      Des actes ont eu lieu depuis, et je ne les trouve pas anodins, en effet, outre les discussions, ébats et repas :
      – elle m’a accompagné en public dans mon cadre professionnel (une finalisation de projet avec beaucoup de monde)
      – j’ai droit à mon petit surnom… toujours les SMS matin et soir, les appels à la moindre occasion
      – quand je suis parti en week-end la semaine dernière, j’étais eu droit à un « tu me manque, je n’aime pas te savoir loin »
      – elle semblerait vouloir m’accompagner en vacances à ma maison de campagne en mai…
      – ce week-end, son copain l’a amené en week-end chez un ami à lui. Pas plu tard qu’hier, j’ai eu droit à des « <3 <3 <3", "tu me manques un peu quand même j'avoue". J'ai ensuite voulu me montrer rassurant. Puis elle me dit que c'est "difficile de relativiser avec tout ça"

      J'avoue que ces dernière déclarations ne m'ont pas laissé insensible…
      Aurais-je envie d'aller plus loin ?

      Le fait qu'elle trompe son copain m'affecterait surement et ne représenterait pas un frein, mais là, je ne le connais pas, du tout.

      Quand tu parles qu'elle attendrait – consciemment ou inconsciemment et sans devoir prendre la responsabilité de la rupture – que je prenne les mesures qui permettrait un engagement "plus poussé"…. comment mettre cela en oeuvre de la meilleure manière possible ?

      (là, je sors clairement de ma zone de confort haha)

      Merci pour le retour !

    • AL says:

      Salut Clem !

      Tu n’as pas répondu à la question : « qu’est-ce que toi tu veux, à court, moyen et long terme ? »
      C’est le point primordial. Je ne peux pas répondre à ta place, et c’est de cette réponse que découlera la suite de ton comportement.

      Pour poser la question différemment, est-ce que tu as envie de vivre avec elle ? Est-ce que tu es prêt à vivre avec elle ? Voire, est-ce que tu serais prêt à l’épouser ?

      Tel que je perçois les choses, par rapport à tes écrits, je vois deux options :
      – soit la situation convient parfaitement à la fille qui est polygame (auquel cas, il n’y a rien à faire)
      – soit elle attend que ça matche parfaitement avec toi pour jeter l’autre

      Si t’es prêt à aller plus loin avec elle, attend d’être un moment seul avec elle, que les conditions soient propices à une vraie discussion, et demande lui clairement ce que elle attend de toi, de vous, de votre relation. Et écoute bien sa réponse à ce moment-là, tous les mots auront leur importance. Evidemment, ne donne pas tes envies avant qu’elle n’ait fini de répondre totalement, ni si elle botte en touche et te retourne la question. Parce que ça risquerait d’influencer sa réponse. Et là, à mon sens, ce qui importe, ce n’est pas tant le contenu de la réponse, que de savoir exactement et sincèrement ce qu’elle a dans la tête.

      Et une fois que tu sauras ce que tu veux, que tu sauras ce qu’elle elle veut, tu sauras forcément comment agir de façon adaptée.

      Garde également en tête que votre configuration est compliquée pour la Société actuelle, et que la logique voudra qu’elle fasse un choix. Statistiquement, compte tenu de son engagement avancé, il y a 66% de chances qu’elle reste avec lui. Avoir une discussion sur l’avenir de votre relation, c’est prendre le risque que tout s’arrête. Pense également à elle : ne l’incite pas à tout plaquer, à renoncer à ce qu’elle a, si c’est pour la jeter dans quelques semaines ou quelques mois. Encore une fois, là, elle a le beurre et l’argent du beurre. Si elle renonce à son mariage et que ça ne fonctionne pas entre vous, elle n’aura plus rien. (Enfin si, de la colère envers toi, parce qu’elle risque de te faire porter le chapeau…)

      Voilà tout ce que je peux dire par rapport à ta problématique.
      Good luck,
      Al

    • Lenal'airderien says:

      Clem,

      Une fille qui couche avec un autre en préparant son mariage….

      Je sais même pas comment tu fais pour coucher avec …. Beurkkk

      A FUIR tout simplement!!!

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)