Vendeuse, serveuse, caissière : Comment draguer une fille sur son lieu de travail ?

Publié dans Technique de drague par Sélim le 09/12/2011

Parce que séduire en boîte de nuit est parfois compliqué, on a trouvé d’autres endroits pour parler à une fille facilement. Dans les magasins, outre les clientes, charmantes, vous avez souvent envie d’aborder la vendeuse ou la conseillère.

Pourquoi vous retenez-vous ? Elle ne fait pas que travailler : à la fin de la journée, elle quitte son lieu de travail et redevient une femme comme une autre. Une femme qui veut s’amuser, se détendre, recherche l’amour et le réconfort, aussi.

Voici les conseils de Captain Igloo pour draguer une fille sur son lieu de travail. Moussaillon à l’abordage !

Fun, fun, fun

Elle s’ennuie probablement. Et encore je reste poli… Qui s’amuse vraiment dans son job ? Caissière, serveuse, pharmacienne, fleuriste, vendeuse, coiffeuse, les femmes que l’on croise au quotidien n’ont pas forcément le sourire aux lèvres en permanence.

Votre mission si vous l’acceptez : la divertir. Je ne vous dis pas de faire le pitre, mais le sourire et le rire sauront la distraire un moment. Soyez le client agréable de la journée, pas celui qui tire la gueule. Elle en a déjà des dizaines, des comme ça… Soyez le rayon de soleil de sa journée !

Changez de sujet

Elle est là pour vous vendre une crème hydratante ? C’est bien. Vous, ce n’est pas votre objectif. Qu’il s’agisse de récupérer son numéro de téléphone ou d’apprendre si ses collègues sont célibataires, vous devez vous fixer un micro-objectif avant de l’aborder.

Reformulez ses questions, changez le sujet de conversation pour ne pas vous laisser embarquer par son argumentaire commercial. Si vos capacités conversationnelles (oh le vilain mot… on va dire votre capacité à tenir une discussion) sont limitées, vous allez passer votre temps à répondre à ses questions.

Le but, c’est que très vite vous ne parliez plus de vous, mais que vous parliez d’elle. Les femmes adorent parler d’elles, c’est leur sujet préféré. Profitez-en.

Soyez direct

En day game avec des vendeuses ou des serveuses, en night game avec des barmaids ou des danseuses, il vous faudra être direct.

Mettez-vous à la place du patron : il embauche une fille, et elle se fait draguer à longueur de journée. Elle risque d’être moins productive. Rassurez-la directement : non, vous n’allez pas acheter, mais oui, vous la trouvez sympa.

Alors pour qu’elle ne vous jette pas, utilisez la stratégie dite de «conspiration». La conspiration, c’est le secret qui unit deux personnes ou plus, c’est comme une société secrète qui œuvre dans l’ombre. Quoi de mieux qu’un secret pour rapprocher deux personnes ?

Vous devez la faire entrer dans votre jeu :

« Bonjour mademoiselle, je ne vais rien acheter parce que j’ai déjà tout à la maison, mais je voulais en savoir un peu plus…
– Sur quel produit monsieur ?
– Pas sur un produit, sur vous, mademoiselle. Vous êtes la seule vendeuse à sourire dans ce magasin, c’est inouï. Je vous promets de ne pas vous embêter longtemps, je sais que vous avez du travail. (FTC) Ce qu’on fait, on se promène un peu, vous faites semblant de me parler d’un produit comme ça votre patron ne se doute de rien (conspiration). Vous vous appelez ?
– Marlène… »

Et là c’est parti, à vous de lui dire que c’était le nom de la chèvre de votre grand-mère que vous adoriez, ou que Marlène ça vous fait penser à baleine. A vous de rebondir.

Là, vous avez été direct, elle sait à quoi s’attendre, vous n’êtes pas l’horrible freak qui rôde dans le magasin, qui fait des cercles autour d’elle comme un requin ou un vautour. En day game, soyez direct.

Attention au contexte social !

Vous êtes un homme éduqué, vous savez faire preuve d’intuition sociale. L’intuition sociale, c’est ce qui vous permet de comprendre la situation :

A : elle travaille, elle est là pour être productive, pour vendre.
B : elle est entourée de collègues.
C : il est fort peu probable qu’elle veuille donner son numéro à un étranger.
D : encore moins probable qu’elle donne son numéro devant ses collègues, sur son lieu de travail.
E : elle est occupée, il y a plein de clients, elle n’a pas de temps à perdre.

Conclusion : il va falloir être malin, être rusé, faire vite pour attirer son attention, et surtout lui dire que vous comprenez sa situation et que vous n’allez pas la griller auprès de ses collègues.

Elle verra en vous l’homme prévenant, l’homme capable de comprendre ses priorités à elle, mais suffisamment courageux pour venir la déranger deux trois minutes !

Day game pour progresser

La vendeuse a des objectifs. Vous faire acheter. Sa direction lui promet probablement des primes si elle réussit à atteindre ses objectifs. Vous êtes un pigeon si elle est mal-intentionnée, un client tout au plus si elle est sympa.

Vous, votre objectif, c’est de faire sa connaissance sans débourser un euro, et de devenir plus qu’un pigeon ou qu’un client. Tenter de séduire une vendeuse est un merveilleux entraînement : reframing, FTC, conspiration, timebridge, tous les ingrédients du game sont réunis pour passer 5 minutes intenses.

Le day game avec une vendeuse est un entraînement gratuit à la conversation. Votre but si vous voulez progresser : réussir à partir sans rien acheter, et partir quand vous le décidez, et non pas quand elle en a marre de vous ou qu’elle appelle la sécurité parce que vous êtes lourd.

Réussir à sortir d’un magasin sans rien acheter, c’est le début du progrès en soirée : vous comprendrez que vous n’êtes pas obligé de payer des verres aux filles pour discuter avec elles.

Comment aborder une fille sur son lieu de travail : les exemples

Séduire une caissière

« Vous avez la carte fidélité ?
-Mais vous êtes bien curieuse… La carte fidélité, je croyais que c’était réservé aux mecs en couple… Et vous, vous l’avez la carte fidélité ? »

Décryptage : j’essaie de la faire rire. Rien de plus chiant qu’être en caisse, elle voit 20 clients par heure, j’essaie de la faire sortir de sa routine. (Principe : le rire.)

Séduire une serveuse chez McDo

« Bonjour je voudrais un menu Giant s’il vous plaît avec des rustiques.
– Mais on est chez McDo monsieur ici…
– Ah mais vous m’avez perturbé, c’est votre sourire, c’est tellement rare de voir une jolie fille sourire chez McDo. Vous me conseillez quoi ? C’est quoi votre spécialité, « Cynthia » ? (les prénoms sont sur les badges)
– Blablablabla…
– Ok, je prendrais un Big Mac… avec un café svp. Vers 15 heures le café. Enfin quand vous finissez… »

Très souvent étudiante, la caissière chez McDo. La blague Quick, on lui a déjà faite mille fois. L’essentiel est de pouvoir rebondir, et de créer rapidement une familiarité avec son prénom. Au pire, débrouillez-vous pour qu’elle vous apporte le café à votre table… (Principe : isoler votre target.)

Séduire une pharmacienne

« Bonjour, je voudrais de l’aspirine svp. En temps normal, je suis indestructible mais là, ma petite cousine m’a refilé son rhume pendant qu’on regardait Blanche Neige pour la millième fois. Et voilà, j’ai à nouveau « Un jour, mon prince viendra » en tête. C’est quoi votre top 3 des Disney?»

Après cette démonstration de gentillesse, elle devrait vouloir jouer à l’infirmière avec vous. N’hésitez pas à lui demander : « Vous faites aussi infirmière à domicile ? Ou je vous invite à prendre un café quand je suis guéri ? »

Le tout avec le sourire, évidemment, et en évitant de la gêner devant ses patrons. (Principes : intuition sociale et humour)

Séduire une vendeuse de vêtements

Elle est là pour vous donner des conseils, pour vendre. Vous pouvez passer des habits en cabine et lui montrer vos fesses de dieu grec ou vos abdos en acier. Veillez à venir avec des chaussettes non trouées, des chaussures propres et des habits qui sentent bon, sinon vous êtes déjà mort.

« Juste une question : un mec habillé comme ça, vous sortez avec lui le soir-même ou vous attendez la semaine d’après ? »

(Principe : humour et auto-dérision, confiance en soi)

Séduire la guichetière du cinéma

Souvent étudiante elle aussi, elle a la chance de travailler « dans le cinéma ». Quand vous passez à sa caisse, dites-lui simplement :

« Bonjour, un ticket pour [nom du film romantique à l’affiche]. Mettez-en deux en fait, si vous venez avec moi. Ou peut-être que vous en avez marre du cinéma. On prend un café plutôt ? »

(Principe : le courage de l’aborder, c’est déjà pas mal)

Séduire la serveuse ou séduire la barmaid

La serveuse ou la barmaid a l’habitude des regards de pervers et des mains au c** : c’est mal, laissez ça aux vieux gars… On a tous vu Coyote girls, depuis on fantasme tous sur les filles qui bossent dans les bars.

Votre objectif, c’est de lui faire oublier ces pauvres types, passer pour un gars sympa et lui donner envie de vous revoir en dehors de son boulot. La règle, très souvent tacite, c’est qu’elle n’a pas le droit de sortir avec des clients.

Si elle est jolie, je vous conseille d’inverser les rôles quand vous passez votre commande au bar. Elle a l’habitude de se faire draguer par tous les mecs lourds à moitié bourrés, donc utilisez le C&F

« Ecoutez, j’ai très bien vu que vous me regardiez avec appétit depuis tout à l’heure, j’ai même vu le filet de bave qui pendait de vos lèvres. Je ne suis pas qu’un jouet, j’ai aussi un cœur, d’accord, même si je suis beau gosse.

Je vais prendre un verre de [vin rouge / jus de fruits de votre choix] et la fin de votre numéro de téléphone s’il vous plaît. J’ai dit svp, vous ne pouvez pas dire non, c’est ma sœur qui me l’a dit. »

Vous l’admettrez aisément, c’est une approche kamikaze, mais qui ne tente rien n’a rien. « Au pire, c’est non ! »

Laisser votre numéro ou votre carte fonctionnera parfois, mais d’après des statistiques très sérieuses (les nôtres), ça fait plutôt mec needy qui fait ça partout où il passe. Elle ne se sentira pas unique. (Principe : le courage, le C&F)

Mes endroits préférés, la journée ? Le supermarché, le Séphora où les conseillères sentent bon, les magasins de sport où les filles sont des passionnées de sport.

A vous de jouer maintenant : racontez-nous votre plus bel exploit (ou râteau !) sur le field avec une vendeuse, une serveuse, une pharmacienne…

Sélim

Téléchargez ces 3 guides
Gratuits !
Recevez immédiatement :
  • Tension sexuelle, mode d'emploi (pdf)
  • Savoir parler aux femmes (pdf)
  • Vaincre sa peur d'aborder les femmes (mp3)

OUI, je veux tout télécharger !
199 COMMENTAIRES
  • Sunny dit :

    Salut la team ADS
    Bon j’ai bien craqué sur la pharmacienne ou je suis allé souvent pour mon père.
    Tout au dbdut j’étais tres en confiance d’arriver dans cette petite ville, et j’ai attaqué direct en la taquinant sur ces belles tâches de rousseurs, qu’en tant que photographe j’aimais bcp les modèles qui en ont. Elle était gênée, pomettes roses… mais m’a répondu que c’était l’été, que ça ressortait… A chaque fois que j’y suis retourné j’avais le droit à sourire même de loin avec un bonjour enthousiaste, des fois elle rougissait.
    Je ne suis retombé qu’une fois sur elle avec aucun collegue autour… Et je n’ai rien fait!
    Je l’ai aperçu ce soir apres 3 semaines d’absence de ma part dans la région. Mais j’étais en moto donc pas eu le reflex de m’arrêter et de lui parler.
    Je pensai y aller demain avec le hasard de tomber ou pas sur elle, mais si je tombe sur elle.
    « Bonjour, j’ai mal a la gorge, je pense que mon filleul m’a contaminé. »
    Elle prescrit si ou ça en me donnant la posologie et j’enchaîne peut être en lui proposant d’aller boire un café prochainement pour vérifier l’efficacité de ses recommandations, si positif je prend son numero.
    Ou sinon je prend la boite qu’elle me donne et je la regarde étonné en disant je ne comprend pas il n’y a pas votre numéro de téléphone, comme je vais pouvoir vous inviter à boire un café pour vous remercier de m’avoir guerri???
    Qu’en pensez vous?

    • Sélim dit :

      Je serai encore plus fou, si elle est seule :
      « Bonjour, je crois que j’ai mal au coeur, un rendez-vous avec vous me ferait le plus grand bien. Un café ? Attendez, vous travaillez… donnez-moi une boîte d’Aspirine avec votre numéro de téléphone, comme ça vos patrons ne penseront pas que vous vous faites draguer par un fou… »
      AVEC LE SOURIRE !

    • Sunny dit :

      Je suis pas sur d’avoir le courage d’être aussi cash :)
      Mais je retiens ton approche sympa!
      Il faut que je sois seul en plus, que j’ai la chance de tomber sur elle car souvent ils sont 4-5 pharmaciens.
      Aujourd’hui j’y vais et je vous tiens au courant. Peut être que je tenterai de la croiser à la fermeture

  • Sunny dit :

    Pour la suite de l’histoire, je suis donc aller, je l’ai invité à boire un café et refus: « j’ai déjà un ami ». Courtoise et souriante.
    Dans la soirée je recevais un texto d’excuse pour ne pas avoir été très cool. Elle avait trouvé mon tel sur le net facilement.
    On a finalement bu un cafe cet aprèm, moment agréable.
    Elle m’a avoué en rentrant que c’était pas top avec son mec donc à suivre.
    Une bonne expérience pas si compliquée finalement et assez fun qui me montre que les femmes ne cesseront jamais de me surprendre :)

  • Ducon dit :

    Depuis quelques temps, j’avais l’impression que cette boulangère me caressait légèrement la main quand elle me rendait la monnaie. Il faut dire qu’elle travail dans une grosse boulange avec plein de collègues autour. Un jour elle me fait carrément des compliments sur mon apparence… devant ses collègues (que des mecs)! J’étais super gêné. Je me suis dis quel culot! Je ne pourrais jamais faire ça moi. Je ne sais même plus trop ce que j’ai répondu. Un truc du genre « euh merci, c’est … gentil… et 2 trois autres conneries ».

    Et là, la fois d’après je décide de lui faire passer un petit mot en lui donnant la monnaie.
    A la tête qu’elle a fait j’ai compris que j’avais mal joué.

    Ben ouai, faut dire elle, elle ose me parler et moi je fais un truc en douce histoire de pas trop me mouiller. Bref, le mec sans courage…

    • Sylvain dit :

      Salut,

      C’est toujours bien de l’avoir fait car ça te montre effectivement ce qu’il ne faut pas faire! Maintenant si tu y retournes, tu n’as plus qu’a prendre ton courage à 2 mains et suivre les conseils de l’article. Comme cela est expliqué, fixe toi des petits objectifs pour mener des micro conversations. Si cela ne donne rien ce n’est pas grave, l’essentiel est de sortir de sa zone de confort. Si la situation se représente, tu seras ainsi bien mieux armé. N’hésite pas à parcourir le site. 1300 articles à ton service pour devenir plus séduisant ;)

  • Tom dit :

    J’ai une question sur le même sujet que je n’arrive pas à résoudre.
    Alors voilà, je vais souvent dans un bar/bowling avec des amis pour faire du billard et de temps en temps du bowling aussi. Une sortie donc tout ce qu’il y a de plus naturel.
    Seulement voilà, là bas il y a cette jolie caissière à l’accueil qui m’attire énormement et je me demande souvent comment pouvoir tenter une approche avec car il y a beaucoup de monde et elle est prise par son travail et quand il y a de temps en temps un « temps mort » je ne sais pas comment y aller surtout qu’il y a tous mes amis avec moi. Y’a t’il un article en particulier pouvant m’aider ou avez vous des conseils pour pouvoir obtenir un numéro de téléphone afin de lui parler plus tranquillement quand elle ne sera plus prise par son travail.
    Merci d’avance :)

1 4 5 6

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)