Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Comment draguer les Anglaises et les Américaines ?

Technique de drague

Comment draguer les Anglaises et les Américaines ?

Comment draguer les Anglaises et les Américaines ?

Draguer en anglais Comment draguer les Anglaises et les Américaines ?

Vous avez déjà rêvé de coucher en VO dans le texte? Aucun sous-titre, et qu’elle vous hurle des «Oh yes » ? EASY !

Vous rêvez de séduire une Anglaise ou une Américaine ? Suivez le guide !

Voici quelques tips pour préparer votre voyage chez les filles qui parlent la langue de Neil Strauss.

Le French lover n’est pas mort

Jouez avec vos forces les copains ! Vraiment ! Vous vous rendez compte, pour ces filles, votre réputation d’amant terrible est au top !

La France, Paris, la ville de l’amour, le cinéma, Marion Piaf et Edith Cotillard, nos châteaux merveilleux et Marie Kirsten Antoinette, le festival de Cannes, Baudelaire, Rimbaud, bref, les clichés.

Pas besoin d’aller chercher très loin, ça passe toujours, vous n’êtes pas là pour faire des disserts’ d’histoire mais bien pour provoquer de l’émotion en elle !

Elle veut parler musique ? Maîtrisez sur le bout des doigts vos classiques qui ont traversé les frontières, soit pas grand-chose en ce moment :

Phoenix, Daft Punk et David Guetta (promis, à l’étranger les gens ont compris qu’il était merveilleux), profitez-en, surtout avec les Anglaises et les Américaines hystériques du dance-floor. La musique adoucit les mœurs mais permet surtout de vous rapprocher d’elles. All the people on the floor !

Son truc à elle, c’est plutôt la mode, la fashion week ? OK, vous adorez le travail de Baptiste et Karl, vous connaissez le nez de chez Hermès, vous étiez assis juste à côté de John Galliano quand il a pété un câble et votre grand-mère c’est Coco Chanel.

Rappelez-lui que la capitale de la mode, c’est Paris. Un point c’est tout. C’est un superbe neg à utiliser si elle se croit un peu trop bien habillée : «Well, t’es pas mal pour une American / English girl, mais tu n’arrives pas à la cheville de mes compatriotes féminines».

Soyez chauvins, défendez votre patrie avec conviction ! Ca fait partie des qualités de l’Alpha male !

S’amuser des clichés

« Oui, tous les matins, j’achète une baguette avec mon béret sur la tête, je prends un café en regardant la Tour Eiffel et j’écoute Edith Piaf dans mon Ipod avant de manger des cuisses de grenouille au déjeuner où je finis bourré parce que j’ai bu trop de vin rouge. Bien évidemment, j’arrive toujours en retard à cause des grèves. »

Logique pour elle, elle pourrait y croire.

Là où vous allez pouvoir vous servir des clichés, c’est en lui demandant de vous dire ce qu’elle pense du pays, pour commencer. Elle devrait être sympa. Si elle ne l’est pas, jouez le dur, faites comme si ça ne vous affectait pas.

C’est maintenant votre tour de parler des clichés de son pays, si vous n’avez que ça. Les clichés doivent être utilisés avec parcimonie, évidemment. A vous de trouver les bons sujets de conversation qui feront mouche !

A nous les petites Anglaises

Comment séduire l’Anglaise ?

En plus d’être légèrement superficielle, elle adore boire, elle est un peu plus agressive que l’amie Yankee, plus entreprenante.

Ne soyez donc pas surpris si c’est elle qui vous drague ouvertement ! Si c’est elle qui attaque, jouez-la H2G une demi-seconde, puis sautez-lui dessus.

Si vous lui plaisez, elle n’hésitera pas après quelques verres à danser lascivement avec vous pour vous permettre d’introduire votre langue dans sa bouche. Je ne vous garantis pas des sensations pures, vous risquez de tomber sur une haleine bien chargée.

En Angleterre, si la Reine maîtrise à merveille les bonnes manières, vous n’êtes pas obligé d’en faire autant dans les pubs et autres clubs. Soyez drôle, intéressant, jouez de votre accent français et surtout, faites-la boire, c’est culturel et admis !

De quoi allez-vous parler avec la demoiselle d’Outre-Manche?

C’est Kate Moss, c’est Amy Winehouse, c’est le cul de Pippa Middleton.

Ce sont les Beatles et les Rolling Stones, Oasis, Blur et Crystal Castles. Et Elton John, bon…

Ce sont les frasques de tous les joueurs de foot anglais, tous impliqués dans des scandales avec des escort-girls. Toujours très pratique pour parler de sexe. Merci les tabloïds.

Les séries Skins et The Misfits, et les pas assez connue The Inbetweeners, sorte d’American Pie à l’anglaise vraiment drôle.

Pour les passionnés de lecture contemporaine, lâchez-vous sur Agatha Christie. Ou Harry Potter. Si vraiment vous voulez vous faire du mal, attaquez sur Bridget Jones.

Mais à vrai dire, pourquoi parler ? L’Anglaise, toujours en mini-jupe même par moins 10° sera contente de vous offrir l’hospitalité après quelques bières.
Si vous tombez sur une fille un peu plus joueuse, expliquez-lui que tant qu’à puer de la gueule, autant boire du champagne, bien plus classe que des binouzes au pub…

American woman !

Le cinéma, mes amis, nous a ravagé le cerveau. A cause du cinéma, on s’est mis à adorer les blondes (ça ressortait mieux à l’image sur les films en noir et blanc).

Puis les gros seins. Grâce à la chirurgie esthétique abordable, les canons de beauté US ont inondé le marché, et on se retrouve à tous se palucher devant les mêmes actrices siliconées.

Aucune différence entre une actrice normale, une Britney Spears et une Miss America. Toutes des Barbies.

L’Américaine accorde énormément d’importance à son physique, est prête à dépenser des fortunes pour rester jeune et bonne. Je ne dis pas belle, c’est volontaire. Elle veut être bandante, HOT et SEXY, pas cute.

Pour lui montrer que son physique n’est pas si fou que ça, pas si intéressant que ça, amenez immédiatement la comparaison avec nos femmes françaises, plus naturelles, plus mystérieuses, moins dépressives.

Faites-lui comprendre qu’il va y avoir des efforts mentaux à faire pour vous plaire, au-delà de son corps en plastique.

Elle est superficielle, complètement centrée sur elle-même, a toujours besoin d’attention, joue à allumer tout ce qui bouge sans forcément aller plus loin.

La fille américaine crie, hurle tout ce qu’elle peut avec ses faux poumons. L’acte de reproduction avec la cowgirl est un vrai spectacle, mais rarement un plaisir. Elle surjoue, elle se prend pour une actrice même quand c’est une fille « normale ».

Si vous ne la séduisez pas complètement lors du premier rendez-vous et qu’elle refuse de coucher avec vous, elle est néanmoins polie et conditionnée pour s’occuper de vous (et tout avaler, pour la touche poétique). L’Oncle Sam élève bien ses filles.

Le lexique du séducteur en vadrouille.

Pour vous aider dans les situations les plus délicates.
Attention, j’ai peut-être glissé quelques feintes dedans pour voir si vous êtes vigilants.

  • Je suis perdu, je cherche la rue de l’amour. I’m lost, I’m looking for Love Street.
  • Je te veux. I want you.
  • Ce n’est pas de ma faute, ce sont mes mains : it’s not me, it’s my hands !
  • J’adore tes lèvres : I love your lips.
  • Mais comment tu fais pour porter des talons aussi hauts ? I woudn’t last ten seconds on these heels ! How do you do that ?
  • Pourquoi est-ce que tes parents ont choisi ce prénom ? Why did your parents choose to call you Laura ?
  • Tu sais ce que ton prénom, Laura, veut dire en français ? Do you know what Laura actually means in French ? It means something like “the most beautiful girl I’ve seen in New-York” or “the most good-looking girl in the house tonight”.

Et les traditionnels :

  • D’où viens-tu ? Where are you from ?
  • Qu’est-ce que tu fais dans la vie ? What do you do for a living ?
  • Tu danses très bien, où as-tu appris la sensualité ? You are a great dancer, where did you learn all the sensual steps ?
  • Ca te dirait d’aller au ciné la semaine prochaine voir ? Would you like to come with me to the movies ?
  • Donne-moi ton numéro de téléphone pour que je t’envoie l’horaire exact du film. Gimme your phone number so I can text you for the movie.
  • On s’est bien marré, à plus. We had great fun ! See you later !

En guise de conclusion, permettez-moi cette image footballistique : Planter des pions à domicile, c’est facile, mais prendre des points à l’extérieur fera de vous un vrai player !

Vous êtes plutôt Katy Perry la California Girl ou Pippa Middleton l’Anglaise ? Pourquoi ?

Sélim

ban Messages Irr Comment draguer les Anglaises et les Américaines ?

ban Messages Irr2 Comment draguer les Anglaises et les Américaines ?

Lire la suite
62 Commentaires

62 Comments

  1. Krazy Kat Carr

    10 décembre, 2016 à 06:30

    « Misogynanglaise »- la croyance comprehensive que les Anglaises n’ont pas d’emotions, pareils que dans le film « A nous les p’tits Anglaises ». Bien pour la teuf. Bien pour baisser. Mais peu importe ses talents, son intelligence, son intégrité, sa compassion, son niveau de réussite soit académique, soit professionelle, elle ne mérite pas le même respect de tout autre être humain. En effet, son humanité n’est pas valide.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire plus Technique de drague