Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

5 Phrases Pour Aborder les Filles en 2018 : Du Concret à Appliquer !

aborder une fille en 2018

Technique de drague

5 Phrases Pour Aborder les Filles en 2018 : Du Concret à Appliquer !

5 Phrases Pour Aborder les Filles en 2018 : Du Concret à Appliquer !

 5 Phrases Pour Aborder les Filles en 2018 : Du Concret à Appliquer !
Comment aborder les filles cet hiver ? Comment commencer une conversation avec les filles qui vous plaisent, en 2018, après l’affaire Weinstein ?

On y a beaucoup réfléchi avec Eros et on s’est dit qu’on allait sortir de notre zone de confort. Cela faisait longtemps qu’on n’était pas sorti spécialement pour tester de nouveaux openers.

Verdict de la collection janvier 2018 : SUCCULENTE ! Ces openers pour aborder une fille en 2018 sont pour vous !

 

Beaucoup de rencontres ces dernières semaines, beaucoup de soirées avec Eros, on a décidé qu’il était temps de laisser nos meilleurs openers au placard et de reprendre le travail à zéro.

Comme si on était des débutants. Comme si on arrivait à Paris, qu’on ne connaissait rien aux filles, rien à la Fashion Week, rien aux dynamiques sociales.

Autant vous dire qu’on s’est bien marré.

On n’a pas utilisé les « Coucou » habituels, on a laissé les « Police du style » au vestiaire pour créer de nouveaux openers d’opinion notamment.

C’était un beau défi, on était presque devenu paresseux à force de succès. Quand on a une recette qui marche, pourquoi en changer ?

Comme vous le savez, c’est souvent Eros qui s’occupe des coachings en séduction la nuit, en bar et clubs.

Mais même lui, malgré sa grande créativité, avait tendance à se reposer sur ses lauriers.

Et là, un jeune étudiant en médecine, Romain, nous a tués.

« Mais les gars, vos openers, je les connais par cœur, je lis ADS depuis 5 ans ! Mais je veux vous voir en action sur de la nouveauté ! ».

OK. Challenge… accepted !

Note de l’auteur : aucun animal n’a été blessé pendant ce test, aucune femme n’a été vexée ni importunée.

L’état d’esprit pour draguer en 2018 !

Les inventeurs de la DRAGUE DELIRE n’ont pas changé. Notre état d’esprit non plus. Il reste le même qu’en 2017, qu’en 2010, qu’en 1990 ma foi. On a gardé tout ce qui faisait notre force :

  • L’état d’esprit de joyeux drilles, de gais lurons, présents pour se marrer
  • Se marrer, pas seuls, mais avec les filles. On est presque des comédiens de la drague à vrai dire. L’objectif, à chaque fois qu’on allait aborder des filles en janvier 2018, était toujours le même : distiller de la bienveillance, offrir de l’humour, partager du LOL, offrir du bonheur.
  • Le respect : la femme est notre amie, notre partenaire de jeu en séduction et dans la vie.
  • La confiance en notre capacité à broder, à créer des conversations fun après l’opener.

Un rappel pour les débutants qui tomberaient sur cet article :

  • Quand une fille dit non, c’est non, on passe à autre chose, il y en a d’autres
  • Quand une fille vous dit non, ce n’est pas forcément un « NON » qui s’adresse à vous, mais aux circonstances, au lieu, au moment, peut-être qu’elle vient de rencontre 3 ou 4 relous juste avant vous et que là, elle veut vraiment juste passer sa soirée à « catch up avec ses bestas » (vraie phrase entendue qui nous a fait marrer.

Mais trêve de mise en garde contre le harcèlement et les agressions, rentrons dans le vif du sujet, relevons le défi lancé par Romain.

Exemples de phrases pour aborder une fille en 2018

Opener 1 : Bonne année !

Celui-ci les a laissés sur le carreau.

Rembobinons 10 secondes plus tôt. Eros et Romain pointent un groupe de deux filles qui font la queue au bar. « Elles. Go ! »

C’est notre technique anti « peur du râteau », anti paralysie pour aborder des filles : si je n’y vais pas, je leur dois 50 balles chacun. Donc pas d’excuse. Vous devez aborder !

Je prends une grande inspiration, aucune idée de ce que je vais leur dire, l’une des deux vient de se retourner pour chercher je ne sais quoi, je commence à m’approcher d’elle, grand sourire sur la tronche, et je m’apprêtais à leur lâcher le traditionnel : « Pour moi ce sera un mojito, merci les filles ! »… quand je me rends compte que non, ce soir on a fait le serment de varier nos openers !

Panique d’une seconde, grande inspiration pour lutter contre la peur du rejet, je relève les yeux et je vois une décoration du 31 décembre. Bon, ben voilà. On ne va pas aller chercher plus loin…

« Bonne année ! »

Elles ne me tournent pas complètement le dos, elles se regardent, accoudées au bar.

En entendant mon « Bonne année », elles me regardent, genre « Mais que veut ce gredin ? ». La brune ne me calcule pas trop, prête à replonger dans sa conversation avec la blonde.

Mais la blonde, c’est celle qui s’était retournée 5 secondes plus tôt. Son visage s’illumine (bon OK, j’exagère… son visage exprime une satisfaction légère, que j’interprète comme un IOI).

J’enchaîne !

« Ça a trop changé, l’univers… je me souviens, il y a encore 3 jours, je disais bonne année et TOUT LE MONDE, je dis bien TOUT LE MONDE me répondait. Je crois qu’on m’a jeté un sortilège depuis… Franchement c’est un souci, ces filles qui ressemblent à des princesses, mais qui en fait sont des sorcières et te jettent des sorts. Bon vous ça va, vous ressemblez un peu à Pocahontas et toi, un peu à Raiponce. Vous avez des vrais prénoms ou on garde les surnoms Disney ? »

Blabla blabla blabla… 3 minutes de conversation bidon plus tard, Eros débarque pour scinder le groupe et s’occuper de celle qui me plaît le plus.

Je ne sais pas ce qu’il lui raconte mais quand nous décidons de switcher et d’aller nous asseoir, la blonde vient naturellement me parler pendant qu’Eros part danser rapidement avec la brune.

Difficulté de l’opener : 0/10, 0/100, 0/1000. C’est probablement l’opener le plus facile que vous trouverez dans cet article…

Efficacité de l’opener : 100%

Opener 2 : la 5G

On venait de décaler, direction une soirée d’anniversaire à laquelle Romain était invité. Il est un peu plus jeune que nous (rappel : on a 33/34 ans, il en a 25).

Jeune incrédule, il attaque fort le premier opener.

« Mouais mais c’est bidon votre truc là ! Toi t’abordes en disant « Bonne année » … Tout le monde peut le faire ! ».

Loin d’être outré, c’est effectivement mon cerveau de coach en séduction qui prend le relai :

« L’objectif de cet exercice c’est de te montrer qu’on peut aborder avec toute sorte d’opener. Tout comme l’habit ne fait pas le moine, l’opener ne fait pas le game… »

Je pensais marquer un point avec ma remarque.

Le jeune étudiant ne se dégonfle pas : « ta ta ta ta… Le proverbe c’est l’argent ne fait pas le bonheur, mais il y contribue… Je veux te voir aborder avec un opener nul, vraiment nul, qu’on va choisir ensemble… ».

Eros se marre. Il propose un moyen de trouver un bon opener : « Ecoute Romain, on va prendre le téléphone, je vais chercher un article sur le Monde, et on va prendre le sujet principal de l’article comme opener, OK ? ».

Et voilà comment on se retrouve à devoir aborder une fille avec l’opener « la 5G »… Draguer en soirée avec un opener nul, c’est intéressant. Ça vous forcera à devenir plus observateur et plus créatif.

« Elle. Go ! » me dit Romain. À vrai dire, il me fait une fleur.

Boucle d’or est penchée sur son téléphone…

« Salut ! J’ai l’impression que tu rames sur ton téléphone, et je me dis que dans quelques mois on aura la 5G… T’imagine ? En soirée, on pourra télécharger des films en 5 secondes ! Genre… Imaginons que je sois en train de te draguer parce que j’aime bien ton sourire. Avec la 5G je pourrais te proposer de regarder avec toi ton film préféré. J’hésite entre Dirty Dancing et Human Centipede, j’arrive pas trop à te cerner… »

Elle explose de rire : « Human centipede, merde, c’est ça que je t’inspire ? ».

Et voilà, la discussion part instantanément sur le cinéma. Moi lui disant que « ah, c’est rare les filles qui connaissent le grand cinéma d’auteur », elle qui me répond qu’elle a un grand frère qui l’a bien éduquée, moi qui enchaîne sur le « oh merde, la petite dernière, tu sais ce qu’on dit des petites dernières dans une famille ? » etc…

Positionné face à Romain et Eros, je les vois applaudir silencieusement.

Difficulté de l’opener : un peu plus dur

Efficacité de l’opener : 100% pratique sur les filles qui sont en train de tripoter leur téléphone en soirée

Opener 3 : Le Consentement

Mais croyez-vous pour autant que Romain soit satisfait ? Que nenni ! Il en veut toujours plus, il veut du show. Rendez-vous est pris pour le lendemain, le vendredi soir.

« Les gars, je suis tombé sur cet article sur le consentement. Les Suédois c’est des ouf : il y a un projet de loi où ils veulent qu’avant chaque kino escalation, qu’avant chaque progression tactile ou sexuelle, les femmes puissent notifier leur consentement. Par exemple, ils ont une idée d’application, de formulaire où la fille et le mec devraient signer et valider chaque étape.

Je consens à ce que tu me touches la taille, la main

Je consens à ce que tu m’embrasses

Je consens à ce que tu me déshabilles

Je consens à faire du sexe oral, je consens à faire l’amour

Etc…

Non mais vous imaginez le bordel ? Elle est où la fluidité ? Elle est où l’animalité ? J’ai l’impression que ça part en couilles, ce monde… Obligé de tout contractualiser, c’est un menu, c’est plus une relation sexuelle… Et vous voulez me faire croire que même avec un sujet comme ça, vous pouvez aborder un groupe de filles ?».

Eros et moi on se regarde, on explose de rire. On a fait tellement pire, tellement plus compliqué.

C’est un sujet parfait pour un opener d’opinion. On va aller aborder un groupe de filles en leur demandant leur avis sur le sujet.

Groupe de 3 filles, pas idéal, mais la drague, c’est « no excuse ». On arrive devant les filles, armés de nos plus beaux sourires de guignols.

« Salut les filles, c’est pour un sondage suédois. Enfin c’est pas nous, les Suédois, hein… On n’est ni grand, ni beau, ni Sven. Est-ce que vous consentez à ce qu’on vous pose une question ? »

« Oui oui… » (sceptiques, elles sont dans l’attente de ce qui va suivre…)

« Yessssss ! Bravo Eros ! On a dépassé la première étape ! Y’a des filles qui acceptent de nous parler ! On n’est pas des agresseurs-harceleurs ! »

Eros : «Pardonnez-le les filles, il prend cette histoire de Weinstein et de consentement un peu trop à cœur. En fait on est juste deux saltimbanques, on a décidé de vous faire rire, parce qu’on sait qu’on peut mettre de la joie dans votre vie. Surtout toi, là… »

Fille 1 : « Ah ouais, pourquoi surtout moi ? »

Eros : « Parce que ton verre est déjà à moitié vide, donc soit tes copines parlent trop, soit ton boss est un sale con. Ce qui nous fait déjà un point commun… »

Fille 1 : « Quoi, toi aussi, ton boss est un sale con ? »

Eros : « Non, moi aussi je suis alcoolique ! »

Fille 2 et fille 3 « Hihi haha »

Sélim : « Vous consentez à ce qu’on prenne place avec vous ? On ne va pas rester longtemps, il faut qu’on s’occupe de notre fils demeuré… » (en pointant vers Romain)

Eros : « Au début on voulait le porter, mais par manque de vagin, on a été obligé de l’adopter. Son seul souci, c’est qu’il a été élevé par des loups jusqu’à ses 3 ans, donc parfois, c’est compliqué pour communiquer avec lui… »

Sélim : « Fiiiiiiiiiiiiiiiiiiii » (sifflement)

Romain se joint à nous, hilares, les filles s’amusent bien, nous traitent de comiques, tentent quelques shit tests « vous faites ça à toutes les filles ? », « non, juste aux plus belles mais ce soir, y’avait que vous… » avant qu’on aille danser.

Verdict : Romain reconnaît ENFIN qu’on peut aborder une fille en lui disant à peu près tout et n’importe quoi.

Difficulté de l’opener : encore plus dur, mais avec un bon wingman, ça passe.

Efficacité de l’opener : 100% pratique sur les filles qui suivent l’actualité

Opener 4 : « T’as une tête de livre… »

draguer aborder en 2018 5 Phrases Pour Aborder les Filles en 2018 : Du Concret à Appliquer !

Assez déconné. Il est grand temps de passer aux choses sérieuses. Romain paie pour apprendre, pas seulement pour voir.

Il faut qu’il se lance dans le grand bain. Et on lui propose d’aller tester un opener qu’on vient de créer dans le métro, juste avant d’entrer en boîte.

« Salut ! J’ai parié avec mes potes que t’avais plus une tête de livre que de Candy Crush ! »

« Hein, ça veut dire quoi ? »

« Ça veut dire qu’à mon avis, quand je t’observe, je me dis que dans le métro, tu dois plutôt être du genre à lire un livre pendant tes trajets plutôt que de jouer à Candy Crush ! Je fais super gaffe à qui je parle, j’ai passé un quart d’heure un jour avec une fille qui jouait à Candy Crush, j’ai failli mourir ! »

« Ahah ! Tu peux dire à tes potes que tu as perdu ton pari ! J’adore les jeux vidéo ! Mais tu abordes toutes les filles comme ça ? »

« Non, juste celles qui m’impressionnent. T’as des cils qui font douze mètres, je suis sûr que tu as déjà fouetté des gars avec ces cils ! »

« Ahah ! Tu t’appelles comment ? »

« À ton avis, j’ai une tête à m’appeler comment ? Tu as le droit à 3 essais. Allez pour t’aider… Tu peux me poser toutes les questions que tu veux, je ne réponds que par oui ou par non, et tu as le droit à 3 tentatives de prénom. Si tu te plantes, tu as un gage… »

Et voilà.

Emballé, c’est pesé, bravo Romain.

Et pourtant, son opener était moyen, et la fille aurait pu mal le prendre. Ce qui compte, c’est la manière dont vous utilisez le modèle CEO pour bien faire vivre la conversation !

Difficulté de l’opener : pas facile facile, ça va dépendre de votre aptitude à rebondir derrière

Efficacité de l’opener : 100% efficace. Soit la fille aime les applis et les jeux, soit elle aime les livres, soit les deux. Mais rares sont les filles qui n’aiment ni l’un ni l’autre, donc vous touchez votre cible 100% du temps !

Fin de soirée, il est temps de rentrer à la maison… et de trouver un dernier opener sur le chemin !

Opener 5 : t’écoutes quoi ?

phrase pour aborder une fille en 2018 5 Phrases Pour Aborder les Filles en 2018 : Du Concret à Appliquer !

On voulait juste rentrer au QG, dormir, en paix. Mais c’est sans compter sur le flair du renard des surfaces.

Eros, c’est comme ça. Un match n’est pas fini tant que l’arbitre n’a pas donné le coup de sifflet final.

L’acte final a donc lieu dans le métro. On discute, on débriefe tranquillement de ces deux soirées, on parle de la NON importance des phrases d’accroche en séduction.

Et émerge une superbe comparaison : un opener, c’est un peu comme les brassards en natation. C’est super pratique pour apprendre à nager, mais pas la suite, ça ralentit les champions.

On valide l’image, on réfléchit à ce qu’on allait faire de notre week-end, quand on voit Eros se mettre ses AirPods dans les oreilles.

On se dit « OK, on l’a saoûlé, il en a ras le bol de nous » mais ce n’est pas ça. Effectivement, depuis 2 arrêts, une jeune femme est montée dans notre rame, avec un casque et le son à fond.

Tellement à fond qu’on profite tous de sa musique.

L’opener d’Eros : un mix de langage des signes (doigt pointé vers l’oreille) et de sourire.

« J’écoute quoi ? Enfin pardon, t’écoutes quoi ? Enfin t’écoutes tellement fort que j’arrive pas à entendre ma musique. Et j’ai pas réussi à identifier ! C’est quoi du coup ?

  • Ah pardon ! C’est le nouvel album d’Eminem !
  • Ah merde… et en plus t’écoutes de la merde…
  • Tu l’as écouté ? Genre toi t’écoutes du rap ?
  • J’écoutais du peu-ra t’étais pas encore née. Elle a un prénom Jeanne Surdité ? J’en profite pour te parler tant que t’as encore quelques points d’audition, parce qu’au volume où tu écoutes ton son, tu vas vite finir sourde… Et puis Eminem, c’est fini depuis 2005 malheureusement… »

Blabla… on continue de l’observer, on voit la fille lui mettre un petit coup de poing mignon, on sait que c’est dans la poche.

Eros ne rentre pas avec nous, il continue jusqu’au bout de la ligne avec la dame pour prendre son numéro de téléphone et lui « rouler une pelle comme les vieux de mon âge le font ».

Forcément… il profite de son expérience pour jouer le rôle du dominant, du mentor qui va lui apprendre le rap, la musique et le sexe.

Tout ça en partant d’un opener « t’écoutes quoi ?». Romain est bluffé, mission accomplie.

Si la jeunesse a l’énergie de rester des nuits entières dehors, la vieillesse joue la carte de la créativité, de l’expérience, et surtout, de l’assurance.

Le schéma se répète toujours. Même si l’eau est parfois plus froide ou plus chlorée, Michaël Phelps ne réfléchit plus à ses brassards !

L’essentiel, ce n’est pas l’opener… ça reste l’art de la conversation ! Si vous voulez muscler vos conversations, jetez un œil à la formation la plus complète sur le sujet, CONVERSATIONS CAPTIVANTES ! Vous y découvrirez :

  • Comment sexualiser la conversation et créer rapidement l’intimité & une vraie complicité entre vous et votre target
  • Comment vous servir de votre body-language pour faire craquer une fille ?
  • Les 3 routines conversationnelles les plus efficaces (et comment créer vos propres routines !)
  • Le multithreading : LA technique hypnotisante pour ne jamais perdre l’attention d’une fille
  • Le système OIQ : la solution miracle en cas de panne sèche dans la conversation !

Tout comme Romain, une fois l’opener conquis, attaquez-vous à la CONVERSATION CAPTIVANTE !

Sélim & Eros, créateurs d’openers depuis 2003

Bann SMS1erRDV 1 5 Phrases Pour Aborder les Filles en 2018 : Du Concret à Appliquer !

Banner 50phrases 5 Phrases Pour Aborder les Filles en 2018 : Du Concret à Appliquer !

Bann SexTalk 3 5 Phrases Pour Aborder les Filles en 2018 : Du Concret à Appliquer !

sextalk 5 Phrases Pour Aborder les Filles en 2018 : Du Concret à Appliquer !

sms 5 Phrases Pour Aborder les Filles en 2018 : Du Concret à Appliquer !

Lire la suite
10 Commentaires

10 Comments

  1. Bert

    24 janvier, 2018 à 15:17

    Mais où est-ce que vous allez chercher tout ça ?
    Dans le premier cas, quand tu dis BONNE ANNEE, je pense que c’est le plus simple, et je me dis que me^me ça c’est trop compliqué pour moi, je ne serai pas comment enchainer.

    C’est plus facile pour vous à Paris, vous avez plus de monde pour vous entraînez !
    Faut que je quitte ma campagne je crois

    Article super long, mais j’essaie dès vendreid soir

    • Sylvain

      25 janvier, 2018 à 14:41

      Courage Bert,

      Un peu d’imagination et ca va venir! On attend ton retour dés vendredi soir! C’est le début d’une nouvelle aventure qui commence!

  2. 103

    24 janvier, 2018 à 20:19

    Hello !

    Ben voilà, les openers un peu casse-gueule, ça ne me dérange pas de les faire, au contraire, c’est plus fun. Mais je bloque au niveau de la rapidité de réponse après. Je ne sais pas pourquoi, je pense que je suis assez créatif, intéressant, drôle, mais je n’arrive pas très souvent à trouver les bons mots RAPIDEMENT !
    Par exemple le « bonne année » suivi des références Disney… du tac-au-tac, c’est un de mes grands points faibles. Et après, je me repasse la conversation en me disant « Oh j’aurais dû dire ça… ». Je tourne souvent la conversation vers l’autre, ses envies de voyage, ses goûts, j’intègre des sensations, des images… Mais il manque de piquant, la conversation est agréable, je passe souvent pour un mec sympa. Mais pour mettre plus de fun (et sexualiser), j’ai encore beaucoup de progrès à faire.

    Savez-vous s’il y a des astuces pour contrer cette lenteur, ou s’il n’y a que la pratique (à part le théâtre) qui peut résoudre le problème ?

    Pensez-vous que prendre des notes de ce qu’on rumine après l’interaction sociale, pour une « application » future, est une bonne idée ?

    J’ai esquissé le sujet de la sexualisation, car en effet, je ne suis pas très bon à ce sujet, pour ma part je compte surtout sur la kino escalation pour créer une tension. Mais je me doute que je pourrais avoir des résultats plus rapide si je maitrisais cet art.

    Sur ce, à tantôt !

    • Sylvain

      25 janvier, 2018 à 14:50

      Hello 103,

      C’est vrai que oui, cela vient souvent avec la pratique. Mais plus tu as de references, plus tu lis, plus tu vois de films, plus tu connais de choses, en fait, plus tu es curieux et plus c’est facile! Amene la dans ton univers et parle des choses que tu connais le mieux, ce sera alors plus facile. meme chose pour sexualiser, une maniere facile de le faire c’est de passer par l’actu! Genre « hooo tiens, j’ai lu un article sur le web, il parait que 80% des femmes ont deja fantasmer sur un collegue de travail. Ca t’est deja arrivé? et hop ensuite tu ramenes la conversation vers vous! ;)

    • 103

      26 janvier, 2018 à 22:14

      Merci pour les conseils Sylvain ! ;)

    • Sylvain

      27 janvier, 2018 à 14:29

      A ton service!

  3. Lenal'airderien

    25 janvier, 2018 à 06:45

    Bonjour,

    Après vous vous étonnez que les femmes se prennent pas pour des « princesses in the donjon »…C’est vous même qui crée la situation…

    Je serai un mec , je ferai un joli sourire à la fille et je vois si elle répond ou pas, c’est un signal pour savoir si c’est possible ou pas , si elle est souhaite être abordé ou pas (visage fermé , c’est non ) visage ouvert avec un sourire , c’est bon… (visage, émotion , regard) ….Un mec qui me plais ou avec qui j’ai envie de faire connaissance , je le repère dans une foule …. Pas compliqué la drague.

    • Sylvain

      25 janvier, 2018 à 15:15

      Hello,

      C’est sur que ça peut aider! On insiste jamais assez sur l’importance de l’eye contact!

  4. arthur

    8 février, 2018 à 00:18

    Hey
    Est ce que vous pourriez faire (refaire?) un article sur les techniques à utiliser pour faire ressentir des émotions dans les conversations en mode speed séduction -…
    Merci
    Vous gérez

    • Sylvain

      9 février, 2018 à 11:07

      On note l’idée!

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire plus Technique de drague