Comment ne PAS finir en Couple avec votre Plan Cul !

Publié dans Sexualité par Eros

rester en plan cul Comment ne PAS finir en Couple avec votre Plan Cul !

Notre lecteur David nous a envoyé un mail en privé : « Je couche avec une fille, je l’aime bien mais pas suffisamment pour en faire ma copine officielle. Je ne veux pas la présenter à mes amis. Cette relation de sex-friend me va très bien, mais je ne sais pas comment faire pour que ça reste juste sexuel entre elle et moi, j’ai l’impression qu’elle s’attache et qu’elle en veut plus… »

On a débattu au sein de la rédaction Artdeseduire avec Eros et Nightwing pour savoir comment répondre à David, comment faire pour éviter qu’elle ne s’attache, qu’elle ne tombe amoureuse et que ça reste uniquement sexuel entre eux deux. Des approches pour le moins différentes, comme vous allez le voir…

Eros : « Bon OK, le mec il couche avec une moche qui baise super bien, je peux le comprendre, on a tous le droit de faire du sport. Mais elle, elle s’attache et elle veut plus, elle veut des restos, elle veut des dîners, elle veut une reconnaissance officielle, elle n’a pas l’âme d’une maîtresse. Pourquoi il ne la quitte pas ? »

Nightwing : « Parce qu’il a envie de baiser encore. Avec elle. »

Eros : « Ah. Mais… il a déjà couché avec elle, ma question c’est pourquoi ? Pourquoi il veut encore coucher avec elle ? »

Nightwing : « Putain de sauterelle… t’es vraiment con ou tu le fais exprès ? Tu peux aimer coucher avec quelqu’un sans avoir envie de sortir du lit. Peut-être qu’elle a une sale tête ? »

Sélim : « Ou qu’elle a un défaut de prononciation, ou qu’elle n’est socialement pas acceptable pour lui, genre Romeo + Juliet, il est musulman et elle est juive et du coup ils préfèrent rester discrets ? »

Eros : « Mais non… Elle doit juste être moche, c’est plus simple pour ma théorie. Ce qu’on va lui dire de faire, c’est de faire comme moi. Multi-targetting. Coucher avec plusieurs filles à la fois. C’est vraiment la meilleure manière de faire en sorte qu’elle ne s’attache pas. Tu les vois une fois par mois, elles ne peuvent décemment pas s’attacher à toi, ce n’est pas suffisant comme rythme pour une fille normale. Elles en veulent plus, plus souvent, surtout quand c’est bon… »

Sélim : « C’est pas mal comme technique, ça permet en effet de réduire les effets de l’ocytocine, l’hormone de l’attachement. Généralement, ça commence à cogner dur dans le système au bout de deux ou trois fois, et tu te mets à confondre alchimie sexuelle et amour… »

Nightwing : « C’est sympa votre idée mais ça demande quand même des capacités d’organisation folles. Ça voudrait dire que le type, il doit coucher avec 5 ou 10 filles de manière régulière pour éviter qu’elles ne s’attachent ? »

Eros : « Ben oui. Où est le problème ? »

Sélim : « … »

Nightwing : « … »

Bann SexTalk Comment ne PAS finir en Couple avec votre Plan Cul !

Eros : « Ah. Ça fait beaucoup 10 copines en même temps ? Excusez-moi d’être trop bon… Mais alors, si jongler entre différentes partenaires ne vous paraît pas être une bonne technique, vous allez lui proposer quoi pour la garder en sex-friend sans la convertir en petite amie? »

Sélim : « Ecoute, je pense que je vais lui proposer d’opter pour l’honnêteté. J’espère qu’il lui a dit dès le début qu’il n’avait pas envie de s’attacher, qu’il sortait d’une relation compliquée, qu’il fera au feeling, qu’il n’a pas envie d’être en couple et qu’il cherche juste du sexe pour le moment. »

Eros : « Mais tu sais très bien que c’est plus compliqué… Quand tu dis aux filles : « Salut, c’est juste pour du sexe, ça te dit ?», tu sais que c’est plus compliqué… De la bite, elles peuvent en avoir PARTOUT. De toi, lui, moi, surtout moi, mais TOUS les mecs, allez, 90% des mecs baiseraient n’importe qui. Mais les filles, ce n’est pas pareil, elles ont toujours besoin d’un minimum de blabla, pardon… « d’osmose », de « feeling » pour coucher. Je te jure, y’a des jours où je préférerais être gay, ce serait plus simple… »

Nightwing : « En gros, tu ne crois pas au fait d’être cash avec une fille ? D’être direct et de lui dire : « tu es mignonne, je suis doué en cunni, j’ai très envie de te faire jouir, et qui vivra verra ? »

Eros : « Ah si. J’y crois. Ça marche, bien évidemment. Mais je vais te dire… 10% de réussite maximum. Je te parle d’investissement en termes de temps, là… Essaie avec un profil ultra sexuel sur Happn ou Tinder par exemple : tu vas frôler le 1% de réussite seulement avec un tel discours, avec une proposition directe de sex-friend. Dans un bar, ça va augmenter un peu, tu as le temps de te présenter, tu fais passer plus d’émotions… »

Sélim : « Oh vous vous égarez, là… David il couche déjà avec elle. C’est trop tard pour lui, de jouer la carte de l’honnêteté des débuts. On lui dit de jouer la carte de l’étincelle absente ? »

Nightwing : « Indeed. Y’a plus que ça à faire pour lui. « Ecoute lady, je ne sais pas comment te le dire parce qu’il n’y a pas de bonnes manières de dire ça… Je t’apprécie mais ça n’ira jamais plus loin que le sexe entre toi et moi. Il manque l’étincelle. Je ne sais pas comment te le dire, et j’ai envie que tu sois heureuse. Je comprendrais si tu ne veux plus me voir, tu mérites de trouver un mec qui t’aime entièrement… Moi j’aime ton cul… Et tes seins… Et ta bouche… Et… j’ai encore envie de toi… » Et normalement avec cette tirade, il devrait pouvoir la garder comme plan cul, en faisant passer le message. »

Sélim : « Un Oscar pour cet homme. On dirait que tu as joué cette partition toute ta vie… »

Eros : « Vous savez très bien que vous l’envoyez au casse-pipe là… C’est trop tard pour lui pour la garder en sex-friend. S’il lui lâche ce discours maintenant, il a une chance sur 10 pour qu’elle accepte… »

Sélim : « En vérité, ça peut passer ce discours, ça va dépendre de son niveau sexuel aussi. Si c’est un bon coup, c’est différent…»

Eros : « Ceinture noire. Teddy Riner. Je ne compte plus le nombre de fois où elles sont parties en me traitant de sale con égoïste… avant de revenir deux ou trois mois plus tard « Personne ne me baise aussi bien que toi »… Evidemment ça va dépendre de son niveau sexuel…»

Nightwing : « Vous savez, plus je réfléchis à cette histoire, plus je me dis qu’il y a un truc qui cloche… Pourquoi il voudrait la garder comme sexfriend ? Je me dis que si c’est si bien, il peut se mettre en couple avec elle, et si c’est naze, il n’a qu’à trouver une autre sexfriend ou une vraie copine, non ? Je pense que c’est un pervers narcissique manipulateur qui veut la garder pour lui pour lui flinguer le cerveau.»

Sélim : « Arrête les magazines féminins, ça ne te réussit pas. Il n’y a aucune perversion dans le fait de vouloir juste coucher avec une fille. Pourquoi aller se faire un restaurant ou un café avec elle quand tu peux te raconter les mêmes choses entre deux coups de reins ? »

Eros : « Bon les cocos, c’est pas que je vous aime pas, mais j’ai une femme qui m’attend chez elle, là. On lui répond quoi à David ? Faire le salaud ou être honnête, pas d’autre alternative ? »

Comment faire en sorte de garder une relation uniquement fondée sur le sexe : réponse de la team

Cher David, on a bien réfléchi, et avec le peu d’éléments dont nous disposons pour juger de ton cas, voici nos recommandations pour garder ton plan cul sans qu’elle s’attache trop à toi :

La prochaine fois, pour ta prochaine partenaire, tu seras clair dès le début. C’est certes une question très chiante à laquelle tu devras répondre, « qu’est-ce que tu cherches ? » et sa variante « qu’est-ce que tu attends de cette relation ? », mais prépare-toi, rôde un discours de qualité pour lui expliquer que tu ne cherches qu’une relation sexuelle, rien de plus.

Tu pourras lui proposer en parlant d’expérience inédite, par exemple. « Un truc jamais vécu avant. Envie de le tenter avec toi parce que tu as l’air d’être joueuse et indépendante… »

La prochaine fois, tu éviteras tout ce qui peut caractériser un couple :

  • Parler du futur, faire des projets ensemble (le timebridge, c’est bon pour draguer de manière durable, pas la meilleure idée pour les sex-friends…)
  • Sortir en public, la présenter à tes amis, et lui parler de tes amis
  • T’intéresser trop à elle, lui poser trop de questions (être un bon plan cul, ça nécessite parfois de savoir la boucler, et de ne pas trop en donner, ne pas trop parler pour éviter qu’elle ne s’attache, ne pas te livrer trop pour ne pas développer de sentiments chez elle…)
  • Si aujourd’hui tu as trop donné, sois honnête avec elle. Dis-lui que tu as envie de réduire la voilure, d’aller moins vite, que tu t’es embarqué dans un chemin qui n’était pas le tien. Que tu comprendrais qu’elle ne veuille plus te voir. Si tu veux maintenir cette relation de sexfriend, il faut être prêt à la perdre. Un bluff total. All in. Souhaite-lui le meilleur avec d’autres hommes, souhaite-lui une vraie relation amoureuse, et dis-lui que tu feras toujours honneur à son corps qui te fait bander si fort.

En espérant que ça se passera bien pour toi… La situation de « plan cul », c’est rarement durable… Arrive toujours un moment où l’un des deux en veut plus… Il faut toujours s’y préparer mentalement, et être prêt à rebondir ailleurs (en continuant de lire Artdeseduire par exemple !)

Si vous avez des idées pour aider David à garder son plan cul sans s’engager davantage, on a hâte de vous lire dans les commentaires.

Sélim, Eros & Nightwing

Bann SexTalk Comment ne PAS finir en Couple avec votre Plan Cul !

57 COMMENTAIRES
  • Lenal'airderien dit :

    Bonjour, sympa l’article ….Les relations ‘sexfriend » c’est la plus grande manipulation ‘arnaque du siècle) des hommes pour avoir tous les avantages du couple sans les inconvénients qui sont l’engagement et l’exclusivité sexuelle …Je m’explique du sexe non tarifé , bah oui quand tu réfléchis , c’est ça quoi qu’on en dis.. ,avec l’ avantage de voir si l’herbe est plus verte ailleurs (élevage de sexfriend ») … ça lui évite de faire les professionnels c’est payant …Entre adultes consentants ça me fait bien rire…Une relation de ce type qui n’évolue, certains petits malins te gardes sous le coude en nageant dans les eaux troubles …

    Dans la majorité des cas « c’est un homme qui se vide les couilles et une femmes qui se fait fourrer » rien de plus ,mais bon c’est bien de nous la faire « amie-amant » « sexfriend » pour nous faire avaler la pillule et la grosse embrouille , ni vu , ni connu ……En plus les trois quarts des « mecs » te font croire qu’il y aura plus en menant la fille par le bout du nez en lui faisant miroiter une évolution vers la vie de couple…Genre la grosse carotte pourrie , sans jeu de mot……Il sait pertinemment qu’il n’y aura rien de plus de des « coups de reins  » mais bon en attendant il en profite;;;En pensant à sa gueule « égoîstement » et s’en fou que la fille s’attache ou est amoureuse…….Si la fille est un bon coup raison de plus pour la tenir en lui racontant des « bobards »… Sachez Messieurs que très peu de femmes couchent en pensant « je baise  » point barre en dissociant sexe et sentiment..Dans les magazines féminins regorgent de situation ou la fille s’attache et se pose des questions sur la relation qu’elle vit…Je suis une grande fille si tu me dis pas clairement les choses , et que tu me manipules pour avoir ce que tu veux , je te jure que mon dernier sans souviens encore …..La fille accepte d’être une ‘sexfriend’ parce que le mec lui plait et s’imagine que la relation ira plus loin…

    .Un conseil , si tu sais que la fille avec qui tu t’amuses cela n’ira pas plus loin , être un homme c’est aussi savoir être réglo et mettre fin à la relation quand tu vois que la fille s’attache ou à des sentiments…

    .Si tu n’es pas honnête avec elle , tu en feras une « sont tous des connards  » …

    Léna en mode « Je hais le sexfriend » !!!

    • Kamiel dit :

      C’est marrant, en lisant ce commentaire, ça suppose que toutes les filles sont « pures » et incluent les sentiments et compagnie à chaque fois qu’il y a une partie de jambes en l’air comme pour cacher qu’elles aussi ont envie de sexe.

      Et puis je repense à ma période de célibat, peu avant ma mise en couple où une amie m’a payé un aller-retour de 2h pour passer tout un WE à coucher avec elle et ne plus me donner de nouvelles derrière. Pas de soucis, on s’entend toujours super bien depuis. :)

      Ma moralité ? Les filles sont des garçons comme les autres !

    • Lenal'airderien dit :

      Kamiel,

      Ce qui est dit dans le post c’est que souvent vous racontez des « bobards » en faisant miroiter une potentielle relation , c’est ce que je trouve moche , alors que vous ne voulez que du sexe…Si les deux sont d’accords entre adultes consentants pas de soucis…Ce n’est pas souvent le cas pour le « sexfriending »…

    • LeBron dit :

      Au final le plus important c’est ce qui est dit à la fin. Ne rien promettre ou être clair au début (même si d’un coté on peut pas vraiment contrôler le fait qu’elle s’attache et même en ne promettant rien elle peut s’attacher quand même).

    • Sylvain dit :

      Bonsoir Lena,

      « Un conseil , si tu sais que la fille avec qui tu t’amuses cela n’ira pas plus loin , être un homme c’est aussi savoir être réglo et mettre fin à la relation quand tu vois que la fille s’attache ou à des sentiments… »

      Etre réglo, c’est une chose. Et nous sommes d’accord. D’ailleurs, il me semble lire que Sélim précise plusieurs fois que le mieux est de le dire dés le début.

      Mais à partir du moment ou on est réglo, c’est a dire que l’on dit clairement qu’il n’y aura pas de couple et que la fille s’attache tout de même, est ce que tu considères qu’être réglo, c’est mettre un terme à la relation?

    • Kamiel dit :

      Pour ma part, ce qui m’a surtout interpellé dans ton commentaire, c’est la fameuse phrase qui dit que la demoiselle accepte la relation de sexfriend parce « qu’elle s’imagine que ça va aller plus loin ».

      C’est toi qui as dit que les femmes n’étaient pas du genre à dissocier sexe et sentiments. Et derrière, on dirait que tu nous reproches de ne pas être des devins et de ne pas anticiper qu’il y aura des conséquences amoureuses. C’est ça qui me fait réagir. En dehors des mecs qui font croire qu’il y aura une relation de couple, si les deux se sont mis d’accord dès le début et que malgré tout il y a l’un des deux qui développe des sentiments, c’est à la personne qui devient amoureuse de prendre la décision et d’assumer ses responsabilités.

      Si tu n’es pas du genre à coucher sans sentiments, n’accepte pas de relation sexfriend, c’est aussi simple que ça. On nous demande d’être des hommes en assumant ce qu’on veut vraiment. Mais les femmes doivent aussi être actives et rester cohérentes entre ce qu’elles veulent et ce qu’elles font.

      Justement, dans ces mêmes magasines féminins, on aime bien dépeindre ces femmes (je dirais même filles dans ce cas là) comme des victimes du charme de leur partenaires. Mais je les trouve ridicules à rester à la botte de ces mêmes mecs en espérant qu’un jour ils les regardent pendant l’amour et qu’ils se disent « tiens, elle a l’air amoureuse, et si je me mettais avec ? ». C’est pas différent du nice guy à mon avis.

      Bref, et cette généralisation du comportement masculin m’énerve. :)

    • Laurie dit :

      Si c’était pour moi, c’est exactement ce que je dis en fait. Et je suis d’accord avec toi. Tant que tout est bien clair dès le début, chacun est responsable de son évolution au sein de la relation et doit assumer sa décision.
      Et on ne généralise pas le comportement masculin, mais le manque d’honnêteté. C’est le cas des filles aussi, certaines « profitent » de mecs qui sont trop in love…pour au final leur dire « non, mais y a jamais rien eu »… Des cons y en a partout hein.

    • Une_fille_anonyme dit :

      En tant que féministe, je vous avoue que beaucoup de filles peuvent parfois ressentir du désir sexuel pour des mecs dont elles ne sont pas amoureuses. Ça vaut pour moi, et pour la plupart de mes copines… Toutes les filles ne sont pas comme toi, Léna. Alors soyez honnêtes les gars, vous trouverez bien une fille qui a les mêmes intentions que vous. Lâchez celles qui tombent amoureuses alors que vous ne voulez que du cul, c’est pas grave, des filles il y en a d’autres. Faites l’effort de les trouver ;)

    • LeBron dit :

      Pour une_fille_anonyme c’est pas tout de trouver puisque pour toutes il y a une probabilité pour qu’elle s’attache alors qu’elle recherchait que du sexe au départ et ça vaut aussi pour nous on peut finir par s’attacher et ce même si on pose les limites des le départ (a ce moment la si on convient au début qu’on veut que du sexe et qu’on s’attache a elle on a le même problème). Donc au final que dire en ce qui concerne ce qu’on cherche ? Rien du tout ? Se dire qu’on verra bien ce qu’il en est ? Dilemne

    • Laurie dit :

      La question n’est pas là. Pour résumer, c’est pas bien de raconter des bobards à une nana pour qu’elle pense aller vers une relation alors que tu en réalité tu ne le veux pas, comme il est dit effectivement dans l’article.

      La façon la plus saine et constructive de former un plan cul, c’est que les deux (ou 3, 6,12) partenaires soient ok pour que ce soit un plan cul, et rien d’autre. Il existe des filles qui sont d’accord avec ce principe là. Des filles qui aiment les plans cul, y en a. Pas mal. Moi, ça me correspond bien, dans les moments de ma vie où je n’ai pas envie d’avoir un mec.

      Ensuite, si elle développe des sentiments pour toi, et pas toi : elle était au courant au début, donc si ses sentiments ont évolués, c’est à elle de les gérer. Soit elle peut continuer avec toi, soit ça l’a fait souffrir, et il faut arrêter là.
      Si tu développe des sentiments pour elle, et pas elle : c’était aussi clair dès le départ pour toi, donc à toi de faire ton choix. Tu n’as rien à lui reprocher, à part d’être géniale peut-être ;)
      Si les deux développent des sentiments l’un envers l’autre… bah c’est cool ^^

    • Une_fille_anonyme dit :

      LeBron, je vois ce que tu veux dire, ça m’est déjà arrivé aussi de m’attacher à un gars avec qui j’avais convenu seulement du sexe au début… Ouais, c’est problématique, carrément même. Ça m’est déjà arrivé aussi que le gars s’attache, et pas moi. Mais je maintiens qu’il faut afficher clairement ses intentions dès la première nuit, si l’on est persuadé en début de relation de ne vouloir que du sexe, pour minimiser tout risque de relation à sens unique. Après, si on s’attache « malencontreusement » par la suite, il faut essayer de proposer des rdv la journée, en ville, pour une sortie au ciné par exemple, sans sexe, voir comment l’autre réagit, s’il (ou elle) est d’accord ou non. Reprendre un processus de séduction. Voir si on a nos chances de sortir avec, ou si l’autre ne veut vraiment pas se caser pour l’instant / ou avec nous. Parfois c’est cuit, et c’est dommage, mais c’est le moment d’être courageux et de savoir dire next même si ça fait mal. Idem, si l’autre s’attache et que ce n’est pas réciproque, il faut savoir lui dire clairement et nexter aussi. Mieux vaut, à mon sens, savoir ce qu’on cherche avant même d’avoir trouvé quelqu’un : plan cul, ou LTR. Et si l’on est ouvert aux deux, il faut voir ce que l’autre veut, et se décider au bout de trois rdv maximum. Par expérience, c’est ce qui cause le moins de dégâts…

      Je te renvoie sur un vieil article d’Anashka qui m’avait fait réfléchir, et sur lequel j’étais en majeure partie tombée d’accord : http://www.seduireunhomme.fr/2012/09/comment-gerer-la-relation-avec-son-sexfriend/

    • LeBron dit :

      Bah dans mon cas je suis ouvert aux 2 mais pour ce qui est de se décider avant la rencontre de ce qu’on veut je ne peux pas vraiment dire vu que c’est surtout comment se passe la rencontre au début qui va me faire choisir. Soit je la trouve vraiment intéressante et attirante auquel cas je pourrais envisager de me mettre en couple et construire une relation sérieuse, soit elle m’attire et m’intéresse mais pas assez que dans le 1er cas auquel cas j’envisagerais plus un plan cul ou coup d’un soir. Sachant que dans le 1er cas faut peut être un peu plus qu’un seul rendez vous pour me décider vu que ça suffit pas pour la connaitre assez alors que le 2eme cas il suffit qu’elle m’attire et qu’elle soit un minimum intéressante et équilibrée pour que j’envisage de coucher avec.

    • Oisylv dit :

      Lena : et l’inverse ?? oui ça existe !

      Je suis sorti avec une fille qui me plaisait énormement pendant 1 mois. Elle donnait beaucoup et m’a quitté en me disant qu’elle était désolé d’avoir profité de moi. Elle voulait juste du sexe et un peu d’affection.

      Ton discours est assez sexiste. Beaucoup de femmes cherchent des relations Sex-Friend. J’en ai d’ailleurs rencontré 2 lors de 2 rencard (tinder) hier soit et avant hier soir. Les 2 m’ont annoncé de but en blanc qu’elles ne voulaient rien de sérieux et cherchaient des relations « non exclusives »… Ce qui contredit complètement ce que tu dis.

  • Le Marginal Magnifique dit :

    Pour être honnête, je reproche à cet article d’être basé sur l’art du remplissage, puisque l’idée principale tient en deux lignes : Il faut être clair, dire la vérité et éviter un rapprochement trop conséquent.

    Enfin, vous arguerez toujours qu’il y a le fun et le plaisir de la lecture (et de l’écriture) de l’article, que vous ne visez pas juste l’efficacité… Question de goût , j’avoue que moi j’aime la concision lorsque je lis du développement personnel !

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Ce n’est pas tous les jours que l’on vous dévoile les dessous de la création d’un article! C’est un petit peu « dans les coulisses d’ADS. » :)

  • Theonlyone dit :

    Bon article, bien résumé.
    Comme quoi il faut poser les bases dès le début.

    Ce qui n’a pas été mon cas.

    Et qu’est-ce que vous diriez de l’inverse ? De faire sa sexfriend sa copine, alors que dans ce cas c’est elle qui cherche juste du sexe ? (Oui, je me suis un peu trop attaché à elle..)

    Dans ma situation, elle a repris contact avec son ex qui est à des centaines de km.
    Je jouerais bien la carte du FO, mais si dans son cas elle ne s’attache pas c’est compliqué.

    Des idées ?

    • Sylvain dit :

      Hello Theonlyone

      Oui cela arrive aussi parfois dans l’autre sens. Pour qu’une relation fonctionne, il faut que les 2 partenaires avancent à la même vitesse! Donc inutile d’essayer de la convaincre par la logique. Travaille sur l’aspect émotionnel. Fais lui passer de bons moments et apporte lui un maximum d’émotions positives. Tu peux aussi activer la carte de la jalousie. Montre lui subtilement que tu es entouré de femmes et que tu as d’autres options. N’oublie pas que tu dois lui faire sentir que tu es le prix :) Apres, dose ta disponibilité. Tu n’es pas obligé de répondre a toutes ses sollicitations. ca depend un peu de la frequence à laquelle vous vous voyez. A toi de t’adapter en fonction de ses réactions ;) Tiens moi au courant! Bonne chance!

    • Theonlyone dit :

      Salut Sylvain,

      Le truc c’est qu’au niveau émotions positives on pouvait difficilement faire mieux, on avait un super feeling et on s’éclatait au pieu.

      Le truc c’est que ça faisait 1 semaine qu’elle était distante et quand je lui ai proposé qu’on se voit, elle m’a annoncé qu’elle avait repris contact avec son ex – mais que c’était « pas du tout prévu » – et que c’était compliqué.
      Elle a fini avec un « prends soin de toi, bisous », ce à quoi je n’ai pas répondu.

      Je pense la recroiser le 19, on a un exam ensemble mais je sais pas trop quelle carte jouer à ce moment là.

    • Lenal'airderien dit :

      « Theonlyone »

      A mon avis , si tu veux que la relation avec elle évolue …Tu fais des activités en dehors de la chambre..

      .Si votre principale activité était le lit, c’est le principe de ce type d’histoire …

      Elle ne te verras pas en potentielle petit ami et pour sortir de la case « plan cul » c’est très difficile , la personne s’est conditionné pour ce type de relation homme ou femme.

  • Strayed dit :

    Il peut la séquestrer chez lui et la droguer régulièrement pour la maintenir dans un état de semi-conscience, comme ça il évite le sujet qui fâche et peut baiser.
    Plus sérieusement, un plan cul c’est comme de l’intérim : si t’es bon et que t’es souvent dispo on te rappelle, sinon tu passe aux oubliettes. Le mieux est de bien expliquer à la demoiselle que ça n’ira jamais plus loin, sans essayer d’enrober ça avec un « mais peut-être un jour l’attirance fera que… blabla … couple… durable… sérieux… » .

    Tout doit être clair : vous partagez un moment agréable, mais vous devez savoir quand vous arrêter. Vous êtes potes, au mieux, vous vous racontez un peu votre vie avant / après / pendant et rien de plus. Elle n’aura que ce que tu lui donne, et tu ne lui donnera jamais autre chose que de la détente et du fun. N’oublie pas de te fixer des limites à ne pas dépasser (ne pas accepter de manger au resto avec elle, etc..) afin de ne pas te sentir engagé. Sois franc, montre lui que tu préfère rester honnête que de te travestir pour baiser un peu.

    En gros, explique lui que tu veux lui faire passer les meilleurs moments de sa vie, mais que tout peut s’arrêter chaque jour et qu’à part accepter stoïquement et apprécier, bah elle peut pas faire grand chose. Et idem de son côté bien sur :)

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Effectivement de oute façon, ca revient toujours un peu à marcher sur un fil en feu. il faut susciter assez d’interet pour qu’elle ne se barre pas mais garder suffisamment de distance pour ne pas qu’elle s’attache. C’est pour ca que ca n’est jamais vraiment durable. A moins que l’un des 2 n’accepter d’endurer un martyr.

      C’est sur que c’est important de se fixer une ligne de conduite dés le début. mais ce n’est pas évident de s’y tenir. Il est si facile de céder à la tentation.

      C’est important de fixer les limites dés le départ. mais ce n’est pas forcement évident de s’y tenir. C’est si facile de succomber!

  • Jules dit :

    « Notre lecteur David nous envoyé un mail privé »…

    « Comment répondre à Jérôme  »

    Aïe ! A part ça le reste est clean. Sympa les retours de discussion au sein de la team ^^

  • R. Daneel dit :

    Vu que dans cette situation, la demande de la fille est trop importante par rapport à l’offre que David propose. Ou du moins, il a proposé une offre qu’il ne peut pas ou plus honorer. Plutôt que d’augmenter l’offre (à savoir sortir avec ladite fille) il serait intéressant de réguler la demande. La manière que vous avez évoquée est cash, c’est un crack (boursier) qui va débouler sur une crise.
    Mon idée serait de réduire la demande en convainquant tout simplement la fille de trouver un autre plan cul qu’on appellera Xavier. elle passera donc moins de temps avec David, sans pour autant le quitter, et la nouveauté aidant, cherchera plutôt se caser avec David, l’ocytocine aidant… S’il est lecteur d’art de séduire depuis quelque temps, il s’est sûrement trouvé un wingman de niveau sexuel à peu près équivalent qui la comblerait tout autant, et tout le monde gagnerait au change…

    J’espère que ceci permettra de trouver de nouvelles pistes, et je remercie toute la team pour vos conseils éclairés.

    • Sylvain dit :

      Interessant cette approche économique! Mais apres si le mec veut la garder en sexfriend, ca reste un risque de l’envoyer dans les griffes d’un autre. ;) donc à mesurer selon les objectifs! Mais moi j’aime bien « la régulation de la demande »!!

    • R. Daneel dit :

      Je vais voir si on ne pourrait pas atténuer cet effet négatif de la régulation…

    • Laurie dit :

      « réduire la demande en convainquant tout simplement la fille de trouver un autre plan cul »
      « un wingman de niveau sexuel à peu près équivalent qui la comblerait tout autant »
      « si le mec veut la garder en sexfriend »

      J’ai bien compris le second degrés économique, donc mon commentaire ne porte pas sur ça. J’ai juste une question : à quel moment la fille entre en compte dans votre vision des choses? Parce que je ne vois que : le mec veut ci, le mec veut ça, il la passe à son pote, son pote la décharge un peu et la lui rend plus détendue… Oo
      A moins que je n’ai mal compris ou omis qqchose évidemment…^^

    • Lenal'airderien dit :

      Laurie,

      Tout à fait d’accord avec toi… Ils pensent qu’à leur petite personne et son même prêt à se refiler le « bébé  » comme une vulgaire marchandise. Savez -vous qu’une personne même pour du « cul » se respecte……SIDERANT!!!

    • Laurie dit :

      Lol! Lena, c’est pas bien méchant de leur part. Je suis certaine qu’ils ne le voient pas comme ça. Je pense que c’est des termes techniques, un peu froids pour nous, parce qu’ils parlent « stratégie » un peu. Mais, c’est pas dit méchamment.
      Un peu de tact, Messieurs, vous allez frôler l’incident diplomatique! Mdr

    • Madhuri dit :

      N’empêche qu’il ne suffit pas forcément qu’il ait un pote de « niveau sexuel équivalent » (expression problématique : c’est pas qu’une question de compétence, y a aussi une part de compatibilité entre 2 personnes données) sous la main pour régler le problème. C’est pas dit que le mec plaise à la fille, et si en plus elle a des sentiments pour David, elle ne va probablement pas vouloir coucher avec un pote à lui (surtout si elle a un vague espoir de le convaincre de sortir avec elle).

  • Marion dit :

    Histoire de remette l’église au milieu du village, et d’enfoncer des portes ouvertes: Heureusement que nous aussi les filles,parfois on veut juste du cul ! Après une rupture, ou en attendant de trouver un mec pour une relation construite… Il faut bien s’entretenir.
    Personnellement, je choisi mes plans cul avec un détail qui fait que je ne vais pas m’attacher. Celui du moment, il a 7 ans de moins que moi, donc en aucun cas envie de m’engager avec lui. Par contre au lit c’est super bonnard. Que demande le peuple ?

    • Sylvain dit :

      C’est toujours la meme chose finalement : la même recherche au meme moment! Cela fonctionne quand les 2 partenaires avancent à la même vitesse! :)

  • R. Daneel dit :

    Eh bien, si on prend le point de vue des dames, on a (appelons la Virginie) Virginie qui est en train de tomber amoureuse de son plan cul. Et, j’ai l’impression que les closes du contrat n’ont soit pas été bien définie, sois pas bien respectée (mais bon, on ne maîtrise pas ses sentiments). L’idéal serait d’éviter de blesser Virginie. L’une des méthodes serait de l’aiguiller vers quelqu’un d’autre, selon les cartes qu’à en main Damien, il peut, sois la laisser tomber (ce qu’il ne souhaite pas), soi l’aider à trouver quelqu’un d’autre. Ensuite, si l’alchimie marche avec cette personne, (ce qui ne se fait pas en un instant), elle rompra petit à petit contact avec Damien, ce qui est bien fait pour lui si c’est un pervers narcissique manipulateur et sinon, le progressif de cette rupture permettra à Damien de se retrouver (on l’espère si ses intentions ne sont pas nocives) une autre partenaire sans « choc thermique trop brutal ». J’espère que ces propos atténueront mon raisonnement froid évoqué précédemment, ces « stratégies » étant à mes yeux des « moyens » de faciliter les relations entre personnes (la diplomatie) et en aucun cas des « magouilles » pour nuire à autrui, l’idéal étant, que tout finisse bien ^^

    • Laurie dit :

      En fait, je comprends tout à fait ton raisonnement, c’est simplement que je ne comprends pas pourquoi, à aucun moment, vous ne pensez à lui expliquer la situation et à la laisser faire son propre choix. C’est quand même elle que ça concerne. Vous ne faîtes pas confiance aux nanas pour prendre ce genre de décision?
      Pourquoi l’évidence pour vous (je dis l’évidence parce que la question ne se pose même pas), c’est que c’est à vous de prendre la décision pour elle? Pourquoi ce serait à vous de la guider, de choisir pour elle.

      Si vous couchez avec elle, a priori (espérons), c’est que c’est une grande fille, donc capable de savoir ce qui est bon ou mauvais pour elle. Encore une fois, vous infantilisez la fille en décidant pour elle. A aucun moment dans vos réflexions (diplomatiques ou pas, mais j’apprécie l’effort), la fille n’est actrice de la relation. Dommage.

      Pourquoi ne pas lui dire tout simplement « écoute je sens que tu t’attaches à moi, moi j’adore ce qu’on partage mais je n’en veux pas plus, et ça ne changera jamais. Ca n’évoluera pas de mon côté, jamais. »
      Dans un premier temps, elle va te répondre : non mais tkt ça me va, elle va coucher avec toi une dernière fois, et va se barrer. Fin.

    • AL dit :

      Laurie,

      Je suis globalement d’accord avec toi (ainsi et surtout avec ta réponse à Lena), mais je tempèrerai un point :

      « c’est une grande fille, donc capable de savoir ce qui est bon ou mauvais pour elle »

      Je ne suis pas convaincu. Mais pas seulement pour les femmes, pour les hommes aussi. Et ma discussion hier avec une nouvelle psy (trèèèèès jolie malgré ses trois enfants au compteur Oo) allait dans ce sens. Ce n’est pas parce qu’on sait ce qu’on fait, qu’on le fait spontanément et avec envie, que ce sera forcément bon pour nous. (ce qui ne prouve pas plus qu’une tierce personne sait mieux que toi ce qui est bon pour toi – là, il y a ensuite une part d’égo qui rentre en ligne de compte)

      Ce qu’il faut garder à l’esprit, je crois, c’est qu’on a tous des vécus différents. Et heureusement ou malheureusement, on trouvera toujours des personnes qui nous correspondent. Lena semble vraiment choquée par la proposition de R. Daneel, mais je suis convaincu que ce garçon trouvera des nanas qui joueront le jeu et qui trouveront ça très sympa de sa part. Ces deux derniers jours, j’ai discuté de « la journée (internationale des droits) de la femme », avec trois femmes différents (âges, milieux, professions), eh bien toutes les trois avaient un avis totalement différent sur la question. Vraiment.

    • Laurie dit :

      Al, oui c’est vrai qu’on ne peut jamais être sûr soi-même de ce que l’on fait. Mais quand un mec te dit qu’il veux un plan cul et rien d’autre, que tu acceptes et que finalement tu te rends compte que tu en veux plus, c’est à toi à prendre tes responsabilités et à faire le bon choix pour tout le monde. Ce n’est pas au mec de savoir et de faire ce qui est bon pour elle. Elle est responsable de ses sentiments et de la relation qu’elle entretient (dans l’hypothèse que le mec est resté honnête du début à la fin bien évidemment). On ça marche aussi si on change le sexe des protagonistes, bien sûr.

  • Lenal'airderien dit :

    R daanel,

    Et en plus le mec il réitère…Dis moi que tu blagues là.

    JE T’EXPLIQUE :

    Tu n’as pas a refilé la fille à qui que ce soit, tu penses sérieusement que tu lui rends service en faisant cela , c’est fou d’être aussi stupide …Le jour ou elle se rendra compte qu’elle a été mise de main en main par un « tocard » , tout se sait un jour ou l’autre quoi qu’on en dis…

    Qui te dis que tu lui rends service , et si c’était l’effet inverse qui se produit …? Tu y penses

    Tu imagines les dégâts que cela va occasionner si elle a pas une très bonne estime d’elle même le jour ou elle apprend cela, juste bonne à être prise de main en main parce que personne ne veut d’elle ou à être baiser , c’est l’image que tu lui renvoies …..

    Tu rompt point barre elle pleurera , mais bon c’est pas grave … et tu l’as laisse se débrouiller pour en trouver un autre toute seule …

    • Laurie dit :

      « Tu imagines les dégâts que cela va occasionner si elle a pas une très bonne estime d’elle même le jour ou elle apprend cela »
      Bin la fille a quand même accepté cette relation comme ça à la base. Après, ça arrive tout le temps que des sentiments amoureux ne soient pas réciproques. C’est la vie. Le mec en est pas responsable, elle non plus. Que ce soit en plan cul ou non.

      « juste bonne à être prise de main en main parce que personne ne veut d’elle ou à être baiser »
      Encore une fois, c’est à elle de décider si elle veut aller avec son pote. Il n’est pas question de tournante non plus, il n’y a pas de contrainte, mais c’est vrai que c’est pas forcément valorisant pour elle. A elle de refuser.

      « Tu rompt point barre elle pleurera, mais bon c’est pas grave… et tu l’as laisse se débrouiller pour en trouver un autre toute seule »
      Oui voilà, il s’agit quand même de sa vie sexuelle et sentimentale, c’est à elle de l’organiser, et non pas à un chaperon de lui présenter des prétendants ^^ C’est plus d’époque ;)

    • Lenal'airderien dit :

      Laurie,

      Qui te dis que la fille sait qu’elle n’est qu’un plan cul et qu’il n’y a aucune confusion possilble…?

      Certains ont des « plans culs  » font tout comme un couple , mais n’en sont pas un , comme la pub du Canada dry ….Je connais très peu d’hommes qui sont franc du collier pour ce type de relation (ils savent pertinnement qu’ils se feront jeter …En général , ils ne le disent pas ouvertement qu’ils cherchent juste à prendre du bon temps …

      J’en ai pas rencontré à ce jour ils brodent dans des phrases types bla bla , c’est à la fille de décrypter et de comprendre que cela n’ira pas plus loin…

      Dans le cas de figure ou les bases du « plan cul  » ont été établis au début et si la fille pense pouvoir vivre une love story , c’est quelle se fait des films , c’est son problème …Il faut être capable de vivre ce genre de relation et partir quand il le faut la tête haute…

      .La rivière est remplie de poisson comme on dit …Pas qu’un seul homme sur terre.

    • Laurie dit :

      Bin c’est ce que je te dis en fait. Si les règles du jeu sont mises sur la table dès le départ et que tous les partenaires sont ok avec ça, alors la personne qui voudrait jouer à un autre jeu devra soit changer de partenaire, soit convaincre tous les participants.
      Et c’est vrai que certains mecs mentent, brodent, ou ne répondent même carrément pas à tes questions, mais j’en ai connu beaucoup qui été cash pistache. Ensuite, j’ai choisi de rester en prenant des risques ou de partir. Y en a même un qui m’a dit, mot pour mot « Je t’aimerai jamais Laurie. Vraiment jamais jamais. Et si je devais me mettre en couple… Non franchement jamais. » (zéro tact le con, haha)

    • AL dit :

      « « Je t’aimerai jamais Laurie. Vraiment jamais jamais. Et si je devais me mettre en couple… Non franchement jamais. » (zéro tact le con, haha) »

      Arrivé à ce niveau-là, j’ai envie de dire : pourquoi il a couché avec toi, alors ? Non seulement le mec ne te respecte pas, mais il ne se respecte pas non plus puisqu’il couche avec des meufs pour qui il n’éprouve rien. C’est aussi con que triste, comme démarche.

    • Madhuri dit :

      Ca m’est déjà arrivé, de côtoyer un mec avec qui, physiquement, y avait un truc (je parle pas juste de se trouver mutuellement beaux, je parle d’une envie de se sauter dessus), mais dont je savais que je ne pourrais pas tomber amoureuse, parce qu’au niveau de nos tournures d’esprit, de nos caractères et de nos valeurs, je voyais bien qu’on n’était pas faits l’un pour l’autre. A partir de là, et si c’est réciproque, je vois pas pourquoi il ne faudrait pas coucher ensemble. Au moins, on est sûrs de pas vouloir davantage que du sexe…
      Après, on est pas obligé de le dire aussi cash que le mec dont parle Laurie !

    • AL dit :

      @Madhuri :

      Mmmh… Je sais pas. Disons qu’affirmer « je ne pourrais jamais t’aimer », c’est aussi bizarre et casse-gueule que d’avoir la certitude d’être encore ensemble dans 20 ans et donc d’être prêt à se lancer pour faire un enfant. ^^; On évolue tellement au cours d’une vie, soi-même, l’autre, notre environnement, nos goûts, nos envies, nos besoins, nos relations… J’estime en tout cas qu’à partir du moment où on couche avec quelqu’un, c’est qu’il y a un minimum d’attirance, donc un terreau de base pour faire naitre une relation. On peut tout à fait ne pas le vouloir, mais prétendre qu’aucun sentiment ne naîtra jamais… Et au final, l’attachement qu’il y a entre Laurie et lui est potentiellement plus fort et profond qu’entre de nombreux couples qui prétendent s’aimer…

    • Madhuri dit :

      Dans leur cas je sais pas, mais dans le mien avec le mec dont je parlais, la relation (qui n’était pas une relation de couple) n’a pas duré bien longtemps, un mois et demi environ. Certes, on peut sans doute pas affirmer qu’on n’aimera pas quelqu’un 20 ans plus tard, parce que c’est un horizon vraiment lointain, mais dans certains cas, on peut se rendre compte que, à moins d’un changement radical de l’autre ou de soi-même, y aura pas d’attachement fort. Rien que dans mes relations amicales, je sens bien que certaines sont de nature sentimentale (même si ce sont des sentiments platoniques) alors qu’avec d’autres gens, je m’entends bien mais y a pas d’attachement.

    • Lenal'airderien dit :

      Al,

      Rien de nouveau sous le soleil…

      Nous ne vivons pas dans le même monde homme et femme je crois …Si tu demandes du respect dans les « plans culs » , tu te mets le doigt dans l’oeil…

      Des mecs qui n’ont aucun respect pour leur « plan cul » tu en as à la pelle…Les hommes aiment bien avoir du sexe entre adultes consentants , mais prennent ses femmes pour des filles faciles limite des « putes »

      Je comprends que les femmes font galérer les mecs des fois j’ai envie de faire la « princesse » à la noix.

      Mon dernier en date , si je devais me mettre avec quelqu’un pour du sérieux , je ne ferai pas comme avec toi …

      Un autre nous avons « baisés » maintenant tu dégages.

      Tu en veux d’autres…?

      Ce sont les « connards » qui font les « connasses » à leur tour!!!

    • Laurie dit :

      Attention! Je n’ai jamais dit qu’il me manquait de respect, ni que c’était un connard. Bien au contraire!
      Pour la petite histoire, malgré cette injonction préventive, nous sommes restés « ensemble » plus d’un an. Aujourd’hui, c’est une des personnes les plus importantes de ma vie, et à coup sûr le premier que j’appelle quand j’y arrive pas toute seule et que j’ai besoin d’un coup de pouce.
      Le contexte est spécial, mais chacun est spécial à sa manière. Il savait qu’il ne voulait pas se mettre en couple, donc pas avec moi non plus. Il ne voulait pas que je souffre et donc m’avait donné le ton dès le début. D’ailleurs, il avait aussi ajouté « le jour où je sens que tu en souffres, on ne se verra plus ».
      C’est pour ça que je vous raconte ça avec tendresse, on en rigole aujourd’hui tous les deux sans problème. N’empêche que ça m’a fait pleurer sur le moment, mais que je me suis évité beaucoup de peine et de questionnement.
      A côté de ça, il voyait d’autres nanas en même temps que moi, quand je lui ai dit que ça ne me convenait pas, il a arrêtait, tout en me précisant que si moi je trouvais un mec qui me plaisait, il ne fallait pas que je me freine pour lui.

      En gros, tant que je restais ok avec les règles du jeu, que l’on établi tous les deux, c’était tout bénéf pour moi :)
      Je crois que, paradoxalement, c’est le mec qui m’a le mieux traité jusque là. Et encore aujourd’hui, si je l’appelle en pleine nuit, il saute de sa caisse en pyjama, et fonce pour venir me parler. Alors que nous ne couchons plus ensemble depuis… 3 ou 4 ans.

    • AL dit :

      Mouais… Bah dans ce cas-là, de ce que tu en dis, je vois plus un mec qui se ment à lui-même sur ses sentiments pour toi, et qu’il « t’aime » plus que ce qu’il prétend/croit/admet. S’il était incapable de t’aimer, il n’agirait pas comme tu le décris.

    • Laurie dit :

      Oui, je pense qu’il y a de ça. Il me l’a avoué à demi-mot après. Et en même temps, ça le regarde. En ce qui me concerne, j’ai tenu plus d’un an en sachant ça, quand mes sentiments ont évolués et que je ne pouvais pas faire semblant, bin on s’est éloigné doucement, naturellement. J’en ai souffert mais c’était mon choix, et il n’a jamais eu à prendre cette décision à ma place. Et je considère ça comme du respect.

    • AL dit :

      Ce que je trouve très intéressant dans ton exemple, c’est l’intelligence relationnelle dont vous faites preuve tous les deux et qui démontre que la structure du couple telle qu’on la conçoit traditionnellement est foireuse (soit tu restes ensemble, soit tu coupe totalement les ponts). Or, il existe des modèles intermédiaires, plus souples, moins délimités dans leurs contours qui peuvent permettre de donner une couleur originale à la relation sans pour autant trancher totalement d’un côté ou de l’autre.

    • Laurie dit :

      Oui, c’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles j’ai eu des sentiments pour lui. Je l’appelle « l’extra-terrestre », parce qu’il a eu la capacité de créer son propre modèle, dans la mesure où les modèles proposés habituellement ne lui correspondaient pas. Faut dire qu’il est plus âgé, il se connait très bien, il est solitaire (et très têtu). Donc il a créé son modèle de relation, un peu chaud à comprendre et à accepter la plupart du temps, puisqu’il a tendance à l’imposer, et ne veut pas s’en éloigner. Donc pas beaucoup de marche de manoeuvre au niveau des compromis (mais on y arrive un peu avec de la patience et un soupçon de manipulation haha).
      Bref, en tout cas, cette relation m’a beaucoup apporté, et m’apporte toujours. Et du coup, j’ai aussi créé mon propre mode de fonctionnement relationnel. Alors, évidemment, ça bloque plus souvent avec les mecs parce qu’ils ne s’attendent pas à ça, mais quand ça marche, ça n’a rien à voir…

    • AL dit :

      On est lundi, voilà Laurie ! :))

      « il se connait très bien, il est solitaire (et très têtu). Donc il a créé son modèle de relation »

      Ce qui résume donc à peu près les concepts du site et l’ensemble des échanges de ces derniers mois : leadership, lifestyle, cohérence et principes internes… et ça marche, puisqu’il attire quand même des femmes (au moins toi, et intensément, donc…).

      « puisqu’il a tendance à l’imposer, et ne veut pas s’en éloigner »

      Je suis plus partagé sur ce passage. Je le trouve un peu bête de manquer de flexibilité. C’est tout à son honneur, d’un côté, mais la vie ne permet pas toujours de faire exactement ce qu’on veut, quand on veut, comme on veut. (Quand on est jeune, en bonne santé et dans un pays en paix, on peut se le permettre…) Quant à la question d’imposer son choix de vie, c’est légitime. (et ça t’as pas empêché de lui courir après ^^) C’est SA vie. (Il est le Prix, comme dirait Sylvain ;) ) C’est aux autres de s’y adapter pour y entrer et non le contraire.

      « Donc pas beaucoup de marche de manoeuvre au niveau des compromis (mais on y arrive un peu avec de la patience et un soupçon de manipulation haha). »

      Ah ! Voici donc le vrai visage de Dark Laurie ^^ Pourquoi vouloir le faire changer ? Pourquoi vouloir le « manipuler » pour arriver à des compromis ? Tu ne crois pas que tu as obtenu / obtiendrais / obtiens / pourrais obtenir plus de lui en t’adaptant à lui plutôt qu’en essayant de le faire bouger ? (en tout cas, lui a réussi à te faire changer… en restant lui-même… c’est une belle leçon que je note dans un coin)

    • Laurie dit :

      « Je le trouve un peu bête de manquer de flexibilité. C’est tout à son honneur, d’un côté, mais la vie ne permet pas toujours de faire exactement ce qu’on veut, quand on veut, comme on veut. »
      Oui, d’un côté, ça le handicape, il en est conscient et il assume les conséquences de son choix. Je lui ai dit que c’était dommage, parce qu’il passait à côté de jolies choses (moi par exemple, haha). Je pense qu’il n’est pas prêt pour la flexibilité pour le moment. Son moment viendra, j’en doute pas.

      « C’est SA vie. […] C’est aux autres de s’y adapter pour y entrer et non le contraire. » Oui et non, parce que justement, on en parlait il y a quelques semaines, s’engager dans une relation, ça demande de faire « fusionner » deux vies et deux rythmes différents. Ca demande donc souvent des compromis. Et ce ne serait pas juste qu’une seule personne doive s’adapter à l’autre. Une relation se fait à deux.
      Si tout le monde se dit que c’est l’autre qui doit s’adapter, personne ne s’adaptera, et la race humaine sera éradiquée de la terre en quelques générations ^^ (j’exagère un peu, certes)

      « Pourquoi vouloir le faire changer ? Pourquoi vouloir le « manipuler » pour arriver à des compromis ? »
      Quand je parle de manipulation, c’est de la manipulation gentille. Je ne l’ai jamais forcé à quoi que ce soit (pas possible de toute manière). C’est comme quand un enfant a peur de l’eau, si tu lui dis « ok, alors reste bien loin de la piscine et ferme la porte », il ne vaincra jamais sa peur. En fait, j’essayai de lui redonner confiance de façon détournée. Je crois que j’y suis arrivée un peu, et jusque là, je suis la seule apparemment. Il me fait toujours énormément confiance, donc pas de soucis là dessus.
      Je n’ai jamais voulu le changer, simplement l’apaiser et le libérer de certaines angoisses. La nuance est là.

      « Tu ne crois pas que tu as obtenu […] plus de lui en t’adaptant à lui plutôt qu’en essayant de le faire bouger ? »
      Je ne le vois pas comme ça. Y a pas de calcul de résultat à faire. On s’est beaucoup apporté, on s’apporte même plus maintenant. Quand tu construis une relation avec qqun, que ce soit une amitié, un plan-cul, un couple lambda ou une relation « indéfinie » (comme c’était le cas), les protagonistes doivent de toute manière s’adapter l’un à l’autre. Il y a des façons plus ou moins explicites de le faire, et selon la personne, un degré différent.
      Son mode de fonctionnement était très explicite, très cadré. Moi non. Qu’on se voit tous les week-end ou une fois par mois, je m’en tape perso. Si ça le rassure, alors c’est ok. Par contre, il s’est aussi adapté à moi quand je lui ai dit que s’il voulait voir plusieurs nanas, alors je n’en ferai pas partie. Il a fait son choix, je ne lui ai rien imposé, et il a arrêté de voir d’autres filles.
      Il y a des composantes d’une relation qui sont flexibles, d’autres non. A chacun de savoir sur quoi il peut négocier ou non.

      « En tout cas, lui a réussi à te faire changer… en restant lui-même. »
      Oui, et heureusement qu’il était lui-même, je ne l’aurai pas aimé sinon. Je l’ai été aussi, et ça lui a fait du bien. Si c’était le contraire, je pense qu’il ne prendrai pas autant de plaisir à me voir aujourd’hui. Mais on peux rester soi-même et rester souple. Ce n’est pas parce que tu fais des compromis pour faire plaisir à qqun et pour que ta relation fonctionne que tu te trahis. C’est ce que j’ai eu du mal à lui faire comprendre. Il me dira que j’avais raison dans pas longtemps, je le connais par coeur…hahaha!

    • AL dit :

      Laurie,

      « s’engager dans une relation, ça demande de faire « fusionner » deux vies et deux rythmes différents. Ca demande donc souvent des compromis. »

      Pas forcément. C’est vrai dans le modèle actuel courant que la société nous impose. Est-ce pour autant la seule alternative ? La meilleure ?

      « Et ce ne serait pas juste qu’une seule personne doive s’adapter à l’autre. Une relation se fait à deux. »

      On est d’accord. Mais ce que je voulais dire, c’est qu’à partir du moment où il a exposé les règles de son jeu (sa vie), tu les acceptes ou tu les refuses, tu restes dans sa vie ou tu en sors, bref, c’est à toi de choisir en fonction de ce que tu veux. Et en t’adaptant à son choix de vie, tu lui donneras naturellement envie de s’adapter plus facilement aux tiens. C’est magique.

      « Quand je parle de manipulation, c’est de la manipulation gentille. »

      ça reste de la manipulation. Tu tente de contourner son libre arbitre. C’est la facilité, et ce n’est pas sain.

      « j’essayai de lui redonner confiance de façon détournée »

      Ce n’est pas ton rôle. (et je dis ça en sachant pertinemment que si j’étais sorti avec la fille que je convoitais il y a 3 ans et demi, je serai bêtement tombé dans ce piège)

      « Je n’ai jamais voulu le changer, simplement l’apaiser et le libérer de certaines angoisses. La nuance est là. »

      Sauf que si tu l’apaises, que tu soulages ses angoisses, il va évoluer, progresser, s’améliorer… et donc par extension, changer. Ce qui veut dire que votre relation risque de changer par la même occasion. Et tout le paradoxe est là : parfois, on est avec une personne parce qu’elle nous rassure, et du jour où on arrive à vaincre nos peurs, on se libère de cette personne parce qu’on n’a plus besoin d’elle, Toi, la question que tu as à te poser, c’est pourquoi tu as eu envie de te poser avec un mec dont ça ne faisait pas partie de ses projets ? Et pourquoi tu éprouves ce besoin de le rassurer ? (Par extension, est-ce que c’est lui qui te veux rassurer, ou toi ?)

      « je lui ai dit que s’il voulait voir plusieurs nanas, alors je n’en ferai pas partie »

      Ce qui s’appelle gentiment du chantage affectif. ^^; (son choix d’accepter en dit donc très long sur son attachement à toi et sur sa personnalité) Et puis on entre clairement ici dans un rapport de force. Je continue de penser que ce n’est pas « accepter l’autre » et que ce n’est pas sain. Ce qui est terrible, c’est qu’il aurait peut-être arrêté tout seul de voir d’autres filles si tu ne lui avais pas dit ça. (Mais on ne le saura jamais)

      Aaaah… La joie des rapports humains… :))

    • Laurie dit :

      « s’engager dans une relation, ça demande de faire « fusionner » deux vies et deux rythmes différents. Ca demande donc souvent des compromis. »
      Je te donne un exemple : Si je m’entiche d’un mec qui bosse dans la restauration, il sera dispo quand je serai au travail, et vice versa. Donc pour aménager du temps ensemble, il va falloir que je fasse l’effort de sortir tard en semaine, ou qu’il fasse l’effort de débloquer du temps pour moi. Sinon on ne se verra jamais… Compromis.
      C’est pas une question de meilleure solution ou non, c’est simplement logique.
      Autre exemple : mon ex était gravement allergique aux chats, donc pour ne pas qu’il meurt…^^ on allait plutôt chez lui, c’était pas près de chez moi donc pas pratique, on se voyait moins souvent que ce qu’on voulait. Et de son côté, il se gavait de médoc quand il venait rarement chez moi. Voili voilou :)

      « à partir du moment où il a exposé les règles de son jeu (sa vie), tu les acceptes ou tu les refuses, c’est à toi de choisir en fonction de ce que tu veux. »
      Pour mon cas, j’ai accepté les règles qui le rassurait, mais pour ce qui était du reste, ce qui ne me convenait pas, c’est lui qui a dû faire des compromis en retour. On s’est adapté l’un à l’autre. Je pense qu’une relation où l’un impose et l’autre se retrouve à devoir choisir tout ou rien, non seulement c’est débile, mais en plus c’est contre productif. Parce que quand tu aimes une personne, tu es tenté d’accepter n’importe quoi. Et puis, ça veut dire que la relation appartient qu’à une personne, son partenaire n’apporte aucune couleur au tableau.

      « Tu tente de contourner son libre arbitre. C’est la facilité, et ce n’est pas sain. »
      Pas d’accord. Si il n’avait pas voulu que ça se passe comme ça, ça ne se serait pas passé comme ça. C’est un grand garçon, et il s’est laissé porté parce que ça lui faisait du bien. C’était ni facile, ni malsain lol

       » J’essayai de lui redonner confiance de façon détournée » Ce n’est pas ton rôle. »
      Bien sûr que si. Quand tu aimes une personne qui est malheureuse, tu essaies de la rendre heureuse. Lui, il était terrifié par quelque chose, il en souffrait, avec le temps j’ai compris son problème, sans qu’il n’ait à me l’expliquer, et avec patience et délicatesse, je l’ai aidé à s’apaiser (un peu). Si la personne que tu aimes ne peut pas t’apaiser et t’aider à avancer quand ça ne va pas, je ne vois pas l’intérêt. C’est comme si tu me disais « un ami c’est pas là pour t’aider »…Oo

      « Sauf que si tu l’apaises, que tu soulages ses angoisses, il va évoluer, progresser, s’améliorer… et donc par extension, changer. Ce qui veut dire que votre relation risque de changer par la même occasion. »
      Oui, mais où est le problème? Je m’en fout qu’il change, qu’il ne m’aime plus, qu’il n’ait plus besoin de moi. Je veux qu’il soit heureux. S’il est heureux sans moi, alors au moins il est heureux…^^

      « parfois, on est avec une personne parce qu’elle nous rassure, et du jour où on arrive à vaincre nos peurs, on se libère de cette personne parce qu’on n’a plus besoin d’elle »
      Si j’ai pris le temps, l’énergie, de faire ça pour lui, c’est parce que je savais pourquoi je le faisais. Je n’ai jamais fait ça pour qu’il ait besoin de moi pour aller bien, ni pour qu’il m’aime. Je n’ai jamais douté de ses raisons d’être avec moi. Il n’a jamais eu BESOIN de moi. Il en a toujours eu ENVIE, et même aujourd’hui (même si c’est autrement).

      « pourquoi tu as eu envie de te poser avec un mec dont ça ne faisait pas partie de ses projets ? »
      Je n’ai pas eu envie de me poser avec lui… J’avais envie d’être avec lui, parce que je l’aimais. Le reste était incertain, et je m’en fichais royalement.

      « Et pourquoi tu éprouves ce besoin de le rassurer ? (Par extension, est-ce que c’est lui qui te veux rassurer, ou toi ?) »
      Je pense avoir répondu, mais je le répète. Je n’ai pas eu besoin, mais envie de le rassurer, simplement pour le voir plus heureux, parce que ça me faisait du bien. Je suis très égoïste :D

      « Ce qui s’appelle gentiment du chantage affectif. »
      Si tu le vois comme ça, c’est dommage. Ni lui ni moi ne l’avons perçu comme ça. Fais moi confiance, si ça avait été du chantage, il m’aurait foutu hors de son appart sans sommation! Mdr (heureusement, ça n’est jamais arrivé, mais c’est bien son style)

    • AL dit :

      Euh… Ce que je comprends pas, Lena, c’est comment tu fais pour ne pas les repérer de loin, ces mecs-là ? Comment ils arrivent encore à passer tes filtres pour se retrouver dans ta chambre à coucher et avoir ensuite la possibilité de te décevoir ?

  • Lenal'airderien dit :

    AL,

    Ce sont des situations qui me sont arrivées et que j’ai subi quand j’avais endossé le voile de la naîvété , que je pensais comme une gourdasse que dans les relations homme et femme il n’y avait pas de règles et qu’un « plan cul » pouvait déboucher sur une histoire et évoluée (l’erreur de débutante)./

    .Aujourd’hui c’est moi qui mène la danse et je ne subis plus…

  • don_bronx dit :

    Salut
    En lisant cet article je me suis rendu compte des difficultés de la séduction. Quand on séduit une fille qu’on veut, quelle idée devront t-on avoir dans la tête ? L’idée d’une fille qu’on devrait juste séduire pour b****r coût que coût ou essayer plutôt de passer une bonne soirée avec la fille avec peut être une fin heureuse après ? Devront t-on nous imposer des limites sur la séduction par rapport à la fille ? Pour ma part, la séduction étant définit comme un  »fun » Game, je ne me limite à rien. Quand je suis sur le field, j’essaye de mettre toutes les chances de mon côté pour avoir ce que je veux. C’est à dire que je ne fais pas le choix directement sur le champ pour savoir si c’est un coup d’un soir ou un sexfriend. Ce qui me pousse à utiliser mes pleins  »pouvoirs ».
    Je suis d’accord avec Sélim pour dire à la fille qu’on ne veut pas d’une relation. Mais, quand on a déjà joué les gentlemen durant toute la semaine, difficile de sortir un tel discours. Surtout quand on tombe sur une fille qui ne comprends pas que tu veux seulement coucher avec elle ou qu’elle ait cru à toutes les histoires qu’on lui a raconté. Personnellement, j’ai eu quelques difficultés sur ce point. Des filles que j’ai cru faire comprendre mes intentions dès le début mais qui se sont quand même attachées à toutes les petites choses que j’ai fait pendant que je les séduisais et qui sont devenues des gros problèmes après. Même si tu sais que tu as raison, mais quand tu vois comment sa naïveté lui a brisé le coeur, on a toujours mal quelque part.
    Donc, même en étant franc, des fois, les femmes s’y attachent.
    Devrait t-il y avoir des techniques pour se faire comprendre dès l’opener ?

  • Stanley dit :

    Que faut-il répondre à une fille avec qui j’ai couché pour la première fois hier « , Je ne suis pas prête pour un sexe Friend ni pour une relation, je ne sais ce que je veux, désolé ». à savoir que c’est la première fois que je la vois après l’avoir abordé, il y a quelques jours). Le lendemain, je lui envoie un SMS en lui disant que ça n’ira pas plus loin que le sexe elle et moi. Et voici ce qu’elle me répond. On a passé la nuit ensemble et j’aime la peau douce de son cul, la chaleur qui émane de son corps quand elle dort près de moi et qui me rechauffe (lol) et la façon dont elle me lèche les lèvres quand elle est sur moi, mais je ne la vois pas du tout être ma copine. Je la kif, mais je veux que du sexe..

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)