La Technique Pour Savoir Si Vous Êtes Sexuellement Compatible Avec Votre Target !

Publié dans Sexualité par Eros

compatibilité sexo La Technique Pour Savoir Si Vous Êtes Sexuellement Compatible Avec Votre Target !

Si je vous dis « compatibilité sexuelle », vous pensez alchimie, vous pensez correspondance parfaite et magie, mais sûrement pas entretien d’embauche sexuel.

Quoi de pire que d’apprécier mentalement une fille avec qui la sexualité s’avère catastrophique ? Malgré les regards aguicheurs, les éclats de rire ensemble et l’osmose qui régnait quand vous étiez habillé, le feu d’artifice sexuel n’a pas eu lieu au pieu, faute de compatibilité sexuelle. On vous dévoile une technique pour savoir si vous êtes sexuellement compatible avec votre target !

Tour de table auprès des filles à qui je présente le sujet de l’article du jour. « C’est quoi pour vous LE signe qui fait que vous allez être compatibles sexuellement avec votre prochain mec ou coup d’un soir ? »

« Sa manière de bouger, tu vois si c’est un félin ou un balourd. Tu vois la légèreté des pas, tu vois les mecs qui se cognent dans les portes, ça te donne de bons indices quant à sa gestion de l’espace. »

« J’aurais dit pareil, mais je regarde plutôt si c’est un bon danseur. J’aime bien qu’il soit au milieu, entre l’horrible coincé qui a un balai dans le cul et celui qui danse comme un… Mathieu Delormeau. »

« Arrêtez tout, vous savez très bien que le seul moyen de savoir s’il y a compatibilité sexuelle, c’est le premier baiser. En fonction de ce premier baiser, on peut savoir s’il y aura alchimie ou pas… »

On retrouve des témoignages similaires quand il s’agit de trouver le bonheur sexuel : une question de compatibilité des peaux.

Je n’étais pas vraiment choqué en écoutant les filles : elles ont toutes abordé cette question de la compatibilité sexuelle via des caractéristiques physiques, mais rien de mental, rien de comportemental.

Vous me direz, ce n’est pas pire que quand j’explique à mes futures femmes qu’elles feraient mieux d’être cancer ou poisson, il paraît que la compatibilité sexuelle est au plus haut niveau avec les scorpions. (Allez, à relire, l’article sur l’astrolove : sur le web, 99% des résultats quand vous recherchez « compatibilité sexuelle » renvoient vers des tests astro…)

 

Bann Prof2Sexe La Technique Pour Savoir Si Vous Êtes Sexuellement Compatible Avec Votre Target !

L’incompatibilité sexuelle, ça existe ?

Malheureusement oui. Et c’est un vrai calvaire pour qui l’a déjà vécue. Pas sur la même longueur d’ondes sensuelles, pas les mêmes envies sexuelles : un couple peut vite se détruire si l’un des deux est plus en demande que l’autre.

L’incompatibilité sexuelle peut aussi toucher les couples établis de longue durée, qui un jour font face à une baisse de désir de l’un ou de l’autre.

Mais le pire des cas, c’est à mon avis celui où l’homme et la femme ont envie de sexe, sont vraiment attirés l’un par l’autre, ont envie de ce moment de partage et d’intimité mais ne fonctionnent pas pareil, ne s’emboîtent pas correctement.

Par incompatibilité, on entend donc un décalage dans l’appétence, le désir ou les moyens d’accéder au plaisir qui rendent la relation sexuelle compliquée et frustrante.

Pour certaines personnes, tout va dépendre de la conception de la sexualité : une obligation sociale ? Un calvaire ? Un passage obligé ? Une récompense en fin de journée ? Un moyen de se détendre ? Un moyen de garder son mec / sa copine ?

Pas de solution miracle ni de coup de baguette magique : face à l’incompatibilité sexuelle, deux choix radicaux s’imposent.

  • Soit vous décidez d’en parler avec votre partenaire, seul un dialogue apaisé et constructif, dans l’intimité ou en ayant recours à un professionnel, permettra de libérer la parole, afin de trouver la bonne partition sexuelle à jouer ensemble.
  • Soit vous décidez de mettre un terme à cette relation non satisfaisante. Après tout, comme l’écrivait ELLE : « la pipe est le ciment du couple ».

Je dois vous avouer qu’en cette époque de grande abondance, nombreux sont ceux qui ne se sentent pas l’âme d’un sex teacher et se contenteront de tourner la page et de swipe right sur Tinder afin de trouver une meilleure compatibilité sexuelle ailleurs.

La compatibilité sexuelle dans le Kama sutra

Bien plus qu’une liste imagée de positions sexuelles, le Kâma Sûtra est un ouvrage très complet qui traite aussi de philosophie et des rapports amoureux. Il est considéré comme étant l’un des textes annexes des livres sacrés de l’hindouisme.

(NB : j’avais eu la chance d’acheter une version illustrée par Clara Morgane, un jour dans la rue. Ça faisait partie des épreuves de la journée d’un mec, qui se faisait bizuter par ses témoins de mariage… Mais bon, aborder des inconnus pour vendre des kama sutra, ça reste une bonne idée !)

Une des idées les plus intéressantes dans le kama sutra : il existe différentes compatibilités sexuelles en fonction des tailles des sexes des hommes et des femmes.

compatibilité sexuelle La Technique Pour Savoir Si Vous Êtes Sexuellement Compatible Avec Votre Target !Compatibilité sexuelle compliquée La Technique Pour Savoir Si Vous Êtes Sexuellement Compatible Avec Votre Target !

Le second schéma, inspiré par le kama sutra, montre les unions moins désirables, celles qu’on vous recommande d’éviter. Par exemple, si vous êtes de type « lapin », mieux vaut éviter de vous attaquer à une éléphante si vous ne voulez pas avoir l’impression de « flotter » à l’intérieur…

Pour la blague je suis allé passer le test de compatibilité sexuelle chez Cosmo : et bizarrement, ce n’était pas un test à faire à deux. Rien ne parlait du mec. Etrange… Le test de chez Glamour est bien plus sérieux et fiable ! (on déconne, mais ça vaut le coup d’œil)

Après une longue réflexion, j’ai retrouvé deux anecdotes qui m’ont rendu triste.

Une fille sublime, un dîner, un premier baiser brûlant contre un mur et des mains qui vérifient l’excitation de la fille très rapidement. Mais aucune alchimie entre les peaux lorsqu’on a couché ensemble au deuxième rdv. Dur.

La seconde, je vous l’offre. Une fille qui m’ajoute sur Facebook en me disant « t’es un pote de pote, yolo ». Quelques échanges rapides pour la convier chez moi, et elle me confie après le sexe « j’ai failli ne pas venir, j’ai eu peur qu’on ne soit pas compatibles sexuellement quand tu m’as dit que tu voulais que je te chevauche. J’ai eu peur de m’ennuyer sexuellement. J’ai besoin qu’un mec me domine, m’humilie, c’est bizarre pourtant je suis féministe, mais les garçons trop doux au lit, je ne peux pas… »

Alors que faire, quand ni la douceur de la peau, ni une cambrure affolante, ni un premier baiser ne peuvent être considérés comme des indicateurs fiables de compatibilité sexuelle ?

La compatibilité sexuelle, on en parle !

C’est probablement la meilleure piste lue récemment pour savoir ce que peuvent donner vos deux corps ensemble. Une idée de conversation qu’on a piquée à Ovidie, qui écrit des chroniques sur l’amour et la sexualité.

Récemment, elle a partagé cette technique qui nous paraît être une des plus adaptées pour savoir s’il y aura compatibilité sexuelle.

Cette technique, c’est celle du menu sexuel, de la « carte sexuelle ». En gros, ça consiste à discuter en amont, avant le sexe, de tout ce que vous voulez faire avec votre partenaire.

De partager avec elle tout ce que vous aimez, tout ce qui vous fait envie. Forcément, si tout ce qui vous branche c’est le missionnaire et qu’elle raffole de tout, ça risque de ne pas être l’extase sexuelle entre vous.

Et la compatibilité psychologique alors ?

C’est probablement un des points les plus importants des couples qui veulent avancer, qui sont prêts à faire des efforts et qui veulent surmonter leurs difficultés : ils ont envie d’apprendre ensemble, ils ont envie d’aller l’un vers l’autre, ils n’ont pas peur de discuter.

Chez certains, la compatibilité sexuelle ne peut survenir sans une certaine complicité mentale. Car cette complicité est un gage de confiance, nécessaire au lâcher-prise indispensable dans les relations intimes et dans la réalisation du plaisir sexuel. Pour d’autres, la sexualité est en partie coupée de leur fonctionnement mental (chanceux ?)

Les couples les plus curieux, ceux qui font le plus de projets à deux sont ceux qui ont le plus de chances de trouver à terme leur équilibre sexuel.

Pour augmenter vos chances de vous entendre, gardez l’esprit ouvert, soyez curieux, soyez tolérant, soyez patient, et surtout : communiquez vos envies ! Si vous ne le faites pas, elle ne pourra pas deviner ce qui vous plaît et ce que vous attendez au lit !

 

Bon et vous alors, qu’est-ce que vous considérez comme LE signal de compatibilité sexuelle à ne pas manquer ? Qu’est-ce qui vous fait dire que ça va bien marcher ?

Eros, coach en compatibilité sexuelle

 

Bann Prof2Sexe La Technique Pour Savoir Si Vous Êtes Sexuellement Compatible Avec Votre Target !

27 COMMENTAIRES
  • Lenal'airderien dit :

    Bonjour, j’aime bien ton article…En général tous les hommes se positionnent en « cadors  » du sexe , mais en réalité sont pas à l’aise avec le sexe pensant que le sexe c’est de la pénétration c’est tout ou font les marteaux piqueurs en allant direct au but…

    En ayant des coups d’un soir , le risque qu’on prend c’est de tomber sur le « looser » de service ou celui qui n’y connais rien en sexualité féminine.

    .Qui baise mal , tu en as un paquet sur le marché malheureusement…Faut le dire hein!!!

    .Une fois finie tu te retrouves en rade ni trouvant pas ton compte… …Je préfère ne rien faire que de prendre le risque de tomber sur un homme qui n’est pas tactile, sensuel , gourmand qui aime les femmes et qui le lui rendent bien… Le sexe c’est une affaire de compatibilité je suis d’accord entre les corps , mais pas que …J’ai envie de dire à certains hommes sort toi les doigts du cul en allant au charbon, arrête d’avoir les bras ballants, n’attend pas tout d’une femme … …Mais bon certaines personnes ne sont pas des bon coups point barre..

    .Et je ne parle même pas de performance; Je suis tombée sur des hommes qui étaient dans des professions ou le toucher est important , j’ai eu d’agréables surprises…

    Je fuis comme la peste les hommes timides , maladroits, mal à l’aise …Je sais d’avance que ce ne sera pas bon.

    • Yop dit :

      @Lenal’airderien:

      Ce que tu dis n’est pas toujours vrai. C’est un peu un cliché.
      Un timide serait donc un mauvais coup… Donc par voie de conséquence, un mec extraverti serait le roi des amants ?

      Les gens introvertis sont souvent très à l’écoute de ce qui se passe autour d’eux, et chez l’autre, pour commencer. Ensuite, il y a des gens introvertis, mal à l’aise en société, ou maladroits, et qui révèlent d’eux-même un autre visage une fois sous la couette.
      Je suis un type introverti, et avant de connaître ma première copine, je croyais bêtement que inexpérience + timidité = mauvais coup.
      Ben finalement, à ma grande surprise, mon inexpérience a plaidé pour moi car je n’avais aucun à priori sur le sexe, je suis donc « allé au charbon » en assumant totalement, et en tirant parti de mon caractère introverti ( c’est à dire en commençant par une écoute attentive du corps de l’autre). Je voyais par ses réactions physiques ce qu’elle aimait ou non, parfois elle me le disait carrément, et je n’ai pas cessé d’évoluer depuis. Mais même au début, j’ai pas connu de phase merdique niveau sexe.

      Résultat, j’ai été ( elle le disait elle même ) un très bon coup. Je l’aurai peut-être pas été pour n’importe quelle fille, bien sûr, mais c’est juste pour dire que les clichés comme ceux que tu évoques peuvent parfois empêcher d’avoir une vision juste des choses.

    • AL dit :

      Je sais pas quoi penser de ton commentaire, Yop, après avoir lu celui de Lena où elle dit « En général tous les hommes se positionnent en « cadors » du sexe » ^^;;;;;

      @Lena
      Plusieurs choses :
      – Le sexe, comme le couple, le travail, la séduction, l’éducation des enfants… ce sont des spécialités qui s’apprennent, qui nécessitent travail et investissement. La plupart des gens (et je m »inclus dans le lot), se contentent de ce qu’ils savent ou pensent savoir, alors qu’il y a un millier de subtilités à découvrir et à connaître. Comme la musique, la photographie ou la cuisine, tout le monde peut le faire, mais les compétences, la pratique et le talent feront toujours la différence entre les amateurs et les professionnels.

      – Globalement je suis d’accord avec l’ensemble de ton message, mais je suis plus partagé par ta conclusion. D’abord parce que le bon déroulement d’une relation, quelle qu’elle soit, dépend toujours – à mon sens – des deux personnes. Ce qui signifie que, en partant de là, si tes amants sont mauvais, ce n’est pas que par manque de compétences (ce que je n’ai aucun mal à croire), mais aussi parce que tu n’as pas su communiquer avec eux pour leur permettre d’être bons avec toi (ou de savoir quoi faire pour l’être). Ensuite, ce n’est pas en fuyant les gens avec des difficultés qu’on les aide à devenir meilleurs. Tu as peut-être raison de le faire, mais peut-être aussi que ce ne sont que des préjugés qui te privent de belles rencontres (sur d’autres points que le registre sexuel). [Et puis tu pourrais prendre le problème dans l’autre sens, comme un défi « ce mec-là a l’air nul : comment réussir à lui permettre de me faire jouir ? » ;P ]

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Comme Al, je pense que comme tout le sexe, ça se travaille spécifiquement. Donc le coup de « comme le mec danse mieux » ou « comme le mec fait un travail de précision », il sera meilleur au lit, ça me laisse assez sceptique….

      C’est en forgeant qu’on devient forgeron et c’est en couchant et en s’interessant au sexe qu’on devient un bon coup et pas en allant dans les cours de zumba…Et heureusement pour votre humble serviteur :)

    • AL dit :

      « Donc le coup de « comme le mec danse mieux » ou « comme le mec fait un travail de précision », il sera meilleur au lit, ça me laisse assez sceptique…. »

      Ah, mais ça, Sylvain, j’y crois totalement. ça fait partie du body langage pour le premier, et pour l’état d’esprit chez le second. Et je sélectionne désormais les filles de la même façon que Lena – plus que le physique, la façon de bouger en dit long sur les possibilités nocturnes. Seulement, et c’est probablement parce que je suis un ancien timide maladroit, je trouve dommage qu’elle soit aussi extrémiste dans sa sélection. Certaines personnes ont un potentiel qui ne demande parfois qu’à être réveillé. Et généralement, les gens timides compensent par d’autres qualités.

    • Yop dit :

      @Sylvain:

      D’accord avec Sylvain sur les clichés. Ces clichés sont du même ordre que « les mecs introvertis sont des mauvais coups », ou « les gauchers sont maladroits ». Il n’y a pas vraiment de règles à ce niveau.
      D’autant plus que ces clichés sur le travail de précision et la danse montrent une chose: ils limitent le sexe à une dimension technique.
      Alors que finalement, l’expérience technique n’a que peu d’incidence sur la vie sexuelle. La « réussite » de l’acte sexuel dépend davantage de la relation à l’autre, de l’alchimie entre deux personnes, que des compétences purement techniques. D’autant que chaque personne a ses particularités, alors avec chaque fille on repart plus ou moins à zéro. Alors même avec toute l’expérience du monde, si « ça colle pas » avec quelqu’un, ben ça colle pas…
      Niveau sexe, je pense que c’est en faisant une finette sur l’expérience qu’on s’oriente dans une sexualité mécanique. Ca donne des mecs qui, une fois qu’ils pensent avoir « pigé le truc », qu’ils ont un peu d’expérience, appliquent les mêmes recettes à toutes les filles ( je m’appuie sur des témoignages de filles ).
      Ce qui est déterminant, c’est davantage le laisser-aller émotionnel et pulsionnel, l’écoute de l’autre, et la confiance en soi ( la vraie confiance en soi, hein, pas l’esbroufe pratiquée par des « sacrés numéros » qui essaient de cacher leurs failles derrière du « théâtre de soirée »).

      Les bons coups, filles ou mecs, sont ceux qui ont confiance en eux, qui savent s’amuser en général, et qui pratique l’écoute attentive des émotions de l’autre. Je pense que ce sont les trois facteurs essentiels.
      La seule expérience qui compte, c’est celle de ces trois facteurs d’ordre émotionnel. Ce n’est pas une expérience technique, ce n’est pas une méthodologie.

    • AL dit :

      Yop,

      « D’autant plus que ces clichés sur le travail de précision et la danse montrent une chose: ils limitent le sexe à une dimension technique. »

      Mais il y a une dimension technique. Quand je regarde les compétences des différentes filles aux cours de yoga, ne serait-ce qu’en terme de souplesse (et sans même envisager la question de la sexualité), c’est une évidence qui saute aux yeux. Tous les corps n’ont pas les mêmes possibilités. Ce qui est « simple » pour les uns peut très bien être difficile pour les autres. Multiplier les compétences permet naturellement d’augmenter le champ des possibles. Alors oui, être un bon danseur, n’est pas obligatoire pour « bien » faire l’amour, mais c’est un plus qui permet d’arriver au niveau au-dessus. (Et, accessoirement, en terme de lifestyle, certaines filles aiment les mecs qui savent danser).

      « Alors même avec toute l’expérience du monde, si « ça colle pas » avec quelqu’un, ben ça colle pas… »

      Là-dessus, je suis d’accord avec Lena et Eros, ça tu peux le sentir en amont. Quand y a pas de feeling, y a pas de feeling. Et y a pas de raison que ça change miraculeusement au lit.

      « Ce n’est pas une expérience technique, ce n’est pas une méthodologie. »

      Si on suit ton raisonnement, il faudrait forcément de l’amour pour baiser convenablement avec quelqu’un ?

    • Yop dit :

      @AL:
      Ben, disons que quand on est amoureux, le sexe est souvent meilleur, c’est certain. Au désir passionné s’ajoute la tendresse, une profonde complicité, le confort de l’intimité, l’admiration, etc… A moins qu’il s’agisse d’un amour platonique, mais dans ce cas ce n’est pas vraiment de l’amour, davantage une affection mutuelle, tu me suis ?
      Malgré tout, l’amour, même s’il rend le rapport meilleur, n’est pas une condition essentielle pour « bien faire l’amour ».

      – Le préalable, c’est la confiance en soi.
      – Ensuite, le point central, c’est l’alchimie; ou du feeling, appelle ça comme tu veux; en tout cas une connexion émotionnelle, aussi fugace soit-elle.
      – La technique dans tout ça, sera au mieux un petit plus.

      Ce ne sont que mon ressenti et mon avis sur la question.

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Le coup de la danse, ca releve vraiment de la perception et de l’imaginaire. Si un mec danse bien la fille va se dire que c’est un bon coup car il est à l’aise avec son corps et sa gestion de l’espace. Mais dans les faits, c’est comme juger un joueur de foot à son aptitude à atteindre le niveau 1000 à candy crush…. :)

    • Yop dit :

      @AL:

      Visiblement tu sais clairement quoi en penser…
      Encore une fois, AL, tu lis ce que tu as envie de lire.
      Relis les commentaires, je ne me considères pas comme un cador du sexe, je pensais même l’exact opposé. Il se trouve que mon vécu n’a finalement pas correspondu à l’image – l’à priori – que j’avais. Alors je ne fais que retranscrire des faits, je vais pas m’inventer des tares pour te faire plaisir.

      Essaie de faire la différence entre reconnaître le positif et se vanter.
      D’autant que tu t’adresses à un mec qui traîne un soucis de confiance en lui, donc bon…

    • AL dit :

      Yop,

      Bon ! C’était juste une blagounette, mais puisque tu réponds au 1er degré, je vais en faire autant.

      « Il se trouve que mon vécu n’a finalement pas correspondu à l’image – l’à priori – que j’avais. »

      Compte tenu du mal que tu dis de ton ex, et de l’expérience destructrice que tu dis avoir vécu avec elle, je m’étonne sincèrement que tu retires finalement quelque chose de positif de cette relation, je m’étonne également que tu accordes du crédit à ses propos, et je m’étonne enfin que ce quelque chose corresponde à tes compétences sexuelles.

      De la vantardise ? Peut-être, peut-être pas. Un besoin de te rassurer ? ça, j’en doute beaucoup moins.

    • Yop dit :

      @AL

      Toi qui aimes tant la réflexion, et les nuances, tu veux me faire croire que tu n’arrives pas à admettre qu’une expérience négative puisse aussi contenir du positif ?

      Honnêtement ça me fatigue de discuter avec toi quand tu es à ce point borné, à côté de la plaque, et que tu t’obstines sur un que tu ne connais pas, en l’occurrence quand il est question de moi. D’autant qu’il y a quand même bien plus intéressant et fédérateur comme sujet ^^

      Je sais de quoi je parle, alors essaie de ranger un peu ton ego, tu vas pas m’apprendre des choses sur ma propre vie, c’est légèrement ridicule.

      Si ça te pose un problème d’entendre un mec qui commence à ouvrir les yeux sur ses qualités, interroge-toi sur le pourquoi, plutôt.

      Bizarrement, une personne qui reconnaît ses défauts, on considère qu’il fait preuve d’introspection, en revanche, quelqu’un qui reconnaît ses qualités, on le perçoit au choix comme un vantard ou comme quelqu’un « qui essaie de se rassurer » comme tu dis. Seuls les autres auraient la capacité de voir les qualités e leur voisin ? Ce dernier serait-il dans l’incapacité de connaître lui-même ses qualités ? Absolument pas.
      Il y a bien des vantards et des gens qui essaient de se rassurer. Mais il y a aussi des tas de gens qui font simplement de l’introspection, travail qui les mène à reconnaître leurs défauts ET leurs qualités.

    • AL dit :

      Yop,

      « Toi qui aimes tant la réflexion, et les nuances, tu veux me faire croire que tu n’arrives pas à admettre qu’une expérience négative puisse aussi contenir du positif ? »

      Ce n’est pas ce que je dis. Mais je vais arrêter là. Lena et toi devez avoir raison, puisque vous êtes deux à avoir le même avis, je dois être à côté de la plaque.

      Bien à toi,

    • Yop dit :

      @AL:

      1. Tu as effectivement dit que tu t’étonnais que je retires du positif d’une expérience globalement négative. C’est littéralement ce que tu as écrit.

      2. J’écris que tu es à côté de la plaque à propos de moi.
      Mais pour les autres sujets, sur le relationnel en général, je ne me permettrais pas de dire que tu es à côté de la plaque, seulement que nous ne sommes pas d’accord.
      Très différent.

    • Lenal'airderien dit :

      Yop,

      Je serai plus indulgente avec un homme qui n’a pas que du sexe à me proposer comme type de relation…S’il n’a que du sexe à me proposer et qu’il ne maîtrise pas le sujet il me fait perdre mon temps point barre… J’ai pas à faire son éducation désolée..

      .Pour ce qui est des hommes timides et pas sûr d’eux , il y a des femmes qui trouvent cela charmant , bah moi non , je sais que nous serons incompatibles.

    • AL dit :

      « J’ai pas à faire son éducation désolée.. »

      J’ai une pensée émue pour les mecs qui ont fait la tienne au départ et qui auraient probablement aimé tomber sur une femme plus expérimentée. ;)

    • Lenal'airderien dit :

      AL,

      Eclat de rire… Tu penses que les hommes sont si bienveillants que cela avec une femme inexpérimentée , tu déconnes là…

      Je vais te dire un truc de fou aucun n’a fait mon éducation , j’ai été chercher bonheur toute seule comme une grande en multipliant les expériences.

      A mes débuts j’ai rencontré un homme qui m’a dit quand nous avons couché ensemble la première fois , » tu es trop mauvaise , cela ne collera pas » !!!

      …J’ai compris qu’il fallait que j’apprennes et que je devais me débrouiller pour travailler le sujet en long en large et en travers …Il m’a rendu service en quelque sortes

      Dans tous les domaines , je suis comme cela , j’attends rien des autres

    • AL dit :

      Lena,

      « Tu penses que les hommes sont si bienveillants que cela avec une femme inexpérimentée , tu déconnes là… »

      Je ne faisais que te rappeler que, quel que soit ton niveau de compétences sexuelles aujourd’hui, il y a eu un moment où tu as toi aussi été mauvaise. Et qu’un peu d’humilité ne fait jamais de mal.

      « A mes débuts j’ai rencontré un homme qui m’a dit quand nous avons couché ensemble la première fois , » tu es trop mauvaise , cela ne collera pas » !!! »

      Nous y voilà ! Donc en fait, un jour, un abruti t’as dit une méchanceté gratuite, tu l’as mal prise, ça a vexé ton égo et blessé ton orgueil, et du coup, comme tu as trouvé ça vachement mature, tu as décidé de te comporter exactement de la même façon avec les autres mecs ? C’est une méthode.

      « Dans tous les domaines , je suis comme cela , j’attends rien des autres »

      J’étais comme toi, à une époque. Et puis j’ai réalisé que, lorsqu’on n’attend rien des autres, tout naturellement, ils ne nous donnent rien. Et un jour, j’ai commencé à abaisser mes barrières et à donner. Et aussi étrange que cela puisse paraître, la vie me l’a rendu. Toujours. Et plus. Pas toujours à l’endroit ou via la personne à qui j’avais donné, mais je n’ai jamais été lésé.

      Maintenant… J’ai surtout envie de te dire que ce que tu dis est faux. Parce que si tu n’attendais vraiment rien des autres, tu te ferais jouir sans les mecs (ou les filles – je ne sais pas). A partir du moment où tu cherches du plaisir auprès d’une tierce personne, c’est que tu as besoin d’elle. ;)

    • Lenal'airderien dit :

      Al,

      J’ai la flemme de reprendre les points d’achoppement …

      Je n’ai que faire de tes leçons de morale c’est sûr …Ta psychologie de comptoir sur ce sujet n’a pas lieu d’être ce n’est pas le débat , je suis pas sur la section « sos » !!!

      C’est un exemple que j’ai donné pour illustrer mon propos , ce n’est pas qu’un seul abrutis que j’ai rencontré et je me suis pas arrêté à cette expérience puisque j’en ai eu d’autres comprends tu…? Je n’en fais pas une généralité.

      , je ne vais pas faire un listing …Si ça permet aux hommes de se remettre en cause , des fois ils sont pas sympas faut le dire et ce n’est pas pour autant que cela n’en fait pas des hommes biens.

      Il ne faut pas se sentir agresser outre mesure..

      .A priori ça remonte des sacrés trucs à te lire , fais ton introspection du pourquoi de ta réaction ….

      .J’en ai d’autres en besace des expériences de « merdes » , mais ce n’est pas ce qui m’a arrêté vois tu!

      En quoi dire ce que je pense sur mon expérience à voir avec « l’humilité » ou ai-je dis que j’étais « the best » , j’ai plutôt fait comprendre que j’allais chercher bonheur cela signifie que je me bouge le « derche » …

      Si ça se trouve tu as un comportement de « con » avec les femmes.

      .C’est toujours les conseilleurs qui sont les mauvais payeurs comme on dit!!! Bisous tout plein!

    • Yop dit :

      @Lenal’airderien:
      Les goûts et les couleurs…
      Mais sache qu’un mec timide peut très bien maîtriser son sujet. C’est juste qu’il ne se vend pas, ou mal, en société. Mais à l’horizontal, on est tous égaux. Les différences sociales, les différences physiques, et les différences d’expérience ne comptent plus. Si ça colle physiquement – et au mieux, émotionnellement – la personne avec qui tu es sera un bon coup. A coup sûr ! Tout le reste, c’est du vent.

    • AL dit :

       » Les différences sociales, les différences physiques, et les différences d’expérience ne comptent plus. »

      Hummmmmm…. Si, quand même… Les écarts de langage (qui peuvent devenir caricaturaux et donc risibles et donc tue l’amour), les différences de poids et de souplesse (ou des problèmes de pilosité, d’odeur ou de transpiration), et un écart trop grand dans le temps d’atteinte de l’orgasme par les partenaires, sont autant de risques que la partie de jambes en l’air soit gâchée – indépendamment des qualités générales et techniques des uns et des autres.

    • AL dit :

      Désolé, je m’auto-réponds parce que j’imagine la scène : tu te tapes une meuf canon, et à son deuxième orgasme elle te sort « Allo, non mais allô, quoi ? J’ai déjà joui deux fois qu’t’as toujours pas éjaculé ?J’hallucine ! T’es un mec et tu lâches pas l’shampoing ? Mais allô, koua ! »

      HAHAHA ! Si, si, je maintiens ! Les différences sociales, c’est super important ! ^^;;;

    • Yop dit :

      @Al:

      Tout ce que tu énumères est purement matériel et technique. T’es trop cérébral pour le coup.

      Quand il y a du désir, l’explication n’est pas toujours rationnelle, c’est une histoire de connexion émotionnelle purement humaine. Quand on a envie, on a envie, c’est tout.
      Je maintiens qu’on est tous égaux devant le désir.

      Les différences sociales et autres, peuvent influencer une relation amoureuse, un couple, mais elles n’ont pas d’incidence sur le rapport sexuel.

  • Laurie dit :

    Mais QUID de l’alchimie, du ressenti du moment, naturel et improvisé?!
    Je suis d’accord avec Yop sur le fait que la technique, c’est secondaire pour un bel échange avec son partenaire, mais c’est différent pour un bon moment avec un coup d’un soir. il est vrai qu’un mec pas expérimenté, maladroit, c’est pas excitant. C’est pas juste, mais c’est comme ça. Comme pour vous, une étoile de mer. Vous aurez beau avoir une super alchimie avec elle, ça va rien remuer dans votre slibard.
    Alors oui, Al, prendre le temps d’expliquer, d’apprendre, de guider son partenaire, c’est super important, mais tu fais cet « investissement » (si j’ose dire) quand tu souhaite que la relation se construise. Si c’est juste pour le fun un soir, sachant que ça n’ira pas plus loin, t’as pas envie de passer ta soirée à faire un cours de biologie. Je pense que c’est la même chose chez les mecs.
    Et de la même manière, j’ai appris par l’expérience, en étant à l’écoute des réactions des messieurs, en étant guidée par leur désir. Ce n’est pas souvent l’inverse, pour les coups d’un soir, je précise :D

    • Yop dit :

      @Lena:

      Si on parle de coups d’un soir, tu ne peux en aucun cas affirmer que tel mec est un mauvais coup, ou maladroit, ou inexpérimenté. Ca serait comme statuer sur la qualité d’un joueur après un seul match.
      Tout ce que tu peux affirmer à ce moment là, c’est si t’as pris ton pied ou non, si c’était un bon moment ou non. Rien de plus.
      D’ailleurs dans l’absolu, pour pouvoir affirmer que quelqu’un est un bon coup, faudrait faire un sondage auprès de toutes ses partenaires.
      Sinon, tu peux témoigner avec ton ressenti, mais ce dernier ne sera consistant et valable que si tu dépasses le stade de coup d’un soir avec ce partenaire, en mode plan cul par exemple, voir relation.

    • Yop dit :

      @ Laurie, pardon !

    • Laurie dit :

      Voilà, exactement Yop.
      J’ai même envie de te dire, après deux ou trois fois, tu ne peux toujours pas connaître tout le potentiel sensible et sensuel d’une personne. La difficulté, c’est qu’il/elle te donne envie de rester jusque là ^^ hihi

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)