Comment faire un bon cunnilingus : gestes, techniques et positions

Publié dans Sexualité par Art de Séduire le 14/05/2009

Comment faire un cunnilingus Comment faire un bon cunnilingus :  gestes, techniques et positions

Le cunnilingus, fellation version féminine, est un incontournable des préliminaires.

Pourtant, à cause d’une mauvaise expérience avec loulou le poulpe ou tonio le ramoneur, de trop nombreuses femmes l’appréhendent. Et quand on sait que 18% des femmes préfèrent le cunnilingus à la pénétration, cela vaut le coup de la faire changer d’avis.

Alors même si le sexe n’est pas une science exacte, voici mes conseils de femme sur comment faire un cunnilingus.

1 – L’entrée en matière

Le cunnilingus est un acte d’abandon de la part d’une femme. Avant de faire un cunnilingus, mademoiselle doit donc se sentir à l’aise.

Ne descendez pas comme un affamé. Vous pouvez commencer par un massage qui dérapera doucement, ou bien par une longue séance de caresses qui se centreront peu à peu vers sa terre sainte.

Certaines femmes, par peur de se laisser aller,  tenteront un refus sans conviction, passez rapidement à l’action pour clôre le débat. Après tout, on ne parle pas la bouche pleine.

D’autres, par pur altruisme, s’empareront au vol de votre puissant membre pour un 96 (ou l’inverse) enflammé. Ne cédez pas à tous les coups; c’est la solution de facilité pour elle car cela évite de trop se laisser aller. A ne pas négliger non plus : l’attaque de nuit, sensations au réveil garanties!

2 – La position

Là encore vous avez le choix, mais il faut savoir que chaque position apporte des sensations très différentes, donc variez les plaisirs.

  • la classique : elle allongée sur le dos en bord de lit, et vous agenouillé par terre entre ses jambes ( à savoir : mettre un coussin ou une main sous ses fesses procure des sensations plus prononcées)
  • l’audacieuse : elle est à quatre pattes dos à vous, en bord de lit, bien cambrée, et vous à genoux derrière sur le sol
  • la courtisane : vous êtes allongé sur le dos et, un genou de chaque côté de votre tête, voici la livraison de minou à domicile. Madame peut dicter le rythme et contrôler les sensations.
  • La dominatrice : elle est debout, les jambes écartées ou une jambe sur une chaise, et vous vous agenouillez devant elle. Cette position n’est pas forcément confortable sur le long terme, mais a le mérite d’inverser les rôles.

3 – La technique

Écartez délicatement ses lèvres (celles du bas évidemment) avec le pouce et l’index, puis introduisez 4 cm de langue et tournez pendant 10 secondes, à ce moment là seulement, vous pouvez utiliser vos doigts….

Pour ceux qui croient que je vais donner une technique type recette de cuisine, passez votre chemin. Tout comme la fellation, l’apprentissage de l’art du cunni se fera dans la persévérance et les crampes.

Pour la simple raison qu’il n’y a pas de méthode miracle car chaque femme aime des choses vraiment différentes. Ce qui distingue donc le bon cunnilingueur, c’est sa faculté d’écoute et de réactivité.

Une fois en bas, vous serez bien placé pour sentir la moindre vibration, entendre le plus petit soupir, faites alors des tests pour savoir ce qui la fait vibrer. La première chose à faire étant déjà de déterminer si la demoiselle est clitoridienne ou vaginale, et ainsi utiliser en majorité la langue ou les doigts.

N’oubliez pas de diversifier vos rythmes et mouvements.

4 – Comment réagir si…

-  » C’est la forêt vierge en bas / ça pique  » : surtout pas de remarque, mais comme apparemment madame est une décomplexée vous pouvez introduire le rasage comme un jeu sexuel. Si ce n’est pas possible, écartez au maximum les lèvres en laissant vos mains plaquée, masquant la pilosité, et utilisez votre langue dans la brèche ainsi ouverte

-  » Il y a clairement un problème d’hygiène  » : Là encore, difficile à expliquer à la dame que « heu finalement non, pas ce soir »La solution : l’entrainer dans la douche, et hop, problème résolu

-  » Je trouve le temps long « : Certaines femmes font durer le plaisir au maximum et un cunni peut parfois durer très longtemps. Si vous voulez écourter, dites que vous avez trop envie d’elle, et si pour une raison ou une autre vous deviez aller au bout…. alors vous pouvez toujours proposer un film de c*l en arrière plan, ce qui vous offrira une distraction

-  » j’ai des crampes  » : classique mais néanmoins douloureuse, la crampe à la machoire où à la langue ne peut pas réellement être évitée, mais la présence d’un vibromasseur à proximité peut vous permettre de faire une pause pendant un moment tout en ne décevant pas la demoiselle.

-  » elle resserre les cuisses vers la fin  » : il s’agit du réflexe classique, qui peut aussi être mis en parole : « viens maintenant! », dans la mesure du possible, ne cédez pas et continuez! L’orgasme cunni est extrêmement agréable, et vous pourrez ainsi lui en offrir un autre quelques minutes après.

Vous voilà armés pour affronter le matou. Sachez qu’un homme qui fait un bon cunni est assez rare et donc très fortement apprécié des femmes.

On tombe plus souvent sur des réticents qui se forcent, des acharnés de la technique ou des épileptiques de la langue  que sur des hommes vraiment à l ‘écoute de notre corps et qui prennent du plaisir à faire plaisir. Alors passez dans ce clan-là et vos plans cul ne vous verrons plus de la même manière.

Eve.O

le guide du cunnilingus basarticle Comment faire un bon cunnilingus :  gestes, techniques et positions
Le Guide Ultime du Cunnilingus
Des conseils simples pour lui donner des orgasmes inoubliables et devenir un amant irremplaçable... Uniquement avec votre langue !
Découvrez ce Guide >>

264 COMMENTAIRES
  • Ricco dit :

    j’adore lire tes articles, Eve
    Le petit défauts, c’est le cloisonnement entre eux pour le profane.
    Un cunni, est une suite dans une relation physique, un enchainement aux baisers, à la découverte du corps et aux jeux de doigts. Si ceux-ci ont apportés un confort, une confiance, le désir surtout, alors, aucune gène ne devrait venir perturber cet agréable échange de sensation …
    L’erreur à ne pas commettre est d’y venir trop vite, à mon sens.
    Chacun sa technique, en voici une des miennes :
    - Allongé dans un lieux, adéquat, nous savons tous les deux pourquoi nous sommes là …
    Je me targue d’être un mâle dominant, donc, je dirige les ébats !
    Durant l’effeuillage, la découverte du corps commence; j’y utilise déjà beaucoup mes lèvres. Durant cette phase, je ne touche jamais le sexe de ma partenaire, je le contourne, l’approche, de plus en plus près, de manière circulaire, hanche, cuisse, ventre … provoquant une attente, une envie …
    Lorsque je sent cette envie à son paroxysme, mes cercles, devenu très courts, s’arrêtent un moment pour couvrir entièrement le sexe de ma partenaire entièrement avec ma paume, y appliquant une pression franche quelques instants.
    Je ne sais pourquoi, mais cette « prise » à le don de rassurer, de donner un signal fort, indiquer que l’on « maitrise » la situation, que ma partenaire peut s’abandonner, en confiance et sans gène.
    Un jeu de doigt, pas trop long, suit. pas trop long, le temps aux lèvres de descendre, suivant les mêmes cercles, pas trop vite non plus, mais clair sur le but suivi …
    Parler, complimenter, continuer à séduire en fait, d’une voix douce et sûre, aide beaucoup à la confiance, aussi.
    La suite, tu l’as magnifiquement bien expliquée :-)
    je rajouterais de ne pas oublier que l’on a des mains, et de s’en servir ! En profiter pour découvrir quelques zones érogènes, comme le nombril, souvent oublié, l’intérieur des genoux, … Et je confirme qu’une main sous les fesse a le don ‘augmenter la sensation …
    Utiliser et guider les mains de miss, qui peuvent faire des choses beaucoup plus intéressantes que de s’agripper désespérément à nos cheveux.
    Bref, la seule limite est celle de notre imagination ;-)
    Au plaisir de te lire
    Ricco

  • Igituba n'igituba.com dit :

    slt!! merci pr vos commentaires, sont vraiment enrichissants!!
    ma question est de savoir le gout de la mouille depend de ce la fille a mangé ou a bu klk heures plutôt? comment se fait-il??

    merci pour votre réponse!

  • neitsab dit :

    Un goût? ça dépend des femmes, tu peux apprécier ou trouver ça écoeurant. La mouille, c’est comme le sperme, le goûte varie celon ton alimentation. conseil: manger bcp de fruits.

  • ju dit :

    franchement jai du faire des centaines de cunni et ça avait toujours le meme gout… je ne pense pas que ça varie avec lalimentation , ça vaire selon les femmes et en fonction de leur hygiene intime… D’ailleurs au début je trouvais ça avait un gout assez bizarre, mais maintenant jadore!

  • ju dit :

    franchement jai du faire des centaines de cunni et ça avait toujours le meme gout… je ne pense pas que ça varie avec lalimentation , ça vaire selon les femmes et en fonction de leur hygiene intime… D’ailleurs au début je trouvais ça avait un gout assez bizarre, mais maintenant jadore!

  • Kiss dit :

    Combien de fois ai-je entendu « Tu fais des cunnis ?? Aaaah/Beurk moi j’peux pas ! » C’est vrai qu’aux premiers abords plonger la tête la première dans un plateau de charcuterie c’est pas le rêve ^^
    Mais tout comme les femmes, il faut savoir voir au-delà de son propre plaisir (bien qu’il soit important également). Mais pour ma part, ça m’a beaucoup aider de me dire que ça lui procurait du plaisir et que ça changeait un peu du commun puisque tout le monde n’est pas adepte du cunni. Bref, tout ça pour dire que maintenant, l’odeur et le goût ne me gêne plus vraiment grâce à l’habitude, mais je n’adore pas pour autant =P

  • Lee47 dit :

    Voir ça comme un plateau de charcuterie… C’est peut – être pour ça aussi que finalement tu n’adores pas.

  • Kiss dit :

    Tu te doutes bien que ce n’est qu’une façon de parler Lee47. Et plus précisément c’est du goût dont je parlais (car la charcuterie je m’en régale midi et soir ^^)

    • lex dit :

      Proverbe de marseille : si la moule du port sent le saucisson corse, c’est qu’il y a un problème à la frontière.
      Enfin, s’en est pas un, mais ça aurait pu.
      Pas très suave et sensuel, le plateau de charcut’..

  • Kiss dit :

    Loool, pas mal x)
    Bon d’accord, je trouverai une autre expression si ça peut vous faire plaisir ^^

  • neitsab dit :

    Moi je l’appelle l’ »abricot », parcequ’il est juteux et doux :)

  • Silvernah dit :

    Lex j’apprecie tout particulierement tes conseils, j’ai testé quelques truc qui ont été dis, et d’après ses petits cris cela a été fructueux :p
    Bonne continuation !
    Bisous

  • On xs'en fous dit :

    Tu n’as pas 3000 chemins tu y vas doucemen et tu axellere lol

  • Vicking91 dit :

    Moi et ma copine ont est ensemble depuis un moment et ne l’a pas encore fait… Elle est encore vierge et je ne demandais si pour sa première fois se serait bien de lui faire le cunni?

  • Sacha dit :

    Bonjour , Ma copine m’a dit que sa ne l’aurais pas gener si son ex avais décider d’aller plus loin (prélis) et moi j’aimerais bien savoir comment la tentée sans pour autant passer pour un pervers ou la rendre mal . En matière de cunis si je suis bien vos conseils je risques d’etre plutot pas mal donc je m’inquiete pas la dessus . Dites moi si ca va : Lecher le clito puis essayer de déscendre au niveau du vagin , ecarter a deux dois les levres et introduire ma langue a 4cm de profondeur puis tourné . Puis introduire deux doigts légérement inclinés vers le haut pour atteindre le fameux point G . Est-ce correct pour faire un cunis ? :/ merci .

    • lex dit :

      On ne roule pas de pelle à un minou !
      Tu es certain d’avoir lu l’article, ou tu as posté comme ça ?

      (Donc, non, ce n’est pas correct.)

      Pour le point G, grosso modo, oui, c’est ça, mais, pour vos (sa) première fois, moins tu te prends la tête, mieux ça se passera. (De toute manière, c’est jamais au top la première fois.)

      Pour éviter de passer pour un lourd, évite à tout prix les sous-entendu graveleux, ou ce genre de choses, quitte à passer sur une discussion sincère sur le sujet, sachant que, avec ce que tu me dis, je ne doute pas qu’elle soit vierge.

  • Sacha dit :

    Ok merci Lex mais ce que j’ai dit je l’ai lu sur un autre post pour savoir a peu prés comment faire pendant l’acte pour pas passer completement pour un nul j’aimerais qu’elle prenne du plaisir .

  • Sacha dit :

    Ok merci Lex mais ce que j’ai dit je l’ai lu sur un autre post pour savoir a peu prés comment faire pendant l’acte pour pas passer completement pour un nul j’aimerais qu’elle prenne du plaisir …

  • maryline dit :

    moi 47 ans, 26ans de mariage, ce que j’adore c’est le cuni, le doigté, je prends beaucoup plus de plaisir lors de ses pratiques que lors de pénétrations.
    Bonne soirée

  • Meli24 dit :

    Mon homme me fais toujours jouir par cuni ou par des caresse sur le clito,je voudrai bien jouir par penetration mais il ne tient jamais 2min,c pareil avec mes ex.que faire?

  • Meli24 dit :

    Bonjour,aidez moi svp

  • PlastiKo dit :

    Pas facile de t’aider MELI24, si ton compagnon n’arrive pas à « tenir la distance » lors de vos rapports génitaux, il n’y a pas grand chose à faire de ton côté.
    Du sien, il peut essayer d’utiliser des crèmes retardantes (cela anesthésie un peu le gland et permet de durer un peu dans l’effort) ou des préservatifs adaptés à son « handicap ».
    Sinon, il te reste le vibromasseur ou… un autre amant. :-/

1 2 3 4 5 10

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)