21 Conseils pour Booster votre Vie Sexuelle et rendre vos Nuits Inoubliables !

Publié dans Sexualité par Eros

conseils pour une nuit magique 21 Conseils pour Booster votre Vie Sexuelle et rendre vos Nuits Inoubliables !

« Et là elle finit par «Eros, I want a man like you ! » et se met à m’envoyer une salve de photos dénudées de grande qualité ! » ainsi commence notre article consacré à votre vie sexuelle. Tout a commencé quand j’étais plus jeune, parce que je voulais apprendre à bien faire l’amour.  J’écoutais mes potes et je lisais des magazines… et je matais du porno, mais il manquait un paquet de trucs que j’ai découvert avec l’âge !

Et en vieillissant, avec l’expérience, je me suis rendu compte que j’avais accumulé un tas de conseils sexuels que je pouvais partager pour rendre vos nuits inoubliables. Ne pouvant pas être au four et au moulin, ça va être à vous de faire plaisir aux filles !

En fait, cet article c’est un peu ce que j’aurais aimé que mon grand frère me dise. Manque de bol, je n’en avais pas, du coup j’ai dû me rabattre sur des trucs très clichés à la télé, dans le porno, dans les discussions avec mes potes.

Et autant vous dire qu’entre potes, ça ne volait pas bien haut et qu’à 16-20 ans, on ne savait pas grand-chose…

Conseil 1 : le silence est d’or, mais la parole c’est plus LOL

Un peu de sérieux… Le mystère, c’est chouette. Le silence est d’or, OK. Mais quand il s’agit de sexe, je vous assure que parler vaut tous les silences du monde.

Le texto dans l’intro, c’est une jeune femme de l’est qui me l’a envoyé. Elle se plaint sans cesse des mecs qui la jugent et ne sont pas assez ouverts d’esprit sexuellement parlant.

Résultat : alors qu’elle adore le sexe, elle est obligée de faire semblant d’être sage parce qu’ils ne sont pas capables de comprendre qu’une femme a des besoins et des envies sexuelles comme les hommes. Du coup, elle ne peut pas communiquer sur ses envies. Mais là, elle a trouvé à qui parler !

Parlez, parlez, et parlez encore ! De vos envies, de ses envies, de vos limites, d’exploration. Mieux vaut aller trop loin en paroles qu’en vrai, ça se rattrape plus facilement… Ne sous-estimez jamais le pouvoir des mots pour planifier une soirée très chaude…

Moi : « Be a woman, be hot, be dirty, be free, be my lover, be my whore, be my slave, use me for my cock, do whatever you want with no limit »

Elle : « Ahhhh I need a man like you !! »

Conseil 2 : Faites ce que vous voulez, le sexe c’est la fête

Dites-vous bien que le sexe, c’est un peu les Legos pour adultes. Ça peut s’assembler à l’infini, comme vous le voulez, défaire, refaire, il n’y a pas de règle, pas d’ordre. Laissez libre court à votre imagination.

Le porno exige une pipe, un cunnilingus, du sexe et une éjaculation : vous faites comme vous le sentez, vous êtes deux sous la couette, vous vous arrangez entre vous.

Conseil 3 : Soyez super happy !

On parle de sexe, là, on ne vous envoie pas à l’abattoir ! Montrez-lui que vous aimez ça, verbalisez votre envie, prouvez-lui qu’elle vous met dans tous vos états !

C’est hyper important pour une femme de sentir qu’elle est irrésistible et qu’elle vous rend dingue.

 

Bann Prof2Sexe 21 Conseils pour Booster votre Vie Sexuelle et rendre vos Nuits Inoubliables !

Conseil 4 : Mettez-y de l’enthousiasme !

Allez, mais soyez heureux ! Quand vous offrez un cadeau en tirant la gueule, c’est pas sympa : là, c’est pareil. Si vous descendez lui faire un cunni en tirant la tronche, elle n’appréciera pas. Montrez que vous appréciez chaque instant et chaque geste !

Si vous n’arrivez pas à trouver une bonne raison de sourire, pensez à tous ceux qui aimeraient être à votre place !

Conseil 5 : Proposez et surprenez !

Comme dans la vie, une femme attendra de vous que vous meniez la danse au lit. Mais attention  pas toutes, et pas tout le temps.

L’autre jour, on était en train de se chauffer à distance avec une petite chérie que j’adore. D’habitude, je lance les propositions, je lui explique à quelle sauce je vais la manger. Là, elle m’a répondu « Non, c’est moi qui vais te baiser cette fois-ci. »

Proposez toujours, mais soyez flexible si c’est elle qui vous pousse sur le canapé pour vous chevaucher. N’hésitez pas à être dominateur au lit, mais si madame veut s’éclater et faire de vous son esclave sexuel, apprenez à vous laisser faire et profitez du paysage…

PS : quand je disais « proposez », ça ne veut pas dire « verbalisez » toutes vos demandes et vos envies. Évitez le « je peux te prendre en levrette ? », « on peut changer de position ? » Vos yeux et la pression dans vos mains doivent suffire à faire passer le message.

Conseil 6 : Touchez-vous, touchez-la, laissez-la se toucher !

Connaître son corps, c’est la base d’une sexualité épanouie. Tout seul ou à deux. Mais quand vous êtes avec elle, ne vous sentez pas menacé si elle se met à se caresser pendant que vous la pénétrez.

Ça ne veut pas dire que ce n’est pas bien, ça ne veut pas dire qu’elle ne vous sent pas, ça ne veut pas dire que vous êtes nul : ça veut simplement dire qu’elle pourra retirer encore plus de plaisir avec un orgasme clitoridien. C’est comme une tartine de Nutella sur laquelle elle rajouterait de la chantilly, on ne peut pas lui reprocher !

Conseil 7 : On peut faire du sexe sans pénétration

Oui, je sais que ça peut vous paraître bizarre, mais un jour, une fille m’a dit « Ah non, je ne peux pas coucher avec toi, tu as déjà couché avec ma copine… »

La fille en question, je l’avais à peine léchée. Et un peu doigtée. Franchement, ça ne compte pas… enfin pour moi. Mais pour elle, parce qu’elle avait joui et qu’elle ne voulait pas plus ce soir-là, ça comptait comme « faire l’amour ». Dommage pour moi, tant mieux pour elle.

Ce que je veux vous dire ici, c’est que faire l’amour est une question d’émotion, de partage, de connexion émotionnelle. Vous pouvez très bien juste vous caresser et jouir, ou vous échanger des caresses buccales l’un et l’autre « en mode 69 » ou l’un après l’autre, ou simplement l’un s’occupe de l’autre et tout le monde est heureux.

Témoignage de vieux : parfois, vous serez trop crevé, préoccupé, pas en forme et vous n’arriverez pas à bander. (Eh je vous vois vous moquer, là, les gamins en plein pic de forme,… on en reparle dans 15-20 ans, vous rigolerez moins…) Dans ce cas, occupez-vous de votre chérie, faites-lui plaisir. Votre sexe n’est pas votre seul piège à filles.

Conseil 8 : Ne visez pas l’orgasme à tout prix.

Ça, c’est une angoisse de la performance qu’on est beaucoup de mecs à partager, je le sais. Objectif : orgasme ! « Il faut qu’elle jouisse, sinon je suis nul ! », c’est ce que je me disais au début de ma carrière sexuelle.

Sauf que :

  • Une fille peut aimer ce qu’il se passe et ne pas jouir
  • Vous allez stresser si vous ne visez que son orgasme
  • Vous allez souffler, vous retenir, ralentir, débander, faire n’importe quoi si vous voulez qu’elle jouisse avant vous
  • Parfois elle aura le cerveau ailleurs et n’arrivera pas à jouir et voudra juste vous faire plaisir et vous faire jouir.

Il faut donc apprendre à vous faire plaisir aussi, et à ne pas durer des heures.

C’est agréable de temps à autre, mais aucune fille ne vous demandera de la limer pendant 30 minutes à chaque fois. On a tous autre chose à faire…

Ça me rappelle cette vieille blague pourrie, mais qui me fait toujours marrer : « Tu sais comment faire pour que ta copine arrête de fumer ? Mets plus de lubrifiant… » (j’avais prévenu, elle est pourrie)

Conseil 9 : posez votre cerveau à l’entrée de la chambre

Quand vous êtes en train de baiser, je veux que vous vous reconnectiez à votre cerveau animal, à votre instinct, à votre corps.

Oui vous êtes un peu gros, oui vous êtes trop maigre, oui votre teub a une forme de Tour Eiffel, oui vous transpirez beaucoup, oui, vous avez des boutons sur la tronche ou dans le dos mais elle est là et elle vous veut vous, entièrement, pleinement.

Faire l’amour, c’est une question de don de soi, d’abandon, de liberté. Si vous êtes dans le contrôle, si vous essayez de cacher des trucs, vous n’allez penser qu’à ça.

Pas franchement un truc de mecs, mais j’en connais de plus en plus qui sont complexés « comme des filles » j’ai envie de dire. J’ai l’habitude des vices des filles :

  • Ça rentre le ventre quand ça te chevauche pour que tu ne voies pas leur petit ventre,
  • Ça te demande d’éteindre la lumière parce que c’est trop maquillé, tout boutonneux, ou que ça a des vergetures sur le cul
  • Ça demande à garder son soutien-gorge parce que cette poitrine volumineuse s’effondrerait jusqu’au nombril si elle retirait sa lingerie.

Votre job, c’est de parler, de les rassurer, de leur dire qu’elles sont les plus sexy du monde. (Note de l’éditeur : Eros, tu pourrais parler au singulier s’il te plaît ? Parler aux mecs qui veulent UNE fille et pas douze à la fois ? Merci.)

OK : vous l’aurez compris, vous êtes le mec le plus sexy du monde, vous avez confiance en vous, et votre job est de donner confiance à votre chérie.

Conseil 10 : N’oubliez pas le clitoris !

C’était juste pour la rime. Ne misez pas TOUT dessus, mais sachez que c’est un peu le « cheat code » dans un jeu vidéo. Vous pouvez gagner la partie si vous le trouvez, si vous savez comment le caresser, le lécher, le sucer.

Vous pouvez bien évidemment lui demander de vous guider, et lui demander si elle veut plus de langue, plus vite, moins vite, plus de pression, avec les doigts…

Formez-vous ! Posez des questions ! « Et comme ça ? Et comme ça ? Plutôt comme ça ? » Le corps de la femme, vous l’apprendrez, est variable. Les envies des femmes changent en fonction de leur cycle, changent entre le moment où vous commencez à la toucher et la fin : il faut écouter le rythme et le corps de votre partenaire.

Mais le clitoris reste une valeur sûre pour faire plaisir à la plupart d’entre elles.

Conseil 11 : Le KamaSutra, c’est pas pour faire joli dans une bibliothèque

Missionnaire. Amazone. Levrette. C’est bon, le triptyque est plié, l’affaire emballée et pesée ? Que nenni ! Un peu de créativité ! Sortez du lit ! Changez de position ! Tentez des trucs plus athlétiques !

Je vous ai dit plus haut de les surprendre, non ? Même si les trois positions ci-dessus font le job et sont très efficaces, pensez à varier les vues, les angles, les positions. Votre chérie vous remerciera.

Quand elle vous dit qu’elle aime bien la routine au quotidien, elle ne parle PAS DU TOUT de la chambre à coucher, OK ?

Conseil 12 : Posez-lui des questions !

Avant. Pendant. Après. En fonction de votre degré de confiance en vous, si vous sentez qu’elle est à l’aise pour parler de sexe avec vous ou pas.

Ne pensez pas qu’à vous, ne soyez pas égoïste. Il faut certes apprendre à vous faire plaisir, mais posez-lui des questions pour savoir ce qu’elle aime !

Ne pensez pas que toutes les femmes se connaissent ou soient de grandes oratrices : l’autre jour, il y en a une qui m’a répondu « vas-y continue, tant que je ne te dis rien c’est que j’aime. » Dans ce cas, faites ce qui vous plaît, elle vous arrêtera si vous tentez un truc trop osé pour elle.

Conseil 13 : Faites abstraction des bruits du corps

Ça, c’est un truc qu’on n’avait omis de me dire. Que l’air dans le vagin d’une fille ça allait faire des pets de fouf. Que parfois quand elle te suce, tu es en galère parce que tu es sujet à des gaz hardcore et que tu as peur de l’assassiner olfactivement.

Si jamais une fuite vous arrive, à elle ou à vous : préférez l’humour. Riez-en. Ne partez pas vous cacher.

Conseil 14 : Dans la boîte à caca, vous trouverez souvent…

Du caca. Si le caca vous dégoûte, passez directement au conseil 15. Si ça vous fait rire ou si ça vous intrigue, restez avec moi.

Oui oui, on sait votre amour très compréhensible pour la sodomie, on le voit bien au nombre de clics sur cet article pour apprendre à proposer une sodomie.

Deux trois trucs pratiques :

  • Si vous finissez avec du caca partout sur le préservatif, c’est normal, vous l’avez cherché. N’allez pas lui reprocher à elle d’être dégueu ou je viens vous claquer moi-même. Votre job, c’est qu’elle se sente à l’aise avec vous en toute circonstance. Des draps, ça se lave, on s’en fout.
  • Pour éviter les infections, si vous faites du vaginal, anal, re-vaginal : pensez à changer de capote. Les filles sont fragiles, leur flore intérieure est très sensible.
  • Dans votre chasse au trésor, vous ne trouverez pas que de l’or: vous trouverez parfois des bouts de papier toilette devant, derrière, voire des boulettes de caca ou des graines chez les végétariennes.

Conseil 15 : Les préliminaires, c’est pas un gros mot.

Qu’il s’agisse de sexe « normal », ou encore plus de sexe anal : prenez le temps de préchauffer la salle de jeu, sinon ça peut lui faire mal, et vous faire mal aussi.

« À sec » n’a jamais été sympa pour quiconque. De plus, les préliminaires, c’est pas juste un truc de bonnes femmes pour gagner du temps : ça sert vraiment à chauffer vos muscles, comme un échauffement au sport.

Vous savez le nombre de blessures débiles pendant le sexe ? Allez aux urgences, les internes de garde vous raconteront… Prenez votre temps !

Conseil 16 : Ne lui mettez pas la pression si elle est vierge

Sérieusement les gars. On en croise à tout âge, des jeunes femmes vierges pas prêtes à aller au bout tout de suite.

Si vous voulez juste tirer un coup, soyez clair. Certaines filles sont OK pour coucher avec vous sans sentiment, pas besoin de mentir, juste un peu de répartie, d’intelligence, d’humour et de respect.

Mais si elle est vierge, ne lui mentez pas pour vous emparer d’un trophée. Ne soyez pas con. C’est important une première expérience, vous ne voulez pas ruiner toute sa vie sentimentale pour satisfaire votre égo. (C’était la minute Eros le grand frère.)

Conseil 17 : Écrivez avec elle votre liste !

Votre liste des choses à faire, de ce que vous refusez absolument de faire, ce que vous exploreriez peut-être avec elle si vous étiez en confiance : on en avait parlé dans cet article, de votre carte et de votre compatibilités sexuelles.

Conseil 18 : Lavez-vous le sexe !

Vous aimeriez bien qu’elle vous prenne en bouche ? Alors présentez-lui un jouet propre, histoire de ne pas vous faire (légitimement) rejeter.

Combien de copines se plaignent du manque d’hygiène des mecs ? De notre côté, c’est pareil, quand ça sent la marée, on abdique, on fait deux bisous sur les cuisses et on remonte.

Juste avant de quitter le bar, le restaurant ou juste avant de vous jeter sur votre canapé ou votre lit, prenez une minute pour vous laver le gland. Vous vous sentirez tout de suite plus en confiance !

PS : n’oubliez pas de remonter votre braguette pour ne pas vous faire griller…

Conseil 19 : Ces positions débiles…

Autre chose dont j’ai oublié de vous parler plus haut… Dans certaines positions, vous ne sentirez rien. Pas la peine d’insister. Dans ce cas-là, suggérez un changement de position qui sera probablement le bienvenu pour elle aussi.

Il y a de fortes chances pour qu’elle ne sente rien non plus si vous ne sentez rien… Elle ne s’attend pas à ce que vous soyez parfait, donc n’hésitez jamais à communiquer !

Conseil 20 : Personne n’est parfait

Vous allez jouir trop vite. Vous allez prendre mille ans pour éjaculer. Vous allez galérer à trouver l’entrée. Vous allez lui baver dessus. Vous allez faire des trucs bizarres (pour elle). Elle va faire des trucs et des bruits bizarres.

On est tous éduqués par le porno, par ce qu’on a lu, par ce que nos potes nous racontent, par la manière dont nos ex nous ont façonnés : vous vous rendrez vite compte qu’on n’est jamais juste deux sous la couette.

Peut-être qu’elle n’aimera pas le dirty talk. Peut-être qu’elle adore la fessée et que ça l’excite terriblement. Peut-être qu’elle vous regardera avec un sourire gourmand quand vous approchez ses doigts de son anus là où votre ex vous regardait de travers.

Le sexe à deux, c’est un renouvellement permanent. Soyez à l’écoute de vos envies, de votre corps, et de celles de votre partenaire. Soyez cool, ne forcez pas. Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. Dans ce cas, faites-lui des câlins dans les cheveux, racontez-lui des blagues… et ça ira peut-être mieux au réveil.

Ce qu’elle veut, c’est à 95% passer de bons moments avec vous : ne focalisez pas sur la performance.

Conseil 21 : c’est à vous de l’écrire, et de partager votre meilleur conseil sexuel avec la communauté !

Eros, apprenti pour la vie

Bann Prof2Sexe 21 Conseils pour Booster votre Vie Sexuelle et rendre vos Nuits Inoubliables !

53 COMMENTAIRES
  • Le Marginal Magnifique dit :

    Bandes de coquins ! Un bel Article décomplexé ! Il y a des passages vraiment drôles.

    • Sylvain dit :

      Merci le Marginal Magnifique! Comme tous les sujets les plus sérieux, avec beaucoup d’humour, ça passe encore mieux :)

  • Lenal'airderien dit :

    Si les hommes que je rencontre pouvaient lire ton article… Cela me faciliterait bien le boulot …

    Léna en mode « Eros » je te kiffe grave!!!

    • Sylvain dit :

      Léna, tu es notre ambassadrice, fais tourner le lien! En plus je suis sur que c’est un top sujet de conversation pour un premier rencard :)

  • Greed dit :

    Ah ouais…à la lecture de l’article, on sent que Eros n’en est plus au niveau amateur mdr
    A quand derrière la caméra ? ^^

  • dadivie dit :

    we,! j’ai aimé

  • Thenv dit :

    Je ne sais pas si c’est un peu HS ou pas, mais le truc qui est pas mal important (surtout en couple): c’est de prendre la fille dans ses bras après le sexe. Ou juste de rester avec elle, dans le lit, canapé, … Perso, je trouve que ça prolonge agréablement le moment qui vient de se passe r:)

    • Sylvain dit :

      Hello Thenv,

      C’est tout à fait vrai! Rien de tel que la tendresse pour mettre une femme en confiance! :)

    • Eros dit :

      Complètement d’accord avec toi quand tu veux faire d’elle ta petite amie.
      Le contact, la proximité, ça fait monter l’ocytocine… et l’attachement.
      Et ce n’est pas toujours mon envie.
      Parfois je suis obligé de me retenir… pour ne pas donner trop d’attention aux filles.

    • Damemas dit :

      Eros > Pardon mais je trouve ton raisonnement un peu con…

      Arrêtez de vous croire irrésistibles, c’est pas en embrassant une meuf et en la prenant dans vos bras / la câlinant après une session baise qu’elle va tomber in love.
      Redescendez sur Terre, c’est pas avec CE câlin post-baise que vous allez faire grimper dans les tours le taux d’ocytocine.
      Genre « OHMYGAWD j’ai dépassé les 4 câlins, 3 ça passait encore mais là 4 ayé je suis foutu elle va vouloir m’épouser ! »
      Avoue que c’est foireux la façon dont tu surinterprètes de ouf le rôle et les variations du taux d’ocytocine !

      Et puis à ce compte là, si on va au bout de ta logique :
      – « je veux un couple / je suis en couple » = sexe tout mignon où on se prend dans les bras et où on s’embrasse énormément et où on se regarde amoureusement
      versus
      – « je veux un plan cul » = du sexe sans tendresse aucune, on s’embrasse à peine, pas de câlins
      Et on sait tou.te.s que ça ne marche pas comme ça (si vous faîtes ça les gentes vous allez jamais garder vos meufs et vous allez grave vous faire chier) =p

      En plus, après la baise, quand on se prend dans les bras et qu’on reste proches physiquement c’est rarement pour être cul-cul mais plutôt pour prolonger le moment SENSUEL (corps à corps).
      C’est un moyen de continuer à profiter du corps de l’autre, d’apprécier et de prolonger ce partage CHARNEL (tu peux continuer à caresser, toucher, embrasser, effleurer…)
      Ca peut être ultra « sexuel », c’est réducteur de voir ça comme un truc « romantique ».
      Bon et puis on va pas se mentir, ce qui est cool c’est que ça peut entraîner un 2e round ! =p

      Tout ça pour dire, tu te retiens pour rien.
      Enjoy, profite, c’est cool ; promis elle t’emmènera pas devant M. le Maire au réveil.

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Je pense que cette question du calin post coit affecte assez peu son attachement pour ma part. C’est plutot ton attitude et ce que tu vas dire ou faire dans le temps qui fait qu’elle va s’attacher ou non.

      D’ailleurs à ce sujet, pour tous ceux qui veulent qu’une fille s’attache, balancez des signaux mixtes pour le calin : un coup oui un coup non ;)

    • Lenal'airderien dit :

      Damemas,

      Si tu savais le nombre de mecs qui pense que le sexe et que le « plan cul » c’est tu touches un peu les seins , tu n’embrasses pas , pas de câlins et tu vas direction go la pénétration…

      Merci pour ton intervention, tu résumes en gros ce qu’on vit avec du sexe sans sentiments , j’appelle ça du sexe bas de gamme…

      A choisir , je préfère ne rien faire

  • Darksoldier dit :

    Salut Eros!
    Merci pour cet article très détaillé dans un premier temps.
    Dans un second temps je voulais te demander conseil : concernant le n•11 pour les différentes positions, comment amener le truc?
    Avec toutes mes copines je n’ai connu que quelques positions, elles ne voulaient jamais changer. Récemment j’ai essayé de la guider juste avec mes mains comme tu le suggerais, mais elle s’est tendue et n’a pas bougé. Et quand j’ai verbalisé, elle m’a dit : « non pas trop envie, c’est très bien comme ça. »
    Pourtant elles me disent souvent que je ne suis pas à me prendre au sérieux au lit et que ça fait du bien…
    Saurais tu me conseiller?

    • Lenal'airderien dit :

      Darksoldier,

      Une fille à l’aise avec son corps , sera coquine et entreprenante , tu auras du fun , de l’amusement , c’est une partie de plaisir assuré….Certaines positions tu as un angle de vue sur des défauts physiques c’est peut être ça qui bloque, il faut communiquer sur son corps…

      Pour le changement de positions , la question ne se pose pas , faut pas trop verbaliser. J’attends pas que le mec me dit , on y va pour une levrette… Je lui offre ma croupe il comprend tout seul…

      Léna en mode routarde du sexe.

    • Darksoldier dit :

      Donc elles étaient toutes mal à l’aise avec leur corps?c’est possible de changer leur vision d’elles mêmes ou c’est long et couteux?
      Ben justement, c’est pas souvent qu’elles prennent les initiatives en disant « hop je veux ma levrette! »
      Serait-ce parce qu’un truc m’échappe? Je pense bien amener la chose pourtant…?

    • Thenv dit :

      Peut être que tu peux leur dire que tu aimes leur corps, et se que tu aimes dans leur corps?
      Elle aura toujours ses complexes, mais elle aura peut être plus confiance et sera donc plus amener à se lâcher?

    • Lenal'airderien dit :

      Darksoldier,

      Bien connaitre son corps , aimer le sexe , être à l’aise dans l’intimité , c’est la pratique , autrement je vois pas …

      Une femme qui n’aime pas son corps ou qui manque de confiance en elle, c’est à elle de se prendre en charge , ce n’est pas à un homme de le faire…

      Ce que tu peux faire la rassurer en lui disant que tu aimes son corps et qu’il te plait comme il est …

      Peut être un manque d’expérience, ou un désintérêt vis à vis du sexe… J’ai eu dernièrement une conversation de ce type avec un mec qui me disait , tu sais tu as pleins de filles coincées à tous les âges…

      Quand tu les rencontres tu leur poses la question pour savoir ou la personne se situe sexuellement , ce qu’elle aime, ses tabous…C’est un minimum avant de passer à l’acte…Par exemple si elle n’aime pas la sodomie et que toi tu adores , il te faudra mettre un mouchoir sur cette envie …

      Tu sauras que ce sera niet , il vaut mieux le savoir pour avoir une relation en connaissance de cause au début …Même au point de vue sexe , les gens doivent être à un niveau équivalent autrement un des deux s’emmerdent au lit.

      J’en suis convaincu , certains te diront qu’un couple ce n’est pas que le sexe , mais bon , je dirai même que c’est très important…’un des éléments constitutifs de la relation de couple, si l’entente sexuelle n’est pas à l’ordre du jour , cela crée des frustrations et des envies d’aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte pour les assouvir.

    • Sylvain dit :

      Hello Dark Soldier,

      Effectivement, dans ce cas là, c’est souvent que la fille est mal à l’aise avec son corps. Moi j’ai connu des filles, c’était dans le lit, dans le noir et enroulée dans la couverture et point barre. Donc faire de la sensibilisation et la mettre en confiance dans le lit comme en dehors. Apres effectivement, ça prend du temps avant qu’elle ne se lache.

      A toi de travailler sur ta connexion avec elle.;)

    • Laurie dit :

      Salut!
      Je pense que ça appartient à chacun de faire un travail sur soi pour bien se connaître et s’apprécier, maintenant, on peut trouver de l’aide dans la relation à l’autre, les amis, son mec, un plan cul. Moi, mes aventures m’ont beaucoup apportées en matière de confiance en moi et de pudicité ^^
      Si elle n’est pas à l’aise, rassures la. Ca lui fera du bien, et puis au final à toi aussi si elle se déstresse un peu. Ne jamais lui faire de reproche là dessus. Ne jamais la faire culpabiliser. S’intéresser, poser des questions et essayer de comprendre ce qui ne va pas. La communication ;)

    • Sylvain dit :

      Hello Laurie,

      Une question, tu dis que ce sont tes aventures qui t’ont beaucoup apportées, ca veut dire que tu te lachais plus qu’en couple?

    • Darksoldier dit :

      Je lui dis toujours qu’elle est superbe, quand elle se déshabille ou même quand on est posés tranquillement sur le canapé. Je vais essayer d’en faire un peu plus! :)

      Apparemment avec son ex ce n’était pas encore ça au pieu.. Il était assez égoïste. Petit à petit je remarque qu’elle prend les devants et je la complimente à chaque fois en montrant à quel point j’adore ça.
      Après elle à l’air de devenir un peu accro au sexe, je pense que ça peut mener dans le bon sens! Mais elle se lâche toujours quand il fait totalement noir, ou presque :/

  • Nuitsblanches dit :

    Franchement je kiffe Eros, grave…
    Un des meilleurs articles publiés sur ADS ces derniers mois.
    A mon avis, sans doute plutôt destiné aux plus jeunes ou à ceux qui ont moins d’expérience, mais un must read à épingler. Surtout à l’époque du full access au porno, de fait…
    Tu as juste mis sur papier beaucoup de choses très très vraies et fondamentales pour dédramatiser le sexe et donc vraiment prendre son pied à deux, ou plus (lire la réaction de Lena, c’est clair).
    Pour rajouter ma petite touche perso, j’adore prendre mon temps dans les (pré-)préliminaires, faire monter la température et faire durer cela jusqu’à ce qu’elle n’en puisse plus et me supplie de la prendre (et encore, même là, c’est moi qui déciderai quand…). Après, c’est juste de la folie… Prendre son temps, jouer, être sensuel, il y a tant de peau à explorer pour faire grimper le désir jusqu’à des sommets. J’adore ça (et elles aussi en général). Récemment, une des femmes de ma vie m’a dit que je faisais l’amour aussi bien qu’une femme… J’ai apprécié le compliment…
    Après, rien n’empêche évidemment un « coup rapide » de temps en temps mais qui lui aussi devient puissant parce qu’inhabituel…
    Encore bravo pour le très bel article, l’artiste, qui pourrait en aider plus d’un un (et d’une du coup).

    • Eros dit :

      Ecoute, en réalité, c’est parce qu’avec Sélim, on s’est rendu compte d’un truc pénalisant chez certains mecs…
      Ils nous disaient « les filles ne rappellent pas »… et on sait que c’est parce que les mecs baisent mal.
      D’où cet article. Quand un mec baise bien, généralement les filles rappellent.
      (et parfois même à contrecoeur : « Eros t’es une putain de malédiction… je rencontre des mecs bien, gentils, attentionnés, pas comme toi sale égoïste, mais ils baisent mal… alors que toi… Oh si seulement je ne t’avais jamais rencontré… »

    • Lenal'airderien dit :

      Je pense que les hommes aussi ont des équivalents féminins qui sont d’une passivité effrayante en mode « étoile de mer »…ou j’en branle pas une …

      Un homme qui rencontre une femme qui participe dans la joie et la bonne humeur , il te recontacte…

      Je rappelle jamais le mec après une partie de jambe en l’air , je lui laisse l’initiative , c’est comme ça que je peux me situer et savoir si j’ai été concluante.

      Il m’arrive de dire non, un premier essai est largement suffisant très souvent.

    • Mathilde dit :

      Bien d’accord avec vous deux, Lena et Eros, la plupart des gens ne savent pas faire l’amour correctement… Alors s’ils n’attendent pas grand chose du sexe et qu’ils sont sur la même longueur d’onde que leurs partenaires, tant mieux pour ces gens là ! Mais moi je suis assez exigeante, alors ça fait plaisir de voir un article comme ça =)

      Un truc que j’ai remarqué en matière de sexe, c’est un peu comme l’amour, tout le monde se pose en expert et pense qu’il n’a absolument rien à apprendre sur le sujet. Un certain snobisme basé sur l’idée que « c’est naturel » donc tout apprentissage serait superficiel et gâcherait l’expérience ou la magie du moment où je ne sais quoi encore, fait que bien des gens se confortent dans la médiocrité sexuelle.

      Le cas que j’ai rencontré le plus souvent était celui du gars qui était sûr qu’il savait faire, alors il ne demandait surtout pas, et n’écoutait pas ce que je lui disais. ça marchait sur son ex, donc pourquoi pas avec moi ? Il m’est aussi arrivé de coucher avec des hommes moins expérimentés, qui savaient qu’ils ne savaient pas s’y prendre, et qui du coup faisaient semblant et compensaient avec un excès de confiance en eux, tout en imitant des trucs qu’ils avaient probablement du voir dans des mauvais pornos, et bien sûr, tout cela en ne m’écoutant jamais (je ne comprends pas très bien pourquoi). Je précise que c’était tous des hommes tout à fait sympas, gentils et qui avaient l’air ouverts d’esprit et cultivés (je ne parle pas de gros beaufs).

      *ATtention témoignage incoming*
      Au lit avec un mec, celui ci commence à me doigter… un peu fort. Je lui dis très gentiment avec moult trésors de diplomatie :
      -Je préfère quand c’est plus doucement, s’il te plaît.
      Rien ne se passe.
      – Est ce que tu pourrais faire moins fort ? J’aimerais mieux.
      Rien ne se passe.
      – Vas y plus doucement, ça me fait mal ! (et je commence à devenir vachement moins excitée)
      Rien ne se passe.
      – Non mais j’ai vraiment mal, va moins fort !
      Rien ne se passe.
      – Maintenant tu sors ce doigt de là tout de suite !
      Je me suis rhabillée et partie, lui n’a pas compris pourquoi parce que pour lui ça se passait bien et qu’il pensait que j’allais finir par aimer. Je précise qu’il parlait français, n’était ni sourd ni débile.

      *fin du beau témoignage*

      Après, en discutant avec mes amants, j’ai pu constater que du côté des filles, ce n’était guère mieux… La plupart ne disaient rien, ne prenaient aucune initiative, rien. Bref les torts sont assez partagés.

      Enfin pour le 21ème conseil, j’ai plusieurs idées :

      – Soyez sûrs que la personne en face de vous a envie de coucher avec vous. Si elle se sent forcée vous allez de toute façon lui laisser un mauvais souvenir et elle ne rappellera pas. En plus, si elle n’a pas envie ça ne risque pas d’être bien, elle attendra juste que vous ayez fini. Donc on n’insiste pas, non ne veut pas dire oui (bien sûr qu’il y a des filles qui pensent que l’homme doit insister, qu’elle doit prouver sa valeur en se refusant le plus longtemps possible. Moi je dis que c’est des filles compliquées et vous avez meilleur temps de ne pas coucher avec), on ne fait pas de reproches si elle refuse. Coucher avec quelqu’un qui n’en a pas envie, c’est la garantie d’une partie de sexe nulle.

      – Sachez faire des pauses, surtout si vous êtes adeptes des nuits très longues. Je m’explique : vous êtes en plein acte, vous sentez que vous avez besoin d’aller aux toilettes. Ce serait gênant de le dire, mais si vous ne le dites pas, l’envie va devenir de plus en plus pressante jusqu’à que vous ne pensiez plus qu’à ça, et ça c’est un peu nul. Vous ne serez plus dans l’action, serez pressé que ça se finisse… Moi je dis qu’il vaut mieux un petit instant de gêne et revenir bien après =) De même il peut arriver que des fois vous ne jouissiez pas, et pourtant vous n’avez plus envie de continuer. Pareil, ne vous forcez pas (enfin vous pouvez, c’est juste mon coneil, je sais que certaines filles se sentent très dévalorisées si leur partenaire ne jouit pas, alors parlez avec elle)

      Sinon tout l’article parle de ça plus ou moins, mais dédramatisez les discussions sur le sexe ! Soyez humbles, écoutez, demandez si il y a quelque chose qu’elle aimerait que vous fassiez, ne vous fâchez pas si elle vous dit que vous vous y prenez mal (à part si elle le dit méchamment, là vous avez le droit), et encouragez la à parler (mais ya plein d’articles sur ADS là-dessus).

      Merci Eros, et j’espère que mes prochains amants auront lu cet article !

    • Sylvain dit :

      Sans doute vrai! Lena en mode Gameuse!

    • Damemas dit :

      Eros > Haha là pour le coup ça me parle beaucoup !

      C’est tout à fait une réflexion qu’on peut se faire pour les plans culs ou les relations pas sérieuses ou quand le mec en dehors du lit ne nous a pas plu des masses. S’il baise mal = next.
      A nuancer : quand le mec te plait vraiment ou que c’est juste une question d’ajustements ou encore que tu sens qu’il y a du potentiel rapidement débloquable, là généralement tu retentes.

      En même temps, c’est pareil pour vous si la fille baise mal ou que c’était chiant, ça donne pas méga envie de la revoir, et c’est normal !
      Et des 2 côtés c’est pas facile de trouver des gens qui baisent bien. (La bonne nouvelle : ‘Suffit de pas grand chose pour se démarquer !)

      Sinon, je sais pas si tu as déjà entendu l’expression « fuckboy » ?
      Mais en tout cas c’est un terme que certaines (dont moi) utilisent pour qualifier les mecs qui maîtrisent vraiment bien la baise mais dont tu ne peux rien tirer d’autre ou dont tu ne veux rien tirer d’autre.
      Et que tu rappelles / contactes même si ça te fait un peu chier (parce que ça mène à rien, qu’ils sont cons en dehors ou juste pas compatibles, que c’est pas de la nouveauté) mais t’as envie de baiser et tu veux la garantie que ce soit bien fait.

      Ah aussi une grosse raison qui vaut un next direct côté cul : le mec qui te fait le coup de « t’es sûre ? [de vouloir mettre une capote] » ou qui essaie sans.
      Mention spéciale aux mecs qui après que tu leur répondes « Bah oui ! WTF ! tu la mets pas avec les autres ou quoi ? » osent dire « non mais si si t’inquiète je la mets toujours ».

      J’ai déjà nexté 2 mecs pour ça. Un avait su pourquoi et avait essayé de me faire revenir en disant « nan mais t’inquietes la prochaine fois c’est capote direct sans question aucune ». Désolée les mecs mais y a pas de seconde chance pour ça ; c’est juste un putain de red flag concernant la fiabilité et le respect (et le bon sens accessoirement).

    • AL dit :

      Hello Damemas,

      Je réponds à tes deux messages d’un coup.

      « C’est un moyen de continuer à profiter du corps de l’autre, d’apprécier et de prolonger ce partage CHARNEL (tu peux continuer à caresser, toucher, embrasser, effleurer…)
      Ca peut être ultra « sexuel », c’est réducteur de voir ça comme un truc « romantique ». »

      En fait, la problématique du propos d’Eros, c’est de défendre l’idée que « faire l’amour », ça se limite à la stimulation des organes génitaux. Or, « faire l’amour » (dans le sens « donner à l’autre »), ça commence à partir du moment où l’autre te laisse entrer dans son espace vital (kino escalation), et ça se poursuit jusqu’à la séparation des personnes de l’espace fermé. Dans l’inconscient collectif, quand on dit à quelqu’un « J’ai envie de faire l’amour avec toi », on pense seulement « j’ai envie que tu me pénètre » / « j’ai envie de te pénétrer ».

      « Et que tu rappelles / contactes même si ça te fait un peu chier (parce que ça mène à rien, qu’ils sont cons en dehors ou juste pas compatibles, que c’est pas de la nouveauté) mais t’as envie de baiser et tu veux la garantie que ce soit bien fait. »

      Franchement, ça c’est une démarche que je n’arrive pas à comprendre. Mais pas que chez toi. Franchement, je ne vais pas manger dans un restaurant où le personnel est con, où la carte ne m’apporte pas de plaisir gustatif. Quand j’ai vu un film au ciné, même s’il est efficace, s’il n’est pas « génial », s’il ne satisfait qu’une facette de ma grille d’exigences, je vais pas m’emmerder à l’acheter en DVD ou perdre du temps à le revoir. Y a quand même une forme de masochisme dans le fait de passer du temps avec des personnes « alors que ça te fais un peu chier » (ou alors, une forme de luxe bourgeois, je sais pas). Peut-être que je deviens un vieux con en vieillissant, mais mon exigence de qualité prévaudra toujours sur mes désirs. Pas envie, au moment du bilan de ma vie, de me dire que ma meilleure partie de jambes en l’air était avec une moule décérébrée.

    • Sylvain dit :

      C’est la zone de confort sexuel : un bon coup facile d’accés à dispo si besoin.

    • AL dit :

      Chais pas… ça demande déjà « trop » d’efforts pour ma part. Ma zone de confort sexuelle, ce sont mes mains. Dispos H24, 7/7, 365j/an. Et en plus, elles râlent pas, n’ont pas leurs règles, ni la migraine, se fichent de ma façon de m’habiller, m’économisent toute phase de séduction et ne réclament pas de sous ni de gamin. :D

      Au final, on en revient toujours à la même question : pourquoi rechercher une relation sexuelle ? Est-ce le besoin égoïste de soulager sa tension sexuelle ou bien est-ce la volonté de partager un moment d’intimité et de jeu avec quelqu’un ? (Il y a évidemment d’autres options et des nuances, mais pour beaucoup de gens, se sont les raisons principales…)

    • Damemas dit :

      AL > Je suis d’accord avec toi que beaucoup trop de gens réduisent le sexe à la pénétration. C’est d’un ennui total.

      Après pour ton 2eme point, je te rassure mon propos était volontairement caricatural.
      Et « faire chier » n’est sans doute pas la bonne expression ; c’est pas dans le sens « ça m’emmerde, me rend inconfortable, je vais contre ma volonté » c’est plutôt que tu sais que tu fais la flemmarde (comme dit Sylvain c’est du « confort sexuel ») alors qu’en soi ça serait quand même plus cool d’aller à la découverte d’une nouvelle personne avec qui maybe ça pourrait matcher et pas seulement que côté cul.

      Pourquoi chercher une relation sexuelle ? Bah parce que quand c’est bien fait c’est cool et super plaisant. Le fait de pouvoir partager du cul avec quelqu’un, de pouvoir toucher un autre corps c’est top, et c’est un plaisir différent de la masturbation. Et ouais comme tu dis le côté jeu est sympa :)

      D’où l’intérêt des « fuckboy ». Car oui tu peux avoir une super alchimie sexuelle avec quelqu’un et pour autant savoir qu’avec cette personne ça n’ira pas plus loin ou que juste ça accroche pas dans le reste.
      Donc c’est pas du masochisme, puisque c’est « bon » et « tu prends ton pied ». Que c’est un moment plaisant. Que t’as pas d’attentes du tout. Et que limite c’est une plateforme pour t’éclater et explorer au lit sans contraintes et attentes.
      (Là où ça serait maso / malsain c’est si un des 2 est frustré qu’il y ait pas possibilité d’avoir +, ou si la personne est odieuse ou vraiment super conne)

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Hum je pense que ça évolue avec le temps. Quand on était jeune, tu as la notion de défi, de prouver que tu peux arriver à mettre une femme dans ton lit et tu es prêt à mettre temps, argent et énergie dans cette quête. Puis à un moment, tu te rends compte que le jeu n’en vaut pas la chandelle et tu commences à utiliser tes ressourcesavec un peu plus de parcimonie. Après ca depend aussi beaucoup des périodes, du moral. Si tu te sens seul, tu auras tendance à revoir tes exigences à la baisse. Je pense que c’est un peu ça la clé de l’inner game : la gestion des temps faibles. Etre solide quand tout roule, c’est ce que fait tout le monde. Etre solide quand t’as la tete dans le seau, c’est ce que personne ou presque ne fait ;)

  • marek dit :

    Voilà j’ai une question technique plus adressée aux filles de passage ici,
    Quand je fais l’amour à ma cop, je ne touche pas le fond (pourtant j’ai pas à me plaindre niveau cms) est ce que la fille peut le ressentir à un moment donné comme un motif de frustration..?

    • Lenal'airderien dit :

      Marek,

      Vous êtes un couple débutant?

      « Je ne touche pas le fond « … ???

      J’arrive pas à comprendre ce que tu veux dire ..

      Tu veux dire que la pénétration n’est pas profonde pourquoi ? …J’avoue que je n’ai jamais eu ce problème..

      Léna en mode « tape dans le fond , je suis pas ta mère »…C’est une phrase connue…rire.

    • Eros dit :

      Merci Lena pour ce rappel québecquois que qualité !
      (Ce qu’il veut, c’est toucher le fond, il a l’impression de ne pas « remplir » sa copine…)

    • Mathilde dit :

      Le fond, c’est à dire le col de l’utérus ? C’est arrivé qu’on me le touche (même parfois un peu fort, surtout en levrette) et ça fait plutôt mal…

    • Sylvain dit :

      C’est ce que je me disais aussi! Quand tu vas trop loin, tu peux lui faire mal. Il faut avancer avec doigté :)

    • Laurie dit :

      On m’a déplacé un organe comme ça un jour, impossible de m’allonger sur le ventre pendant des heures. KO technique!
      Faut faire attention, c’est pas parce que c’est chaud et moelleux que c’est totalement malléable…haha! On tient à nos organes un peu. :D

  • Mathilde dit :

    Le fond ? Tu veux dire le col de l’utérus ? Quand on me l’a touché (un peu fort parfois, surtout en levrette) ça fait plutôt mal…

    • marek dit :

      Oui! le col de l’utérus.
      Ma cop a une cheminée profonde..
      Ma question est de savoir si ça peut frustrer une fille que le pénis de son copain puisse ne pas aller jusqu’au fond..

  • RmyBrain dit :

    Vous voulez lui faire prendre un pied inoubliable, vous voulez la marquer à vie, lui faire découvrir une nouvelle façon d’atteindre l’orgasme, alors je ne saurais que vous conseiller d’activer chez elle « LE » point G.
    Je ne vous parle pas ici de performances (même si j’avoue, on entre dans du sexe très technique), je vous parle de lui faire découvrir autre chose, je vous parle d’explorer avec elle autrement son corps, je vous parle de sensations complètement nouvelles pour la majorité de vos amantes. Maitriser le point G c’est déclencher un tsunami émotionnel et surtout la transformer en fontaine de cyprine, jusqu’à inonder les draps.
    Ca c’est mon piège à fille, ma technique secrète, mon petit plus, avec ça je leur donne du plaisir comme jamais un homme ne leur en a donné (c’est pas de la vanité, c’est juste physiologique), après l’orgasme vaginal, l’orgasme clitoridien, l’orgasme anal (même si celui ci est plus psychologique que physique ;-) ), passez à l’orgasme « G »niale ! 100% approuvé par celles et ceux qui ont bien voulu entendre la méthode.
    En cherchant un peu vous pourrez bien vous documenter sur la manière d’y arriver; et si on me l’autorise ici dans les commentaires c’est avec plaisir que je vous expliquerez en détail, la progression pour y parvenir sans difficultés.

    Merci à toute la communauté ADS, ce qui se passe ici est carrément génial, on peut discuter de notre sexualité sans avoir le sentiment d’etre jugé, sans snobisme, sans trop de pudeur; la part émotionelle et le travail sur soi même sont abordés sous tout les coutures. Encore un grand merci et continuez de nous rassembler de façon décomplexée.

    euuh … PS: j’ai rien à vendre

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Et bien vas y , tu as le champ libre pour partager avec la communauté ton expérience du Point G. NOus te lirons tous avec la plus grande de toutes les attentions :)

  • Lenal'airderien dit :

    Marek, pourquoi tu ne poses pas la question à ta copine directement?

    C’est elle qui est la plus concernée…

    J’avoue que je me suis jamais posé ce type de question…

    D’après mes lectures , » le vagin s’adapte à la forme du sexe du partenaire « 

  • Bat dit :

    Salut,

    Vous avez une méthode pour transporter des capotes au quotidien, sans sac à dos, donc seulement avec les fringues, et sans les abîmer ? Dans un porte-feuille, j’ai déjà gâché deux capotes comme ça : le foil était tout griffé, et la date en partie effacée.

    Mon porte-feuille est pas terrible, en tissu synthétique, et assez peu rigide. La question est importante. Transporter des capotes avec un sac à dos, c’est tout de suite moins sexy.

    • Sylvain dit :

      Salut,

      Dans une poche de chemise ou n’importe quelle poche au niveau de la poitrine. Tu as peu de chances qu’il y ait des frottements à ce niveau là ou qu’elles s’abiment. ;)

    • Bat dit :

      D’où la poche de poitrine. J’ai jamais pigé la raison de son existence, je comprends maintenant.
      D’autant que poche et capote correspondent : après une recherche rapide, j’ai trouvé que les capotes sont attestées vers 3000 BC en Égypte, datation et localisation identiques aux chemises.

      Mais, je ne porte que rarement une chemise. Ce sera donc branlette ou sac à dos pour moi. Merde.

  • dragolcc dit :

    Excellent article, tant pour les couples (peut être même surtout) que les célibataires.

  • kokosnous dit :

    Le coup de la graine chez la végétrarienne ^^ priceless…

  • Mercure dit :

    Salut ADS :)

    J’ai un petit soucis au lit qui commence un peu à poser problème avec ma partenaire même si celle-ci n’en dit rien. Le fait est que je n’arrive pas à éjaculer avec une capote et sans capote ça me prend une plombe… Chaque fois qu’on le fait ça dure minimum 45min et c’est assez fatiguant pour tous les deux.

    De plus, elle m’a déjà dit qu’elle avait un peu mal le lendemain. C’est ma première copine et même si je sais qu’elle prend son pied (elle m’a déjà dit qu’elle avait eu des orgasmes avec moi alors que d’après elle ça arrive très rarement) mais je n’ai pas envie qu’elle considère le sexe comme une chose longue et pénible qui dure une plombe et pour laquelle on a des douleurs le lendemain.

    Alors voilà, est-ce que d’autres lecteurs sont dans le même cas que moi et si oui, comment avez-vous fait pour réduire la durée du rapport ?

    Merci à tous,

    Mercure

  • Alexis echraghi dit :

    Merci de vos très bons conseil je les utiliserai avec ma prochaine compagne. J’espère qu’elle aussi les appliquera avec moi ?!!

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)