Affirmez votre style, elles vous le rendront bien !

Publié dans Relooking homme par
ArtDeSeduire.Com

affirmer votre style pour seduire Affirmez votre style, elles vous le rendront bien !

« La forme c’est le fond qui remonte à la surface » disait Victor Hugo.

Si l’histoire ne précise pas si l’écrivain était féru d’élégance masculine, on sait en revanche que votre look permet à l’Autre de se forger cette première impression qui compte tant dans la sociabilité de tous les jours – et d’autant plus en matière de séduction où le body langage et les openers n’interviennent que bien après.

Raison de plus pour offrir au monde une image de vous qui vous correspond, avec laquelle vous êtes à l’aise, et de faire de vos vêtements un prolongement de vous-même. Mais comment atteindre ce graal sartorial ? La réponse tient en une phrase : apprenez à devenir autonome, à faire vos choix stylistiques comme un bonhomme !

Avant d’attaquer dans le bois dur, commençons par la question à un million d’euros : qu’est-ce qu’un bon style ? Dans l’absolu, à partir du moment où vous êtes en adéquation avec votre âge et votre milieu, il n’existe pas de réponses toutes faites.

Preppy, baroudeur, streetce qui importe c’est la manière avec laquelle vous allez vous démarquer du troupeau dans ce monde où les femmes sont de plus en plus sollicitées.

Ces dernières détiennent cette capacité de pouvoir scanner en un battement de cil leurs prétendants. Et à ce petit jeu, elles ne font pas dans la dentelle, distribuant à la pelle les cartons rouges à ceux d’entre nous qui seraient trop fades, trop lisses ou sans aspérités.

Pour autant cela ne veut pas dire qu’il faille mettre en arrière-plan vos goûts pour vous habiller en fonction des desiderata de la gent féminine. Vous êtes un mâle alpha, pas un lemming.

QUELLE IMAGE SOUHAITEZ-VOUS RENVOYER AU MONDE ?

Bien que cela puisse paraître contradictoire avec l’énoncé du sujet, ce qui compte ici c’est de se demander qui porte quoi ? Autrement dit, quel message renvoie une tenue ? À quelle catégorie/tribu vous fait-elle appartenir ?

Non que vous souhaitiez copier/coller le look d’une personnalité en vogue, mais parce qu’il est nécessaire de déterminer une direction : souhaitez- vous ressembler à un businessman ? À un aventurier ? À un écrivain  bohème ? C’est à partir de vos réponses que peut véritablement commencer ce travail sur vous-même.

Ici pas de vœu pieu. Une allure doit coïncider harmonieusement avec une personnalité, une morphologie et le milieu dans lequel on évolue.

Inutile de chercher à ressembler à Mick Jagger quand on est tanké comme Shaquille O’Neal, ou encore de se trimballer grimé comme dans une fashion week quand on bosse en open-space.

LA CURIOSITÉ N’EST PAS UN VILAIN DÉFAUT

Un minimum d’introspection est nécessaire pour affiner ses goûts. S’ouvrir au beau demande un travail sur soi.

Si dans un premier temps tout part de vous et de votre environnement (âge, job, amis, famille, loisirs…), il vous faut ensuite sortir de vous-même.

Nourrissez votre œil de lookbooks, d’articles, de blogs, de ces mines d’or que sont les tumblr ou Pinterest… Utilisez Google Images pour connaître l’origine d’une photo et tenter de découvrir une marque ou des pièces similaires. Le fil de vos découvertes ne cessera de vous surprendre.

Prenez le temps de vous asseoir à la terrasse d’un café pour respirer l’air du temps et observer les passants (les silhouettes, les matières, les coupes, les détails…). Au quotidien, apprenez à reconnaître les personnes qui vous font une impression honnête et désintéressée et qui surtout, vous paraissent s’y connaître en style.

N’hésitez pas à rentrer en boutique pour essayer, comparer, toucher des vêtements, mais aussi pour discuter avec le vendeur.

La mode est à tous les coins de rue, mais pas que ! Architecture, design, paysages, expositions… tout peut être, et doit être, source d’inspiration.

UN STYLE SE BÂTIT À VOTRE RYTHME

La sensibilité aux formes et aux couleurs se travaille dans la durée. Bien s’habiller répond plus à une question de temps que d’argent.

Le gros problème du débutant un peu trop besogneux, un peu trop scolaire vient souvent du fait qu’il ingurgite trop de données trop vite (en grande partie pour se rassurer), là où il serait nécessaire de laisser décanter ces informations. In fine cela aboutit à une vision trop technique, pas assez pratique, de la mode.

Certes votre parcours a besoin d’être balisé un minimum, mais rien ne doit être figé dans le marbre. Acceptez de ne pas avoir d’image précise de votre look à moyen/long terme. À mesure que vous progresserez, votre vision va s’aiguiser, et l’objectif que vous aviez en tête il y a six mois aura sûrement beaucoup évolué.

Vos achats doivent prendre cela en compte. Inutile de vous ruer sur votre carte bleue à chaque  découverte, du genre  « Un article sur les grosses mailles ou les pochettes de costumes ? Vite, il m’en faut trois de chaque tout de suite ! ».

En philosophie, on dit d’une bonne question qu’elle amène d’autres questions et pas une réponse toute faite. En mode, c’est un peu le même raisonnement qui prévaut. Méfiez-vous de ces raccourcis un peu trop évidents, de la rationalisation excessive.

SORTIR DE LA DICHOTOMIE « J’AIME/JE N’AIME PAS »

Il est toujours très tentant de voir les choses en noir ou blanc. Ne pas être capable de produire un jugement, de ne pas avoir une vision claire des choses se révèle vite très déstabilisant. Et la mode ne fait pas exception.

Vous devez néanmoins en passer par là et accepter de ne pas savoir dans un premier temps plutôt que de lancer des jugements hasardeux qui ne comportent pas l’ombre d’une justification.

S’en tenir à une distinction « beau /moche » traduit pêle-mêle : peu de raffinement et d’éducation, de la paresse intellectuelle, un déficit de conversation, un manque d’envie et de passion…

Pire encore, ce manichéisme sartorial vous empêche de progresser. Ne pas être en capacité de verbaliser vos préférences tue dans l’œuf toute tentative de structurer votre réflexion.

Remarquez comme quelqu’un qui a su développer un goût propre (en mode ou ailleurs) sait expliquer ses choix, les analyser et même donner des conseils constructifs.

POUR RÉSUMER  

Pour affirmer un style vestimentaire qui vous est propre, il vous faut donc passer par ces quatre étapes :

  • vous fixer un cap : de l’importance des modèles
  • vous imprégner de ce qui vous entoure : développer votre curiosité
  • progresser à votre rythme : éviter la saturation
  • développer votre point de vue : introduire du raisonnement et de la nuance dans vos choix

Bien sûr dans la pratique ce  plan ne se déroule jamais exactement comme prévu. De un, parce qu’il existe un mouvement de balancier quasi-permanent entre les différents stades. Et de deux, parce que trouver son identité vestimentaire est une quête qui ne s’achève jamais vraiment.

Reste qu’au fur et à mesure que vous avancez (i.e. une fois que vous atteignez un certain degré d’aisance et d’expertise), vous serez en mesure de jauger votre progression à l’aune des compliments et remarques – spontanés – dont vous faites l’objet.

Et rien que pour ça, ça vaut le coup de s’atteler à la tâche !

Aurélien pour BonneGueule

Retrouvez aussi tous nos conseils sur notre blog de mode homme BonneGueule.fr : des découvertes de marques, des conseils pour bien choisir et assortir vos vêtements, ou encore des interviews d’experts vous y attendent.

Bann SexTalk Affirmez votre style, elles vous le rendront bien !

22 COMMENTAIRES
  • Arnaud dit :

    Bonjour avez vous déjà essayé le concept CHIC TYPES avec la malle livré à domicile suite à des conseils à distance d’un styliste et des photos envoyés à ce dernier ?
    au plaisir arnaud

  • Kenny dit :

    Bonsoir,
    Très bon article comme d’habitude :)
    J’assume totalement mon style Preppy, je trouve que je me différencie de la plupart des jeunes de mon âge (20 ans). J’ose sortir quotidiennement habillé en Veste Blazer à pochette, une chemise uni ou à rayure très bien cintrée, un pantalon chino, et des bottines chelsea ou des deserts boots.
    Je sors presque tout les jours en ville pour SPU, les filles apprécient la plupart du temps mon style vestimentaire, et elles me font plusieurs compliments ahah.
    Demain, je sors le grand jeu vue que c’est bientôt le début du Printemps, qu’il commence à faire assez beau : Veste Blazer grise à pochette coupe Slim Fit (Zara), Chemise blanche à rayure noir coupe Slim Fit (Vicomte Arthur), pantalon chino bordeaux coupe Skinny (New Look), ceinture marron (Levi’s), et des bottines marron (Clarks). Le look idéale pour se démarquer des autres, pour se faire remarquer très facilement par certaines filles, et pour sortir SPU ;)

  • DefLeppard dit :

    Hello Aurélien!

    Pour ma part j’assume complètement mon style metalleux à 20 ans et me balader en perfecto-santiags dans la rue ne me dérange pas du tout. J’aime varier, le lendemain je pourrais très bien être habillé avec un manteau, une chemise et des bottines.
    Un look qui se différencie de la masse tout en restant beau est idéal pour le peacecoking (j’ai un doute sur l’orthographe) et engager une discussion!

    • Aurélien dit :

      Salut DefLeppard !

      Fais gaffe au total look quand même. À 20 ans ça passe mais après ça coince – sauf si tu fais la tournée des stades ton métier.
      => une des premières règles de l’élégance c’est d’être en adéquation avec son milieu

      De plus le jour où tu vas devoir passer à autre chose, la transition va être douloureuse ne serait-ce que financièrement.

      Bien à oit.

      Aurélien (habillé en durag et XXXL à 20 ans et qui te parle d’expérience)

    • DefLeppard dit :

      Ah là je ne suis pas d’accord il n’y a rien de plus classe que les vieux rockers ayant la soixantaine et un look ultra stylé
      C’est sûr que je ne me pointerais pas comme ça à un enterrement ou au boulot

    • Aurélien dit :

      Rockeur et métalleux c’est pas pareil soyons précis.

      Un petit côté Johnny Cash/ Eddy Mitchel qui en a vu d’autre en effet why not.

  • LeBron dit :

    Pour ma part je me limite pas a un seul style. Ca peut passer pour une personne en manque de personnalité ou qui se cherche aux yeux de certains mais est ce forcément un mal d’être ouvert à plusieurs styles ou looks différents tant qu’ils me plaisent et que je les assume ?

    • Aurélien dit :

      Salut Lebron,

      Si tu jettes un oeil sur mon précédent article dédié à Ryan Golsing, tu verras que le mec arrive à marier différents looks tout en gardant une forte homogénéité. Donc dans l’absolu j’ai en vie de répondre oui à ta question.mais pour être franc on parle de Ryan Gosling => dans la vrai vie c’est pas dit que ça passe et tbh j’ai l’impression que tu donnes toi-même la réponse avant de poser la question

      Ceci un style se construit dans la durée.

  • Terrigan dit :

    Un article qui donne du sens à la vielle injonction « soignez votre look »

    Je trouve ça très motivant. ça me donne presque envie de me pencher sur ma garde robe « neutre et pas cher » ^^

    Terrigan, 50 euros de fringues sur le dos, budget illimité en produits culturels et champagne.

    • Aurélien dit :

      Salut Terrigan,

      J’espère sincèrement que tu vas franchir le pas ;) Des basiques bien coupés ne coutent pas une fortune et le rendement dans ta vie est immédiat.

      @+

  • Bat dit :

    Et les cheveux longs, c’est une affirmation de son style, elles le rendront bien ? https://www.youtube.com/watch?v=4Lk2KHajp4Y

    • Sélim dit :

      A défaut d’être une affirmation d’un style, la chanson est canon pour le réveil !
      Merci Bat !

    • Bat dit :

      Ça reste une affirmation.

      Comme le dit Aurélien, c’est selon le milieu et l’environnement. Je voudrais pas inonder les commentaires de liens, mais comme une bonne lecture vaut mieux que mille discours, ou quelque chose comme ça : http://www.lacoccinelle.net/277013.html

      Tu disais que ce site est là surtout pour rendre les gens heureux, pour avoir confiance en soi-même, avant de séduire les autres, se séduire soi-même. Du coup, un article un peu socio et un peu ethno sur les chevelures, et les raisons de nos comportements, serait vraiment pertinent.
      Merci, ami.

  • antoine dit :

    moi perso , c’est treilli ranger’s en permanence , je porte que des sape de teuffeurs , que des sap que j’aime , j’enmerde ceux a que ça plait pas , et ça plait beaucoup a ma copine qui elle s’habille disont  » normalement  » :)

    • Sélim dit :

      C’est un choix vestimentaire, c’est un choix de vie qui te permet d’attirer des personnes différentes autour de toi.
      Bonne semaine, antoine !

  • akumasaki dit :

    Là pour le coups j’aurais voulu qu’on active l’envoi d’images dans les commentaires pour me la péter et gonfler un peu!arf!arf! XD

  • akumasaki dit :

    Sinon Avant j’aimais bien m’habiller en xxl et streetwear,je détestais les chemises et costumes cravates,les souliers inconfortables et les vêtements près du corps.Autant dire que j’avais tout faux et que je me mirais rarement!lol

    c’est mes potes,et plus particulièrement un,qui m’as fait remarquer que vu mon gabarit(je suis plûtot mince et grand) il valait mieux porter des vêtements plus slim.

    ma tenue de tout les jours idéale?un t-shirt long manche a col v,un djean droit ou slim,une paire de sandale ou des basket basse.Merci Glenn.

    • Aurélien dit :

      C’est vrai que lorsque l’on s’habille large slim sonne comme skinny alors que non.

      En tout cas merci Glenn !

      @+
      A

  • Rem dit :

    Hey !

    Super article ! Je viens de le découvrir et je confirme tout ce que vous dites !
    Pour mon expérience, j’ai essayé plusieurs styles enfin si on peut appeler cela style (années collège et lycée en mode veste à capuche, jeans sneakers) et je ne me sentais pas regardé par les filles. Petit à petit je me suis habillé de plus en plus classe tout en restant décontracté (shino, blazer, t-shirt, chaussure mi-montante en daim) et je me sentais plus à l’aise. J’ai réussi à me construire mon style vestimentaire sans avoir trop de moyen (étudiant) en achetant de petites pièces de temps en temps à prix raisonnable. Plus à l’aise donc plus confiant avec les filles et je l’ai rapidement remarqué quand je vois certaines filles poser désormais leur regard sur moi. Je commence maintenant a avoir « plusieurs » styles tout en restant soit sur la base du classe ou soit sur la base du décontracté tout en restant attirant et à l’aise.
    Il est donc important de se construire son propre style et même avec des moyens réduits, on peut arriver à quelque chose !

    Bien joué pour cet article !

    • Sylvain dit :

      Hello Rem,

      Merci pour ton témoignage. Continue à travailler ton style et les résultats suivront :) Les couleurs, les matières, les formes. petit à petit ;)

  • Dbr dit :

    J’ai 16 ans et je suis un sneakersadict ou sneakerhead (passionné de chaussures destinées à un usage sportif ) je base ma tenue sur mes paires de chaussures et ensuite je m’adapte en fonction de la couleur de la nouvelle paire.
    Le plus souvent ça donne jean serré vers le bas (pour mettre en valeur la paire ), la fameuse paire de basket, une casquette style baseball (en ce moment je met une casquette « Benibla ») et un tshirt en accord avec le tout.
    Je n’ai pas du tout l’impression de passer pour une « racaille » et beaucoup de personnes m’ont arrêté dans la rue pour me dire que j’avais un bon style ou encore que mes chaussures claquaient.
    Tout ça pour vous dire de ne pas écouter les rageux qui pensent que basket+casquette = racaille… Il faut juste bien choisir ce que tu portes, si ça te va bien et qu’il y ait un accord entre les différents vêtements.

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)