Notre Génération a-t-elle Tué l’Amour ?

Publié dans Relation homme femme par
ArtDeSeduire.Com

generation y tomber amoureux2 Notre Génération a t elle Tué lAmour ?

Je suis né en 1983. L’année où Yannick Noah a gagné Roland Garros. Je fais donc partie de la fameuse génération Y, de ces enfants qui sont nés entre 1980 et 1995. Souvent, je me demande ce que l’Histoire retiendra de nous. Nos grands parents ont traversé la guerre. Nos parents ont connu le plein emploi. Et je crois que nous sommes la génération qui est en train de tuer l’amour.

Quand je regarde autour de moi, j’ai toujours l’impression que pour beaucoup des personnes de mon âge, leur vie sentimentale n’est vraiment pas à la hauteur de leurs espérances. Pourtant, entre Tinder, les sites de rencontres, Facebook et les SMS, nous n’avons jamais eu autant d’opportunités de faire des rencontres rapidement et facilement. Trop peut-être ? Alors aurions nous réellement perdu la faculté de tomber amoureux ?

Reportage en immersion dans la vie d’un trentenaire

Prenons un exemple simple.

Vous avez eu un premier rendez vous avec une fille que vous avez rencontrée sur Tinder. Tout s’est très bien passé et vous avez fini la nuit avec elle.

Et là, le lendemain, vous commencez à vous dire que cette fille est peut-être intéressante et que cette histoire pourrait sans doute déboucher sur quelque chose de plus sérieux finalement.

Je crois qu’il faut vraiment arrêter de penser systématiquement que les sites de rencontres et les applications sont faits en grande partie pour les relations sexuelles.

Il y a certes quelques collectionneurs qui s’assument. Mais je constate qu’il y a aussi énormément de mecs qui aimeraient aller plus loin avec les filles qu’ils rencontrent et pouvoir se mettre en couple mais qui ne savent tout simplement plus comment s’y prendre.

Les sites et les applications ne sont que des outils de mise en relation. Vous y trouverez ce que vous venez y chercher. Pensez à tous ces profils de filles sur Adopteunmec dont l’accroche contient une phrase comme « si tu es là pour un plan cul, tu peux changer de profil ou cliquer sur la croix rouge ». J’en vois tous les jours. Des dizaines.

Tout ça pour dire que derrière la façade des rencontres légères faciles, la plupart des inscrits restent à la recherche de l’amour.

Mais revenons en à cette fille. Malheureusement pour vous, souvent,  cela ne donne rien et elle disparaît de votre vie en quelques semaines comme volatilisée dans la nature. Elle ne répond plus à vos SMS, elle vous évite quand elle vous croise et semble totalement passée à autre chose comme s’il ne s’était jamais rien passé entre vous. Et vous n’arrivez pas à comprendre pourquoi.

Une sensation qui vous est familière ?

Bilan, vous vous sentez envahis de sensations désagréables :

  • Le désenchantement : «  Toutes des connasses ! »
  • La faible estime de soi : « je suis trop petit / gros / moche / pauvre / bête…vous pouvez compléter par l’adjectif que vous voulez

Et si le problème résidait plutôt dans notre mentalité et nos habitudes de vie ?

Problème n°1 : nous voulons tout, tout de suite

Vous avez faim ? Il vous suffit de choisir entre Domino’s Pizza et Sushi resto et le livreur arrive en moins de 30 minutes avec votre repas.

Vous cherchez quelque chose ? Google est votre ami. La taille de Marion Cotillard ? Le record de points de Michael Jordan dans un match ? Le prix de votre billet d’avion ? En moins de 3 secondes, vous avez accès à un monde d’informations pratiquement illimitées.

C’est quelque chose que nos parents n’ont pas connu. Malheureusement, c’est aussi un phénomène qui est en train de saper nos vies amoureuses.

Elle ne m’a pas répondu ? Elle ne me donne plus de nouvelles ? Qu’à cela ne tienne ! Par la magie de Tinder, vous êtes déjà en train de parler à une nouvelle target qui ne demande qu’à être séduite.  Et c’est reparti pour un tour !

Sauf que l’amour ne peut pas toujours être vécu dans l’instantanéité. Il a son propre agenda, son propre rythme. Et je crois bien que nos habitudes et les opportunités de rencontres rapides et faciles offertes par la technologie sont en train de tuer dans l’œuf beaucoup de nos relations naissantes.

Problème N°2 : Nous sommes devenus des athlètes de la séduction.

Pour beaucoup de trentenaires, la séduction est devenu un sport, un passe temps. Je connais des filles qui s’étourdissent de rencontres, qui rencontrent parfois un mec par soir. Mais pendant la journée, elles vont venir me parler sur Facebook pour m’expliquer combien elles se sentent seules et combien tout ça est vide de sens.

Dans vos espoirs, vous êtes censés tomber amoureux et « faire votre vie », construire. Et vous êtes persuadés que la meilleure solution pour y parvenir, c’est encore de jouer sur les grands nombres et de rencontrer le maximum de partenaires.

Mais, au final, vous vous sentez vidés. Vous dilapidez une énergie folle pour séduire des personnes qui ne vous correspondent pas. Et pendant ce temps là, vous hypothéquez vos chances de rencontrer quelqu’un qui puisse vous correspondre réellement.

Pire encore, au début, cela va vous paraître grisant et excitant de fréquenter de nouveaux partenaires. Vous vous sentirez euphoriques. Mais très rapidement, vous vous sentirez encore plus seul. Vous allez prendre conscience que vous gaspillez votre temps avec des femmes qui ne représentent rien pour vous.

Vous allez avoir l’impression que quelque chose s’est cassé chez vous et que vous n’arriverez plus jamais à tomber amoureux.

Mais l’amour est-il vraiment mort pour autant ?

Dans vos efforts pour ne pas avoir le cœur brisé par les filles de la génération Tinder, vous allez devoir trouver le juste équilibre qui va vous permettre de montrer de l’attention tout en restant attirant. Aujourd’hui, je vous donne 5 conseils pour arriver à ce bon compromis.

 
Bann SexTalk Notre Génération a t elle Tué lAmour ?

Choisissez les bons mots

Arrêtez d’écrire des textos pour demander à une fille « quand est-ce que l’on se voit ? ».  Une fois que vous avez couché avec elle, elle pourrait s’imaginer que la seule chose que vous attendez d’elle, c’est de remettre ça.

Si c’est le cas, tentez votre chance et soyez clair, dites le lui. Par contre, si vous vous intéressez à elle pour quelque chose de plus sérieux, ne jouez pas sur les ambiguités. Essayez d’être précis quand vous lui proposez quelque chose :

  • « Ca te tente d’aller voir un film ? »
  • « On va à la piscine ? »
  • « Je vais visiter un musée. Tu viens avec moi ? »

Je sais que cela a l’air d’un détail totalement insignifiant mais ça ne l’est pas vraiment. Nous savons d’ailleurs tous que le diable réside dans les détails.

En effet, une fois que vous avez couché avec une fille, vous pouvez commencer à vous ouvrir davantage, ne serait-ce que dans votre façon de communiquer avec elle. C’est un premier pas vers une relation plus fluide et plus sincère. Faites toujours très attention au pouvoir des mots que vous employez

Ne lui proposez pas systématiquement de la voir après 21H

Nous savons tous très bien ce que cela signifie quand vous proposez à une fille de la voir  chez vous après 21h. Vous avez fini votre journée. Vous avez fait tout ce que vous aviez à faire.

Vous lui envoyez un texto et vous espérez bien que la soirée va se terminer sous la couette.

En lui faisant d’autres propositions, vous lui montrez que vous avez envie de la découvrir et que vous en faites une priorité. Elle fait partie intégrante de votre emploi du temps et ne se considère plus uniquement comme une manière rapide d’obtenir du sexe en fin de journée.

Invitez la à faire quelque chose avec vous et vos amis

Peu importe que ce soit pour sortir dans un bar,  pour l’inviter à une soirée, pour aller faire du sport ou pour partager un concert. En invitant cette fille à faire quelque chose de spécial avec vous et vos amis, vous lui envoyez le signal qu’elle est la bienvenue dans votre vie.

Si vous vous rendez compte qu’elle ne vous convient pas, il ne vous reste plus qu’à la friendzoner. Par contre, si elle vous plait, c’est une occasion de commencer à aller plus loin tout en évitant d’aller trop vite.

Cela va lui permettre de commencer à se projeter dans votre vie puisque vous lui montrez l’homme que vous êtes en compagnie de vos amis. De votre coté, vous apprenez à la découvrir en la voyant socialiser avec des gens qu’elle ne connaît pas.

Décrochez votre téléphone

Le SMS est une arme magique dés lors qu’il s’agit de séduction. Mais ne négligez pas non plus le téléphone. Je ne parle pas des confidences à n’en plus finir jusqu’au moment où vous avez l’impression d’avoir l’oreille radioactive.

Je vous parle de faire l’effort de prendre 5 minutes de votre temps pour fixer un rendez vous par téléphone,  pour lui poser une petite question, pour poursuivre une conversation que vous aviez déjà entamée ou tout simplement pour savoir si elle va bien et avoir de ses nouvelles.

Nous avons vraiment perdu l’habitude du contact téléphonique. C’est un tout petit effort qui ne vous prendra que quelques minutes mais c’est une façon intelligente de lui montrer que vous vous investissez dans l’interaction que vous êtes en train de construire avec elle.

Assumez de vouloir la séduire

Sur le site, je reçois beaucoup de questions de la part d’internautes qui ont déjà couché avec la fille qu’ils convoitent et qui ne savent pas trop comment gérer derrière.

Ils ont toujours peur de se montrer trop needy. « Est ce que je mets en place un silence radio ? », « est-ce que je peux lui écrire ? », « est-ce que je la laisse un petit peu revenir vers moi ? »

Ce sont de très bonnes techniques à utiliser lorsque vous avez besoin de vérifier le niveau d’intérêt d’une femme que vous souhaitez séduire. C’est également ce qu’il faut faire dans la plupart des cas si elle ne vous répond pas ou si vous avez des doutes sur son investissement.

Mais, une fois que vous avez couché avec une femme, je pense que vous devez partir du principe qu’elle est intéressée. Si ce n’est pas le cas, ce n’est pas bien grave. Elle vous le fera savoir et vous reprendrez le plus naturellement du monde le cycle habituel de vos rencontres.

Nous avons tellement écrit sur le sujet que je crois que la communauté de la séduction a généré chez certains apprentis séducteurs une véritable paranoïa du needysme.

Vous avez passé la nuit ensemble et vous ne savez pas trop quelle signification  cela peut avoir pour elle. Vous vous demandez si elle avait juste envie de s’envoyer en l’air avec le premier venu. Si vous allez la revoir. Si elle va vous écrire

C’est sans doute également le cas pour elle. Elle doit se poser les mêmes questions et se sentir aussi perdue que vous. C’est un phénomène social tout à fait nouveau. Le jour se lève. Elle se rhabille, récupère ses affaires et claque la porte sans que personne ne sache vraiment ce qu’il adviendra de cette relation.

Alors, prenez les devants. Si elle vous intéresse et que vous avez envie de la revoir pour apprendre à la connaître et éventuellement vous mettre en couple avec elle, dites le lui.

Cela peut sembler évident dit comme ça. Mais je vous assure que ça ne l’est pas tant que ça. Pour beaucoup de mecs, se dévoiler de cette façon revient  à se mettre en position de faiblesse.

Mais en réalité, je ne le pense pas.  Et ce pour plusieurs raisons. Premièrement, déclarer son intérêt à une femme avec qui vous avez couché, c’est la façon la plus directe de poursuivre votre game efficacement, de lui montrer de l’attention et de continuer à la séduire.

Ensuite, cela vous évite de perdre du temps. Elle vous plait, vous êtes confiant et vous assumez de vouloir la séduire.

Si ce n’est pas réciproque, elle vous le dit et au moins les choses sont claires. Vous n’êtes plus en train d’attendre un SMS qui ne viendra jamais et vous évitez de développer de l’amertume et de la rancœur.  Ou pire encore de tomber en one-itis. Vous voici de nouveau face à l’infinité des possibles dans le grand labyrinthe de la rencontre.

Par contre, si la fille est également réceptive à votre intérêt, vous créez de la proximité et de la confiance avec elle. En séduction, il n’y a pas de gagnant ou de perdant. La seule vraie façon de perdre, c’est de ne pas agir et de passer des mois à vous poser la question « que se serait-il passé si… ? »

Conclusion

Cessez de toujours vouloir cacher vos sentiments. N’ayez pas peur d’avoir l’air faible ou de vous investir plus que la personne que vous essayez de séduire.

Beaucoup d’entre nous feignent l’indifférence uniquement par peur d’être blessé.  Mais une fois que vous avez couché avec une fille,  prenez ce risque. Assumez de vouloir la revoir et de vouloir la séduire. Ne zappez pas trop vite.

Parfois, vous vous sentez frustré, vaincu ou découragé. Mais, bien souvent, c’est vous même qui donnez l’impression à votre partenaire de ne la considérer que comme un coup d’un soir. Prenez les devants. Il ne tient qu’à vous de faire quelques efforts pour vous offrir la chance de continuer à croire à l’amour. Même à l’époque de la génération Tinder.

Et pour finir, un petit passage d’un livre que j’aime beaucoup : « Pour le guerrier, il n’existe pas d’amour impossible. Il ne se laisse pas intimider par le silence, par l’indifférence, ou par le rejet. Il sait que derrière le masque de glace que portent les gens se trouve un cœur ardent.

      Aussi le guerrier prend-il plus de risques que les autres. Il cherche sans répit l’amour de quelqu’un – même si cela signifie entendre souvent le mot « non », rentrer chez soi vaincu, se sentir rejeté corps et âme.

      Un guerrier ne se laisse pas effrayer quand il cherche ce dont il a besoin. Sans amour, il n’est rien. »

Le dating est un petit tamis. Il ne tient qu’à vous de l’utiliser efficacement pour trouver une petite amie…Apprenez à gamer en qualité. CQFD

Et vous, vous êtes vous déjà perdu  dans les méandres du dating ? Avez vous ressenti cette impression de zapping incessant sans jamais pouvoir approfondir une rencontre ? Avez vous des conseils pour renouer un contact un peu plus intime ?

Sylvain, le guerrier de la lumière

Bann SexTalk Notre Génération a t elle Tué lAmour ?

195 COMMENTAIRES
  • Kheldar dit :

    Bravo pour cet article Sylvain !

    Je dois dire que je n’ai pas le même problème, car je ne suis pas sur Tinder et je n’ai encore jamais essayé la rencontre en ligne (je pense m’y mettre maintenant que j’ai mon permis et que je peux me déplacer d’un bout à l’autre de l’île sans avoir à prendre le bus).
    Mais ce que je crois comprendre en lisant les articles d’Art de Séduire, c’est que Tinder permet de décupler le nombre de rencontres. Il faudra donc que je m’y mette.

    Ce que j’ai beaucoup aimé dans cet article, c’est le pourquoi du comment. Pourquoi l’amour est-il plus difficile à trouver malgré le nombre élevé de rencontres qu’on peut avoir. Les « pourquoi du comment » sur Art de Séduire me donnent très souvent de bons sujets de conversation.
    Mais ce que je préfère c’est la partie « Assumez de vouloir la séduire » en mode « n’ayez pas peur de vous dévoiler et de vous sentir ridicule » car de toute façon si elle ne veut pas, eh bien c’est pas grave, on l’aura oublié dans quelques jours cette fille là.

    « La seule vraie façon de perdre, c’est de ne pas agir et de passer des mois à vous poser la question « que ce serait-il passé si… ? »  »
    Des mois ? Je dirais plutôt des années oui ! J’ai déjà connu ça, et je refuse de revivre encore la même chose ! PLUS JAMAIS !

    J’ai aussi énormément aimé la citation du livre. Je me demandais, Sylvain, le nom du livre dont est tirée cette citation, ce ne serait pas le Manuel du guerrier de la lumière ? J’ai tout de suite googlé « le guerrier de la lumière » en voyant ta signature en bas de page. Une chose est sûre, je l’ajoute à ma liste de livres à lire (qui est déjà énorme, cela dit) ainsi que L’Alchimiste :)
    Je te remercie, car c’est grâce à toi que j’ai pu découvrir l’existence de ces ouvrages :)

    Enfin… de mon côté, si je ne trouve pas l’amour c’est parce que je ne fais pas assez de rencontres… donc go Tinder ;)

    • Sylvain dit :

      Hello Kheldar,

      Tu as effectivement deviné. Paulo Coelho, le manuel du guerrier de la lumière. Petit livre très simple à lire mais qui regroupe plein de principes de philosophie à intégrer. Presque tout y est selon moi! Le livre qu’il faut toujours garder au pied de son lit ;)

      Tinder est un outil pour faire davantage de rencontres. il n’empeche que derrière il faut encore savoir gérer ces rencontres et faire ce qu’il faut pour avoir une relation par la suite. Pour le reste, une seule solution, se lancer et agir pour chasser tous les regrets :)

  • Yop dit :

    Sylvain,

    La partie « ne pas l’appeler après 21h » m’a trop fait penser à « comme disait ma mère, il n’arrive jamais rien de bon après 2h du matin » *. Je rigolais comme un idiot ^^
    Je sais pas si t’es fan, je sais que Sélim l’est ^^

  • Yop dit :

    Erf, me suis trompé d’article ^^

  • Cleomène dit :

    Mouais, suffit de trainer sur le net et de voir le nombre de mecs qui n’ont jamais osé parler à une fille pour voir que le problème n’est pas là…

  • petruc dit :

    bravo Sylvain, très bon article :)

  • bat dit :

    nous n’avons jamais eu autant de moyens de communication qu’aujourd’hui , mais nous n’avons jamais aussi peu communiquer .
    tout est plus court il n’y a qu’a voir on consomme l’humour en VINE qui dure 6secondes on choisis sa target en une photo puis on NEXT sur tinder , on trouve son chemin en deux clic sur google map et on peu même faire ses course au drive .
    daaamn le progrès c’est cool , mais à un moment donné il faut savoir déconnecter .
    bien sur j’éxagère ça a du bon mais parfois quand je suis au restau avec mes potes tous penchés sur leur smartphone je vois bien qu’il y a un décalage voir une dépendance et je me sens bien seul avec mon bicphone qui ne fait que … téléphone

    • Sylvain dit :

      Hello Bat,

      Personnellement, mon métier, c’est le marketing digital. Parfois, tu n’imagines pas ce que je donnerai pour un week end complet de détox digitale. Et quand j’en ai un, j’ai qu’une peur c’est le déferlement de mails de clients qui vont me demander ou j’avais disparu à mon retour…Donc en clair, vivement la détox!

  • Laurie dit :

    Salut Sylvain,

    En me baladant sur le net, j’ai trouvé ça. J’ai pensé à vous ;)
    Bonne journée!

    http://www.scienceshumaines.com/aimer-au-21e-siecle_fr_586.htm

    • Sylvain dit :

      Merci! Je vais voir si j’arrive à choper le magazine quelque part :)

    • AL dit :

      Merci Laurie ! Je l’ai acheté, il est pas mal, mais pas totalement convaincu par ce que j’en ai lu pour l’instant. Je le trouve toutefois plus pertinent que le Sciences & Vie spécial différences hommes-femmes :
      https://www.relay.com/science-et-vie-questions-reponses/homme-femme-les-vraies-differences-numero-18-science-119886-39.html

    • Laurie dit :

      De rien Al! Avec grand plaisir! Si ça t’a plu, j’ai aussi celui-ci en vue. Je l’ai commandé, on en discutera…
      http://www.scienceshumaines.com/la-fin-de-l-homme_fr_499.htm

      Après, je pense que ce genre de revue est utile pour avoir de nouvelles pistes de réflexion, mais pas pour déterminer quelle réponse sera la meilleure. Il n’y a pas UNE vérité. Mais si ça peut permettre à certains de mieux comprendre la situation pour adapter au mieux ses réactions, c’est déjà ça de pris!

      Sur ces bonnes paroles, une bonne journée à vous tous/toutes!

    • AL dit :

      Oui Laurie, je suis curieux d’avoir ta synthèse sur ce dossier de 2013.

      Concernant la question de la « vérité », disons que j’aime surtout retirer quelque chose de ma lecture. Dans le Sciences & Vie que j’ai linké, on reste en terrain connu. Ce que j’ai lu pour l’instant correspond à ce que j’ai déjà lu ailleurs : pas d’info neuve, pas d’approfondissement, pas de contradiction…
      Alors que dans le Sciences Humaines 586, si je ne suis pas d’accord avec tout (et si je regrette le manque de croisement des sources), il y a des pistes de réflexions originales qui méritent d’être creusées.

  • marek dit :

    Salut Sylvain,
    J’ai bien aimé cette parenthèse nostalgique, je suis de 1982, les années 1990-2000..c’était extra!
    Tu penses qu’il y a + de nanas qui cherchent à se caser que de filles qui cherchent des plans, je le pense aussi. D’un côté c’est rassurant!
    Merci pour l’article!

    • Sylvain dit :

      Pas de soucis! Je suis là pour t’aider. Oui les gens souhaitent tous plutot se caser. c’est juste qu’ils ne savent pas comment faire et qu’ils n’ont pas la volonté suffisante pour mettre en place les efforts que cela implique ;)

1 2

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)