Etes-vous VRAIMENT prêt à vous mettre en couple ?

Publié dans Relation homme femme par Sélim

Jay Z Beyoncé La Scandaleuse Etes vous VRAIMENT prêt à vous mettre en couple ?

Chez Artdeseduire, on sait qu’on a deux profils de lecteurs : ceux qui cherchent à se poser, à être en couple avec The One, et ceux qui ont envie de s’amuser, de sortir avec un grand nombre de filles, de vivre des expériences sexuelles variées… avant de rencontrer l’élue de leur cœur ?

Mais si on se posait la mauvaise question ? Si on partait du mauvais postulat de départ ? Est-on vraiment tous voués à finir en couple ? Le couple est-il fait pour vous ?

C’est un sentiment très déconcertant : vous rencontrez des filles géniales, mais aucune n’est assez bien pour vous. Elles ont toujours des défauts, et vous préférez les repousser ou les laisser filer plutôt que de vous attacher à elles.

Plutôt que d’accepter la réalité de ces filles qui sont là, qui sont présentes, vous vous accrochez à une vision idéalisée de la femme, de votre partenaire de rêve… qui malheureusement n’a aucune chance d’exister.

Au bout d’un moment, à force d’échecs, vous allez vous poser des questions : « Est-ce que je suis incasable ? Est-ce que je suis trop exigeant ? Est-ce que je cherche aux mauvais endroits ? »

Vous n’êtes pas incasable, sachez-le ! Vous êtes simplement bloqué par une histoire qui se répète, et dont vous êtes prisonnier.

L’histoire qui se répète

Tous les psychologues du couple s’accordent à dire qu’on forme notre vision du couple parfait quand on est gamin. Si tout se passe bien entre papa et maman, on va rechercher le même genre de relations en vieillissant.

Si au contraire, la relation parentale était plutôt chaotique, on se retrouvera à chercher un contre-modèle, on essaiera de faire différent pour ne pas reproduire les erreurs des parents.

Là où l’histoire se complique ? C’est le fameux proverbe « qui se ressemble s’assemble ». Si vous venez d’une famille un peu dysfonctionnelle, si les relations que vous avez eu pour références ne sont pas très saines, vous aurez plus de chance d’attirer des filles qui elles aussi essaient de palier ce trouble sentimental.

Résultat : vous avez sûrement déjà vu des couples de « fous », un queutard et une fille qui accumule les conquêtes. Ils ont beau chercher l’amour tous les deux, ça finit toujours en n’importe quoi et en drame…

Pour sortir de ce schéma d’échec, la première étape consiste à en prendre conscience. Si vous répétez en permanence la même histoire avec des filles de passage, interrogez-vous, et sur papier de préférence !

Analysez les relations passées que vous avez eues, et celles que vous voulez avoir, amicales et amoureuses :

  • Qu’est-ce que je veux, qu’est-ce que je cherche comme qualités chez une femme ?
  • Qu’est-ce que j’apporte, quelles sont mes qualités et mes valeurs ? (l’importance des Valeurs S&R est développée en détail dans Révélation de Mystery)
  • A quel point est-ce important pour moi ?
  • Qu’est-ce qui rend ou rendait ces relations si géniales ?

En vous posant ces questions, vous vous rendrez vite compte que les relations amoureuses que vous visez et les relations amoureuses que vous vivez sont TRES différentes ! Votre objectif : essayer de réduire le fossé entre la relation dont vous rêvez et les relations que vous vivez…

La faute à Disney !

Dès notre plus jeune âge, on n’est soumis qu’à un modèle : le couple, l’amour à deux. On remercie les chansons d’amour, les films, les dessins animés, les médias etc… Un homme rencontre une femme, ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants.

Vous savez quoi ? Ça n’aide personne ! Ni les mecs, ni les filles ! De notre côté, on se dit qu’un jour, on trouvera l’élue de notre cœur… Or, la vraie vie n’est pas comme ça. Vous n’êtes pas parfait, et la fille en face de vous non plus.

La vie est faite de problèmes pour tous – le stress, l’argent, le boulot, la maladie, les gosses – qui sont autant de challenges à relever à deux !

Au moment de la rencontre, on est beaucoup trop aveuglé par les hormones, on vit une romance parfaite, mais au fur et à mesure se lève le voile sur l’imperfection de l’autre. C’est généralement là qu’on s’enfuie, ou qu’on perd tout intérêt pour la fille en face.

Or, c’est exactement à ce moment-là que peut se développer l’amour. Une fois l’état de grâce sexuel passé, une fois que le quotidien prend le dessus et qu’on voit la fille telle qu’elle est, c’est le moment de s’engager dans cette histoire d’amour bien réelle, avec ses joies et ses peines.

Vous n’apprendrez jamais rien des filles si vous vous barrez à chaque fois que vous vous disputez, dès que vous avez un désaccord ou si vous vous dites en permanence « je vaux mieux que ça, je n’ai pas signé pour ça ! »

Se poser ? Se mettre en couple ?

On arrive enfin à la question de l’article…

  • Etes-vous fait pour vous « poser » ?
  • Etes-vous prêt à abandonner vos fantasmes de perfection pour être avec une vraie fille ?
  • Etes-vous prêts à abandonner les schémas habituels qui vous font échouer toutes vos relations ?
  • Avez-vous coché toute la liste de vos fantasmes à réaliser avant de vous mettre en couple ?
  • Et pourquoi ne pas en réaliser une partie une fois que vous serez posé ?
  • Etes-vous suffisamment disponible pour accorder un peu de votre temps à l’autre ?
  • Est-ce que vous êtes prêt à accepter que le couple peut être positif pour vous, et pas seulement une prison ?

La clef d’un couple qui dure, c’est de réussir à donner à votre copine ce que vous aimeriez qu’elle vous donne. Si vous souhaitez qu’elle soit aimante, douce et généreuse, soyez aussi disponible et prévenant pour elle.

Si vous voulez qu’elle vous soutienne dans votre conquête du monde et qu’elle comprenne votre job, prenez le temps de vous intéresser à sa journée le soir quand vous la retrouvez.

En anglais, on dit souvent « Half a heart, half a reward » (si vous ne vous engagez qu’à moitié, vous n’aurez que la moitié de la recompense). En amour comme en amitié, donnez tout, investissez-vous pleinement.

Arrêtez de vous protéger sous prétexte que « ça pourrait ne pas marcher ». En partant de ce postulat pessimiste, vous ferez foirer la relation. Arrêtez de penser que l’herbe de la voisine est plus verte… et apprenez à kiffer votre gazon !

« Mieux vaut être seul que mal accompagné » est certes un chouette proverbe qui vous incitera à rester droit dans vos bottes, à ne pas transiger, mais je préfère de loin « Mieux vaut bien accompagné par une fille normale que seul parce que vous rêvez comme un gamin de 5 ans… »

Je sais que c’est dur à admettre, mais personne ne vous aimera jamais autant que votre mère, de manière inconditionnelle, avec tous vos défauts…

« Etes-vous prêt à vous mettre en couple ? » : la réponse est oui, le jour où vous déciderez d’arrêter de rêver et d’affronter le monde réel. Et comme le déclarait Monica à Rachel : « Welcome to the real life ! It sucks ! »

Ça vous est arrivé de tirer un trait sur des histoires pour des broutilles ? Vous avez déjà rompu parce qu’une fille n’était pas « assez bien » pour vous en rêvant d’une autre fille imaginaire ?

Sélim, Realpolitik

banner parler aux femmes Etes vous VRAIMENT prêt à vous mettre en couple ?
banner parler aux femmes Etes vous VRAIMENT prêt à vous mettre en couple ?
Banner 50phrases Etes vous VRAIMENT prêt à vous mettre en couple ?
Banner 50phrases Etes vous VRAIMENT prêt à vous mettre en couple ?
Bann SexTalk 3 Etes vous VRAIMENT prêt à vous mettre en couple ?
Bann SexTalk 3 Etes vous VRAIMENT prêt à vous mettre en couple ?
Bann 16erreurs 1 Etes vous VRAIMENT prêt à vous mettre en couple ?
Bann 16erreurs 1 Etes vous VRAIMENT prêt à vous mettre en couple ?
Bann SMS1erRDV 1 Etes vous VRAIMENT prêt à vous mettre en couple ?
Bann SMS1erRDV 1 Etes vous VRAIMENT prêt à vous mettre en couple ?
Bann TechniqueAstucieuse v2 Etes vous VRAIMENT prêt à vous mettre en couple ?
Bann TechniqueAstucieuse v2 Etes vous VRAIMENT prêt à vous mettre en couple ?
109 COMMENTAIRES
  • DMSINS dit :

    Très bel article Selim !
    J’ai une question, j’ai peur de me mettre en couple, car j’ai peur de partagée ma vie à deux, de ne plus être libre, indépendante et j’ai aussi peur de souffrir… le mec que je côtoie me dit qu’il n’est pas comme ça, mais j’ai vus dans mon entourage que les mecs sont des menteurs… je ne suis peut être pas prête a être en couple dans ma tête mentalement… mais à mon âge ou certaines filles ce marient moi je chippote… que faire?

    • Sélim dit :

      Hello DMSINS : je n’ai qu’un seul conseil pour vous, faire ce que votre coeur vous dit de faire.
      Se forcer n’a jamais réussi à personne. Vouloir essayer, vouloir faire plaisir à l’autre est un bon début, mais ça ne marche pas toujours…
      Je vous souhaite bonne chance pour la suite de votre relation ! (à votre rythme !)

  • Wuzuki dit :

    Salut Sélim, très bon article !!

    Pour ma part, il m’est arrivé un truc de vraiment spécial depuis la semaine dernière. J’ai 19 ans. J’ai rencontré une fille… vraiment spéciale. Elle a… 14 ans. Mais elle fait beaucoup plus que son âge en fait (17/18 ans, 16 au plus jeune), ça a été prouvé scientifiquement en fait; elle a le cerveau (et le physique) d’une fille de 17/18 ans, et quand tu lui parles t’as vraiment l’impression de parler à une fille de cet âge. De plus elle connait pleins de gens dans mon lycée que je connais aussi, enfin bref elle est pote avec des gens de mon âge, a eu des relations avec des mecs de mon âge même plus vieux, etc. Et elle est surdouée.

    Et quand je l’ai rencontré la semaine dernière elle m’a vraiment… comme fait décoller en fait, j’ai rien compris. Genre en quelques jours j’pensais plus qu’à elle, y avait un truc chez elle qui m’a vraiment troublé, et à ce qu’on s’est dit elle s’était pareil. Ya pleins de trucs qui m’ont séduit chez elle, que j’aime, et surtout ce truc inexplicable qui m’a troublé. Et c’est allé trop vite je crois, elle m’a en quelques jours écarté de ma vie « normal » je dirais, quotidienne. A tel point que ça m’a fait peur.

    Et voilà pourquoi je t’écris ça: hier on s’est vu, mais je sais pas pourquoi quand je l’ai vu ya pleins de trucs que je voyais en elle la semaine dernière et qui me séduisaient que je ne voyais plus. Genre j’étais déçu, carrément. Elle n’était pas aussi « grande » que ce que je pensais, genre même si elle est plus mature que son âge elle me fait un peu trop penser à une gamine qui se cherche encore, en crise d’ados, alors que je ne voyais pas du tout ça en elle la semaine dernière. Et moi je ne veux pas de ça chez une fille.

    Mais j’suis quand-même bien d’une certaine façon avec elle. On s’est quand-même embrassé hier, mais au final je sais pas si j’ai envie de me mettre avec elle. En deux mots elle n’est pas celle que je croyais et du coup je ne sais plus si je veux m’engager avec elle. Peut-être que j’ai besoin de prendre plus le temps de la connaître, je sais pas. C’est ce que je lui ai dis. Mais là elle est en train de me rendre ouf sérieux, je sais pas quoi faire et en plus j’ai le BAC dans un mois, et je pense plus à elle qu’au bac putain.

1 2 3

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)