Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

« Eloge de l’Amour » de Alain Badiou : Comment Sauver ou Réinventer l’Amour ?

eloge-amour-livre-alain-badiou

Relation Homme Femme

« Eloge de l’Amour » de Alain Badiou : Comment Sauver ou Réinventer l’Amour ?

« Eloge de l’Amour » de Alain Badiou : Comment Sauver ou Réinventer l’Amour ?

 « Eloge de l’Amour » de Alain Badiou : Comment Sauver ou Réinventer l’Amour ?
Dans ce court article, Le Chat du Forum partage avec vous sa très bonne lecture de l’Eloge de L’Amour, livre d’Alain Badiou.

Aimer plus ? Aimer mieux ? Que faites-vous par amour, mais que faites-vous pour l’Amour, pour le sauver, pour mieux le vivre ? Quelques pistes dans l’Eloge de l’Amour de Badiou.

L’amour fait partie de ces sentiments que nous ne remettons jamais en question.

Il EST : je le vois dans les yeux des amoureux qui se taquinent, je le ressens face à ceux que j’aime et par conséquent il est si évident qu’il nous est inutile d’y revenir, de s’y attarder, ou d’apprendre quoi que ce soit sur lui pour mieux le vivre.

Des contes d’enfances aux comédies romantiques, nous apprenons que l’Amour est si puissant qu’il peut-être le centre d’un bonheur auquel on ne croyait plus.

Pourtant, dans un cours essai, Alain Badiou, philosophe, affirme que l’Amour est menacé et, reprenant le mot de Rimbaud, qu’il faudrait le « Réinventer », le protéger de certaines tentations et de certaines incompréhensions.

Ce petit livre, en se positionnant à divers endroits du prisme, offre un panorama pertinent et multiple de la pensée amoureuse.

Il s’agit là d’une bonne introduction à toute personne souhaitant penser l’amour, souhaitant mettre des mots sur un élan que nous pensons trop souvent acquis ! L’écrivain nous donne des clefs de compréhension pour mieux appréhender la rencontre, la modernité et leurs liens avec le sentiment amoureux.

Le livre est composé de six parties que vous découvrirez mais dans cet article nous nous intéressons à deux idées capitales qui nous paraissent éclairantes pour le lecteur.

eloge amour alain badiou « Eloge de l’Amour » de Alain Badiou : Comment Sauver ou Réinventer l’Amour ?

I) L’amour menacé.

L’une des qualités majeures du livre est de s’intéresser immédiatement aux ennemis de l’amour.

Selon Badiou la peur du hasard et le désir d’éviter toutes souffrances dans la rencontre amoureuse annihilent toute véritable rencontre.

Le philosophe s’inquiète notamment des bases sur lesquels se fondent l’essor des sites de rencontre.

Dans la possibilité d’y instaurer des critères, dans la possibilité de dire « au revoir » sans conséquence, dans la possibilité d’accumuler une quantité d’informations sur l’autre, Badiou y voit la mort du hasard, la mort du risque et par conséquent la mort de l’amour.

Cet « amour sécuritaire » évite « finalement toute poésie existentielle au nom de la catégorie fondamentale de l’absence de risque ».

Cette question du risque me rappelle un ami, amateur des sites en question, qui prévoyait absolument TOUT lors de ses premiers rendez-vous : de la place au café qu’il avait choisi aux sujets dont il fallait parler en passant par les gestes qu’il allait faire.

Etrangement, il sortait toujours déçu de ces rencontres, avec cette même phrase à la bouche « Je comprends pas, j’ai tout bien fait pourtant ».

Badiou, intelligemment, lui répondrait qu’en agissant de la sorte, il cherche à « éviter toute épreuve immédiate, toute expérience authentique et profonde de l’altérité dont l’amour est tissé ».

Cette volonté du « zéro risque » de la rencontre « sécuritaire » ne le conduit finalement qu’à un retour permanent à lui, ce qui logiquement, contrarie son désir sincère de rencontre.

Lorsque vous vous inscrivez sur un site de rencontre, il faut bien avoir en tête que vous restreignez potentiellement votre possibilité d’être « surpris », d’être ému par une autre.

Ainsi si vous ne cherchez qu’un seul « type » de femme, vous n’explorez potentiellement qu’une seule dimension de la rencontre, alors que le contact d’autrui, le contact de l’autre véritablement autre, peut réveiller en vous certaines inclinations insoupçonnées.

Selon le philosophe il faudrait être suffisamment fort intérieurement pour accepter d’être aventureux dans nos choix : et là, c’est une question de confiance en soi, de confiance en vos capacités à encaisser les coups.

Risquer la défaite émotionnelle en vue de vivre autre chose qu’une rencontre plate, terne et prévisible. (Toujours les mêmes rencontres, un bon article sur la « dating déprime » par Eros)

II) La construction amoureuse.

Pour Badiou l’amour se fonde sur deux points : la séparation et la rencontre.

Selon le philosophe ce serait autour de ces deux pôles qu’il faudrait organiser l’amour.

La séparation n’est pas ici entendue comme « rupture » mais bien comme la différence qui existe entre moi et l’autre.

La séparation pour Badiou c’est l’expérience de l’altérité.

De l’autre côté, la rencontre est cet instant primordial et essentiel qui permet à l’amour de s’introduire entre les amants, c’est ce moment vital qui permet de passer de la séparation à l’union ou pour remettre l’expression du livre : du chiffre DEUX (amants séparés) au chiffre UN (amants unis).

L’exemple le plus éclairant de cette double fondation est celui de Roméo et Juliette.

Leurs mondes sont, en effet, différents, opposés, ennemis lorsque leur rencontre bouleverse les schémas initiaux et instaure un processus d’amour passionnel.

Mais pour Badiou il ne s’agit ici que du point de départ tandis ce que « L’énigme » de la pensée amoureuse c’est sa durée, son accomplissement et non la simple passion.

« Comment métamorphoser la rencontre en relation durable ? » là est la véritable question à laquelle le philosophe de donne pas de réponse.

La seule piste qui nous est donnée est de considérer l’amour comme une « aventure obstinée » c’est-à-dire qu’il faut être capable de triompher volontairement des obstacles.

Par conséquent l’amour se trouve défiguré lorsque les amants laissent tomber au premier écueil, lorsqu’au premier décalage, au premier ennui, ils fuient.

Ici nous pensons à l’épisode 2 de la série « Hot Girls Wanted » dans lequel une ex star de la téléréalité américaine supprime de sa vie toutes filles qui contrarient ses envies narcissiques. Il refuse de faire l’effort de l’écoute et du compromis qui semblent chers à Badiou.

Il faut bien entendre que « la durée » n’est pas simplement le fait que l’amour dure mais bien que « l’amour invente une façon différente de durer dans la vie. Que l’existence de chacun, dans l’épreuve de l’amour, se confronte à une temporalité neuve. »

De mon côté j’ai voulu partager ce texte avec vous parce qu’il est énergisant ! Energisant, oui !

Il fourmille de références, de voies, de pistes à découvrir et à emprunter.

M’intéressant de près aux infiltrations de la logique marchande dans l’univers amoureux, je trouve que ce petit livre offre une introduction accessible à ces questions et je le recommande à quiconque souhaite s’interroger sur la manière dont notre monde influence notre manière d’aimer.

Je ne l’ai pas inscrit dans mon article mais vous retrouverez des pensées sur l’art, la philosophie et même la politique !

Difficile de dire que cet Eloge de l’amour est profond mais je ne crois pas que ce soit son objectif.

Il s’agit d’inviter le lecteur à penser, il s’agit d’éveiller en lui le désir de porter un regard neuf sur l’amour.

D’ailleurs, il n’y a pas, dans l’essai, de conseils, de techniques mais bien la volonté affirmée de prendre de la distance et de proposer une vision générale, globale, distanciée.

Finalement il nous serait possible de résumer les idées de Badiou en citant cette courte phrase extraite du livre : « Aimez ce que jamais vous ne verrez deux fois ! ».

Badiou Alain, Eloge de l’Amour, Flammarion, 2016, 102p

Le Chat du Forum, votre ami philosophe

Bann SMS1erRDV 1 « Eloge de l’Amour » de Alain Badiou : Comment Sauver ou Réinventer l’Amour ?

Banner 50phrases « Eloge de l’Amour » de Alain Badiou : Comment Sauver ou Réinventer l’Amour ?

Bann SexTalk 3 « Eloge de l’Amour » de Alain Badiou : Comment Sauver ou Réinventer l’Amour ?

sextalk « Eloge de l’Amour » de Alain Badiou : Comment Sauver ou Réinventer l’Amour ?

sms « Eloge de l’Amour » de Alain Badiou : Comment Sauver ou Réinventer l’Amour ?

Lire la suite
22 Commentaires

22 Comments

  1. Bersje

    6 janvier, 2018 à 11:13

    Bonjour,

    J’aime beaucoup cette idée de « Aimez ce que jamais vous ne verrez deux fois ! ». Ça renvoie, pour moi, clairement à cette notion de prendre du plaisir à découvrir le monde. Chaque instant est unique et ne reviendra jamais. Et si on prend la peine de l’apprécier, il nous enrichira.
    D’un autre côté, cette petite phrase me fait penser à une expérience vécue récemment lors de la visite du Palais des Papes à Avignon. Il y avait une fille, plutôt séduisante à mon goût (c’est sans doutes initialement pour ça que je l’ai remarquée), visiblement passionnée de photographie. Je ne sais pas quoi au juste (l’ambiance des lieux, les jeux de lumières, son charme naturelle, une combinaison de tout ça?, …) mais bien que je savais pertinemment que je ne l’a reverrai probablement jamais au delà de cette visite, je l’ai « aimé ». Et finalement, par son œil de photographe à l’affût de chaque bon cliché possible, elle a attiré mon attention sur quelques petits détails architecturaux qui m’ont intriguer quant à la précision des constructions retrouvées dans ce palais, sur les connaissances des techniques que l’ingénieur que les érudits de l’époque maîtrisées déjà… Finalement, je ne l’ai peut-être pas aimé elle vraiment, mais plutôt aimé le regard qu’elle m’a permis d’avoir sur la visite, mais toujours est-il qu’il faut chérir chaque moment unique de notre vie pour l’améliorer des petits bonheur du quotidien.

    • Sylvain

      8 janvier, 2018 à 11:28

      Et maintenant, la vraie question, qu’est ce qu’il t’a manqué pour aller vers elle et faire en sorte qu’il y ait de nouveaux instants uniques? :)

    • Bersje

      8 janvier, 2018 à 18:58

      Bonne question! Je crois que je n’ai aucune raison valable à avancer. Surtout que dans un tel lieu, les sujets de discussion ne manquent clairement pas…
      M*rde j’aurais dû!!! ;-)

    • Sylvain

      9 janvier, 2018 à 13:54

      Alors que c’est juste la peur! Résolution: passer à l’action!

  2. Cassandre

    8 janvier, 2018 à 18:57

    La réflexion est très intéressante et elle semble rejoindre les constats de Stéphane Rose sur les sites de rencontre (misère-sexuelle.com). L’approche consumériste, le fait d’arriver avec sa liste de critères similaire à celle qu’on pourrait avoir pour le choix d’une lessive met justement dans une position ou tout sera au mieux sans surprise. Au pire, on se retrouve englué dans des exigences sans fin que personne ne sera jamais capable de satisfaire.

    Pour rejoindre le livre d’Erich Fromm, il y a aussi pour beaucoup une vision qui me semble immature de l’amour où l’on ne souhaite ni s’investir ni donner, mais où l’on considère l’autre au mieux comme une extension de soi-même qui doit satisfaire les besoins et ne causer aucune contrariété (comme les nourrissons avec leur entourage), au pire comme un objet. « La relation sans prise de tête » en est le symptôme le plus courant.

    • AL

      8 janvier, 2018 à 20:58

      @Cassandre : Les gens ne veulent de toute façon plus faire d’efforts. Fais le test autour de toi. Offre deux choix à n’importe quelle personne de ton entourage, un simple et un contraignant, tu verras qu’ils prendront majoritairement le plus simple. Pour ne pas dire tous.

      J’ai vécu le cas inverse il y a 5 ans. J’ai tout misé sur la rencontre, j’ai investi pour insuffler de la magie et ça a foiré. La fille n’a JAMAIS exprimé le moindre intérêt (la réalité est plus nuancée, mais je m’en tiens au résultat final – qui est concret et objectivement mesurable).

      Du coup, est-ce que ça vaut la peine de se casser le cul ?

      (En tout cas, dans l’éducation de tes enfants, y a un truc à creuser là-dessus pour qu’ils se démarquent.)

    • Sylvain

      9 janvier, 2018 à 13:53

      Vraiment pas simple de passer au dessus de ça! En 2018, il va falloir envoyer de la patience, de l’amour et y mettre beaucoup beaucoup du sien…

  3. Cassandre

    9 janvier, 2018 à 20:09

    Oui et non, je connais tous types de personnes, des assistés complets et des gens qui aiment la difficulté et le dépassement de soi.

    En fait, ceux qui réussissent les plus grandes choses sont ceux qui savent le mieux échouer. Je suis convaincue qu’ils ne sont pas forcément meilleurs que les autres, mais ils sont passionnés et aucun échec n’est en mesure de les décourager. L’un des alpinistes que j’admire le plus (Ed Vieturs) autant pour ses qualités techniques que pour ce qu’il est a écrit ceci : « The art of mountaineering is knowing when to go, when to stay, and when to retreat. » Une autre alpiniste que j’admire aussi beaucoup (Gerlinde Karltenbrunner) a dû s’y reprendre à 7 fois sur le K2. Elle a échoué 6 fois sur la voie Cessen (qui n’est pas la plus difficile) pour des raisons diverses (météo, chute d’un coéquipier…). La septième fois, elle arrivée au sommet par l’arête nord qui est l’une des plus dures.

    Donc oui ça vaut le coup de se casser le cul, de prendre des risques mesurés, même si l’on n’a pas de résultat. À un moment, ça finit par payer pas forcément de la manière dont on l’espérait à l’origine. Ceux qui restent assis en attendant que ça tombe, risquent d’attendre longtemps.

    Pour revenir au sujet, en amour c’est pareil, il faut savoir s’exposer sans se mettre en danger. C’est ça qui est difficile à doser.

    On revient à ce que la rose dit au Petit Prince. « Il faut bien que je supporte deux ou trois chenilles si je veux connaître les papillons. Il paraît que c’est tellement beau. »

    • AL

      15 janvier, 2018 à 10:19

      Tout à fait d’accord sur le rapport à l’échec, moins sur cette histoire de « risques mesurés ». On prend des risques ou on en prend pas. Et pas du tout d’accord sur l’exemple de la rose du Petit Prince, qui est l’exemple typique de la personnalité attentiste dans sa bulle et qui n’a pour elle que son apparence.

  4. Rosa

    14 janvier, 2018 à 23:20

    Hello
    Alors voilà j’ai rencontré récemment un jeune homme. On s’entend bien, le hic c’est qui a une peur bleu de l’engagement (mariage). Pourtant il me propose des projets sur le long terme (voyage donc des loisirs rien de sérieux) ….C’est étrange son comportement laisse penser que c’est le bon et sa peur m’inquiète. Il n’arrive pas à en parler sans que ça le bloque direct. Et plus il bloque plus ça me travail. On rentre doucement dans un mauvais cercle.

    Je me demande si je ne dois pas tout spotter car il n’officialisera jamais notre duo… et je suis déjà bien attaché aucune envie de m’ecla Contre le sol.

    • Sylvain

      15 janvier, 2018 à 15:24

      Hello Rosa,

      Si tu l’as rencontré recemment, inutile de se précipiter et de commencer à parler mariage. C’est le genre de choses qui vient beaucoup plus tard. Là deja s’il se projette à long terme c’est qu il se voit avec toi au moins pour les mois à venir. Si tu lui mets trop de pression il va avoir l’impression que tu cherches le mariage à tout prix, peu importe que ce soit avec lui ou avec un autre et ça risque de vraiment le bloquer. en fait, pour qu’une relation fonctionne, il faut que les partenaires avancent au même rythme et donc se calquer sur la vitesse de l’élément le plus lent ;) dans tous les cas, vous n’allez pas vous marier tout de suite et d’ici que la situation se présente, son point de vue aura sans doute bien évolué. Donc inutile de se mettre des batons dans les roues pour des écheances qui sont aussi lointaines ;)

    • Rosa

      15 janvier, 2018 à 15:57

      Merci Sylvain pour ce retour
      Effectivement j’ai décidé de prendre du recul sur ça. Ce qui me travail c’est le fait que je veuille rester vierge jusqu’au mariage. Oui c’est un vieux principe mais je suis croyante alors j’y tiens.
      Et la il prépare nos futurs vacances et je ne sais pas si je dois lui dire et comment le dire, sachant que cette info peut l’amener à me quitter. Même si il n’est pas avoir moi pour ça.

    • Sylvain

      16 janvier, 2018 à 16:30

      Hello Rosa,

      Déjà il prend des initiatives donc c’est plutot bon signe. N’en parle pas directement. D’ailleurs je serais toi, je n’en parlerais meme pas du tout mais apres si ça te travaille, mieux vaut le dire de façon détournée plutot qu’il se dise que tu fais la gueule sans qu’il ne sache trop pourquoi. Mais tu peux lui demander de façon détourner ce qu’il pense du mariage et avoir sa vision du couple et de la famille. Au moins pour savoir si ca peut s’integrer dans sa philosophie de vie ou vraiment pas du tout!

  5. Rosa

    25 janvier, 2018 à 16:16

    Sylvain t’es le meilleur, ça me calme ce que tu me dit.
    Alors voila j’ai décider de mettre le sujet de l’engagement de coté même si ça me travail. Il a même peur de rencontré mes amies, ça craint ??? ça fait 1 moi environ qu’on est ensemble et je voudrait lui présenté mes amies lors qu’une sortie qui est organiser dans 1 mois en gros. Mais il a peur. Je me dit qu’a ce rythme on va jamais avancer.

    Je me pose une question: Comment savoir si il est amoureux, si notre relation est différente de celle qu’il a eu?

    • Sylvain

      27 janvier, 2018 à 14:12

      Hello Rosa,

      C’est pas mal de mettre tout ça de coté. Honnetement, je pense que tu dois suggérer mais ne pas imposer. Et lui faire sentir qu’apres tout ca n’a pas d’importance. La deja par exemple, cette sortie, c’est dans un mois, c’est tot pour lui en parler. A mon sens, une semaine avant tu lui proposes et tu lui en parles et s’il dit non, tant pis, n’insiste pas, fais ta soirée et fais comme si de rien n’était. Et au bout de 2 ou 3 fois que tu lui proposes, il finira peut etre par se laisser tenter.

      Par contre, si tu fais la tete s’il ne vient pas, ca risque de réveiller ses peurs donc tu fais comme si c’etait anodin et tu minimises l’importance de la chose pour qu’il reste serein :)

  6. Rosa

    4 février, 2018 à 09:40

    Merci Sylvain, tes conseils sont juste. J’aime beaucoup surtout qu’il n’y a pas de jugement.
    J’aimerais que tu m’eclair Sur la situation. Toujours avec le même mec. Bon du coup on a commencé les câlins, et ça a donner un autre rythme à notre relation. Je m’y attendais pas du tout, bref. Le truc c’est qu’il ne reste jamais dormir il préfère prendre la route exploser de fatigue. Mais surtout il a beau être attentionné il n’est pas du tout rassurant dans ses paroles. Je me sens pas en confiance car j’ai l’impression d’etre Une fille parmi tant d’autre.

    • Sylvain

      5 février, 2018 à 11:20

      Hello,

      Deja, les choses positives, c’est que ça évolue. Encore une fois, il ne faut pas aller trop vite et se caler sur son rythme ! Qu’est ce qui te fait dire qu il voit d’autres filles? C’est avéré ou ce n’est que ton imagination? Le truc c’est que toi tu le vois deja comme ton officiel, qu’il doit te rendre des comptes et tout le reste. Alors que pour lui, pas forcèment donc laisse venir les choses. Tu vois qu’au global, ca évolue toujours bien donc tant que ca avance dans le bon sens, meme si c’est lent, continue à lacher prise et à profiter :)

    • Rosa

      8 février, 2018 à 13:56

      Sylvain,
      J’ai du mal m’expliquer. On a une relation exclusive, il ne voit personne. Quand je dis que j’ai l’impression d’être une fille parmi d’autre, c’est que j’ai pas l’impression que notre relation l’impact. En même temps j’en sais rien vu que je ne connait pas son passé amoureux.

    • Sylvain

      9 février, 2018 à 11:08

      En fait, essaye de te poser les questions sur toi, qu’est ce que tu aimerais de lui exactement? Comment aimerais tu qu’il réagisse? Qu’est ce qu il ne fait pas que tu aimerais le voir faire? En quoi aimerais tu l’impacter? C’est là que tu pourrais en apprendre beaucoup sur toi ;)

  7. Rosa

    13 février, 2018 à 09:12

    Sylvain, voila de bonne question. Merci
    J’ai craquer sous la pression, par peur et un beau matin je lui annonce que je souhaite mettre un thermes a notre histoire. Paf, sans aucune délicatesse, je jette ça et raccroche. Le lendemain matin, je réalise ma bêtise bref on se reparle la semaine qui a suivi ça allait, mais depuis il est hyper méfiant mais surtout méchant dans ses propos et distant par sms. Je pense qu’il m’en veut mais l’avoue pas.

    • Sylvain

      13 février, 2018 à 16:58

      Hello,

      Oui pour construire quelque chose de solide, il faut soi meme donner l’impression a l’autre d’etre stable. Si tu lui fais passer le message que tu peux lui claquer dans les doigts a tout moment sans raison, il va y avoir plus de frein pour qu’il puisse se lacher vraiment! Mais oui, il t’en veut probablement ;) A toi de faire ce qu’il faut pour rattraper le coup ;)

    • Rosa

      26 février, 2018 à 11:49

      C’est encore moi lol
      J’aime beaucoup la premier phrase, être solide pour que la relation le soit.
      Bon après des jours de distance, il a fini par rompre. Il n’est pas prêt à s’engager sérieusement. Ce qu’il n’était pas une surprise. J’accepte et continue ma vie.
      Hors le voila qui m’envoie un sms, une semaine plus tard pour prendre de mes nouvelles et s’excuser. Il veut quoi ?
      J’ai l’impression qu’il demande du temps… en gros dans son sms il m’explique qu’il a besoin de soufflet mais on est plus ensemble!

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire plus Relation Homme Femme