Pourquoi une Femme trompe-t-elle son Mec ? (et Comment ne PAS finir Cocu !)

Publié dans Relation homme femme par Sélim

pourquoi femmes sont infideles Pourquoi une Femme trompe t elle son Mec ? (et Comment ne PAS finir Cocu !)

Elle vous a trompé et vous êtes au 36ème dessous. Vous ne savez pas pourquoi elle vous a trompé, vous ne comprenez pas son infidélité et vous vous demandez ce que vous auriez pu faire pour éviter ça.

Je me suis penché sur l’épineux sujet de l’infidélité féminine, qui paraît toujours plus douloureuse que l’infidélité masculine. Je ne vais pas prendre de gants, ça va faire mal, mais au moins vous saurez pourquoi elle vous a trompé, et comment éviter ça dans votre prochain couple !

Précision : je dis « comment éviter ça dans votre prochain couple » parce que je pars du principe que vous n’arriverez pas à pardonner, à oublier, à recoller les morceaux, et que votre couple sera toujours bancal mais il n’en est EVIDEMMENT pas forcément ainsi.

Certains mecs cocus réussissent très bien à pardonner à leur copine infidèle, et ça marche dans les deux sens. L’infidélité, c’est un sujet très sensible au sens où nous avons tous des seuils de tolérance différents.

Certains mecs pètent un câble quand leur copine sort habillée trop court, parle trop d’un collègue en particulier, passe trop de temps avec un ex devenu gay entre temps. D’autres mecs, un peu plus détendus sur la question, ne veulent juste « pas savoir » : « Si elle me trompe, elle le garde pour elle, je ne veux pas le savoir. Etre cocu, OK, mais qu’elle fasse ça discrètement, et surtout, qu’elle ne me refile pas de maladies. »

Ça, c’est mon point de vue. Je ne veux pas savoir. La fidélité, pour moi, elle est mentale, spirituelle avant tout. Le corps, le sexe d’un côté, l’amour et le cerveau de l’autre : je dissocie assez bien les deux, et ce n’est pas parce que je couche avec une autre femme que je n’aime pas la mienne.

Mais assez parlé de moi, parlons de vous et de cette copine infidèle. L’infidélité féminine fait toujours plus mal parce qu’en tant qu’homme, on a du mal à concevoir que les femmes ne puissent vouloir que du sexe.

Pour nous, si elles nous trompent, ça veut dire que le problème est mental, qu’elles ne nous aiment plus. On ne peut pas imaginer qu’elles veuillent juste un coup de b*te, comme ça, sans engagement : on a trop tendance à penser que les femmes sont des princesses, des êtres purs.

Que nenni ! Les femmes, c’est le diable, je n’ai pas besoin de vous rappeler qui a croqué dans la pomme ! Penchons-nous d’abord sur les causes de l’infidélité féminine.

banner parler aux femmes Pourquoi une Femme trompe t elle son Mec ? (et Comment ne PAS finir Cocu !)
banner parler aux femmes Pourquoi une Femme trompe t elle son Mec ? (et Comment ne PAS finir Cocu !)
Banner 50phrases Pourquoi une Femme trompe t elle son Mec ? (et Comment ne PAS finir Cocu !)
Banner 50phrases Pourquoi une Femme trompe t elle son Mec ? (et Comment ne PAS finir Cocu !)
Bann SexTalk 3 Pourquoi une Femme trompe t elle son Mec ? (et Comment ne PAS finir Cocu !)
Bann SexTalk 3 Pourquoi une Femme trompe t elle son Mec ? (et Comment ne PAS finir Cocu !)
Bann 16erreurs 1 Pourquoi une Femme trompe t elle son Mec ? (et Comment ne PAS finir Cocu !)
Bann 16erreurs 1 Pourquoi une Femme trompe t elle son Mec ? (et Comment ne PAS finir Cocu !)
Bann SMS1erRDV 1 Pourquoi une Femme trompe t elle son Mec ? (et Comment ne PAS finir Cocu !)
Bann SMS1erRDV 1 Pourquoi une Femme trompe t elle son Mec ? (et Comment ne PAS finir Cocu !)
Bann TechniqueAstucieuse v2 Pourquoi une Femme trompe t elle son Mec ? (et Comment ne PAS finir Cocu !)
Bann TechniqueAstucieuse v2 Pourquoi une Femme trompe t elle son Mec ? (et Comment ne PAS finir Cocu !)

Les 7 raisons pour lesquelles votre copine vous trompe

Vous avez trop changé

Entre le moment où vous l’avez séduite et le moment où elle va mettre en bouche le sexe d’un autre homme, il y a eu un truc qui a changé… en vous. Pas en elle. Elle a été séduite par votre côté aventurier et tout à coup, vous êtes devenu un vieux mec casanier ? Il y a rupture du contrat, là ! Elle n’avait pas signé pour ça ! Je me souviens de l’époque où j’avais séduit une fille géniale, fun, belle. J’étais barman, je vivais un peu la nuit, on était raccord sur le lifestyle. Et progressivement, je suis devenu un vieux gars chiant, déprimé par mon travail en costard-cravate : rien à voir avec la personnalité qui l’avait séduite au début ! Autant vous dire que j’étais assez peu surpris quand elle a filé dans les bras d’un trader brésilien beau gosse.

Elle est avec vous en attendant mieux 

Ca, c’est vraiment une situation intéressante. Elle sait depuis le début qu’elle ne fera rien de durable avec vous, mais vous êtes agréable, vous êtes confortable pour elle, elle vous apprécie vraiment. Mais elle attend plus ! En attendant de trouver son prochain amour, elle se contente de vous, et de vous tromper pour goûter différentes saveurs.

Elle a besoin de plus de fun, il faut que ça bouge !

Elle vous aime bien mais vous êtes incapable de la stimuler intellectuellement. On en revient encore une fois à Cindy Lauper : « Girls, they want to have fun ! » Si un autre mec lui propose un tourbillon de sensations et d’émotions, elle va vous tromper…

Vous avez trop peur de la perdre

Et par conséquent, vous allez la perdre ! C’est la loi de l’attraction, mais à l’envers. Les mecs needys, les mecs qui ont peur de perdre leur copine se comportent comme Harpagon ou Golum envers leur précieux : ils deviennent parano, ils voient des agresseurs partout, ils veulent emprisonner leur trésor plutôt que de développer et améliorer la relation. J’ai connu des mecs qui doutaient vraiment beaucoup d’eux et qui répétaient en boucle à leur copine « Tu vas me quitter, c’est sûr. Je le sais. Je ne suis pas assez bien pour toi. A un moment, tu vas me tromper. » Ce qui devait arriver arrive, et évidemment, ils finissent par être cocus parce qu’ils ont provoqué cette situation. Ils pouvaient très bien décider de travailler sur leur valeur, devenir plus drôle, plus riche, plus viril, plus intelligent, essayer de s’améliorer mais non, ils ont opté pour un comportement needy qui ne fait que repousser les filles et les pousser à la faute. Vous aimeriez, vous, être avec une file qui doute d’elle-même toute la journée ? C’est insupportable. Et c’est pareil pour les filles : elles veulent un mec en confiance, qui va vers le positif, et non le scénario négatif !

Elle veut rompre mais ne sait pas comment faire

Là-dessus, les filles sont parfois aussi nulles que nous les hommes. La rupture est toujours une terrible épreuve pour les deux parties impliquées, et certaines personnes préfèrent éviter le face-à-face « Je crois que je ne t’aime plus ». Quelle solution pour ces lâches ? L’infidélité évidemment ! être prise en flagrant délit d’infidélité permet à celle qui veut vous quitter de passer du rôle de bourreau à celui de victime : « C’est lui qui m’a quittée, après avoir découvert que je le trompais ».

Elle vous trompe parce que sexuellement, ça coince

Il y a un truc qui ne va pas quand vous lui faites l’amour. Soit elle n’aime pas ce que vous faites, vous n’êtes pas au niveau, ça peut arriver si vous n’avez jamais eu de profs de sexe Soit vous ne lui faites pas assez l’amour, elle est plus demandeuse que vous et ça coince… Résultat, malgré l’amour qu’elle éprouve pour vous, elle est obligée de se fournir ailleurs en sexe. (Et peut-on vraiment lui en vouloir pour ça ? A vous de juger).

Elle se venge parce que vous l’avez trompée

Raison banale, presque puérile, mais ne sous-estimez jamais le pouvoir de la vengeance, une vraie force motrice chez certaines personnes. Si vous l’avez trompée un jour et qu’elle l’a encore en travers de la gorge, ne vous posez même pas la question de savoir pourquoi elle vous trompe. Simplement pour se venger, pour que vous goûtiez aussi au désespoir.

Comment éviter tout ça ? Comment éviter que votre compagne vous trompe ? On en a discuté avec Eros, plutôt pragmatique, ou défaitiste au choix, et il m’a dit « Mec, autant faire un tuto comment devenir immortel, ce sera plus facile ! L’infidélité fait partie du jeu, ne leur vends pas un truc impossible à tenir ! »

Comment lutter contre l’infidélité féminine ?

Si vous ne voulez pas qu’elle vous trompe, il « suffit » de traiter en amont toutes les causes de l’infidélité. Eviter tout ce qui pourrait la pousser dans les bras d’un autre. Traiter le mal à la racine, en somme !

Je vais donc reprendre la liste des causes, en partant de la dernière, tiens, ça nous changera un peu !

  • Ne trompez pas votre copine ! Ne lui donnez pas cette occasion de se venger. Si vous avez des motifs de mécontentement au sein de votre couple, parlez-en, plutôt que de la tromper dans son dos.
  • Devenez le meilleur amant du monde pour elle ! Le sexe, c’est le repos, c’est le plaisir, c’est le Disneyland pour adultes ! Si vous voulez qu’elle reste avec vous et qu’elle vous soit fidèle, il va falloir devenir un bon coup ! A-t-on déjà vu une femme pleinement satisfaite tromper son copain ?
  • Soyez là, présent pour elle, au quotidien. A son écoute, émotionnellement présent pour la soutenir. Intéressez-vous vraiment à elle, faites des projets ensemble ! Ne lui donnez pas l’idée de rompre, faites en sorte qu’elle se sente à l’aise avec vous, écoutée, protégée, soutenue, stimulée intellectuellement ! Faites des projets ensemble, ne devenez pas un vieux gars dans son canapé qui n’essaie plus de la surprendre et de lui faire plaisir ! La séduction, c’est au quotidien, ça continue en couple !
  • Ayez confiance en vous, et ne la poussez pas vers la sortie ! Arrêtez d’être needy ! Et si vous flippez vraiment de ne pas être assez bien pour elle, devenez meilleur ! Sortez-vous les doigts au lieu de faire la victime !
  • Ne mentez pas sur le contrat de départ, soyez vous-même dès que vous la rencontrez, ne vous faites surtout pas passer pour quelqu’un que vous n’êtes pas. Ainsi, elle ne pourra pas vous accuser d’avoir changé. L’honnêteté dès la rencontre, dès le premier rendez-vous, ça aide à mettre la relation sur de bons rails. J’ai souvenir d’un ami qui dépensait des fortunes pour faire croire aux filles qu’il était riche et qu’il avait un bon lifestyle au début, mais elles se rendaient vite compte que c’était creux… et finissaient par le tromper ou par rompre. Il vaut mieux séduire une fille avec votre personnalité, votre « ETRE », plutôt que votre « AVOIR ».

J’espère avoir répondu à cette question de l’infidélité au féminin. Pas facile à encaisser, je sais ce que ça fait. Mais croyez-moi, on se remet de tout. On apprend, sur soi-même, on progresse. C’est parfois une très bonne alarme d’ailleurs.

C’est une fois qu’elle m’avait trompé que j’ai décidé de m’investir à fond dans mes projets, au lieu de rester dans une sorte de mollesse confortable. Quand ça devient trop confortable, l’orage n’est jamais bien loin.

Un couple, c’est un projet au quotidien : à partir du moment où vous laissez tomber, où vous n’investissez plus d’énergie dans votre couple pour trouver des idées, construire ensemble, vous êtes fini et vous partez dans le mur !

Courage à tous ceux qui traversent cette période difficile ! Si vous avez des conseils sensés pour éviter qu’une femme vous trompe, partagez-les dans les commentaires ! (Et si on vous a déjà trompé, ça m’intéresse de savoir comment vous avez réagi !)

Sélim, coach en séduction

banner parler aux femmes Pourquoi une Femme trompe t elle son Mec ? (et Comment ne PAS finir Cocu !)
banner parler aux femmes Pourquoi une Femme trompe t elle son Mec ? (et Comment ne PAS finir Cocu !)
Banner 50phrases Pourquoi une Femme trompe t elle son Mec ? (et Comment ne PAS finir Cocu !)
Banner 50phrases Pourquoi une Femme trompe t elle son Mec ? (et Comment ne PAS finir Cocu !)
Bann SexTalk 3 Pourquoi une Femme trompe t elle son Mec ? (et Comment ne PAS finir Cocu !)
Bann SexTalk 3 Pourquoi une Femme trompe t elle son Mec ? (et Comment ne PAS finir Cocu !)
Bann 16erreurs 1 Pourquoi une Femme trompe t elle son Mec ? (et Comment ne PAS finir Cocu !)
Bann 16erreurs 1 Pourquoi une Femme trompe t elle son Mec ? (et Comment ne PAS finir Cocu !)
Bann SMS1erRDV 1 Pourquoi une Femme trompe t elle son Mec ? (et Comment ne PAS finir Cocu !)
Bann SMS1erRDV 1 Pourquoi une Femme trompe t elle son Mec ? (et Comment ne PAS finir Cocu !)
Bann TechniqueAstucieuse v2 Pourquoi une Femme trompe t elle son Mec ? (et Comment ne PAS finir Cocu !)
Bann TechniqueAstucieuse v2 Pourquoi une Femme trompe t elle son Mec ? (et Comment ne PAS finir Cocu !)
85 COMMENTAIRES
  • Fredo dit :

    Bonjour,

    Je trouve l’article intéressant.

    Je suis un homme, et j’ai été confronté aussi à l’infidélité de certaines de mes copines.

    Ca fait toujours mal, mais je suis tout à fait d’accord sur un point de l’article : ça peut être un bon indicateur. Peut-être que j’ai du louper quelque chose, surement d’ailleurs. Et puis, qui peut se vanter d’être parfait/parfaite ? Arrêter de parler de perfection, car elle n’existe même pas dans les sciences.

    J’ai mal réagit à l’infidélité d’une des mes copines la première fois. Mais je me suis repris, et les autres fois j’ai fait comme elle : 2 femmes en parallèle en plus de ma copine. Et je suis avec l’une d’elle depuis 6 ans :-) Comme quoi…

    A mon très humble avis, les hommes et les femmes ont un point commun parmi tant d’autres : nous sommes des êtres de chairs et de sang, et je reste persuadé que nul ne peut jurer à l’autre qu’il/elle sera fidèle.

    Et au risque de choquer, l’infidélité peut être bénéfique pour tout le monde. Ce qui ne veut pas dire que j’encourage à cocufier systématiquement l’autre, nous sommes bien d’accord.

    Comme me dit toujours ma mère, un couple c’est comme un lit : ça se refait tous les matins.

    Je pense que l’article oublie un cas : quand une femme trompe son roméo avec une autre femme, ou quand un homme trompe sa femme avec un autre homme.

    Vaste sujet…

    A+

    Fredo

    • Sylvain dit :

      Hello Fredo,

      C’est sur que ça fait toujours mal. Une infidélité ou une rupture est une occasion de s’améliorer de chercher ce qui a mal tourné et de se remettre en question. L’essentiel est de ne pas s’apitoyer sur son sort et de rester bloqué dans le passé.

      Pour le reste comme le dit Sélim, chacun trouve son seuil de tolérance et sa façon de fonctionner :)

  • Lenal'airderien dit :

    L’article est sympa…Homme ou femme ont est pas obligé de succomber à la première personne qui passe que fais tu de ton libre arbitre, la notion d’engagement, les principes , c’est désuet aujourd’hui je sais ..

    .Il faut à tout prix assouvir un besoin quitte à foutre en l’air ton couple et occasionner des dégâts irrémédiables au sein de ton couple pour un coup de « bite » le jeu n’en vaut pas la chandelle , c’est rechercher la facilité …

    Ce qui est cassé n’est pas réparable, ou difficilement réparable , la blessure ne guérira jamais même avec le temps…Je pense qu’avant d’en arriver à ce point de non retour , il faut essayer de comprendre le pourquoi du comment on veut aller voir ailleurs et savoir s’il ne peut y avoir une autre alternative à l’infidélité…

    Nous sommes à l’air ou « l’infidélité  » est un produit marketing certains sites en font un fond de commerce décomplexé…Et même sur les sites de rencontres classiques qui soit disant sont pour les célibataire , tu te rend compte que la majorité des gens qui s’inscrivent sont mariés ou en couple homme et femme , j’entends bien…

    Tu as même ceux qui mentent sur leur statut se font passer homme ou femme pour des célibataires et sont mariés pour pouvoir « Tirer un coup » , je pense que ceux ci me donnent envie de vomir… mentir, manipuler pour coucher beurkkk!

    Je suis plus indulgente pour quelqu’un qui annonce la couleur en disant qu’il a quelqu’un , c’est à prendre ou à laisser en connaissance de cause… J’avoue que le couple dit « libre » , est moins hypocrite , on sait que l’un ou l’autre nous pouvons craquer sur quelqu’un et nous nous donnons la possibilité de voir ailleurs pour assouvir un besoin…

    Aujourd’hui penser qu’une seule personne peut tout t’apporter est un leurre, trop de tentation , de possibilités qui s’offre à nous. Comme on dit la chaire est faible.

    Je n’ai jamais trompé les hommes avec qui j’ai été en couple (relation sérieuse)!!!

    • Sylvain dit :

      Hello Lena,

      C’est justement pour ça qu’il faut comprendre les raisons qui peuvent pousser à l’infidélité. Après je suis d’accord avec toi. Pour moi, une infidélité n’est pas récupérable. Comment éviter d’en arriver là? C’est le combat quotidien du couple…Pas de recette magique!

  • AL dit :

    Deux copines discutent.
    La première, désemparée, dit à l’autre : Tu ne vas jamais me croire, mais ça fait des années que mon mari me fait cocue !!
    Et l’autre, voulant lui remonter le moral : Je comprends ce que tu ressens… Ta frustration… Finalement, j’ai de la chance que le mien s’occupe de tous mes trous !

  • Hazel Eyes dit :

    Ce que beaucoup de mecs ne savent pas c’est que les femmes trompe deja dans leurs têtes, elles fantasment sur des acteurs, elle matent des mecs dans la rue, dans les bars, au boulot, parle avec leurs copines de sujet du genre, avec qui elle pourrait coucher si elles etaient célibataire, matent des films x en fantasmant sur la grosse bite de l’acteur porno et ses talents a faire crier de plaisir sa partenaire etc..

    Dés le moment où le mec n’est pas dans la tête de sa copine 24h sur 24 7j sur 7 y’aura toujours un autre mec qui va s’installer dans sa tête, que ce soit un acteur de film a la con genre 50 shades, un acteur porno, le mec dans le metro qu’elle a mater discretement, le mec qui les a draguer elle et sa copine qui etait trop sexe, etc..

    Et les femmes connaissent ça aussi, elles savent qu’il ya d’autre femmes dans la tête de leurs mecs.

  • Inetor dit :

    HS mais je ne trouve pas de réponses à ma question.
    SI on veut envoyer un article à AdS on passe par où ?

  • Lenal'airderien dit :

    Inetor,

    En bas du site , tu as une rubrique « contact ». Tu remplis le formulaire et le tour est joué.

  • LOup1l dit :

    A mon avis il ne faut pas se poser de question, il faut accepter cette possibilité !
    si elle trompera alors elle le fera ! ça peut arriver !
    il faut vivre avec cette possibilité sans s’en inquieter pour autant, pour sa 2 solutions a appliquer en meme temps :
    – NE pas donner d’importance à sa, si elle trompe il suffit de l’ejecter.
    – Toujours avoir au moin 3-4 cibles avec qui on pourrait aller à tout momment..
    ;)

    • Sylvain dit :

      Hello,

      C’est plus compliqué quand tu es en couple depuis longtemps. Une fois que tu es en couple depuis 2,3 ou 4 ans, ce n’est pas facile de se dire qu’il faut garder des targets dans le jeu et qu’il suffira de l’éjecter.

      C’est sur que ca peut arriver et tu te retrouves désemparé face à l’infinité des possibles qui s’offre de nouveau à toi …

  • Yop dit :

    Le seuil de tolérance dépend peut-être des personnes, mais en règle générale, en France on est quand même vachement tolérant sur sa propre infidélité ( pas celle de l’autre, évidemment ^^ ).
    A titre de comparaison, aux U.S., on considère que le flirt se fait par le langage, pas davantage ( sous-entendus, sexualisation du discours, éventuellement quelques regards appuyés ), et qu’au delà du langage, on commence à tromper. En France, on considère souvent que le flirt peut aller jusqu’à rouler des pelles et se peloter toute la soirée. Tu vois, en mode  » Je flirte seulement, je ne trompe pas. »

    Sans compter les débats stériles qui visent à se déculpabiliser et masquer sa propre incapacité à être en couple:  » A partir de quand c’est tromper ? » jusqu’aux remarques débiles du genre  » tant qu’on ne s’embrasse pas, on ne trompe pas ». Donc on peut faire tout le reste, finalement…
    La définition de tromper ne dépend pas « du point de vue de chacun ». Soyons honnêtes: embrasser, c’est tromper, descendre à la cave, c’est tromper, pénétrer, c’est bien sûr tromper. J’vois tellement de mecs qui cherchent à se déculpabiliser, en mode « j’ai pas trompé parce que j’étais pas amoureux quand je l’ai fait. » Au bout d’un moment, appelons un chat un chat. Faut assumer.

    Si on partait pas sans cesse en quête du ‘toujours mieux, aussi, on en serait pas là. Si on zappait pas d’une relation à l’autre dès la première petite contrariété, en somme si on avait pas banni le mot « concession » de notre lexique relationnel, on en serait pas là.
    Aucun des soucis mentionnés dans l’articles ne sont insurmontables. On choisit juste de ne pas essayer de les surmonter quand on trompe.
    C’est aussi un choix de vie:

    Question: si on vous laisse deux jours dans une bibliothèque, vous préférez feuilleter 300 bouquins, où bien en choisir un pour le lire de la première à la dernière page ? Notre génération tend vers la première possibilité. Je choisis la seconde.
    La seconde est une vraie expérience de vie, aboutie, exploitée dans son ensemble: elle vous construit, vous façonne, en bien et en mal.
    La première possibilité, par contre, ne laissera pas d’empreinte profonde en vous, elle est superficielle, dérisoire.

    • Algerino dit :

      Un peu d’humour dans ce monde de brutes :

      Il vaut mieux avoir 2 femmes/mecs dans sa vie que 0…

      Intéressante ta comparaison avec la bibliothèque. Il faut reconnaitre que parfois le passage de « looser » à séducteur hors norme ne se fait pas sans heurts. Quand tu as été rejeté toute ta vie (tiens tiens, de qui il parle???) et que d’un coup d’un seul tu deviens attirant (ah non il ne parle pas de lui lol), qu’on se bat pour t’avoir, et bien tu as vite fait de prendre ta revanche sur la vie.

      Un peu comme les grands gagnants du loto qui sont suivis psychologiquement (Jeff Tuche mis à part).

      J’ai un tel gouffre sentimental, amoureux en moi qu’aujourd’hui j’estime qu’aucune femme ne pourra le combler et m’apporter ce que je n’ai jamais eu. Alors je serai incapable de résister si jamais une autre femme me fait du charme.

      Encore faut-il être honnête et l’avouer.

    • AL dit :

      Si on me laisse deux jours dans une bibliothèque ? Bah, je chercherais un coin où m’envoyer en l’air avec une étudiante ou une bibliothécaire ! C’est pas en ayant le nez plongé dans un bouquin qu’on verra passer la femme de sa vie ! ;P

      Quant aux histoires de coucheries… Parler de « tromperie », c’est déjà orienter le débat en se laissant influencer par la morale religieuse. A partir du moment où on a deux parents, qu’on aime autant et en même temps ad vitam eternam, j’estime qu’on peut très bien aimer deux autres personnes en parallèle. Ou alors on considère que l’amour n’existe pas et que derrière l’affection parentale se cache seulement un conditionnement social.

    • AL dit :

      Et puis, si elles sont au courant, y a pas tromperie :))

    • Yop dit :

      Si elles sont au courant ou si elles adhérent ? Pas pareil.
      – Si elles sont juste au courant, ça reste de la tromperie. Tromperie assumée si tu préfères, mais assumer tes conneries ne te dédouanes pas pour autant. T’es juste un petit peu moins un gland si t’assumes, mais ça change pas tes actes.
      – Si elles adhérent, qu’on a établi le contrat à l’avance, on est dans un couple libre, alors no problemo sur les coucheries.

    • Yop dit :

      Si la femme que tu aimes se ramène en te disant qu’elle s’est faite prendre par deux mecs dans les toilettes d’un bar et qu’elle a eu le meilleur orgasme de sa vie, je pense pas que tu seras toujours aussi souple sur la « morale religieuse ».

    • Sylvain dit :

      Je pense que le problème vient du choix du livre en amont. Tu en as beaucoup qui se mettent en couple à la légère avec la mauvaise personne, qui n’ont pas trop de standards et qui se retrouvent vite prisonniers d’une relation qui ne leur convient plus.

      Et ils cherchent à s’en évader. Moralité soyez patient avant de vous mettre en couple. On essaye d’etre encore romantique, on se dit que c’est la personne qui partagera au moins une bonne partie de votre vie. Donc ca merite quand meme de prendre un petit peu de temps je pense :)

    • Yop dit :

      @Sylvain:
      Je suis d’accord. Il y a de toute façon toujours une phase de feuilletage, que ce soit pour le mec qui veut être en couple ou pour le mec qui veut rester célibataire. C’est comme ça qu’on s’amuse, et c’est ça qui nous oriente pour faire un choix qui nous correspond.

      Ce que je voulais dire, et ça n’engage que moi, c’est que je ne me vois pas baser ma vie sur du feuilletage, que ce soit en amour, dans le champs de mes passions, dans ma vie professionnelle. Ca serait superficiel, insuffisant, et surtout frustrant de pas pouvoir aller au fond des choses. Ca ne veut pas dire que je vais me fermer à la nouveauté, faut rester open. Ca veut seulement dire qu’à terme, la quête de construction m’intéresse davantage que la nouveauté permanente.
      Entre une personne qui me dit « je ne joue pas vraiment de musique, pas le temps, mais dans ma vie j’ai touché à tous les instruments », et une autre qui joue véritablement de la guitare, pour l’avoir vraiment pratiquée, je préfère la seconde personne. Son expérience de vie est plus riche, plus profonde.

    • Lenal'airderien dit :

      Yop,

      Cela dépend des gens certains cherchent à « papillonner » pour se prouver certaines choses pour rétablir une « faille narcissique ». ..Quand d’autres veulent construire et se donner les moyens en allant au fond des choses…

      Tu fais ce qui te correspond le mieux et qui est dans tes aspirations les plus profondes.

    • Yop dit :

      Lenal’airderien:

      Je suis d’accord, c’est surtout une question de choix, c’est lié à ce que tu attends de la vie. Reste qu’on ne peut pas être en couple en menant une vie de célibataire, comme font certains. Pour moi, ça équivaut à ne pas faire de choix, ça.
      Ou alors, c’est un couple libre. J’ai du mal à comprendre le concept, car je n’aspire pas du tout à ça, mais je le respecte.

    • AL dit :

      Yop,

      Initialement, mon second message n’était que de l’humour. Mais vu que tu réponds encore au premier degré… Très vite :
      – « tromperie ». « tes conneries » « ne te dédouanes pas » « un petit peu moins un gland » « tes actes » : tout ce choix de vocabulaire culpabilisant montre d’entrée de jeu que tu portes un jugement sur le comportement d’autrui.
      – « Si la femme que tu aimes se ramène en te disant qu’elle s’est faite prendre par deux mecs dans les toilettes d’un bar et qu’elle a eu le meilleur orgasme de sa vie » : Dans ce cas, le problème, ce n’ai pas l’acte de madame, mais bien ton égo et ton orgueil qui se sentent blessés, froissés, maltraités. Si tu ne lui as jamais donné « le meilleur orgasme de sa vie », c’est normal qu’elle aille le chercher ailleurs. Le problème ne vient pas d’elle, mais de toi. Maintenant, si ma meuf se fait prendre (déjà, ça me gène de dire « ma meuf », parce que ça implique qu’elle m’appartiendrait), si elle se fait prendre, donc, par un black de 1m90 avec une bite de 24cm, pourquoi je lui en voudrais ? C’est une expérience que moi, avec les limites de mon identité, je ne pourrais pas lui apporter. Pourquoi l’en priver ? Au nom de quoi ? Si son fantasme c’est un trio avec 2 mecs et que je ne me sens pas de le faire, pourquoi l’en priver ?
      – Et pour en revenir à ton histoire de livres et de bibliothèque, même si je choisis de lire un ou plusieurs livres en entier, ça ne me dit pas ce que je vais lire puisque j’aime autant les essais, que les études de fond, les magazines, les BD, les romans, les livres d’art….Mes goûts ne sont pas figés dans le marbre et varient selon les moments. Ne pas s’adapter à ses envies, c’est quand même vachement limitant comme comportement pour accéder à son propre bonheur.

    • Lenal'airderien dit :

      Al,

      Tu oublies que tes exemples que tu cites sont exagérés… Les tromperies de couple ce n’est pas vouloir une sexualité débridée (trio, etc …Il ne va pas se mettre en couple avec une ex actrice porno. A mon avis il n’a aucune chance de tombé sur une femme de ce genre.

    • Yop dit :

      AL:

      Ben oui, je porte un jugement sur les tromperies, évidemment. Et si je trompe ma copine, ma culpabilité est établie de fait. Elle, en me traitant de « connard » ou autre, aura bien raison d’émettre un jugement et de me culpabiliser. C’est comme ça que je vois les choses. Si en plus, au moment où elle apprend ma bêtise, je lui sort le coup de la « morale chrétienne » et que je pointe du doigt son « esprit étriqué », je serais un mec arrogant en plus d’être un connard.

      – Encore heureux que je me sens blessé si ma meuf me trompe avec des mecs dans les toilettes. Ca veut dire que je suis humain et que je l’aime, gros malin. Et t’es pas honnête sur ce sujet. Tu ne feras croire à personne que si ta copine se ramenait en te disant ce genre de choses, tu lui dirais  » non mais c’est de ma faute, je suis pas assez bon au lit, t’as eu raison e me tromper, j’aurais fait pareil. Tu suis tes envies, je te soutiens à fond. » Non mais sérieux ?
      De deux choses l’une, soit tu n’es pas honnête par excès d’orgueil, soit tu n’as jamais été amoureux.
      Sinon, ça t’embête de dire « ma meuf » ? Reste célibataire et tu n’auras pas de problème.

      – Tu as vraisemblablement un soucis d’affirmation personnelle, qui te pousse à détourner et pervertir le moindre sujet pour te l’approprier, en faisant une fixette sur la notion même de contrainte ou de limite. Mais ce n’est qu’un point de vue tout ce qu’il y a de plus subjectif.
      Libre à toi de penser que les gens qui font des choix sont limités ou sont des moutons, et que tu fais partie des esprits libérés et riches de ce monde. Si ça peut t’aider à t’estimer davantage, c’est très bien pour toi.

    • AL dit :

      Je rêve ou tu m’as traité de mec arrogant et de connard ? XD

    • Yop dit :

      AL:

      Tu rêves. C’est dans le dernier tiret que je parle de toi.

    • Kamiel dit :

      Autant j’ai la même vision de l’infidélité que toi Yop, autant je trouve que tu es irrespectueux envers Al dans ta manière de répondre. Il ne t’a pas attaqué le moins du monde et tu le charges comme s’il avait insulté ta mère.

      Mon meilleur ami qui est pourtant en couple couche limite plus souvent que moi en tant que célibataire (bon, on ne parlera pas du fait qu’il serait le premier à péter un câble s’il apprenait que sa copine lui faisait cocu, ce qui par contre me fait franchement rire), mais je sais qu’il est amoureux, et je pense qu’il veut la garder sans devoir faire une croix sur sa jeunesse.

      Ce n’est pas ma vision des choses du tout, d’ailleurs je peux me vanter de n’avoir jamais trompé qui que ce soit. Mais chacun sa vision, et peu importent mes valeurs, qui suis-je pour le juger ?

    • Yop dit :

      « Peu importent mes valeurs, qui suis-je pour juger ? »
      – Pour moi, au contraire, les valeurs sont ce qui importent le plus.
      – Il ne s’agit pas de juger, mais il ne s’agit pas non plus de fermer sa gueule quand les gens que tu côtoie te font du tort au mépris des valeurs que tu défends. Tu as le droit de leur dire que tu n’es pas d’accord, et même de les rayer de ta vie si vous êtes opposés sur des points aussi fondamentaux que les valeurs. Au nom du respect que tu te dois à toi-même, pour commencer.
      Par exemple, puisqu’on parle de la fidélité, qui pour moi est essentielle: si mon meilleur pote ou ma copine me trahit, je ne me laisserai pas faire et leur dirai ma façon de penser. Si alors il – ou elle – me dit ne pas accorder d’importance au principe de fidélité, alors je pense que je couperais les ponts. Valeurs en inadéquation.

    • AL dit :

      Et si en guise de valeurs, tu ne cherchais en réalité que des excuses pour mettre un terme à la relation ? Et si tu donnais trop d’importance au sexe ?
      Exemple concret : avec ta femme, vous achetez une maison à retaper. Pendant un an, vous investissez tout dans ce projet (temps, argent, énergie…). Quand c’est terminé, pour une raison X ou Y, l’un de vous deux s’envoie en l’air avec une tierce personne. Peu importe qui, peu importe pourquoi. Je ne suis pas dans le jugement, juste dans les faits concrets. Donc, un des deux merde. En quoi est-ce que trois coups de quéquettes remettraient en cause des mois de travail, de sueur, de rires, de tensions, de joies, de peines, de temps passé ensemble, d’investissement financier et émotionnel… ? Tu ne crois pas qu’en remettant l’avenir d’une relation de plusieurs mois sur un acte de quelques heures (voire quelques minutes), tu confères au sexe un pouvoir immense qu’il ne mérite pas ?

      Moi, ça me fait le même effet qu’un mec qui prendrait prison à perpette pour un simple vol à l’étalage : c’est disproportionné.

    • Yop dit :

      Tu es dans le virtuel. Je n’ai jamais écrit que je ferais ça dans ce cas précis. Tout dépend de la relation, des sentiments, de l’engagement. En tout cas sur le coup, j’aurais beaucoup moins confiance en elle.
      Par contre, si elle n’éprouve aucune culpabilité à me tromper et qu’elle trouve ça normal, là je la quitte, clairement. C’est aux valeurs que j’accorde de l’importance. Si on a pas les mêmes, ça ne peut pas fonctionner.
      Concéder des choses à l’autre ne signifie pas non plus se nier.

    • AL dit :

      Intéressant. Tu pars donc du principe que l’écart viendrait forcément d’elle.

      « C’est aux valeurs que j’accorde de l’importance. »

      C’est bien ce que je disais : tu places ton orgueil, ton égo et ta b*te au-dessus de l’histoire commune du couple. Peu importe tout ce que vous aurez traversé ensemble, ce qui compte, c’est que ton honneur reste sauf. Ce qui est terrible, en fait, c’est que tu es tellement psychorigide et enfermé dans tes propres croyances que la meuf aura juste à dire qu’elle t’a trompé, même si ce n’est pas vrai, pour que tu la jettes. C’est bô ! Je suis admiratif. Je te propose de rediscuter de tout ça dans 10 ans, juste histoire de voir lequel de nous deux aura eu la vie de couple post-ADS la plus heureuse. :)

    • Yop dit :

      Ce n’est pas de l’ego, c’est de l’amour propre. Tu te dois un minimum de respect.
      D’où tu sors que je jetterai ma meuf pour un écart ? D’où je placerais mon honneur avant celui de mon couple ? D’où je pars du principe que c’est elle qui me tromperais, alors que je me suis pris en exemple dans un autre commentaire en disant que je serais un connard si je la trompais ( même que tu l’as pris pour toi…) ?? Contresens sur contresens. T’es à côté de la plaque, comme bien souvent, et tu t’écartes de la réalité à mesure que la discussion avance.
      Et je m’en suis tellement pris plein la gueule en couple et même avant, que ça me ferait pas de mal d’en avoir un peu plus d’amour propre. Alors je vais me laisser donner des leçons d’humilité par un mec qui se sert d’arrogance comme rempart, en allant au conflit perpétuellement, quelque soit le débat.
      Ecoute prends un dictionnaire, revois tes définitions de l’amour, l’amitié, l’amour propre, l’orgueil et on gagnera du temps.

      Qui aura la vie la plus heureuse ? Non, ça me branche pas ce genre de délire.
      Pas plus que ce concours de b*te que t’essaie d’imposer.

    • Yop dit :

      Et inverse pas les rôles, quand il y a tromperie, celui qui déconne c’est celui qui trompe, mais celui qui est trompé.

    • Yop dit :

      A défaut d’amour propre, je parlerais plutôt d’amour de soi en fait. C’est plus juste. Sur ce point, Je te renvoie à Rousseau, ça t’évitera de relancer un faux-débat sur l’orgueil et les machins psycho-rigides.

    • AL dit :

      Amour-propre, ego, orgueil… Toutes les mêmes saloperies qui nourrissent la rancoeur des hommes.

      « Tu te dois un minimum de respect. »

      Par rapport à qui ? Par rapport à quoi ?
      Si ta meuf va voir ailleurs, c’est entre elle et lui. Et c’est entre toi et toi.
      En outre, l’être humain a quand même inventé quelques trucs géniaux, dont la compréhension, la tolérance et le pardon.

      « D’où tu sors que je jetterai ma meuf pour un écart ? »
      C’est ce que tu as écrit, hein : « là je la quitte, clairement »

      « D’où je pars du principe que c’est elle qui me tromperais »
      Relis ton message. Dans le mien, j’ai écrit « l’un de vous deux s’envoie en l’air avec une tierce personne. Peu importe qui, peu importe pourquoi. Je ne suis pas dans le jugement ». Et toi, ta réponse a été « En tout cas sur le coup, j’aurais beaucoup moins confiance en elle.
      Par contre, si elle n’éprouve aucune culpabilité à me tromper et qu’elle trouve ça normal ».
      Dans une discussion, tous les propos ont du sens, ils expriment quelque chose. Une pensée consciente, ou inconsciente, qu’on assume ou qu’on assume pas. Mais tu ne peux pas exprimer des choses, et ensuite faire comme si tu n’avais rien dit.

      « T’es à côté de la plaque, comme bien souvent, et tu t’écartes de la réalité à mesure que la discussion avance. »
      Peut-être. En attendant, je suis sûr et certain d’une chose aujourd’hui : dans toutes les discussions auxquelles tu as participé, quels que soient tes interlocuteurs, quel que soit le sujet, à chaque fois tu exposes ton point de vue de départ et jamais, ô grand jamais, tu ne changes de position. A aucun moment tu n’affines ou ne modifies ton point de vue. Dès nos premiers échanges, tu te présentais comme quelqu’un capable de se remettre en question, mais c’est une impression que je n’ai jamais eu sur le long terme. Désolé. Tu es quelqu’un de sensible, de droit, avec, il est vrai, des valeurs fortes auxquelles tu te cramponnes. Mais il y a un réel manque de souplesse chez toi qui, sur la durée, ne donne pas envie de poursuivre les discussions.

      « en allant au conflit perpétuellement, quelque soit le débat. »
      Je ne vais pas au conflit, je te propose seulement d’élargir ton champ de vision en te proposant des points de vue et des regards différents que tu balaye d’un revers de la main dès qu’il ne te conviennent pas.

      « quand il y a tromperie, celui qui déconne c’est celui qui trompe, mais celui qui est trompé. »
      Je ne m’attarderais pas sur la tournure incompréhensible de la phrase, mais dans le monde réel, dans la majorité des cas, si l’un des deux va voir ailleurs, c’est le signe que quelque chose va mal dans le couple et qu’il recherche ce qu’il ne trouve plus au sein du foyer, donc que « la victime » n’a pas été capable de lui apporter. (Et tous les psys s’accordent sur ce point)

    • Yop dit :

      Mec arrête les frais. Tu dis n’importe quoi, tu ne lis même pas les messages, ou alors tu te complais dans un déni arrogant, t’es dans la provocation permanente…T’es le mec le plus fatiguant à qui j’ai à parler sur ce site…Tout ça pour des discussions quasi stériles.
      Je n’ai pas de problèmes avec mes autres interlocuteurs, vraiment. On a des points d’accord, de désaccord, mais tout se passe bien. Il n’y a qu’avec toi qu’il faut ferrailler sans cesse. Tu dois aimer ça, peut être.

      Alors une bonne fois, pour ta compréhension:

      – Tu te dois un minimum de respect parce que tu es un être humain. Tu as le droit – et même le devoir je pense – de défendre ton intégrité, ta dignité et ton identité. C’est aussi simple que ça. ( et c’est juste mon point de vue, donc te braque pas en me traitant de fasciste, t’as bien-sûr le droit de pas être d’accord ).

      – J’ai écrit que quitter ou ne pas quitter était une décision qui dépendait de la relation, de l’engagement, de l’attachement. Si elle fait un écart, qu’on est d’accord là-dessus, je pense que je ne la quitterais pas. En revanche, si elle trouve cet acte totalement normal, qu’elle n’éprouve pas de culpabilité, qu’elle ne s’excuse pas, là ce n’est plus seulement une question de coucherie mais de valeurs, raison pour laquelle je la quitterais. Le désaccord est trop profond. Donc essaie de lire plus attentivement.

      – Pas besoin de relire mon message. Pour parler de la personne qui trompe, j’ai pris l’exemple de la fille, et j’ai pris aussi l’exemple du mec ( moi en l’occurence, qui serais un « connard » si je le faisais, rappelle-toi. C’est ça la remise en question, au passage). Donc plutôt que d’affirmer que je reviens sur ce que j’ai dis, commence par ne pas occulter ce que tu as lu.

      – La remise en question n’a rien à faire là dedans. Tu t’obstines sur un chemin qui n’a pas lieu d’être. On se remet en question quand on fait une erreur ou quand on commet une faute, dans la vie de tous les jours. Mais ici il n’est pas question de ça, on défend un point de vue auquel on croit. Dans l’absolu personne n’est en tort, on défend un regard sur la vie. Tu ne peux pas dire que les gens manquent de souplesse ou sont fermés dès qu’ils ne sont pas d’accord avec toi.

      – La souplesse, le pardon, les concessions, je suis pour. C’est ce qui permet d’entretenir des rapports humains. Mais il y a des choses sur lesquelles je ne transige pas: les valeurs et l’identité. Si quelqu’un porte atteinte à mes valeurs, à mon intégrité physique et psychique, je ne le tolère pas.
      Toi en l’occurence, tu me portes pas atteinte, on discute seulement. Disons juste que ton arrogance et ta propension à tordre les sujets pour t’affirmer absolument me gonflent, mais c’est tout.

      – La personne en tort est celle qui trompe, évidemment. Ce n’est pas parce qu’il y a des causes qu’on doit passer l’éponge. C’est un manque de respect et une trahison de l’engagement qui est le votre. J’ai envie de dire, si je ne suis pas satisfait de ma relation avec quelqu’un, je le lui fais savoir, j’essaie de composer avec la personne, et si après ça je ne suis toujours pas satisfait, je la quitte pour trouver quelqu’un d’autre. Et si jamais je commettais un écart, surtout mais surtout je fermerais ma gueule et j’essaierais de me faire pardonner et de la rassurer. Ne pas satisfaire quelqu’un n’est pas un tort en soi, c’est plus une question d’inadéquation, d’incompréhension. Délaisser, négliger son couple est un tort par contre. Et la forme la plus poussée de la négligence en couple est tromper.

    • AL dit :

      « Je n’ai pas de problèmes avec mes autres interlocuteurs, vraiment. On a des points d’accord, de désaccord, mais tout se passe bien. »

      Et à ton avis, pourquoi ? Parce qu’avec les autres, soit vous discutez entre gens du même avis, soit ils abandonnent les premiers lorsqu’ils voient que ça tourne en rond. En clair, il n’y a jamais débat. Un débat est une discussion qui implique des mésententes, hors, tu ne supportes pas la contradiction. (Et c’est dommage, parce que ce sont les discussions les plus constructives) La preuve, depuis tout à l’heure, on sent de plus en plus ta colère dans tes messages. Donc je ne vais pas insister, parce que ce n’est pas le but. Mais c’est le signe que j’ai mis le doigt sur quelque chose qui te gène.

      « Tu ne peux pas dire que les gens manquent de souplesse ou sont fermés dès qu’ils ne sont pas d’accord avec toi. »

      Je ne t’ai jamais demandé d’être d’accord avec moi. D’ailleurs, tu n’as même pas remarqué qu’à AUCUN moment de la discussion, je n’ai donné mon avis sur le sujet de l’adultère. :D (ce qui ne risque pas d’arriver puisque je nourris toujours mes réflexions sur le sujet…)

    • Yop dit :

      AL s’il te plaît, réfléchis au moins deux secondes… Je m’énerve parce que tu fais tout pour ! Regarde le ton de tes messages. C’est ça que je ne supporte pas. T’es là avec tes gros sabots, à essayer de me démontrer par des sous-entendus que je gère pas ma vie, que je mérite que mon ex m’ait traité comme elle l’a fait, que je suis pas foutu d’avoir un point de vue, que je suis un mouton à l’esprit étriqué… C’est ça qui te fais jouir ? Tu te prend pour un gourou qui va m’ouvrir l’esprit ?

      Qu’est-ce que tu cherches à prouver en me disant que les autres ne veulent pas me parler ? Qu’est-ce que tu cherches à faire ? Bordel trouve une autre façon de prendre ton pied.
      Bon je retourne à des discussions plus saines, je sais même pas pourquoi je prends la peine de te répondre à chaque fois. Bonsoir.

    • Yop dit :

      P.S: et prends pas les gens pour des idiots. L’adultère comme tu dis, tu l’as déjà bien défendu. En revanche, je pense te croire quand tu dis que tu n’as pas de point de vue arrêté là-dessus; Tu fais plus ça pour le plaisir de la contradiction.
      En somme, la communication perverse, ça ne prend pas: affirmer des choses de façon suffisamment sous-entendu et insidieuse, de manière suffisamment peu explicite et floue, pour pouvoir se défausser ensuite en cas de difficulté en mode « j’ai jamais dit ça. »
      Du genre:
      « Je donne des arguments en faveur de l’adultère mais hé ! j’ai jamais dit que je le défendais. »
      « Je prends tout sur le mode de la compétition mais hé ! j’ai jamais parlé de compétition. »
      « Je fais tout pour t’énerver mais hé ! Je ne fais que débattre. »

    • AL dit :

      Je voulais répondre avec un peu d’humour, mais ça ne servira à rien. Je voulais répondre au premier degré, mais ça ne servira à rien. J’espère seulement qu’un jour tu finiras par comprendre…

    • AL dit :

      Quand tu auras fini de me voir comme un méchant ou un ennemi, jette un oeil sur ces publications. Elles sont réellement enrichissantes. (et si tu ne le fait pas, tant pis pour toi. moi, je les ai lus, et ils ont autant changé ma vie qu’ADS !)

      « Sous les peurs, le bonheur », Catherine Clouzard
      « Amour toujours ! », Gérard Leleu
      « Les amours impossibles », Saverio Tomasella
      « Grandir et guérir grâce au couple », Carla et Carlo Trippi
      « La force est en vous », Louise L. Hay
      « Entre calins et tempêtes, construire un couple durable », Anne et Jean-Paul Sauzède

    • Yop dit :

      Si tu ne veux pas me voir énervé, et si tu ne veux pas être vu comme un « ennemi », commence par changer de ton, en adoptant un mode de conversation adulte, d’égal à égal.
      Tu n’obtiendras rien de moi par l’arrogance et la condescendance.

    • Sylvain dit :

      Merci pour les références.

      J’ai lu le Louise Hay qui est assez interessant! J’ai un rayon développement personnel assez étoffé aussi. ;)

      Ps : c’est pas bientot fini les chamailleries?

    • AL dit :

      Sur le moment, le Louise Hay m’a laissé assez perplexe. Le côté limite gourou/sectaire m’a pas mal rebuté… Mais à l’usage, à l’épreuve des réalités de la vie, ses propos ont pris tout leur sens. Il faudrait que je le relise maintenant que j’ai progressé, tiens, pour voir ce que j’en ai gardé et sur quoi je pourrais encore travailler…

      PS : Z’y peux rien, y veux pô zouer avec moua ! :P

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Je pense que je vais faire pareil et faire une petite repasse sur ma bibliothèque de développement personnel. :)

    • Yop dit :

      « J’espère seulement qu’un jour tu finiras par comprendre… » avec les points de suspension et tout ! Non mais écoutez-le, le grand sage !

      On a chacun un point de vue, on est pas d’accord, c’est la vie, et c’est pas bien grave. Accepte-le.

    • AL dit :

      « commence par changer de ton, en adoptant un mode de conversation adulte, d’égal à égal. »

      « On a chacun un point de vue, on est pas d’accord, c’est la vie, et c’est pas bien grave. Accepte-le. »

      Merci ! :)

    • AL dit :

      « Qui aura la vie la plus heureuse ? Non, ça me branche pas ce genre de délire.
      Pas plus que ce concours de b*te que t’essaie d’imposer. »

      Ah mais y a aucun concours. Je suggère juste de laisser le temps départager nos courants de pensées. :)

    • Yop dit :

      Y’a pas de concours mais selon toi il s’agit quand même de nous « départager » et d’un arbitre qui serait le temps…
      Me prends pas pour un idiot, va…

      Il y a des compétitions plus intéressantes et plus adultes, je t’assure, et si un jour tu es heureux, tu te ficheras bien de savoir qui est plus heureux que toi.

    • AL dit :

      « Y’a pas de concours mais selon toi il s’agit quand même de nous « départager » et d’un arbitre qui serait le temps… »

      Mais pourquoi ça te pose problème ? Tu as l’air si convaincu que ta vision du couple est la bonne, est idéale, que c’est celle qui mène au bonheur suprême. Je ne comprends pas pourquoi observer dans dix ans, avec le recul nécessaire, te fais peur au point de vouloir éviter de jeter un coup d’oeil dans le rétro. Comme dit, ni toi ni moi, n’avons plus à faire que de vivre nos vies selon nos croyances et nos valeurs respectives. Si ta vision du couple est correcte, tu n’auras aucun mal à me démontrer que j’avais tort…

    • Yop dit :

      Je n’ai pas à me justifier, en plus de ne pas être friand de compétition en règle général. De plus, je trouve ce concours de quequettes particulièrement puéril.
      Cette vision du couple est celle qui me convient, celle en quoi je crois profondément, celle qui me rend heureux. Tu ne me convaincras pas sur le libertinage et ses avatars. Pas plus que sur cette vision binaire du monde qui opposerait les moutons catholiques fermés d’esprit et les libertaires ouverts d’esprit.
      Oublie le « bonheur suprême », ça ne veut rien dire. Je crois que le bonheur n’est pas un objectif, c’est une façon d’être à soi et au monde jour après jour.

    • AL dit :

      « Tu ne me convaincras pas sur le libertinage et ses avatars. »

      Ah mais il est même évident que je ne pourrais jamais te convaincre de quoi que ce soit sur n’importe quel sujet. A partir du moment où tu t’es fait un avis sur quelque chose, celui-ci est définitif. A partir de là, toute discussion est inutile. Je n’ai plus aucune raison d’échanger avec toi à l’avenir.

    • Yop dit :

      Très bien. Alors respecte ce point de vue, différent du tien. Tu me suis ? pas mieux ou moins bien: différent.

  • Hunt3r dit :

    C’est simple il faut être :
    – Confiant et compétent, sans compétences et réultat on ne peut battire la confiance..
    – Avoir plusieurs Cops (4-5), histoire de savoir à quel moment balancer.. (Une se fache, alors on la laisse et on passe à l’autre, puis quand elle revient, on la laisse revenire en douceure..) comme sa pas de problème. ;)
    – Il faut accepter cette option (qu’elle trompe), sinon sa sert à rien de jouer, non ?
    – Aimer est une chose, s’attacher en est une autre.. qu’une fille trompe, casse …
    il ne faut surtout pas s’autodetruire, se confiner que AVEC ELLE.
    Car si sa arrive, au moindre petit problème vous allez sentire votre valeur en danger.. CE QUI NE DOIT JAMAIS ARRIVER..
    Bon game ! ;)

    • Sylvain dit :

      Hello Hunter,

      Solution qui fonctionne quand on est dans la frénésie du game mais ça veut dire qu on renonce à baisser les armes et à s’engager. On souffre moins c’est vrai mais ne serait ce pas tout de même une défaite de la séduction?

    • Hunt3r dit :

      Hey Sylvain,

      Une défaite ? Je pense que sa depend de la fille, si elle mérite pas, qu’on s’en attache, alors sa sert à rien de s’y attacher..
      Mais elle vaut la peine alors pourquoi pas..

      Mais mon experience ma apprit qu’il faut jamais abandonner sa liberté, car si elle s’attaque à sa, alors s’en prend à notre valeur, l’essence même de se qui fait de nous, nous même.. ;)

  • Haricot dit :

    Bonsoir,

    cet article fait écho à un précédent où certaines réactions abondaient dans un sens analogue, les valeurs morales se délitent, l’ensemble de la biosphère devient un bien marchand, le consumérisme outrancier est roi. Bref, il faut toujours être meilleur, toujours être à son apogée, c’est épuisant. A force de tenter de devenir meilleur, ma vie sociale est quasi nulle et je n’ai plus de temps à accorder aux autres. A lire les articles de ces derniers mois, j’ai l’impression que pour être séduisant, il faut être médecin, polyglotte, triathlète ironman, agrégé de philosophie et virtuose… Quoique même tous ces facteurs réunis ne semblent pas suffisants pour ne pas être nexté comme un vulgaire objet obsolète.

    Que faire? Comment faire pour que son développement personnel à destination de son propre épanouissement et par mécanisme vers l’univers de la séduction ne devienne pas le tonneau des Danaïdes?

    Bonne soirée,

    Haricot

    • Lenal'airderien dit :

      Haricot,

      Pourquoi vous focalisez tous sur « comment pécho » alors que le site vous donne des « trames » pour être bien dans sa vie.

      Pour devenir le meilleur de « TOI-MEME » parce que tu le vaut bien ( il est axé développement personnel)… Sylvain peut confirmer ou infirmer…?

      Bien entendu que si tu lis le site il faut être un surhomme pour séduire , si c’était vrai tu aurai très peu de couple ensemble.

      Il faut pas tout prendre à la lettre et appliquer ce qui est écrit…Tu vas vite devenir un robot rire!

      1) « ETRE SOCIABLE »
      -2) »AVOIR CONFIANCE EN SOI »
      -3) »ETRE BIEN DANS SES SOULIERS »
      -4) « AVOIR DES PASSIONS  »

      Ce sont les bases dans la vie pro ou personnel.

      Les points : 1-2-3-4 se travaillent en cas de « difficulter »…

      Le jour ou tu te diras je vais en rendez vous juste pour passer un bon moment avec la fille , sans chercher à séduire à tout prix et s’il se passe quelque chose , c’est « Cherry in the cake »… Tu auras tout compris!!! Mais ça se travaille bien entendu.

      Il faut absolument que vous ayez l’habitude d’avoir des rendez vous avec toutes les femmes même celles qui vous plaisent pas , avoir l’habitude de discuter avec elle sans plus , le but rendre vos interactions avec elle naturelle et fluide, sans appréhension , timidité, mal à l’aise!

      Je m’exprime pour mon cas , mais en rendez vous j’ai souvent des hommes qui sont » tremblottants », » mal à l’aise » , » timide » , qui regardent leur pieds ce n’est pas une question d’âges …

      Comme je suis bienveillante, je fais tout pour les mettre à l’aise , j’ai eu même des histoires avec certains , faut creuser , tu as souvent des perles et d’agréable surprise.

      Mais malheureusement , ce n’est pas le cas de toutes les femmes qui vont faire du « Game over » sans chercher plus loin dès.

      Lenaenmodejevousaicompris!

    • Fredo dit :

      J’aime bien lire tes commentaires aux articles, ils aident à prendre un peu de recul pour ne pas prendre lesdits articles au pied de la lettre…

    • Lenal'airderien dit :

      Fredo,

      Il y a les écrits et les expériences… Vaste sujet.

    • Sylvain dit :

      Je confirme :)

      Exact, je pense vraiment que la clé c’est de minimiser les enjeux et de s’enlever de la pression.

      Je connais beaucoup de mecs qui sont meconnaissables en date. Ils se retrouvent en déperdition. Alors qu’ils auraient tellement des résultats plus probants s’ils se comportaient comme ils sont avec moi. Comme ils en ont l’habitude quoi

    • Hazel Eyes dit :

      Lena en mode un coup je viens foutre a zéro le morale de ces players, et se venger des mecs, un coup je veux les aider un peu pour ne pas me sentir coupable ?

      Ton dernier commentaire dans l’article comment séduire sur facebook, tu était en mode prise de pouvoir sur les mecs non ? The girls power !! Un commentaire de pure vengeance !!!

      Et la tu nous la joue je suis bienveillante dans mes dates, et j’aide les mecs avec des conseilles. Qui sont bien, mais tu oscille dans tes com des fois tu nous la fait je vous prend de haut, des fois tu nous la fait non non je suis une nana gentille et bienveillante hahahaha.

    • Lenal'airderien dit :

      Hazel Eyes,

      Je mets des commentaires en fonction des articles et de mon ressenti ou des situations que je vis…C’est jamais tout noir ou tout blanc!

    • Hunt3r dit :

      Franchement tu la bien exprimé..
      Tout ce qui conte est en fin de compte de s’amuser..
      Tant que tu passe cette condition c’est super..

    • Haricot dit :

      Lenal’airderien,

      On ne se focalise pas sur comment pécho, je disais juste que je trouve les objectifs et conseils prodigués inatteignables. Cela me pousse presque à procrastiner. Le développement personnel, je ne fais que ça.

      Les 4 points que tu inventories, oui, mais je pense que ce n’est pas suffisant, les femmes avec lesquelles j’interagis ne se contentent pas de ça, je dirai que la mouvance est au toujours plus. Je n’ai pas l’énergie pour et conséquemment la confiance pour.

      Je ne peux pas aller à un rendez-vous, si je n’ai pas d’objectifs, c’est pour draguer, sinon, je préfère me centrer sur moi. Mon emploi du temps est très chargé et je reporte rarement le temps que j’alloue à mes passions. Il faut que la fille me plaise ou bien je considère cela comme une perte de temps. Je manque de temps pour faire tout ce que je souhaite en 24 h alors, oui, ça paraît très radical, mais il me faut des résultats. C’est pourquoi je sors seul tout le temps, je suis très indépendant, je peux passer un bon moment seul.

      Bonne soirée,

      Haricot

    • Hazel Eyes dit :

      Haricot personnellement je te dirais de ne prendre que ce qui te semble bien pour toi et de jeter le reste, et moi je dirais même ça c’est moi qui le dit, de ne prendre que 1 % et de jeter 99% de l’article des fois, prendre un mot, prendre une phrase, et jeter le reste. Prendre une remarque dans les commentaires, sur ce site, ou ailleurs sur un autre, etc.. Fait ton développement personnel par toi même, cherche et prend ce qui te va a toi et applique le pour toi et de la façons qui te semble la mieux adapté pour toi quand tu sent que c’est ça qu’il te faut.

      Je veux aussi dire, que la tu es entrain de faire du développement personnel, tu n’ont n’est pas conscient mais tu es entrain de tracer la avec ton commentaire ta réfléxion ton propre chemin de développement personnel c’est comme ça que ça commence, en te posant la question tu es entrain de choisir un chemin donc de le trouver.

      il te faut maintenant la confiance pour affirmer que ce chemin est le bon, et la confiance vient avec la pratique, il faut que tu pratique c’est la seul façons pour toi de te bâtir et de bâtir la vie que tu veux !!!

      Ça c’est l’essentielle, rien d’autre ne compte plus que la pratique, parce que la séduction c’est tes choix a toi, tes actions a toi, ta façons de penser a toi que tu as appris des autres, de ton voyage etc que tu as adapter a toi, et je vais te dire deja je me permet car j’ai plus d’expérience que certaine technique tu ne va les utiliser que subjectivement parce que la définition n’est pas la technique elle même c’est de la matière brute que tu va façonner et en faire une technique, une méthode, un etat d’esprit, une mentalité etc.

      Et les sites comme ADS aide, ils donnent un peu de matiere, et surtout il t’aide comme support pour voir ce qui est bon pour toi, pour réfléchir, pour analyser, pour répondre, échanger, avoir des avis, comme je t’ai dis, prendre un mot, une remarque qui te fait comprendre ce que tu as mal fais l’autre fois, ce qu’il te faut etc.

      Devient une abeille qui va butiner et récolter, récolte par ci par la, la remarque de ce mec, mes conseilles a moi, celle de Sylvain, celle de Selim, un article de merde mais qui a une phrase essentielle c’est un article en or je dirais. Comme une abeille des fois elle trouve une fleure avec beaucoup de pollen des fois moins, des fois y’en a pas du tout juste des traces etc..

    • Sylvain dit :

      Hello Haricot,

      Je me suis moi meme longtemps posé cette question…J’ai même vu un psy…Et sa réponse a été sans équivoque : ce n’est pas possible.

      Ma solution : crée ton univers et vas y à fond. Si tu veux devenir médécin, mets toute ton énergie pour devenir le meilleur dans ta spécialité, si tu veux faire un ironman, lance toi à corps perdu dans l’entrainement. Et surtout, fais le pour toi, pour remplir tes objectifs :) Ne le fais pas pour plaire. SI tu te disperses trop, tu vas t’épuiser et ne rien mener à bien. Et je ne parle même pas de la déprime qui s’ensuit si tu le fais uniquement pour être parfait.

  • pinprenelle dit :

    J’ai l’impression que la fidélité est un faux problème. Les hommes sont génétiquement faits pour se reproduire. L’infidélité n’est pas un fléau, c’est la nature. La fidélité est culturelle. Je pense que le couple libre est un couple qui a compris cela. Un homme qui « trompe » sa femme n’est pas forcément un homme qui n’aime plus sa compagne (et inversement). La vraie fidélité selon moi est une fidélité de cœur avant tout.

    • Sylvain dit :

      L’essentiel, c’est que chacun y trouve son compte. il n y a pas de vraie réponse à ce débat et nous avons tous des limites et des tolérances diffèrentes. C’est super que chacun puisse y apporter sa définition :)

    • Yop dit :

      Ca dépend de ton seuil de tolérance. Mais souvent, quand on s’attache vraiment à quelqu’un, ton coeur te pousse vers cette personne, pas vers d’autres. Le jour où ton coeur te pousse vraiment ailleurs, autant mettre fin à la relation.
      Pour moi, être en couple en continuant de voir des gens à côté, ça ressemble pas mal à une zone de non-choix: je veux être célibataire et en couple, tout ça en même temps.

      Quand je suis en couple, ça m’arrive d’être attiré par d’autres personnes. Mais je vois rapidement que ce n’est qu’une simple attirance, alors qu’avec ma copine j’ai des sentiments, une complicité et une intimité nourris par un vécu commun. Franchement, le choix est vite fait.
      Je pense que le problème se pose quand tes sentiments ne sont plus là, que t’aspires à autre chose que ton couple, et là tu rencontres cette personne qui sera peut-être ta prochaine relation. Dans ce cas là, ça vaut le coup de rompre et passer à autre chose.

    • AL dit :

      Yop,

      Comment tu fais en amitié ? Tu n’as qu’un(e) seul(e) ami(e) ? On a tous un ou une meilleur(e) ami(e), ce qui n’empêche personne d’avoir plusieurs autres amis à côté, sans que ça ne dérange qui que se soit ou que ça ne remette en cause la sincérité des liens qui nous unissent aux uns et aux autres. Pourquoi ça ne pourrait pas être pareil avec nos partenaires sexuels ?

  • Yop dit :

    L’amitié et l’amour sont deux rapports très différents, voilà pourquoi.
    Dans un couple, on construit un édifice commun, à deux. On a donc particulièrement besoin de pouvoir faire confiance à l’autre.
    De plus, le niveau d’intimité en couple, créé un attachement tout particulier.
    On reste deux personnes indépendantes bien-sûr, mais avec une donnée supplémentaire, le couple. C’est cette donnée qui nous lie l’un a l’autre, voilà pourquoi on parle de « tromper » quand tu vas t’envoyer quelqu’un d’autre.
    A mon sens, sans fidélité, sans confiance, on est pas un couple, on est des amants passagers, sex friends ou appelle ça comme tu veux. Pas un couple.
    Alors oui, il y a sans doute une dimension d' »appartenance » là-dedans, mais de toutes les « contraintes » de la vie, c’est sans doute la plus bénéfique et la plus agréable. C’est bien pour ça qu’à deux, souvent, quand on fait ça bien, on est plus performants, même dans sa propre vie.

    En amitié, c’est différent. On ne construit pas en commun, chacun sa route, et le niveau d’intimité n’est pas le même, je t’apprend rien…
    Alors non, tu ne trompes pas ton meilleur pote en allant voir d’autres potes.

    Le problème est aussi de vivre dans un monde qui n’a jamais tant porté l’individualisme en valeur souveraine, donc toute notion de « concession à autrui » est balayée d’entrée.
    Alors concéder une petite portion de sa liberté personnelle au profit d’un projet commun, ça devient ringard. Mais pas pour tout le monde, enfin j’ose y croire.
    Du coup félicitations à toi, tu es dans le thème.

    Tu me pousses à enfoncer des portes ouvertes, tellement tu tords le débat avec cette histoire d’amitié, mais peu importe. ^^

    • AL dit :

      « En amitié, c’est différent. On ne construit pas en commun, chacun sa route, »
      Dans ce cas, sur quoi est-ce que tu fondes la relation ?

    • Yop dit :

      AL:
      En amitié, la relation se fonde simplement sur des affinités, voire des valeurs communes pour les meilleures amitiés. Mais on reste chacun sur un chemin distinct, on ne construit pas de route ensemble.

    • AL dit :

      Mouais… J’arrive pas à appeler cette vision des choses « l’amitié ». Ou alors une « amitié Facebbok ». En tout cas, pour moi, l’amitié implique un lien profond. Les amis, ce sont des gens pour qui je peux modifier mes projets pour les voir ou leur rendre service. Les amis, ce sont des gens qui peuvent me voir sous mon pire jour, parce que je sais qu’ils ne me jugeront pas. Les amis, ce sont des gens dont la vie s’intègre parfois à la mienne, soit parce que je vais chez eux, soit parce qu’ils viennent chez moi, soit parce qu’on part en vacances ensemble. Le type de relation que tu décris me paraît très superficiel (il n’y a pas de lien, pas de connexion (émotionnelle)) et ne me semble pas tenable sur la durée. Je maintiens qu’une relation, quelle qu’elle soit (familiale, amicale, sentimentale, sexuelle ou professionnelle), nécessite un investissement réel pour être nourrie et avoir la possibilité de se développer.

      Hmmm… Non. J’ai beau retourner la question dans tous les sens, j’en arrive à la même conclusion : la vie de tous les gens que je qualifie « d’amis », se mêle d’une manière ou d’une autre à la mienne. Et les liens que j’ai tissé avec eux sont plus forts que ceux que j’entretiens avec ma propre famille.

    • Yop dit :

      Tu sais j’ai peu d’amis mais ceux que j’ai je les connais depuis l’enfance ou le collège, alors je ne fais pas vraiment dans le superficiel.
      Mais même si on partage des choses, si on se soutient mutuellement dans les moments difficiles, donc même si on s’investit, on ne construit pas de route commune. On a chacun la notre et ça me paraît tout à fait normal.
      C’est en couple que tu construis une route commune, où tu fais des projets de vie: dans quel endroit vivrons-nous ? Deux appartements ou une maison ? Plutôt campagne ou plutôt ville ? Baroudeurs ou casaniers ? Enfants ou sans enfants ? Là il y a construction, projet. Là il y a couple.

      Entre amis on ne fait pas tout ça, et ça ne veut pas dire que la relation est plus superficielle. Elle ne se situe simplement pas sur le même plan.

    • Yop dit :

      En outre, je suis d’accord pour dire que toute relation nécessite un investissement pour pouvoir se développer. Et justement, dans une relation amoureuse, ce n’est pas en trompant sa copine qu’on s’investit dans la relation.

    • AL dit :

      Quand je lis ton message de 13h52, je ne peux pas m’empêcher de trouver que tu sous-évalues l’importance de l’histoire de tes amitiés, et que, dans le même temps, tu sacralises le couple. Il y a plein de gens qui montent des projets (mariage, maison, enfants) et dont le couple ne tient pas. A l’opposé, si un homme et une femme venaient à monter ensemble une entreprise, ou travailler ensemble sur un gros projet dans leur boîte, ça ferait d’eux un couple ?

      Tu dis que tes amitiés datent de l’enfance. C’est intéressant. Je pense que pour la majorité des gens, c’est pareil (moi, c’était mon cas jusqu’à y a 3 ans – depuis que j’ai entamé mon travail de développement personnel, je renouvelle mon réseau en fonction de mes envies plus que de mes besoins, avec un tri dans mes relations sclérosantes voire toxiques). ça m’inspire toutefois les réflexions suivantes :
      Tu l’as peut-être oublié ou occulté, mais ces relations ont nécessité un investissement à la base. A l’époque, tu côtoyais ces personnes quotidiennement (cours, transports, cantine, récré, voisinage, vacances), vous aviez un projet commun imposé, qui s’appelait la scolarité et auquel vous ne pouviez vous soustraire. Donc le projet dont tu parles, a existé à un moment donné. Vos vies ont eu un socle commun.

      Ce qui m’amène donc à plusieurs questions désagréables :
      – Est-ce que ces amitiés sont toujours réelles et sincères, ou bien reposent-elles simplement sur d’autres bases ? Je pense dans un premier temps à la fidélité que tu revendiques dans tes commentaires (en clair, tu restes ami avec eux, au nom de ce que vous avez vécu jadis). Dans un second temps, je me demande si ce n’est pas qu’une question de facilité ou d’habitude (on continue parce qu’on la toujours fait et qu’on ne voit pas pourquoi on changerait).
      – Secundo. Adapté au couple. Si on est capable de maintenir un lien avec ses amis, avec lesquels on n’a plus rien vécu d’intense depuis le collège, pourquoi n’est-on pas capable de faire de même avec ses ex ? Pourquoi la séparation marque-t-elle systématiquement la fin du lien ?
      – Enfin, pourquoi est-ce qu’on n’arrive pas, aujourd’hui, adultes, à construire des liens amicaux aussi solides que ceux de notre enfance ?

    • Yop dit :

      Bon, on va arrêter le tir, j pense que tu t’envoles là…

      – Pas de sacralisations ni de sous-évaluations.
      En tout cas, au moins je fais la différence entre ami et petite-amie.

      – Une entreprise peut être un projet qui contribue à construire le couple mais ce n’est pas suffisant. Je pensais davantage aux projets de vie, et j’ai déjà donné des exemples. Se projeter ensemble dans la vie, c’est juste essentiel pour être vraiment un couple.

      – Mes relations ont demandé un investissement, je n’ai jamais dit le contraire.
      Par contre, l’école n’est pas du tout un projet de vie en commun, c’est un lieu qu’on nous fait fréquenter pour nous instruire et nous apprendre l’autonomie.

      – Je reste ami avec eux parce que je les apprécie ( affinités, vécu commun ) et par loyauté.
      C’est « facile » si tu veux. Ca m’est égal, pour moi le monde n’est pas un champ de défis et de compétitions.

      – La séparation marque la fin du lien: déjà, pas toujours. Certains ont gardé, de manière étrange, contact avec au moins un ex. C’est assez étrange, parce qu’on est plus ensemble, mais on ne peut pas être de vrais amis pour autant. En effet, qui a envie d’entendre son ex-copine se confier sur la manière dont le nouveau gars la prend pour pieu ? On est pas amis, mais ces sentiments qu’on avait ne disparaissent pas comme ça: ils se transforment soi en haine, soit en une forme de tendresse profonde et particulière ni nous nourrit. La personne fait à jamais partie de nous.
      Moi par exemple, j’essaie de ne pas appeler mon ex parce que mes sentiments ne se sont pas transformés, je l’aime toujours à en crever et à chaque fois que je l’ai au téléphone c’est trop douloureux pour continuer.

      – Je n’ai pas de réponse. Peut-être parce qu’on devient plus méfiant, on est moins « purs », après avoir été dépucelés de la vie. Peut-être aussi que nos responsabilités d’adulte, celles du travail et de la famille, prennent le pas sur nos amis après à un certains stade. On collège on à rien à penser ni à gérer à part nos problèmes existentiels ou psychologiques, dont on a plus de temps et d’énergie pour les amis.

    • Merci pour vos échanges ! dit :

      Tes commentaires sont passionnants Yop, vraiment.
      Tu as l’impression d’enfoncer des portes ouvertes mais je dois dire que j’avais besoin d’entendre ce point de vue (je suis dans une période où j’ai peur de m’engager) qui me parait très sain et évident mais que je n’avais jamais entendu auparavant de manière si claire. Ca me donne envie de faire confiance :)
      Merci à toi et à vous tous pour vos échanges constructifs !

    • Yop dit :

      @Merci pour vos échanges !:

      Si ces échanges te rendent service, alors ça fait plaisir.
      Fais-toi confiance et le reste suivra. Moi-même j’ai encore du chemin à parcourir au niveau de la confiance. Mais c’est vraiment la clé qui déverrouille tout le reste.

  • Coco dit :

    Un bon articile

    Là ou j’ai un problème c’est qu’on à l’impression que la femme est patronne, le mec doit tout faire pour elle mais je ne vois pas la contrepartie (ah si elle reste avec lui pardon).

    Franchement, j’ai du travail à faire sur moi-même, votre site m’aide beaucoup, j’apprends beaucoup de chose et je me retrouve dans certains articles et à quelle point la vérité est là et je la vois.

    Merci pour votre boulot, ça donne beaucoup de confiance et vous me faites sourire sur moi-même, mes erreurs et me faites oublier la douleur que je subis vis-à-vis de ma séparation du moment et de la facilité qu’à mon ex pour embrasser d’autres mecs peu de temps après la rupture. C’est là que tu vois que l’amour n’ai pas équivalent et que tu n’as été que dans l’illusion sur les derniers instant de ton couple.

    • Sylvain dit :

      Hello Pierre,

      La femme la patronne? Ce ne sera pas sur ce site! Ici, c’est no needysme!
      Je comprends ce que tu ressens pour ta rupture. Effectivement si juste apres elle est en train d’embrasser d’autres mecs, c’est que son amour n’était pas si fort que ça. Mais au final mieux vaut le savoir. On est la génération de tinder, des SMS et de Facebook et mon principal critere, c’est de regarder chez une femme si elle est capable de voir au delà de ça ou pas… Et ton ex visiblement ne l’est pas. Certaines des miennes non plus. Mais au final, la vie nous a rendu service. Tu te verrais t’engager et avoir des enfants avec une fille dont la seule réponse à la rupture est de basculer immédiatement dans la frénésie consumèriste en matière d’hommes?

  • enane dit :

    bonsoir sylvain tres bonne article…mais à quoi vouloir rendre la femme heureuse si elle meme ne le fait pas pour vous….à quoi bon de lui donné toute la confiance quand elle meme n’arrive pas à dialoguer de façon normal avec son homme du coup il est claire que j' »homme aura besoin d’aller ailleurs…

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)