Question qui tue : que faire quand une fille vous demande votre nombre de partenaires sexuelles ?

Publié dans Relation homme femme par
ArtDeSeduire.Com

combien de conquetes Question qui tue : que faire quand une fille vous demande votre nombre de partenaires sexuelles ?

Le courrier des lecteurs est toujours ouvert chez Artdeseduire et aujourd’hui, votre coach en séduction répond à une question de Mansao sur le nombre de conquêtes des hommes.

Celui-ci risque de faire fuir la fille en face de vous si vous lui avouez de but en blanc un chiffre qui risque de lui paraître hallucinant. Réflexion sur la meilleure réponse à donner quand on vous demande votre nombre de conquêtes.

Question piège s’il en est… Un peu comme l’autre, sa grande sœur au rayon des questions supra-reloues : « Pourquoi t’es célibataire ? » et « Qu’est-ce que tu cherches ? »

Voici la question de Mansao dans son intégralité !

« Etant donné qu’en bon pick up artist, on peut imaginer que notre nombre de conquêtes puisse être assez élevé, comment est-ce que les filles (ou LA fille, quand on l’a finalement trouvée après avoir bien cherché en « profondeur ») avec qui on a des relations sérieuses réagissent-elles à ce passé de pick up artist qui est le nôtre? Faut-il l’avouer? Faut-il partiellement l’avouer (ne pas dire qu’on a appris et qu’on était plus ou moins une forme de loser)? Faut-il mentir à celle qu’on aime? Faut-il éviter la question?

Et de manière générale, vu que tu as une expérience de dingue avec les filles, comment voient-elles le fait d’être en couple avec un PUA? »

Alors tout d’abord, je ne me considère pas comme un Pick Up Artist, je suis coach en séduction. J’aide les apprentis séducteurs avec qui je travaille à prendre confiance en eux et à trouver l’amour. Ça, c’est ma mission. Ma vie privée, c’est autre chose (et on s’en fout).

On va reprendre les questions point par point pour tenter d’y voir plus clair !

Comment réagissent-elles à ce passé qui est le nôtre ?

Dans la vie, tu vas tomber sur des femmes divorcées avec des enfants, sur des femmes qui auront déjà avorté, sur des femmes qui auront été battues, violées. Tu vas rencontrer des filles en manque de confiance après une rupture, tu vas tomber sur des anciennes grosses, tu vas tomber sur des anciennes consommatrices compulsives, des interdites bancaires…

Mais tu tomberas aussi sur des filles géniales qui ont eu des ex géniaux, qui s’entendent encore avec et qui ne trimballent (en apparence) pas autant de casseroles.

Personne n’est parfait, on a tous notre passé avec nos accidents de parcours, notre vécu, nos croyances limitantes, nos obsessions et nos manières de ressentir les choses.

Ce passé, tu le dis très bien, c’est le tien. Je ne dis pas qu’il va être facile de lui faire avaler la pilule. Mais elle ne pourra rien y changer, il est là, et il ne va pas disparaître. Pour prendre le cas le plus extrême, le gars qui sort de taule, qui a payé sa dette à la société, on sait tous qu’il est très dur pour lui d’être accepté.

Là, Mansao, tu as probablement couché avec beaucoup de filles : ce n’est pas un crime, elles étaient consentantes, adultes, tu n’as rien à te reprocher, et personne n’a rien à dire… en principe. C’est là qu’entrent en jeu LA MORALE et le jugement d’autrui.

Deuxième point avant de passer à la question suivante : « comment réagissent-elles », tu vas être déçu. Il n’y a pas de « ELLES ». Il y a bien ELLE, le magazine qui se fait défoncer toutes les semaines par les « féministes », mais comme dans tous nos articles séduction, on ne peut pas généraliser.

La fille qui sort de deux relations de couple de 7 ans (14-21, 21-28 ans) ne réagira pas de la même manière que la chroniqueuse sexo, que la fille qui bosse pour l’armée ou que la fille dont le père enchaîne les conquêtes…

Comment elle va le prendre, c’est vraiment TRES personnel. Il faut creuser plus que ça pour comprendre la source du malaise. Mettons-nous à la place de la fille « normale » (whatever that means).

Sortir avec un ex-queutard, ça veut dire quoi pour une fille ?

Pour une fille qui démarre une histoire d’amour avec un mec, il y a souvent une phase d’approbation, de validation par les copines.

Elle veut quoi, la fille ? Souvent le sérieux, la certitude que tu ne vas pas la tromper, la certitude que tu ne vas pas la jeter au bout de deux semaines.

Un mec qui a couché avec de nombreuses filles ça veut dire que soit il trompait sa copine, soit il enchaîne les plans culs, soit il enchaîne les ruptures à la suite d’histoires pas sérieuses : quoi qu’il en soit, pour le côté stabilité, on repassera.

Une fille qui s’apprête à sortir avec un queutard, elle a aussi peur d’être comparée à TOUTES celles d’avant. Est-ce qu’elles étaient mieux ? Plus conciliantes, moins chiantes ? Plus sexy, plus libérées au lit ? Est-ce qu’elles étaient mieux intégrées dans votre bande de potes ? Tu marches avec les fantômes du passé si tu as mauvaise réputation, Mansao, à toi de faire en sorte qu’ils soient le plus invisibles possible, à toi de lui faire oublier ce passé de queutard en lui faisant comprendre qu’elle est unique à tes yeux.

Ah aussi, un mec qui enchaîne les conquêtes et collectionne les ex comme les vignettes Panini, c’est autant de risque de les croiser dans la rue« Et elle aussi tu as couché avec ? » Oui chérie, mais c’était avant toi… Un séducteur invétéré comprend toujours qu’il vaut mieux avoir des maîtresses et conquêtes intelligentes, qui comprennent les dynamiques sociales et ne viendront pas mettre en péril son couple.

Tu l’auras compris Mansao, la fille, THE ONE, quand tu la trouveras, tu n’as pas envie qu’elle flippe en permanence. Tu n’as pas envie qu’elle soit paralysée par ton passé, tu n’as pas envie qu’elle soit inhibée à cause de tes campagnes militaires précédentes.

Faut-il avouer son nombre de conquêtes à sa chérie ?

Partiellement ou totalement ? Après plusieurs années de réflexion sur le sujet, j’ai définitivement opté pour un white lie. Un mensonge par omission, on va dire, en français. Désormais, quand on me demande combien de conquêtes à mon tableau de chasse, j’élude, je réponds à côté de la plaque.

Ma réponse : « J’ai été en couple avec trois filles qui ont compté pour moi. Le reste, c’est du vent. » Pour certaines, le vent, elle l’imagine comme une fine brise… alors que d’autres vont imaginer la tornade.

Elles te demanderont alors une fourchette. « Allez, dis un chiffre ! Entre 20 et 30 ? Entre 50 et 100 ? Plus de 100 ? » Souviens-toi d’un truc au moment où tu t’apprêtes à craquer : ta meuf, ce n’est pas ton pote. (Je dis meuf pour que tu saisisses l’importance du message Mansao !)

Même si là tout de suite elle la joue détendue, avec sa bière en main et sa main dans le calebut (peut-être le tien), n’oublie pas que la jalousie et les insécurités reprendront le dessus. Attention aussi à ne pas craquer face aux méthodes dignes de Mata Hari : pas de confessions sur l’oreiller. Sois fort mentalement, ça ne te servira JAMAIS d’avouer un nombre qui la fera flipper.

Voilà le cœur du sujet ! On l’a trouvé ! C’est quoi, pour elle, un nombre de conquêtes acceptables ? Et ce sera à toi de le découvrir.

En la faisant parler des mecs de son entourage, de son passé. En la faisant parler des expériences sexuelles passées, qu’elle a eues ou aurait eu envie d’avoir. Pourquoi a-t-elle craqué, pourquoi s’est-elle retenue ? Profite de cette discussion pour la faire parler de ses fantasmes, toujours un chouette sujet de conversation.

Loser ou Don Juan : pas d’autre alternative ?

Les études sur le sujet sont catégoriques : on ment tous sur le nombre de partenaires sexuels que nous avons eus. Même le plus grand baiseur de notre époque, l’acteur Warren Beatty, aurait menti sur le nombre de ses conquêtes sexuelles. Voici des chiffres issus d’une étude anglaise.

En moyenne, avant de rencontrer l’âme sœur, une femme…

  • embrasse 15 hommes différents.
  • a 7 partenaires sexuels.
  • vit 7 relations dont 5 durent plus d’un an et 2 vraiment longues.
  • tombe amoureuse 2 fois.
  • partage son toit 1 fois.
  • a le cœur brisé à 2 reprises.
  • connaît 4 rendez-vous désastreux et 1 lapin.
  • a 4 coups d’un soir.

Une expérience faite par la chercheuse Terri Fischer mérite aussi d’être mentionnée. D’après une étude publiée dans le magazine « Sex Roles », hommes et femmes mentent sur leur passé sexuel.

Des résultats qui pointent une tendance qui n’est pas récente : Les hommes ont une réputation de prédateurs à défendre, tandis que les femmes avaient honte d’avoir eu trop de partenaires. (A lire ici en anglais)

Dans ta question Mansao, tu t’inquiètes du fait de passer pour un loser. C’est quoi un loser ? Un mec qui a couché avec 3 filles ? Ou un mec qui a couché avec 300 ? Et si on décidait que le loser, c’est celui qui fait des trucs qu’il ne veut pas faire ?

Je propose donc comme solution de ne pas mentir à sa dulcinée, mais de dire uniquement ce qui risque de te retomber dessus un jour. Typiquement, les 20 Erasmus pendant ton année de frénésie à Olso ou Stockholm, ce n’est pas nécessaire, tu ne les recroiseras jamais dans la rue…

En revanche, celles que tu risquerais de croiser, je te conseille de les « reconnaître » auprès de ta nouvelle chérie.

« Quelques-unes », « plus que ton père », « plus que la moyenne nationale », peu importe ta formulation, tant que tu réussis à conclure sur une pirouette du type « on s’en fout, tu es la dernière », ou « j’ai dû embrasser pas mal de grenouilles avant de pécho ma princesse ».

Voilà la réponse que j’ai envoyée à Mansao. Son retour a été immédiat ! « Fermer ma bouche, OK, mais certains signes vont forcément me trahir ? »

Les signes qui trahissent le séducteur professionnel

Le séducteur professionnel est repérable facilement s’il ne met pas rapidement un terme à son précédent mode de vie. Les PUA et autres dragueurs compulsifs se reconnaissent à leur niveau de discipline et de maîtrise du sujet.

  • La logistique des RDV maîtrisée, un emploi du temps toujours trop busy
  • Le frigo toujours plein, équipé en sucreries et champagne
  • Le barman qui te dit bonjour et te donne ta table
  • Les capotes que tu trouves et enfiles trop facilement
  • Le soutif que tu dégrafes trop facilement.
  • Toutes les maladies féminines que tu connais. Pourquoi tu connais les IST, les problèmes de sécheresse vaginale, les herpès relou…
  • Pourquoi quand son alarme sonne à 22 ou 23 heures tu sais que c’est sa pilule.
  • Pourquoi ton téléphone sonne à 22 ou 23 heures et tu ne réponds pas parce qu’elle est à côté de toi (les plans culs du passé).
  • Tes potes qui commencent une anecdote puis s’arrêtent en cours de route, en réalisant que ce n’est pas une histoire pour les oreilles de madame.

On entre en couple comme on entre en religion. C’est une autre vie. Une autre discipline.

Le couple est un jeu BIEN PLUS COMPLIQUE et VALORISANT que juste enchaîner des coups d’un soir. C’est le défi ultime, bien plus dur que de faire le hamster dans sa roue, 1er RDV, 2ème RDV, sexe, delete, repeat.

Passer d’un mode de vie de Don Juan à celui de mec en couple demande de la volonté, de l’organisation et surtout de l’AMOUR. Si tu penses que c’est la bonne Mansao, fuis-nous, vis ta vie, aime-la passionnément et viens lire les articles sur les conseils de couple, dont tous les Don Juan amoureux ont besoin un jour ou l’autre !

Je suis conscient de ne pas apporter de réponse pleinement satisfaisante. Mentir à celle avec qui on va rester, c’est « mal ». Mais vous avez le choix entre deux pilules : avec la rouge, vous lui avouez la vérité et mettez le feu aux poudres. Avec la bleue, vous gagnez du temps et gagnez en tranquillité.

Allez, tournée de pilules bleues pour tout le monde ! (Non, ceci n’est pas une pub pour Pfizer, je ne suis pas si vieux, je n’ai que 31 ans. Sales gosses…)

La question du jour sera simple : Team #RedPill « je dis la vérité » ou Team #BluePill « pourquoi lui faire peur alors que je pourrais me taire? »

Sélim « Guy Roux », team #BluePill

banner parler aux femmes Question qui tue : que faire quand une fille vous demande votre nombre de partenaires sexuelles ?
banner parler aux femmes Question qui tue : que faire quand une fille vous demande votre nombre de partenaires sexuelles ?
Banner 50phrases Question qui tue : que faire quand une fille vous demande votre nombre de partenaires sexuelles ?
Banner 50phrases Question qui tue : que faire quand une fille vous demande votre nombre de partenaires sexuelles ?
Bann TechniqueAstucieuse v2 Question qui tue : que faire quand une fille vous demande votre nombre de partenaires sexuelles ?
Bann TechniqueAstucieuse v2 Question qui tue : que faire quand une fille vous demande votre nombre de partenaires sexuelles ?
53 COMMENTAIRES
  • matteo67 dit :

    J’ai une question de longue date: ces temps ci plusieurs filles viennent vers moi puis me demandent mon numero et ca finit souvent en petits coeurs :P J’aimerais savoir comment reconnaitre une touche et comment la traiter, parceque je suis loin d’etre le plus beau physiquement mais je suis deja a la troisieme fille qui vient vers moi et je ne sais pas si elle veut juste un « ami » (#friendzone) ou carrement une vraie relation. Merci pour tout!

    • Sylvain dit :

      Hello Matteo,

      Mon conseil serait plutôt de savoir ce que toi tu aimerais avant de te demander ce que veut réellement la fille. Rappelle toi que tu es le prix. Si elle te plait, tu te lances. Ensuite pour savoir si tu lui plais, je t’invite à parcourir le site et à utiliser notre moteur de recherche en haut à droite pour chercher les articles relatifs aux IOI. Profites en aussi pour intégrer tous les outils de la panoplie du séducteur : attract, dhv, cocky & funny, kino…Tu as toutes les clés en main pour faire décoller ta vie amoureuse ! ;)

  • Snill dit :

    Faut répondre comme Lisbeth dans « Millenium » : 2. Non ! 200, 2000, 200 000 !! ^^

  • shyne dit :

    Cette article est très specifiques, on apprend ici à s’échapper d’une question en particulier. Pour tous les apprentis seducteurs d’ADS, je conseille à tous le monde de s’interesser au reframing/outframing.
    Derrière ce nom anglo-barbare ce cache une des plus puissante technique pour esquiver toute les questions auxquels on ne veut pas répondre.
    Cela vous servira à séduire, comme dans la vie, un must have dans notre caisse à out’s !!

  • Lisa dit :

    J ai passé une nuit avec un jeune homme il y a qqs années de cela : je lui ai posé des questions sur son passé sexuel, ses fantasmes (jeune, la mère de sa copine l a chauffe…tout en terminant « c est pas bien ce qu on a fait « ( morale ON moi pas idiote dans ma tête (il a dû bien apprécier ce petit con), plan à 3 avec un pote à 25 ans (le pote et sa copine l ont coincé). ..Je ne l ai pas jugé car je suis pareille que Selim : le sexe est un sujet de conversation banal. Par contre, l amour là c est personnel et privé et ça le restera. Il m a dit que je lui faisais peur. Je me suis toujours demandée si ça avait été une bonne idée (cf au fait que ça fasse penser à une discussion entre potes). Merci pour votre retour et continuez à assurer ^^

1 2

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)