48 Confessions qu’un Homme Ose Faire aux Filles

Publié dans Relation homme femme par Marion le 06/02/2013

48 confessions hommes femmes 48 Confessions qu’un Homme Ose Faire aux Filles

Salut à tous, aujourd’hui, article spécial, un peu remonté, pas vraiment énervé. On a lu avec intérêt tous vos commentaires sur l’article 48 confessions de filles. Eros nous a demandé un droit de réponse, on ne peut rien lui refuser !

Vous nous avez parfois demandé comment on a pu laisser passer ça, un article aussi féministe. L’article était une compilation de plusieurs voix de femmes. Si jamais une fille se tenait en face de moi avec ces revendications, voilà à peu près à quoi ressembleraient mes réponses.

99 problems chantait Jay Z, là on aura simplement 48 réponses. Attention, propos virils inside.

Avant de commencer, sachez qu’on respecte tous les avis ! Mais là, il fallait que je réponde aux filles de seduireunhomme.fr !

Si vous voulez vraiment profiter des réactions, ouvrez l’article 48 Confessions de filles dans une autre fenêtre pour pouvoir passer d’un article à l’autre.

    1. Ces milliers de choses que tu aimerais me dire, dis-les moi, parce que je ne suis pas devin… Je ne suis pas télépathe, donc si tu as un truc à dire, dis-le. Viens, on essaie de se faciliter la communication. Tu as trop peur que je m’en aille ? What’s your f***ing problem ? Je vais me barrer, pour sûr, si tu te mures dans ton silence.

    2. Les fleurs, oui, ok, si sur le chemin du retour je trouve un fleuriste.

    3. Un partage équitable des tâches ménagères ? Tu veux dire que tu es prête à porter les trucs lourds, à aller chez le garagiste, à mettre un peu les mains dans le cambouis ? J’en doute. Viens, on va plutôt essayer d’optimiser les tâches ménagères en fonction de nos forces et faiblesses. Je t’invite à relire Couplonomics, ça peut te servir.

    4. Rien à ajouter : chers amis, prenez soin de vous. C’est une technique assez simple en fait : vous ne pouvez pas exiger de votre copine qu’elle prenne soin d’elle si vous vous négligez.

    5. Le harcèlement de rue, c’est de la merde, je te l’accorde. Il faudrait être bien demeuré pour tenir les propos que tu nous reproches. Si tu côtoies des débiles, on n’y peut rien… Ici, on connaît la drague de rue, et on est assez gentlemen pour établir la différence entre drague et harcèlement.

    6. Non, ce serait débile. Quand je lis ces reproches, je me dis vraiment que certains types manquent de tact. Ou de cerveau.

    7. Oui, la routine me déplaît. Je te proposerai désormais d’autres sorties, j’attends que tu prennes aussi l’initiative de temps à autre.

    8. L’ordinateur, c’est génial. Les livres, c’est génial. Le cinéma, c’est génial. Je me cultive où je veux. Un problème ? Pas le mien en tout cas. Je passe mon temps comme je l’entends.

    9. Cool.

    10. Cf point numéro 1. Mais bon, une femme n’est pas à une contradiction près…

    11. Humour, blague. Est-ce de notre faute si tu es aussi
    susceptible ? Normalement, à jeun, on sait s’arrêter quand tu le demandes babygirl…

    12. Choisis mieux tes fréquentations, qu’est-ce que tu veux que je te dise ? Tu veux interdire l’humour ? Rassure-toi, toi et tes amis droits de l’hommistes allez y arriver.

    13. Miroir !

    14. Miroir !

    15. Miroir encore ! (C’est fou ce qu’on se ressemble en fait toi et moi…)

    16. Ça n’a AUCUN sens. Mais vraiment aucun. Vous avez écrit vos 48 confessions sous l’influence de quelles drogues ?

    17. Ça devient complètement surréaliste ma foi cette histoire. Il faut arrêter de vivre comme une drama queen madame.

    18. Cf 1 et 10.

    19. Franchise et cruauté sont deux choses distinctes, en effet. Franchise, c’est ce que je te dis quand tu as grossi. Cruauté, c’est ton interprétation de ma franchise. What up (computer five avec les lecteurs) !

    20. Je ne cherche pas à savoir ce qui t’excite chez moi. Je m’en fous. Soit tu es heureuse et on est bien ensemble, soit tu es malheureuse et on se sépare. Un couple n’est pas une enquête. Tu m’as pris pour Derrick ?

    21. Tu ferais mieux d’arrêter. Tu ne te rends pas service. J’ai passé l’âge des jeux de gamine. Énerve-toi toute seule, va prendre l’air, reviens quand tu seras calmée. Je n’ai pas de temps à perdre avec des gamineries que tu as l’air de trouver drôles.

    22. Tu es folle à lier, c’est maintenant une évidence. Il y a des personnes qui aiment souffrir, et d’autres qui aiment faire souffrir. A mon avis, tu te ranges dans la seconde catégorie. Tu peux aller trouver un mec qui aime souffrir, mais mauvaise pioche ! Ce n’est pas moi.

    23. Je suis d’accord avec toi sur ce point, mon amour. Tu es tellement merveilleuse que je sais que tu pourrais te recaser ou coucher avec qui tu veux en un clin d’œil. La jalousie n’est malheureusement pas une bonne arme contre toi, femme confiante… (mais ça marche bien avec les LSE)

    24. Non, ça veut dire que je suis un génie. Loin de moi l’idée de te juger, voyons…

    25. Et moi qui croyais que le couple était un lieu d’échange, j’ai envie de pleurer maintenant…

    26. Appeler Eros. Ou Sélim. (Ou plus sérieusement, me parler, tu sais, cf 1, 10 et 18…) Je ne peux pas deviner que je ne te fais pas plaisir si tu me donnes de fausses indications. Tu vois la feinte ? Tu m’induis en erreur… Arrête de simuler et utilise ta bouche intelligemment…

    27. Je ne te rejette pas, parfois je suis crevé, ça arrive. Et parfois j’ai envie de te coller contre un mur pour un quickie. C’est comme ça… La fatigue, le stress du travail, je ne t’apprends rien : moi non plus, je ne suis pas une machine.

    28. Le sexe c’est comme du cinéma, surtout quand tu simules, en effet. Sinon, que te répondre sur ce point-là ? L’amour, ça se fait à deux… Parfois, tu peux prendre les choses en main si tu le veux. Ou communiquer. Je ne te traiterais pas de salope parce que tu me demandes de t’enc****, tu sais…

    29. C’est noté. Je peux ramener des potes ?

    30. C’est noté. Je te ramène au point 27 dans ce cas. Si je bâcle le travail, c’est pour ne pas te rejeter. Quand je ne suis pas en forme, j’ai donc deux solutions qui ne te plaisent pas : te dire non ou me forcer et être mauvais. Il va falloir que tu te décides, je suis vraiment désolé de te mettre face à tes contradictions mon amour…

    31. Je comprends mal les métaphores. Quand tu as tes règles, tu ponds du pop-corn ?

    32. Très chère, je serais ravi de vous ba*ser comme une ch*#nne si ça convient à tout le monde.

    33. Je crois en toi. Tu peux réussir ce plat de pâtes.

    34. Heureusement que ma mère m’a prévenu quand j’étais gosse… Travailler, pour gagner de l’argent, pour pouvoir choisir d’être galant avec les filles qui en valent la peine. Celles qui font semblant de vouloir payer en valent la peine. Celles qui considèrent que tout leur est dû peuvent rentrer chez elles. J’aime payer le restaurant. Parfois. J’accepte aussi quand tu m’invites. Je sais que tu es indépendante. Et de toute façon, c’est la crise, il va falloir t’y faire.

    35. « J’adore ton épilation brésilienne, c’est vraiment bien fait. » Ça passe, ça, comme compliment ?

    36. Le problème quand tu mincis, c’est que ça me rend triste, tu perds des seins. Si tu ne veux pas que je te dise que tu as grossi, ne me pose pas la question si tu connais déjà la réponse. Et qu’elle ne te fait pas plaisir. Epargne-nous une embrouille débile que tu auras déclenchée toute seule.

    37. OK

    38. Ça ne risque pas, vu le flot de conneries que tu peux sortir à la minute, on ne devrait pas être d’accord souvent.

    39. Trop de vannes sales à faire, tu m’as demandé de ne pas être cruel, j’obtempère.

    40. C’est un vrai plaisir de te consoler mon cœur. Pour de vrai. Je me sens viril. Attention, ce n’est pas une excuse pour chialer tous les deux jours…

    41. Cool.

    42. Je cuisine parce que j’ai faim et que tes talents de cuisinière ne valent pas ceux de ma mère, pas pour que tu te tapes des délires de Chippendales. Mais OK, j’aime bien être sexy.

    43. De quoi tu parles ?

    44. C’est mignon. Ça me touche. Vraiment. J’ai gardé la première sex-tape de toi que j’ai faite en secret. Je ne pouvais pas savoir qu’on resterait ensemble. Tu veux la voir ?

    45. Toi aussi tu m’attendris quand tu dors. Quand tu ronfles en revanche, je ne peux que te réveiller. Mon sommeil est vital pour moi.

    46. Je suis touché par ces preuves d’amour. Vraiment. Je m’entraîne à faire pareil tu sais.

    47. Tu es COMPLETEMENT TAREE. Je commençais à te trouver raisonnable mais là, je crois qu’à la définition de « hystérie », ils ont collé une photo de toi. Tu t’écoutes parler sérieusement ? « Les enfants que nous n’avons pas eus » : n’importe quel mec sensé tourne les talons en lisant ça.

    48. Pareil. Je suis fier d’avoir ton love.

Conclusion assez simple au final : on ne parle vraiment pas le même langage avec les femmes. Mais ce n’est pas un problème. On veut bien apprendre à communiquer, c’est un peu la mission d’Artdeseduire, parce qu’on sait que c’est vital pour la séduction et la longévité d’un couple sain.

Seule la communication peut nous sortir de ce qui ressemble à une impasse relationnelle…

Cependant, on sait aussi qu’on ne peut pas vous écouter sur tout, qu’on ne peut pas être d’accord tout le temps avec vous sous peine de finir comme un Nice Guy… Seul. Trop seul. On va donc s’orienter vers Jean Cocteau : « Ce qu’on te reproche, cultive-le ! C’est toi »

Plus j’y pense, et plus je me dis qu’il y a plus de 5 personnes à ne pas écouter en séduction. Il y a vraiment un fossé entre ce que tu dis et ce que tu veux vraiment, femme. Entre la réalité de tes envies biologiques et tes envies sociales et culturelles, il y a trop de différences.

On va continuer de se donner des conseils entre mecs, ça ira mieux. Oooh Ahhh ! (Comme les Marines US)

Eros, cultivateur de défauts

reussir relation couple 48 Confessions qu’un Homme Ose Faire aux Filles
Réussir sa Relation de Couple
Découvrez dans ce guide comment combler une femme, la rendre accro à vous et vivre une relation extraordinaire avec elle... Et comment éviter tous les comportements négatifs qui ont saboté vos anciennes relations !
Découvrez ce Guide >>

139 COMMENTAIRES
  • Hanneman dit :

    @ Selim :

    Oui je pense que personne ne s’est compris…

    D’ailleurs je n’ai pas compris l’article version Féminine.
    Je pense que ce dialogue doit se faire sous une autre forme.

  • Tehau dit :

    Je crois qu’il faut pas prendre les choses à la lettre comme certain voudrai le faire. Personnellement je trouve qu’il faut être un homme, pour ne pas se faire manquer de respect, pour ne pas faire tous les efforts mais aussi montrer qu’on aime nos copine (non sans blague!). Après vous me diriez que je n’ai que 15 ans mais c’est ma vision des choses, un couple est un lieu de partage. Si t’as copine te donne de l’amour, tu te dois de le lui rendre et l’autre article nous dis des choses simples qu’elles aimeraient qu’on fasse. Cependant si elles te casse les c*******, il est normal de le lui rendre. Pour moi c’est sa être un homme et c’est sa que je veux devenir plus tard .

    • lex dit :

      Tehau : un homme, c’est pas faire chier une nana qui t’emmerde. C’est tenter de le lui faire comprendre, et si ça ne marche pas : la larguer. Rester avec une nana qui te les casse, c’est rester par défaut, par peur de ne pas trouver de mieux, et ça, c’est un mec qui manque de couille.

      Le oeil pour oeil, dent pour dent, ça ne se fait pas entre homme et femme.

  • Ntsanyem dit :

    @Selim Qu un enfaaaaant beeeeniiiiii rend immorteeeeeeeeeel!!! (desole, j ai pas pu resister ;) ) Bref soyons serieux:

    Franchement? Vous nous faites un remake version 2.0 de tchernobyl, les lecteurs? Non contents d avoir fait une guerre mondiale du premier article, ou les feministes et anti feministes d affrontaient, apres une periode d accalmie vous venez en remettre une couche? Anaska et lex nou ont fait comprendre que ce n est au un point de vue… on est pas oblige de suivre les conseil des filles. Au moins vous avez une p***** d idee de ce qui se passe dans leur tete, a vous de voir. Personne na jamais dit de prendre les choses a la lettre, Tout est relatif y apas de quoi en faire tout un drame.

    Si vous voulez pas etre une c**** molle ne le faites pas, mais ne criez pas sur tout les toits « Oeil pour oeil dent pour dent » respectez les femmes et si elles ne vous respecte pas faites leur comprendre de facon mature que vous n appreciez pas, et si elle continue, comme Lex, Selim et l equipe d ads aiment tant le dire…. NEXT!

    (Desole encore de m etre emporte promis j arrette …)

    • lex dit :

      Ntsanyem : disons qu’il faut prendre le premier au second degré, et celui là, entre le vingtième et le trentième ^^

      Mais, promis, c’est calme, maintenant ^^

  • Flept dit :

    Là, je ne te comprends pas Eros.

    J’ai lu ta réponse et je n’ai pas compris où tu voulais en venir si ce n’est contre-attaquer de manière assez violente l’article auquel tu fais référence. Je prends tout ça au premier degré.
    J’ai lu tes réponses aux commentaires, et là tu précises que c’est de l’humour, que ton article ne cherchait pas à descendre les filles, que tu as répondu par de l’absurde à de l’absurde. Visiblement, tu cherchais le second degré.
    Les interventions toutes quasiment unanimes dans ton sens montrent que ta réponse a eu un écho sur bon nombre de lecteur. La plupart de ceux qui abondent dans ton sens loue ta répartie et ton argumentation pour « casser » sa copine, pour lui clouer le bec, … Rarement ton second degré.
    Ce qui montre pour moi que ton article n’a pas été compris. Le message de second degré que tu cherchais à faire passer n’a pas été compris pour la majorité. Pourtant à aucun moment, ADS essaye de vraiment recadrer le tir. On laisse dire, parfois même des mots très durs envers les femmes. On critique le féminisme mais beaucoup de machisme ressort de cet article et de ses commentaires.

    Et pour cause ? Le premier article a déjà fait grand débat sur l’intervention féminine sur le sujet du couple. Les réactions se sont faites en majorité fortement négatives. Des mots durs avaient déjà fusés à l’encontre de l’auteur. L’auteur était resté s’exprimer, répondre, … dans l’adversité. Je lui tire mon chapeau pour ça.

    En guise de « réponse », Eros, tu en concoctes une très dure. Voir même insultante. Tu réponds directement à l’auteur du précédent article, ce qui en soi ne favorise ni l’écoute, la compréhension ou l’ouverture au débat. Beaucoup de personnes étaient fermées, et tu as enfermé le débat sur les positions de chacun. On sait tous que les attaques personnelles ne favorisent pas non plus l’ouverture et la communication. Pourquoi s’en prendre alors personnellement à l’auteur ? D’autant que celle-ci avait précisé que les 48 points ne venaient pas d’elle mais de beaucoup d’autres femmes. Ce qui dès lors explique les contradictions. Non, tu prends même cet argument pour casser la communication. L’article ne s’ouvre pas, il rompt. Il rompt la communication et emmure les deux partis dans l’incompréhension, laquelle engendre toujours la violence. Violence dans laquelle tu es pour répondre à l’article. Est-ce donc ta position générale sur la question ? Si pas, pourquoi alors je perçois tout cela après la lecture ? Et pourquoi peu de personnes ne s’indignent pas d’une telle réponse ?

    Parlons-en de la position d’ADS. Vous acceptez la participation d’une femme pour un article. Vous lui donnez l’occasion d’exprimer des avis féminins sur un site en grande majorité masculin. Lex fût le seul à défendre l’article (et de manière objective). Il n’a pas pris position pour un côté ou l’autre.

    Voilà venu le temps d’une réponse, et quelle réponse ! Au vu de toute cela, difficile pour l’auteur de ne pas se sentir attaquée par la réplique. Tu disais Eros dans un de tes premiers commentaires que Sélim voulait une réponse et qu’après réflexion, le rôle de méchant t’allait mieux. C’est donc, qu’implicitement, vous cautionnez l’ensemble de ce qui a été dit, et ce alors qu’il y avait des attaques personnelles ?

    Non, cet article ne cherche pas à rétablir la communication et à ouvrir le débat entre homme et femme. Vous avez fait venir un avis féminin et par derrière vous l’avez taclé. Vous l’avez laissé aller la fleur au fusil, seule, au milieu d’un terrain dégagé. Et une fois arrivé à portée, vous avez tiré avec l’artillerie lourde pour la descendre. Qui plus est, vous avez clairement exposé sa connaissance et son statut sur un site de séduction au féminin, et cette réponse s’est donc faite porte parole de votre message à l’ensemble de la communauté féminine (et comme clairement dit dans la conclusion) : ne venez pas, restons chacun chez soi.
    Conclusion : un message d’ouverture et d’effort de compréhension envers l’autre, la femme ?

    • lex dit :

      Flept : je pense que tout le monde était saoul quand cet article est sorti, et je pense que ça a servit de leçon à tout le monde.

      Le premier était très axé sur les travers des femmes, et on y a vu du rejet : normal. Mais trop.

      Dans celui là, on a vu que certains de nos lecteurs n’était pas que macho, mais carrément machiste, voir, pour certain, la frustration parlait. Du coup, ça nous donne un axe de travail pour de prochains article, sur : trouver le bon milieu.

      Merci pour ton commentaire et ta réflexion, c’était beau à lire.

  • Ntsanyem dit :

    @Flept: Tres objectif ton commentaire, Brut, mais objectif… ca confirme vraiemnt que ce genre de debat Homme/femme est vraiment controversE

  • P dit :

    Et pourtant le « chacun chez soi » coule de source.
    Chacun essayant de préserver ses propres intérêts (consciemment où pas) va avoir un avis et un vision qui ne plaira pas aux lecteurs du sexe opposé (que ce soit sur ADS où sur seduireunhomme.fr).

    Soit on essaie d’édulcorer cette vision pour ne pas fâcher, et on se retrouve avec un article sans intérêt. Soit on publie un article en opposition avec la mentalité et la vision générale des lecteurs (ce qui se passe ici), avec le risque de subir les commentaires secs ce ceux-ci.

    Je reste parfaitement d’accord avec Eros, une femme est loin d’être la mieux placée pour conseiller un homme sur la séduction, et vice-versa.

    Reste que si les articles de ce type restent rare et sont considérés comme un moyen de savoir ce que les femmes veulent, comment elles raisonnent et non comme des conseils à appliquer, ils trouvent leur utilité.

  • Apollo Creed dit :

    Excellent tout ça !!!

    C’est une bonne idée et surtout ça offre énormément de matière aux discussions d’avoir publié ces 2 articles d’avis différents ;)

    J’ai adoré en réponse d’EROS la 19, et surtout la 44 « j’ai gardé une sex tape que j’avais faite de toi en secret… » mdr du barney pur et dur !!!!!

    C’est certe critiquable mais d’un point de vue répartie, je trouve cet article très intéressant, beaucoup d’apprentis séducteurs peuvent s’inspirer de ce genres de réponses pour désarmer leurs futures target !

    Beau boulot EROS, il est bon de ne pas laisser n’importe qui écouter n’importe quoi ^^

    • selim dit :

      J’ai Eros endormi sur le canapé qui déclare :
      « J’aurais dû l’appeler « cours de répartie » cet article ! »
      Tu as donc tout compris Apollo Creed !
      Take care !

  • Dennis Oberdorf dit :

    Votre dernier article m a permis de decouvrir votre site internet. Celui-ci est magnifique continue comme ceci.

  • Terrigan dit :

    Cette petite partie de ping pong nous montre à quel point c’est difficile d’être juste entre hommes et femmes.

    Qui entre nos deux duellistes s’est montré le plus injuste? Libre à chacun de se faire sa réponse.

    En attendant on ne va pas se mentir, la plupart de nos contemporain(e)s vont passer leur vie à jouer avec des sophismes et des jugements de valeur sans queue ni tête pour arriver à conclure dans leur tête qu’ils sont parfaits, qu’ils ont tous les droits, et que les personnes du sexe opposés sont nazes et ont tous les devoirs.

    ça s’appelle tirer la couverture à soi, je trouve ça minable, je regarde autour de moi et je vois un tas de gens qui le font et qui se prennent pour des génies…

  • Andrei dit :

    J’ai bien rigoler ^^

    Néanmoins, je m’attendais à une réponse sur une confession mais je constate que Eros aussi a pas vraiment compris..

    - « Si j’obtempère lorsque tu fais tes yeux de cocker, c’est qu’au fond, je sais que je suis plus solide que toi ».

    Réponse de Eros..

    - « De quoi tu parles ? »

    Et bien justement..

  • Terrigan dit :

    @ Andrei: je vois les choses différemment, et à la décharge d’Eros, je trouve que l’affirmation de départ: « au fond je sais que je suis plus solide que toi » est fausse et empoisonnée.

    Garçons et filles, on est nombreux à se croire supérieur au sexe opposé et je suis finalement parvenu à la conclusion qu’il faut renvoyer tout le monde dos à dos.

    Croire qu’on est plus solides, plus forts, ou plus intelligents que la moitié de l’espèce humaine qui n’a pas la même combinaison de chromosomes X et Y c’est d’une arrogance, franchement si on se pose une minute pour y réfléchir il y a de quoi rougir de honte.

    C’est pourtant très à la mode en ce moment, sur les forums pour hommes et pour femmes, on bave sur le camp opposé, on s’auto-congratule d’être des etres supérieurs dont le seul problème serait les modalités d’organisation et de psychologie pour gérer les boulets inférieurs…

    D’ailleurs je fais souvent l’erreur moi-même, et je pense qu’il faut juste garder en tête que ce ne sont pas les autres les boulets, c’est juste tout le genre humain.

    A part que je ne couche pas avec les hommes, ça me fait moins de choses à leur reprocher ^^

  • Andrei dit :

    Oui voilà Terrigan, je pensais la même chose..

    « D’ailleurs je fais souvent l’erreur moi-même, et je pense qu’il faut juste garder en tête que ce ne sont pas les autres les boulets, c’est tout le genre humain »

    C’est çà.. il y a que l’humain pour pensé une tel connerie les autres espèces vivant sur cette terre sont pas dans le même délire (même si ils parlent pas sa ce voit..)

    J’ai toujours trouver ce débat débile des personnes parlent d’un sexe fort ou d’un autre alors qu’au fond je vois pas pourquoi il y en aurait un plus fort que l’autre.. je dirais plutôt que l’un serait absolument INUTILE sans l’autre.

  • Yohiko dit :

    Joli article, sa peut donner des idées de negs mais j’aime beaucoup le coup de la sextape ^^
    Eros t’es un génie de l’audiovisuel ! x)

  • GeniusOne dit :

    Pfff… Ai-je besoin de te dire que tu es l’incarnation du génie ? Un article comme celui-là, on ne se lasse pas de le lire… Du bon travail, Eros !

  • Pau' dit :

    J’ai découvert votre site comme ça et Je suis une fille et je prend beaucoup de plaisir à lire vos articles, ça m’amuse et je suis plutôt en accord avec certaines idées. Vous avez de l’humour, et je crois que c’est ce qui fait que je reviens souvent voir ce qui se passe dans le coin. Et je tenais a dire que « l’article sur les confessions des filles » est plutôt mal écrit voir complètement. Je ne sais pas si il s’agit d’une meute de femme coincées sur des idées culculs. Mais quand j’ai quelque chose à dire, je le dit, je me contente pas d’écrire un article sur ce que j’aimerai que les hommes fassent sans en parler auparavant avec la personne concernée, j’aime pas qu’on me dicte ce que j’ai à faire alors je ne le fais pas non plus. On est pas tous à mettre dans le même lot, autant les hommes dans ces « exigences » que les femmes dans cet article de « confession » qui est loin voir très loin d’être universel.
    Je partage les sorties parce que je suis indépendante (et que c’est ce qu’on cherche a devenir logiquement) et parce que je trouve ça naturel. Je trouve rien de mignon dans le fait de ronfler personnellement mais je suis peut-être pas très bien constituée, m’enfin.
    Je commente cet article parce que je l’ai trouvé pleins d’humour, il y a de la répartie et j’ai adoré le lire. Je ne suis pas d’accord avec tout mais c’était juste pour vous signaler qu’on est pas toutes fixées sur des idées aussi niaises, et que certaines d’entre nous pratiquent l’autodérision et qu’on est capable d’en rire. Je n’attend pas qu’on me propose de sortir pour le faire, je n’écoute pas « les inconnus qui m’expliquent comment devenir une vrai femme » (pour ne citer que les propos) j’en ai clairement rien à faire de ce que pensent Tic et Tac au coin du feu. Le principe des blagues machistes c’est que ce sont des blagues, c’est fait pour rire et pas pour tirer une tête de six pieds de longs, retirer le balais qu’on a dans les fesses ça ne peut que soulager enfin ça c’est juste ce qu’il se dit. C’est comme les stéréotypes, c’est fait pour être utilisés, déviés et se marrer après il suffit juste d’avoir un minimum d’humour et de répartie. Ensuite Je ne rêve pas de mes futurs enfants, ni de mon futur mariage et personnellement si on venait à me parler de ça, je crois que je prendrai peur. Je ne quémande pas de fleurs, ni de « mots doux », j’aurai l’impression que le mec en question fait ça par obligation et en plus je ne suis pas du genre à en dire non plus. J’ai en effet des défauts, mais je ne me suis pas retrouvée dans cet article « féministe » (qui pour moi n’en ai pas un), et je tenais à le signaler et je ne suis sans doute pas la seule. je ne cherche pas à vous cirer les pompes, je n’en vois pas le but de toute façon. Et je te remercie Eros pour m’avoir fait rire avec cet article !

1 4 5 6

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)