Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Inviter une Fille à Dîner Chez Soi : Recette Créative et Pas Chère

inviter une fille cuisine 2

Premier Rendez-vous

Inviter une Fille à Dîner Chez Soi : Recette Créative et Pas Chère

Inviter une Fille à Dîner Chez Soi : Recette Créative et Pas Chère

 Inviter une Fille à Dîner Chez Soi : Recette Créative et Pas Chère

Si vous avez suivi nos bons conseils en séduction, vous êtes désormais en mesure d’inviter une fille à dîner chez vous. On vous propose aujourd’hui une recette un peu plus créative, toute aussi simple à préparer !

Le gros plus de cette recette : elle peut se faire aussi bien avec du poulet qu’avec des crevettes, selon votre humeur du soir et vos goûts !

La recette : Poulet au lait de coco et aux poivrons

Pour cette recette vous aurez besoin de :

  • 2 filets de poulet
  • Une brique de lait de coco d’environ 500ml
  • Un gros poivron : rouge, vert ou jaune peut importe, vous pouvez même trouvez en supermarché des trios surgelés.
  • Un gros oignon, si possible rouge.
  • Du curry en poudre.
  • Du piment en poudre.
  • Une noix de beurre.
  • Sel et poivre.
  • Du riz.

Pour ce panier, on s’en tire pour environ 13€ en caisse.

Préparation

Mettez l’eau du riz à bouillir.

Pendant ce temps, coupez le poulet en petits dés et émincer l’oignon. Pour le poivron, on lui coupe la tête puis on le coupe en deux. On pense à bien enlever tous les grains (oui, il y en a beaucoup) ainsi que la partie blanche des côtés.

recette pas chere pour inviter une fille Inviter une Fille à Dîner Chez Soi : Recette Créative et Pas Chère

Faites ensuite fondre un peu de beurre dans une casserole et y faire cuire le poulet avec l’oignon et le poivron. La viande doit être blanche, on ne cherche pas ici à faire griller entièrement le poulet, sinon il sera trop sec même avec la sauce.

recette facile pour inviter une fille Inviter une Fille à Dîner Chez Soi : Recette Créative et Pas Chère

Une fois le poulet cuit, verser toute la boite de lait de coco dans la casserole ainsi que le curry, le piment et le poivre. Baisser alors le feu : la sauce doit bouillir mais légèrement.

cuisiner pour une fille Inviter une Fille à Dîner Chez Soi : Recette Créative et Pas Chère

Faites cuire le riz en pensant à le remuer de temps en temps, tout comme le poulet. On ne veut pas qu’il accroche au fond !

Place au service !

La séduction passe aussi par le visuel, alors on oublie la présentation de type cantine avec le riz au fond et la viande par dessus !

Pour pimper un peu votre assiette, servez le riz de la manière suivante : prenez un petit bol ou à défaut une tasse et mettez le riz dedans. A l’aide du dos d’une cuillère, tassez-le bien au fond. Prenez votre assiette et retournez le bol puis démoulez-le comme un château de sable. Disposez ensuite le poulet à côté et verser un peu de sauce sur le tout.

cuisiner par cher pour une fille Inviter une Fille à Dîner Chez Soi : Recette Créative et Pas Chère

Pour la version crevettes, tout fonctionne de la même manière. Optez pour 200g par personne et privilégier des crevettes fraîches. Vous aurez certes à leur couper la tête vous même mais vous sentirez la différence niveau gout !

A vos fourneaux !

La team ADS

Bann SMS1erRDV 1 Inviter une Fille à Dîner Chez Soi : Recette Créative et Pas Chère

Banner 50phrases Inviter une Fille à Dîner Chez Soi : Recette Créative et Pas Chère

Bann SexTalk 3 Inviter une Fille à Dîner Chez Soi : Recette Créative et Pas Chère

sextalk Inviter une Fille à Dîner Chez Soi : Recette Créative et Pas Chère

sms Inviter une Fille à Dîner Chez Soi : Recette Créative et Pas Chère

Lire la suite
40 Commentaires

40 Comments

  1. AL

    17 octobre, 2017 à 20:17

    Mieux vaut les crevettes : au moins on est sûr que quelqu’un se fera bouffer la queue !

    • Le Marginal Magnifique

      17 octobre, 2017 à 21:35

      LOL. Oui, mais si on doit se faire couper la tête avant, pas sûr que ça vaille le coup…

    • Sylvain

      18 octobre, 2017 à 10:49

      C’est l’effet game of thrones!

    • AL

      17 octobre, 2017 à 22:15

      Dans ce cas, plan B ! T’organises une soirée déguisée et tu lui files un costume d’écureuil juste avant de lancer une chasse aux glands ! ;)

    • Sylvain

      18 octobre, 2017 à 10:49

      :) :) :) Plus ca va, plus c’est pire!

  2. Le Marginal Magnifique

    17 octobre, 2017 à 21:34

    Ouh là ! Ça devient élaboré ! On a commencé par les pâtes en sauce mais je vois que la team Artdeséduire se met sérieusement aux fourneaux ! J’ai hâte de voir la suite… un petit bémol cependant : le beurre cuit, pas terrible pour la santé. D’ailleurs, allez, c’est cadeau, idée d’article : comment s’alimenter sainement, les principes de base pour une bonne hygiène alimenataire.

    • AL

      17 octobre, 2017 à 22:19

      En 2018, le site change de nom et devient Art De Faire Cuire !

      (Vivement les vidéos de Selim, nu sous son tablier !)

    • Sylvain

      18 octobre, 2017 à 10:49

      Ha ça c’est pas mal!

    • Sélim

      18 octobre, 2017 à 08:21

      Une chose à la fois !
      Et non, promis, je ne serai jamais nu sous un tablier. Je laisse ça aux chefs qui n’ont pas assez de choses à montrer dans l’assiette :)

    • Sylvain

      18 octobre, 2017 à 10:48

      Hello,

      Je suis d’accord privilégions les huiles bonnes pour la santé : coco, lin, colza et bien sur l’huile d’olive extraite à froid pour un maximum de gout !

      Je ne fais que ça des articles sur ce qu’il faudrait manger : http://www.artdeseduire.com/musculation/comment-manger-perdre-gras

      :p

    • AL

      18 octobre, 2017 à 12:32

      Bah quoi, Selim ? On refuse de sortir de sa zone de confort ? O:)

  3. LeBron

    18 octobre, 2017 à 00:24

    Ah le poulet au lait de coco un délice. J’avais essayé une recette similaire dans celle ci on mettait le poulet ET les crevettes et on rajoutait de la coriandre des fruits secs tel que des cacahuetes ou des noix de cajou.
    Une recette de dessert pour le prochain article ?

    • Sylvain

      18 octobre, 2017 à 10:50

      Super idée! Quelque chose de simple à base de fruits peut etre!

  4. Cassandre2

    18 octobre, 2017 à 03:38

    Aller je vais faire ma « hard to get » culinaire.

    D’abord, pour moi l’association poisson + riz ou plat en sauce + riz c’est éliminatoire. On me l’a tellement servie (cantine, restau, maison, famille, amis…) que je ne peux plus. Donc le riz c’est dans la paella ou le riz au lait, mais plus en accompagnement. Je ne dois pas être la seule dans ce cas.

    Au vu des photos, la sauce m’a l’air un peu liquide. Si c’est le cas, elle ne perdra rien à être réduite.

    Le service avec la sauce en abondance dans l’assiette et versée sur le riz, ce n’est pas terrible. Laissez à votre invitée le choix de mélanger ou pas. Donc mettre le moins possible de sauce dans l’assiette et la servir à part, dans une saucière ou dans un bol, le but étant de préserver le goût de chaque aliment présent dans l’assiette.

    • Sylvain

      18 octobre, 2017 à 10:57

      Hello Cassandre,

      Les gouts et les couleurs, tu ne supportes plus le riz.

      D’accord avec toi sur la sauce. C’est vrai que je préfére à part moi aussi! On note cette petite subtilité!

  5. Haricot

    19 octobre, 2017 à 00:25

    Bonsoir la TEAM,

    En quoi savoir cuisiner est une plus value dans un processus de séduction? J’ai une carence niveau compréhension pour cela. Merci pour vos réponses. Bonne continuation.

    Bonne soirée,*

    Haricot

    • Cassandre

      19 octobre, 2017 à 09:33

      Haricot,

      Il est bien connu qu’il faut être polyvalent pour nous plaire. Bientôt nous aurons des articles bricolage (séduire en installant les tringles à rideaux de son nouvel appartement) et mécanique auto (changer le joint de culasse de sa Fiat Panda). :-)

    • Sylvain

      19 octobre, 2017 à 10:20

      Hello Haricot,

      Je dirais que ça fonctionne car c’est inattendu et que les femmes aiment etre surprises. Que tu saches bricoler ou changer un pneu c’est attendu. Que tu excelles dans un domaine censément plus « féminin » comme la cuisine, le parfum, le maquillage ou la déco d’intérieur, c’est une petite touche de surprise qui te fait marquer des points. Enfin c’est comme ça que je l’interprete ;)

      Après, les grands chefs sont des hommes…

    • AL

      19 octobre, 2017 à 14:13

      Haricot,

      Connaître 2 ou 3 recettes de cuisine ne fera pas de toi un cuisinier. Pour te répondre, je te dirais que toute compétence est une plus-value et que, savoir cuisiner un minimum, est avant tout dans ton propre intérêt. Etre capable de faire à manger pour soi me semble être une évidence des plus élémentaires.

      Ensuite, une part non négligeable de la population féminine est plus intéressée par la bouffe que par le sexe (Doublement gourmandes, car demi sexuelles ;P ). C’est bon à savoir.

      Enfin, il n’y a qu’en testant les choses qu’on sait si ça nous plaît ou pas, si ça nous convient ou pas. ça vaut pour la cuisine, la danse, le sport, la musique, le sexe, les destinations de voyage, les livres… Apprendre à cuisiner, revient à apprendre à découvrir une part de soi.

      @Cassandre : Je pense que ce ne sont pas les rideaux que les lecteurs d’ADS veulent tringler…

  6. Lenal'airderien

    19 octobre, 2017 à 07:45

    Hello tout le monde,

    C’est un mec qui m’a dit ça …Tu cuisines, tu joues du piano , tu montres ton appartement (loft) dernier étage…. A coup sûr tu couches avec la fille et je peux te dire quelle n’a pas envie de partir de chez toi. J’ai même répliqué avec si peu ? Et oui….Les filles!!!

    Remarque il n’a jamais compris pourquoi , je n’ai jamais accepté la chambre qu’il me dédiait pour une vie à deux avec lui ….M’a même dit tu n’es pas assez « vénale « . N’importe quelle femme aurait sauté sur l’occasion.

    Lenal’aiderientunelachetespas!

    • Sylvain

      20 octobre, 2017 à 11:11

      Hello Lena,

      Et oui, ca dépend des filles. Certaines seront impressionnées par un homme qui cuisine et qui joue du piano. Pour d’autres, ce sera autre chose. C’est ca aussi la séduction, de savoir trouver les leviers qui vont toucher la personne :)

  7. Haricot

    20 octobre, 2017 à 00:41

    Bonsoir,

    @ Cassandre

    Je te comprends, mais cette polyvalence n’a-t-elle pas ses limites? J’ai du mal à saisir la tonalité de ta réponse. Je constate que plus je vieilli plus il faut multiplier les champs de compétences pour des femmes qui n’ont parfois même pas un quart en contrepartie.

    @ Sylvain

    Ta réponse contraste avec ce que tu réponds ordinairement. Je cuisine car j’adore cuisiner et d’après ce que l’on me dit, je cuisine bien. Mais, je constate, à 31 ans, que peu de femmes savent cuisiner même des plats basiques. Je dirai même que beaucoup de femmes de mon âge se gargarisent de ne pas savoir cuisiner. Je ne vois pas en quoi faire de bons petits plats serait inattendu lorsque l’on est un homme. Je vire sûrement dans l’excès de candeur par mon interprétation de l’article. Quand, je compare avec ce que je vis, la plupart du temps, ce sont les hommes qui cuisinent sauf si je prends des proches ou certaines femmes. Je touche même en cuisine végan et végé car ça fait longtemps que je mange de la sorte, mais de là à dire que ça pèse pour séduire une fille, à part une fois, je dirai non.

    @ AL

    Hum, je vois, en fait, j’ai volontairement posé cette question afin d’analyser vos réactions. Effectivement, je cuisine pour moi, j’adore et je prends un plaisir fou, surtout les desserts, j’adore travailler le chocolat, je laisse aller ma créativité.

    Disons, que je rencontre beaucoup de femmes qui ne sont pas intéressées par la bouffe et j’ai du mal à croire que cela puisse faire pencher la balance pour séduire une femme. Je cuisine et ça n’a jamais été un atout majeur.

    J’apprécie le dernier paragraphe, ça te ressemble, le côté introspectif qui colore tes réponses.

    Bonne soirée à tous,

    Haricot

    • Sylvain

      20 octobre, 2017 à 11:38

      Hello Haricot,

      Toujours le même débat, on ne peut pas etre bon partout! Choisis là ou tu veux exceller et quoi que ce soit, il y a des femmes qui seront interessés et qui voudront rentrer dans ton monde…Quel que soit le domaine, les gens qui ont du succés interessent les gens :)

      Hum je ne sais pas trop! Apres c’est aussi une question de caractère et des filles que tu cherches. Moi je sais que dejà une fille qui se targue de ne pas savoir cuisiner et qui en est fier, je trouve que c’est révélateur de tout un tas de choses et que ce n’est pas ce que je recherche pour la création d’un foyer épanoui et d’une vie de famille. Donc de facto, quand tu es avec une femme qui dans son caractere est prete à prendre en main la vie de son foyer, quand tu lui fais la surprise de cuisiner c’est surprenant.

      Si c’est une femme pour qui c’est normal et acquis que le mec cuisine, forcement, ça perd toute sa valeur.

      Après, de là à dire que ca fait pencher la balance, c’est beaucoup dire. Si elle est interessée, c’est un détail en plus qui la fera craquer :)

  8. Cassandre

    20 octobre, 2017 à 04:33

    @ Sylvain,
    Anne-Sophie Pic, Hélène Darroze, Fanny Rey, Stéphanie Le Quellec, Guilaine Arabian… Tous les ans le Michelin s’enrichit de nouvelles étoiles féminines. Et même sans étoile, certaines font de jolies carrières comme Rougui Dia.
    Je te le dis, il n’y a plus que la légion étrangère qui nous résiste ! ;-) Et encore il y a un précédent, l’adjudant-chef Susan Travers.
    Tiens, un truc qui me manque dans les recettes de cuisine c’est la réponse à : que boit-on avec ?
    @ Haricot
    Il y a souvent une pointe d’ironie dans mes posts. Cela dit, il est utile pour tout le monde de savoir faire un minimum de choses pour être autonome, la cuisine en fait partie, recoudre un bouton, changer un fusible et déboucher un évier aussi. Je vois de plus en plus de jeunes (qui pourtant travaillent et pourraient être indépendants) rester chez papa-maman pour ne pas avoir à assumer tout cela, ce qui est d’autant plus facile que les parents sont très permissifs et n’imposent aucune limite (genre Tanguy).
    Il y a donc au moins une fois où ta cuisine a fait partie de tes atouts, ça n’est pas si mal !
    @ AL
    Plus intéressées par la bouffe que par le sexe ? Je ne sais pas, mais nourriture et plaisir sont des choses très liées dès la petite enfance, il suffit de regarder un bébé téter. Manger, c’est une forme de préliminaire qu’il est utile de ne pas bâcler (genre on mange devant la télé sans se regarder et sans se parler). Ce n’est certainement pas un hasard si le baiser est aussi un geste qui sert à nourrir les enfants.

    • Sylvain

      20 octobre, 2017 à 11:48

      Haha oui je viens de voir ça! Seule femme immatriculée dans la Légion :) Les accords mets-vins, voilà un vrai beau sujet d’article. Et ça marche avec beaucoup de liquides : le vin, le whisky, la bière, le thé…

      Mais oui cela dit, ce que les femmes aiment voir aussi, c’est l’autonomie d’un homme, savoir se débrouiller seul en toute chose et ne pas avoir besoin d’elle ou de maman pour tout et n’importe quoi.

      J’ai une bonne copine qui me parlait de son mari il y a quelques temps : « Ce que je lui reproche, c’est de ne pas savoir se prendre en main. On ne peut pas compter sur lui. On en a déjà parlé mais rien ne change ». Comme je lui ai dit, « savoir se prendre en main », ça veut tout dire et rien dire. Pour toi, comme tu le dis, ça te semble évident mais moi si tu me disais ça comme ça, je ne saurais pas vraiment non plus par quel bout le prendre et tu devrais lui donner des indications concretes pour lui expliquer ce que tu attends au lieu de rester dans des concepts flous. Se prendre en main, ça veut dire quoi? Faire taire les enfants quand ça chahute trop? Faire la vaisselle plus souvent? Faire ses papiers tout seul? tout autre chose?

      Et là elle a vu que moi non plus, je ne comprenais pas dans les faits ce qu’elle entendait par là. Elle m’a expliqué que si elle devait précisé c’etait encore infantilisant et que justement, c’est ça qui l’exasperait. Donc en gros, ca revetait une notion qui ressemblait à « prendre des initiatives et etre apte à voir ce qui est important » et le tout sans lui donner d’autres indications. Pas forcement evident…

      Les gens associent effectivement nourriture et plaisir, c’est bien pour ca qu il y a autant de probleme de poids…Tellement que comme tu dis, ca devient machinal et on en perd le plaisir…cercle vicieux…

    • Haricot

      22 octobre, 2017 à 23:00

      Sylvain,

      En me relisant, je constate que je me suis mal exprimé, j’abonderai plus dans le sens de Cassandre, je suis un peu choqué et comme toi d’ailleurs qu’une femme soit fière de ne pas savoir cuisiner. Je constatais , je n’englobe pas les femmes dont c’est le métier, mais, qu’un nombre croissant de femme trentenaire ne cuisinent pas et en effet, pour bâtir un foyer, c’est problématique de mon point de vue. D’ailleurs, c’est sûrement un passage de mon existence qui altère mon discernement, mais je trouve peu de femme de mon âge avec un instinct maternel prononcé. Disons, que derrière ma réponse maladroite, je voulais lancer un débat de fond sur les rapports homme et femme. C’est raté!
      Mais, je m’arrêterai à ta dernière phrase, pour beaucoup de femmes, que le mec cuisine c’est de série désormais. Merci.

      Bonne soirée,

      Haricot

    • Haricot

      22 octobre, 2017 à 23:09

      Cassandre,

      Oui, c’est dans le sens où tu m’énonces que je souhaitais donner sens à mon écrit. Je me suis également mal exprimé et ça fait écho à Sylvain. En fait, seule une fois, j’ai entendu des compliments d’une femme pour la cuisine et elle ne pensait pas que c’était de l’acquis. En fait, je voulais faire part d’un constat qui n’est peut-être qu’un vécu à mon échelle, je trouve que beaucoup de femmes attendent trop des hommes concernant l’entretien d’un intérieur au point de ne plus vouloir rien y faire et ça devient très compliqué de s’occuper de la partie bricolage et intendance de concert.

      Bonne soirée,

      Haricot

  9. Cassandre

    21 octobre, 2017 à 05:33

    @ Sylvain, Haricot,
    Oui l’autonomie, c’est tout à fait cela. Et c’est principalement un problème d’éducation. C’est difficile d’obtenir spontanément d’une personne ce que ses parents n’ont jamais exigé d’elle, surtout si elle est passée directement de la vie chez papa-maman à la vie de couple.

    Il y a des ados autour de moi qui sont de vrais assistés, incapables de changer de chaussettes si maman ne s’en occupe pas, incapables de prendre l’initiative de vider une poubelle quand elle pleine. Je plains sincèrement les nanas qui vont en hériter (à supposer qu’elles ne soient pas pires) :¬-)

    Cela dit, rien n’est jamais perdu. Plutôt que d’attendre que Jules voie la lumière, ou de déprimer à l’idée de penser à sa place (ce qui est effectivement infantilisant), ton amie aurait peut-être intérêt à se mettre autour d’une table avec lui pour décider de qui fait quoi, genre les poubelles c’est toi, les lessives c’est moi et on paye quelqu’un pour l’entretien du jardin parce que ni toi ni moi n’avons envie de le faire (et puis comme ça on n’aura pas à acheter le matériel).

    Après, si monsieur considère que c’est à madame d’assurer toute l’intendance et passe tout son temps à vaquer à ses occupations sans se soucier de son environnement, je serais tentée de dire qu’il ne cherche ni une compagne, ni une amante, mais plutôt une mère de substitution. C’est plus courant qu’on ne le croit à un degré ou un autre, pas toujours conscient et ça n’annonce rien de bon, notamment quand les enfants arrivent. Une fois qu’on s’est mis d’accord sur la façon dont on veut les élever (ce qui n’est pas le plus simple parce que c’est la dernière chose à laquelle on pense quand on se rencontre et en cas de gros désaccord ça peut considérablement compliquer la vie), il est important que chacun prenne ses responsabilités. C’est un travail d’équipe comme le foot. Imagine un goal qui attendrait que son capitaine lui donne des directives avant de penser à bouger un orteil…

  10. Haricot

    22 octobre, 2017 à 23:23

    Sylvain,

    L’extrait de l’interaction avec ta bonne copine est révélateur de ce que voulais exprimer et que j’aimerai voir traiter par la Team.
    Savoir se prendre en main et prendre des initiatives, c’est confus et tellement polysémique. Cela a été la cause de rupture avec ma plus longue histoire. Je l’ai vécu comme une souffrance terrible et empreinte de frustration.
    J’ai plus l’impression que ça ressemble à s’incarner en superlatif vivant. Et, beaucoup de femmes s’inscrivent avec véhémence dans ce type de critique.

    Je m’explique par des exemples vécus. Prendre des initiatives, pas de problème, mais explique-moi pourquoi et ce de manière systématique, les femmes se révèlent insatisfaites?

    J’invite ma copine au restaurant et, je choisi la place mais cela ne lui convient pas et si je lui avait laissé choisir cela aurait pareil. Alors que faire? Ou encore, je fais à manger et ça manque de sel car c’est une habitude pour les personnes ayant un régime hyposoudé et là, c’est le drame. Idem pour des vacances, jamais contente même si je prends l’initiative. Heureusement que j’avais un sac de frappe…

    Ou alors, j’ai les mêmes interrogations que toi, bah, quand je vivais dans une maison avec ma compagne, tout ce que je pouvais faire pour que le ménage avance était perçu de manière négative. Après, j’ai arrêté et ce fut pire avec des situations que je ne souhaite plus revivre. et, aujourd’hui, je trouve que trop de femmes sont dans cette attente. Je ne sais plus sur quel pied danser. Je commence à être persuadé que quoique je fasse, ce sera mal perçu. Donc, je laisse tomber la drague depuis quelques temps et je me donne un fond dans le projet le plus important de ma vie. Et ça, c’est grâce à la Team, j’ai pris conscience de nécessité et la possibilité de me transcender.

    Bonne soirée,

    Haricot

  11. Sylvain

    23 octobre, 2017 à 12:04

    Hello à tous,

    C’est souvent le même problème qui revient, que ce soit dans les relations, le travail ou n’importe quoi. Les gens soulignent tout ce que tu peux mal faire en oubliant souvent de te dire ce que tu fais bien. Ce qui peut provoquer chez nous un petit découragement.

    Bon apres tu as l’éternelle insatisfaite qui considére que tu dois etre à son service de petite princesse. Celle là il faut vite la cerner dés le début et l’éviter en attendant qu’elle redescende sur terre.

    On a tous des exemples que tu soulignes : t’as pas pris le bon airbnb, la destination est nulle, le resto convient pas, c’est pas comme ça qu on fait et bla et bla et bla.

    Je dirais que c’est le genre de truc à cerner en amont. Tu peux voir assez vite si la personne en face sera un partenaire souple ou une source de stress et de contraintes incessantes. En discutant, tu peux vite cerner la façon dont une personne envisage le couple : est ce qu’elle fait une priorité de la construction d’un foyer et est prete à en assumer la charge ? Est ce que sa priorité est le travail et que ce n’est pas une femme d’intérieur? Est ce qu’elle est maniaque et qu’elle t’en demandera plus que ce que tu ne veux en faire sur le plan de l’intérieur?

    A toi de bien réfléchir au profil de la femme que tu veux. On y pense pas forcement quand on fait une rencontre mais c’est hyper important. Puis au début inutile de faire l’homme parfait si tu sais que c’est quelque chose que tu ne pourras pas tenir toute ta vie. A ce niveau, montre toi de suite tel que tu es.

    Perso, j’annonçais de suite la couleur : je suis fils unique, des tâches intérieures on ne m’en a jamais fait faire, j’apprends un peu mais ce sera jamais ça parce que je fais les trucs qui me plaisent et le minimum syndical dans le reste sans avoir envie de faire plus d’efforts que cela sur le sujet. Je m’occupe de mes animaux, je m’occupe de mes fleurs parce que j’aime bien, je fais les courses mais pour le reste ca laisse à désirer. Il y a des femmes qui ne supportent pas les poils de chat partout, les piles de vaisselle ou le linge en boule mais qui en plus te demande de prendre cet aspect en charge alors que c’est à elle que cela pose probleme. Bon bin dans ce cas, elles prennent congés assez vite.

    AUjourd’hui, je suis avec quelqu’un depuis un an. Le soir ou je l’ai vu la premiere fois, elle est venue chez moi cuisiner. C’est une question de caractère. Annonce de suite qui tu es et ce que tu attends, ce que tu es pret à faire ou pas et les femmes a qui ca ne convient pas s’élimineront d’elles mêmes. Comme ça pas de mauvaises surprises par la suite. Moi je sais que c’etait la personne qu’il me fallait.

    Mais c’est clair qu’en ce moment, on vit dans un climat de misandrie sauvage et décomplexé. Ces temps ci, si tu vois les mots « charge mentale », « balancetonporc » ou « metoo », tu peux te dire raisonnablement que si tu cherches une relation de couple sérieuse et équilibrée, c’est le moment de regarder ailleurs car ce n’est pas par là que l’on saluera tes efforts d’autonomie et d’initiatives :)

    • Haricot

      30 octobre, 2017 à 23:01

      Bonsoir Sylvain,

      Désolé pour mon manque de célérité, je suis très occupé. Ta réponse est très importante pour moi. Tu exprimes des sentiments que je n’arrivais à formuler. Je comprends quant tu précises de bien analyser en amont le caractère de la personne.

      « On a tous des exemples que tu soulignes : t’as pas pris le bon airbnb, la destination est nulle, le resto convient pas, c’est pas comme ça qu on fait et bla et bla et bla. » Cette phrase m’a fait sourire. Comment tu fais pour garder ton calme?

      J’ai bien cerné la nécessité de filtrer mais c’est chronophage. Hum, annoncer la couleur dès le début, ça réduit le champ des possibles, on a tous des défauts rédhibitoires. Un des vertus de ton texte, c’est qu’être direct ça permet de s’économiser et d’éviter les quiproquos.

      L’ensemble de ton texte me fait sourire, t’arrives à trouver des femmes qui s’occupent encore d’un intérieur? Cette question est peut être indiscrète, mais, tu donnes des conseils en séduction et tu es en couple depuis un an. Comment le vis-tu? Tu profites pleinement car tu sais que l’amour est une construction sociale ou bien tu te projette?

       » on vit dans un climat de misandrie sauvage et décomplexé » C’est une bonne surprise d’avoir ce type d’avis sur ADS. Je trouve le climat délétère et moribond ces derniers mois. Cela mériterait un article.
      Franchement, merci pour cette réponse, elle va me faire évoluer plus que toutes les autres.

      Bonne soirée,

      Haricot

    • Sylvain

      31 octobre, 2017 à 13:48

      Hello Haricot,

      Tu sais je crois que l’esprit humain est ainsi fait : on ne retient bien souvent que le négatif et on oublie de dire quand quelque chose est bien fait. Ce qui est bien fait c’est de l’acquis. Par contre, les erreurs on ne te laisse rien passer. C’est valable au travail, c’est valable avec les amis, avec les parents et encore plus dans une relation…je crois qu’il faut l’accepter.

      Comment est ce que je garde mon calme? Disons que je choisis mes guerres. Si j’estime que c’est une broutille, je laisse pisser. Si ca concerne quelque chose d’important, je dis fermement que ça ne me convient pas. Après c’est sur que desfois, tu ressens le sel picoter sur les plaies de l’injustice…

      Oui, c’est sur que ça limite le champ des possibles mais bon. C’est aussi ça justement ne peut perdre son temps. Pour te rendre compte qu’une femme ne répond pas à tes standards, ça te prend un rendez-vous. Tu perds une soirée. Si tu donnes sa chance au tout venant, parfois tu te retrouves dans une relation qui ne te convient pas vraiment et là, tu perds des mois ou des années…Une relation ça se négocie. C’est anti-dump dans la communauté des players qui fonctionnait beaucoup comme ça.

      En cherchant, tu dois pouvoir retrouver quelque part sur internet la machine d’anti dump.

      Quant à moi, oui bien sur je me projette dans la relation. car justement j’ai bien réfléchi en amont à ce que j’en attendais. Quant aux femmes qui savent tenir un intérieur, bien j’en trouve car de facto j’ai un discours qui fait fuir les autres :) :)

    • Haricot

      10 novembre, 2017 à 23:58

      Sylvain,

      Est-ce par le biais de la méditation que tu as réussi à te contrôler de la sorte? En vieillissant aussi je choisis mes combats. Cependant, dans une vie de couple, je t’ai souvent lu, et tu dis qu’il faut toujours avoir le dessus. Si tu laisse couler, n’est-ce pas se montrer vulnérable? Je trouve que depuis quelques temps, il est difficile d’avoir des relations apaisées avec les femmes que ce soit au travail ou dans la vie privée. Et, laisser couler, je ne peux plus. Après, tu t’exposes à des brimades et si je ne me retenais pas ça pourrait dégénérer.

      Oui, je comprends ton opinion sur le fait de sélectionner. J’irai voir Anti-Dump sur le net.

      Ton discours est plutôt offensif quand tu écris « faire fuir »? Ok, bah, je suis content pour toi.

      Bonne soirée,

      Haricot

    • Sylvain

      11 novembre, 2017 à 15:07

      Hello Haricot,

      Hum la méditation, je ne pense pas meme si ca contribue à un apaisement général. Apres en ce moment, je n’ai pas non plus le temps d’en faire comme je le voudrais.

      C’est sur que ce n’est pas évident en ce moment avec les femmes dans ce climat. Mais bon c’est aussi pour ça qu’on est là et qu on essaye de regarder les choses sous un autre angle que les féministes. D’un coté, tu as celles qui sont la pour accuser, pour stigmatiser, pour dénoncer et pour pointer du doigt avec des #balancetonporc sans apporter de solutions applicables et constructives autre que la culpabilisation outrancière. Et de l’autre, il y a nous qui avons conscience des problèmes que peuvent parfois causer des comportements masculins inappropriés et qui essayons humblement de véhiculer vers notre communauté la meilleure façon d’être séduisant et de réconcilier tout ce petit monde avec des idées et des méthodes concretes et ethiques.

      Donc je pense que la réponse peut se voir comme ça. Il ne sert à rien de s’enerver de toutes ces doléances et au contraire, bien, il faut faire de la sensibilisation, de l’éducation, s’élever au dessus de la melée et tendre la main plutot que de sombrer dans une bataille de chiffonniers où tout le monde sort perdant.

      Pour le couple, je pense qu’il faut rester ouvert et dialoguer. Pas forcement toujours avoir le dessus.C’est là que l’importance du choix intervient. Si tu trouves quelqu’un qui voit les choses comme toi, votre projet fait sens. Si elle a d’autres inspirations, c’est là que tu rentres dans une lutte de pouvoir de chaque instant. D’ou l’importance d’etre au clair sur ce que tu veux faire de ta vie et de t’assurer que ta partenaire veut la même chose a au moins 75%. Apres il y aura toujours un espace de négociation plus ou moins grand, un quart me semble bien.Et pour finir, je dirais qu’il faut savoir sanctionner à bon escient. Ne pas lacher quand ca dépasse les bornes. Ne pas le faire souvent mais bien montrer ce qui est important.

      Pour mon discours, soyons clair, je suis fils unique, je cuisine assez peu, je suis le degré -1 des taches menageres. Donc franchement, il n y a meme pas besoin de parler, il suffit de rentrer chez moi…Dans mon cas, si une femme n’était pas prete à s’investir dans le foyer elle se désinteressait assez vite en vite. naturellement.

  12. Cassandre

    24 octobre, 2017 à 07:08

    @ Sylvain,

    Je ne peux qu’être d’accord avec toi : qui se ressemble s’assemble et quand on n’est pas d’accord sur la façon dont doit tourner la maison, il est inutile d’insister, ça ne peut qu’être source de conflit. Tout dépend effectivement de l’éducation que l’on a reçue. Idem pour les gens qui se plaignent tout le temps, difficile de les changer.

    Je viens d’une famille de 5 enfants et mon mari vient aussi d’une famille nombreuse. Très jeunes nous avons été habitués à nous prendre en charge, à participer aux tâches quotidiennes, à suivre les règles imposées par nos parents. Et comme le disait toujours mon père quand on regimbait : « ma femme n’est pas votre bonne ».

    Nous ne sommes pas des parents permissifs, nos enfants doivent respecter nos règles. Ils apprennent à ranger leurs jouets, à mettre leurs vêtements sales dans le panier ad hoc, comme ils apprennent à lire l’heure, à se laver les mains ou à faire leurs lacets. Plus tard, ils s’occuperont de leur chambre, rangeront leurs affaires, devront faire leurs devoirs et participer aux activités de la famille, comme ranger les courses, s’occuper des animaux, mettre la table… En fait, les enfants procèdent beaucoup par mimétisme et ils sont toujours ravis de faire comme les grands. Il suffit de ne pas être trop exigent au départ et de les encourager à progresser.

    Les légionnaires ont peu ou pas d’intendance, ils font tout y compris le repassage (avec les plis réglementaires) et cela depuis 1831, sans que cela nuise le moins du monde à leur réputation. Bien au contraire ;-)

    • Sylvain

      24 octobre, 2017 à 17:46

      Hello,

      « se regimber » (sourire), il y a plus de 10 ans et la prépa que je n’avais plus entendu ce verbe nulle part !
      C’est vrai que c’est bien d’arriver à ça. Je n’ai pas d’enfant mais c’est bien j’imagine de les élever en imaginant le type de personnes qu ils pourront devenir dans le futur. Moi il y a un paquet de trucs que je ne sais pas faire. Moi au quotidien ca ne me dérange pas, mais quand tu integres certaines femmes dans ta vie, elles trouvent ça fou.

      Les Légionnaires, je les admire rien que pour ça ! il y en a qui flippent à l’idée des 15 kms en moins de 3h15 avec 40 kgs de barda sur le dos. Moi je me dis que je vais même pas arriver sur le terrain pour cause de lit mal fait et tenue froissée…oups!

    • AL

      25 octobre, 2017 à 04:21

      Discussions intéressantes, auxquelles je ne peux malheureusement pas participer par manque de temps. Mais je vous lis avec intérêt.
      @Cassandre : je trouve toutefois ta vision de l’éducation assez réductrice / limitée et j’ai un peu l’impression que tu te contente de t’appuyer sur les éléments qui te confortent dans ta perceptions de la réalité (= « mon mari et moi avons la même vision de l’éducation »). Loin de moi l’idée de remettre en question ce que tu dis ou fait, mais je souhaite attirer ton attention sur quelques points qui me semblent importants.
      1/ Tu as beau jeu de dire que vous partagez la même vision de l’éducation. Quand bien même vous ne seriez pas d’accord, dans la mesure où il n’est pas là les 3/4 du temps, c’est ta vision qui domine, quoi qu’il arrive. (et je suis sûr qu’il y a plein de petites décisions du quotidien, que tu considères probablement comme anodines, où tu tranches sans même lui demander son avis alors que, peut-être, il aurait fait l’inverse) Tu as le dernier mot, et tu as tout contrôle là-dessus. Objectivement, vos enfants reçoivent TON éducation, pas celle de leur deux parents.
      2/ A contrario, nul ne peut dire comment ça se passerait si vous étiez présents autant l’un que l’autre et dans les mêmes créneaux horaires. (seriez-vous réellement toujours d’accord sur tout, tous les jours ? L’heure du bain, du repas, du coucher… Qu’il n’y aurait pas, de temps en temps, un « Alleeeez ! Encore 5 minutes ! » pour s’opposer à ton autorité et tes décisions. Et que tu adopterais toujours la bonne attitude dans ces circonstances.) Ne serait-ce que parce que l’attitude de vos enfants (et la vôtre) serait probablement différente. En l’état, c’est l’instinct de survie : ils ne peuvent qu’être sympas avec toi, parce que leur survie en dépend. Et ils ne peuvent qu’être sympas avec ton mari, parce qu’ils le voient peu et que ce temps devient donc précieux.
      Bref. Garde à l’esprit que tu es dans une configuration somme toute assez particulière qui te préserve de certains conflits et qui ne te garantis en rien de toujours faire les bons choix.
      (Qu’est-ce que je suis content de ne pas avoir de gamins ! ^^)

    • Sylvain

      25 octobre, 2017 à 12:45

      Hello,

      Hum je pense que les membres du couple doivent se soutenir sur les decisions anodines du quotidien de l’éducation : »faites comme Maman a dit (meme si sur ce coup là j’aurai pas fait pareil mais c’est un sujet anodin alors on s’en fout) ». Le socle c’est de se mettre d’accord sur les grandes lignes ! est ce qu il participe ou pas à la vie de la maison? est ce qu on les laisse tout choisir niveau études? la nourriture, l’heure du coucher, la politesse. Etc. Ce qui releve de la stratégie plus que de l’application quotidienne.

  13. Cassandre

    26 octobre, 2017 à 05:55

    @ Sylvain
    Se regimber et aussi regimber tout court. Se montrer récalcitrant.
    @ AL
    Sur le fond, tu n’as pas complètement tort et il est vrai qu’à la maison la loi c’est moi pour une raison évidente, c’est que je suis tout le temps là. Ensuite, le bon côté d’une relation à distance, c’est que l’on a le temps de beaucoup parler et pas que de la bataille d’infanterie dans la Grèce classique . Il y a vraiment beaucoup de choses sur lesquelles nous sommes sur la même longueur d’onde.
    D’accord avec Sylvain, ce sont les grandes lignes qui comptent plus que la mise en application quotidienne et surtout il faut être cohérent et ne pas afficher les éventuels désaccords devant les enfants (on peut en discuter calmement lorsqu’ils sont couchés).
    Qu’on ne prenne pas toujours les bonnes décisions, cela me paraît être une évidence, le principal est d’essayer de bien faire et de ne pas se laisser paralyser par la peur de l’erreur. Tant que l’on n’est pas maltraitant, que l’on laisse les enfants en dehors des problèmes d’adultes et que l’on sait se montrer attentif à leurs besoins, je ne pense pas que l’on puisse rien commettre d’irréparable.

    • AL

      26 octobre, 2017 à 22:02

      @Cassandre : Encore une fois, ce n’était pas un reproche. Je ne m’inquiète pas trop dans ton cas dans le sens où tu apparais comme une femme raisonnable, posée, réfléchie et intelligente. Néanmoins, j’ai lu beaucoup de choses dans différents ouvrages ces dernières années qui ont montré que même avec les meilleures intentions du monde, et en toute bonne foi, on pouvait commettre des erreurs. (lire Jesper Juul, Isabelle Filliozat et d’autres…)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire plus Premier Rendez-vous