Comment sortir de la Friend Zone : vos techniques !

Publié dans Plaire aux filles par Sélim le 23/03/2012
15 Flares 15 Flares ×

Sortir de la friend zone Comment sortir de la Friend Zone : vos techniques !

Vous n’avez pas eu le courage de lui dire non. C’était soi accepter ses conditions et devenir amis avec elle, soit ne plus la voir. Et vous voilà en train de porter ses sacs de shopping comme dans Pretty Woman.

A une différence prêt : vous n’allez pas coucher avec votre amie, vous n’allez pas vous mettre en couple avec elle parce qu’elle vous considère comme son super copain, son bon pote, son confident à qui elle peut tout dire… Vous sentez la marque de l’infamie sur votre front : elle vous a jeté en Friend Zone.

Et là vous vous dites : « Mais au lieu de se moquer de mes problèmes, il ne pourrait pas me filer une solution plutôt, le coach en séduction? ».
Si. Plein. Surtout dans les commentaires de cet article…

Aujourd’hui, nous avons envie de montrer que VOUS avez les solutions pour sortir de la Friend Zone. Si vous y êtes déjà parvenu, partagez votre expérience dans les commentaires, ça servira beaucoup à ceux qui sont coincés en ce moment ! L’entraide, les amis !

Mais voyons d’abord les techniques traditionnelles de sortie de FriendZone.

Adopter la stratégie Salinger

L’auteur de l’Attrape-cœurs. Un classique. Son auteur a créé un mythe en se retirant complètement de toute vie publique. En n’accordant plus d’interview. Certaines stars, Mylène Farmer notamment jouent de la rareté pour augmenter leur valeur. Inspirez-vous de cette approche.

Si avant vous étiez toujours disponible pour elle, vous étiez un peu comme un animal de compagnie. Vous avez votre propre vie, vos propres impératifs. Créez la rareté en allant faire du sport, en travaillant sur un projet d’entreprise, en essayant d’améliorer votre record de vitesse au 100m.

Penser que vous l’aurez à l’usure

Parfois, ça peut marcher. Etre là, toujours, pour elle. L’écouter des heures durant, la complimenter. Prendre votre ticket comme chez le boucher et le jour où elle aura besoin d’un homme, un vrai, vous serez là pour elle.

Ah. Là on a un problème. Attendre une fille, vous croyez peut-être que c’est romantique, que vous réussirez à la convaincre à long terme si vous persévérez… Attention à la nuance entre « persévérance » et « aveuglement ».

Les sentiments que vous avez pour elle vous empêchent de voir clair. Pour vos potes, elle joue avec vous, elle vous manipule. Vous, vous n’y voyez que du feu et lui laissez toujours le bénéfice du doute.

Pour de vrai, on est sympa avec vous : vous ne l’aurez pas à l’usure. Oubliez, zappez.

L’ignorer : le freeze out

Cette stratégie fonctionne. C’est un peu la suite de la stratégie de la rareté, en version adulte. La rareté signifie que de temps à autre, vous faites tout de même une apparition publique.

Là, on entre dans le Freeze Out, le fameux coup du frigo, de la distanciation visible.

Oui, vous reprenez vos distances. Vous étiez proches, mais vous ne souhaitez plus (officiellement) poursuivre cette relation. Dans la mesure où cette fille n’a pas les mêmes objectifs que vous, à quoi bon devenir amis ?

Vous pensez qu’en devenant « amis » vous allez mieux la connaître ? Que vous réussirez à mieux la comprendre et lui donner ce qu’elle veut vraiment ?

Au contraire, le fait de l’ignorer va réveiller en elle une vieille peur primale de l’abandon.

« Pourquoi me délaisse-t-il ? Je ne suis plus assez bien pour lui ? J’ai fait quelque chose de mal ?» Ca, ce sont les questions qu’elle peut se poser si elle n’a pas trop confiance en elle.

Si votre sort est déjà réglé pour elle, avec le Freeze out, vous tomberez aux oubliettes. Souci de calibration de votre part, vous avez mal évalué votre cible, NEXT TARGET please !

La rendre jalouse : la triangulation

Robert Greene en parle très bien dans The Art of seduction (dispo en VF: L’Art de la séduction). Quoi de pire pour une femme que de se voir comparer à une autre ? Si elle a un tant soit peu de sentiments pour vous, quoi de pire pour elle que de vous voir embrasser à pleine bouche cette sublime blonde ?

Ne sous-estimez pas le pouvoir de la jalousie. Les femmes détestent leurs rivales et sont encore plus dures que nous entre hommes : quand nous n’aimons pas un autre mec, ça se règle assez vite et ouvertement, alors que les femmes sont dans le non-dit, dans l’influence de l’ombre.

Même les plus fines stratèges peuvent tomber dans le piège de la jalousie. Le coup que prend leur amour propre dans ce cas-là peut les amener à reconsidérer votre proposition. Après tout, vous n’êtes pas si mal ?

« La présélection déclenche la jalousie et l’envie chez les femmes », un des passages clefs de Révélation de Mystery.

Et vous concrètement ? Comment avez-vous fait pour sortir de la Friend Zone?

La jalousie, le freeze-out, la rareté ? Ou alors vous avez ouvert les yeux et vous vous êtes rendus compte que vous étiez en OI et que vous passiez à côté de dizaines de rencontres amoureuses potentielles par jour ?

Ou alors (allez, avouez, on sait que ça arrive) vous avez profité d’un taux d’alcoolémie trop élevé de la jeune fille pour vous glisser sous ses draps ?

Vous êtes déjà sorti d’une Friend Zone ? Comment avez-vous réussi cet exploit ?

Sélim

Seduire cette fille Comment sortir de la Friend Zone : vos techniques !
Séduire CETTE Fille
Comment séduire et attirer LA fille avec qui vous rêvez d´être – même si la situation semble désespérée. Un guide
Découvrez ce Guide >>

1 168 COMMENTAIRES
  • oliver dit :

    mais c écrit pour moi cette article!!!pour ma cible,je comprend mieux le:Si votre sort est déja réglé avec elle,vous tomberai dans les oubliette,c ce qui est entrain de m’arriver!!(elle est casé)dans le temps,le freeze out ma permit de retrouvé ma zone de conford avec elle(après qu’elle m’en veuille pour un kiss close,après coup bien sur!!ou surtout d’avoir avoué tous ce que je ressenté pour elle comme un con)!!Mais surtout,sa a meme débouché sur une LMR,et du gros flirt,donc très efficace le freeze out!!Mtn sa risque de ce retourner contre moi,donc je vais plutot jouer de la rareté avec ma cible,et me trouver d’autre nana!!L’alcool,jms testé!

  • oliver dit :

    Enorme la photos,c très frustrant de rester dans la zone »nounours en peluche » et on devrait les remercier de ns donner cette « chance »,l’intimité qu’elle a le privilège de nous accordé!

    • selim dit :

      C’est ça, un bon nounours bien inoffensif sans rien de vivant sous le slip…
      Te voilà devenu en peu de temps « son meilleur ami », que les autres traduiront par « son meilleur ami gay / ou dont elle ne veut pas ».

      A plus oliver !

  • Mr.Hyde dit :

    Le F.O comme expliqué dans l’article précédent, tout le secret est là si on a pas forcément envie d’aller flirter à droite à gauche pour ne pas perdre le brochet ! enfin, la fille.

  • Le K dit :

    Quand j’étais au lycée, j’avais embrassé une fille en soirée. Le lendemain elle me sort le fameux « J’étais bourrée, je préfère qu’on reste amis ». Je lui réponds « Ton amitié j’en ai rien à foutre! » et énorme FO de la mort. Quelques jours plus tard elle disait « Euh… K? J’ai bien réfléchi… ».

    • selim dit :

      Le K, ces paroles courageuses t’honorent !
      Parfois il faut savoir refuser certaines amitiés quand on veut plus…

      Passe un bon week-end !

  • tommy dit :

    A peu près tous les ingrédients on été utilisés pour ma part.
    Je n’étais pas en OI, je l’ai voulue, elle a dis non, stop. et nous sommes restés amis, sans stratégie de récupération de ma part.
    Et je crois que c’est là la grande force sur ce coup, le fait d’être comme avec un pote:
    – parle de sexe, et sexualise tout et toute situation (car bon public en plus)
    – Continuer a closer sous ses yeux
    – être distant pour de bon, sport, activités, ou même pas envie de… tout simplement
    En gros je l’ai considérée comme une vrai amie, rien d’autre, la force de l’indifférence (a sa beauté, son sex appeal etc…) et même le clash entre ami, souvent.
    Du coup FC introduit par elle, un soir alcoolisé oui, et puis un autre non alcoolisé :-), je sais que la porte est ouverte, mais maintenant c’est moi qui la voit comme une amie…et éventuellement FF, c est quand même une hb8.5 !
    Et pour tout ça Merci ADS !!! Avant ça aurait été OI en Puissance !!! ouffff

    • selim dit :

      Je crois que je ne me lasserai jamais de ces commentaires si puissants.
      Tout faire devant la fille, c’est vraiment du génie.
      Elle a pris la mesure de ta valeur en tant que bonhomme, c’est bien joué de ta part !

      L’alcool comme excuse de la part de la fille ? Ca arrive souvent, pour se déculpabiliser « Mais ça ne compte pas, j’étais bourrée »…
      L’essentiel, c’est que c’est maintenant elle qui te prend en chasse !

      Bon week-end !

  • Victory dit :

    Salut Sélim !

    Généralement lorsqu’on est en FZ c’est pour la plupart à cause de trois choses qui viennent constamment:

    – Elle ne vous trouve pas assez intéressant, après de s’être interrogé.
    – Vous êtes son confident lorsque « son vilain petit copain lui brise le coeur ».
    – Elle vous parle de la personne qu’elle aime.

    Dans mon cas, j’étais dans un gros FZ. Lorsque je dis un « gros »: Elle me parlait de son ex avec qui elle voulait retourner et me considérait comme un frère. La plupart des personnes qui sont dans cette situation abandonnent, « qui ne tente rien n’a rien ». Voici donc comment j’ai réagi:

    -Arrêter d’être son confident : si elle vous parle de son ex et tout et tralala, la seule réponse possible est « ok ». Bien sûr elle le prendra mal et commencera à monter sur ses grands chevaux. Dans ce cas ne vous laissez pas marcher sur les pieds :  » Je dis ok parce que je n’ai rien d’autre à dire, je ne suis ni UN psychologue, ni un cobaye avec qui tu peux passer tes nerfs lorsque tu ne vas pas bien, ce n’est pas moi qui t’ai fait souffrir à ce que je sache ! ». J’insiste sur « UN » parce que si vous lui dites « je ne suis pas ton psychologue » la dispute continuera. Logiquement, les filles ont plus de facilité à s’excuser.

    – Sexualiser la conversation : La plupart des filles qui se font lâcher par leur mec pour une autre, se posent toujours des questions. « qu’est ce que je n’ai pas? », « Suis-je moche »……
    C’est le bon moment de lui faire comprendre qu’elle vous fait de l’effet, en sexualisant la conversation. Puisque vous êtes en FZ, il y a de choix qui s’offre à elle. Soit ça la dérange dans ce cas elle ne vous parlera plus donc NEXT. Ou alors ce que vous dites ne la dérange pas elle vous dira au début « oui mais on est amis » ou dans mon cas  » je te considère comme mon frère tu ferais sa à ta soeur? »
    Si elle vous fait rappeler que vous êtes amis continuer la sexualisation en disant « Eh alors ça existe le sex friend Lol : p », dans mon cas je lui ai répondu  » On n’est pas du même sang ;) ça te dérangerait? » et sa réponse fut « non ».

    Montrez là aussi que vous êtes un mâle alpha, un mec viril, qui a de l’expérience et qui ne se fait pas passer pour un confident ! Et vous sortirez de la FZ. :)

    Victory

    • selim dit :

      Superbe exemple !
      La partie la plus importante est à mon avis la sexualisation. Si tu t’arrêtes à l’étape 1, elle va juste croire que tu boudes, ou qu’une mouche t’a piqué…
      Alors qu’en alliant les deux, tu es au top de ton game !

      Bien joué Victory !

  • Anonymous dit :

    C’est grâce au FREEZE-OUT que je suis sorti avec mon ex.

    On se connaissait depuis plusieurs mois, on se voyait régulièrement mais juste en amis. Je lui avait pourtant précisé dès le départ que je ne croyais pas à une amitié filles-garçons.
    Au bout d’un moment j’en ai eu marre et j’ai décidé de ne plus la voir. Je l’appelais juste de temps en temps en lui disant que je m’éclatais avec mes potes. Quelques jours plus tard, sa meilleure amie m’a appelé pour me supplier de retourner la voir (sa copine).
    Quand on s’est revu, elle avait complètement changé d’attitude. Elle était beaucoup plus proche et au bout de quelques jours nous sommes sortis ensemble.

    Vive le FREEZE-OUT

    • selim dit :

      Anonymous, merci pour ce commentaire simple et efficace.
      Ton FO a marché parce que tu t’éclatais vraiment avec tes potes, parce que ta vie était cool sans elle aussi !
      Bien joué !
      Bon week-end !

  • Kamiel dit :

    Moi ? La spontanéité. Des fois, il faut oublier toutes les techniques qu’on emmagasine. Quand vous êtes seuls tous les deux, n’hésitez pas à vous lâcher. Chauffez la honteusement, faites lui même un bisou volé (qu’elle pourrait vous rendre). Soit elle pourrait aimer le moment, soit elle pourrait vous repousser et vous demander ce qu’il y a. Mais une chose est sûre, ça va changer l’avis qu’elle a de vous. :)

    • selim dit :

      Merci Kamiel pour la technique du baiser volé.
      J’en parle rarement, mais l’attentat buccal est parfois très efficace.
      Mais c’est à manier avec la plus grande prudence, ça reste très dangereux mais son regard n’est généralement plus le même après.
      Bon week-end !

  • oliver dit :

    attentat buccal=sortie de friend zone???

  • oliver dit :

    Mais je confirme,très efficace le baisé volé,mais dans c k la,je vois pas d’autre moyen,vu quand friend zone on ne peut ni négocier,ni déclarer sa flamme!Le mieux,embrassé,et parler après,mais avant cela,il est imperatif que vous ayez creer une proximité physique,ce qui est assez fréquent en friend zone;attention,il est très possible que les jours qui vienne,elles vous en veillent;après coup bien sur!!!Et la on tombe dans ce que moi j’appelle la traitre zone(tu ma trahie et compagnie…)Un petit freeze out est recommander,après le freeze out,elle sera désolé et voudra vous remettre dans sa friend zone,faite mine d’accepté mais ne changé plus votre nouveaux comportement,distant,moins disponible!A ce stade la,vous serai ami\amant potentiel!Enfin c comme ça que je vois les choses!

  • Antoine dit :

    Je ne lui ai plus parlé du tout, Freeze out en gros :) pendant 1mois puis elle est revenue vers moi, comme une dépendance vu que je parlais tt les jours avec :)

  • G3NTL3M4N dit :

    Salut tous, pour ma part j’essaye de mettre en place un FO sur une fille pour lequel j’ai flashé depuis. Le truc c’est lorsqu’elle me contacte, quel est l’attitude a adopter. Repondre normalement reduirais a neant la tentative de FO mais rester froid me semble impoli nom ?!

    • lex dit :

      Gentleman : tout dépend ce qu’elle te dit lorsqu’elle te contacte. Si c’est des « ça va » : ne répond pas.

  • pat dit :

    Je suis rentré plusieurs fois en LTR grâce au manque créé par le freeze out.

    Une fois c’était parce que A était indécise. On parlait depuis 3 mois tous les soirs au tel et on était dans la même classe. On traînait ensemble tous les jours. Quand il a fallu taire l’indécision et passer au chose sérieuse, c’était un rejet de son coté. J’en ai eu marre et je l’ai zappé pendant un weekend pour qu’elle se rende compte du vide. Deux jour plus tard elle était partante pour une LTR

    Concernant M, je l’ai aussi délibérément zappé durant deux jours alors qu’on parlait de 19h a 7h du matin tous les jours au tel ou sur msn pendant 2 semaines.
    Il s’en ai suivit une LTR. Apres la rupture je lui ai expliqué comment j’avais procédé pour l’avoir, et que je savais que ca allait marcher. On est resté ami et FF mais elle ne le sait pas encore vu que j’ai laissé des ancrages mais que j’ai tourjours des LMR à déjouer… ;)

  • Juan (Cristobal) dit :

    La freeze out, c’est un peu la rolssmolss des techniques .

    Si je veux séduire une fille je m’ancre profondément dans la tête que je veux être son meilleur ami (étant toujours à parler sexuel, elle a déjà remarqué que j’étais un homme) :
    ça me permet de ne pas faire de fixette aiguë, mais surtout d’être le plus naturel possible et de feindre l’indifférence .
    D’ailleurs, je pense que dans une relation entre deux personnes, celui qui a le dessus c’est celui qui est le plus lui même (le menteur se justifie )

    Et puis, même, en société, un homme naturel est un homme qui a une personnalité (confiance en soi etc…) : c’est lui qui amène les autres dans son monde (leadership).

    Pour en dériver de la freeze out :
    Je préconise d’être « séduisant » plutôt que de « séduire », ça mets plus de temps mais ça paye au long terme
    Il faut se servir des « techniques » en cas de difficulté ou en soirée, mais je pense que ça ne doit pas être un mode de vie .

    Pour en revenir de la freeze out :
    j’ai 19 ans, et tous les soirs je rentrais de la fac avec Ana (hb8 grande brune), je la ramenais jusqu’à chez elle (non, pas de needisme, on habite à coté).
    Bref, on s’entendait bien, mais mon pénis avait constamment envie de lui passer par derrière (chacun ses délires) .

    Un soir j’essaye de l’embrasser (on était assez connecté de part mon jugement), mais voilà, cette effrontée repousse mes mains qui allaient entourer ses hanches :
    Je lui fais simplement la bise (AVEC LE SOURIRE), et une expression du genre « il s’est rien passé » (et effectivement, il ne s’était rien passé. « mdr, lol, xd, ptdr, chapeau chapeau »).

    Le lendemain et pendant 2 jours, je fait mine de l’avoir effacée totalement de mon cerveau (je ne suis pas rentré avec elle et ne lui ai pas adressé la parole)
    MAIS, avec le sourire : ben oui parce que l’erreur à ne pas faire avec la freeze out c’est de sembler attendre quelque chose grâce à la distance.

    Donc elle me parle : je réponds neutrement : je semble penser : « ce n’est que moyennement intéressant ce que tu dis ma cocotte »

    Puis, donc deux jours après, elle m’annonce : « je peux dormir chez toi ce soir mon père est parti je suis seule ? »
    KC pendant la nuit
    MAIS, madame fait encore la difficile : « on ne se connait presque pas, et tu comprends je couche pas comme ça, j’ai envie d’attendre » (pour elle, il faut en gros attendre à peu près 5mois )
    Oui c’est une chieuse.

    2eme soir, chez moi, je la tripote tant que je peux, mais elle a du caractère et sa culotte n’a décidément pas envie de tomber . (et puis avec ça, limite agressive la gonzesse (faite attention elles peuvent mordre))
    « non je t’ai dit non » etc…

    Bon ben rebelotte alors :
    3eme soir (une semaine après le KC), je tripote un peu MAIS au moindre signe de réticence je stop net .
    Laissons passer 10 minutes : elle recherche mon contact corporel de ses mains, je ne bouge pas, toujours pas et puis je commence à discuter de chose et d’autres (faudrait pas qu’elle croit que je boude sinon c’est mort)
    Elle continue encore et encore le tripotage (à peu près 10minutes).

    Cette partie là est très délicate : de l’expression quand faut y aller il faut aller,
    ni une ni deux je plonge sur elle et lui enlève sauvagement sa culotte : là elle se laisse faire .
    Forcément, c’est elle qui était en demande, elle serait passé pour une fille qui sait pas ce qu’elle veut .

    (c’est comme l’appelle Mr. Neil Strauss « le coup du frigo » (en coopération avec Mystery) dans THE GAME.)

    En conclusion : ce que je fais souvent

    étape 1 : être suffisamment bien dans sa peau pour pouvoir être naturel
    -innergame : la plus longue partie, c’est un mode de vie
    => être séduisant

    étape 2 : sembler être bienveillant
    -rapprochement
    -complicité
    -connectivité

    étape 3 : créer le manque
    -freeze out
    -jalousie
    -rareté

    PS : heureusement qu’elles ont un beau cul parce que sinon elles seraient bien dans la merde, avec ce qu’elles nous font chier…

    • selim dit :

      Merci Juan (Cristobal)
      Mon moment préféré dans tout récit qui est parfait du début à la fin : « quand faut y aller, faut y aller ».
      C’est ce passage-là qui demande expérience et jugement, pour ne pas se retrouver derrière les barreaux si tu vois ce que je veux dire…
      Mais arrive un moment où effectivement, le jeu doit s’arrêter et où il faut y aller ! Il faut assumer sa virilité et accepter l’idée qu’une femme aime être dominée de temps à autre, sans qu’on lui manque de respect.
      Elle respectera beaucoup plus celui qui aura compris le bon timing que celui qui attendra… attendra… attendra… et laissera passer l’occasion.

      Passe un bon week-end et merci pour ce précieux témoignage !

  • Ben-J dit :

    Salut à tous,
    Bien dans l’ensemble. Seulement un peu trop de NEXT à mon goût. Si le FO foire, il faut voir à long terme. Quand on est dans la FZ, c’est qu’on a déjà investi pas mal de temps et d’énergie, qu’on veut vraiment cette fille. Peut etre meme qu’on est amoureux! C’est qu’elle en vaut la peine, à nos yeux du moins. Alors pourquoi Nexter? Je propose d’effectivement s’amuser, voir d’autres filles, « avoir une vie cool et bien remplie », et de prendre de la hauteur par rapport à celle si convoitée. Non seulement il y a l’effet FO, mais cela permet aussi de ne pas s’ennuyer en attendant, tapis par là, l’objectif en tete. Cela demande un certain détachement, et de garder la fille dans le giron plus au moins lointain de sa vie. Je suis persuadé qu’il y a un moment avec toute femme, que n’importe lequel d’entre nous a sa chance avec n’importe laquelle d’entre elles. Au bon endroit, le bon moment. Et la clarvoyance de l’opportunité et son exploitation.

  • oliver dit :

    Si vous avez plein de sous,vous aurez très peu de chance d etre dans la friend zone

  • Kamiel dit :

    Oliver > Remballe. :)
    Et pour « l’attentat buccal » comme tu dis Lex, ça me vient d’une histoire avec ma meilleure amie, qui l’est depuis que j’ai 9 ans. J’étais en début de seconde (relativement jeune par rapport à maintenant où j’ai bientôt 18 ans). Et après ma première déception amoureuse, j’étais très triste et j’ai flirté avec elle par consolation. J’ai fait un bisou volé, et ça avait foutu pas mal la merde pendant deux semaines. D’où le changement d’attitude. Elle m’a avoué qu’elle avait songé à sortir avec moi par rapport à ça, mais maintenant, ça m’effraie. C’est plus une soeur (un bro au féminin) qui est la première à m’encourager dans toutes mes conneries. =D

    • selim dit :

      Sortir avec son bro ! Mais quelle idée ! C’est pas interdit dans le Bro Code ce genre de trucs ?
      A la prochaine Kamiel ! Be good !

  • Jake dit :

    Personnellement, j’ ai joué de persévérance mixé avec un léger FO.
    Ptit historique que je vais essayer de faire bref;
    Je l’ai rencontrée en 2009, étant débutant, déjà j’ai galérer à l’approchée malgré le fait qu’on étaient dans la même classe.
    Débutant toujours, 5 mois à lui parler beaucoup, être toujours la pour elle, le « nice guy » de base en somme. Un aveu de ma part plus tard, let’s just be friend….
    Bim, headshoot. 1-0
    Mais j’ ai pas dit mon dernier mot.
    2ème round.
    Je continue comme si rien ne s’était passer, juste de la sexualisation… 3 mois plus tard, début été 2010, KC, enchaîne sur du FF. ==> 1-1
    Cependant je voulait plus.
    Ça dure 3 mois, on a pas les même choses en tête, ça s’arrête, comme l’été, sans plus d’explications 2-1.
    Toujours fort du fait qu’elle en vaut le coup, FO d’un mois jusqu’a Mon anniversaire, que je fête en même temps que d’autres amis. Elle est invitée, pas pour moi mais bref. Alcool aidant, on parle, s’explique, se met au clair. 2-2
    Je la date une semaine plus tard, en étant assez clair sur mes intentions, elle savait ce que venir insinuait. Elle accepte.
    Elle arrive chez moi, j’avais gagné la partie. La suite nous appartient…
    Victoire 3-2.
    LTR encore aujourd’hui d’ailleurs, comme quoi, la persévérance peut aussi fonctionner ^^

    • selim dit :

      J’adore.
      J’ai envie d’envoyer cet exemple à tous les lecteurs pour leur montrer que persévérance + FO peuvent faire des miracles !
      Très bien racontée, histoire bien découpée, la communauté peut te remercier Jake !

      Au plaisir de te relire !

  • oliver dit :

    A oui le coup de l’alcool,j’y est eu droit,après mon kiss close,une « amie » ma sortie,j’était tellement shooté ce soir la…Baliverne!!

  • Kamiel dit :

    PS : Pardon, c’était Sélim. ^^

1 2 3 32

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)