Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes

Publié dans Plaire aux filles par Sylvain

comment plaire aux femmes Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes

Après trente ans passés à étudier la psychologie féminine, je n’ai toujours pas trouvé de réponse à la grande question : que veulent-elles au juste ?”.

Ce n’est pas de moi, mais de Sigmund Freud, le père de la psychologie moderne. Celui pour qui les femmes étaient « le continent noir ».

Mais, cela dit, je suis plutôt d’accord avec lui. Au bout de 2000 ans de civilisation, impossible de trouver une réponse sur ce qui fait réellement craquer les femmes. Toutefois, ce dont nous sommes sûrs, c’est que pour séduire une femme, il faut d’abord l’attirer. Or, comme le souligne David DeAngelo, coach américain, l’attraction n’est pas un choix.

Vous pouvez créer cette attraction de toutes pièces en développant certaines qualités qui vont instantanément susciter l’intérêt d’une femme.

Quelles sont ces qualités ? Pour en savoir plus, lisez notre petit mode d’emploi de l’attraction. C’est parti !

« Ça va vraiment être comme ça toute ma vie ? »

C’est la pensée qui m’a encore traversé l’esprit ce soir-là…

Dans cet article sur la nécessite impérieuse de passer à l’action, je vous avais déjà raconté un fail tout à fait épique. Alors, je continue dans mes malheurs de jeunesse.

J’étais en vacances en Espagne avec une bande d’amis. Ce jour-là, je remarque une fille dans une soirée organisée par le village de vacances. Elle était vraiment magnifique.

En fait, je ne pensais plus qu’à ça. Il me la fallait absolument ! Je le dis à mes potes.

Puis, au cours de la soirée, je me lève pour aller acheter des verres. Comme c’est bondé et que je me fais martyriser, doubler et piétiner dans la queue, (Oui, c’est ce qui arrive souvent aux nice guys dans la queue au bar), ça me prend au moins 20 minutes.

Et là, quand je reviens, c’est le drame !  Qu’est ce que je vois ? La fille tant convoitée avec mes potes, assise à ma place. Je me demande bien comment ils ont réussi à la ramener. Bref, on s’en fout, elle est là maintenant.

« Qu’est-ce que je vais dire ? Où est-ce que je m’assois maintenant ? Qu’est-ce que je fais ? » Et j’ai 10 s pour répondre à toutes ces questions, le temps de rejoindre la grande table de mes potes un verre à la main. Bref, la panique totale.

Au final, je m’assois à côté d’elle. Première bonne nouvelle, ça parle français. Mes potes qui l’ont ramenée pour moi commencent à parler entre eux et me laissent le lead avec elle.

Seul petit problème : je me suis liquéfié. Je n’avais strictement rien à dire. Mais rien.

Alors, au bout de quelques minutes, je m’accroche et j’alimente la conversation avec tout ce qu’il ne faut pas faire pour attirer une fille :

– « T’es qui ? »

– « T’habites où ? »

– « Tu fais quoi ? »

– « Ça se passe bien ces vacances ? »

– « Pas terrible le temps, n’est-ce pas hein ? »

Bref, la soirée se termine. On se lève et tout le monde rentre dans son bungalow. Pas de fun dans la conversation, pas de kino escalation, pas de numéro de téléphone récupéré et encore moins de sexe.

Voilà le résultat.

LE DEGRÉ ZÉRO DE L’ATTRACTION. Un peu comme Roland Barthes avec l’écriture, mais pire…

banner parler aux femmes Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
banner parler aux femmes Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
Banner 50phrases Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
Banner 50phrases Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
Bann SexTalk 3 Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
Bann SexTalk 3 Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
Bann 16erreurs 1 Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
Bann 16erreurs 1 Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
Bann SMS1erRDV 1 Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
Bann SMS1erRDV 1 Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
Bann TechniqueAstucieuse v2 Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
Bann TechniqueAstucieuse v2 Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes

Le moral dans les chaussettes

Forcément, je suis la risée de tous les potes. Je bluffe en leur disant que j’ai planté les graines de l’attraction et que les vacances sont encore longues pour parvenir au résultat souhaité.

Mais en réalité, je savais très bien dès cet instant que c’était foutu. Je me suis couché le cœur lourd et je me suis senti complètement désarmé. J’avais vraiment l’impression d’avoir besoin d’un miracle pour qu’une femme s’intéresse à moi dans une soirée.

Le pire c’est que j’ai l’impression d’avoir sorti les rames comme Gérard d’Aboville (vous savez, le premier homme à avoir réussi la traversée du Pacifique à la rame) et d’avoir fait des efforts immenses.

Sans rigoler, quand j’étais en train de parler avec elle, j’étais en sueur.

Bref, les pensées se bousculent dans mon esprit embrumé : « mais que faut-il faire BORDEL pour que les choses tournent en ma faveur. C’est vraiment de la merde tout ça. Ça va vraiment être comme ça tout le temps ??! »

Bien sûr, deux jours après, elle était en train d’embrasser le voisin sur la plage et les quolibets ont redoublé de vigueur. Surtout que ma mère, très prévenante, avait eu l’idée de glisser une boîte de capotes XXL dans ma trousse de toilette, juste au cas où. Bon, elles ont au moins servi de bombes à eau…

En clair, même quand les opportunités me tombaient toutes cuites dans le bec, je n’arrivais pas à m’en sortir. J’avais l’impression que même si on m’envoyait dans une maison close avec 10 000 euros en liquide dans chaque poche, je n’arriverais toujours pas à coucher avec une femme…

giphy 4 Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes

Vous avez déjà connu une période noire ?

Si ça m’est arrivé à moi, je pense que ça vous est arrivé à vous aussi. Je pense même que ça a dû arriver à 99% des hommes. Je sais que certains qui me posent des questions dans les commentaires vivent constamment avec ce sentiment d’impuissance des plus désagréable.

Bien sûr, on a tous un pote natural qui ne connaît pas la pression (ni la dépression) et qui séduit toutes les filles les plus belles de la soirée sans se poser de question ni sans faire d’effort particulier. Mais sérieusement, quel est le pourcentage de la population masculine qui correspond à cette description ?

Peut-être 1 sur 10 en voyant large ? Peut-être 5% ? Peut-être encore moins que ça ?

En réalité, la plupart des hommes ne savent vraiment pas comment s’y prendre pour attirer une femme. C’est l’une des choses les plus importantes, et que vous n’apprendrez malheureusement jamais à l’école.

Les seules personnes qui vont essayer de vous aider, ce seront soit des amis, soit des membres de votre famille qui n’auront pas toujours les clés pour vous donner des conseils efficaces. Qui vont même souvent vous envoyer dans des impasses.

Apprendre à séduire, c’est un processus qui peut vite devenir incroyablement long et éprouvant. C’est pour ça que la plupart des mecs finissent par lâcher l’affaire et se contentent de peu quand il s’agit de leur vie sentimentale.

Mais ici, sur Artdeséduire, nous osons espérer mieux ! Pour nos lecteurs, comme pour nous-mêmes. Alors, essayons de comprendre les 3 piliers de l’attraction.

C’est parti !

Comment créer l’attraction ?

À ce niveau, il y a une différence fondamentale entre les hommes et les femmes :

  • Les hommes sont d’abord attirés par le physique
  • Les femmes sont excitées par les émotions qu’elles ressentent

L’avantage, c’est que personne ne peut vraiment contrôler son état émotionnel. Vous ne pouvez pas ressentir sur commande. Vous ne pouvez pas non plus refouler ce que vous ressentez. Vous pouvez au mieux le canaliser, mais pas le supprimer.

Chez les femmes, l’attraction est donc en grande partie inconsciente. Elles ne choisissent pas vraiment les hommes vers qui elles sont attirées. Elles se laissent emporter par le torrent de leurs émotions.

Il est très délicat de comprendre pourquoi et comment elles ressentent ce qu’elles ressentent. Mais nous avons isolé 3 piliers qui plongent les femmes dans un état émotionnel propice à la séduction.

Alors, quels sont-ils ?

Pilier N°1 : une bonne dose de confiance en soi

Bon à moins de vivre dans une cabane en bois sur le plateau du Larzac et de vous éclairer à la bougie, le coup de la confiance en soi, c’est du vu et revu. Peut-être même qu’on vous l’a répété des milliers de fois.

Mais justement ! Ça a été tellement dit et redit qu’on a peut-être un peu oublié ce que ça voulait dire. Que signifie vraiment avoir confiance en soi ?

Cela signifie que :

  • Vous êtes maître de vous-même et de vos émotions
  • Vous êtes à l’aise dans l’environnement dans lequel vous vous trouvez
  • Vous ne vous laissez pas abattre lorsque vous êtes en difficulté
  • Vous faites preuve d’audace pour atteindre vos objectifs sans gamberger ni trop hésiter avant de vous lancer

Et quelle est la plus grande caractéristique des gens qui ont confiance en eux ? Je vais vous le dire. Les gens confiants sont des leaders. Ils sont capables de se sortir de toutes les situations avec brio.

Gardez le contrôle de votre corps

Ensuite, rappelez-vous de quelque chose d’absolument fondamental. On va vous répéter sur tous les tons que pour ce qui est de la confiance, tout se passe dans la tête.

Ce n’est qu’en partie vrai. Car c’est un peu comme l’Activia : « ça se voit à l’extérieur ».

Les autres et notamment les femmes peuvent sentir si vous êtes en confiance ou pas en fonction de votre body language.

La vie est cruelle, mais les femmes sont quasiment télépathes pour ça. Si vous gesticulez sans arrêt, si vous vous tripotez nerveusement le visage, les doigts ou la barbe ou si vous n’arrivez pas à la regarder dans les yeux ni à soutenir son regard, elle va s’en rendre compte tout de suite.

Et vous aurez beau essayer d’être solide dans la tête, si votre corps vous trahit, la fille vous percevra comme un mec qui hésite, qui manque de charisme. Bref, un mec avec qui « il n’y a pas eu la petite étincelle » comme elles disent si bien dans leur jargon abstrus.

Alors, travaillez votre état d’esprit, mais travaillez aussi la gestuelle et le body language jusqu’à ce qu’il devienne naturel. Ou au moins, prenez conscience des moments où vous n’êtes pas à l’aise avec votre corps.

Vrai ou faux, il paraît que le simple fait d’afficher un body language confiant va augmenter votre taux de testostérone et diminuer votre stress. Si c’est vrai, ce serait un beau cercle vertueux qui se mettrait en place.

Pour finir, n’en faites pas trop. Vous devez dégager de la confiance, mais ne pas la verbaliser outre mesure. La limite entre confiance et arrogance est parfois ténue. Le curseur est même mouvant en fonction des filles que vous allez avoir en face de vous.

Pour certaines, vous serez confiant. Pour d’autres, vous ne serez qu’un beau parleur, passé maître dans l’art de l’esbroufe. Donc, évitez de fanfaronner et souvenez-vous que les démonstrations de valeur se font dans la simplicité et non dans l’ostentation.

giphy 5 Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes

Pilier N°2 : Ne soyez pas needy

C’est vraiment le pilier le plus important. Si vous avez l’air désespéré sur le plan affectif, vous allez vite devenir un vrai repoussoir pour les femmes !

Quand ils parlent à une fille ou tout simplement lorsqu’ils sortent en soirée, la plupart des mecs partent pour revenir avec quelque chose : un numéro de téléphone, un baiser, une nuit de sexe ou au moins une bonne dose de validation.

Et ça, les femmes le ressentent. Elles voient très bien que vous attendez quelque chose d’elles. Elles vous voient arriver comme un troupeau d’éléphants dans un magasin de porcelaine.

C’est exactement là que se situe votre problème. Cet état d’esprit va faire fuir toutes les femmes autour de vous.

Si vous voulez avoir du succès, il va falloir commencer à penser dès maintenant en termes d’abondance.

Qu’est ce que cela signifie ? Je me souviens d’une anecdote pendant un cours de marketing en école de commerce. Le prof nous avait dit ceci : « imaginez que vous soyez en plein désert, complètement déshydraté et que vous tombiez sur un bar. À ce moment-là, le patron de l’établissement pourra vous demander pratiquement n’importe quoi (n’importe quel prix) en échange d’une bière. »

« Puis pour la 2ème, vous allez vous rendre compte que vous allez donner un peu moins. Et ainsi de suite, jusqu’à finalement ne plus avoir envie de boire de bière. »

Transposons cet exemple à la séduction. Si vous êtes dans un désert affectif depuis des mois, vous serez prêt à tout pour la première fille qui vous accordera un petit peu d’attention. Et ça, ce n’est pas bon.

La meilleure façon de casser ce schéma, c’est donc de mettre en place des actions qui vont vous permettre de vivre entouré de femmes. Quand vous avez suffisamment d’options :

  • Vous arrêtez de vous manger le cerveau quand on ne vous répond pas ou quand les choses n’avancent pas comme vous voulez
  • Vous vous détachez du résultat
  • Vous êtes beaucoup plus zen

Comment faire ? C’est assez simple. Je ne vais même pas vous demander comme Mystery dans Révélation d’aborder 4 filles par jour.

Imaginons que d’une façon ou d’une autre, vous arriviez à récupérer un numéro par semaine (ce qui avec les sites de rencontres ou votre vie sociale est vraiment loin d’être insurmontable). En 2 mois, vous allez donc avoir une petite dizaine de cibles différentes pour des rendez-vous potentiels.

Donc si l’une d’entre elles disparaît de la circulation ou commence à jouer un peu trop à la princesse, vous le prendrez avec nettement plus de philosophie et vous serez occupé à séduire celles qui sont réceptives à votre approche.

Vous comprenez ? La mentalité de l’abondance, c’est ça !

Vous venez de vous prendre une série de râteaux ? Et alors !

Essayez de regarder ce qui n’a pas fonctionné et allez de l’avant. Cela ne sert à rien de vous lamenter sur votre sort.

Dites-vous bien que quand une femme vous repousse, c’est elle qui se pénalise toute seule. VOUS êtes le prix. VOUS êtes un mec intéressant. Donc c’est ELLE qui va passer à côté de bons moments parce qu’elle a manqué de discernement.

Ce qui est sûr, c’est que les mecs qui ont des résultats consistants avec les femmes ne se laissent pas abattre par le rejet. Jamais.

banner parler aux femmes Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
banner parler aux femmes Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
Banner 50phrases Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
Banner 50phrases Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
Bann SexTalk 3 Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
Bann SexTalk 3 Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
Bann 16erreurs 1 Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
Bann 16erreurs 1 Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
Bann SMS1erRDV 1 Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
Bann SMS1erRDV 1 Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
Bann TechniqueAstucieuse v2 Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
Bann TechniqueAstucieuse v2 Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes

Vous n’êtes pas le paillasson de service

Les gens sont toujours attirés par ce qu’ils ne peuvent pas avoir. C’est valable aussi pour les femmes. Pourtant, les hommes ont plutôt tendance à se rendre excessivement disponibles pour séduire une femme.

En vous comportant comme ça, vous faites passer le message que vous êtes plus son larbin qu’un mec qui est là pour la séduire.

Avec cette attitude, les femmes vont se rendre compte que vous êtes dépendant du regard des autres et que vous courez après la validation.

Pire encore, cela indique que vous n’avez pas l’habitude d’être entouré de femmes et que peu d’entre elles s’intéressent vraiment à vous.

Par contre, si vous vous positionnez comme le prix et que vous invitez subtilement la fille à vous courir après, vous devenez tout de suite vraiment beaucoup plus attirant.

De plus, elle va sentir que vous pouvez vous envoler à tout moment parce que vous n’avez pas besoin d’elle.

C’est là qu’elle va mettre tout en œuvre pour s’attirer vos faveurs.

giphy 6 Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes

Pilier N°3 : développez votre cercle social

La confiance et l’absence de needysme concernent votre état d’esprit. Mais cela ne suffit pas pour créer l’attraction.

Vous aurez beau être l’homme le plus confiant et le moins needy de la terre, si vous n’arrivez pas à rencontrer des filles, à avoir des conversations intéressantes et à apporter des émotions positives, vous allez galérer.

Vous devez prendre votre vie en mains pour élargir votre cercle social et vous donner les moyens de faire de nouvelles rencontres. Et ça, ça prend du temps !

En plus, le meilleur moyen de démontrer une forte valeur, c’est de faire subtilement passer le message que vous êtes toujours entouré de femmes.

C’est bien connu, les femmes sont jalouses entre elles. Si la fille que vous convoitez vous voit avec d’autres femmes, elle va immédiatement commencer à se poser des questions :

  • Est-ce que c’est une inconnue que vous êtes en train de draguer sous ses yeux ?
  • Est-ce que c’est votre plan cul du moment ?
  • Est-ce que c’est juste une amie ?

Laissez les questions se bousculer dans son esprit. C’est la meilleure chose qu’il puisse vous arriver si vous voulez devenir attirant à ses yeux.

Jouez la carte de l’émotion

Avec les femmes, vous devez apporter un maximum de fun et d’adrénaline. Pour pouvoir les intéresser, il faut vraiment que vous soyez un challenge pour elles.

Une bonne façon de le faire, c’est d’inverser les rôles. Mettez-en place une frame dans laquelle c’est elle le prédateur qui vous chasse.

Pour rappel, la frame, c’est en quelque sorte le cadre qui va définir toutes les règles de l’interaction que vous avez avec elle.

En règle générale, le cadre habituel, c’est que la fille est une princesse sur un piédestal et que vous devez faire des efforts pour lui plaire et peut-être espérer la séduire parmi la masse grouillante de ces prétendants.

Aujourd’hui, je vous propose donc de court-circuiter sa frame et d’implanter la vôtre. Celle où vous êtes le prix et où elle va devoir faire des efforts pour vous avoir.

En faisant ça, elle va se dire que vous n’avez pas besoin d’elle et que vous pouvez sans problème l’éjecter de votre vie si elle abuse trop. Et son désir pourra alors se développer.

Dites-lui en souriant que vous avez bien remarqué son petit manège et que vous voyez bien qu’elle essaye de flirter avec vous, de vous draguer ou encore de vous faire picoler pour vous mettre dans son lit.

Il faut que la conversation reste amusante et légère. Ne soyez pas trop gourmet dans le choix de vos sujets. Privilégiez la simplicité.

N’essayez pas (trop) de l’impressionner et entrainez-la dans des jeux :

-« Vraiment ? C’est le chocolat ton parfum de glace préféré ? Tiens, je ne suis jamais sorti avec une fille dont le parfum préféré est le chocolat. D’habitude, c’est plutôt fraise ou citron. »

Conclusion

Quand vous voulez attirer une femme et que vous ne savez pas trop par quel bout prendre le problème, concentrez-vous sur ces 3 piliers-là.

Quand vous traversez une période sombre et que vous sentez que vous êtes parti pour que plus aucune femme ne vous adresse la parole pendant 6 mois, concentrez-vous sur ces 3 piliers-là.

Au quotidien, travaillez encore et toujours ces différents aspects. C’est le travail de toute une vie.

Et prenez le temps d’intégrer le changement dans votre vie. Prenez le temps d’évoluer, de digérer ce que vous apprenez. Ne vous dites pas maintenant que vous venez de finir cet article que vous allez vous réveiller demain et que vous ne serez plus needy et rempli de confiance.

La conquête de ces 3 piliers se fera pas à pas. Petits pas par petits pas, même. À chaque fois que vous échouez, demandez-vous comment vous pouvez consolider les bases.

Savourez vos petites victoires. Et si vous n’abandonnez pas, sur le long terme, vos résultats en séduction vont s’améliorer de manière drastique.

Et vous, où en êtes-vous dans la conquête des 3 piliers pour apprendre à générer de l’attraction ? Quel est celui sur lequel vous avez le plus besoin de travailler ? Est-ce que vous vous êtes déjà senti complètement au fond du trou sans savoir du tout quoi faire pour en sortir ? D’autres pistes que les nôtres ?

On en parle dans les commentaires !

Sylvain…et les lois de l’attraction

banner parler aux femmes Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
banner parler aux femmes Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
Banner 50phrases Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
Banner 50phrases Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
Bann SexTalk 3 Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
Bann SexTalk 3 Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
Bann 16erreurs 1 Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
Bann 16erreurs 1 Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
Bann SMS1erRDV 1 Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
Bann SMS1erRDV 1 Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
Bann TechniqueAstucieuse v2 Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
Bann TechniqueAstucieuse v2 Les 3 Piliers Pour Être Sexy et Attirant aux Yeux des Femmes
304 COMMENTAIRES
  • Cassandre dit :

    Bonjour,

    Je ne sais pas si je dois trouver rassurant de lire des hommes jeunes enfiler des clichés qui feraient rougir mon grand-père !

    Le féminin c’est ci, le masculin c’est ça et si vous n’êtes pas d’accord, il y a des tas d’études de gens sérieux qui le prouvent (principe d’autorité !). Et puis si une femme fait des trucs inscrits dans la colonne « homme » elle est masculine. Si son jules roule en twingo, elle est dominatrice. C’est consternant ! Au secours ! Revenez sur Terre.

    C’est assez simple. Si tout ce que vous avez à proposer c’est votre portefeuille et votre belle voiture, vous attirerez des femmes intéressées par votre portefeuille et votre belle voiture. Pendant ce temps, un mec avec de la conversation et des passions attirera des femmes intéressées par ses expériences et la façon dont il les raconte. Un type fauché qui a fait deux ou trois 8000 himalayiens me paraît plus « alpha » qu’un fils à papa en Porsche.

    Ensuite autre colossale erreur : les femmes ne sont pas intéressées par le physique des hommes. Même si beaucoup s’en défendent, c’est archi-faux, j’en connais pas une qui n’a pas des papillons dans le ventre à la vue d’un beau mec. Qui croit honnêtement que Justin Bieber a eu a autant de succès grâce à ses talents de chanteur ?

    • Yop dit :

      Cassandre,

      Il ne faut pas que tu te sentes offensée par ces débats, ni « réduite » par des tentatives de définitions ou classifications. Ces réflexions et discussions qui nous occupent ne visent qu’à essayer de nous comprendre les uns les autres. Elles n’entravent en rien ton unicité. Elles ne visent, pour ma part en tout cas, qu’à essayer de mettre au jour un dénominateur commun, une moyenne entre tous. Ca ne remet pas en question les particularités des uns et des autres. Mais l’expérience se base toujours sur des reconnaissances de signes, de traits communs aux différentes personnes qu’on a connu. C’est pour cela qu’une discussion sur les hommes et sur les femmes ne peut être réellement argumentée qu’avec des faits concrets et l’évocation des zones de croisement qui nous réunissent tous, et donc pas uniquement avec des petites particularités qui par elles-mêmes ne sont pas parlantes.
      Nous ne sommes pas uniques à 100%. Nous avons, certes, une part d’unicité, mais nous avons aussi une bonne part commune, entre êtres humains d’abord, puis du côté des hommes et du côté des femmes. C’est comme ça. L’idée est d’essayer de voir la réalité objective de ce monde, pas de voir ce qui te ferait plaisir.

      Sinon, je ne crois pas que quiconque ait dit qu’il fallait absolument – et qu’il suffisait – de rouler en Porshe pour séduire la Terre entière. Je conçois que ces longs échanges soient fastidieux à lire, mais de là à venir protester avec un enchaînement de caricatures, issues d’une probable lecture en diagonale, sur la domination masculine et l’argent, je trouve ça un peu léger.
      Quel est le problème dans le fait de se poser des questions ? Dans le fait de proposer des définitions ? En l’occurrence, à propos de la théorie sur la part de masculinité et de féminité qui occupent chaque personne: elle s’avère de plus en plus répandue dans les domaines spécialisés, et je ne vois pas en quoi c’est un problème. Au contraire, c’est ce qui fait de nous des êtres complets.

      Il ne s’agit pas de dire que les filles se fichent du physique, mais plutôt que cette donnée est secondaire à vos yeux ( contrairement aux yeux masculins ). Encore une fois, attention aux caricatures ! Et Justin Bieber avait du succès auprès de certaines filles – groupies ( qui est un phénomène féminin, à vous de vous demander pourquoi ) – parce qu’il est jeune et surtout riche et célèbre, c’est pas plus compliqué que ça. Le physique n’est qu’un plus. Nous connaissons tous des hommes très beaux dans notre entourage, qui pour autant ne provoquent pas des émeutes, ni des files d’attente de filles en transe devant la porte de leur coiffeur.
      Pour terminer, j’échange ta référence à Justin Bieber par une autre, qui parle d’elle-même: 50 shades of grey. Pourquoi donc ce livre – film, a eu autant de succès auprès des femmes partout dans le monde occidental ? Je te laisse y réfléchir…

    • Cassandre dit :

      Bonjour Yop,

      Il n’est pas faux que j’ai lu les 200 messages en diagonale et que certaines choses lues m’ont un peu hérissé les poils. J’y a trouvé des clichés éculés, mais éculés…

      Et les clichés n’ont jamais été une lecture réaliste du monde, juste des stéréotypes auxquels on voudrait que chacun se conforme parce que c’est plus facile. Il y a encore un siècle ou deux, ces clichés voulaient que les femmes soient incapables d’être médecins, parce que trop sensibles, trop ceci, pas assez cela. Qu’en est-il aujourd’hui ? Qui voit la réalité ? Qui voit le monde selon son plaisir ?
      « Croire est agréable, c’est une ivresse dont il faut se priver » écrivait le philosophe Alain.

      Pas tout à fait d’accord avec Justin Bieber. A mon avis, son succès vient du fait que son physique correspond tout à fait à l’idée qu’une fille de 10-12 ans se fait de la masculinité (je rigole pas – les barbes drues et les gros biscotos et les trucs plus cérébraux ça vient un peu plus tard). Et c’est précisément l’âge de ses groupies qui ont fait sa célébrité. Mais je crois qu’elles se fichent de sa fortune.

      Quand à 50 nuances de Grey (et j’ai vu des mecs le lire – sans doute par curiosité anthropologique :-) j’ai aussi un avis. Je dois à la vérité d’avouer que je suis actuellement coincée au beau milieu du tome 2 (en fait, j’en peux plus !).

      Outre le fait que cette histoire est parfaitement ridicule, elle peut satisfaire la plupart des penchants féminins résultant complètement d’un conditionnement social bien connu.

      1/ Le mec est riche, beau, il joue du piano, pilote des planeurs (ça me rappelle un vieux truc de Benny Hill) certes mais c’est quand même un mec à problèmes. Je ne parle pas de son goût gentillet pour les fessées mais des traumatismes de son enfance. Et là, et là tata tsouin ! Tu sollicites la Mère Teresa qui sommeille en chacune de nous. Trouver un mec qui doit être sauvé de lui-même, c’est presque un Graal pour certaines.

      2/ La fille a 23 ans et elle est plutôt jolie. Qu’a-t-elle fait jusqu’à 23 ans ? Elle s’est éclatée ? Pas du tout elle est encore vierge. Et a bien fait car elle est récompensée de son effort par l’arrivée d’un vrai Prince Charmant (quoique ça n’a pas l’air de lui avoir beaucoup coûté car elle respecte à la lettre la vieille équation : libido féminine = libido en berne). Pas comme sa copine Kate qui elle est une vraie « saute-au-paf » et met le grappin sur le frère du fameux millionnaire.

      3/ Mais tout cela reste très moral car à peine trois carambolages plus loin, les deux donzelles sont dument présentées à la famille des deux hidalgos.

      Inutile que je continue. C’est toujours le même discours : une femme doit préserver sa virginité jusqu’à ce qu’elle trouve un type convenable. Et à quoi on reconnaît un type convenable ? Il vous présente à ses parents.

      Cette histoire sent plus le pet qu’elle ne sent le soufre ! :-)

      Pour conclure je vais moi aussi citer une étude scientifique et plus récente que les élucubrations de Freud qui, rappelons-le considérait, la masturbation féminine comme une maladie et l’excision comme une thérapie acceptable.

      Les travaux de Meredith Chivers ont montré que les femmes (contrairement aux hommes) ne sont ni lucides ni honnêtes sur ce qu’elles désirent. A ton avis pourquoi ? Parce que dès le plus jeune âge on leur farci la tête avec toutes ces fadaises peut-être ?

      Il va de soit que j’écris tout cela sans agressivité et sans animosité. C’est juste histoire de faire sortir de ses rails un débat qui sent vraiment la camomille.

      PS : Contrairement à ce que j’ai pu lire quelque part, le sexe « procréatif » (après 25, 30 ou 35 ans parait-il) c’est pareil que le sexe « récréatif ». On arrête juste la contraception.

    • Yop dit :

      Cassandre,

      Ce que je crois, c’est surtout que, comme presque toutes les filles qui participent à ce genre de débat, tu refuses toute tentative de définition ( en te réfugiant derrière des mots comme « clichés » par exemple ) pour rester indéfinissable, car vous tirez votre pouvoir et votre forme de séduction de ce côté incompréhensible. Vous ne voulez pas réellement être comprises. C’est drôle comme TOUTES, mais alors toutes, vous tombez dans le panneau et confirmez cette théorie encore et encore. Même quand on dit un truc positif sur vous ( genre que vous voyez au delà du physique ), vous protestez quand même, juste pour « échapper » à toute tentative de classification par laquelle vous vous sentez tout de suite réduite. ^^
      D’autant que tu ne me donnes pas d’arguments pour contredire lesdites « idées reçues », tu ne fais malheureusement que crier au cliché.
      Si je te disais ce que je voulais croire, et non ce qui est, je dirais que les hommes et les femmes ont des rapports équitables, que les hommes n’ont pas de germe de violence en eux, et que les femmes féminines sont cohérentes et morales… Mais ce n’est pas le cas, seulement ce que je voudrais. Je dois le reconnaître même si ça ne me plaît pas.
      Malheureusement, le Bien et le Vrai sont des concepts qui me sont extérieurs ( ce n’est pas mon bien et mon vrai, tu me suis ? Logique émotionnelle versus logique rationnelle…).

      Du reste, je ne vois pas de quels clichés tu parles. Quant à ton idée que les femmes ne pouvaient pas être médecins je ne sais plus quand: où as-tu pêché ça ? Il n’y a jamais eu de loi interdisant les femmes d’être médecins. Marie Curie était bien physicienne à la fin du XIXème siècle…
      Il n’y a même jamais eu de loi interdisant les femmes de créer, d’inventer, d’écrire des livres. Mais quand les femmes ont commencé à avoir un pouvoir d’influence grâce aux salons ( dès le XVIIe siècle ), elles sont entrées en littérature en choisissant la voie de la communication, et non de la création. Autrement dit elles ont généralement fait le choix délibéré de faire la promotion des oeuvres des autres ( des hommes en fait ) et non d’écrire leur propres livres. Nul ne les empêchait de créer, d’inventer. Seulement en raison de votre intelligence sociale, vous préférez la communication, et la négociation dans lesquelles vous excellez quand vous êtes très féminines, plutôt que la création et la production en général.

      Justin Bieber: ne me dis pas que tu penses naïvement que la position sociale de ce mec ( reconnaissance + fortune ) n’a rien à voir avec l’hystérie qu’il provoque…
      Le même mec, pas connu, dans la rue, où même sur scène d’une fête de village, serait tout juste considéré comme mignon et on l’oublierait aussi sec. L’énorme machine de communication qu’il y autour de personnes comme Bierber contribue largement à diffuser leur image, une image de reconnaissance, de fortune, et de beauté.
      Prenons un exemple un tout petit peu plus mature: les stars du rock, où même un chanteur comme Patrick Bruel dans les années 80. Ces mecs ont des files de groupies ( pas des ados, des filles dans la vingtaine ) qui hurlent leur nom et font la file d’attente devant leur loge. Elles rentrent dans la loge et ressortent dix minutes plus tard en boîtant, et c’est confirmé par toutes les personnes qui travaillent dans le milieu de la musique, tout le monde sait ça. Elles s’offrent comme des groupies, donc sont traitées comme des groupies, et n’en veulent pas à la star de les avoir prises comme des p****. Tu sais pourquoi ? Parce qu’il est riche et célèbre. Si par contre un mec lambda fait la même chose, c’est tout de suite un connard qui manque de respect aux femmes. Le statut social a un poids considérable. Il a toujours fait partie des attributs masculins recherchés. C’est comme la beauté et la mise en beauté pour les femmes: critères d’attraction.

      Pour 50 Shades, j’ai une explication en deux points: statut social à fond les ballons, et fantasme de domination.
      1- Le même mec, même physique, mêmes penchants sexuels, mais smicard dans un HLM: Automatiquement, tu le vois comment ? Comme un gros dégueulasse.
      Avec le pouvoir et le niveau social, le seuil de tolérance des femmes aux conneries des hommes, augmente considérablement. Faut être honnête, ce que les femmes trouvent attirant chez lui, c’est en partie la promesse d’une vie confortable et en sécurité ( pour elles-mêmes et leurs éventuels enfants ) même si elles travaillent déjà.
      2 – Le fantasme de domination: Près de la moitié des femmes regarde des films pornos ( et pas des trucs soft comme les clichés l’indiqueraient ), c’est avéré. Des fantasmes de domination et de soumission.

      Et ce n’est pas une toute petite partie des femmes qui lit ce livre. C’est LE plus vendu à travers le monde chez les femmes.

    • Yop dit :

      * 2. Fantasme de soumission pour elles ( donc domination masculine ).

    • AL dit :

      @Cassandre : je te félicite de vouloir participer à la discussion avec Yop ^^; Un peu kamikaze, comme démarche, connaissant l’animal. Mais je salue ton courage. Curieux de voir combien de temps tu vas tenir XD

      @Yop :
      1ère partie : Marrant de te lire, parce que j’ai l’impression que tu te décris toi.
      2ème partie (Marie Curie) : Marrant également. Il y a quelques mois, j’ai entendu par hasard une émission radiophonique qui lui était consacrée. Et non seulement elle a énormément galéré pour obtenir statut, reconnaissance et crédibilité parce qu’elle était une femme, mais en plus, elle était étrangère. Double peine. A noter qu’elle a été la première femme (ou la deuxième, j’ai un doute) à obtenir un diplôme dans son domaine. Et il n’y a aucunement besoin de loi pour empêcher les gens de faire quelque chose (pression sociale, moqueries, violence physique…), les méthodes d’intimidation sont nombreuses et l’être humain est particulièrement créatif.
      3e partie : Concernant Justin Bieber, Bruel et consort… Ta jalousie et ta frustration te font occulter deux réalités indissociables de leurs parcours : le travail et « le revers de la médaille ». Je rappelle que Justin Bieber a commencé à avoir du succès quand il était MINEUR. Déjà, de base, on n’aurait même pas dû le faire travailler (toi qui parlais de lois, marrant que tu ne te souviennes pas de celles qui protègent les enfants). Mais surtout, je doute que son public de l’époque en ait quoi que ce soit à foutre de son argent. Les enfants ont un rapport tout à fait distant à l’argent, surtout que ce ne sont pas eux qui payent pour satisfaire leur passion. Non, JB plaisait d’abord pour son physique ET ses chansons. MAIS ! S’arrêter à son physique, c’est occulter tout le reste : le chant, la danse, le rythme des tournées, la vie cadrée et encadrée, les interviews, les concerts, les enregistrements studios, les séances photos… C’est un job. Un vrai boulot, qui nécessite un investissement et des compétences. Avec des journées, une pression et un rythme que beaucoup d’entre nous ne supporteraient pas. Si y a autant de problèmes d’alcool, de drogue, de suicides et de morts jeunes dans la chanson, c’est pas forcément un hasard, hein… On peut avoir un physique avantageux, mais si on ne le cultive pas (et vu comment son corps a changé niveau musculature ces dernières années, lui il le cultive), il se détériore. Et pour Bruel, c’est presque pareil. Bruel, c’est un acteur, chanteur, auteur compositeur… il joue au moins de la guitare et du piano… et ça nécessite un apprentissage. Dans ton argumentation, tu nie et la notion de compétence, et leur personnalité. Bruel, il a de la conversation, c’est un mec intelligent, cultivé, modeste (en interview, il est capable de répondre à des questions en reconnaissant qu’il ne sait pas ou qu’il refuse d’exprimer un avis parce qu’il estimait ne pas avoir assez d’éléments en sa possession pour le faire), drôle… J’ai beau être un mec hétéro, Bruel fait partie des types avec qui je pourrais avoir envie d’être ami. Parce qu’il sonne vrai. Quant au(x) revers de la médaille, on peut évoquer la pression médiatique, le stress, les paparazzis (cf le ras-le-bol de Jennifer ou Sophie Marceau), la difficulté de savoir si les gens t’apprécient pour ce que tu es ou pour ton image… Franchement, pas sûr que j’aimerais avoir leurs vies juste pour pouvoir tirer facilement plus de meufs.
      Partie 4 (50 nuances…) : Là, tu pars du principe que les gens LISENT les livres qu’ils achètent. Ce qui n’est jamais une certitude. Y a une heure, je discutais avec une fille qui a acheté le roman, mais qui n’a lu que la moitié (mais regardé le film). Cassandre s’est arrêté au 2, et trouve ça nul. Le truc, c’est qu’il suffit de dire aux gens « c’est un best seller déjà vendu à X millions d’exemplaires » pour que les gens achètent. Peu importe le propos, peu importe le contenu, peu importe la qualité. Je crois davantage aux comportements de moutons conditionnés qu’à un réel phénomène massif de femmes fantasmant sur la domination masculine (mais sinon, beau lapsus de ta part ^^).

    • Sylvain dit :

      Si bruel est modeste, Thierry Rolland était champion d’europe de GRS!

    • Yop dit :

      AL, je te rappelle un des derniers commentaires à ton attention: je ne réponds plus aux provocations. Tout est dans la réponse que j’ai apportée à Cassandre ( et accessoirement dans les dizaines de messages que je t’ai déjà adressés ). Pour le reste, je reconnais bien là ta fantaisie ;)

    • Yop dit :

      PS: mais vraiment, relis le message, car au delà des habituelles provocations et contradictions de principe, tu réponds aussi à côté ( indice: par exemple quand tu te fais l’avocat de Bieber et Bruel dont je n’ai nullement remis en cause les compétences, en fait je n’en parle même pas). Quant à ma « jalousie maladive » devant les stars de la chanson, merci de m’avoir ouvert les yeux, je vais essayer de « passer le cap ». ^^

      Voilà, c’est tout. Bonne soirée !

    • AL dit :

      « quand tu te fais l’avocat de Bieber et Bruel dont je n’ai nullement remis en cause les compétences, en fait je n’en parle même pas »

      C’est bien pour ça que je dis que ton argumentaire est totalement foireux. Leurs compétences jouent tout autant dans leur magnétisme que leur physique. Ne pas l’exprimer dans ton message, c’est faire preuve de mauvaise foi et certainement pas d’objectivité. Toi qui de fait le grand défenseur du Vrai, ça me fait du coup beaucoup rigoler…

      « Quant à ma « jalousie maladive » devant les stars de la chanson, merci de m’avoir ouvert les yeux, je vais essayer de « passer le cap ». ^^ »

      Essaye déjà de profiter de tes vacances pour faire des trucs épanouissants. ^^;;; On va être fin juillet, t’as fait quoi depuis la fin de l’année scolaire, à part poster sur ADS ? ^^;;;;;;;

    • Yop dit :

      AL:

      C’est vrai que toi, tu n’y es pas souvent sur ADS ! XD
      BREF ! …

      Oui, oui, « la mauvaise foi »,  » ça me fait rigoler » , tout ça tout ça. ^^
      Allez c’est bien mon p’tit AL, tu peux aller te coucher maintenant.
      Bonne nuit !

    • Sylvain dit :

      Oui bientot, vous allez y être plus que moi :p

    • Sylvain dit :

      Yop , c’est quoi ta ville? On va t’inscrire au casting local de The Voice! Ca va considérablement booster ton social proof en plus!

    • Yop dit :

      The Voice, oui !
      En fait, ça fait deux ans que je change de ville régulièrement, après mes différentes ruptures ( rupture amoureuse, fin de la vie / ville universitaire, retour dans mon petit paradis de naissance, puis retour au boulot avec mon affectation n1 à Toulouse, et bientôt affectation n2 en Normandie ). Je change donc à nouveau de ville en septembre ( et je ne sais pas encore où exactement). Je vis pour l’instant au rythme des changements / ruptures en tous genres. C’est pas vraiment mon tempérament.
      Du coup, va y avoir du boulot pour tout reconstruire, niveau social, haha ;)
      Pas sûr d’en avoir l’envie. On verra d’ici là !

    • AL dit :

      Ah bah, c’est cool ! Tu vas pouvoir aller draguer avec Algerino ! :)

    • Yop dit :

      Algerino donne pas vraiment envie de découvrir la Normandie. ^^
      Sans vouloir te vexer, Algerino, si tu nous lis !

    • Sylvain dit :

      Yop + Algerino en combo sur le field! Ca va flinguer comme dans le premier quart d’heure du soldat Ryan! Ca tombe bien ca se passe en normandie!

    • Cassandre dit :

      Bonjour Al,

      Et oui je suis en train de découvrir le loustic !

      Pour 50 nuances, il suffit d’aller sur amazon ou fnac. Les gens aiment le premier tome et aiment beaucoup moins les deux suivants. Une fois qu’ils ont baisé dans l’ascenseur, sur le billard, dans la baignoire et je ne sais plus où, ça devient super lassant. Surtout avec ses ‘Oh la vache’ comme seule et unique réaction aux initiatives de son chéri.

    • AL dit :

      Bonsoir Cassandre,

      Y a un truc que je ne comprends pas. Les femmes se plaignent de s’emmerder au lit. Jusque là, je suis. Mais pour elles, « ne pas s’emmerder » correspondrait à avoir une sexualité routinière et répétitive comme celle de l’héroïne d’un roman à l’eau de rose que tu décris comme chiant. Y a à ce point-là des cours d’éducation sexuelle à donner aux hommes en France ??? J’ai du mal à y croire… ça fait un peu récit de SF en 2016…

    • Cassandre dit :

      Bonjour Yop,

      Cite tes sources.

      Je te confirme que les études de médecines ont été interdites aux femmes en France jusque dans les années 1860.

    • Yop dit :

      Bonsoir Cassandre,

      Commence par me donner des arguments pour nourrir ton désaccord, avant de parler de sources.
      Mais puisque tu me poses une question, j’oublie que tu as carrément esquivé la totalité de ma réponse pour te focaliser sur un petit détail dont tu as surement cherché l’argument ( 1860 ) après avoir initié cette discussion.
      Pour les sources, donc:
      1 – Tu veux que je te cites toutes les filles qui bondissent dès qu’on essaie de les définir ? Ca risque d’être long, car c’est un constat que je fais, que mes proches font, et que deux psys que je connais font également ( le premier nom ne te dirait rien, c’est un psy que j’ai vu un temps, et le second s’appelle Alain Valtério. Il y a aussi un psychanalyste nommé Jean Charles Bouchoux ).
      2 – Sur la condition des femmes: j’écoute depuis des années des conférences conduites par des féministes, j’ai lu Simone de Beauvoir, Marguerite Yourcenar, j’ai également plus ou moins étudié ça durant mes études de lettres ( mais je n’ai plus les références d’ouvrage en tête ). Je me souviens par contre nettement que les femmes ont toujours exercé la médecine, durant l’antiquité ( en Grèce en tout cas ) puis depuis le Moyen-âge dans les couvents, même en France, et ça ne s’est pas arrêté depuis. Maintenant, sur le point de l’ouverture des écoles de médecines en 1860, je ne le savais pas. Un point pour toi ^^.
      Pour le reste, j’ai la flemme de poursuivre. Je trouve en avoir écrit bien assez ^^
      Bonne soirée !

    • Cassandre dit :

      1- Faut être honnête, ce que les femmes trouvent attirant chez lui, c’est en partie la promesse d’une vie confortable et en sécurité ( pour elles-mêmes et leurs éventuels enfants ) même si elles travaillent déjà.

      Nan ;-) C’est le Prince Charmant : il joue des trucs tristes au piano et il pilote des planeurs ! Et puis Anna va le sauver de lui-même ;-) Le guérir des traumatismes de son enfance. Même clodo, on le trouverait touchant !

      2 – Le fantasme de domination: Près de la moitié des femmes regarde des films pornos ( et pas des trucs soft comme les clichés l’indiqueraient ), c’est avéré. Des fantasmes de domination et de soumission.

      Rhaaaa ! Le fantasme de domination : typiquement masculin ! Pour ton info, toujours d’après Meredith Chivers, les pornos qui excitent le plus les femmes, c’est les pornos avec que des filles. Pour beaucoup ça a le goût de l’interdit ou de la barrière qu’elles n’oseront pas franchir (définition même du fantasme) et puis la perspective d’être entre de bonnes mains, si tu vois ce que je veux dire…

      Et ce n’est pas une toute petite partie des femmes qui lit ce livre. C’est LE plus vendu à travers le monde chez les femmes.

      J’ai une copine qui est psy. Elle aussi elle n’en peut plus de ce bouquin. La moitié de ses patientes l’emmerdent avec ça. Tu sais pourquoi ? Parce qu’elles se demandent si c’est bien vrai qu’une femme puisse faire autre chose au lit que s’emmerder. Voir la chanson de Brassens : 99 fois sur 100… je te laisse poursuivre.

    • Yop dit :

      Cassandre,

      Ton « Nan » est très mignon mais malheureusement il y a toujours cette chose étrange qui s’appelle la réalité et qui revient sans cesse vers nous, même quand on essaye de ne pas la voir.

      Je n’ai pas le même point de vue que toi. Les pornos les plus regardés par les femmes ne sont clairement pas des trucs soft. Alors dans le lot, il doit peut-être y avoir des vidéos homosexuelles comme tu dis, c’est bien possible. Mais globalement ce sont des vidéos plutôt hard, et des gros clichés de soumission.
      Certes, les filles en début de vingtaine sont encore abreuvées de l’imagerie contes de fées et des comédies romantiques, MAIS elles regardent aussi du porno. Alors d’accord, elles cherchent du porno un peu plus crédible niveau scénario, donc plus « réaliste » que celui regardé par les mecs, mais c’est globalement du hard et des imageries de soumission.

      Tu te trahis toi-même: c’est le « prince charmant ». Exactement. Et il ne me semble pas que les princes de la réalité ( et mêmes ceux des contes ) gagnent le SMIC et vivent en HLM… Haute position sociale, donc image très masculine, donc protection et confort de vie. D’ailleurs, le Prince emmène la princesse sur son cheval et la conduit dans son château, non l’inverse.
      Dans 50 Shades, le piano, les planeurs, l’hélicoptère ne sont que les expressions concrètes d’un haut niveau social ( eh oui, il ne joue pas du djembé dans la rue et ne pilote pas de petit scooter, bizarre hein…), tout comme le grand appartement design, le dressing géant, les voitures, etc…C’est du même ordre.

      Que certaines filles soient lassées au bout du tome 2 est une chose. Le fait est qu’elles achètent et lisent le tome 1, en parlent entre elles, et ce livre n’est pas celui dans lequel la fille sauve le mec. Il est celui de la découverte effrayée et curieuse d’un monde qui mêle conte de fée ( prince charmant moderne donc confort de vie ) et fantasmes de soumission ( le côté BDSM ). Ce livre / film joue A FOND la carte de l’inconscient collectif. Le mâle dominant.
      Quand tu dis que ce personnage séduirait même s’il était pauvre ou sdf, tu n’es simplement pas honnête. Ses éventuelles qualités seraient étouffées par la pauvreté, et il n’aurait absolument aucun argument pour te plaire. Et si on t’apprenait que ce clochard, là-bas assis sur les marches, aime attacher des femmes le soir, tu prendrais peur tout de suite ( même si on te dit qu’il a été « traumatisé » – le grand mot de notre époque – durant sa petite enfance. En fait, l’idée de ce traumatisme déclencherait au mieux ta pitié, non ta compassion ). En bref, je suis certain que tu prendrais peur et voudrais ne jamais avoir affaire à lui.
      Mais pourtant, je ne crois pas que les femmes soient vénales, pas du tout. C’est juste que la position sociale de ce garçon lui permet de développer des qualités en lui, et d’offrir à ses partenaires un haut confort de vie ( plaisirs intenses et divertissements à l’infini ) et une sécurité sociale en béton armé ( à l’abri du besoin et des affres de la vie quotidienne ). En outre, un tel niveau de pouvoir rend les filles très féminines beaucoup plus tolérantes sur les dérives de leur hommes ( ex: les adultères, acceptés dans un silence relatif pour fzire bonne figure. Il n’y a qu’à voir les rock-stars et les hommes politiques qui trompent à tout va et restent pourtant mariés pendant de longues années,/ ex 2: le BDSM, justifié par « oui, mais il a été traumatisé étant enfant, etc… » ). Ben oui, tout est question de porte de sortie: pour vous, niveau attributs masculins de l’inconscient collectif, il est un peu au top, ce personnage, donc difficile de trouver mieux. Donc on l’appelle « prince charmant » ou « personne à sauver » comme tu fais, et certainement pas « mec flippant » ou autre.

      Je sais bien que ce que j’écris ne te convient pas. mais ce que j’essaye de te dire, c’est que la réalité, ce n’est pas ce que tu aimerais ou ce que tu souhaiterais, mais ce qui existe en dehors de tes émotions personnelles, à l’extérieur de toi.
      Moi aussi j’aimerais me cacher les yeux et me dire qu’un tel livre ne peut pas avoir de succès, que les filles ( la moyenne des filles dans la vingtaine pour être précis ) sont au dessus de tout ça, connaissent la valeur du mérite, du travail, agissent avec honneur et éthique, assument leurs responsabilités. Mais ce n’est pas mon constat, et ce n’est pas celui de beaucoup de gens, malheureusement.
      Mais il y a encore de belles âmes, j’ose le croire.

      Je viens de faire quelques recherches sur Meredith Chivers, que je ne connaissais pas. Je comprends qu’elle te plaise, elle semble être dans la mouvance féministe actuelle. Elle est de celles qui prétendent que le genre n’y est pour rien, que seule compte la personnalité, que les femmes ont été « empêchées » depuis des siècles ( = la grande expression dont on est abreuvés, et qu’on finit pas réutiliser machinalement ), et accessoirement un coup de « domination patriarcale » par ci par là, etc…
      CA, c’est la carte de membre pour être admis dans un débat aujourd’hui. C’est le passeport social du politiquement correct. Je trouve ce néo-féminisme obscur à souhait ( revendications floues ), et il n’a ni la hauteur ni la noblesse du féminisme originel, celui de Simone de Beauvoir. Ce néo-féminisme, celui de notre époque, est pétri d’une constante typiquement féminine, elle, le refus d’être définie, pour ne pas se sentir réduite, pour rester indéfinissable, donc séduisante ( on désire ce qu’on ne comprend pas ). Les mecs n’ont globalement pas ce problème ( attention je parle de filles féminines et de mecs masculins pour faciliter la grille de lecture, mais certaines filles sont masculines et inversement. On a tous un pôle féminin et un pole masculin. Je te renvoie aux études de Jung qui explique ça bien mieux que moi. Je te conseille également d’écouter et de lire d’autres spécialistes qu’une psy féministe qui te dit ce que tu aimes entendre. Des psys hommes par exemple, mais aussi des anthropologues et des sociologues, pour élargir ton champs. La littérature, elle-aussi, nous apprend plein de choses sur nous mêmes, venant de personnes plus accomplies et plus expérimentées que nous. Lis La Vie de Marianne Marivaux, De l’amour de Stendhal, Madame Bovary de Flaubert, ils sont très instructifs en plus d’être magnifiquement écrits ). Tu vois, je suis classé par les gens dans la case « beau mec timide, gentil, mystérieux, sensible » ( donc un pôle féminin assez prononcé, donc pas forcément terrible en société ). Ca ne me plaît pas mais je l’admets. Et je fais aussi partie des personnes qui ont du mal à s’affirmer en général ( sauf en débat, chose étrange ). Bon ben, j’aimerais dire que je suis unique, mais ce n’est pas le cas: il y a plein de gars dans mon cas. Je n’ai aucun mal à dire que je fais partie de cette catégorie de mecs. Mêmes si ça ne me plaît pas. Je ne me sens pas réduit pour autant.
      Je fais partie des mecs, innombrables, à qui l’on a longtemps expliqué qu’il fallait être gentil avec les filles, qu’elles aimaient la douceur et la sensibilité; le genre de mec qui découvre ensuite par l’expérience des réalités totalement insoupçonnées: le besoin féminin d’un homme vraiment masculin ( la liberté masculine, le courage, la force d’entreprendre, l’initiative, l’affirmation, le côté décisionnaire, la logique, le côté gestionnaire, et une forme d’autorité, il faut bien le dire ) sur lequel elles pourraient, si besoin, se reposer, qu’elles pourraient suivre ( même si elles sont indépendantes ) et qu’elles pourraient admirer. C’est normal, on recherche toujours ce que l’on a déjà, mais que l’autre possède en plus que nous ( ex: une fille très féminine, donc ayant une faible dose de masculinité, recherchera un homme assez masculin, et inversement ).
      J’ai constaté ( par mon expérience, celle des autres, et les études de spécialistes dont j’ai pris connaissance: je suis donc loin d’être le seul ) que les femmes ont besoin de voir chez leur homme un fort pôle masculin ( même si elles ont aussi besoin d’un pôle féminin: le mec attentionné, à l’écoute ). Cependant, j’ai constaté aussi que si le défaut de féminité chez un homme pouvait peu à peu saouler une femme sur du long terme, en revanche, le défaut de masculinité est disqualifiant presque immédiatement.
      C’est aussi la réalité: ce qui attise le désir féminin et permet aux sentiments de se développer, c’est essentiellement des qualités très masculines ( pas bourrines, masculines ), et très très rarement les vertus féminines comme la sensibilité, le raffinement, le goût. Non, ça c’est seulement un plus.
      Et comme les mecs se féminisent, il y a un problème croissant de virilité qui s’éteint. Oui les hommes doivent maîtriser leur violence, oui ils doivent êtres raffinés, oui ils doivent être à l’écoute, mais aujourd’hui la démarche est si excessive qu’on en oublie nos instincts masculins ( notre liberté d’homme, notre courage, notre besoin de compétition, notre affirmation, etc… ). Je vois de plus en plus de mecs, dans la vingtaine, et même la trentaine, timorés, térrorisés à l’idée de déplaire à leur copine, c’est dingue ça. Et je vois même des mecs sans personnalité ni « balls », totalement féminisés et fiers de l’être, refusant d’assumer ce qu’ils sont…
      Comme disait un psychothérapeute que j’ai cotoyé, il est certes bon que les hommes comprennent que les femmes ont besoin d’attentions et de douceurs ( c’est le côté princesse ), mais souvent elles ont juste besoin d’être prises comme des p…. C’est dit brutalement, mais il faut s’attacher au fond de ce message, pas à sa forme. Ceci mène à un paradoxe, car un homme aura souvent bien du mal à « baiser » une femme qu’il aime profondément ( s’il es très amoureux , parfois il ne bande même pas ), donc à laisser libre cours à son amimalité, il ne pourra souvent que lui « faire l’amour » respectueusement. Par contre une fille qu’il désire, sans sentiments, il peut la baiser très librement. Il faut une petite dose de mépris ( léger ) pour laisser libre cours à ses désirs animaux, et quand un homme aime il sacralise sa copine, donc il met la bête en demi sommeil. C’est l’éternelle distinction que les grecs anciens avaient mis au jour, entre Eros, Philia et Agape ( je t’y renvoie également, c’est très très instructif ). Mais bref, je n’ai pas la solution à ce paradoxe, passons.
      Cette féminisation, ce recul de la virilité est sans doute un élément de réponse expliquant l’ennui de certaines femmes aux lit. Il faut réveiller la bête !

      Il est possible que les gens commencent à en avoir marre de 50 Shades. Mais le fait est qu’il a été le plus vendu ( surtout le tome 1 ) dans le monde occidental, chez les femmes. Et il a nourri les discussions, encore et encore. Le fait qu’il lasse ne contredit pas l’immense élan de curiosité qu’il a suscité. Parce qu’il joue à fond la carte de l’inconscient collectif, pour parler à un maximum de gens: le côté mâle dominant, incarné d’une part par l’argent et le pouvoir ( donc le plus haut confort de vie et la sécurité ) et d’autre part grâce – et à cause ? – de fantasmes de domination, qui éveillent chez les lectrices des fantasmes de soumission…

      Quant à ta réflexion « typiquement masculin », c’est encore une fois une remarque des plus contradictoires et habituelles dont vous avez le secret: vous hurlez au cliché quand on fait ne serait-ce qu’une seule généralité sur les filles, mais par contre vous ne vous privez pas pour en faire à bloc sur les mecs ! XD
      Enfin, on est plus à une contradiction près.

      Enfin, puisque tu sembles sensible aux doctrines féministes, je te conseille l’une des seules lectures qui vaille dans ce domaine:
      Mémoires d’une jeune fille rangée, de Simone de Beauvoir.

      Tout ce que je te décris là, je ne le fais pas de gaité de coeur. Moi je rêve depuis toujours d’un couple équitable, où chacun apporte une valeur réelle à la relation. Mais ce que je veux n’est pas la réalité générale de ce monde.
      Bien-sûr, ce n’est pas pour autant qu’il faut revoir ses exigences à la baisse. L’espoir fait vivre, et parfois se concrétise.

      Sur ce, bonne journée, la plage m’appelle !

    • AL dit :

      Yop,

      50 nuances = 125 millions d’exemplaires vendus
      Harry Potter = 450 millions

      Tu nous expliques quels fantasmes sous-jacents justifient le succès de l’apprenti sorcier ? Non, parce que ça m’intrigue vachement, en fait ^^

      Deuxième question : pourquoi est-ce qu’on lirait les livres que tu conseilles, alors que toi, en un an, tu n’en as lu aucun de ceux qui t’ont été conseillés ?

      « Moi aussi j’aimerais me cacher les yeux et me dire qu’un tel livre ne peut pas avoir de succès, que les filles ( la moyenne des filles dans la vingtaine pour être précis ) sont au dessus de tout ça, connaissent la valeur du mérite, du travail, agissent avec honneur et éthique, assument leurs responsabilités. »

      Parce qu’il y a des hommes qui font ça ? Qui correspondent à ce profil ? Perso, j’en connais pas…

      Enfin, tu parles des clichés des référentiels féminins, mais les référentiels masculins, tu en fait quoi ? Mad Max, film post-apo qui va bien, qui met en scène des meufs hyper canons, qui ne sont même pas édentées et qui, surtout, ont le temps et les moyens de s’épiler les jambes et les aisselles tout le temps. LOL ! Il est où, là, le respect de la réalité, du bien et du féminisme ?

    • Yop dit :

      AL:

      Il est où le respect, il est oùùùùùùùù ? ^^
      Tu vois, c’est un sujet essentiel, en plus d’être passionnant, et on pourrait avoir un échange constructif basé sur des points de vue différents. Mais là, t’essaye juste de « me coincer », parce que ce que j’écris ne te plaît pas, et ça fait peine à lire.
      Moi non plus je n’aime pas ce que j’écris à ce sujet, mais encore une fois, il y a des différences entre mon plaisir – ce que j’aime ou aimerais – et ce que je constate dans une réalité extérieure à mes émotions propres.

      Tu fais une nouvelle fois l’impasse sur la majeure partie du commentaire et essaye de détourner le sujet à plusieurs reprises. C’est peut-être, je dis bien peut-être, parce que tu n’as pas d’arguments, alors tu choisis le détournement humoristique. M’enfin, si t’as des arguments, ils sont les bienvenus.

      1. Sur Harry Potter:
      – Premier détournement de ta part.
      – Par cette comparaison de chiffres, j’espère que tu ne sous-entend pas que le succès de 50 Shades ne serait pas si important que ça. 125 millions, ça reste colossal, surtout quand on connaît les ventes de livres actuelles.
      – Ensuite, je ne crois pas avoir écrit, à aucun moment, que tout grand succès révélait forcément des fantasmes cachés. Nul généralité. Je ne parlais que de 50 Shades, car ce cas précis me paraissait assez parlant pour les raisons que j’ai déjà évoquées.

      2. Pour ta deuxième question:
      Tu ne DOIS absolument rien, tu fais ce que tu veux, coco. Ce ne sont que des conseils de lecture, d’ailleurs c’est explicitement dit. Ces références ne sont peut-être pas les tiennes, ben c’est très bien, no problemo. Ce n’est pas moi qui viendrai t’accuser d’être fermé d’esprit sous prétexte que tu ne lis pas MES livres. Ce genre de raccourci, c’est plutôt ton truc, visiblement.

      3. Sur les référentiels:
      – Second détournement de ta part.
      – Je parlais du référentiel féminin ( qui n’est pas constitué de « clichés » à proprement parler, mais d’éléments vraiment désirés ), puisque c’était le sujet, mais il existe bien-sûr un référentiel masculin, bien-sûr.
      Tu l’as bien décrit d’ailleurs: dans l’absolu, dans l’inconscient collectif masculin, c’est une femme très apprêtée et très féminine. Et toute la mise en beauté des femmes relativement féminines vise d’ailleurs à séduire en incarnant les codes de l’inconscient collectif masculin du moment ( inconscient collectif qui varie donc selon les époques, mais aussi selon les milieux sociaux et un petit peu selon les caractères majeurs).
      Quand au respect de la réalité: justement, l’homme est tiraillé entre la femme-fantasme, et la femme réelle ( qui, lorsqu’elle est très féminine, se rapproche de la femme-fantasme, mais emmène aussi tout le défilé des défauts féminins que l’homme naïf ne connaissait pas: l’absence de logique, de morale, l’idée de donner le moins possible pour recevoir le plus possible, refuser ses responsabilités en se focalisant sur son bien-être personnel malgré les conséquences sur autrui… ). L’homme devrait peut-être sortir de sa naïveté ( un des ses défauts. Oui, lui aussi en a, je ne dis pas le contraire, évidemment ), c’est à dire accepter un peu la réalité, et s’adapter en conséquence ( en s’éloignant quelque peu de l’hyper-féminité par exemple, dans le domaine relationnel en tout cas ).

    • AL dit :

      Yop,

      Tu justifies les succès de 50 nuances, Justin Bieber ou Patrick Bruel auprès des femmes parce que ça leur vend du rêve doré. Je te demande donc d’appliquer ta théorie à Harry Potter et de m’expliquer comment cette série, écrite par une femme, et mettant en scène un enfant orphelin moche à lunettes, a pu rencontrer un tel succès (au point d’inciter les gens à faire la queue des heures pour acheter les derniers tomes, et obliger les libraires à ouvrir la nuit !). :)

    • Yop dit :

      AL:

      Déjà répondu. C’était l’objet de mon point 1. Je ne pense pas que les fantasmes sexuels aient une grande place dans le succès de la saga HP. Par contre pour les rock-stars et 50 Shades, oui.

      Maintenant, si tu m’interroges sur les raisons spécifiques du succès d’HP, je ne sais pas ( d’autant que cette saga, aussi bien écrite et divertissante soit-elle, n’est pas non plus d’une folle originalité dans le monde littéraire, même si j’avais moi aussi vraiment accroché à l’époque ). Donc vraiment je ne sais pas, je n’y ai pas réfléchi outre mesure. Donne nous des pistes ;)

    • AL dit :

      « Donne nous des pistes ;) »

      J’ai une explication très simple : je crois totalement au karma. Ceux qui échouent dans la vie ont un karma de merde, et ceux qui réussissent ont un bon karma. Il suffit alors de payer un prix karmique plus élevé pour récolter les bénéfices en conséquences :)

    • Sylvain dit :

      Payer un prix karmique plus élevé……Al, tu m’as perdu là…Le karma???

    • AL dit :

      Oui. Plus tu fais de bonnes actions, plus la vie t’offre de belles choses. (Là, vu comme j’ai été méchant avec Yop, je pense que la vie va me sanctionner quelques temps et ça m’arrange pas vraiment là XD )

    • Cassandre dit :

      Yop,

      Il faut absolument que tu publies les résultats de tes recherches car qui peut faire confiance aux « féminismes » pour avoir un avis pertinent sur les femmes et leur rapport aux hommes ? Je te pose la question.

      Alors pour info :

      Non je n’ai pas envie d’être traitée comme un pute. D’ailleurs le mot est intéressant car une pute, on la paye et on n’a pas à se soucier du plaisir qu’elle éprouve. Tout le problème est là. Et je pense que bien des femmes s’emmerderaient moins au lit si elle avaient pu croiser dans leur vie un homme aussi soucieux de leur plaisir à elles que du sien.

    • AL dit :

      @Cassandre :

      Ce qui m’amène à plusieurs questions :
      – Comment les femmes qui s’emmerdent au lit choisissent-elles leurs partenaires ? Peut-être que le début du problème se trouve-là ?
      – Ensuite, elles-mêmes se soucient-elles, à la fois du plaisir de leur partenaire, mais également de l’épanouissement du couple ? Une relation se construit à deux. Si l’un des deux est défaillant (et on l’est tous dans différents domaines), c’est à l’autre de créer une dynamique (donc de s’investir davantage) pour arriver à une situation satisfaisante pour les deux.
      – Le problème est-il réellement physique / intellectuel, ou bien communicatif ? La frustration des femmes dont tu parles est-elle sexuelle ou bien basée sur leur incapacité à exprimer leurs ressentis, leurs envies, leurs manques, leur frustration auprès de leurs partenaires (et d’obtenir en retour une oreille attentive et un corps réactif) ?
      – Et puis… Est-ce qu’il n’y a vraiment qu’au lit qu’elles s’emmerdent ? Ou bien est-ce symptomatique d’autres facettes de leurs vies ?

    • Cassandre dit :

      Il y a sûrement de tout ça.

      J’ai quelques éléments mais la liste n’est pas exhaustive.

      Certaines filles sont tellement terrorisées à l’idée de rester célibataire / sans enfant que le premier qui veut bien s’installer au nid est le bienvenu. Même s’il est très loin de leur idéal. Et il est difficile de simplement désirer un mec qui finit par te sortir par les trous de nez. D’où, à mon avis, le fait que 8 fois sur 10 ce sont les femmes qui demandent le divorce.

      Certaines filles sont complètement inhibée à l’idée de montrer leur enthousiasme pour le sexe car comment appelle-t-on une fille comme cela ? Les rumeurs, les réputations peuvent ruiner une vie et personne n’a pitié d’une fille qui passe pour une salope, et surtout les femmes qui se font suer du premier paragraphe.

    • Sylvain dit :

      Hello à tous,

      1- Mouais…Plutot du coté de Yop sur ce coup là! « Le guérir des traumatismes de son enfance. Même clodo, on le trouverait touchant ! » Pourquoi ça ne fonctionne pas avec Guy Georges alors? ;)

      2- 1-1 égalisation balle au centre! J’ai écrit l’article récemment et les chiffres sont ici. Les femmes sont sur du porno lesbien : http://www.artdeseduire.com/sexualite/regarder-film-porno-avec-copine

    • Cassandre dit :

      Bonjour Sylvain,

      Il me semble que Guy George n’était pas aussi poli avant d’agresser ses victimes et de les envoyer à la morgue ! (oui je sais ne n’est pas drôle).

      Grey tape sur ses conquêtes, certes mais il leur demande la permission avant et ne fait que ce qu’elles acceptent. Je vous le dit, c’est le Prince Charmant :-)

    • AL dit :

      « Grey tape sur ses conquêtes, certes mais il leur demande la permission avant et ne fait que ce qu’elles acceptent. Je vous le dit, c’est le Prince Charmant »

      Excuse-moi Cassandre, mais la violence n’a rien de charmant. Quel que soit le contexte, quel que soit la permissivité de la victime / personne soumise / receveuse. De mon point de vue, Anastasia a autant de choses à régler avec son enfance que Grey et on peut tout à fait concevoir des relations dynamiques et épanouissantes sans avoir recours à la violence. Tolérer la fessée au lit, c’est comme tolérer la fessée sur un enfant de temps en temps. « ça ne peut pas faire de mal ». En théorie. En pratique, vu l’animosité générale qui règne en France, je ne suis pas convaincu… (Et je dis ça alors que je suis le premier à aimer entendre et sentir mes fesses claquer)

    • Cassandre dit :

      Tout à fait d’accord Al. La violence n’a rien de charmant et perso c’est pas mon truc du tout, du tout.

      Mais lui au moins, il informe avant :-) Tu peux toujours dire non. Quant à Anna, ce personnage est une extraterrestre pour moi.

    • Sylvain dit :

      Je t’accorde ce point là !

    • Cassandre dit :

      Merci Sylvain pour les chiffres de consultation des sites porno.

      Je ne suis pas surprise.

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Ca a ete une surprise pour moi. Mais les chiffres sont bel et bien là.

    • Lady_Melodia dit :

      Euuuh Yop, je pense que tu exagères au sujet des femmes et des salons littéraires avec ton « les femmes sont entrées en littérature en choisissant la voie de la création, et non de la communication. Elles ont fait le choix délibéré de faire la promotion des œuvres des autres (des hommes en fait) et non d’écrire leur propres livres »
      Si je te dis Aurore Dupin, Ellis Bell, et Alice Cherbonnel ça te parle ?
      Et si maintenant je te dis George Sang, Emily Brontë et Jean de la Brète ?

      A cette époque, les femmes les plus fortes écrivaient sous pseudonyme masculin pour échapper à la censure voire pire (on se souviendra qu’Olympe de Gouges a été guillotinée, même si ce n’est pas évident de savoir si ce fût le résultat de ses prises de position ou si c’est l’époque qui n’était pas favorable de manière générale).

      A ton avis, combien de noms de femmes ne sont pas entrés dans l’histoire, tout simplement parce que leur travail n’a jamais été publié faute d’éditeur ou par autocensure ?

      Et puis ton raisonnement ne tient pas face à tes propres arguments.
      Tu dis par moments que les femmes d’aujourd’hui sont les mêmes que celles d’hier avec les même aspirations (désir de la domination masculine, recherche de l’homme riche et puissant etc…) parce qu’on ne peut pas changer des siècles d’évolution, que c’est gravé dans leurs gènes, mais le fait qu’aujourd’hui la population féminine regorge de femmes dirigeantes, créatrices et entrepreneuses ne t’interpelle pas ? Pourtant si les femmes n’ont pas changé, ça veut dire qu’il y a seulement 1 ou 2 siècles, la population féminine de l’époque était tout autant créatrice, entreprenante et capable que celle d’aujourd’hui. Alors comment se fait-ils qu’aujourd’hui on les voit davantage ?
      Moi je pense tout simplement que c’est parce qu’on les cache moins et qu’elles se cachent moins.

      On n’est pas ici pour refaire l’histoire de la condition féminine à travers les âges mais dire que les femmes se complaisent dans des rôles subalternes alors qu’elles se contentaient de ce qu’on voulait bien leur laisser, c’est confondre la cause et la conséquence; un comme si je disais que les gens qui subissent la famine ont un petit appétit. Ma preuve ? Ils mangent peu.

    • Yop dit :

      Bonjour Lady_Melodia,

      J’ai écrit que les femmes ont globalement fait le choix de la communication, non de la création ( tu écris l’inverse en me citant ). C’est historiquement prouvé. Il y avait relativement peu de femmes écrivant, par rapport aux hommes ( excepté des correspondances, ce qui est très lié à la communication et à la promotion ).
      Il y a toujours eu une censure en France, mais rien ne prouve qu’elle ait été spécifiquement dirigée contre les femmes.
      La censure ( dont les critères sont variables selon les époques ) portait sur les messages véhiculés dans les oeuvres. Globalement, elle portait sur les conceptions de bonnes moeurs et de pudeur. A ce titre, les hommes ET les femmes en étaient relativement victimes. Ca pour le coup, on peut l’attester.

      Sur les pseudonymes:
      Les quelques femmes ayant utilisé des pseudonymes ( et il n’y en a pas tant que ça ) l’ont fait parce que la production littéraire était essentiellement masculine. Et elle était essentiellement masculine parce que naturellement les hommes se situent davantage du côté de la production, et les femmes plutôt du côté de la consommation et de la communication ( = réalité millénaire ). Ce que je veux dire, c’est qu’à l’origine, il y a des choix qui s’opèrent des deux côtés, et qui construisent nos sociétés. Il ne faut pas bêtement y voir un asservissement des pauvres filles par les méchants hommes machos écrasants. Si la moyenne des femmes ( oui, la moyenne, pas toutes, car les gens ont aussi leurs talents et singularités ) avait la création dans le sang, il aurait été matériellement impossible de les « empêcher » de créer pendant des centaines et des centaines d’années. Les hommes qu’on a tenté d’empêcher se sont de tous temps révoltés, eux, au péril de leur vie souvent, pour faire avancer l’art et les sciences. Tu peux mettre tous les « empêchements » du monde, quand il y a une force créatrice, il faut qu’elle se libère, nulle époque ne peut l’étouffer totalement. Conséquence, quand une femme voulait faire parler sa part masculine, ça lui était plus difficile ( de la même façon qu’il était difficile pour un homme de laisser parler sa part féminine ).

      D’autre part, ce que vous ne comprenez pas, c’est que lorsque vous opposez de manière binaire, la nature et la culture ( en disant de manière basique « ouais mais tout ça c’est des constructions culturelles subies » ) vous vous trompez de route. Qu’est-ce que vous croyez que c’est, la culture ? C’est la concrétisation, la réalisation concrète et organisée de nos aspirations naturelles. Ce sont des CHOIX. Dans le domaine littéraire, et dans bien d’autres disciplines, les femmes féminines sont globalement plus intéressées par la communication et la réception, et les hommes masculins par la création et la production. Si dans la pure féminité se trouvait la création, il y aurait eu bien plus de femmes créatives, dans le domaine littéraire et scientifique: on ne s’amuserait pas à les compter, en mode « il y a elle, et il y a elle aussi », on ne pourrait même pas.

      Ainsi, vous occultez également qu’on a tous une part masculine et une part féminine ( dans des proportions diverses et variées, cela dépend des gens ). Donc, même si dans leur globalité, les femmes ont plus de part féminine que les hommes – et inversement – , il y aura toujours des hommes avec plus ou moins de part féminine et des femmes avec plus ou moins de part masculine.
      Il est donc très possible, au passage, que les personnalités que tu cites aient été dotées d’une part relativement masculine ( ce qui complète mon explication sur le pseudonyme masculin des femmes ). Ce sont celles que tu appelles « les femmes les plus fortes ».

      2. Hommes et femmes ont usé de pseudonymes quand c’était nécessaire pour ne pas être censuré, ou jugé avec des à-priori. Ce que l’on peut prouver, actuellement, c’est que la censure portait surtout, encore une fois, sur le message publié et non sur le sexe de la personne: Emile Ajar ( aka Romain Gary ), Richard Bachman ( aka Romain Gary ), Vernon Sullivan ( aka Boris Vian ), que des pseudos…

      Alors arrêtez de vous victimiser sans cesse. Ton analogie avec la famine est limite grossière…
      Les filles occupant des postes de dirigeantes ont systématiquement une forte part masculine.
      L’humanité n’a pas changé en cinquante ans. Globalement, je dis bien globalement, la masculinité se situe plutôt du côté des mecs ( même s’ils se féminisent depuis quelques dizaines d’années, ils ne font qu’étouffer leurs instincts, qui sont pourtant bien là ) et la féminité du côté des femmes.
      C’est seulement que, de nos jours, certaines femmes assument leur part de masculinité, veulent l’exploiter, et c’est aujourd’hui tout à fait admis.
      Personnellement je trouve ça sympa, je m’entends mieux avec les filles ayant une part masculine. Mais physiquement et au niveau hormonal, je suis attiré par des filles féminines, et ça c’est mon côté masculin.
      Après c’est toujours la question de la juste dose de féminité et de masculinité qui convient à chacun, et qui convient dans le couple. Mais c’est un autre débat.

    • AL dit :

      Je vois que Yop est encore en grande forme… -_-

      « C’est historiquement prouvé. Il y avait relativement peu de femmes écrivant, par rapport aux hommes »

      Non. Ce qui est prouvé, c’est que moins de femmes étaient PUBLIEES. J’ajouterai, qu’ « on sait », que de nombreux « auteurs » ont fait écrire leurs livres par des nègres. Bien malin celui qui sera capable de les trouver et de les lister, alors comment savoir combien, dans le tas, étaient des femmes ?

      « D’autre part, ce que vous ne comprenez pas, c’est que lorsque vous opposez de manière binaire, la nature et la culture ( en disant de manière basique « ouais mais tout ça c’est des constructions culturelles subies » ) vous vous trompez de route.  »

      … dit-il en opposant systématiquement de manière binaire le masculin et le féminin…

    • Yop dit :

      AL:

      Non, il n’est pas prouvé qu’il y avait plus d’auteurs hommes que de femmes ? Les publications ET les manuscrits écrits de leur main le prouvent.
      Alors j’attends toujours qu’on me donne ces fameuses preuves de ces « innombrables » femmes créatrices, dans le domaine littéraire par exemple. On ne me cite toujours que quelques exemples isolés, comptés sur les doigts d’une main. Rien, en somme, qui ne démonte la thèse selon laquelle les hommes produisaient plus que les femmes.
      Si on suit votre thèse, il devrait donc y avoir des montagnes de manuscrits non publiés qui attestent de tout ça !

      Ce que j’avance sur la somme de créations masculines, j’ai des éléments pour le prouver ( pas moi spécialement d’ailleurs, il suffit de lire ou dialoguer avec des historiens).
      Ce que tu me dis en revanche, n’est alimenté par aucun document.

    • AL dit :

      « Les publications ET les manuscrits écrits de leur main le prouvent. »

      Mmmhhh… Je sais pas si t’es au courant… Mais, il y a

    • AL dit :

      « Les publications ET les manuscrits écrits de leur main le prouvent. »

      Je sais pas si tu es au courant, mais il y a quelques millénaires, on a inventé un truc super rigolo qui s’appelle le feu. Sa particularité ? Détruire en quelques secondes tout ce qui ressemble de près ou de loin à du papier. Tu sais, les trucs sur lesquels on écrit ? A partir de là, tout est possible et imaginable. Je rappelle également que pendant longtemps, les procédés reprographiques étaient moins développés qu’aujourd’hui. Il était donc plus facile de « perdre » des originaux, des textes qui ne nous convenaient pas ou de détruire volontairement très vite une référence.

      Je ne dit pas que ta théorie est fausse, je dit qu’on ne peut pas la prouver. Au même titre qu’on peut difficilement dire si les dinosaures avaient des écailles (théorie pourtant défendue pendant plus de 100 ans et posée par tous comme une vérité absolue) ou des plumes.

      En écrivant, je pense à un exemple tout bête. Anne Franck. On a publié son journal intime qui est devenu un best-seller. Pour autant, est-ce vraiment la seule personne à avoir écrit pendant la guerre ? La seule enfant ? La seule a avoir eu des choses intéressantes à exprimer ? La seule à savoir écrire ? Pourquoi elle et pas les autres ? Si on reprend tes raisonnements et ton mode de pensées, on conclut deux choses :
      1/ Elle a été la seule publiée. Les écrits, en guise de preuve, font foi. Et attestent de l’illettrisme généralisé de l’Europe au milieu du siècle dernier. Est-ce seulement possible ?
      2/ Vu que c’est un best-seller, son succès est donc le fruit de sa part de masculinité. Sauf que le bouquin a été publié et vendu après sa mort, donc ne dépend en rien de sa personnalité ou de sa nature.

    • Yop dit :

      AL,

      Mais justement, ma « théorie » – qui n’est ni la mienne, ni réellement une théorie – selon laquelle les hommes produisent davantage, est prouvée par les écrits qui nous restent – donc des documents concrets, existant de source sûre – et la quasi absence de productions féminines parmi nos ressources documentaires.

      Oui, alors le feu aurait presque complètement éradiqué le génie littéraire féminin, maintenant ! Ta théorie repose sur du vide ( le feu….il y aurait donc une conspiration spécifiquement dirigée contre les femmes. Diablement efficace alors ! Parce que les hommes aussi ont vu leurs oeuvres brûler, tout au long de l’Histoire, et pas plus tard qu’au siècle dernier avec les autodafés en Allemagne. Mais il reste toujours des quantités hallucinantes de leurs productions ). Et si ces kilomètres de manuscrits écrits par des génies féminins sont introuvables, cette antithèse que tu soumets reste à ce jour irrecevable. On ne peut se baser que sur des documents écrits et conservés pour émettre une théorie.
      AL, je crois que tu t’exprimes surtout avec tes émotions là, pas avec ta tête.

      Sinon, pour Ann Frank le succès posthume n’indique en rien que la personnalité y soit étrangère. On a de multiples documents qui permettent d’entrevoir, et parfois de voir clairement, la personnalité des personnes décédées.

    • Sylvain dit :

      Comment a-t-on pu en arriver là en partant de mon article?? Pour arriver a dire que d’éventuelles oeuvres litteraires féminines manuscrites ont pu etre brulées…Ma vie m’échappe!

    • Yop dit :

      AL:

      PS: Il n’y a pas de binarité puisque tout être complet est composé de masculin et de féminin, comme je l’explique à longueur de messages…
      Les nègres littéraires dont tu parles étaient essentiellement des hommes, et la plupart du temps ils travaillaient en étroite collaboration avec l’auteur qui était le maître d’oeuvre.

    • Lady_Melodia dit :

      Yop,

      Donc si je suis ton raisonnement, aujourd’hui « certaines femmes assument leur part de masculinité, veulent l’exploiter » ce qui signifie en miroir que les femmes du passé avaient la même part de masculinité que celles d’aujourd’hui mais ne l’exploitait juste pas, c’est bien ça ? Parce « qu’aujourd’hui c’est tout à fait admis », contrairement à hier ?

      Et mon analogie avec la famine avait pour but de te faire ressentir ce que j’ai ressenti à la lecture de ton poste. Tu as trouvé ça limite grossier, c’est donc que mon objectif a été partiellement atteint.
      Je souhaitais que tu le trouves grossier ET blessant parce que c’est ce que moi j’ai ressenti.

    • Yop dit :

      Lady_Melodia:

      Globalement, les filles sont quand même bien plus féminines que les mecs. Par conséquent, je ne crois pas que TOUTES les femmes aient une forte part de masculinité. Loin de là. Mais certaines en ont. Et pour elles, c’est certainement plus facile aujourd’hui, c’est sûr. De la même façon que les hommes ayant une forte part féminine peuvent l’exprimer un peu plus librement aujourd’hui.

      Sinon, ton analogie n’était pas blessante pour moi. En revanche, je trouve que c’était insultant pour les enfants auxquels tu te fais référence. Ce qui est grossier, c’est de te comparer à eux…

      Si tu t’es sentie blessée, j’en suis navré. Ce n’était pas intentionnel. Mais tu te situes exclusivement dans un registre émotionnel, j’avais bien compris. Et c’est justement l’écueil que j’essaye d’éviter. J’essaye d’être rationnel dans un débat comme ça, de voir les choses en face, et non comme je voudrais qu’elles soient. Hommes et femmes ont plein qualités, mais ils ont aussi beaucoup de défauts que j’essaye, le plus possible, de regarder en face.
      J’essaye de sortir des schémas de femmes fantasmés et d’hommes fantasmés, pour les voir le plus possible dans leur réalité. Je pense que c’est comme ça qu’on peut réellement commencer à apprécier la vérité de la vie. Quand on prend un peu de distance vis-à-vis de nos projections fantasmées. Et c’est une découverte constante, on a pas assez d’une vie pour cela.

    • Cassandre dit :

      Bonjour Lady Mélodia,

      J’ai bien aimé ta comparaison. Je dirais que Yop nous explique que si il y a des analphabètes, c’est qu’ils préfèrent se mettre au service des ambitions de ceux qui savent lire plutôt que d’apprendre alors que (c’est bien connu) partout dans le monde, chacun a accès à l’école et à l’instruction. C’est bien évidemment ridicule.

      Mais les faits sont têtus. Quand on n’interdit pas aux femmes de faire des études supérieures, elles réussissent aussi bien que les hommes.

    • AL dit :

      « Yop nous explique que si il y a des analphabètes, c’est qu’ils préfèrent se mettre au service des ambitions de ceux qui savent lire plutôt que d’apprendre »

      Ce qui n’est pas un constat forcément totalement faux. Sinon, nous serions tous des patrons / dirigeants, et il n’y aurait aucun employé / exécutant. Reste à distinguer ceux pour qui c’est un choix et ceux pour qui c’est une obligation.

    • Cassandre dit :

      Tout à fait Al,

      Tout est une affaire de choix.

    • Algerino dit :

      Qu’est ce qu’il faut pas lire serieux… les femmes ne sont pas interessées par le physique des hommes. C’est pas loin d’être le commentaire de l’année ça.

      Tu passes quand tu veux et je te montre comment vivent les beaux… et comment vivent les autres.

    • Cassandre dit :

      Bonjour Algerino,

      J’espère que tu m’as bien comprise. J’ai lu dans un des messages du fil que les femmes n’étaient pas intéressées par le physique des hommes mais qu’elles étaient plus dans ces émotions que bien sûr elles ne maîtrisent pas.

      Nous sommes bien d’accord sur le fait que ce n’est pas vrai d’où mon allusion à Justin Bieber.

    • Algerino dit :

      Mais bien sur que l’on se comprend sur ce point. Je rêve d’un monde où tout le monde se comprend.

      Ainsi j’aimerais que les masques tombent et que l’on arrête définitivement de nous bassiner avec des trucs du style les hommes/les femmes ne s’intéressent pas au physique.

      Le physique, c’est la « porte d’entrée » vers la relation. Tu rentres dans un magasin par le toit pour en explorer les 1001 vertus à l’intérieur, toi ? Le physique me semble ainsi.

      Alors il y aura toujours des exceptions (mais à se focaliser sur les exceptions on ne dégagera jamais rien en conclusion), y’a aussi les personnes qui viennent te dire moi je ne regarde pas le physique (hélas, inconsciemment, si…). On va te sortir le mythe du choix comique entre le beau gosse mal dans sa peau qui n’attirera personne et le crasseux confiant en lui qui les fais toutes tomber. BIG RIRE.

      Il y a des études très sérieuses qui disent qu en 30millisecondes une réaction primaire et binaire du type JAIME/JAIMEPAS se forme dans le cerveau. Le reste ne découle que de cela (trouver les argument pour conforter sa première impression). Qu’il est navrant d’entendre 2 nanas devant la machine à café dont l’une dit à l’autre : « ce mec n’a aucune conversation mais je continue de lui parler parce qu’il est BEAU ».

      Bon, comme certains font de la confiance en soi leur fond de commerce, ils te diront aussi qu’il n y a que ça de vrai en séduction. Pour moi ça semble tellement logique. Exemples type : Tinder : 1 photo = Dégage ou reste. Tu retrouves ça n’importe où. Sur leboncoin, tu veux acheter un objet (au pif, une voiture). Les annonces sans photo, y’en a très peu qu prennent la peine de les lire.

      Et on ne peut pas reprocher aux gens de vouloir ce qu’il y a de + beau pour eux.

      Salutations.

    • AL dit :

      Nan mais Algerino… Cassandre est D’ACCORD AVEC TOI ! Elle dit que LES FEMMES JUGENT AU PHYSIQUE. Si tu perçois de travers un message aussi clair que celui-là, je comprends que tu aient du mal dans tes échanges avec les femmes.

    • Algerino dit :

      Je sais bien. Ce n’était qu’un complément à sa réponse. C’est TOI qui a du mal sur ce coup là

    • AL dit :

      Mmmhh…. Je viens de relire ton message et je n’ai toujours pas l’impression d’un « complément à sa réponse de ta part ». Je ressens bien ta détresse, mais pas un « accord » ou un « consensus ». Désolé.

    • Sylvain dit :

      Algérino,

      Pour le coup bien d’accord avec toi, le physique n’est pas forcèment suffisant mais c’est le passeport qui te donne le droit d’ouvrir la bouche :)

    • Sylvain dit :

      Il y avait une coquille dans l’écriture et je pense qu’elle voulait dire l’inverse :)

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Je rentre dans la discussion. Je n’ai jamais vu de type fauché être en position de monter 3 fois en haut de l’himalaya pour ma part…. :) Pour le physique on est au courant. Sinon, encore une fois, ce sont les prix nobel de physique qui feraient les pubs pour calvin Klein :) Sinon, tu trouves vraiment que Justin Bieber est beau? :)

    • AL dit :

      « Sinon, tu trouves vraiment que Justin Bieber est beau? »

      Si les femmes l’avaient trouvé moche, il n’aurait pas fait la carrière qui a été la sienne. (J’écris ça, mais dans ma ma tête, je repense à Pete Doherty, dont le cas reste une vraie énigme pour moi)

    • Sylvain dit :

      Et brian Molko?

    • AL dit :

      J’ai une amie d’enfance qui le trouvait beau (et elle est actuellement avec un mec largement plus beau – et moins torturé).

      Ceci dit, pour inverser les points de vue, je trouve Madonna moche. Depuis plus de 20 ans. Et y a des millions de mecs qui auraient voulu coucher avec.
      (Ceci étant dit, bis, les femmes savent que les mecs vraiment très très beaux sont gays XD)

    • Sylvain dit :

      Jurisprudence Cristiano Ronaldo!

    • Yop dit :

      Sylvain:

      Le succès de Brian Molko chez certaines filles:

      – L’argent et la reconnaissance, qui donnent à ces stars du rock un pouvoir associé à une image de sur-virilité. ( cf cette forme de soumission des foules qui les suivent et leur obéissent pendant les concerts ( « levez les mains, sautez, chantez »…) + symbole phallique de la guitare, etc… ).
      – Le côté Bad Boy torturé ( donc potentiellement dangereux: l’aventure c’est l’aventure ! ).
      – La beauté androgyne: un grand classique chez les stars du rock, depuis Axl Rose des Guns N’ Roses.

      On est d’accord que ces rock-stars là ont souvent du talent. Mais ce n’est pas d’eux dont je parle, c’est d’une certaine partie de leurs fans.
      Je n’évoque que les raisons de leur succès auprès des filles très féminines ( et pour certaines, très groupies ), qui se fichent bien du travail en amont et du talent réel de l’artiste, mais ne se focalisent que sur l’émotion provoquée par le produit fini qu’on leur balance sur scène, et elles n’en retiennent généralement que ce qui peut nourrir leurs fantasmes.

    • AL dit :

      Yop,

      Tu peux m’expliquer comment Brian Molko peut être à la fois exemple de sur-virilité et de beauté androgyne ?

    • Yop dit :

      Bonjour AL,

      Et bien c’est un paradoxe qui n’en est pas un: en fait, ça te montre bien que les attributs masculins constituant la virilité, se passent presque du physique à notre époque: pas besoin d’avoir des gros muscles et une barbe pour être viril.
      Le physique est secondaire pour ce qui est de la virilité. Par contre, le courage, une forme de liberté, de capacité à trancher, un statut social conséquent, une certaine influence ( donc l’autorité et le pouvoir, en un sens ) …là oui.

      Quant au goût pour ce physique androgyne, je le dissocie complètement de la sur-virilité de ces rock-stars. Je pense que ce physique n’entame ni ne renforce leur virilité, c’est un fantasme à part. Un fantasme dont je ne saurais expliquer les raisons. Peut-être que cette part de féminité renforce le côté artiste sensible ( mais ils jouissent d’un tel pouvoir, d’un tel argument de statut, que cette petite part de féminité n’entrave en rien leur image de virilité ). Ca me rappelle un sketch de la série Bref:  » je travaille mon regard – avant un rencard -, je suis un homme, mais j’ai des fêlures. » ^^

      Bonne journée !

    • Sylvain dit :

      Hum persiste et signe : Brian Molko fait TOUT pour avoir l’air de TOUT sauf d’un mec viril! On peut dire ce qu’on veut, tu mets brian Molko et Vin Diesel cote a cote si on demande à la louche qui est le plus viril, on prendra jamais Molko.

    • Sylvain dit :

      J’avoue que c’est pas la survirilité qui m’a marqué… Si ce n’est dans le fait qu’il électrise les foules mais si on part de ce coté à, Lady Gaga fait la même chose…

    • Yop dit :

      Oui Sylvain, sur le plan purement physique, je pense aussi que c’est Diesel qui gagne. ^^

      1. Mais je crois que la virilité, la masculinité, ne s’arrête pas là. Je pensais plus à des arguments de statut. Et à ce niveau, Molko et Diesel seraient très masculins tous les deux.
      Un mec qui a autant réussi, possède un pouvoir d’influence, un côté leader. Qui plus est, il leur a fallu les caractéristiques masculines de courage, d’initiative, de combat, pour arriver là où ils sont. C’est à ce niveau là que je parlais de sur-virilité.

      2. Quant à Lady Gaga, une partie de son succès s’explique surement par ses compétences artistiques, son originalité, et peut-être ( supposition ) des capacités de femme d’affaire. Si c’est le cas, elle aurait une part masculine.

      Mais une autre partie de son succès s’explique par sa féminité, qu’elle utilise ( à raison, surement):
      – Elle semble avoir une grande intelligence relationnelle, car elle maîtrise parfaitement les codes de la communication ( se montrer sans trop en dévoiler, faire impression à des moments clés, surprendre, etc … )
      – Elle électrise les foules en partie aussi grâce à ses formes généreuses. Elle a compris, comme toutes les filles suffisamment féminines, ce qui plaît aux hommes et sait le mettre en valeur par sa mise en beauté. A ce titre, je pense qu’elle peut plaire aussi bien aux hommes ( les hétéros la trouveront bandante et les homos flasheront sur ses tenues et son inventivité artistique ) qu’aux femmes ( qu’elles soient lesbiennes ou non, car même les filles hétéros confessent ressentir un certain plaisir à regarder les formes d’une belle femme ). Donc vu l’importance du corps dans son cas, ce n’est pas le même type d’adhésion que pour une star masculine.

    • AL dit :

      « et peut-être ( supposition ) des capacités de femme d’affaire. Si c’est le cas, elle aurait une part masculine. »

      Mais bon sang de bonsoir de bon sang de bois : pourquoi est-ce que la réussite serait forcément un attribut « masculin », d’homme, de virilité, de part de masculinité ??? Pourquoi la réussite ne pourrait pas simplement etre la récompense d’un travail, le résultat d’efforts et de compétences sans aucune distinction de genre ? Pourquoi as-tu à ce point besoin d’émettre un distingo entre deux camps et de te rassurer en affirmant que c’est celui dans lequel tu es qui est supérieur ?

    • Yop dit :

      AL:

      En l’occurrence, ma vision du monde ne semble pas te rassurer, toi. ^^
      Sur des sujets comme ça, où tu interviens avec si peu d’arguments ( ce qui n’est pas toujours le cas, bien sûr ), j’ai davantage l’impression que tu n’aimes pas ce que je dis, plutôt que l’impression que tu n’es pas d’accord avec moi. C’est différent. Mais encore une fois, il y a ce que tu aimes, et il y a la réalité.
      Ca se ressent même dans tes questions : « pourquoi as-tu besoin ? » ou encore « te rassurer »…Tu te places du point de vue des émotions, ce qui n’est pas mon cas. Je me place davantage du point de vue de la raison, donc de la logique, sur un débat comme celui-là.

      La réussite n’est en aucun cas un attribut masculin. C’est la performance la plus aboutie, résultant de la mise en oeuvre d’aptitudes personnelles. Les femmes et les hommes ont tous des aptitudes qui leur sont propres.

      En l’occurrence, l’intelligence sociale ( donc relationnelle, donc bénéfique pour communiquer est négocier ) est davantage du côté des femmes. Elles sont globalement meilleures que nous là dedans. Je pense que Lady Gaga a pu utiliser ça, en partie, pour réussir.
      La sensibilité émotionnelle est aussi une qualité féminine, de même que la résistance à la souffrance ( capacité plus importante chez elles ) et la capacité à incarner instinctivement l’inconscient collectif masculin pour séduire.

      Par contre, les attributs de courage, de logique, de prise de risque, d’initiative, sont des attributs masculins. Ils sont indispensables en affaire, raison pour laquelle les quelques femmes d’affaire qui réussissent aussi bien que les hommes ont toujours une forte part masculine.

    • AL dit :

      « En l’occurrence, ma vision du monde ne semble pas te rassurer, toi. ^^ »

      Evidemment, que je ne suis pas rassuré ! Tu es obtus, psycho-rigide, incapable de remise en question, incapable de générer spontanément une réflexion… Toutes les théories que tu défends – sans jamais en démordre – sont le fruit de la pensée des autres à qui tu voues un culte aveugle. Tu es, de mon point de vue, un intégriste de la pensée qui ressert, encore et encore, les mêmes discours. C’est à tel point qu’il y a deux jours, j’ai failli dire à Cassandre « Les post de Yop, c’est comme du porno : t’en as lu un, tu les as tous lus ».

      Et si tu n’es pas d’accord avec moi, poses-toi simplement cette question : « A quand remonte la dernière fois où, par toi-même, tu as fait ou découvert quelque chose qui a remis en cause tes croyances profondes ? ».

    • Yop dit :

      AL:

      Je n’ai pas de point de vue ? Ca faisait longtemps que tu ne l’avais pas sortie celle-là. Bah arrête de me parler alors…

      Toutes mes lectures m’ont aidé à forger mon point de vue. C’est comme ça que ça se passe dans le monde réel, AL. Tu ne sors pas une réflexion de ton trou de balle en te levant le matin, ou dès la naissance. C’est ton expérience de vie, croisée avec des lectures ( de personnes plus compétentes que moi, j’ai au moins l’humilité de l’avouer, ce n’est pas un « culte » pour autant ), qui forgent peu à peu ta vision du monde. Des découvertes, j’en fais tous les jours par mon vécu, celui de mes proches, mes lectures, l’actualité…Et cette vision est en construction perpétuelle. Tout le monde fait ça. Quand on ne connaît pas un domaine, on l’étudie par son propre vécu ET par ses lectures. Ton point de vue est toujours nourri par le monde extérieur. Toi même tu le fais, et tu te construis ton avis en prenant en compte l’extérieur ( donc les autres ), du moins j’ose l’espérer.
      Celui qui ne le fais pas, est juste narcissique et égocentré sur ses émotions: son avis sur le monde n’est pas plus personnel, il est pauvre et réducteur.

      Mais tes récents posts sont tellement bas que tu n’as même pas de respect élémentaire pour le point de vue d’autrui. Quand on est pas d’accord avec toi, on est donc « psycho-rigide » et incapable d’avoir un point de vue ( incapable d’avoir le tien, donc ).

      Et tu me rejoues le même solo sur la remise en question: t’es dans l’opposition systématique, alors de quoi tu me parles ? Quand as-tu concédé le moindre truc ? T’es pas bien placé pour donner des exemples de remises en question.

      Tu n’as pas varié d’un iota de toutes les conneries que tu dis sur moi depuis des mois, et tu viens me parler de point de vue qui doit évoluer, d’être moins rigide, de se remettre en question…
      Donne ton point de vue sur le sujet qui nous occupe au lieu d’essayer de donner des leçons de vie.

      Moi j’ai des théories, mais j’ai aussi des valeurs et des convictions, et j’ai pas peur de le dire, c’est peut-être ça qui te défrise. Et c’est peut-être pour ça aussi que tu essayes de me descendre avec des trucs du genre « intégriste », « incapable de générer spontanément une réfléxion », « psycho-rigide ».
      Tu remarqueras que je ne m’abaisses jamais à ce genre d’insultes, je préfère te présenter mes arguments, et échanger raisonnablement ( pas émotionnellement ).
      On te présente des théories, des convictions, des valeurs, et toi tu vois les nazis en marche…

    • Yop dit :

      AL:

      Une partie de tes réponses récentes indiquent par exemple une influence de la mouvance féministe actuelle. Est-ce que je te dis pour autant que tu es incapable de penser par toi-même ? NON !
      Tu n’est pourtant pas le père de ces idées, malin ! Mais elles t’ont aidé à construire un point de vue sur la question, un point de vue davantage fait de suppositions que de convictions ( comme tu le dis toi-même ) mais un point de vue quand même, qui n’a pas plus ou moins de valeur que les autres.

      Essaye de réfléchir à ça, au lieu de m’insulter.

    • Sylvain dit :

      Sinon Al, comment vont tes chats?

    • AL dit :

      Mes ? Tu parles des petits minous que j’ai laissé filer parce que je me suis conduit comme une brelle en n’appliquant pas les conseils du site ? Je pense qu’ils vont bien sans moi XDDD

    • AL dit :

      « Celui qui ne le fais pas, est juste narcissique et égocentré sur ses émotions: son avis sur le monde n’est pas plus personnel, il est pauvre et réducteur. »

      Une phrase qui te résume totalement. Malheureusement. (Mais oui, je suis un méchant qui dit ce qu’il pense.)

    • Yop dit :

      AL:

      Et les insultes continuent…
      Tu n’as donc rien lu de tout ce que j’écris…
      Encore une fois une assertion en total contre-sens, qui fait comme si le commentaire précédent n’avait pas existé, et qui préfère les insultes aux arguments et aux exemples.

      Que veux-tu que je te dises ? Continue de te retrancher, c’est bien…
      A la limite ne viens plus me parler si c’est pour balancer des inepties pareilles. Si je suis si pauvre, réducteur et egocentré, arrête de perdre ton temps et va te faire un tour ailleurs…

      En tout cas, je vais arrêter de me faire chier à construire des argumentaires pour un obscur arrogant planqué derrière son ordi, qui n’écoute absolument rien, se complait dans les provocations à deux ronds et les insultes quand il n’a plus rien à dire. Tu n’as même pas la décence nécessaire ni le respect élémentaire pour me répondre des trucs construits et argumentés alors que je me fais chier à les écrire pour te répondre: tu relèves des bouts de phrase en niant tout le reste, t’essaye de me coincer puérilement par ego mal placé, au lieu de parler du sujet traité, et quand t’as plus rien à dire, au lieu de te taire tu sombres dans les basses provocations et les insultes.

      Tu commences à me casser les couilles, et je te l’annonce: j’arrête de me faire chier pour toi. Je mets un terme à ces échanges stériles. Je continuerai de débattre avec des gens qui ne seront pas forcément d’accord avec moi ( et ça me plaît, car c’est toujours constructif), mais surtout qui respectent leur interlocuteur, et donc ne vont pas jusqu’à dénigrer chez lui sa capacité à réfléchir et formuler une pensée. Ne pas être d’accord, c’est très bien, c’est constructif. Mais le manque de respect et le dénigrement, ça je ne l’accepte pas.

      Bonne continuation.

    • AL dit :

      « j’arrête de me faire chier pour toi »

      Tu dis ça comme si discuter avec toi était un énorme privilège que tu m’accordais… Et après, c’est mon égo qui… LOL

      « Je continuerai de débattre avec des gens qui ne seront pas forcément d’accord avec moi »

      Encore faut-il que eux continuent à débattre avec toi. Tu réalises, quand même, que depuis près d’un an je suis le seul ici à lire l’ensemble de tes messages (hormis Sylvain), à y répondre, et à avoir une vraie conversation et des échanges avec toi ? Que tous les autres, sans exceptions, s’en sont tenu à une seule tentative et ont abandonné ensuite ?

      Tu as le droit de rejeter l’échec de la communication et de notre relation épistolaire sur mon dos. ça ne me dérange pas. Peut-être que ça te soulage en cet instant, mais ça ne résoudra pas les questions de fond. C’est dommage.

    • Yop dit :

      AL:

      Le « privilège » maintenant ?… Bon, tu ne comprends rien. Je ne me justifies plus, c’est juste fatiguant. Si t’es trop obstiné pour ne pas saisir, tant pis.

      Je quitte le site. Je n’en peux plus de toi, de te lire, de te voir relancer systématiquement pour me faire une psy à deux ronds au lieu d’échanger simplement des arguments sur un sujet donné, et surtout, surtout, de voir que tu ne veux absolument rien comprendre de ce que je t’écris ( ton dernier post le prouve une fois de plus ), empilant les contre-sens, les provocations et les insultes à tout bout de champ…STOP !
      Tu n’as aucune psychologie, aucune diplomatie, et tu pousses à la colère ton interlocuteur, pas du tout à cause du fond de ce que tu écris, mais surtout à cause du ton de tes messages, comme je ne cesse de te l’expliquer, et de l’obstination dans ce que tu affirmes sur moi ( même si tu crois que c’est parce que tu aurais percé une vérité profonde, mais bon, on est plus à un contre-sens près… ). Le pire c’est que tu persistes dans les mêmes démarches, sans faire de corrélation entre tes actes et leurs conséquences, et en t’intronisant juge de ton interlocuteur ( au lieu de te focaliser davantage sur le sujet dont on débat ). Et encore, un juge prend en compte ce qu’on lui dit.

      Je me contenterai du monde réel, où j’entretiens déjà de vrais débats avec des personnes censées, qui expriment leur point de vue de manière respectueuse et construite, loin de la puanteur du cynisme et du dénigrement.
      Tu as réussi à me dégoûter du site ( jolie performance ), sur lequel j’étais pourtant depuis des années. De toute ma vie, je n’ai jamais eu d’échanges aussi stériles et aussi bouffis d’ego, et pourtant Dieu sait si j’aime participer à des débats.
      ( AL: « Il a parlé de Dieu. Yop doit donc être catholique intégriste, c’est clair ! » )

      Adieu.

    • AL dit :

      Quel magnifique jeu d’acteur ! En plus, tu fais bien ressortir ta part de féminité en illustrant en un seul message la quasi-totalité des arguments d’Aurélien dans son article « Comment reconnaître une manipulatrice ». Fascinant !

      Bah… Bonne route ! (Je ne vois pas quoi répondre d’autre à ton message. Désolé.)

      PS : Je parie que tu tiendras pas 10 minutes ! ^^;

    • AL dit :

      Merde ! J’ai perdu mon pari !

    • Lady_Melodia dit :

      Ah ben non ! Tu l’as fait fuir alors que j’avais ENFIN fini la réponse à sa question sur la naissance du désir…

    • AL dit :

      T’inquiètes pas, il est juste parti bouder un peu dans sa chambre parce qu’il est contrarié. ça lui passera. S’il a menacé de quitter complètement le site, c’est parce qu’il sait qu’il est incapable de lire les articles sans donner son avis en commentaires. Répondre est plus fort que lui, et on ne renonce pas à des habitudes de plusieurs années en quelques heures / jours. Je suis certain qu’il a déjà lu tes messages, Lady_Melodia. ^^

    • AL dit :

      Salut Lady_Melodia,

      J’ai lu ton message sur le désir. Il est très bien. Sois rassurée, sa rédaction n’est pas perdue pour tout le monde ! ;)

      Et Yop l’a certainement lu aussi. C’est juste qu’il est coincé par sa propre attitude : s’il revient poster, il me donnera raison, et ça, ça le bouffe. Il doit donc être en train de réfléchir à une attitude magnanime pour revenir te répondre sans se désavouer et maltraiter son égo… Du style « Par respect pour toi, qui propose une discussion posée et argumentée » ou « Pour honorer le temps que tu as passé à écrire », il reviendra poster « une dernière fois » sans se soucier du sale type qui l’embête.

      Je viens de commencer un nouveau livre qui me fait totalement penser à lui « Fais-toi confiance » d’Isabelle Filliozat. S’il le lisait, il pourrait apaiser un peu ses résistances intérieures et soulager une partie de ses souffrances archaïques…

    • Sylvain dit :

      Yop, tu peux revenir en changeant de pseudo. Il n y a que moi qui vais le savoir! Appelle toi « poy »!

    • AL dit :

      Sinon, t’as aussi le Yop beau et le Yop laid… Ou Yop plait ou Yop plait pas ?

    • AL dit :

      N’empêche, il est drôlement résistant. Je pensais pas qu’il tiendrait si longtemps ! C’est un peu le Jean Moulin d’ADS :D

    • AL dit :

      Je parle évidemment de sa sortie théâtrale (il n’a jamais été dans mes intentions de le faire partir). J’ai du mal à croire qu’il ne soit pas revenu depuis 2j, mais je suis impressionné qu’il se retienne de poster.

    • Sylvain dit :

      OUi je me delecte de ces délices litteraires! On sent que tout le monde a enfilé la toge du rhéteur! On devrait se fait une bouffe à 3 un jour!

    • AL dit :

      Un plan à 3 avec deux hommes ? Oh non ! Quelle horreur ! J’ai des principes, et ils m’interdisent de passer du temps avec mes semblables. Déjà que je fais une entorse ici en discutant avec des mâles – et tu n’imagines pas quel sacrifice moral ça représente pour moi ! – alors envisager d’aller plus loin… Brrrrr !

    • Cassandre dit :

      Bonjour Sylvain,

      C’est à ça que servent les sponsors ;-)

      Dans la liste des hommes qui ont gravi les 14 8000 il y a 3 sherpas. Ca m’étonnerais qu’ils roulent sur l’or.

      Si c’est à moi que tu demandes si je trouve Justin Bieber beau la réponse est : à mon âge non mais quand j’avais 12 ans, je l’aurais sûrement trouvé irrésistible :-) surtout quand il avait 5 ans de moins !

  • GNicolas dit :

    Je suis au fond du trou depuis 2008, c’est-à-dire depuis le bac et la fin du lycée.
    Jamais eu de copine.
    Jamais embrassé une fille.
    Jamais plu à aucune fille.
    J’ai déjà lu des centaines d’articles, de plusieurs sites, lu des forums, écouté les conseils de plein d’amies.
    J’en suis toujours au même stade, mais un peu plus désespéré et avec un peu moins de confiance en moi chaque jour.
    Ca en devient vraiment dramatique.
    J’ai 26 ans et toujours puceau.
    Ma vie est foutue.

1 2

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)