Thug Life Coaching : Quand les rois du rap vous expliquent comment réussir votre vie

Publié dans Lifestyle et réussite par
ArtDeSeduire.Com

rappers coach developpement personnel Thug Life Coaching : Quand les rois du rap vous expliquent comment réussir votre vie

Si les rappeurs étaient coachs en développement personnel…

Le rayon développement perso de la FNAC déborde de bouquins pour apprendre à mieux gérer sa vie et pourtant, c’est encore dans les punchlines des rappeurs qu’on trouve les meilleures phrases de motivation. (et dans l’inoubliable « T’as pas mal, j’ai pas mal » de Rocky 4, évidemment)

Vous rêvez qu’un Booba vous coache à coup de « Garde la pêche » ? Vous aimeriez atteindre vos objectifs avec du bon son dans les oreilles ? La team Artdeseduire a recensé les meilleures punchlines du rap français pour se motiver !

Et parfois du rap US, parce que quand même, c’est parfois drôle. On s’est tapé un délire à l’apéro avec Eros en imaginant Booba, coach en développement personnel lors d’un séminaire.

Sur scène avec sa bouteille de Jack. A la Jordan Belfort, ou à la Anthony Robbins. « Mais Morray vas-y vends-la moi cette putain de ‘teille ! »

Comme le montrent la collaboration 50 Cent & Robert Greene et la récente série Empire, dans le rap jeu, on veut aussi arriver au sommet et atteindre ses objectifs. L’ambition, vous le savez, n’est pas réservée aux pontes du CAC40 et aux loups de Wall Street.

Leçon de développement personnel avec Orelsan, Booba, La Fouine, Kaaris et les autres, c’est parti.

Leçon 1 : Apprendre à bien s’entourer

Si Hollywood a fait de l’entourage une série, si Kanye a fait un titre entier sur sa motherfuckin’ CLIQUE, c’est qu’il y a un truc à creuser.

« No new friends, no no no » clament Drake, Rick Ross et Lil Wayne sur No New Friends de DJ Khaled. Pourquoi changer de potes ? Ces rappeurs-là chantent la loyauté, la fidélité envers les potes. Avec le succès, vous rencontrerez de nouvelles personnes, plus intéressées, qui ne voudront pas forcément votre bien mais le leur. Restez fidèle à vos potos.

Entourage toujours, et mauvaise influence cette fois : « Traîne avec des millionnaires, t’as des chances d’attraper des millions. Traîne avec des pouilleux, t’as des chances d’attraper des poux »

Orelsan et Gringe prennent le contrepied avec une leçon opposée. Pour eux, changer de pote est une obligation. Enfin c’est surtout une demande express et non-négociable de leurs « meufs ».

Mais qui mieux que le DUC aura su exprimer l’importance de bien s’entourer ?

Started from the bottom

Leçon 2 : Vivre le moment présent

L’avenir ? Quel avenir ? Les rappeurs sont-ils tous fans d’Eckhart Tolle, chantre du moment présent ? Ou sont-ils plutôt inspirés par le « No Future » des punks ?

Quoi qu’il en soit, pour eux c’est une évidence : il faut arrêter de se prendre la tête pour ce passé qui ne reviendra plus et ne pas se faire de nœuds au cerveau pour un futur qui est loin d’être sûr.

Dans « La terre est ronde », Orelsan chante l’amour du présent.

« Les rappeurs cainris donnent les mêmes conseils que mes parents

Fais c’que tu veux dans ta vie, mais surtout fais d’l’argent

J’essaye de trouver l’équilibre

À quoi ça sert de préparer l’avenir si t’oublies d’vivre ?

En caleçon qui m’sert de pyjama »

Le rappeur TI et Rihanna ne chantent pas autre chose dans “Live your life”. Fais ta vie. Vis tes rêves. Ne sois pas un autre, sois toi-même.  A écouter : l’intro surtout. Avant que Rihanna n’ouvre la bouche.

Et on termine en poésie pure et parfaite. « On s’en bat les couilles » de Fouiny Babe, pour célébrer une insouciance totale. Après tout, c’est peut-être lui qui a raison ?

De la même manière, son plus cher ennemi Booba chantait « Non à l’A.N.P.E, oui à la débauche, fuck demain. » dans 0.9. Pierre Ronsard et son « Mignonne, allons voir si la rose » se retournent dans leur tombe…

Et parce que les rappeurs ne sont pas à une contradiction près, les messages positifs pullulent pour aider les jeunes à se sortir les doigts. (Oui, un peu comme dans « Toute la vie » de JJ Goldman, une belle chanson malheureusement incomprise)

Le rap et la persévérance

Old school total et assumé dans cet article, je vous recommande ce morceau des Neg’Marrons qui n’a pas pris une ride : « Jeune homme lève-toi bats-toi ». L’avenir appartient, à celui qui s’impose et qui ne baisse pas les bras. A écouter encore et encore quand on ne trouve plus la motivation !

Et malgré toutes les difficultés actuelles, malgré les problèmes liés au chômage, à la criminalité, à la télé-réalité, au racisme, aux jeux vidéo, à toutes les discriminations, le message du DUC reste valable. Affiché au-dessus d’un bureau, affiché en fond d’écran, ça reste une valeur sûre !

« Tout le monde peut s’en sortir, aucune cité n’a de barreaux. » Booba > 0.9 > Game Over. Clip intéressant, à voir sur Youtube, on ne peut malheureusement pas intégrer le clip ici à cause du propos…

Connaître sa valeur et respecter les femmes

“This dick ain’t free”, une des punchlines les plus drôles du dernier album de Kendrick Lamar « To pimp a butterfly ».

Le rappeur est conscient de sa valeur, et il n’est pas prêt à coucher avec n’importe quelle fille. Un bon conseil à retenir : ne vous bradez pas, soyez conscient de votre valeur avant de vous compromettre avec n’importe quelle fille.

A écouter sur Deezer ou Spotify, pas de clip pour le moment !

J’aurais voulu enchaîner avec un article entier sur cette chanson de Stomy Bugsy. Assumer la décision d’une rupture. Etre conscient qu’elle vaut mieux que vous, qu’elle mérite mieux qu’un branleur comme vous.

Cette chanson, c’est un peu l’hymne du branleur courageux qui refuse de tromper celle qui l’aime et qui préfère la quitter.

Je sais que j’t’en ai fait voir de toutes les couleurs. Mais tu connais ma vie, ma miss, à 700 à l’heure.
C’est plus la peine de m’attendre. J’te mérite pas ma chérie et ça tu peux pas comprendre
J’suis qu’un jeune branleur qui rêve de bulles dans son verre. J’suis qu’un jeune rêveur qui prend sa vie au poker
Des fois, j’appelle ton répondeur pour entendre juste ta voix. Et quand j’l’entends comme un gosse, j’suis tout fou de joie.
T’es un bijou et j’suis ton pire amour, trésor. J’t’aime à perpet’ comme un tôlard qui vient d’ti-sor.
Mais, j’vais plus t’faire souffrir. Oublie nos souvenirs. J’aime trop les filles, la vie, la folie, ma chérie.
Sauve-toi, oublie-moi, envole-toi comme une colombe qui esquive les bombes qui plombent
Je sais que j’le regretterais, dans une soirée chirée. Mais c’est fini, j’veux plus jamais t’voir pleurer.

Comportement lâche ou courageux, la question n’a pas encore été tranchée. Traduite en anglais, ça donne Kanye West,  « Runaway ».

« Runaway from me baby » Même conseil à sa compagne. Il faut qu’elle mette les voiles, il ne fait que de la merde. Même s’il a une pépite entre les mains, il ne peut s’empêcher de coucher avec des filles moins bien… Quel gâchis…

Mais le rap n’est pas qu’une affaire d’amour, ça reste très business dans le discours. On finit avec l’ambition.

Etre ambitieux

“Being number 2 is just being number one of losers”. La chanson « 6PM in New York »   cloture l’album de Drake “If you’re reading this, it’s too late” sorti en début d’année.

Le second, c’est un con. On ne retient que le premier. Etre quatrième aussi, c’est moche, mais être second, c’est pire. On vise la première place et rien d’autre. Drake l’a bien compris et vous incite à viser la première marche !

A écouter sur l’album, pas encore de clip !

« On est jeune et ambitieux, parfois vicieux. » Les désillusions de la vie en cité vues par 113, les rappeurs de Vitry. Un classique du rap positif : « Faut qu’tu dises que tu peux être le prince de la ville si tu veux, où tu veux, quand tu veux ! » Bien pour un échauffement à la boxe ou pour démarrer le run matinal !

Etre un killer. Etre numéro 1. Faire du business. Booba est fasciné par l’argent, qu’il le chante dans Saddam Hauts de Seine ou ici dans Killer.  L’ambition qu’on retrouve chez Wale (morceau Ambition) ou Jay Z (morceau So Ambitious) trouve ici son meilleur ambassadeur en VF avec cette quote :

« Je veux être un grand de ce monde » 

La vraie question à laquelle personne n’a encore trouvé de réponse

C’est une question qu’on s’est posée avant d’écrire cet article. Mettre en avant des personnalités controversées comme Kaaris, Booba, La Fouine, ou des groupes comme la Rumeur, NTM ou Sniper, tous dans le collimateur de la justice à un moment donné, est-ce vraiment bien pour les plus jeunes oreilles, pour les plus influençables ?

Ces rappeurs, bien conscients de l’image qu’ils renvoient, sont-ils coupables d’une perte de valeurs chez les jeunes ? Allez, j’arrête là les questions idiotes, sinon je vais finir comme Laure Manaudou et accuser les jeux vidéos de tous les maux du monde…

Le rap, si j’aime bien ça, si on a écrit et publié cet article, c’est parce que quand on a commencé à en écouter chez ADS, c’était du MC Solaar, du Doc Gynéco, des rappeurs à textes. Autre temps, autres mœurs.

Le son du patron ? Boris (Maxx), le fondateur d’Artdeseduire est allé chercher dans ses cartons des vieux vinyles : Motivation de TI, et One more road to cross de DMX.

Pour conclure, et croyez-moi, ça me fait mal de laisser le mot de la fin à Rohff, on n’a toujours pas eu la réponse à cette question : 

« Mais qui est l’exemple ? »

Si vous avez la réponse, hâte de vous lire dans les commentaires !

Des rappeurs qui vous ont inspiré ? Des sons en particulier qui ont été oubliés ? Dur de faire un choix, à vous de rattraper ces oublis !

Sélim & la team ADS (Gradur, Joke et Morsay pour rire en ce moment-même dans les oreilles.)

Bann SMS1erRDV 1 Thug Life Coaching : Quand les rois du rap vous expliquent comment réussir votre vie

46 COMMENTAIRES
  • A.L dit :

    La citation de Rocky 4 m’oblige à réagir : rien ne vaut les classiques comme Eye of the Tiger (oui je sais c’est pas du rap).

    La phrase clé :
    « Risin’ up, straight to the top/had the guts, got the glory »

    Pour les anglophobes : « Je m’élève, droit vers le sommet/j’avais les couilles, j’ai eu la gloire ».

    Bonne soirée à vous

  • ukito dit :

    Il y a aussi never give up de John cena (catcheur) ou moi j’ai pas de soprano ou. Il dit qu’il n’a pas les qualité de Mohammed Ali ou autre star et il dit je suis que moi soprano ou ben oncle soul qui dit : »je suis un soulman écoute ça bébé je suis pas un superman loin de là juste moi mes délires et rien d’autre à offrir mais c’est déjà ça » ou une musique de miley Cyrus dans Hanna montana(ne me tuer pas tout de suite) qui dis :  » you Said ,you said you are not a superman i said ,i sad that you can  » pour les moins anglophone d’entre vous traduit par tu as dis, tu as dis tu n’es pas un superman je te dis je te dis que tu peux .un grand message de persévérance donner par Miley cyrius

  • Wellan dit :

     » Tu peux recompter les jours vécus, t’en es la somme
    J’suis là pour braver les épreuves et la mentalité de l’Homme » Regretté, Rohff, un de ses rares classiques !

  • Borderline dit :

    Allez : Quelques pépites pas forcément très connu :
    Disiz : Gueze « quand j’vois une jolie fille, pas pour s’que tu crois juste pour ce qu’elle m’inspire… » écoutez la suite, trop propre :)
    Scred connection : partis de rien / monnaie monnaie / avec s’qu’on vit… + albums solo intérressant. Pareil, très propre, l’essence même du vrai rap fr à l’ancienne.
    Rocca : jeune de l’univers « depuis mon plus jeune age… » 2min47… J’en ai des frissons…
    Arsenik : regarde le monde, et bien d’autres
    Kery James (merci à ceux qui l’on cité en coms…) Le retour du rap francais, 28 descembre… et tant d’autres pures bombes de la Mafia K’1 fry… à vive allure, sensation brave, charisme, ça fait Zizir…
    Iam bien sur : dont: elle donne son corps avant son nom ;) et ouai Morgan : Demain c’est loin!!! pffff, indétronnable!!!
    Mais par contre, honte à vous : ENORME OUBLI !!!
    La Fonky family : qui pour moi est le groupe qui réalise le meilleur ration qualité/quantité… Vous voulez de l’inner game de Warrior : écoutez marginal musique en boucle! + les albums si Dieu veut et Art du rue… Mythique…
    Et pour finir : le meilleur groupe du 67 : NAP, avec notamment la très triste mais magnifique Aux Abscents..

    Pour finir, merci à toute la team et à toute la communauté, je vous tire mon chapeau… C’est énorme ce que vous faite. Je compte moi aussi apporter mes pierres à l’édifice, et il y a déjà une petite dizaine de pages word en stand bye pour ça… (présentation, 2 fields rapports, et gros défi coaching pour Sélim…).
    Bref, continuez avec ce même état d’esprit…

  • Reinhold dit :

    « Pas vraiment pessimiste
    Mais c’est foutu pour le futur
    La preuve : des rappeurs animent
    Des ateliers d’écriture ! »
    Fuzati.

  • Kheldar dit :

    Perso je n’aime pas le rap, mais je n’ai pas pu m’empêcher de venir ici pour proposer une musique à ceux qui sont dans mon cas.

    Si votre truc c’est le rock, je vous propose d’écouter Live To Win de Paul Stanley. Le titre parle de lui-même ;)

    • Sylvain dit :

      Hello Kheldar,

      Merci pour la suggestion ! Nous allons écouter de ce pas. Si tu as d’autres chansons entrainantes / motivantes à partager, ne te prive pas :)

    • Kheldar dit :

      Pour ceux qui veulent du Southern Rock, je propose Still Unbroken de Lynyrd Skynyrd. Là aussi le titre parle de lui-même :)

      Après il y a aussi Eye of the Tiger de Survivor, mais A.L l’a déjà cité.
      Et pour continuer dans la catégorie musiques de film, je propose Push It To The Limit par Giorgio Moroder, dans le film Scarface :)

      Et sinon pour se mettre en forme et pour ceux qui aiment, il y a aussi la musique épique, du style Two Steps From Hell. Surtout quand on en écoute avant de dormir, ça peut nous donner des rêves magnifiques :)

      Après pour me donner un mental de guerrier, j’écoute Rotlaust Tre Fell de Wardruna. J’écoute toujours ça dans le bus, au cas où un co***** me ferait ch***.
      Avec la musique épique j’ai plutôt la tête dans les nuages, ça me permet de m’évader, mais en écoutant Rotlaust Tre Fell je suis plus terre-à-terre donc plus disposé à répondre en cas de besoin.

      J’ai vu la vidéo « Je suis à l’heure » et si le gars avait écouté cette musique, il aurait été suffisamment d’humeur belliqueuse pour aller défendre la femme contre son agresseur. En bref, dans le métro ou le bus, il vaut mieux écouter une musique qui rend d’humeur belliqueuse, d’humeur guerrière plutôt qu’une musique déprimante, relaxante, ou qui permet de s’évader. Du bon métal, ça, ça me met dans de bonnes dispositions.
      D’ailleurs je vais mettre ça en commentaire sur l’article concernant la violence et l’auto-défense. N’écoutez pas de musique relaxante dans le métro les gars ! Metallica a fond dans les oreilles et personne ne vous arrêtera !

    • Sylvain dit :

      Merci pour les suggestions, il y en a pas mal que je ne connaissais pas ! Très sympa2 steps from hell ! Bon choix pour Scarface ! D’ailleurs, pour revenir sur le thème hip hop, c’est Rick Ross qui en avait fait une reprise sur son premier album :)

  • Wast dit :

    Tout d’abord merci pour cet article, et pour vous répondre pour moi le vrai exemple est Deen Burbigo, bien sur cela reste mon avis. Tchu et merci encore!

    • Sylvain dit :

      Hello Wast,

      Merci pour la découverte! j’ai été obligé d’ouvrir mon Spotify dés 9h du matin! J’écouterai ça d’une oreille plus attentive ;)

1 2

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)