Comment Sortir de Sa Zone de Confort Pour Une Vie Plus Intense et Séduisante ?

Publié dans Lifestyle et réussite par
ArtDeSeduire.Com

sortir de sa zone de confort Comment Sortir de Sa Zone de Confort Pour Une Vie Plus Intense et Séduisante ?

C’est un des principes de base du développement personnel, et c’est une expression que vous retrouverez partout et tout le temps : « sortir de sa zone de confort ».

Si l’expression vous est inconnue, nous vous expliquons dans cet article comment sortir de votre zone de confort pour vous bâtir une vie plus riche et plus intense, et être plus à l’aise avec les femmes !

Le principe de la zone de confort est tellement central dans toute la littérature de développement personnel que j’ai été surpris en cherchant sur Artdeseduire de ne pas trouver d’article sur le sujet de la zone de confort !

Pour l’expliquer en quelques mots…

Le principe de la zone de confort

Votre zone de confort est la zone où vous vous sentez bien, où vous avez confiance en vous, où vous vous sentez à l’aise et en sécurité.

Imaginons une bulle autour de vous : votre zone de confort est l’espace dans lequel vous vous sentez bien. Vos habitudes créent votre zone de confort, votre routine aussi.

On est à l’aise avec ce qu’on connaît, avec ce qu’on fait habituellement.

En revanche, s’il fallait briser cette routine, cela serait cause de stress et de léger malaise : cela vous demanderait des efforts.

Au tout début de ma carrière professionnelle, avant de devenir coach en séduction, j’ai très brièvement travaillé dans le domaine du « change management ». En français : la conduite du changement.

L’être humain, le cerveau humain DETESTE le changement et y résiste le plus souvent. (cf la France, pays de la grève). C’est pour cela qu’on prépare les employés aux changements dans les entreprises, aux nouveaux processus, aux nouveaux logiciels, aux fusions ou aux rachats par des formations, et par de l’information.

« Pourquoi changer si ça fonctionne comme ça ? », pourrait résumer la pensée de l’homme de base.

Or, si je reprends les mots d’Héraclite : « Rien n’est permanent, sauf le changement ».

Rien n’est jamais figé et votre zone de confort finira par être trop petite…

Comment sortir de sa zone de confort dans la vie en général

Sortir de votre zone de confort dans la vie, c’est soumettre vos croyances à un examen permanent.

  • Est-ce que ce que j’ai appris il y a dix ans est encore valable ?
  • Est-ce que ce que je connais de mon quartier, de ma ville, de mon pays est encore valable ?
  • Est-ce que les règles de comportement que j’ai héritées de mon enfance ont encore cours à l’époque de Facebook et d’instagram ?
  • Est-ce que vous avez des blocages face au changement, est-ce que vous vous dites que certaines choses sont hors de votre portée et vous sont interdites à jamais ?

Une fois que vous avez réussi à répondre à la dernière question, c’est bon, vous venez de tracer votre zone de confort !

Zone de confort Comment Sortir de Sa Zone de Confort Pour Une Vie Plus Intense et Séduisante ?

C’est le premier exercice que je peux vous donner :

Tracer un grand cercle sur une feuille, en plein milieu. Tout ce qui se trouve dans ce cercle représente votre zone de confort. Tout ce qui se trouve à l’extérieur est votre zone de malaise, terra incognita. Dans Top Gun, c’est la DANGER ZONE. On ne sait pas ce qu’on va y trouver !

  • Manger des piments de plus en plus forts ?
  • Manger des insectes, des scorpions, des trucs inhabituels pour vous ?
  • Parler à des inconnus, essayer d’envoyer un mail à un expert dans votre domaine ?
  • Demander une augmentation à votre patron parce que vous savez que vous la méritez mais vous n’osez pas, de peur de le vexer, de le brusquer, de l’ennuyer ?
  • Courir 5 minutes ? 5 kilomètres ? Un semi-marathon ? Un marathon ? Faire un triathlon ou un Iron Man ?
  • Rentrer dans un magasin de nœuds papillon et oser avouer que vous ne savez pas nouer un bow tie, et peut-être que vous ne maîtrisez pas non plus tous les nœuds de cravate ?
  • Apprendre des choses qui choqueraient vos parents ?
  • Vous mettre à un sport, une passion qui choquerait votre entourage ?
  • Assumer le fait de vouloir faire l’amour plus souvent, une relation ouverte ou parler librement de sodomie ou de poly-amour à votre copine ?
  • Assumer le fait de ne plus avoir envie de votre copine ?
  • Assumer le fait de vouloir rompre, prendre les devants et pour une fois ne pas faire en sorte que la situation se dégrade et qu’elle vous quitte ?
  • Parler en public ? Défendre un projet devant tout un groupe ?

On a tous nos blocages, on a tous notre zone de confort et on a tous peur de ce qu’il se passe en dehors de cette zone.

Mais croyez-le ou non, c’est en sortant de votre zone de confort que vous allez devenir plus fort, plus solide mentalement, plus intéressant et plus dominant.

Comment avoir le courage de sortir de votre zone de confort ?

Sortir de sa zone de confort pour aller explorer ce vaste monde inconnu est une question de mental et d’habitudes à prendre. De nouvelles habitudes qui vont vous permettre d’aller de l’avant.

La première technique, une des plus populaires, est celle du Yes Man ! (Vous pourrez aussi jeter un œil à cet article de Out The Box)

sortir de votre zone de confort Comment Sortir de Sa Zone de Confort Pour Une Vie Plus Intense et Séduisante ?

La technique du Yes Man pour sortir de sa zone de confort

Comme son nom l’indique, la technique du YES MAN consiste à dire OUI à tout ce qu’on vous propose pendant une semaine, un mois, un an.

(Dans la limite de la légalité, bien entendu…)

  • Dites oui à cette sortie éloignée de chez vous alors que vous aviez prévu de lire et de vous coucher tôt.
  • Dites oui à cette réunion d’anciens élèves du collège Indiana Jones où vous avez grandi. Après tout, les gens ont peut-être changé et vous pouvez peut-être apprendre des choses ?
  • Dites oui à ce meeting politique avec votre collègue encarté, alors que vous n’avez jamais mis les pieds au moindre rassemblement rouge, vert ou bleu. (Et puis c’est l’année où jamais pour vous intéresser à la politique en France).
  • Dites oui à votre amie qui vous propose de goûter son boudin blanc, son kiwi, son litchi, son cerveau ou sa langue de bœuf, tous ces trucs gustativement flippant !
  • Dites oui à certaines nouvelles expériences sexuelles qu’on vous proposera et que vous considérez « pas pour vous ».

L’idée est simple avec la technique du Yes Man : vous enlevez vos œillères, vous empruntez des sentiers que vous n’aviez jamais pris jusqu’alors.

Plus vous dites oui à la nouveauté, plus votre zone de confort grandit, plus vous serez à l’aise dans n’importe quelle situation.

La seconde technique pour sortir de votre zone de confort consiste à prendre des risques.

Le risque et la nouveauté pour ne plus avoir peur et sortir de votre zone de confort

Attention, qu’on s’entende bien sur la notion de risques.

Le saut à l’élastique, le saut en parachute, la plongée très profonde sont effectivement risquées, mais ce sont des activités où le risque est mesuré.

Je ne vous demande pas de jouer avec votre vie, mais de jouer à vous faire peur, un peu comme RomGeo nous l’a récemment montré dans son article sur les obstacles.

Avoir peur est normal. Tout le monde a peur : vous, moi, tout le monde. Mais la différence entre l’homme séduisant et l’homme qui ne va pas avancer, c’est que l’homme séduisant acceptera d’avoir peur mais affrontera quand même celle-ci.

Pour l’instant, pour ne pas avancer, pour ne pas prendre de risques, vous trouvez surtout des excuses.

  • Je ne l’ai jamais fait avant
  • Ça fait trop peur
  • Je suis trop vieux
  • Ça a l’air dangereux quand même, et ça ne sert pas à grand-chose
  • Qu’est-ce que j’ai à y gagner ?
  • Belle comme elle est, elle a forcément un mec
  • C’est sûr qu’elle va me dire non

Mon conseil pour une vie intéressante : prenez des risques en permanence. Forcez-vous à expérimenter la nouveauté en permanence.

Sport, alimentation, voyage, lectures, mode de pensée : c’est en frottant vos habitudes aux nouvelles idées que vous allez progresser, et que vous aurez des choses à raconter aux filles lors de vos premiers rendez-vous.

Et avec les femmes, comment sortir de votre zone de confort ?

Et parce que votre zone de confort s’applique à toute sorte d’efforts qui vous paraissent compliqués, on termine avec les femmes.

Pour un débutant en séduction, tout paraît insurmontable.

  • Aborder une fille, c’est flippant.
  • Faire la conversation et essayer d’être intéressant, c’est compliqué.
  • Je n’ai jamais invité une fille pour un rendez-vous, je dois lui dire quoi, proposer quoi ?
  • J’ai du mal avec le toucher, la kino escalation, ça me fait peur si elle trouve que je vais trop vite.
  • Je sais comment parler à une femme mais je finis toujours en friendzone, j’ai peur d’instaurer une certaine tension sexuelle.
  • Tenter d’embrasser une fille : impossible ! Je sue, j’ai peur, je tremble à l’idée qu’elle me rejette !

Mais pour le séducteur plus expérimenté, il n’y a qu’une seule vérité : AU PIRE C’EST NON ! Le mental fait la différence. Tout est à gagner, tout est possible. Celui qui tente, celui qui affronte ses peurs gagnera plus, obtiendra plus de la vie.

Vous connaissez le proverbe « Qui ne tente rien n’a rien ». Ne vous contentez pas d’une petite vie sans saveur. Osez prendre des risques. Osez la nouveauté.

Rien ne vous force à rester celui que vous étiez il y a 10 ans. Entourez-vous des meilleurs, apprenez à leur contact. Les femmes veulent des hommes audacieux, pas des enfants.

Au boulot !

Qu’allez-vous faire cette année pour sortir de votre zone de confort ? Pour tenir vos objectifs et vivre vos rêves ?

Sélim, coach pas très confortable, mais c’est pour votre bien que je ne suis pas sympa…

Bann SMS1erRDV 1 Comment Sortir de Sa Zone de Confort Pour Une Vie Plus Intense et Séduisante ?

46 COMMENTAIRES
  • Roses says:

    « la plongée en haut » ? x)

  • Roses says:

    Cette année, pour sortir de ma zone de confort ? Entrer en prépa !

  • motiv'action says:

    Merci pour cet article…motivant! Une petite citation d’un homme incroyable au mental d’acier et qui repousse toujours les limites de sa zone de confort :

    « Nous vivons aujourd’hui dans la crainte de la perte. Mais la force de gagner doit être plus grande que la peur de perdre. Partir pour l’aventure dans la crainte de perdre, c’est s’assurer de ne jamais gagner. La vie, c’est aujourd’hui, et pas forcément demain. Vivez chaque jour comme si c’était le dernier. Cessez de dire « j’aimerais » et commencez maintenant avant qu’il ne soit trop tard. »

    Mike Horn

    (à quand un article sur lui? ^^ )

    • Sélim says:

      Merci motiv’action !
      Je vais voir si je trouve des articles sur lui pour booster un peu la motivation de toutes les troupes !
      Bon week-end !

  • Jérémy says:

    Chouette article, comme toujours sur ADS. En fait, la zone de confort est à la base de toute initiative de progression. L’ennui, c’est que certaines personnes ne le comprennent jamais. Elles pensent qu’elles pourront évoluer sans prendre de risques, bien protégées par leurs pensées limitantes et leur petit confort.

    Mais décider de changer demande du courage. Se motiver à aller aborder cette belle nana demande du courage. S’affirmer et ne pas se laisser bouffer par les autres demande du courage. Bref, il faut « se pousser au cul » comme on dit, accepter que l’on ne peut pas tout maîtriser à l’avance et que ça n’est pas grave, si on se plante on se plante et il n’y aura pas mort d’homme.

    On attribue à Einstein la citation suivante : « On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l’ont engendré. ». C’est la même chose avec le développement personnel, on ne peut pas espérer évoluer en restant bloqué dans les vieilles façons de faire et de penser.

    Je finirai en approuvant mille fois le petit schéma présenté dans l’article (les deux cercles « votre zone de confort », « la magie se produit ici »). C’est vrai : on ne s’imagine pas les choses excitantes qui peuvent se produire quand on accepte simplement d’évoluer ;)

    • Sélim says:

      Hello Jérémy !
      Merci beaucoup pour ce petit speech de motivation qui fait du bien et donne envie de sortir de sa zone de confort !
      A la prochaine, quelque part dans une zone inconnue !

  • AL says:

    « Faire ce qu’on n’a jamais fait avant », c’est devenu mon jeu préféré depuis bientôt 3 ans. Et franchement, je kiffe.

    Ceci dit, y a pire que la Zone de confort…

    … la Zone de Confaible !!

    ->

    • Sélim says:

      J’ai presque envie de te dire de revenir tellement cette blague n’était PAS POURRIE :)
      Merci AL !
      Et continue à sortir de cette zone de « appelle ça comme tu veux »… (je sens que je vais me marrer à chaque fois désormais)

    • AL says:

      @Sélim : Le pire, c’est que ça va faire 4 ans que j’entends parler de zone de confort, et cette blague ne m’est venue qu’en lisant ton article ! (J’ai posté dans la foulée) Tu es ma muse ! ^_-

    • Kheldar says:

      AL,

      La Zone de Confaible, c’est là où on met tous les cons qui sont faibles ? ^^

  • Babaorum says:

    Et si personne ne te propose rien, tu dis OUI à quoi ?

    • Sylvain says:

      Hello babaorum,

      Ce qui est magique avec le développement personnel, c’est que tu n’as pas besoin des autres pour te lancer. Il ne tient qu’à toi de te défier et de faire tes propres propositions :)

      Se fixer un défi sportif, demander une augmentation, créer une société, lire +, dire bonjour à la plus belle fille de la journée : besoin de personne ;)

  • Julien says:

    Je suis d’accord: il faut en permanence tenter de sortir de sa zone de confort, se bousculer, se lancer des défis. C’est ça qui fait grandir et rend la vie intéressante.

    Mais attention, non seulement il faut y aller progressivement, mais en plus il ne faut quand même pas croire que l’on a aucune limite, faute de se trouver avec de grandes déceptions ou des problèmes.

    • Sylvain says:

      Hello Julien ,

      Effectivement, je suis d’accord la dessus. Sortir de sa zone de confort ne veut pas dire entre dans la zone de panique. Le probleme de la plupart des gens, c’est qu’ils veulent aller trop vite et se fixe quelque chose d’impossible.

      Un peu comme pour les régimes. Ces gens qui se goinfrent et qui tout à coup ne mangent plus que de la soupe au lieu de rééquilibrer leur alimentation et qui craquent.

      D’ou l’importance de prendre le temps de travailler à la définition des bons objectifs :)

  • Arnaud says:

    Article très intéressant en effet et qui dresse un tableau très juste de l’enfermement de tout à chacun dans des schémas de pensées, articulés sur le pouvoir des prophéties auto-réalisatrices et fondés sur la peur (et toutes ses déclinaisons pour nous).
    Et face à la peur, une seule arme: le courage.

    A mon tour, une citation: « Le courage n’est pas l’absence de peur, mais l’action malgré la peur. »

  • Dr House says:

    J’adore ce genre d’article , ça me remet le cerveau en place pour ne pas quitter le chemin qui va me permettre d’avoir ce que je veux .

    Pour ma part , j’ai déjà prévu une bonne activité pour sortir de ma zone de confort :)

  • Banane flambée says:

    Eh bien pour ma part, je suis sorti de ma zone de confort la semaine dernière. Je suis allé à une soirée linguistique où je ne connaissais absolument personne et où tout le monde devait parler anglais. Stress garanti au moment de rentrer mais j’en suis sorti ravi et j’y ai fait plein de nouvelles rencontres !

    Je n’ai pas pour habitude de sortir de ma zone de confort souvent mais je me suis fait violence pour une fois et c’est une belle victoire sur moi-même :)

    Cheers guys!

    • Sylvain says:

      Bravo banane flambée!

      La première marche pour devenir séduisant, c’est d’être à l’aise en socialisant avec tout le monde!

  • shanks lepoilu says:

    article vraiment sympa il remet le cerveau en place comme citer plus haut, cela fait un bon bout de temps que j’ai découvert ce site et que j’y viens régulièrement jeter un oeil aux articles et on le lisant j’avais l’impression à un moment donné que c’était écrit par une autre personne que toi sélim, pourquoi donc ? mais c’est bien plaisant comme ça.
    PS:jouer à zelda breath of the wild en allant découvrir l’étendu des plaines d’hyrule ça compte comme façon de sortir de sa zone de confort ? OK je me casse

    • Sylvain says:

      C’est un vrai caméléon littéraire! Sa plume évolue au gré de ses humeurs! Cela dit, il me semble que c’est son style habituel :)

  • Drov says:

    Article vraiment bien construit, merci Sélim.
    Pour ma part, c’est une rupture qui m’a réveillé. Et c’est là qu’on s’aperçois comment les autres te vois. Une petite intéraction par ci, prendre son courage à deux mains pour proposer une sortie générale, et la situation s’inverse, on me propose de plus en plus d’activités, plus de rencontres, plus de social.
    Et c’est là que tu te dis : « en fait, je ne suis pas si nul que ca ».
    Il faut surtout prendre la mesure du temps : si ce qu’on tente maintenant n’aboutit pas, ce n’est pas parce que c’est nul, c’est juste pas le bon timing. Garder l’idée, tenter d’autres choses, et y revenir plus tard. Et ca marche dans beaucoup de domaine je trouve.

    • Sylvain says:

      Hello Drov,

      Effectivement, ça marche pour tout! Le temps est une carte stratégique majeure. Il faut considérer tes progres et tes actions sur le moyen long terme et pas dans l’immédiateté ou tu as toujours l’impression de piétiner alors que ce n’est pas forcement le cas en réalité!

  • Grine says:

    « La vie commence à la limite de votre zone de confort »

    Je ne sais plus où je l’ai lu mais ça m’avait marqué. Comme un déclic.
    C’est en sortant de cette zone, en s’amusant à renouveller nos habitudes que l’on finit par réaliser son plein potentiel, à atteindre la meilleure version de nous mêmes.

    Le risque n’en vaut-il alors pas la chandelle ? :)

  • V75 says:

    Bonjour,

    Très bonne article, justement ça arrive à point nommé je cherchais cette article pour que ce soit plus clair pour moi et là tu l’as écris et tu t’es aussi rendu compte qu’il en avait pas quoique il a des opportunité qui tombent au bon moment

    Merci Sélim et à toutes l’équipe ADS !!

  • tails le renard says:

    Après demain je vais sortir de ma zone de confort,je me suis inscrit à un club de video,montage ect…Et je me suis retrouvé avec des gens comme moi.Un des membres ma invité demain,il avait rendez vous avec des acteurs local qui connais bien.J’y vais sans hésitation.celui qui ma invité est d autres personnes sont des séniors par rapport à moi,et je les connais pas,meme si je suis sur qu on aura de bonne discution,de bonne proposition de nos projets en commun,ça me fera quand meme sortir de ma zone de confort.

    • Sylvain says:

      Hello Tails,

      Super! A toi de développer ces beaux projets. Plus tu vas t’impliquer et plus tu pourras rencontrer des personnes intéressantes!

  • Lenal'airderien says:

    Hello, sympa l’article…. Souvent c’est la vie elle même si ce charge de te sortir de ta zone de confort que tu le veuilles ou non.

    • Sylvain says:

      Hello

      Hum je ne suis pas bien sur de ça! Je connais des gens qui restent des années confortable sans avoir besoin de faire évoluer quoi que ce soit dans leur monde de vie!

  • tails le renard says:

    Merci sylvain^^,finalement j’y suis allé aujourd hui et déja j ai fait la connaissance de personnes très très intéressante!

  • robin57 says:

    Moi je compte partir en Belgique fin du mois pour voir un rapeur belge scylla mais j’avoue que ça me fait peur de partir seul à l’étranger sans repéré mais j’irais quand même pour sortir de ma zone de confort :)

    • Sylvain says:

      Hello,

      C’est dejà un premier pas, surtout que la Belgique cela reste assez proche et ils parlent Français. C’est donc une sortie en douceur de la zone de confort. parfait!

  • Wing-Hate says:

    Excellent article de Sélim !
    Le coup d’accepter toutes les sorties proposées, ça à vraiment contribué à me sortir de ma zone de confort et à faire de superbes rencontres. Alors oui, certains soirs vous vous direz que vous auriez mieux fait de rester chez vous; Mais la plupart du temps, ça reste du tout benef en terme d’élargissement du cercle social et d’expériences.

    Je pense me lancer dans les soirées linguistiques comme Banane Flambée, il est plus que temps que je travail mon anglais et mon espagnol oral. Ca va être un défi vu comme ma prononciation est anarchique, mais le jeu en vaut la chandelle. Et l’autre étape, c’est de balancer mon CV avec une lettre de motivation béton et fun à une boite de consulting que je vise, mais qui ne recrute pas dans mon diplome : toujours tenter, il n’y a rien à perdre !

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)