Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Sortir avec une Vegan : Mode d’Emploi !

sortir avec une vegan

Lifestyle et réussite

Sortir avec une Vegan : Mode d’Emploi !

Sortir avec une Vegan : Mode d’Emploi !

sortir avec une vegetarienne Sortir avec une Vegan : Mode dEmploi !
Le véganisme étant un sujet de plus en plus présent dans notre société, on ne pouvait pas passer à côté sur ADS. Peut-être que vous vous étiez déjà fait la remarque en en croisant de plus en plus en ville, ou en soirée.

Dans cet article, vous découvrirez quelques idées pour faciliter la conversation si vous voulez draguer et sortir avec une végan.

« Vous savez à quoi on reconnaît une végane ? Elle vous le dit ! » (cette blague fonctionne aussi avec les filles qui font du crossfit, qui font du running, du yoga : toujours le zèle du converti qui ne parle plus que de ça…)

Imaginez la situation : vous êtes dans ce lounge bar tendance un samedi soir, l’ambiance est à son comble, vous passez une soirée au top et vous êtes gonflé à bloc.

Puis, vous repérez cette superbe fille au corps de déesse, proche du bar, qui vous a tapé dans l’œil à coup de marteau. Sans hésiter, vous partez l’aborder à votre sauce.

Vous échangez vos prénoms, vos points communs, quelques rires et faites naître une attirance réciproque. Tout se passe pour le mieux quand tout à coup, elle vous annonce qu’elle est Vegan. (végane ?)

J’insiste sur cette info qui se révèlera, en fonction de vos valeurs, soit un problème pour certains soit un point super positif pour d’autres.

La chose à retenir ici : ne pas prendre ce sujet à la légère !

Un des facteurs indispensables du couple durable, même s’il peut être moins visible que les autres, est bien celui des valeurs partagées.

Je ne donne pas long aux couples ne partageant pas les mêmes valeurs fondamentales et jusqu’à ce jour, je n’ai pas eu preuve du contraire (et à mon humble avis, cela compte aussi pour l’amitié. Mais ça, c’est un autre débat).

Ce qu’il faut savoir pour sortir avec une vegan

Vous êtes vous-même vegan !

Bingo. Vous venez de lui annoncer que vous aussi vous êtes vegan.

Vous venez d’exploser les scores et triplé votre valeur au milieu de tous les autres mecs de la soirée.

Du coup, pas besoin de vous expliquer comment vous y prendre pour la suite, vous possédez déjà toutes les cartes en main !

Vous êtes végétarien !

Elle aura déjà une très bonne image de vous, juste par ces quelques principes importants à ses yeux que vous partagez.

Sauf si vous tombez sur une militante radicale qui vous en voudra pour chaque consommation non-vegan.

C’est pourquoi il est important de mettre les choses au clair dès le début.

Elle ne mange rien d’animal et vous, il vous arrive parfois de manger un bon poisson ou une bonne omelette et vous aimez ça.

Il serait donc dommage de vous enlever ce plaisir juste pour lui plaire. Je vous préviens déjà, ce genre d’acte « pour l’autre » constitue malheureusement une mauvaise base pour un couple.

Après, vous pouvez partir sur une période d’essai, pour voir ce que ça fait que d’être vegan et ensuite peut-être vous laisser séduire par le veganisme !

Cette initiative lui fera certainement plaisir, mais dites-lui que c’est juste un test, ne gravez rien dans la roche !

J’insiste sur le fait de mettre les choses au clair dès le début.

Car entre un « c’est déjà bien si tu ne manges pas de viande » et des remarques sous-entendues de la part de votre copine vegan au resto lorsque vous prenez votre plat de poisson favori : la situation peut rapidement dégénérer…

Un couple, c’est se mettre d’accord sur l’essentiel. Pour certains, c’est la religion, pour d’autre c’est le régime alimentaire, d’autres enfin font une priorité des questions politiques : à vous de savoir tracer la ligne entre les concessions que vous pouvez faire et ce sur quoi vous ne transigerez jamais.

Vous êtes un fidèle carnivore et que vous voulez sortir avec une vegan

La viande, vous aimez ça. Vous ne pourrez pas vous en passer, et ce, qu’importe tout ce qu’on vous raconte au sujet.

Vous voulez sortir avec cette vegan ? Trouvez-vous un bon avocat. (get it ?)

Aussi, n’essayez pas d’entrer en battle d’arguments en espérant avoir le dernier mot et en essayant de la convertir (sauf si ça se joue sur votre honneur de la nation de la viande et/ou qu’elle est vegan juste parce que c’est cool – salut la personnalité du couple…).

Vous saoulerez votre target plus qu’autre chose.

Bon. Après je vois venir certains sortir leur carte « mytho » pour aider à conclure pour un coup d’un soir avec une vegan.

Et si vous souhaitez la revoir pour un plan cul régulier, bonne chance pour vous la jouer double agent.

Je ne sais pas pourquoi, mais les vegans sentent à plein nez les carnivores. De vraies Sherlocks Holmes.

Ne mentez pas sur vos valeurs pour sortir avec une vegan

Sortir avec une vegan Sortir avec une Vegan : Mode dEmploi !

Et ce pour plusieurs raisons.

Premièrement parce qu’un homme assume ses valeurs ; mais attention, ça ne l’empêche pas d’en découvrir d’autres et de les comprendre, peut-être même de les changer pour ces dernières !

Être entêté, borné et étroit d’esprit n’est pas une des valeurs du développement personnel qu’on prône chez ADS.

Deuxièmement, vous finirez par vous faire griller. On parle ici de valeurs et non pas juste d’alimentation.

Votre partenaire finira par sentir qui vos visions ne collent pas et ce juste par le biais de quelques discussions, ce qui amènerait à une déception chez elle, puis des disputes accumulées, puis je vous laisse deviner la suite… GAME OVER.

N’essayez pas de changer une vegan, vous perdrez votre temps

Les médias ont tendance à parler du veganisme comme une « mode ».

Mais selon moi, c’est surtout une grande prise de conscience globale (sanitaire, alimentaire et/ou animale) qui est en croissance constante.

D’ailleurs l’un des plus grands séducteurs que l’on connaît à ce jour, Leonardo DiCaprio est tombé dedans (oui oui, plus besoin de manger de viande pour rester sexy ! ;) ).

J’en profite pour vous glisser un documentaire très intéressant qu’il a produit ici : Cowspiracy

 

Je ne dis pas que certains tombent dedans juste parce que « ça sonne cool », mais que la majorité y est par principe.

On parle quand même de changer grandement son alimentation dans son quotidien! Donc autant avoir des valeurs solides pour y rester.

Et contrairement à ce que l’on peut croire, grand nombre de témoignages affirment qu’une fois tombé dans le veganisme, il est difficile de revenir en arrière par le fait de se sentir mieux dans son corps et dans son esprit. À vous de vous faire votre propre avis.

En bref, s’il devait y avoir une nouvelle affinité de séduction indispensable sur les applis de rencontres en 2017, ce serait bien les valeurs du veganisme.

Mais le plus important dans tout ça, c’est de ne pas vivre pour l’autre.

De mon côté j’ai arrêté de manger de la viande et produits laitiers depuis quelques années pour les mêmes raisons que Leonardo DiCaprio : pour notre planète et mes futurs gosses.

Et vous ? Avez-vous déjà eu une expérience avec une vegan ? Faites-nous en part !

Otis, amoureux de la femme et de la planète.

Bann SMS1erRDV 1 Sortir avec une Vegan : Mode dEmploi !

Lire la suite
66 Commentaires

66 Comments

  1. BB

    28 février, 2017 à 16:00

    Renoncer à la viande ET AU FROMAGE. Même par amour je ne le ferais pas. Je suis prêt à faire concessions par amour mais je ne changerai pas pour qui que ce soit.

    Même si la seule chose sans laquelle je ne pourrais vivre, c’est le rire…

    • Sylvain

      1 mars, 2017 à 15:34

      Hello BB,

      Le tout est de savoir à quoi tu serais justement pret a renoncer avant de t’engager! ;) C’est la clé de la réussite!

    • Osakado

      3 mars, 2017 à 16:08

      Si on ne se remet pas en question pour sa propre santé, malgré sa planete et ses habitant, l’avenir… alors l’Amour, hahaha…

    • Sylvain

      4 mars, 2017 à 15:16

      Ca…Vraie question…

  2. Marion

    28 février, 2017 à 17:00

    Je suis pas vegan mais végétarienne mais les principes de bases fonctionnent: le gars qui commence en essayant de me faire changer, c’est carton rouge, merci au revoir.

    Heureusement, je trouve que le plus souvent les gens sont tolérants !!

    (et je mange de fromage. Faut pas déconner avec le fromage)

    • Sylvain

      1 mars, 2017 à 15:38

      Moi j’ai une vraie question qui m’intéresse sur le sujet. On devient vegan car on est sensible à la cause animale ou pour des raisons de santé? Car il me semble qu’en plus, être végan est aussi un courant de pensée qui va au dela de la question alimentaire : ne pas porter de cuir, ne pas aller au marineland voir les orques…etc

    • maaax

      1 mars, 2017 à 15:45

      @Sylvain Parait-il (selon une copine végétalienne) que:
      – les végétariens excluent la viande et le poisson de leur alimentation
      – les végétaliens excluent tous les produits animaliers de leur mode de vie (alimentation, vetements et autres)
      – les veganes (Franisation du mot anglais) pratiquent le végétalisme mais sont également engagés politiquement pour la cause animale.

      Voila ce que j’en sais, si un lecteur peut confirmer/infirmer ça.

    • Otis

      1 mars, 2017 à 15:55

      Exact @maaax!
      Il y a souvent un gros quiproquo en français avec le terme « Vegan » (aaah… mondialisation de l’anglais!). Tu n’aurais pas mieux résumé la chose!

    • Sharkasm

      3 mars, 2017 à 18:18

      @maaax : C’est presque ça.

      Les végétariens ne mangent pas de viande (à la différence des semi-végétarien qui mangent quand même poissons et fruits de mer).

      Les végétaliens ne consomment aucun aliment de provenance animale (viandes, lait animal, oeufs, miel, etc.)

      Les vegan (qu’on appelait encore végétalisme intégral il y a quelques années) se distinguent moins par leur mode d’alimentation (végétalien) que par leur mode de vie idéologique (pas de: laine, cuir, soie, fourrure, perle, plume, produits testés sur les animaux, cire d’abeille, activités impliquant des animaux dressés ou enfermés, etc.)

      Les militants engagés pour la cause animale restent encore majoritairement végétariens même s’ils militent souvent contre la maltraitance animale dans le domaine des loisirs ou de la cosmétique.

      Si ta copine vegan préfère se déclarer végétalienne car elle ne veut pas être associée à la minorité de vegan militants (effet de mode oblige, on en entend beaucoup parler) c’est assez compréhensible. De la même façon, plein de personnes plutôt féministes (qui pensent qu’il devrait y avoir une égalité entre les individus, indépendamment de leur sexe) se déclarent souvent “égalitariste“ parce qu’ils ont l’image de la féministe “militante“ pro-femme anti-homme vu que c’est ce genre de personnes qui parlent le plus fort (sur les réseaux sociaux).

    • Sylvain

      4 mars, 2017 à 15:20

      Merci pour ces petits détails!

    • Kris

      21 mars, 2017 à 06:43

      Faut pas déconner avec les vaches à lait et toute la souffrance qu’elles endurent..

    • Nad

      22 mars, 2017 à 04:42

      Les vaches à lait finissent aussi à la boucherie….

  3. Vincent37

    28 février, 2017 à 18:51

    A éviter aussi toutes les blagues reloues que vous pensez originales, mais que l’on entend tous les jours (oui oui, je suis « vegan »).
    Du genre quand on boit une bière ou mange un morceau de pain : « fais gaffe, y a de la viande dedans! » avec un sourire lourd très appuyé.
    Ou le fameux cri de la carotte !! A bannir. Vivement.

    En tant qu’homme, j’aime pas. Je sais par expérience que les femmes n’aiment pas non plus.

  4. AL

    28 février, 2017 à 19:02

    Et là, le mec sourit de ses plus belles dents et dit : « Yes, we caRn ! »

    ->

  5. AL

    28 février, 2017 à 19:16

    Je connaissais Otis Redding, v’là maintenant qu’on a Otis Writing !
    XD

    • Sylvain

      1 mars, 2017 à 15:39

      Special combo!! vite les vacances ;)

    • Otis

      1 mars, 2017 à 15:56

      All in one baby. :)
      Je salue la référence!

  6. AL

    28 février, 2017 à 19:22

    Plus sérieusement, je réfléchis pas mal à la question du végétarisme / véganisme depuis de longs mois. Je pèse les différents arguments, mais il y a un point pour lequel je n’ai vraiment pas de réponse. J’adore les animaux, et je cohabite avec un chat. Même si je devenais Végan, lui resterait toujours carnivore. Donc aurait toujours besoin de viande, viande issue forcément du circuit classique. Ce qui ne change donc rien au problème de fond.

    Donc si quelqu’un a une solution ou une réponse à m’apporter, je suis preneur…

    • Végé'

      28 février, 2017 à 19:35

      Bouffe ton chat

    • Power971

      28 février, 2017 à 19:51

      Déménager à la campagne et lancer un élevage de souris 😁

    • Sixtine

      28 février, 2017 à 21:00

      C’est déjà ça si tu arrête mais que ton chat continues. Le but c’est pas d’arreter tout d’un coup ou alors rien :)
      Mais sinon il y a des gens qui donnent une alimentation vegan à leur chat il me semble (ou alors c’est peut être que les chiens..)

    • Marion

      28 février, 2017 à 22:00

      J’ai des amis végétariens ayant des chiens: ils récupèrent chez leur boucher des « restes » de viandes (genre abats et truc pas vendable) et cuisinent eux même des trucs pour les chiens avec du riz ou des pâtes et quelques légumes… Une grosse marmite, congel et y’en a pour une semaine.
      C’est une piste comme une autre !

    • Otis

      1 mars, 2017 à 16:00

      @AL, je pense que la chose la plus seine dans ce sujet c’est surtout de faire au feeling et de ne pas se faire d’interdits (ce n’est pas vivre pleinement non? Avec ou sans viande, on se fait des interdits). Perso, j’ai arrêté la viande au feeling, et peut-être qu’un jour je recommencerai, qui sait!
      Pour ce qui est de l’alimentation de ton animal, c’est selon ton… feeling! juste! :) Il y a des alimentation Vegan pour les animaux « effet viande ». Mais plus cher. Et comme dit @Marion, choper des restes, plutôt pas mal pour un début. Perso mon chat, je lui ai toujours donné des croquettes avant même des changer mon alimentation, problème de réglé pour moi comme ça! ;P

    • Céline

      21 mars, 2017 à 06:42

      En fait cela change quand même bien des choses ! Que l’homme fasse des choix par éthique signifie beaucoup, de plus nous sommes omnivores donc cela ne pose pas de problème.
      Le chat est un animal réellement carnivore normalement, donc à priori ne pourrait faire autrement.

      Néanmoins il existe des croquettes véganes pour chiens et chats. Des témoignages que j’ai lu, chez les chiens ça marche souvent (omnivores comme nous) chez les chats c’est très controversés.

  7. Dr House

    28 février, 2017 à 23:14

    Personnellement , j’ai diminué ma consommation de viandes, poissons… Quand tu vois et entends ce qu’il se passe dans les abattoirs et le nombre de litres qu’il faut pour un steak , ça donne pas très envie . Après , j’ai entendu que ça pouvait être dangereux pour la santé à cause de certaines carences… donc je prendrai le temps d’y réfléchir à tous ça plus tard :)

    • Clem 2.0

      1 mars, 2017 à 10:00

      En sois, le plus risqué, c’est la carence en B12 qu’on ne retrouve quasiment que dans la viande, j’ai 3-4 amies végét et elles prennent des compléments pour contrebalancer ça (bah oui il faut bien, une carence en B12, à terme, ça peut-entrainer des déficiences neuro donc bon XD), sinon les autres apports se compensent assez bien avec fromage, oeuf etc …

    • Sylvain

      1 mars, 2017 à 15:42

      Après, on peut aussi faire des tests graduellement. J’ai vu que certains ne mangeaient pas de viande seulement jusqu’à 18h.

      Après, j’y réfléchis aussi. Et pour le sport, comment on fait tourner la machine?

    • Otis

      1 mars, 2017 à 16:10

      Easy pour la B12: pour ça, il y a la Spiruline. L’algue possédant le plus de vitamine B12 au monde. Très accessible dans les magasins bio, à prendre en comprimé (5 par jours pour 3-4 semaines) par exemple. Voilà, je glisse cette petite info! :)

      Et à force de me pencher sur le sujet, je commence presque à croire qu’il est plus difficile d’avoir une carence qu’un excès de mauvaise alimentation. (le nombre de carnivores mangeant peu équilibré dans notre monde,… et je sais ce que j’en faisais bien partie! Bien sûr, ce n’est pas une généralité, qu’on s’entende ;) )

      Et @Sylvain, aujourd’hui c’est encore un débat, mais petit à petit, les bienfaits du végétarisme sur le sport se montrent de plus en plus sur les études (le corps qui travaille moins sur la gestion de la digestion de la viande – et toutes les autres *aheum* que l’industrie y a foutues – donc toute cette énergie à économiser. Et j’ai très souvent entendu les gens dire se sentir plus endurants, plus explosifs, forts, etc. depuis l’arrêt de la viande. Fait réel? Effet placebo? Peut-être que la science nous mettra bien au clair dans le futur…

      Donc en gros, j’adore le sport, j’en fais toujours et je suis vege depuis 4 ans. Je tourne autour de lentilles, épinards, féculents, légumes (en fait tout ce qui existe sur terre sauf la viande et une brique de lait) et mes performances sont restées bonnes! :)

      Ce qui est cool quand tu change ton alimentation, c’est que tu découvre paradoxalement plein d’autres variations de plats et information de valeurs nutritionnelles.

    • Sylvain

      1 mars, 2017 à 16:29

      Merci Otis pour les infos, je m’interesse pas mal au sujet mais je n’ai pas encore franchi le pas. J’essaye déjà d’insérer plus de protéines végétales dans ce que je mange. Tu as aussi les articles sur scott jurek qui sont inspirants mais apres sans viande, le type est obligé d’ingurgiter des quantités de nourriture astronomiques pour avoir ce dont il a besoin. (Tu as sa diéte dans le bouquin de Tim Ferriss « un corps d’enfer en 4h »)

      +1 pour la spiruline. Et c’est vrai qu’au final, quand tu vois le traitement animal et tout ce qui est fait au nom du profit, tu en viens à te demander si tu t’empoisonnes pas plus qu’autre chose, en plus de justifier de la souffrance. Et c’est les mêmes à qui ne viendraient pas à l’idée de toucher leur chien. J’ai vu passer une photo qui m’a plu sur twitter : une tête coupée en 2, moitié chien, moitié vache » avec le message « juste une question de culture et de perception »

    • Chloé

      1 mars, 2017 à 19:07

      NOOOOOON pour la B12 ! Attention ! La B12 de la spiruline n’est pas sous une forme bioassimilable/biodisponible ! Si on prends de la B12, on conseille même de la prendre à plus de 6heurea d’écart des comprimés de spiruline car la B12 analogue de la spiruline bloque l’absorption de la B12 bioassimilable ! Rdv sur le groupe Facebook Vive la B12! pour plus d’infos :) !

    • Sylvain

      3 mars, 2017 à 11:16

      Je m y rends de suite d’un pas assuré!

    • Clem 2.0

      2 mars, 2017 à 01:19

      Otis, j’ai un peu de mal avec la spiruline, je m’étais bien renseignée sur le sujet, mais c’est tellement présenté comme l’aliment parfait/miracle que j’ai un peu de mal à croire à tous ses bienfaits … après c’est clair qu’elle est pleine de bon minéraux, nutriments, vitamines etc … mais il faut aussi garder à l’idée, qu’une vitamine animale n’est pas à 100% identique à une vitamine végétale, et pour en avoir parlé à quelqu’un de spécialisé dans le domaine (double doctorat :p) la B12 animale reste irremplaçable même par la spiruline, à moins de prendre des compléments en ampoule/gélule etc …
      Idem, je m’étais renseigné, pour la musculation, les protéines végétales de la spiruline ne sont pas aussi adaptées que les protéines animales style poudre whey etc … pour une prise de masse par exemple, donc c’est effectivement une bonne source (même excellente) mais j’ai quelques doutes encore quand à sa capacité à remplacer l’animal…

      Sylvain, pour le sport, tant que tu garde un apport en protéines suffisant (idem pour fer, magnésium, calcium (pas trop le calcium hein, le coup des produits laitiers amis pour la vie c’est niet :D) et les autres « grands » nutriments, pas trop de soucis à te faire, au contraire, je reste simple, mais la digestions peut même mieux se faire avec un régime végé et du coup être plus intéressant pour le sport. Tant que certains apports de bases restent bons, le reste de l’alimentation n’aura « pas trop d’impact ». Si tu veux un truc un peu plus détaillé sur le pourquoi du comment, je pourrais essayer de te faire ça si tu veux :p
      Mais après c’est toujours pareil, on métabolise tous différemment ^^

    • Dr House

      2 mars, 2017 à 09:59

      Ok merci Clem 2.0, je ne savais que ça agissait sur la B12 mais je connais les effets de la B12 si on a une carence , ça touche le système nerveux et les globules rouges aussi , donc faut faire attention :)

      Concernant la digestion , j’ai lu que ça nous prend pas mal d’énergie , donc manger tout le temps des aliments qui apportent peu d’énergie et font travailler beaucoup la « zone intestinale « , ça joue sur la forme qu’on a durant la journée . J’ai remarqué qu’après le déjeuner ,j’ai toujours un coup de barre du à cette digestion donc j’essaie de limiter cet effet . Par exemple le riz à la place des pâtes , même si ça constipe :)
      Pour les protéines whey , j’en ai jamais pris et j’en prendrai jamais , vouloir gonfler ton muscle n’apporte pas forcément plus de force que ça . C’est juste beau pour une fille :) mais ça peut avoir des répercussions sur tes tendons parce qu’ils sont soumis à une prise de masse plus importante et peuvent donc plus facilement lâcher .

    • Sylvain

      3 mars, 2017 à 11:38

      Et il faut boire énormément d’eau pour aider ton corps à filtrer toute cette protéine!

    • Dr House

      3 mars, 2017 à 17:43

      Toujours ! C’est la même chose que les aliments , si tu bois pas assez , tu es déshydrater ce qui cause plus de fatigue et de blessures que ce soit en sport ou dans la vie de tous les jours. Et trop d’eau , il parait que c’est aussi mauvais parce que ça fait trop travailler les reins .
      Donc à consommer avec modération ( comme l’alcool)

      L’alcool c’est de l’eau ;)

    • Sylvain

      4 mars, 2017 à 15:20

      Merci pour l’info! Il faudrait que je regarde un peu plus prés cette histoire de consommation d’eau. Je crois aussi que ça peut consommer tout le sel que tu as dans le corps et ce n’est pas forcement bon.

    • Otis

      2 mars, 2017 à 12:59

      Sylvain: Tim Ferris, un grand homme! Il faut que je me le fasse ce livre! Et oui, concernant les animaux, mes parents par exemple, se moquent de ceux prenant en compte la souffrance animale mais font extrêmement attention au confort de leur chat. Une fois, j’avais oublié de remplir la gamelle de ce dernier pour un jour (les autres étant partis en vacances, je devais m’en occuper), c’était le coup de gueule imprévisible! Hahah donc ouais, quand on pense certaines choses, c’est toujours mieux de ne pas le faire à moitié, au risque d’en perdre sa crédibilité, qu’importe l’avis.

      Clem 2.0: Oui bien vu pour la différence. Après, je ne sais pas si cette différence joue un rôle majeur (elles portent les deux le même nom, du coup, curieux de savoir ce qui change réellement). Aussi, ce ceci restera peut-être un éternel débat, on dit que l’homme, avant l’aire glaciale, ne mangeait pas de viande. Il ne chassait pas. Il a commencé à chasser qu’une fois l’aire glaciale arrivée, pour survivre. Ce qui a créé une mutation dans notre digestion pouvant l’ingurgiter plus facilement etc. Et il y a aussi de débat de notre dentition, etc. Bref, je ne suis pas expert dans le domaine, j’ai un humble avis sans pour autant confirmer quoi que ce soit. Et puis, il y a toujours de nouvelles découvertes et la science se remettant sans cesse en question, chose que je trouve excellente! Sujet passionnant!

    • Clem 2.0

      2 mars, 2017 à 21:33

      House, C’est ça, et sans doute d’autres effets que je ne connais pas, donc avec ces 2 là déjà, ça créé pas mal de fatigue etc donc bon :p

      La digestion pompe pas mal d’énergie c’est clair, en fait c’est fatiguant surtout parce qu’il faut apporter les nutriments et oxygène nécessaires au fonctionnement des muscles lisses digestifs, donc du coup apport de sang plus important, mais du coup, ce sang là il faut bien aller le chercher quelque part, donc on diminue l’apport aux muscles et à ce qui nous permet de ne pas être fatigué, d’où la fatigue après le repas. C’est pour ça qu’on dit d’attendre la fin de la digestion avant de faire du sport :p
      Après, ça consomme dure aussi à cause de la viande, notre estomac digère plus facilement les végétaux donc ça consomme un peu moins pour un végé :p

      Otis, je t’avouerais que je ne suis pas assez calé non plus pour savoir ^^ mais c’est clair que ça me donne envie d’en apprendre plus, comme tu l’as dis : « passionnant », rien à ajouter :p
      Mais c’est vrai que j’avais déjà entendu tout ce que tu as dis effectivement ::)

    • Dr House

      3 mars, 2017 à 09:42

      D accord avec toi Clem 2.0 :)

    • Sylvain

      3 mars, 2017 à 11:41

      C’est vrai qu’on a parfois un peu de mal à savoir à quel sain se vouer quand on voit les adeptes du Paléo miser sur la viande!

    • clement

      3 mars, 2017 à 10:27

      Attention la spiruline n’est pas exactement la vit b12 et ne permet pas du tout de compenser celle ci sur le long terme! De nombreuses études vont dans ce sens

  8. Alana

    1 mars, 2017 à 09:48

    Communauté bonjour,

    J’approuve le passage sur les valeurs communes en amour comme en amitié. Par expérience, c’est clair que les contraires s’attirent MAIS pas longtemps.

    Moi, j’ai abandonné les produits laitiers qui accentuaient plus mes soucis d’allergie qu’autre chose. Mais pour la viande, le poisson et les oeufs, NO WAY !!! Et je me souviens d’un rencard que j’avais eu une fois avec un végétarien qui m’expliquait ses motivations pendant le dîner, j’écoutais avec attention (parce que ça reste un débat intéressant) mais au moment où il m’a demandé :

    -Et toi alors ? Plus viande ou végétarisme ?…
    Ni une ni deux, j’ai dit :
    – Ah non, moi j’aime la barbaque !!!

    Tout en replongeant dans mon succulent poulet mariné indien.
    Bon, on s’est jamais revus mais je crois pas que c’était à cause de ça. Encore que !

    Là, mon conjoint a un régime alimentaire spécial car il est très sportif mais ça n’empêche pas que chacun trouve son compte quand on va au resto ou lors des repas classiques.
    Un couple qui selon moi commence par des restrictions (et pas des concessions) signe à terme son arrêt de mort.

    Bonne journée !!

    • Sylvain

      1 mars, 2017 à 15:44

      Ne jamais commencer une relation en faisant des choses que tu ne seras pas capable de tenir toute ta vie…

  9. benj

    1 mars, 2017 à 17:51

    Mais tu t’appelles Otis comme les ascenseurs en fait?

    • Sylvain

      3 mars, 2017 à 10:53

      Oui comme dans Asterix, c’est qui qui s’appelait Otis?

  10. Chloé

    1 mars, 2017 à 19:11

    Un petit review d’une végane me semble bienvenu :)

    1) Les végétariens ne mangent pas de poisson ! De la chair animale, c’est de la chair animale !
    2) Soyez honnête avec votre conquête
    3) Je suis militante radicale, et je ne hurle pas sur mon copain, qui lui mange de tout à chaque fois qu’il me dit manger de la viande, ou du fromage, ou autres.

    Poutous !

    • Otis

      14 mars, 2017 à 12:40

      Big Up à toi! C’est top. Un couple d’amis est dans le meme cas, et ça marche aussi!

  11. Melahel

    2 mars, 2017 à 07:10

    J’ai toujours été un grand défenseur de la viande. Depuis toujours j’en mange et l’an passé, je ne mangeais presque qu’exclusivement du poulet (non, je ne suis pas noir de peau). Puis, tout début 2017, je me suis au Yoga, qui est devenu tout bonnement une passion. Pour quelle raison ? Je vous laisse vous renseigner sur les bien-faits de cette discipline qui a changé ma vie, tout simplement.

    Et de file en aiguille, je m’étais dit, pourquoi ne pas manger végétarien un soir semaine ? C’est une bonne alternative à ce viande enrichie en hormones de croissance.

    Au final, sans forcer, j’appréciais sincèrement cuisiner végétarien (il y a tellement de choix en matière culinaire qu’on devient un accro de la cuisine et de la nourriture saine) que je suis passé à 6 jours semaines à manger végétarien le soir. Il n’y a que le midi et le lundi, lorsque je vais manger chez mes parents, que la viande s’impose.

    Par ailleurs, je n’ai pas encore trouvé d’alternative pour remplacer ma charcuterie du midi ! Ca viendra. Néanmoins, finir vegan, je ne pense pas car j’aime les oeufs et j’adore le poisson au restaurant et au BBQ.

    De fait, je tend à devenir un vrai végétarien mais je m’octroierai de temps à autres le plaisir d’une bonne viande (comme ce samedi avec une côte à l’os maturée à 50€/kg pour fêter la fin de la Tournée Minérale)

    La différence est – comme stipule bien Otis – qu’on se sent bien mieux en étant végétarien. 80% des neurotransmetteurs étant fabriqués dans les intestins, je peux vous garantir qu’avoir une alimentation végétarienne fait un bien fou à votre intestin !

    Pour info, je continue à faire du fitness et mes resultats sont bien meilleurs qu’auparavant … Bizarre pourtant, plus de protéines animales (hormis les oeufs du matin) et de meilleure résultat ? Quand je vous dit que tout se joue dans la tête les amis, croyez-le. Pour l’exemple, un bon gras cheatmeal et une belle beuverie ne vous donnent-elles pas la sensation d’un état de santé catastrophique ?

    En bref, je mange 6 fruits par jour et minimum 2 légumes, chacun parfois plusieurs fois. J’ai également grandement diminué ma consommation en gluten et banni le lait de mon alimentation. Occasionnellement, je cuisine parfois avec un bon bleu pour les bons ferments et ce gout si particulier. Mais le fromage classique et le yaourt, c’est terminé. Et si vous voulez connaitre mon transit intestinale, je suis dans la catégorie qu’on pourrait appeler, les cacas parfaits ! Certes un chouia trop d’huiles en trop.

    Dans tous les cas, il est entièrement envisageable de revoir sa façon de vivre et de surtout de penser. Je suis quotidiennement heureux et épanoui grâce à mon mode de vie fantastique et à ma vision positive h24 de la vie (et oui, apprendre et enseigner la psychologie positive, ça aide et pas qu’un peu !).

    J’espère que ce pavé vous sera utile dans votre quête d’un régime alimentaire amélioré.

    Je vous aime.

    P.S: C’est très séduisant d’être végétarien et d’avoir un état d’esprit serein et en paix. Croyez-moi, d’une part ça se voit et d’autre part ça se ressent. Si vous désirez séduire la femme de votre vie, mettez tout en oeuvre pour être une « parfaite machine » à procréer avec une génétique des plus luxueuses et un état d’esprit positif respectant vos valeurs personnelles (vos forces et vertus) indépendante de la domestication mondiale vous inculquant des croyances qui ne vous correspondent pas.

    • Sylvain

      3 mars, 2017 à 11:30

      Hello Melahel,

      Merci pour ton témoignage! Cela m’interesse vraiment. Comme toi, je pense que je ne deviendrai jamais totalement végétarien mais je vise l’alternative du moins mais mieux quand il s’agit de viande :) Bravo à toi pour l’évolution en tout cas. Et du coup, ça donne quoi en termes d’évolution de poids? de qualité du sommeil ou de perfs sportives. Si quelqu’un a des indicateurs a partager la dessus depuis qu’il a changé, je suis preneur :)

    • Melahel

      3 mars, 2017 à 13:28

      Merci Sylvain.

      Peu importe mon alimentation, j’ai la plus part du temps été dans la même tranche de poids. Quand je me suis impliqué dans la musculation, j’ai gagné 5 kg pour arriver à 73kg depuis 2 ans maintenant, qui est tout juste mon IMC. Après, disons qu’en mangeant presque plus de viande, ma masse a stagné mais j’ai perdu en matière grasse pour prendre du muscle. Soit 176cm avec 73kg et probablement un % de MG de 12%. Je définis mon physique comme celui de Tyler Durden dans Fight Club. Je suis en tout cas, très très similaire. Donc un gars sec et dessiné (ça me plait et ça plait).

      Niveau sommeil, j’ai toujours eu une bonne récupération mais depuis ce changement, je dors beaucoup mieux. Un sommeil plus réparateur et surtout une sensation de bien-être permanent. Je n’ai plus jamais la phase « digestion » souvent délicate après un repas bien gras ou enrichie en viande. Et comme je ne consomma également presque d’alcool, je suis un être à l’énergie positive communicante.

      D’un point de vue sportif, mon énergie globale est améliorée. L’augmentation en sel minéraux et en vitamines, liée à une consommation en fruits et légumes plus importante, jouent beaucoup sur le flux énergétique.

      Je me rappelle très bien l’article que j’avais lu dans Men’s Health fin 2014 à propos de Nick Youngquest qui parlait du bien fait dans sa vie que le Yoga lui avait apporté (il est d’ailleurs devenu professeur de Yoga). J’ai attendu deux ans pour me lancer dans ce que je peux appeler une « révélation » et comme lui, je suis devenu accro et ceci dicte toute ma ligne de conduite.

      Le Yoga me pousse naturellement à manger sainement, à maitriser mes émotions, connaitre mes vrais besoins et définir un parfait équilibre entre le corps et l’esprit. Ceci n’est pas une publicité pour cette discipline mais plus la contestation d’une simplicité d’autoréalisation ! La discipline en elle-même n’est pas des plus populaire – en plus ça fait péter – mais les bien faits qui en découle en valent clairement l’investissement. Puis, les adeptes féminines de cette discipline ont un magnifique corps … Je fantasme sur des femmes de l’âge de ma mère. Ne vous moquez pas, vous êtes sujet à développer le même état d’esprit que moi quand vous verrez la fermeté, souplesse et finesse de leur corps !

      En conclusion, le développement personnel passe avant tout par une amélioration de l’état d’esprit et l’alimentation y contribue. Je n’ai jamais autant aimé mangé que depuis que j’ai diminué la viande et favoriser les fruits et légumes. De plus, je suis devenu un habitué de l’épicerie du coin pour acheter des légumes locaux/

    • Sylvain

      4 mars, 2017 à 15:08

      Hello Melahel,

      Merci pour ce petit retour! Effectivement vraiment interessant. Le 10-12% de masse grasse est un bel objectif. je comptais tenter une immersion dans le yoga. Qui peut être une variation intéressante dans l’entrainement :) Par contre, en quoi le yoga te pousse à manger sainement, là j’ai pas compris?

    • Melahel

      5 mars, 2017 à 09:55

      Tous les pratiquant de Yoga le diront, c’est une mode de vie et il joue énormement sur le mental. De fait, le Yoga purifie tellement bien mon corps et mon esprit que la bouffe saine et bien cuisinée me permet de rester dans cet état. Il faut savoir qu’une bonne séance de Yoga me fait entrer en méditation profonde. Je me vois donc mal agresser mon corps avec une nourriture grasse et consistante par exemple. En effet, à force de bien manger et d’avoir un corps sein, le moindre écart se ressent … Et cette philosophie est venue naturellement. Après ma séance hebdomadaire, je n’avais tout simplement pas envie de viande et d’assiette chargée comme auparavant. Je mangeais léger, végétarien et à force, en pratiquant le Yoga quotidiennement, ceci est devenu une habitude.

      Par contre hier, j’ai mangé une côté à l’Os maturé de Simmental de Bavière (3 semaines) cuite merveilleusement bien. C’était pour un repas divin. Et j’ai donc décidé de manger de la viande rouge (du boeuf en tout cas), une fois par mois en visant uniquement la qualité (50€/kg hier) que de manger de la merde bon marché une fois par semaine. Je ne pourrais jamais être végétarien mais comme non aieux, la viande se mérite et se savoure à l’occasion.

    • Sylvain

      7 mars, 2017 à 11:12

      Et bien merci pour ce retour. Il ne me reste plus qu’à essayer d’incorporer un peu tout ça petit à petit. Pas forcément le temps de tout mettre en place mais à force d’améliorer les choses à coups de 1%, on finit par obtenir de grands résultats :) N’hésite pas si tu veux rajouter des choses ou des expériences que ce soit sur le sport, le yoga ou la nourriture. D’ailleurs question débat, le yoga est il un sport ou tu le vois plutot comme autre chose?

    • Melahel

      7 mars, 2017 à 13:50

      De rien !

      Le Yoga -est un sport car par définition, un sport est un divertissement lié à un plaisir physique ou d’esprit. Il s’achemine donc facilement à la définition. Par ailleurs, c’est il est sans compétition. La seule personne que l’on affronte, c’est nous, personne d’autres. Mais le Yoga est un sport complet dans la mesure où physiquement, il nous solidifie et nous rend plus souple via les différents exercices de gainage et d’étirements. Sans compter l’importance de la respiration et de la concentration obligatoire sur le ressenti pour vivre l’instant présent.

      Je lance le défi à la team AdS de tester le Yoga en cours collectif une fois par semaine pendant un mois. Les résultats occasionnés seront positif et surtout gratifiant dans la mesure où cela créera un flux intérieur qui fluidifieront vos pensées. Croyez-moi, s’il y a bien un sport qui améliore votre esprit, c’est le Yoga. Sans oublié que les femmes présentes peuvent s’avérer particulièrement ravissante, peu importe leur âge. De plus, bande de veinard, vous êtes à Paris et que s’il y a bien un avantage d’être en capital, c’est que le potentiel de nana sexy et bien roulée est plus important qu’en Province.

      Alors foncez, testez, pétez puis feedbackez.

    • Sylvain

      8 mars, 2017 à 16:51

      Perso, je suis à Marseille ! Mais va pour le défi :)

  12. Carolyne

    2 mars, 2017 à 11:22

    Il me semble que ca a déjà été’ précisé dans d’autres commentaires, mais on ne le répétera jamais assez (jusqu’à ce que ce texte soit légèrement modifié).
    Les végétariens ne mangent PAS de poisson.
    Référez vous aux définitions des dictionnaires les plus connus. Les végétariens ne mangent pas de chair venant d’animaux. Ce qui comprend les poissons.
    Et effectivement, les végétaliens ne se nourrissent d’aucun produit provenant d’un animal. Tandis que les véganes appliquent ce principe à leur consommation générale (comprenant vêtements, produits, etc)

    • Sylvain

      3 mars, 2017 à 11:39

      Merci pour toutes ces précisions!

  13. Ran

    2 mars, 2017 à 11:24

    Je ne sais pas qui a écrit cet article mais un végétarien NE MANGE PAS DE POISSON !!!!!
    MÊME PAS DE TEMPS
    EN TEMPS !!!!!😡😡😡😡😡😡😡😡😡
    Renseignez vous avant d’écrire des bêtises

  14. Vincent

    3 mars, 2017 à 15:54

    C’est qui l’abruti qui écrit qu’un végétarien mange du poisson??????????
    Avant d’écrire il faut savoir de quoi on parle…

    • Sylvain

      4 mars, 2017 à 15:15

      Plusieurs lecteurs nous ont fait la remarque et nous l’avons bien notée :)

    • Otis

      14 mars, 2017 à 12:43

      Salut Vincent,
      l’abruti comme tu dis (mais je ne pense pas que c’était nécessaire), c’est moi.

      Comme tu le sais certainement, il y a plusieurs types de végétarien bien connus. Laisse-moi t’en présenter deux: végétarien (pas de viande et pas de poisson) et les PESCO-végétariens, qui eux mangent du poisson. ;) voilà bonne journée à toi!

  15. Vincent

    3 mars, 2017 à 15:57

    Bon à part cett erreur, le reste de l’article est plutôt correct et intéressant.

  16. Justine

    3 mars, 2017 à 16:20

    Attention un végétarien ne mange aucun être vivant. Donc pas de poisson

    • Otis

      14 mars, 2017 à 12:45

      Olà justine!
      Le terme végétarien dans l’article est le général, comportant aussi le « pesco-végétarien », qui mange juste du poisson. :)

  17. Lupix

    13 mars, 2017 à 11:32

    Viandard de mon état, issu d’une famille de fiers chasseurs et pêcheurs, habitant du sud-ouest de surcroit, je plaide coupable j’en ai une consommation élevée.

    Je respecte le régime alimentaire de chacun, du crossfiteur strictement attaché à son blanc de dinde/ riz au bon vivant resto tous les jours en passant par le jemenfoutiste McDo Pizza KFC et pour finir Vegans ou végétariens tout simplement parce que je pars du principe que chacun fait ce qu’il veut.

    Le soucis est que tout le monde ne pense pas comme ça, et la plupart des végans que J’AI RENCONTRE (il en résulte donc une expérience personnelle et ceci ne reflète pas une généralité, je précise) sont nettement moins tolérants vis à vis du régime alimentaire des autres.
    A un tel point que ça en devient selon moi complètement hystérique dans certains cas.

    Personnellement, une fille avec qui j’avais sympathisé et avec qui j’avais un bon feeling a tout simplement refusé de me parler quand elle a appris que je consommais de la viande.
    J’ai remarqué que pour beaucoup de Vegans c’était le seul jugement de valeur important. J’aurais pu avoir tous les défauts du monde et être vegan, j’aurais été mieux jugé qu’en étant pas vegan du tout.

    Je trouve rabaissant de se voir jeté le discrédit pour une habitude alimentaire. Je comprends les valeurs, les causes pour lesquelles ces gens se battent, mais c’est trop souvent dans l’excès à mon sens.

    C’est pour moi rien de plus qu’une dictature dans la mesure ou si tu ne partages pas les mêmes moeurs et croyances, tu n’es plus considéré du tout.
    On ne se gêne pas pour te dire avec nonchalance que de toutes façons t’es qu’une pauvre merde qui ne comprend rien à la vie car *introduire liste d’arguments vegan*

    C’est dommage parce que c’est ce genre d’individus qui desservent le plus leur cause.

    Alors je me doute bien que tous les vegans ne sont pas des nazis du légume mais la plupart de ceux que j’ai rencontré m’ont laissé ce ressenti et ont clairement fermé le dialogue.

    • Sylvain

      13 mars, 2017 à 18:49

      Hello Lupix,

      C’est toujours le probleme oui. Cela dit apres je peux comprendre jusqu’à un certain point. pas vraiment l’intolerance, mais plutot le fait de se projeter. Ca va forcement créer des tensions au niveau du monde de vie. Si vous avez des enfants, comment les éduquer? etc etc. On a l’impression que ça ne compte pas mais c’est le genre de valeur qui divise et éloigne un couple si les 2 ne sont pas sur la même longueur d’onde ;)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire plus Lifestyle et réussite