Comment Robert Greene vous aide à « Atteindre l’Excellence » (interview+vidéo)

ROBERT GREENE Mastery Atteindre excellence artdeseduire Comment Robert Greene vous aide à Atteindre lExcellence (interview+vidéo)Être bon, c’est bien, mais est-ce suffisant ? Comment faire pour atteindre la maîtrise d’un sujet ?

Pourquoi ne pas devenir expert dans votre domaine et détenir l’ultime pouvoir, celui d’atteindre l’excellence ?

Vendredi 28 mars 2014, Maxx le fondateur d’Artdeseduire et moi-même avions rendez-vous au Lutetia à Paris pour interviewer Robert Greene, qui nous présentait son nouveau chef d’œuvre : Mastery ! (« Atteindre l’excellence » en VF.)

Dans cette interview, il nous explique comment trouver notre voie, notre projet de vie, comment faire pour changer et nous explique pourquoi certains leaders sont plus performants que d’autres !

On essaie de devenir excellents dans l’art du teaser : lisez bien cette interview jusqu’au bout, une surprise de Robert Greene vous attend à la fin !

On ne présente plus Robert Greene, l’auteur du livre phare L’art de la Séduction, des 48 Lois du Pouvoir, de War et de la 50ème Loi, co-écrit avec 50 Cent.

Auteur américain francophile, Robert Greene fut journaliste et connut la vie à 100 à l’heure à New-York, puis les excès de vitesse à Hollywood où il travaillait comme scénariste.

La vie de rêve ? Pas pour lui… Quelque chose ne tournait pas rond, il ne le « sentait » pas. Cette vie n’était pas pour lui, ce n’est pas ce qu’il avait envie de faire, il sentait qu’il gâchait son temps dans ces jobs.

Ni ses expériences professionnelles américaines, ni sa vie de bohème en Europe à Paris et Dublin ne le satisfaisaient : il n’avait pas encore trouvé sa vocation…

C’est là le point de départ d’ « Atteindre l’excellence » : pour devenir le meilleur, pour devenir expert dans votre domaine, vous devez trouver ce domaine !

Comment trouver sa vocation pour atteindre l’excellence

ADS : Pourquoi as-tu décidé d’écrire sur l’excellence ?

Robert Greene : Après des années à étudier les génies (Da Vinci), les leaders (Napoléon) et tous ceux qui ont marqué l’Histoire, j’ai lancé mon entreprise de consulting, où j’apporte un certain recul stratégique à des personnalités brillantes, quel que soit leur domaine (sport, business, cinéma, professeurs d’université…)

Et j’ai commencé à voir émerger un modèle de réussite. Comment se fait-il que certaines personnes réussissent alors que d’autres échouent ? J’ai senti qu’il y avait un processus pour atteindre le succès.

De plus, je n’aimais pas l’idée du génie, du don inné. Je ne pense pas que Steve Jobs ou Einstein soit nés ainsi ! C’est vraiment du bullshit et je suis agacé de voir tant de gens prendre le « talent » ou le « don » pour excuse : « Je ne suis pas né avec ce talent, je ne peux pas y arriver ! » C’est faux !

L’idée a germé au moment où j’écrivais le livre avec 50 Cent, La 50ème Loi. Il était l’illustration parfaite de ce principe, de ce modèle d’excellence que j’avais envie de décrire !

Il y a bien certains auteurs qui ont écrit sur le sujet, je pense à Malcolm Gladwell avec Blink et Outliers : The story of success , mais personne n’avait encore écrit de guide pratique sur le processus qui permet à tous d’atteindre l’excellence.

J’ai écrit Mastery parce que j’avais envie de lire un livre comme ça ! Pareil pour l’Art de la Séduction : une fois terminée l’écriture des 48 Lois du Pouvoir, je n’ai pas trouvé de livres satisfaisants sur la séduction, alors j’en ai écrit un !

ADS : Pour qui as-tu écrit « Atteindre l’excellence ? »

Facile ! Je peux vous répondre en deux mots : « For every one ! » Tout le monde est concerné ! On a tous le même cerveau humain, qui a évolué au fil des années.

On est tous branchés de la même manière : c’est une lutte pour la survie ! La survie, c’est le premier pas, nécessaire avant l’excellence…

ADS : Dans Mastery, tu expliques que le premier pas consiste à trouver sa voie, à identifier sa vocation. Comment réussir à trouver sa vocation ?

Je suis un réaliste, j’aime la pratique, pas le blabla. On va faire simple du coup : il n’y a pas une formule magique pour trouver sa vocation.

Certains comprennent très jeunes qu’ils sont attirés par la science, pour moi, c’était l’écriture. Mais il m’a fallu quinze ans pour trouver la bonne voie, le genre de livres que je voulais écrire. Je n’avais pas la réponse exacte, mais j’étais sur la bonne direction.

Le problème de la plupart des gens, c’est qu’ils n’ont absolument aucune idée de ce qu’ils aiment, de ce qui leur plaît.

Je pense que la vraie méthode pour trouver sa vocation, c’est de savoir prendre du recul, prendre de la hauteur par rapport à ce qu’on fait.

Je vais vous parler de ma propre expérience : je savais que je voulais écrire. Alors j’ai étudié le journalisme. Mais ça ne me plaisait pas.

Est-ce que je dois chercher un autre job ? Est-ce que je dois trouver un meilleur employeur ? Si j’avais persisté dans cette voie, j’aurais perdu mon temps, j’aurais fini triste, déprimé, drogué parce que j’aurais choisi la mauvaise voie pour moi.

Alors j’ai pris du recul, je suis parti me promener un peu en Europe pour vivre à Paris, apprendre le français, séduire des filles à Barcelone, puis je suis allé en Irlande, j’ai écrit des pièces de théâtre et des romans mais à un moment, il faut se rendre à l’évidence : je ne pouvais pas continuer comme ça, la vie de bohème, ça ne paye pas !

À nouveau je prends du recul, et je me dis : « Maintenant je fais quoi ? Je pars en fac de droit pour faire de l’argent ? »

Mais je choisis de retourner à l’écriture, à Hollywood. Là je m’aperçois que je n’ai aucun contrôle sur mon travail, il y a toujours un côté frustrant quand quelqu’un modifie vos écrits !

Et c’est à ce moment que je rencontre celui qui me fait la proposition qui change ma vie : écrire un livre, ce que je voulais vraiment faire ! Tout ce temps-là, je gravitais autour de ma vocation, mais là, je l’ai trouvée !

La vocation, l’argent et la frustration

Trop souvent, les gens ne savent pas s’écouter. Font de mauvais choix. Ne savent pas ce qu’ils veulent. Surtout les hommes, les femmes sont souvent plus tournées vers l’introspection.

Faire un choix de carrière pour l’argent, c’est un mauvais choix. Au bout d’un moment, vous allez en souffrir, car vous n’êtes pas forcément motivé par ce job. Résultat : vous n’atteindrez jamais l’excellence dans un domaine qui ne vous plaît pas.

Si vous n’aimez pas le domaine dans lequel vous travaillez, vous ne trouverez pas la force d’atteindre les 10000 heures, vous ne deviendrez jamais expert. Il faut être vraiment connecté émotionnellement à votre domaine pour réussir !

ADS : Mais c’est la crise, Robert Greene ! Comment on fait quand on a une famille à nourrir ? Comment trouver sa vocation peut être une priorité à ce moment-là ?

Je vais prendre un exemple. Tu as eu aussi un job de merde avant de t’amuser tous les jours avec Artdeseduire. La méthode à appliquer, c’est de voir ça comme un projet, et d’y mettre beaucoup d’énergie, et de ne pas baisser les bras.

En couple, tu dis à ta femme que tu vas craquer au travail, que tu veux faire autre chose. Tu vas prendre deux ans le soir pour acquérir de nouvelles compétences.

C’est un énorme investissement en temps pour toi, et pour ta femme, pour tes enfants, mais ça te permet ensuite de repartir du bon pied.

ADS : Mais le soir, on entend souvent les gens se plaindre, ils sont fatigués à cause du travail…

Ecoute, pour moi c’est du bullshit. Quand tu as la vraie motivation pour t’en sortir, tu peux y arriver. « Quand on veut on peut ». Si tu ne trouves pas l’énergie le soir pour apprendre un nouveau talent, une nouvelle compétence, c’est que tu n’as pas vraiment envie de changer.

Si tu n’investis pas ce temps dans un processus de changement, tu finiras par faire un burn-out.

J’ai connu une femme quand je travaillais dans une maison d’édition. Elle travaillait la journée, s’occupait de ses enfants le soir, et écrivait de minuit à trois heures du matin. Toni Morrison, les amis. Prix Nobel de littérature en 1993…

Pour apprendre de nouvelles compétences, il faut savoir apprendre ! Des objectifs SMART, y aller petit à petit ! Si vous visez trop dur dès le début, c’est démotivant !

ADS : Qu’apprend-on vraiment dans Mastery, « Atteindre l’Excellence » ?

Ceux qui liront bien le livre porteront un autre regard sur la vie. C’est ainsi que le changement se produit. C’est la formule du succès.

En lisant « Atteindre l’excellence », je vous montrerai pourquoi le travail n’est pas un lieu où on est obligé de souffrir. Qu’on peut s’amuser et se développer en travaillant.

Si ce postulat de départ vous dérange, alors n’achetez pas le livre.

Le livre est particulièrement intéressant pour les lecteurs entre 20 et 30 ans. Finies les études : vous êtes tout seul ! Vous pouvez certes vous plaindre de vos parents, de ma crise, de votre boss, mais la vérité, c’est que vous êtes le capitaine de votre propre navire.

Vous larguez les amarres pour un voyage excitant dans lequel vous allez acquérir de l’expérience dans divers domaines, vous allez changer de job 3 ou 4 fois, avec un seul objectif : apprendre, apprendre, apprendre !

Tout ce que vous allez apprendre pendant ces 10 années, ensuite, vous le mettrez en pratique, vous associerez les idées : une fois l’apprentissage terminé, vous trouverez votre domaine d’excellence, ou vous le créerez !

Et ce n’est qu’une fois dans cette nouvelle zone que vous pourrez totalement être vous-même et progresser pour atteindre l’excellence !

Fun fact : chez vous en France, l’échec est condamné. Aux Etats-Unis, on a une vision plus positive de l’échec : « Chouette pour toi, au moins tu as essayé ! »

Rares sont les grands qui ont réussi du premier coup, à part Zuckerberg peut-être…

ADS : Comment expliquer l’excellence au sein d’un groupe ? Manchester United, Google, les Lakers, les Navy Seals…

C’est le rôle du leader, de motiver son équipe et d’inspirer les autres. Dans le sport US, on prend souvent le coach Phil Jackson comme modèle : lui, c’est un Master, il a atteint l’excellence.

Il sait comment diriger un groupe de jeunes hommes pour bien les faire jouer ensemble. Il faut s’inspirer de ses méthodes d’entraînement, toujours différentes.

Les joueurs ne savent jamais à quoi s’attendre. Parfois il éteint les lumières et les fait méditer. Parfois il annule l’entraînement et ils partent tous voir un film ensemble pour en parler après.

C’est vraiment le rôle du leader : motiver ses troupes !

ADS : Le changement, ça prend du temps. L’excellence aussi. Comment tu fais pour dire aux gens de prendre le temps ?

J’aime bien l’exemple du sport. Quand tu cours, tu souffres. Mais après, tu te sens bien. C’est plaisant. On est obligé, pour devenir plus fort, pour apprendre, de souffrir un peu.

Ce qui s’acquiert facilement ne vaut rien. Il faut souffrir, être résistant, le succès prend du temps !

La qualité principale de ceux qui veulent progresser, c’est la capacité de concentration, ce focus nécessaire pour avancer et ne pas se laisser distraire par des broutilles. Et aussi leur capacité de résistance, et de rebond après un échec.

Mes conseils pour vous aider à progresser en concentration :

  • Pendant votre temps libre, faites du judo, du karaté, du saxophone, du poker, des échecs. Une heure par jour pour vous forcer à vous concentrer. Pour que ça devienne une habitude.
  • Au travail, pendant une heure par jour, fermez la porte, coupez votre téléphone : n’autorisez aucune distraction pour vous concentrer sur vos projets.

Le multi-tasking, un vrai piège, difficile à contrôler. Le livre s’appelle Mastery : si vous ne réussissez pas à être maître de vos propres émotions, si vous ne réussissez pas à éteindre votre téléphone pendant une heure sans flipper, cela signifie que vous ne vous maîtrisez pas, et vous ne pourrez pas avancer.

Bonus vidéo : Comment atteindre l’excellence dans la conversation ?

On a demandé à Robert Greene comment progresser et exceller dans l’art de la conversation !

Merci beaucoup monsieur Robert Greene pour cette heure que vous nous avez accordée ! »

On espère revoir Robert Greene pour son nouveau livre… qui abordera probablement les relations sociales ! Retrouvez son nouveau livre sur Amazon : Atteindre l’excellence !

En suivant les conseils de l’auteur de Atteindre l’Excellence, quelle compétence voulez-vous acquérir au cours des deux prochaines années ?

L’équipe ADS Maxx & Sélim

Bann SMS1erRDV 1 Comment Robert Greene vous aide à Atteindre lExcellence (interview+vidéo)

59 COMMENTAIRES
  • Alfie dit :

    J’ai bien aimé la 50e loi, enfin je n’en ai pas gardé grand chose, je l’ai lu il y a plus d’un an, depuis il y a eu des voyages, des femmes, du travail…..

    Je pense que son nouveau livre fera partie de mes futurs achats, d’abord je dois me consacrer à fond à mes cours, et enrichir ma culture !

  • Vincez dit :

    Cet article m’a réellement donné envie d’acheter le livre…
    Je pense avoir trouvé ma vocation : la programmation informatique et le développement ! Je peux y passer des heures sans voir passer le temps, et quand je finis mes heures de travail, j’ai un réel sentiment de satisfaction et d’accomplissement.
    Mais justement, pour accomplir certaines choses, j’ai besoin d’y passer beaucoup de temps, trop de temps… dans le sens que le seul moment où je peux travailler sur mes projets persos est la nuit… ce qui me fatigue et me fait perdre mon rythme de tout les jours… Alors je me demande si j devrais continuer dans cette voie

  • Keating007 dit :

    Je ne connaissais pas Robert Greene, et… je le trouve excellent !
    J’suis en train de lire pas mal de bouquins sur le développement personnel en ce moment, et je vais aussi me procurer celui-là, car ce qu’il dit dans l’interview me parle énormément.
    En effet, j’suis actuellement dans une démarche qui consiste à trouver réellement ma voie, afin d’avoir un meilleur job, et surtout un boulot dans lequel je pourrais m’exprimer pleinement et me sentir heureux.
    Je connais depuis quelque temps un bon nombre des conseils qu’il donne, mais la façon dont il en parle me pousse encore plus à me motiver, à les appliquer et à faire chaque jour un pas dans la bonne direction.
    Je conseille à tous ceux qui veulent s’améliorer, avoir une vie meilleure, progresser dans n’importe quel domaine, de bien lire ses réponses aux questions de Sélim, et bien entendu, de lire attentivement la plupart des articles ADS de la rubrique Inner Game.
    Croire en sois-même et en ses capacités, c’est déjà un bon début je pense… Ensuite, on agit…

  • indiana007 dit :

    Tous les ouvrages de Robert Greene sont à lire, relire, et méditer constamment !

    Ce serait génial s’il pouvait rédiger des articles pour ADS !

    @ Sélim : c’est vrai? Un prochain ouvrage sur les relations sociales? J’ai hâte qu’il sorte !

  • Matt dit :

    Salut la team,

    Noel approche, et j’aimerai bien remplir un peu ma bibliothèque « séduction ». J’ai déja prevu d’acheter et de lire the game de Styles, qui selon moi manque à ma « collection », et je projette d’acheter un livre de Robert Greene. Je voulais vous demander, lequel selon vous dois-je acheter en premier ? Les 48 lois du pouvoir ou l’art de la séduction ? Si vous connaissez d’autres ouvrages sur la seduction ( a part Mystery et Real World Seduction ) qui pourraient etre interessants, n’hesitez pas a m’en faire part !

    Joyeux Noel a vous,
    Matt

    • indiana007 dit :

      Salut :)

      C’est peut être plus logique de commencer par les 48 lois du pouvoir. De cette façon tu vas aller du général vers le particulier. Greene se répète pas mal en plus entre les deux livres. L’art de la séduction expose souvent la même chose que les 48 lois. La différence est que les principes psychologiques sont plus orientés séduction dans l’art de la séduction que dans les 48 lois, évidemment.

      On peut dire que l’art de la séduction vient préciser les 48 lois du pouvoir.

  • Kheldar dit :

    Je vais acheter et lire tous ses livres. Rien que cet article m´a permis d´y voir plus clair.

    J´ai un lien à faire partager. Cet article sur Robert Greene, bien qu´il date de 2014, me semble etre le plus approprié pour partager ce lien :
    lauramarietv.com/realiser-ses-reves-10-raisons-pour-lesquelles-la-plupart-ny-arrivent-pas/

    Je vais aussi poster ce lien sur l´article concernant la jeunesse de Schwarzenegger.

1 2

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)