Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Je Passe Les Fêtes Tout Seul : Comment Ne Pas Déprimer ?

déprime de noël suicide

Lifestyle et réussite

Je Passe Les Fêtes Tout Seul : Comment Ne Pas Déprimer ?

Je Passe Les Fêtes Tout Seul : Comment Ne Pas Déprimer ?

 Je Passe Les Fêtes Tout Seul : Comment Ne Pas Déprimer ?
Ho ho ho ! Ce n’est pas le père Noël, quoi que… et vous allez vite comprendre la blague. Noël est au choix une période bénie et féérique pour ceux qui sont « très famille », ou une catastrophe, une zone de turbulences pour tous ceux qui ont de sales souvenirs ou qui traversent une mauvaise passe en ce moment.

La période des fêtes de fin d’année est connue pour être une période d’augmentation des ruptures, un pic de disputes de couples et aussi des suicides. Pas de panique, vous n’êtes pas seul chez vous, on est là aussi…

Un article qui ne parlera donc pas de séduction, parce que de toute façon, le seul truc séduisant qui va se passer sera probablement à Nouvel an, pour le réveillon de la Saint Sylvestre. Auquel cas on vous renvoie sur cet article Comment draguer pendant le réveillon du Nouvel An ?

Si vous êtes seul cette année pour Noël, sachez-le, vous ne l’êtes pas « vraiment ». Des tas de personnes comme vous vont passer le 24 et le 25 décembre sans compagnie, loin de leur famille. D’où ce pic de suicides de Noël.

Et ça ne concerne pas que les vieux et les veufs, ça peut vous toucher vous aussi. Je me souviens d’une année particulièrement tendue dans ma famille où j’étais de toute façon trop fauché pour rentrer à Noël.

Je me revois, tel Macaulay Culkin, en train de me réjouir : « Chouette, je suis seul chez moi pour Noël ! ».

On habitait avec un pote et Eros dans un superbe appartement à Grenoble, qui donnait sur la place Grenette, juste au-dessus du restau Au Bureau, à peu près au-dessus du Haagen Dazs.

Tous mes potes étaient rentrés dans leur famille, et j’étais resté seul comme un con (un pauvre con, pourrais-je ajouter, j’étais fauché je vous ai dit).

Pour la cérémonie de Noël, je m’étais fait un chili con carne de Noël de marque 1, la marque discount de Carrefour, seul dans ce grand appartement vide avec pour unique compagnie la télé.

Et sur les coups de minuit, avant d’aller me coucher, j’ai ouvert la fenêtre quelques secondes pour partager une papillote avec le vigile qui surveillait les cabanes du marché de Noël, sous nos fenêtres.

Déprime de Noël géante, de me retrouver dans cette sinistre ville sombre et froide de Grenoble quand toute ma famille est sur le bassin d’Arcachon autour du sapin à manger des trucs bons !

Et là dans ta tête, même si c’est ton choix, même si c’est une phase, même si c’est passager, tu te dis dans le désordre que :

  • tu mérites ce qu’il t’arrive
  • de toute façon personne ne t’aime, personne ne te comprend
  • jamais tu ne séduiras une fille
  • tu mérites d’être seul
  • tu ne trouveras jamais un bon travail
  • tu ferais mieux d’aller te coucher, ça passera plus vite

Le lendemain matin, au réveil, le père Noël n’était évidemment pas passé… vu que c’était moi le père Noël !

Après mon petit-déjeuner déséquilibré (c’était la grande époque du pain de mie-Nutella qui glissait sur les abdos sans trop s’accrocher), je me suis rendu sur la place voisine, la place aux Herbes, et j’ai enfilé mon costume de père Noël.

Coussin en guise de fausse bedaine, fausse barbe qui grattait l’imberbe que j’étais, et joie feinte parce qu’on me payait 8 euros de l’heure pour mentir aux gamins, en leur offrant des bonbons.

Au moins je travaillais, ça m’occupait l’esprit et j’oubliais pendant quelques heures ma déprime de Noël.

C’était probablement le Noël le plus déprimant de ma vie.

A moins qu’il s’agisse de celui où une ex m’avait offert un affreux pull Airness et où j’avais été incapable de simuler un sourire joyeux ?

Ou celui où j’avais vraiment vraiment vraiment envie d’envoyer un texto à mon ex parce qu’elle me manquait en cette période de fin d’année ?

Donc voilà, sachez que si vous aussi vous vous sentez comme une merde pendant ces fêtes de Noël, vous n’êtes pas le seul, et ce n’est pas grave : ça va passer. Il « suffit » de serrer les dents.

Si ça vous surprend de trouver un tel article sur la déprime et les suicides de Noël sur Artdeseduire.com, réfléchissez encore. Et regardez ce beau tableau.

suicide noel Je Passe Les Fêtes Tout Seul : Comment Ne Pas Déprimer ?

Parmi les causes de suicide dans ce tableau issu de l’Observatoire national du Suicide, on retrouve des sujets qui nous touchent, qui vous touchent :

  • L’isolement social et la solitude
  • Couple, sentiments, famille
  • Rupture
  • Difficultés relationnelles

Toutes ces infos sont tirées d’un article sur les six chiffres pour comprendre le suicide en France, paru dans le Monde.

Et dans ce tableau en particulier, ça me fait de la peine de savoir des hommes et des femmes isolés et en difficultés relationnelles.

C’est un peu notre job ici, à longueur d’année. Vous donner des conseils et des idées pour vous intégrer, pour vous faire des amis.

On déteste tous être seul dans ces périodes-là mais par pitié, restez avec nous. Ne vous suicidez pas, je pense sincèrement que rien ne mérite que vous vous ôtiez la vie.

En plus, on vient de fêter nos 10 ans avec Artdeseduire, ce serait super sympa à vous d’être là encore dans 10 ans.

Si vous n’avez personne à qui parler, si personne ne répond sur le forum Artdeseduire, n’hésitez pas à appeler SOS Amitiés. Il n’y a aucune honte à demander de l’aide.

Tout seul pour Noël : pas vous, mais les autres

Si ce n’est pas vous le solitaire de Noël, c’est peut-être un frère, une soeur, un père, une mère, une grand-mère qui se sent seul.

C’est peut-être un collègue, peut-être un voisin que vous croisez parfois sans trop lui parler.

Je crois que cette fin d’année est aussi l’occasion de faire la paix et de pardonner aux fdp à ceux qui nous ont fait du mal. (ouais, faut pas pousser, je ne vais pas devenir 100% angélique non plus…)

On a tous vécu des situations où on s’est dit qu’on ne pardonnerait jamais.

Mais je vois trop de gâchis, de personnes qui ne se parlent pas, qui n’osent pas tendre une main vers l’autre pour renouer le dialogue. C’est dommage. Vous pouvez être cette main tendue.

Et si jamais on vous riait au nez, au moins vous pourrez être fier de vous, vous aurez eu ce courage de vous ouvrir. La générosité et le pardon ne sont jamais honteux.

Comment se sortir de cette déprime de Noël ?

Allez, action, parce que c’est encore là-dedans que je peux le plus vous aider.

  1. Déjà, commencez par quelques courses, histoire d’acheter des vitamines. Orange, citron, kiwi, ananas : redonnez des couleurs à votre alimentation.
  2. Un peu de sport tous les deux jours devrait vous aider à rebooster votre corps et à libérer les endorphines. Et comme le disait la Compagnie Créole, c’est bon pour le moral. Si le sport vous ennuie trop, téléchargez un podcast d’une heure et allez l’écouter en marchant. La lumière du jour rend joyeux. #luminothérapie
  3. Troisième point pour lutter contre cette déprime hivernale : entourez-vous ! Discutez, organisez des cafés, des déjeuners, des dîners avec qui vous voulez, mais ne restez pas seul si vous le pouvez !
  4. Quatrième point, ambiance Astérix et le Devin : « Après la pluie, vient le beau temps ». Et oui ! Cette phase hivernale, cette semaine de vacances ou de coupure qui arrive est l’occasion de faire le bilan de cette année (OK, moisie), mais surtout de réfléchir à l’année à venir. Et vous n’avez pas besoin d’attendre le 1er janvier pour mettre votre plan en marche. Si vous avez de bonnes idées pour atteindre vos objectifs, ça commence maintenant !
  5. Cinquième et dernier point : profiter de la trêve hivernale pour vous faire ou refaire une culture. L’intégrale Star Wars ? Harry Potter ? Molière ? Gary Vaynerchuck ? L’intégrale de Casanova ?

Ma vraie technique anti-déprime de Noël, celle que je vais utiliser cette année ? Un mix de toutes les options précédentes !

La semaine du 25 au 31 sent le travail, la lecture, le cinéma, les séries et le sport ! Et surtout : les bureaux d’Artdeseduire seront TOUT VIDES ! Personne pour m’empêcher d’écrire !

Soyez gentil avec vous-même, aimez-vous, ne soyez pas trop dur, ne faites rien de stupide, et aidez les autres si vous en avez la possibilité !

Bonne fin d’année à tous !

PS : les cadeaux pour vous, ce sera la semaine prochaine ! Soyez au rendez-vous ! Affaire à suivre…

Sélim, père Noël amateur (de films amateurs comme dirait l’autre…)

Bann SMS1erRDV 1 Je Passe Les Fêtes Tout Seul : Comment Ne Pas Déprimer ?

Lire la suite
14 Commentaires

14 Comments

  1. Alab

    19 décembre, 2017 à 20:59

    En tant que GEMien j’imagine bien la situation dans laquelle tu as pu être pour un Noël seul à Grenoble quand tout le monde rentre chez lui *à glacer le sang*.
    J’ai un ami qui déprime à chaque Noël, bon le problème est plus profond, il a de grandes difficultés sociales et est déscolarisé/chez ses parents/sans bouger alors que c’est un type génial. Je garde les idées dans un coin de ma tête pour lui en parler.

    D’ailleurs, je ne suis pas un lecteur si assidus, mais tu habitais déjà avec Eros ? J’ai parfois l’impression qu’Eros est juste une facette de la personnalité de Sélim…

    • Sylvain

      21 décembre, 2017 à 11:44

      Hello,

      Bonne idée que d’essayer de tirer ton ami par le haut! C’est si cruel que ça Noel à grenoble? On n’est pas au pied des pistes de ski? vu de Marseille…;)

    • AL

      21 décembre, 2017 à 12:45

      Si je peux me permettre une remarque en passant, Alab :
      « le problème est plus profond, il a de grandes difficultés sociales » […] « alors que c’est un type génial ».

      Un « type génial » n’a pas de problèmes, ou n’en a plus, ou est capable de les gérer. Si tu qualifies quelqu’un de type génial quand il a des difficultés sociales, alors un Barack Obama, c’est quoi ? Dieu ?

      Attention à ta grille de perception des individus. Sinon, tu risques d’avoir des déconvenues à l’avenir. Beaucoup de gens se réveillent un matin en réalisant qu’ils/elles ne « connaissent pas » telle ou telle personne, simplement parce que leur grille de perception était mal calibrée ou qu’ils/elles refusaient de voir l’individu tel qu’il était réellement (en souffrance). (i.e : « Mais c’était quelqu’un de si gentil, je n’aurais jamais imaginé qu’il soit capable de ça… »)

      Je ne doute pas que ton pote ait le potentiel pour devenir un type génial, mais ce que tu en dit laisse entrevoir qu’il a encore un long chemin à parcourir pour y parvenir. Et ça ne dépendra que de lui.

    • Sélim

      22 décembre, 2017 à 10:49

      Hello Alab !

      Ahah, si tu as vu Grenoble la grise comme moi, seul en décembre, c’était pas joyeux :)
      Pour ton pote, tu peux lui faire tourner les articles, c’est pas interdit (sauf si l’école censure toujours Artdeseduire !)

      PS : Eros is real. Certains l’ont vu en soirée, d’autres en séminaire en 2012, d’autres ont la chance de l’avoir pour coach en soirée quand je décide de me coucher au lieu de sortir jusqu’au bout de la nuit !

  2. Le Marginal Magnifique

    19 décembre, 2017 à 22:13

    Période géniale pour rester au chaud et s’envoyer de la culture !!! Quel régal.

    • Sélim

      20 décembre, 2017 à 10:06

      Pas mieux.
      Ah si : sortir VITE FAIT pour souffrir du froid, et ainsi apprécier encore plus la chaleur intérieure !

    • AL

      20 décembre, 2017 à 15:26

      J’apprécie toujours la chaleur intérieure ! D’ailleurs, ma phrase préférée c’est « On est mieux dedans ! » (Very-dick !)

    • Sylvain

      21 décembre, 2017 à 12:31

      Pas de limite pour se cultiver! Chaque jour !

  3. Le Marginal Magnifique

    19 décembre, 2017 à 22:15

    Superbe période pour rester au chaud et s’envoyer de la culture !!! Un régal…

  4. Sôwal

    21 décembre, 2017 à 19:00

    Ils sont pas bêtes ces petits conseils pour transformer le mauvais moment en quelque chose d’au moins profitable. Ça permet au moins de retrouver un peu de leadership personnel, et ça déjà, c’est bon pour le moral. Sans compter qu’il y a des sites pour sortir entre gens qui veulent juste sortir un peu ! (Et on calibre, pas de drague de gros mort de faim dans ce genre de sortie svp.)

    L’article a aussi le mérite de faire profiter des fêtes qui se présentent bien, puisque j’ai la chance que ça soit le cas. On n’est pas à l’abri des périodes pourries et ne pas l’oublier permet aussi de mieux les éviter ou y faire face.

    • Sélim

      22 décembre, 2017 à 10:47

      Merci beaucoup ! On va essayer d’être présent pendant les fêtes pour aider tout le monde :) (A vrai dire, c’est notre mission toute l’année !)
      Bonnes fêtes Sôwal !

    • Sylvain

      23 décembre, 2017 à 15:36

      C’est un article qui peut aussi s’appliquer à toutes les périodes sombres, il faut savoir s’accrocher :)

    • Yakuza75

      17 janvier, 2018 à 21:23

      Mouais, qu’appelle-t-on drague de mort de faim? Le mort de faim c’est toujours l’autre. Moi je l’avoue sans fausse pudeur, si je sors un 31 décembre parce que je suis tout seul,alors que tous mes potes sont au ski avec leurs meufs ou dans leur famille, c’est pour rentrer accompagné. Rien ne vaut une présence féminine pour se redorer le moral. Pas pour passer la nuit à discuter avec des no life ou d’autres cas désespérés comme moi qui vont me parler de leurs petits problèmes ou de sujets qui ne m’intéressent pas le moins du monde.Bon, c’est juste mon cas personnel…

    • Sylvain

      18 janvier, 2018 à 11:29

      Hello Yakuza,

      Le probleme c’est qu’il ne faut pas que cela se voit de trop! Si tu pars uniquement pour rencontrer des femmes, elles risquent de le sentir et tu passes un peu pour un désespéré. Et si tu reviens seul, ce sera un échec pour toi et tu en sortiras encore plus déprimé. D’ou la necessité de prendre un peu de recul par rapport à tout ça! ;)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire plus Lifestyle et réussite