Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Relevez le Défi Yes Man : 30 Jours Pour Changer de Vie en Disant Oui

Lifestyle et réussite

Relevez le Défi Yes Man : 30 Jours Pour Changer de Vie en Disant Oui

Relevez le Défi Yes Man : 30 Jours Pour Changer de Vie en Disant Oui

défi yes man Relevez le Défi Yes Man : 30 Jours Pour Changer de Vie en Disant Oui
Qui n’a jamais rêvé qu’on lui réponde « oui » à la phrase « t’as pas 50 euros » ou « tu me prêtes ta caisse » ? A partir d’aujourd’hui, en relevant le Défi Yes Man vous allez être celui qui répond « oui ». Et ça va vous faire du bien !

Dans cet article, vous allez découvrir les bénéfices du Défi Yes Man !! sur votre vie sociale, votre confiance en vous et votre vie amoureuse !

Avant d’être un « défi Yes Man », c’est avant tout le titre d’un film sur l’état d’esprit positif de Peyton Reed sorti en 2008.

Dans ce film, Jim Carrey incarne Carl, un banquier mal dans sa vie qui passe ses soirées à regarder des films loués au vidéoclub (eh oui, avant Netflix et le streaming on allait au vidéoclub. Si vous n’avez jamais fait ça c’est que vous êtes trop jeune !) et qui refuse de répondre aux coups de fils de ses amis.

Un jour que Carl déprime sévère devant sa banque car une promotion lui a été refusée, il tombe sur une vieille connaissance qui est devenu un autre homme, qui voit la vie en rose.

Et pour cause : il est maintenant un « Yes Man » !

Carl loupe la fête de fiançailles de son meilleur ami et celui-ci, furieux, le confronte. « Si tu changes pas tu vas finir tout seul dans ton coin. Tout seul, Carl ! Tout seul ! »

La perspective n’étant pas alléchante, Carl décide de changer et de devenir la meilleure version de lui-même : Yes Man est Le film par excellence sur le développement personnel.

Si vous ne l’avez jamais regardé, prenez le temps de le faire, c’est un déclic qui ne peut être que positif !

Et tout comme Carl, aujourd’hui je vais vous inciter à changer grâce à des citations de ce film très sympa qu’est Yes Man !

« Vous êtes mort, Carl. Vous dites non à la vie, par conséquent, vous ne vivez pas. »

« Vous inventez des excuses pour votre entourage, et pour vous-même. … Vous végétez dans le même travail sans avenir depuis des années, vous n’avez pas de compagne, vous n’avez même pas une vague copine avec qui sortir.

Vous avez perdu la femme de votre vie parce qu’elle ne voulait plus être avec un homme qui vit au ralenti. »

Lorsque Carl assiste à son premier congrès « Yes Man », c’est le discours que lui tient Terrence, l’instigateur de cette façon de vivre, le gourou de la pensée positive. Et c’est vrai, au final.

Combien de fois avez-vous refusé de sortir parce que vous étiez « trop fatigué », ou que vous aviez « trop de travail » ?

Certes, le travail on n’y échappe pas, surtout quand on est étudiant. Mais sortir entre potes, ça permet de relâcher la pression ! Ne me dites pas que vous ne pouvez pas vous libérer au moins un soir par semaine.

« J’ai bu quelques Redbull ! T’as déjà bu du Redbull ? J’avais jamais bu de Redbull mais là j’ai bu du Redbull cette nuit j’adore le Redbull !! »

La boisson officielle du Yes Man. Vous allez être fatigué, c’est une certitude. Mais c’est un mal pour un bien.

Raj, de la chaîne Youtube Autodisciple, a testé le « Défi Yes Man » pendant 30 jours. Il explique qu’il était fatigué, certes, mais qu’il était surtout très content de cette expérience.

Selon lui, ce défi est le moyen le plus efficace d’être heureux et bien dans sa peau car on est positif.

Ce défi lui a aussi permis, comme à Carl dans le film, de faire des choses qu’il n’aurait jamais imaginer faire avant.

Saisir toutes les opportunités qui se présentent, c’est rencontrer beaucoup plus de personnes (pratique pour draguer des filles !), vivre beaucoup plus d’aventures et augmenter vos chances dans la vie.

En acceptant d’aller travailler un samedi alors que son collègue en lice pour la promotion, lui, a refusé, c’est Carl qui obtient la promotion.

Alors oui, vous allez être fatigués. Mais vous allez adorer le résultat ! Etre un Yes Man, c’est un investissement qui paie sur le long terme !

« Réveille-toi ! Tu passes à côté d’un truc qu’on appelle la vie.»

(C’était le meilleur gif possible pour illustrer cette partie de l’article. Si si.)

Le synopsis du film nous dit que Carl dit « oui » à tout pendant un an. Mais nous, spectateurs attendris de sa transformation, nous ne voyons pas le temps passer.

Ainsi, nous voyons Carl devant un tableau en liège sur lequel sont accrochées des petites annonces. « Je veux prendre des cours de guitare, je veux apprendre à piloter, oui j’aimerais apprendre le coréen ».

Et tout cela lui sert dans le film, puisque c’est grâce au coréen qu’il arrive à dérider une femme qui refuse de l’aider dans l’organisation d’une fête.

Apprendre une langue par exemple, ça peut vous ouvrir pas mal de portes !

Non seulement vous pourrez séduire des femmes qui apprécieront l’effort que vous faites pour entrer en contact avec elles, mais cela peut aussi être très bénéfique au niveau professionnel !

A quoi cela vous sert-il d’aller travailler/de faire des études (pour travailler plus tard) si vous ne dépensez pas l’argent que vous gagnez ?

Gardez cela en tête : on ne vous enterrera pas avec votre argent. Et quand bien même, vous ne pourriez pas l’utiliser.

Alors profitez-en. Faites des choses. Apprenez à jouer d’un instrument. Apprenez une nouvelle langue. Voyagez. Faites des rencontres et ouvrez-vous au monde.

« Le monde est un terrain de jeu, tous les enfants savent ça, mais on finit par l’oublier en grandissant…»

yes man challenge Relevez le Défi Yes Man : 30 Jours Pour Changer de Vie en Disant Oui
« Why so serious ? » disait l’un de nos vilains préférés.

C’est vrai ! Quand on est enfant, on est insouciant, on sourit à la vie, on n’a peur de rien. Et puis on grandit, on nous demande de nous raisonner, on nous donne des responsabilités. Coup dur !

Combien de fois a-t-on dit ou entendu dans notre entourage des choses comme « j’ai pas le temps pour ces enfantillages ? » (oui, « enfantillages, parfaitement. Et avec l’accent précieux s’il vous plaît).

On n’a pas le temps, on n’a jamais le temps. Mais le temps, on ne le prend pas. Et c’est un cercle vicieux. Métro, boulot, dodo. Et le fun, il est où dans tout ça ?

« J’sais pas comment font les gens pour vivre dans la même routine chiante tous les jours, moi j’me tire une balle »

 

C’est Alysson, la fille que Carl rencontre et qui va changer sa vie, qui prononce cette phrase. Et elle a raison ! Sans avoir besoin d’arme à feu, c’est la routine elle-même qui nous tue !

Un exemple tout con : vous avez remarqué comme les personnes âgées qui ont des activités ont l’air plus en forme que les autres ? C’est normal ! Si on ne fait rien, on rouille !

A force de vous entendre répondre « non » à tout ce qu’ils vous proposent, vos potes ne prendront même plus la peine de vous appeler lorsqu’ils feront un truc. Et vous sortirez progressivement de leur cercle d’ami. Vous avez la larme à l’œil, n’est-ce pas ?

Plus sérieusement : aucun travail, aucunes études ne vaillent que vous vous empêchiez de vivre. La finalité, ce n’est que de l’argent.

Certes, la société dans laquelle nous évoluons est basée sur l’économie. Mais quid des valeurs comme l’amitié ? Le partage ?

Gagner de l’argent pour gagner de l’argent, ça n’a pas de sens. Alors faites des folies ! Raj, dont je vous parlais tout à l’heure, a eu l’opportunité de passer quelques jours dans l’appart’ d’un parfait inconnu à Madrid grâce à ce défi.

Il a expliqué en quoi consistait le défi, le type lui a proposé les clés de son appart. Raj a dit « oui ». Sérieusement les mecs, un appart à Madrid, ça vous dit pas ?

Alors certes, financièrement, ça peut coûter un léger investissement. Mais vous n’êtes pas obligés de dire « oui » à tout.

Le principe, c’est de réapprendre à dire oui. C’est d’être quelqu’un de positif et d’ouvert. Le défi Yes Man, c’est surtout pour vous aider à développer la pensée positive !

L’essence du Défi Yes Man : « Quand vous dites oui à des choses, tout devient possible. »

Encore une fois, Terrence a les mots justes. Bien sûr, dans le film, tout est exagéré : quand Carl refuse quelque chose, il lui arrive toujours une crasse après et il se croit maudit.

Dans sa vidéo, Raj nous apprend que lorsqu’il n’avait pas envie de faire quelque chose dans le Défi yes Man, et donc quand il n’attendait rien de cette chose, ça s’avérait toujours sympa et intéressant au final.

Il nous explique également que durant cette expérience d’un mois, personne n’a tenté d’abuser de lui, et que les gens étaient plutôt bienveillants. Donc lancez-vous !

Dire oui, c’est sortir de sa zone de confort car on fait des choses que l’on avait jamais faites avant. Si on vous propose de faire, disons, du BMX, vous allez peut-être vous casser la gueule.

Mais vous aurez essayé, vous aurez une anecdote à raconter et vous allez peut-être même faire le choix de progresser, vous allez peut-être adorer ça !

C’est sûr que celui qui ne prend aucun risque ne se blesse jamais et n’échoue jamais. Mais à ce stade-là, autant ne pas sortir de chez soi parce qu’on peut se faire écraser par une voiture.

Bien sûr, j’exagère. Mais je veux vous faire réfléchir sur les implications du Défi Yes Man.

Réunion entre potes. Qu’avez-vous à raconter ? Lundi ? Vous êtes allé au travail. Mardi ? Idem. Mercredi ? Same. Et le 7ème jour, il se repose. Non. C’est pas une vie, ça !

« On n’est pas spectateurs de la vie, mon ami. »

Vous devez être acteur de votre vie. La clé, c’est vous. Personne ne peut vivre à votre place. Vous pouvez décider de regarder la vie passer. Ou vous pouvez décider de vivre votre vie.

La vie est trop courte pour ne pas en profiter, les gars. Alors profitez à fond.

Si vous avez toujours eu envie de vous mettre à l’harmonica, si vous rêvez d’un voyage au Japon, si vous voulez sortir avec cette fille, alors foncez.

Dire « oui » à tout, ça commence par se dire « oui » à soi-même.

Alors, vous êtes prêt pour le Défi Yes Man ?

Ambre, qui a un peu bien aimé ce film

Bann SMS1erRDV 1 Relevez le Défi Yes Man : 30 Jours Pour Changer de Vie en Disant Oui

Lire la suite
24 Commentaires

24 Comments

  1. Angus

    20 mars, 2017 à 12:45

    L’article qui tombe à pic, je viens justement de me lancer ce genre défi. Enfin à ma mesure, c’est à dire arrêter de partir du point de vue négatif de tout ce qui pourrait arriver, juste faire et voir après coup si c’était bien ou pas et le cas échéant recommencer^^

    • Sylvain

      20 mars, 2017 à 14:19

      Beau laboratoire ANgus!

      N’hésite pas à venir partager avec nous toutes tes nouvelles expériences!

  2. Drov

    20 mars, 2017 à 13:03

    Défis parfait qui fait remonter la pente (à grande vitesse) juste après une rupture.
    C’est carément un changement de life, ca fonctione, et c’est bien.
    #Approved

    • Sylvain

      20 mars, 2017 à 14:20

      Après une rupture, c’est toujours le bon moment pour changer de vie! Bien joué Drov!

    • Eros

      20 mars, 2017 à 15:28

      Pareil, approuvé, validé, testé, et heureusement !

  3. don Diego de la Vega

    20 mars, 2017 à 14:20

    D’ailleurs c’est pas Anthony Robbins qui apparait au début du film dans l’ascenseur ?
    Ou je confonds ?

    Nina, tu as oublié de parler de la scène du dentier :D

    • Nina

      20 mars, 2017 à 16:02

      Fufufu, no spoiler voyons ;p

  4. Etik

    20 mars, 2017 à 21:45

    Hello! D’un côté: la routine qui tue. De l’autre: l’aventure dont les délices font oublier les bienfaits de la stabilité( professionnelle, amoureuse…). Moralité, juste milieu: alterner le serieux et la folie. La semaine pour les études, le week-end pour s’amuser, ce mois pour travailler, le prochain pour voyager…Yes man, no man!
    Mais lire ADS, c’est pr tous les jours! C’est notre carburant à tous! Yes ADS!

    • Sélim

      21 mars, 2017 à 10:12

      Eh ben ça, ça fait plaisir ! Mais effectivement, c’est une question d’équilibre tout ça !
      Toujours un souci, paraît-il, quand on tombe dans l’excès !

    • Sylvain

      21 mars, 2017 à 19:06

      Merci Etik,

      La voie du milieu est souvent la meilleure!

  5. Dr House

    21 mars, 2017 à 00:08

    J’ai déjà commencé ce défi sans l’annoncer … C’est vrai que sortir après une journée ou semaine de dure labeur , ça fait un bien fou

    • Sélim

      21 mars, 2017 à 10:13

      Les étudiants en médecine te parleraient de décompensation, je crois !
      Ca fait du bien à tout le monde de sortir, surtout quand on s’est fait du mal au cerveau pendant toute une journée, ou toute une semaine !
      Take care Dr House !

  6. Damien

    21 mars, 2017 à 11:16

    Salut Ambre (ou Nina, c’est confu ^^), salut la team !

    Très bon article (as always!). J’essaye de le faire le plus souvent possible depuis que je vous lis (sauf périodes sombres. Ex: accident).
    C’est vrai qu’on passe à côté de tout un tas de choses en disant « non », et particulièrement, à côté de nos amis, et de soi-même…
    Je n’ai jamais essayé le défi sur 30 jours encore, mais ça à l’air d’une bonne idée. A tester ! :)

    Damien,
    Half-yes-man

    PS: Il m’arrive parfois de me lancer un défi similaire: Faire dire « oui » aux autres. Avec plus ou moins de succès évidemment, mais parfois, ça fonctionne ! Et c’est vrai que c’est plaisant.

    • Sylvain

      21 mars, 2017 à 19:15

      Hello Damien,

      Il faut dire que c’est tout de suite plus dur car cela ne dépend plus vraiment de toi!

    • Damien

      21 mars, 2017 à 20:38

      Salut Sylvain,

      Oui c’est vrai ! Comme vous le dites si bien dans un de vos articles (je ne sais plus lequel):
      « Je suis responsable de ce que je dis, pas de ce que tu comprends »

      L’enjeu n’est pas le même, et l’effet est tout de même beaucoup moins satisfaisant la plupart du temps ^^

  7. Alex

    22 mars, 2017 à 15:56

    En tout cas, Ambre tu peux me donner 10000€ ça serait cool merci !

    • look

      22 mars, 2017 à 23:03

      je repond a la place dambre :oui

    • Damien

      22 mars, 2017 à 23:24

      Look, tu agis a sa place aussi ? 😊

  8. Pierre

    23 mars, 2017 à 18:42

    Hello à la Team Art de Sed et bravo pour cet article, encore une fois super interessant.

    J’ai une question, qui peux vous paraitre « bizarre » mais ça me fait des noeuds au cerveau:

    Je suis en fin de collège, et même si ceux qui sortent avec des filles peuvent se compter sur les doigts de la main, je constate vraiment que pas mal de mes potes ont un nombre « d’interactions » avec des filles beaucoup plus important que moi. Sans avoir le melon, j’estime ne pas être « moins beau » ou « moins bien habillé » qu’eux (au contraire, mais ça c’est un autre débat :)). Je fais des vannes qui font rire, je m’interesse a pas mal de choses, la politique etc. Et j’ai un minimum de culture G. Mais ce qui me frustre c’est que malgré tout ça, je vois des mecs qui n’en foutent pas une en cours, qui s’habillent pas spécialement bien (maillot de foot et jogging tout le temps) et qui pourtant ont des interactions et même JOUENT (donc contact physique, KINO etc) avec des très jolies filles…
    Pourquoi pour moi ce n’est pas le cas?
    Voila l’origine de mes noeuds au cerveau :)
    Bonne journée à la Team Art de Sed.

    • Damien

      23 mars, 2017 à 20:42

      Salut Pierre !

      Situation délicate en effet. Je suis passé par là aussi. Sauf que fe commençais à sortir avec 2-3 filles, et beaucoup de mes potes: 0. Avoir de la culture c’est bien ! Pouvoir raconter une histoire et faire ressentir des émotions à l’autre, c’est mieux. Est-ce que tu le fais ? Les blagues, sont un très bon point aussi !
      C’est la différence, je crois, entre l’intelligence culturelle (QI) et l’intelligence émotionnelle (IE).

      Peut-être trop bloqué à l’idée que EUX ont quelque chose que TU n’as pas ? Est-ce qu’ils s’éclatent plus que toi en dehors des cours ? peut-être. Est-ce que tu peux, toi aussi, multiplier les nouvelles expériences et t’amuser plus dans ton quotidien (sans négliger les cours et tout le reste) ? Sûrement !

      Tu n’es pas obligé de faire un truc fou tous les jours, une fois par mois suffit ! Demande à tes parents ce qu’ils en pensent, s’ils ont des idées d’activité, s’ils peuvent t’emmener faire un truc que tu n’as jamais fait ?
      C’est peut-être une bonne occasion pour toi de commencer le défi « Yes man » !

      Les experts t’apporterons sans doute plus de réponses, mais j’espère t’avoir aidé à mon échelle.

      Damien,
      Timide extraverti et téméraire

    • Sylvain

      24 mars, 2017 à 17:02

      Hello Pierre,

      A mon avis, il ne te manque qu’une seule chose « oser ». personnellement, j’étais aussi un peu dans ton cas, sauf que je me suis rendu compte plus tard qu’en vrai je n’allais pas vers les filles. Donc commence par socialiser avec tout le monde. un peu tous les jours. Et tu verras que ca va évoluer et que petit à petit, les femmes vont commencer à venir vers toi ;)

  9. Tony

    25 mars, 2017 à 18:51

    Testé lors d’un séjour pro d’un an à l’étranger où je ne connaissais personne. Bilan, la meilleure année de ma vie et des rencontres inoubliables. 0 hésitations, pas de questions du genre c’est où, il y aura qui, ça fini tard, je bosse demain … Juste « Yes man ! » et là c’est le feu d’artifice des bons plans et de la socialisation.

    Au début tu est le petit nouveau dépaysé qui ne connaît personne et que personne ne connaît et en à peine 2 mois tu es le petit frenchie trop cool qui s’émérveille d’à peu près tout ce qui l’entoure et avec qui tout le monde veut traîner parce qu’on s’amuse bien et qu’à chaque sortie c’est bonne humeur, positivité et délire

    • Damien

      26 mars, 2017 à 22:51

      Salut Tony !

      Ton expérience est très inspirante ! J’espère qu’elle en motivera plus d’un, ça devait être vraiment génial :)
      J’essaie de faire ça aussi, au cours de soirée, avec mes amis, et c’est vrai que je suis de plus en plus triste de voir à quel point ils s’attachent à leur confort…
      C’est vraiment bien ce que tu as fait: contaminer les autres de ton attitude positive !

    • Sylvain

      27 mars, 2017 à 07:41

      Hello Tony,

      Bravo pour l’expérience et le témoignage! Même si je pense que justement le statut de petit frenchie à l’étranger peut aider beaucoup pour ce genre de choses!

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire plus Lifestyle et réussite