« Il était temps », une comédie romantique pour homme ?

Publié dans Le Buzz Séduction par Sélim

il etait temps 1 4522164 « Il était temps », une comédie romantique pour homme ?

Il est très rare que je recommande d’aller au cinéma pour un premier rendez-vous, ou d’y aller avec une fille que vous n’avez pas encore embrassée… Mais là, vous ne prenez aucun risque en allant voir Il était temps, la comédie romantique pour homme qui ne dit pas son nom…

Découvrez les 3 raisons pour lesquelles vous devez voir « il était temps ». Micro-spoilers dans l’article, mais ils ne devraient pas vous empêcher de profiter pleinement du film !

Avant de tout vous révéler, je vous laisse regarder la bande-annonce en VF du film About time, Il était temps.

Les films avec les voyages dans le temps ont toujours fasciné les cinéphiles de la communauté de la séduction, et ce pour une bonne raison : si seulement on pouvait se rattraper après une mauvaise approche, si seulement on pouvait tout recommencer après un râteau…

La fascination pour les voyages dans le temps remonte principalement à deux films qui ont marqué l’histoire du voyage dans le temps : Retour vers le Futur et Un jour sans fin.

Le deuxième en particulier a posé les bases de la comédie romantique, et j’avoue avoir eu peur de revoir la même intrigue dans Il était temps. Heureusement, il n’en est rien et le héros roux est bien différent de Bill Murray !

Leçon 1 : trop tard, trop tôt ?

Je vois tellement de players se poser la question du timing… « A quel moment je dois l’embrasser ? », « A quel moment je dois lui dévoiler mes sentiments ? » La vérité est qu’il n’y a pas un bon moment pour tous et toutes, mais qu’il faut savoir s’adapter.

Le film enseigne une réalité encore plus crue : pour certains séducteurs qui visent une fille en particulier, ce bon moment n’arrivera jamais. Quel que soit le moment choisi, quelles que soient les techniques de drague utilisées, la fille ne tombera pas amoureuse.

C’est la première des leçons du film : « quand ça veut pas, ça veut pas… », parfois il faut apprendre à lâcher prise, il y a certaines choses qui ne peuvent être changées. Ce sujet est traité dans l’article persévérer ou laisser tomber.

Leçon 2 : un super sujet de conversation !

« Si tu avais ce super pouvoir, que ferais-tu ? » Dans le film, le rôle de mentor, de sage est donné au père de Tim, le héros. Tous les hommes de la famille ont ce don, il sait donc que c’est un pouvoir à utiliser à bon escient.

Dans une conversation avec votre target, c’est un thème ultra puissant : a-t-elle des regrets dans la vie ? Emprunterait-elle un autre chemin ? Que chercherait-elle à accomplir ? Ces questions sont vraiment pratiques pour créer une connexion émotionnelle rapide avec une fille.

Leçon 3 : Un mec trop parfait ?

Le héros Tim est génial, touchant. C’est un chouette type qui ne veut de mal à personne, il est bien en famille, il a des projets d’avenir et veut devenir avocat : on peut s’identifier facilement à lui.

En plus, les scénaristes l’ont vraiment rendu vulnérable pour qu’on s’attache à lui facilement : il est roux ! (pardon pour nos lecteurs roux, pour de vrai on vous aime, et cette ficelle scénaristique est honteuse !)

Quand il découvre son super pouvoir, comme tout le monde, il en abuse un peu, pour améliorer sa vie, réparer ses erreurs, essayer d’influencer les autres dans son sens. Là où la leçon est intéressante, c’est le passage du soutien-gorge (sorry pour le spoilers).

Lorsqu’il galère, il est touchant, c’est un mec normal. Lorsqu’il corrige son erreur, revient dans le passé et revit la scène, il passe pour un serial lover, et ça peut faire flipper la fille, ce mec qui s’y prend aussi bien avec les filles !

Le parallèle avec les séducteurs aguerris est évident : certaines filles vous reprocheront votre aisance, votre naturel, vous traiteront de gros dragueur si les choses ont l’air trop simples pour vous. Attention à l’image que vous renvoyez, attention à votre réputation !

J’espère ne pas en avoir trop dit sur le film pour ne pas vous gâcher la surprise, mais que vous y alliez seul, avec une fille que vous espérez séduire ou avec votre copine, c’est vraiment un bon film. Une seule erreur à déplorer vers la fin du film, si vous la trouvez, venez me faire un coucou dans les commentaires !

On reprendra la discussion sur des points précis pour ceux qui ont vu le film, dans les commentaires !

PS : comédie romantique pour homme pourquoi ? Parce qu’ils ont fait exprès d’enlaidir l’actrice canadienne Rachel McAdams, une des ex de Ryan Gosling, et qu’on vit l’histoire du point de vue de Tim le héros !

Bonne séance à tous !

Sélim

Bann SexTalk « Il était temps », une comédie romantique pour homme ?

12 COMMENTAIRES
  • Romgeo dit :

    Merci pour la découverte, il était passé sous le radar je n’en avais pas entendu parler.

  • Birds dit :

    Vu mercredi! (attention, mon commentaire va spoiler, allez voir le film avant sérieux il est classe)

    Sincèrement, j’ai adoré. Surtout l’évolution du type grâce à son pouvoir. Au début, c un AFC coincé dans sa rouquinerie (comme l’a dit Selim, pardon à nos amis roux, on vous aime), qui galère même quand il a tous les SOI du monde. Et à force de réparer ses erreurs avec son pouvoir, il ne les fait plus et devient un alpha bien dans ses pompes et sûr de sa personne. C’est ce que je trouve de plus marquant dans ce film, mais est-ce vraiment réaliste de changer du tout au tout comme ça? Sélim, tu parles de la scène du soutien gorge : grâce à ce don, il passe en trois quart d’heure de « oui, bon, c’était quand même bien » à un « mon Dieu, c’est quoi cette machine de guerre! » Certes c’est irréel grâce à son pouvoir dans le film, mais est-ce que dans la vie on peut réussir une telle évolution, un tel changement? Ca me parait difficile.

    Quoiqu’il en soit, film à voir!

    Birds

    • Sélim dit :

      Hello Birds !
      La scène qui m’a surtout marqué, avant le soutien-gorge, c’est la crème solaire…
      Il passe du « oui oui tout de suite » à un petit « un instant j’arrive ». Plus calme, maître de ses mouvements.
      Sexuellement, l’entraînement compte aussi, et tu peux passer de premières fois laborieuses à des premières fois extra avec l’âge et le contrôle ;)

  • Oliver L.M. dit :

    Merci Sélim pour cette chronique, je ne manquerai pas d’aller voir ce film.

    Ce sont souvent des petits productions qui deviennent plus tard des films cultes.

    Par ailleurs, pour les voyages dans le temps, voici les difficultés que rencontrent le plus souvent le chrononaute (le personnage dans le film, « Il était temps », doit vraisemblablement se heurter à une de ces hypothèses) :

    – Les paradoxes temporels, qui sont des situations auto-contradictoires (paradoxe du grand-père) ou au contraire sans cause extérieure à eux-mêmes (paradoxe de l’écrivain) (ex : Terminator, Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban).

    – Se rencontrer soi-même est une autre possibilité théorique qui n’est pas un paradoxe en soi (ex : L’armée des douzes singes, Timecop).

    – Générer une boucle temporelle (ex : The Loop, Triangle).

    – La modification du passé et le fameux effet papillon, qui peut engendrer de terribles effets sur le présent (ex: Retour vers le Futur).

    – Création de multivers (ex : Donnie Darko, Un jour sans fin).

    Il sera peut-être possible, un jour, de voyager dans le temps, le physicien Stephen Hawking pense que si les lois actuelles de la physique n’interdisent pas le voyage rétrograde, il doit être possible d’en trouver une…

    Votre bien dévoué,

    Oliver.

    « In this country you gotta make the money first. Then when you get the money, you get the power. Then when you get the power, then you get the women. » Tony Montana (Al Pacino) in Scarface

    • Sélim dit :

      Hello Olivier !
      Ca me frustre un peu ta réponse… tu sais que je suis blogueur un peu partout, j’adore écrire pour de nombreux supports, et là j’ai soumis il y a deux jours un sujet sur les voyages dans le temps !
      Je ne manquerai pas de regarder Triangle que je ne connais pas !

      PS : je crois qu’il était temps est une grosse production. Anglaise certes, mais gros budget !

    • Oliver L.M. dit :

      Sélim, le voyage dans le temps est un sujet passionnant, abordé fréquemment dans la littérature, le cinéma et la télévision.

      D’un point de vue scientifique, ce sujet, bien que théorique, n’ a été envisagé sérieusement qu’ à partir de la découverte de la théorie de la relativité générale d’Albert Einstein.

      Aussi, si ton article est publié, c’est avec grand plaisir que je le lirai.

      Par ailleurs, Triangle est une production anglo-australienne, avec la gracieuse Melissa George.

      Ce film est un petit bijou (étrange et intense) qui requière de la concentration et qui fait réfléchir (théorie de la boucle temporelle).

  • darksoldier dit :

    Aller voir ce genre de film avec une target ne risquerait pas plutot de nous faire passer pour un AFC qui compte sur un film pour se faire excuser d’etre un AFC justement?
    L’article tombe tombe pile poil, je pensais me faire un cine avec ma target, mais je n’avais rien remarqué de sympa pour un date :)

    • lex dit :

      DarkSoldier : un film, s’t’un film, hein. Un mec qui tente de se prendre par Superman du haut d’un immeuble, c’est pas Man Of Steel qui l’excuse. Bah là, c’est pareil. T’inquiète. ^^

    • Darksoldier dit :

      Où vas-tu chercher ces idées Lex? mdr
      Ceci dit ça se tient, je n’ai plus qu’à trouver la seance avant de me mettre a réfléchir alors! :) thank’s

    • lex dit :

      DarkSoldier : on dit de moi que je suis un lesbien. J’aime tellement les femmes que, si j’en étais une , je serais lesbienne. :D

  • Lino Massaro dit :

    Je suis allé le voir cet après-midi et j’ai adoré. Ce film est effectivement une mine d’or pour entamer une conversation, toutes les scènes donnant une multitude d’idées d’openers. Je n’en dis pas plus pour ne pas spolier mais je ne peux que le conseiller vivement à tout le monde. C’est très drôle !

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)