Harcèlement à Domicile : Le Débat Du Jour

Publié dans Le Buzz Séduction par
ArtDeSeduire.Com

Harcelement à domicile Harcèlement à Domicile : Le Débat Du Jour
C’est l’histoire de la vie, ce cycle éternel. Un mec rencontre une fille, elle lui plaît, il lui dit, et soit il prend un râteau et bouge sur la suivante, soit ça marche et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’orgasmes.

La mission de l’homme ? Aborder les femmes et être un peu créatif dans ses approches, pour favoriser la rencontre. Mais ce processus de séduction et de reproduction millénaire est remis en cause par une histoire de « harcèlement à domicile »…

Par une histoire assez déconcertante quand on se place dans le cas qui suit en tant que mec.

Vous êtes prêts ? Accrochez-vous, voici venue la douce histoire du #HarcèlementADomicile

Harcèlement à domicile : l’histoire du technicien

Je ne mentionnerai pas le nom de la fille à l’origine du « scandale » #HarcèlementADomicile. Et quand je dis scandale, c’est bien avec des guillemets. Pour ne pas lui faire de pub, ni pour la harceler. Pas notre but ici.

Le contexte : Une jeune femme, chez elle. Deux techniciens qui viennent pour whatever (la raccorder à la fibre, brancher son internet…).

Technicien 1 la trouve jolie, mais ne veut pas paraître ridicule devant son pote technicien 2, et ne veut pas embarrasser la fille devant technicien 2. Visiblement, la séduction, c’est pas son truc.

Vu qu’il a le numéro de téléphone de la fille, pour l’intervention, il s’en sert pour lui envoyer un sms pour la draguer. L’intention est claire.

post buffy mars poste texto agent orange utilise numero draguer Harcèlement à Domicile : Le Débat Du Jour

Réponse de la jeune femme : « je vais le dire à Orange », et elle s’empresse de le crier sur twitter.

Pourquoi est-ce qu’on décide d’en faire un article ? Est-ce que ça mérite seulement d’être traité tellement ça nous paraît débile ?

Aujourd’hui en France, un acte de drague gentil est dénoncé. La natalité est en baisse. Ce type a fait le choix du texto comme technique de drague.

Bon, ok, il a fait des fautes dans le texto. OK, il ne propose rien de sympa à la fille, pas un verre, pas un café, même pas un cours avancé en technique de branchement.

Merde, on voit qu’il ne lit pas Artdeseduire, tant son texto pour draguer est l’oeuvre d’un débutant…

Les soucis dans cette histoire de « harcèlement à domicile »

La jeune femme a peur et l’a exprimé : elle s’est sentie « mal à l’aise » face à ce texto. En tant qu’homme, je ne cherche ni à minimiser sa peur, ni l’inconfort qu’elle a ressenti. Le ressenti, c’est personnel, et twitter étant la sphère de l’intime où chacun déverse son caca et ses états d’âme, elle a partagé son émotion.

L’avis du coach : la drague, c’est la vie. Elle se fera encore draguer dans la vie, par d’autres hommes, dans d’autres contextes, il faut que quelqu’un lui parle de la reproduction et de la rencontre, je crois.

Bon, et le technicien dans cette histoire ? Le type a visiblement utilisé un numéro « mal acquis » : il s’agit de données personnelles, que les employés ne doivent pas utiliser.

C’est un cas de figure que connaissent toutes les boîtes de livraison et d’intervention à domicile : les livreurs de pizza, les Uber et autres VTC, les magazins Orange, SFR, Bouygues, free, les gendarmes, les pompiers, la police…

Rien de nouveau sous le soleil. Oui, ce n’est pas « légal ». Est-ce un crime ? Bof bof… Et on voit déjà des juristes « épauler » la jeune femme : oui, l’usage des données est mauvais, mais est-ce vraiment ça qui est condamné dans cette histoire ? Je ne crois pas…

J’analyse au cas pas cas, là, le type est d’une courtoisie extrême, on voit bien que c’est un newbie en drague, il s’excuse presque d’écrire ce texto qu’il envoie comme une bouteille à la mer, en espérant que ça morde.

La réaction d’Orange est logique : évidemment, l’entreprise doit rassurer ses clientes. Vous feriez pareil, je ferais pareil. L’entreprise doit annoncer prendre les mesures nécessaires pour que ses techniciens n’aient plus recours à ce genre de stratagème pour faire des rencontres. PS : ORANGE, si vous voulez des formateurs en drague / relation clients, ON EST LAAAAA :) (LA LAND)

Bon, et dans la peau de la fille, ça donne quoi ? On ne peut pas expliquer. Mais on va tenter. (Quand un homme essaie d’expliquer, ça s’appelle du mansplaining, c’est un des nouveaux mots en vogue que vous allez revoir souvent).

Cette fille est une « féministe », très active sur le web. Ça veut dire que son entourage, son feed Facebook, sa timeline twitter pullulent d’histoire de harcèlement de rue, de filles qui ont des embrouilles avec Uber, avec les chauffeurs, avec les hommes un peu partout. Dans son cerveau, c’est un champ de bataille « les femmes contre tous les agresseurs » (et j’exagère à peine).

Ça veut dire que dans sa tête, la première réaction c’est de crier au harcèlement, sans chercher à se soucier plus loin que sa petite personne.

Les répercussions sur ce mec et son emploi ? Elle s’en fout.
Les répercussions sur la drague et la perception des rapports hommes-femmes en général ? Elle s’en fout. (Ou se dit probablement : « Il aurait dû y penser avant »)

Après #PASDANSLARUE, on va probablement avoir droit à #PASAUTRAVAIL. C’est con, parce que quand on regarde les chiffres des rencontres de l’INED, ou qu’on relit l’ouvrage Cupidon au travail, on sait à quel point le lieu de travail est important pour les rencontres.

A la fin de cette histoire, on va probablement arriver à des bouleversements sociaux assez inattendus, avec des interdictions de s’adresser la parole, des interdictions de draguer dans certains endroits.

J’aimerais beaucoup avoir un jour l’avis des féministes, pour qu’elles nous expliquent dans quelles circonstances on a encore le droit de draguer, selon elles. Quel est leur programme pour la suite des relations entre hommes et femmes.

A mon avis, ça va être « intéressant »…

La suite du match « les féministes » contre le reste du monde, c’est tous les jours sur twitter. Ne vous abîmez pas trop les yeux, n’oubliez pas qu’il y a mieux à faire dans la vie.

Pour en savoir plus sur le sujet, vous pouvez lire cet article non signé de 20 minutes par exemple.

Votre avis poli et courtois sur la question nous intéresse. Le moindre commentaire avec une insulte dedans sera évidemment supprimé, on est là pour parler entre adultes d’un sujet qui dépasse cette jeune femme et ce technicien.

Sélim, en veille sur les « évolutions » sociales

Bann SexTalk Harcèlement à Domicile : Le Débat Du Jour

126 COMMENTAIRES
  • Alana says:

    Communauté bonjour,

    Moi, ce que j’en pense, c’est que ce pauvre mec n’a fait que tenter une approche de séduction qui n’avait rien d’un harcèlement. Et je trouve ça particulièrement scandaleux d’aller le dénoncer à sa direction, au risque de lui faire perdre son emploi.
    Après tout, il ne l’a pas importunée à son domicile, et bien qu’il se soit servi de ses données personnelles dans un but qui n’a rien de professionnel, il n’était, selon moi, pas nécessaire d’en arriver là.

    Avec ça, je me dis que ce type n’est pas prêt de retenter quoi que ce soit avec une demoiselle et c’est regrettable…

    Pour l’anecdote, j’ai emmené ma voiture au garage il y a deux ans et le mec qui l’a réparée m’a carrément proposé un plan cul au moment où j’ai récupéré mon véhicule. Il disait être marié, en plus. Le bureau de la direction était juste à côté mais est ce qu’on va toutes s’insurger et crier au harcèlement à chaque tentative de séduction ? C’est ridicule, puéril…c’est dans la nature humaine de vouloir draguer, et quand on a connu un réel harcèlement, on comprend vite où se situe la différence.

    Que ces féministes goûtent au mec qui t’appelle 15 fois en pleine nuit en réveillant tes enfants et on reparlera de la définition exacte et sensée du mot « harcèlement ».

    Bon courage à ce type et bonne journée à tous !

    • Sélim says:

      Bonne journée Alana, et merci pour ton témoignage précieux, qui décrit bien la différence entre drague, drague un peu lourde et harcèlement :)

      Take care

    • Pascale says:

      Tout à fait d’accord avec Alana.

      Je suis une femme de 49 ans, féministe depuis toujours je crois.

      J’ai vécu exactement la même situation il y a un an et demi avec un livreur UPS. Je lui ai répondu gentiment qu’il était un peu jeune pour moi et qu’il trouverait bien quelqu’un d’aussi sympa que moi qui lui conviendrait.

      Depuis quand il revient, on tape la discussion, je lui offre un café, on parle de tout et de rien mais c’est sympa. Il organise sa tournée en fonction de moi et me place toujours en fin de parcours pour avoir le temps.

      Cette histoire me révolte depuis ce matin et j’ai organisé un débat sur ma page facebook et deux de mes amis ont vraiment apprécié ma position connaissant mon féminisme.

      Il suffisait juste de lui répondre gentiment.

      Et le fait qu’il se soit servi de son répertoire professionnel, perso j’ai fait bien pire pour rentrer en contact avec des hommes que j’avais rencontré au hasard d’une rue ou d’une sortie… avec plus ou moins de succès (quelque fois longtemps après d’ailleurs).

      Et dans cette situation précise, le sms était le moyen le moins invasif pour rentrer en contact avec cette personne..

      Si il lui avait dit en face… oh my gode !!!

      Quand on est con, tous les prétextes sont bons (elle est bonne celle là hein ??? :-))

      Le bon sens, le respect, voilà ce qui doit prévaloir dans nos relations

      bonne soirée

      P.S. : C’est quand même une grosse conn…..e (ha ha ha !!) je suis en colère je vous dit !!

      par contre y’a un truc que j’ai pas saisi par rapport à la natalité en baisse dans le pays, je ne vois pas le rapport ?

    • tof says:

      Je suis comme toi pascale, je trouve que la séduction fait partie du quotidien, c’est toujours flatteur de dire à une femme qu’elle nous plait, enfin je le perçoit comme cela.

      Ensuite c’est elle qui fait son choix, quoi qu’il en soit on peut juste dire à une femme qu’elle est belle sans vouloir passer à autre chose….c’est possible aussi.

      Là je trouve particulièrement horrible cette histoire, on ne choisit pas l’endroit ou on va tomber amoureux, ou être séduit, que ce soit au travail, dans les loisirs ou ailleurs.

      Il est clair que ce garçon a trouvé cette femme jolie et il a pris un risque pour lui dire, alors même que ce texto est exempt de toute vulgarité.
      Je dirais, ça va sûrement être considéré comme puéril, mais que c’est de la méchanceté gratuite et assumée.

      Malheureusement c’est devenu très tendance, mais ce genre de femmes fini toujours par le payer un jour.

  • Picsard says:

    Bonjour ADS,

    Je pense en effet que c’est plutôt maladroit d’utiliser des données personnelles pour arriver à ses fins ^^’
    C’est ce qu’il s’est passé chez ma meuf il y a peu, un technicien vient installer le câble (Cable guy !???) et une fois reparti, envoi un sms genre « t’es mignonne viens on va boire un canon ».
    Un peu surprise sur le coup, elle était flatée mais l’a gentiement reconduit car en couple.
    Voilà histoire terminé, pas besoins d’ébruiter quoique ce soit, les conséquences sont infimes. Si le mec tente après tout pourquoi pas tant que ça en reste là :)
    Si jamais il n’arrête pas et insiste, ouai là on pourra parler de harcèlement !

    • Sylvain says:

      Voilà qui me semble être une réaction mesurée et juste. De toute façon, ma position personnelle sur le sujet est claire : tenter oui, insister si c’est non, c’est non justement. Tout le monde repart avec le sourire et on n’en parle plus!

  • Rareware says:

    Je trouve ton article très juste Selim et je l’ai partagé à une « amie facebook » féministe qui avait partagé l’histoire… Avec mes arguments en prime et le tout de façon très polie et courtoise évidemment.
    J’ai été supprimé de ses amis 😂.
    Putain vive la tolérance l’ouverture au débat et tutti quanti…

    • Sylvain says:

      Il faut dire que c’est un sujet qui favorise l’hystérisation des conversations! Si la personne a des avis un peu arrêtés…Pas facile.

  • BB says:

    J’imagine que les féministes se disent que le harcèlement des hommes envers les femmes est un problème grave sur lequel il faut communiquer coûte que coûte.

    Même si pour cela il faut faire des amalgames et dire qu’un mec qui vient vous dire que vous êtes belle dans la rue ou qui vous envoie un texto courtois après avoir récupéré un numéro que vous aviez donné dans un contexte professionnel, c’est du harcèlement.

    Personnellement, je pense que ça banalise la chose et qu’à long terme, cela pénalisera les personnes qui sont réellement victimes de harcèlement alors que c’est un problème auquel la société s’était déjà attaquée et que même si la progression des mentalités à ce sujet était lente, elle avait lieu.

    Bref, je ne pense pas que ce genre d’agissement de la part de certaines féministes soit bon pour la cause qu’elles disent défendre, voir que ça peut même être nocif.

  • Dr House says:

    Bon…

    Bien que le mec est utilisé le numéro à des fins non professionnels , nous avons la définition de ce qu’est le harcèlement vu par des féministes. Cette définition doit quand même bien choqué celle qui ont subi du harcèlement. Donc pour contredire un peu l’article , je dirai qu’heureusement que ce mec est needy parce qu’il a des preuves qu’il ne l’a pas harcelé ! Imaginé s’il avait été Don Juan , il lui aurait dit en face et vu la vision de celle ci ( utilisé femme ici me parait insultant pour ces dernières) , qui nous dit qu’elle n’aurait pas porté plainte pour tentative de viol ou autres choses ? En plus ,s’il l’aurait fait en face , il n’aurait eu aucune preuve pour se défendre et serait aujourd’hui peut être sans emploi et avec une peine de prison. Désolée d’avoir cassé cet argument fallacieux des féministes qui disent, je préfère qu’on m’aborde en face que par texto mais qui prônent aussi en parallèle la drague sur le net que la rencontre spontanée…
    Donc , je dis qu’il a bien fait de s’excuser et de l’avoir fait via SMS. Pour une fois que ça sert d’être needy ! J’espère quand même que le gars ne s’est pas fait licencié.

    Concernant le taux de natalité qui a été supprimé de l’article , et j’aimerai rebondir la dessus , je ne dis pas que tu es soumis au féminisme Selim :) au contraire , mais même quand on te dit qu’il n’y rien à faire là , pourquoi est-ce tu as enlevé quand même ce paragraphe ? C’est bien toi qui nous a appris à aimer nos imperfections et on fait tous des erreurs non :) (ici c’était pas vraiment une erreur en plus ) . C’est votre site , et en aucun cas il incite au harcèlement… donc vous écrivez ce que vous avez envie.
    Sur un site que vous avez conseillé mais qui n’est pas vraiment bien pour se faire une idée des femmes , il y a un article qui dit que la misandrie n’existe pas. J’aimerai bien mettre au défie celui qui va réussir à écrire un article en disant que la misogynie n’existe pas sans qu’il soit supprimé. Il y aura une attaque des cerveaux malades concernant l’article alors qu’elle n’ont jamais rien subi la plupart d’entre elles. A l’heure ou elles prônent la liberté d’expression , si elles ne respectent pas les lois ( tout comme la loi qui interdit de se balader torse nu dans la rue) , ça devient la jungle ! Et là , on fait ce qu’on veut et j’appelle une centaine d’hommes et on éradique vite fait bien fait ce mouvement extrémiste vu qu’on est supérieurs en force physique :)
    Pour revenir au taux de natalité , je ne pense pas que ça soit les féministes qui soient touché par ce phénomène . Sinon je pense qu’il aurait disparu , or ça ne fait qu’augmenter dans l’extrémisme.

    Pour finir , je dirai que pour stopper ce phénomène , il faudrait l’intervention des FEMMES . Vu que beaucoup de mecs pensent qu’en se rangeant dans la catégorie des féministes , ils vont pouvoir se les vider tranquillement . Souvent malheureusement , quand il y a soi disant débat entre homme et femmes sur le féminisme , on entend toujours le mec dire , « les femmes sont bonnes qu’à ranger, qu’à faire la vaisselle… » , « je ne laisse pas sortir ma femme seul en boite de nuit mais moi j’ai le droit », « les femmes doivent restés à la maison » … Tout un tas de conneries qui mènent à rien.
    P.S: je sais bien aussi que discuter avec une féministe , c’est impossible , ça doit surement défier les lois de la nature .En tous cas je me demande bien pourquoi ça fuit toujours le débat :)
    Et je recommande ce film ,dans le lien ci dessous, qui n’est qu’en anglais il me semble , il montre une vision du masculinisme et du féminisme, réalisé par une femme en plus ( qu’est ce qu’elle est mignonne en plus )…
    http://www.journaldemontreal.com/2017/01/11/le-film-qui-fait-trembler-les-feministes

  • Lemminka says:

    Les féministes « durs » n’ont pas de plan pour la drague. Beaucoup sont soit des dégoûtées des hommes (et c’est dommage), soit des lesbiennes. Si on excepte les lesbiennes, les autres n’acceptent une interaction homme-femme que dans le cas où la femme a tout le contrôle, l’homme est complètement soumis et en attente. Et ces même personnes vont écrire qu’il n’y a plus d’homme vrai à notre époque.
    Il faut aussi prendre en compte que c’est à géométrie très variable. Si ce même homme avait été beau et sexy, pas sûr qu’elle aurait crié au scandale.

    A la limite, on pourrait se dire que chacun a son avis et son mode de vie. Mais comme très bien souligné dans l’article, ce genre de réaction peut être à l’origine de nouvelles normes sociales qui risque dangereusement de couper les liens entre hommes et femmes… Et au lieu d’essayer de se comprendre en s’amusant et en prenant du plaisir, chacun s’enmurrera dans une relative ignorance de l’autre en pensant que la meilleure solution, c’est la fuite. Pour des mecs chevronnés ça ne sera jamais un problème, mais pour des personnes moins expérimentés comme cet opérateur, ça peut avoir des répercussions importantes sur la vie. C’est inutile et c’est dommage.

    (Source: des sites féministes qui vous donneront la drôle de sensation de vouloir rire, pleurer et manger votre clavier en même temps.)

    • AL says:

      Mais en quoi ce serait un problème que les femmes aient le/ce pouvoir ? Moi, quand quelqu’un veut prendre le pouvoir, l’initiative, je le laisse faire, hein. C’est 100x moins fatiguant que de s’y opposer.

      Là, c’est juste une question d’égo et de rapport de force(s). Je refuse de jouer avec l’égo des autres.

    • Cassandre says:

      @ Lemminka

      Toujours pour ma culture personnelle et pour satisfaire mon intarissable curiosité, peux tu me donner les références exactes des sites féministes auxquels tu fais référence ?

      Il y a des femmes qui n’aiment pas les hommes, des hommes qui n’aiment pas les femmes et des individus des deux genres qui n’aiment pas les enfants, les chats ou les carottes râpées. Tenter de généraliser sur les causes des goûts est toujours hasardeux.

      En 1976, Jeanne Cordelier a publié un roman magnifique et très dur : la dérobade. Si tu as le temps, lis-le. Dans l’édition la plus récente, elle décrit également le mépris dont elle a été l’objet au moment de la sortie de ce bouquin : mépris parce qu’elle vient d’un milieu plus que modeste, mépris parce qu’elle n’a aucun « bagage », mépris parce que c’est une femme et même pas honnête puisque c’est une ancienne prostituée. Bein tu vois, avec un karma de ce genre, elle pourrait détester l’humanité entière, je lui trouverais encore des circonstances atténuantes.

    • Lemminka says:

      @Cassandre
      Ma réserve de perles c’est http://everydayfeminism.com/. Avec en exemple un article qui te démontre par a+b=c que complimenter une femme c’est sexiste (http://everydayfeminism.com/2016/04/signs-your-date-is-sexist/) ou une autre qui nous explique que envoyer des photos de sa b**e c’est pas bien sauf si tu demandes gentiment (http://everydayfeminism.com/2016/01/why-men-send-dick-pics/).

      Mon plaidoyé était écrit un peu à chaud, après peut être ma vision est déformée par mon vécu – j’ai eu la (mal)chance de cotoyer des radfems. Le point que je voulais soulever, peut être maladroitement, est que la généralisation faite par certaines féministes transporte des valeures qui sont selon moi fondamentalement fausses. Comme dans l’exemple dont parle l’article, où une simple drague innocente mais maladroite se transforme en du harcèlement. Donc quoi, l’idée même d’être attiré par une fille, c’est la harceler? C’est aussi un fait qu’il y a des dangereux dehors, chez les hommes comme chez les femmes, mais de là à en faire une généralisation sur tous les hommes, il y a quand même un fossé énorme et un manque de discernement flagrant.

      Mais je lance aussi la pierre aux stéréotypes qui sont faits par certains hommes rapport aux femmes. Les qualificatifs de fille facile, sal*** et j’en passe, sous prétexte qu’une n’a pas agit dans le sens du mec n’est pas non plus quelque chose qui est acceptable. Ca transporte des valeurs accomodantes (comme chez certaines féministes) qui sont loins de la vérité dans la plupart des cas. J’ai récemment fait l’expérience d’un cas pareil, où pendant un flirt qui se passé bien j’ai soulevé le point évident que la fille semblait beaucoup beaucoup m’apprécier. Elle s’est offusquée de se faire insulter de « fille facile ». Ca m’a rendu triste de voir qu’elle associait attraction visible avec une plétore de valeures négatives. Mais ça n’est pas à elle que j’en voulais.

      La conclusion, c’est que les comportements doivent être remis dans leur contexte. Toute sorte d’amalgame est dangereux, et c’est pas les exemples qui manquent.

      Et merci pour la référence du bouquin, j’essaierai d’y jeter un oeil!

    • Sylvain says:

      Hello,

      Pareil si j’ai le temps, j’irai jeter un oeil au bouquin.

      Pour le reste, comme on le dit depuis le début, nous allons éviter de généraliser. Il y a encore des femmes qui savent faire preuve de mesure. La ligne dure du féminisme, c’est comme tout, une minorité bruyante.

      Donc si vous tombez sur ce genre de femme, vous avez toujours l’option de vous éjecter et d’en trouver une qui partagera davantage vos valeurs. Pour le technicien, pas de chance : au mauvais endroit au mauvais moment avec la mauvaise personne…

    • AL says:

      Je crois au contraire que le technicien a ENORMEMENT de chance : il a su tout de suite à quel genre d’animal sauvage il aurait eu affaire. Au quotidien, elle doit juste être invivable.

    • Sylvain says:

      Alors finalement, il a peut etre bien échappé au pire!

    • Lénal'airderien says:

      Leminnka ,

      Quand les mecs arrêterons de mettre dans deux cases bien distinctes , la fille avec qui tu t’amuses et la fille avec qui tu as une relation sérieuse , on en parlera 80% des hommes ont cette mentalité ….Encore un qui m’a sorti un argument de ce type pas plus loin qu’hier.

    • Sylvain says:

      A mon sens, simplement une façon polie de dire qu’il n’est pas suffisamment interessé!

    • Lenal'airderien says:

      Sylvain,

      C’était une discussion , j’ai trouvé le mec tellement coincé sur la question que cela m’a fait rebondir , en argumentant que je n’avais aucun a priori sur la question , en moins de cinq minutes , je suis passé de la fille « intéressante » à la fille » inintéressante » et ça c’est joué là!

    • Cassandre says:

      @ Lemminka
       
      Merci pour la référence (enfin j’en tiens une !). Par contre, tes deux liens sont morts. Dommage, j’aurais bien aimé lire les articles.
       
      Dans la vie, on rencontre tout un tas de gens dont on partage plus ou moins les options et certains sont plus ou moins radicaux. Les valeurs de chacun ne sont ni vraies ni fausses, elles sont le fruit d’une histoire personnelle, d’expériences… on peut discuter de tout sans jamais tomber d’accord sur rien.
      Des féministes radicales j’en connais aussi, notamment celle qui m’expliquait qu’en tant que femme hétéro j’étais un kapo du patriarcat. Ça m’énerve, mais en soi, ce n’est pas grave.
       
      Ce que j’aime bien dans le féminisme c’est que c’est un milieu intellectuel extrêmement vivant et diversifié (les positions sur la prostitution ou la place de la religion peuvent être diamétralement opposées) qui me pousse à réfléchir d’une autre façon à tout un tas de sujets (merci maman !). Ce ne vaut pas dire que je suis d’accord sur tout, loin de là. Par contre, je sais ce que je leur dois et je ne suis pas une ingrate.
       
      Mais il y a quand même un point qui m’inquiète et c’est pour cela que j’aurais bien aimé lire les articles. J’ai l’impression que, pour certaines, c’est un genre d’accessoire de mode. On se dit féministe parce que Beyoncé ou je ne sais qui dit l’être, après avoir voué le féminisme aux gémonies parce que telle autre actrice ou chanteuse était critique. Le but du féminisme c’est de libérer pas de forger de nouvelles chaînes.
       
      Ton dernier paragraphe est intéressant. Il montre que nous sommes encore prisonniers des vieux schémas et que c’est tellement ancré dans nos cultures que ça va mettre un certain temps à se dissiper (+1 avec Lena). Une autre suggestion de lecture : « les quatre femmes de Dieu : la sorcière, la putain, la sainte et Bécassine » de Guy Bechtel (c’est un historien).

    • AL says:

      @Cassandre : les liens fonctionnent chez moi. Tente avec un autre navigateur ?

      Sinon, je viens de tomber sur cette photo de 1956 : BB chez Picasso. Vu le langage corporel des deux, ça sent le harcèlement à domicile :
      https://pbs.twimg.com/media/C2Vv4h8WEAAB4Rl.jpg
      ^_________^

    • Lemminka says:

      @Léna
      Ce genre de remarque est ce que moi et pas mal d’autres voulons éviter. J’ai vécu des situations où des filles que j’aimais sincèrement m’ont jetées comme une vieille chaussette, avec des excuses du type ”c’est trop tôt”, ”je suis pas prête” pour les voir déclarer leur grand amour publiquement (facebook) avec un autre homme une semaine plus tard. Dois-je en déduire que toutes les femmes sont toutes des s******? J’aurai vraiment tort. Ta réaction est du même type: parceque certains gars t’ont décus, tous les hommes une vision binaire étriquée? Vu qu’on est sur un site de développement personel, plutôt que de désigner le reste du monde comme à l’origine de tes échecs. ca me semble logique de d’abord comprendre ce que toi tu peux changer chez toi pour éviter ce genre de situation/attirer ce genre de mecs… et quoi faire pour arriver à ce que tu veux,

      @Cassandre
      On se rejoint sur nos opinions (+Sylvain et ADS et la plupart des gens qui ont commentés). Il ne s’agit pas de décrédibiliser le mouvement féministe qui a des revendications honnêtes et justes, mais les dérives extrêmistes qui posent le danger d’imposer de nouvelles normes biaisés Comme tout extrême.
      Si les liens ne marchent pas pour toi, tape dans l’onglet de recherche du site ” 12 Signs Your Date Is Sexist – Because ‘You’re Not Like Most Girls’ Is Not A Compliment” et ”Why Men Send Dick Pics – And Why They Need to Stop”

    • Cassandre says:

      @ AL

      Merci du conseil. Maintenant, ça marche.

      @ Lemminka

      J’ai lu les articles. Oui bon bein pas grand-chose de nouveau, ce sont juste des expériences personnelles et des ressentis qui sont généralisés. C’est sûrement la généralisation qui peut être discutable.

      Pour le commentaire de Léna et la réponse qui tu fais, il y a deux ou trois choses que je voudrais ajouter et qui vont au-delà de l’expérience et du ressenti personnels. Je pense que l’on peut dire que cela appartient à l’inconscient collectif et une petite visite sur le forum n’a fait que confirmer des constats déjà anciens.

      Il existe encore une importante proportion de personnes (hommes ou femmes) qui pensent qu’une femme qui est active et à l’aise avec sa sexualité peut être qualifiée de nymphomane alors que je n’ai jamais entendu utiliser le mot « satyriasique » pour un homme ayant les mêmes caractéristiques. Outre le fait que la nymphomanie est extrêmement mal définie, même par le DSM V, et que je ne vois pas comment on peut affirmer une telle chose si l’on n’est pas psy, il y a l’idée qu’un tel comportement est pathologique, voire anormal. Or ce qui est pathologique pose une gêne ou une souffrance ce qui n’est jamais évoqué. On en revient presque au vieil adage victorien : « a lady doesn’t move ».

      Il y a aussi l’idée qu’une femme « trop » active perd quelque chose que les hommes lui prennent. A chaque fois qu’un fil de discussion concerne une copine « trop » expérimentée, la complainte « je récupère les restes des autres » apparaît d’une façon ou d’une autre.

      Il y a enfin, l’idée que le sexe salit et dégrade les femmes et notamment les pratiques hors normes ou un nombre important de partenaires. Pour moi, c’est moins la pratique qui est dégradante que la façon dont elle est vécue et/ou le regard qu’on pose sur elle. Si tout le monde est consentant et que ça ne lèse personne, je ne vois pas pourquoi j’aurais à m’en mêler.
       
      Tout cela et sûrement d’autres choses que je n’ai pas relevées font qu’il y a les filles honnêtes qu’on peut présenter à papa-maman et les « salopes » avec qui l’on s’amuse, mais qui sont des femmes « dégradées ». Je ne suis pas en train de te dire que tout le monde pense comme ça, mais ça n’est pas rare de le lire et de l’entendre.

      J’ai lu les articles. Oui bon bein pas grand chose de nouveau, ce sont juste des expériences personnelles et des ressentis qui sont généralisés. C’est sûrement la généralisation qui peut être discutable.

      Pour le commentaire de Léna et la réponse qui tu fais, il y a deux ou trois choses que je voudrais ajouter et qui vont au delà de l’expérience et du ressenti personnels. Je pense que l’on peut dire que cela appartient à l’inconscient collectif et une petite visite sur le forum n’a fait que confirmer ce que je pense.

      Il existe encore une importante proportion de personnes qui pensent qu’un femme qui est à l’aise avec sa sexualité peut être qualifiée de nymphomane.

    • AL says:

      « Or ce qui est pathologique pose une gêne ou une souffrance ce qui n’est jamais évoqué. »

      Mais qui se soucie réellement de la souffrance des autres ? Prenons le cas de la bloggueuse et du technicien.
      Elle : Quel passé elle a pu avoir pour :
      1/ Etre aussi flippée par un message aussi anodin
      2/ Se retrouver à considérer qu’un message gentil / d’amour méritait en retour une sanction

      Même parmi ses défenseurs, je n’ai vu personne se préoccuper de ces deux points. Qui me paraissent pourtant essentiels à une bonne compréhension de sa décision. Le second point m’interpelle particulièrement. C’est un peu comme si on demandait à un chien de donner la patte et qu’en retour on lui collait une claque. Ou comme les chats qui réclament des calins et qui, sans crier gare, te filent un coup de griffes dès qu’ils en ont marre.

      Lui : compte tenu de la teneur de son message et de la façon dont il a exprimé son intérêt, il est évident qu’il n’a pas une grande expérience avec les femmes. Et je doute qu’il le vive bien. ça lui a peut-être demandé beaucoup d’efforts et de courage, à son niveau, pour faire ce qu’il a fait. Et à ce titre, la réaction qu’il a reçu en retour est particulièrement violente et dénuée d’empathie.

      « A chaque fois qu’un fil de discussion concerne une copine « trop » expérimentée, la complainte « je récupère les restes des autres » apparaît d’une façon ou d’une autre. »

      Perso, tout dépend en réalité de la valeur que j’accorde au mec. Si la meuf se tape Georges Clooney, c’est cool. Si elle prend le premier venu, j’estime qu’elle n’est pas sélective et que, si elle me choisissait derrière, ce ne serait pas forcément pour ce que je suis. Et ça me refroidit vraiment. Même si c’est une question d’égo. Ceci dit, je pense la même chose des gars, mais comme je ne suis pas bi, ça n’impacte pas ma sexualité, donc ça n’a aucune importance pour moi.

      « Si tout le monde est consentant et que ça ne lèse personne, je ne vois pas pourquoi j’aurais à m’en mêler. »

      Je pense que ton analyse de ce point est partielle : en vrai, les gens se mêlent toujours de la vie des autres. Dans tous les domaines. C’est juste qu’on ne le remarque pas toujours parce que certains points paraissent anodins et qu’on sacralise le sexe…

    • lenal'airderien says:

      Lemininka,

      Je parle surtout d’un sujet que je connais bien ….Tu m’enlèveras pas de l’idée que les hommes sont très conservateurs en terme de choix de la femme avec qui construire une vie de couple , la mère de ses enfants ….Ils s’amusent avec « la fille facile » et se case avec la fille coincée ou novice pour une relation sérieuse ….

      Je le lis souvent sur le forum. »elle a eu trop de partenaires , elle n’est pas éligible pour une relation sérieuse.

    • Lemminka says:

      @Cassandre
      Ton analyse est intéressante, il y a de quoi réagir et je t’inviterai à poster ça sur le forum.

      @Léna (+Cassandre)
      Le point principal est que d’un côté comme de l’autre, les généralisations doivent être éviter. Je ne cautionne personne ayant de préconçus qui servent à la généralisation (« les hommes sont tous machos », « les femmes sont vénales »…). Je ne nie pas la réalité, mais si chacun campe sur ces positions on ne fera rien avancer. Mais je ne peux pas m’empêcher que c’est la 2eme fois que tu utilises ton vécu personel comme argument, ça me semble fort biaisé. De même que ta remarque concernant le forum. Je t’invite à lire les commentaires de nos aguerris, qui représentent la philosophie ADS, et pas des passagers frustrés.

  • Auriane says:

    Bonjour bonjour,

    je suis féministe (partez pas c’est pas contagieux) et je trouve aussi que cette histoire est exagérée. Ok c’est pas très pro d’utiliser son numéro, ok il aurait dû lui parler sur le moment, mais il n’y a eu qu’1 seul sms bien inoffensif.

    Ce qui m’embête un peu plus c’est la réaction autour de cela, la nana est « une conne de féministe » (es-tu vraiment une femme lénal’airderien ?) -> spoiler alerte il n’y a pas qu’un type de féminisme.
    Pour ma part je ne suis pas d’accord avec les femens ou les chiennes de garde que je trouve trop extrêmes.
    Je n’ai rien contre le fait de me faire draguer (ni au travail ni dans la rue) mais il faut bien s’entendre sur ce qui est de la drague. Un « jolie mademoiselle » chuchoté quand je marche c’est pas de la drague c’est chiant. Et un « je te prendrais bien le cul » entendu ce matin c’est une agression verbale qui, sans me traumatiser, est quand même bien dégueulasse.
    Et c’est bien dommage car les quelques abordages sympas que j’ai vécu sont noyés dans l’océan de commentaires déplacés voir d’insultes. Le résultat c’est que maintenant, quand un homme inconnu vient me parler je suis sur la défensive (je me décoince s’il est normal hein ?). Donc une minorité d’hommes qui font beaucoup de bruit fait du tort à tous les autres.

    Et les féministes c’est aussi pour les droits des hommes, genre tout ce qui touche à la paternité, ou les peines de prisons souvent plus lourdes envers les hommes etc…
    Il ne s’agit pas de rabaisser les hommes mais de nous élever ensemble (c’est beau cette phrase non ?)

    • Sylvain says:

      Les féministes c’est comme les hommes, 90% de gens animés de bonnes intentions victimes des 10% d’extrémistes…

    • AL says:

      Merci Auriane pour ton intervention ! Cool d’avoir un peu de sang frais et modéré par ici :)

      « Un « jolie mademoiselle » chuchoté quand je marche c’est pas de la drague c’est chiant. Et un « je te prendrais bien le cul » entendu ce matin c’est une agression verbale qui, sans me traumatiser, est quand même bien dégueulasse. »

      Oui et non.
      En fait, ce ne sont que des mots, et ils ont la valeur que tu leur accordes (en fonction de ton vécu et de ton éducation). Le truc, c’est que même s’il ne te le dit pas, il le pensera quand même. Du coup, ça fait quoi ? On a tous des avis plus ou moins avouables, plus ou moins glorieux sur les gens, qu’on connait ou pas. T’as jamais regardé quelqu’un avec gourmandise en imaginant dévorer une partie de son corps alors que tu n’y étais pas autorisée ? Le mec te le dit. Bah… Il manque d’élégance, de classe, d’intelligence sociale, de tact, de finesse… Mais c’est son problème, pas le tien. Et puis, il y a plein de réponses possibles à faire dans ce cas (avec le jeu d’actrice qui va bien !) :
      – T’as vu ? Made in Thaïland / Brazil ! Il font du super taf de nos jours ! D’ailleurs, le mois prochain j’y retourne pour me faire enlever la bite !
      – Je sais, je sais… T’es le 926e à me le dire… Fais comme les autres, prends un ticket et attend ton tour ! ;)
      – T’es jaloux ? / Euh… Pas envie de l’échanger avec le tien ^^;
      – Tu dis ça parce que t’as pas encore vu ma cellulite et mes hémorroides !
      – Avec la gastro que j’me paye en ce moment, tu serais pas dans la merde !
      – Et t’en ferais quoi ? Des cache-oreilles pour lutter contre le froid ?
      – Il est livré avec la syphilis
      Liste non-exhaustive, mais j’ai une panne d’inspiration :)

    • Pascale says:

      Tout à fait d’accord

  • House Station Live .com says:

    Bonjour.

    1/ Je ne draguerais jamais au sens de « flirter » dans la rue ou au travail. La subtilité. Toujours. Relever le nom de famille. La retrouver sur facebook « oh tiens, votre visage m’est familier… mais.. mais… c’est pas ah vous que j’ai raccordé la fibre hier ? ça alors, le monde est petit hein ! ».

    2/ Je ne virerai jamais un bon employé. S’il est employé depuis un certain temps, et si sa seule erreur est d’avoir ouvert son coeur et envoyé un mot gentil. On vit dans une époque anxiogène, de plus en plus hermétique à l’inconnu.

    3/ Je préfèrerais me faire virer d’Orange que de regretter toute ma vie de ne pas avoir contacté cette fille. C’est un « risque calculé ». Mais je ne serais jamais tombé amoureuse de cette fille. Je ne tombe jamais amoureux de ce genre de « féministe » et je les repère à des kilomètres, par leur regard, par leur comportement, par leur vocabulaire.

    Au revoir.

    • House Station Live .com says:

      et

      4/ J’ai déjà vu des techniciens de SFR être vraiment LOURDS avec une voisine. J’étais avec elle dans l’ascenseur, j’arrive en bas, j’entends l’employé, qui voit la cliente pour la première fois « bonjour, si j’aurais su que vous êtiez si belle, je vous aurez offert des fleurs ».

      il ne s’est même pas préoccupé de demander le prénom de la fille, rien. bonjour t’es bonne. direct. les dragueurs sont souvent lourds, comme celui-ci qui ne s’est même pas encombré de respecter l’orthographe. le mec devrait aussi avoir un peu d’empathie pour se dire « elle reçoit des compliments lourds et gênants à longueur de journée, comment pourrais je sortir du lot et avoir l’air plus subtil ? » …certainement pas avec ce genre de mails.

      et

      5/ pour savoir quelles sont les techniciens qui viennent installer la fibre. que ce soit orange, sfr, ou autre, ils font appels à des sociétés composés d’employés précaires. Ces employés sont rémunérés une misère, n’ont aucune compétence, et ne parlent presque pas français (la preuve !)… un peu comme dans leurs hotline délocalisées. c’est la preuve qu’on vit à une époque où les sociétés épargnent jusqu’au dernier centimes quitte à envoyer les gens les moyens fréquentables chez le clients. l’intervention est censé durer 4h. elle dure jamais plus de 4 minutes. T’as déjà vu un technicien d’orange d’expliquer le fonctionnement de la télécommande ? L’éventail de services ? Pourtant c’est dans leur contrat. Ils sont même censés brancher le décodeur et aller sur Internet avec toi. Que nenni, ils voyent la lumière verte sur leur boitier, appellent leur ami farid pour savoir si lui aussi à fini sa journée (il est approximativement 10h12 à ce moment-là), s’offrent une bière dans ton frigo et se barrent vite-fait.

    • Sylvain says:

      Moralité : pour séduire, restez subtil!

  • Professional A says:

    J’ai oublié de rajouter que je suis d’accord avec tous les points que vous avez énumérés et que c’est un super bon article !!!

  • LeSeducteurDuLundi says:

    Bonjour,

    Voilaje donnemon avis pour direqueje suis clairement pas d’accord avec l’article.

    Alors tout d’abord je suis un mec et j’ai longtemps abordé des femmes dans la rue ou en boite.

    Petit rappel des faits. On a une personne X qui recoit un technicien que je vais appeler T.

    T depanne X et pars. Plus tard T envoie un sms a X pourlui dire qu’il voudrait faire plus connaissance, s’excuse de ne pas lui avoir dit en face car il y avait son collègue T’ a côté etqu’il voulait rester pro.
    X repond qu’utilisait son numéro de tel en se servant des données de la société pour laquelle travaille X est en effet pas pro et qu’elle va avertir la hierachie.
    X prend un screen de la conversation et la publie sur internet.

    D’abordje vais etre clair. On ne peut pas dire que victime de harcèlement. Le harcèlement vient avec le caractère répété or la il y a qu’un seul message. (Si T avait répondu et envoyé plein de messages malgré le refus de X on pourrait parler de harcèlement or ici on en sais rien).

    Donc tous les gens sur internet qui profite de ce témoignage de X pour parler de harcèlement font un hors sujet total.

    D’ailleurs il me semble que X ne se plaint pas de harcèlement. (A vérifier j’ai plus le tweet sous les yeux)

    Bref donc on est en pleine confusion.

    Pourquoialors je soutiens X ?

    Par ce que T n’aurait jamais du utiliser des données privées comme le numéro de téléphone d’un client fourni par son employeur. Cet acte est illégal et je trouve normal quand un employé ne respecte pas son contrat de le signaler a sa hiérarchie. (Je ne dit pas qu’il faut le virer nuance, mais que sa société fasse le nécessaire pour que ce genre de comportement ne se reproduise plus).

    Oui un numéro de téléphone est une donnée confidentielle et on signe un accord avec les opérateurs telephonique pourpas qu’il utilise notre numéro a des fins privées. Donc les employés de ces sociétés doivent respecter ca !

    C’est vraiment ce qui m’enerve dans cette histoire. Meme si T avait envoyé un sms non pas pour draguer X mais pour lui demander combien lui avait coûté son appartement, ca m’aurait autant révolté car j’estime qu’on n’a pas a utilisé le numéro d’une personne sans son accord surtout quand on est un professionnel et qu’on obtient le numéro grace a la société où on travail.

    Si demain j’appelle mon plombier j’ai pas envie de recevoir un sms de sa part sans mon autorisation pour me parler d’un truc qui n’a rien a voir avec sa prestation. C’est juste une question de respect de mes données personnelles.

    Et c’est ca que je reproche a l’article et apas mal de commentaires, c’est de se baser sur l’aspect seduction alors que pour moi c’estun facteur qui n’a rien a voir avec le problème.

    Concernant la drague, je pense que T aurait du utilisait une autre methode pour essayer de la séduire. Quitte a laisser un mot gentil avec son numéro de telephone offrant a X la possibilité de la rappeler.

    Notez que dans mon histoire X et T peuvent etre des filles ou des mecs (et etre du meme sexes ou de sexes différents), ca change rien a mes propos et ma mon argumentaire.

    Donc gros soutiens a X qui recoit une vague de haine sur Internet alors qu’elle a poster un screenshot empechant de retrouver l’identité de T, car y a ni son kom ni son numéro. (Donc ceux qui disent que X a été malhonnête en postant la conversation disent n’importe quoi)

    Le fait qur X soit feministe change rien a l’histoire.

    En revanche ca me soule autant de voir les féministes reprendre cette histoire pour parler de harcèlement alors que ca n’a rien a voir comme ca me soule de voir les pro drague reprendre cette histoire pour démarrer un argumentaire sur pourquoi les femmes se sentent harceler.

    A bon entendeur.

    • AL says:

      « X prend un screen de la conversation et la publie sur internet. »

      Ce qui n’est pas plus légal que l’utilisation des données privées, il me semble. Une conversation privée est censée le rester.

      « c’est de se baser sur l’aspect seduction alors que pour moi c’estun facteur qui n’a rien a voir avec le problème. »

      Mais ce texto, ce n’est même pas de la séduction : il lui a juste fait un compliment. Ce que je trouve surréaliste, c’est qu’à l’heure où on nous bombarde quotidiennement de mauvaises nouvelles, qu’on entend majoritairement les gens râler et qu’on manque cruellement de gentillesse, on fait un procès d’intention à un type qui a eu l’audace, que dis-je, l’outrecuidance de faire… un compliment ! C’est scandaleux ! Ne soyons plus sympas ! Après tout, la cliente en question l’a bien dit dans une interview : « Tant pis pour les insultes misogynes, j’y survivrai, après tout, je suis une fille, j’en entends depuis que j’ai 8 ans, donc ça ne va pas m’arrêter. ». Visiblement, son masochisme naturel la pousse à préférer se faire insulter par 12 000 personnes sur Twitter plutôt que d’accepter avec bienveillance un compliment. Soit ! Je ne comprends pas le raisonnement, mais je respecte.
      (Après, on est d’accord, le technicien espérait probablement plus et que les choses évoluent différemment, mais concrètement, si on s’en tient aux faits, il ne lui a rien demandé en retour.

      « j’estime qu’on n’a pas a utilisé le numéro d’une personne sans son accord surtout quand on est un professionnel et qu’on obtient le numéro grace a la société où on travail. »

      Y a un an, j’ai une collègue qui a utilisé notre base de données pour appeler un client dans le but de le draguer. Elle a hésité un temps, parce que c’était un homme marié, et que elle, elle a des principes. Ses principes se sont envolés aussi vite que sa petite culotte… Et l’ont rattrapée aux bouts de quelques mois, quand elle a mis elle-même fin à la relation au motif que le type était, je cite, un « fieffé connard ».
      Pour le coup, nous, on a perdu un client. Mais la question des données personnelles n’a jamais choqué qui que ce soit.

      Maintenant, j’ai envie de dire, si t’as peur pour tes données personnelles, commence par ne pas utiliser les outils numériques (téléphone, PC, mails, internet, carte bancaire, cartes de fidélités dans les magasins). Je crois qu’on n’imagine pas une seconde le nombre de personnes qui ont accès à nos données. Buffy Mars a raison de craindre pour sa vie privée, mais elle se trompe complètement de combat et d’adversaire.

    • AL says:

      PS : l’exemple de ma collègue est surtout là pour montrer que les femmes ne sont pas à une contradiction près.

    • LeSeducteurDuLundi says:

      Que ça te dérange pas qu’on utilise tes données personnelles alors que normalement on est pas censé le faire, c’est ton problème. Les gens ont le droit de s’indigner qu’on le fasse puisque c’est illégal.

      C’est pas parce que le fait d’utiliser sans le consentement de l’utilisateur son numéro de téléphone que nous a fourni notre opérateur téléphonique ne te dérange pas à toi ou à certaines de tes connaissances, que les autres doivent fermer les yeux quand ce genre de choses se produit.

      Les opérateurs téléphoniques s’engagent à ne pas divulguer nos données personnelles (adresses, numéro de téléphones…). Donc ce qu’a fait le technicien est illégal.

      A ma connaissance aucune loi interdit de prendre une capture d’écran d’une conversation téléphonique et de la mettre sur internet quand il n’y a aucun moyen de retrouver l’émetteur du message. (Sur la capture d’écran que X avait pris, il n’y a ni numéro, ni nom, ni photo donc impossible de retrouver le technicien en question). De plus sur cette capture d’écran il n’y a pas de données sensibles (adresse, e-mail, numéro de compte en banque…)

      A la fin tu dis que X se trompe complètement de combat et d’adversaire.
      Il y a la une grande confusion entre le fait que des sociétés abusent de nos données personnelles (Google, Facebook et peut-être Orange, Free… ) et autorisent leurs employés à fouiller dans ces données sans le consentement des utilisateurs (et effectivement ça c’est un autre combat) et le fait qu’un employé utilise les données personnelles d’un utilisateur sans l’accord ni de l’utilisateur, ni de la société (et c’est ici le combat dans lequel X s’engage).

      Donc non, X ne se trompe pas de combat. Même si les 2 combats peuvent sembler proches, il y a quand même une différence, car ici c’est l’employé qui est fautif et non la société et donc il est normal de le signaler à la société pour qu’elle recadre son employé et fasse en sorte que ce genre de choses n’arrive plus.

      Dans le reste de ton message tu parles du contenu du message. Comme je l’ai dit, peu importe le contenu, du moment où il n’a rien à voir avec la prestation pour laquelle l’employé est appelé, ce dernier est en tord.

      PS: je viens de relire mon premier message, désolé pour les fautes d’orthographes je l’avait écrit sur mobile.

    • AL says:

      Au SLDL : Je ne dis pas que l’utilisation des données personnelles ne me dérange pas. Je dis :
      1/ Qu’aujourd’hui, on est les premiers, individuellement, à les brader à n’importe qui. Partout. Tout le temps.
      2/ Qu’on est en 2017. Aujourd’hui, tout le monde googlise tout le monde (amis, ennemis, collègues, futur collaborateur, crushs…). Que celui qui ne l’a JAMAIS fait, jette une pierre. J’attends. Non ? Toujours pas ? OK ! Merci ! Donc, s’en offusquer, c’est assez hypocrite. A plus forte raison encore quand soi-même on dévoile sa vie sur le net spontanément comme cette fille le fait. Plus globalement, je suis persuadé qu’on a davantage intérêt à craindre ce qu’on ne voit pas plutôt que ce qu’on voit. Et connaissant la nature humaine, je suis prêt à parier que cette fille a dû motiver des vrais tarés à trouver son nom, son num et son adresse afin de la harceler réellement. Il est impossible de savoir qui nous surveille.

      « aucune loi interdit de prendre une capture d’écran d’une conversation téléphonique et de la mettre sur internet quand il n’y a aucun moyen de retrouver l’émetteur du message »

      Dans la mesure où elle s’est plainte à Orange, elle a dû leur communiquer ses coordonnées ce qui, eux, leur permet de retrouver le technicien indélicat. A partir de là, pour l’employeur, ça constitue un élément de preuve qu’ils ne devraient pouvoir obtenir qu’à la demande de la justice. Si on veut préserver les intérêts personnels de tout le monde jusqu’au bout.

      « ici c’est l’employé qui est fautif et non la société et donc il est normal de le signaler à la société pour qu’elle recadre son employé et fasse en sorte que ce genre de choses n’arrive plus. »

      Vraie question pour élargir le débat : Pourquoi la société dans laquelle on vit a perpétuellement besoin de coupables, de responsables, de boucs émissaires, de méchants à punir… ? « Aimez-vous les uns les autres », « compréhension mutuelle » sont vraiment des concepts à ce point has been ?

      Plus largement encore, j’ai passé ma semaine à réfléchir à cette histoire et ce que j’ai pu observer quand je sortais de chez moi, dans la rue :
      1/ Des voitures qui ne respectaient pas les limitations de vitesse en agglomération
      2/ Des conducteurs qui téléphonaient en conduisant
      3/ Le chauffeur d’un bus dans lequel j’étais est passé à un feu méchamment rouge

      Trois actions, non seulement interdites par la loi, mais réellement dangereuses pour la vie d’autrui. Tu comprendras, je pense, que ça m’aide à relativiser profondément cette histoire de texto.

  • Luc says:

    Il me semble que tout ceci fait quand meme parie d’une evolution de la société qui joue un grand role dans tout ceci
    En Belgique, une loi de 2014 sanctionne maintenant le harcelement de rue a caractere sexiste, ou drague de rue. Apparemment meme siffler une nana en rue tomberait sous le coup de la loi.
    Rappellons aussi que les clients de prostituées sont maintenant penalisés par une loi en France depuis 2016 je crois
    Aux US sur les campus quand tu veux coucher avec une nana tu dois demander son consentement explicite (bientot ecrit ?) aussi ca non ca peut etre considéré comme un viol.
    La femme est presentée systematiquement comme la victime (ce qui est faux) et sans defense (ce qui est faux egalement)
    Je ne pense pas que cela aurait ete possible il y a 30 ans
    Ca devient de plus en plus inconfortable d’etre un mec en 2017 coté seduction et baise

    • AL says:

      « Ca devient de plus en plus inconfortable d’etre un mec en 2017 coté seduction et baise »

      En même temps, la vie, les échanges interpersonnels, ce n’est pas que baise et séduction.

    • lenal'airderien says:

      Luc ,

      Ce qui est inconfortable en 2017 .J’ai une haine profonde pour les hommes qui utilisent des techniques de manipulation pour ‘baiser » . Alors que le sexe c’est entre adultes consentants.

    • Sylvain says:

      Ici, on a toujours refuser la manipulation ! L’idée n’est pas de mentir mais de savoir se présenter sous son meilleur jour! :)

  • AL says:

    N’empêche, ce qui me ferait kiffer, c’est que le technicien fasse une seconde fois l’actualité cette année en gagnant le gros lot à l’Euromillion… Juste pour rire >:]

  • Luc says:

    Il faudrait quand meme dire que pour certaines professions, ca va a l’encontre de la deontologie de draguer ses cients ou patients (ex : medecin, prof, psy etc) ou alors il faut couper la relation professionnelle. un medecin ou psy qui couche avec ses patientes c’est pas sain du tout.
    Orange c’est pas la meme chose mais ca pourrait poser des conflits d’interet pour la boite ou le patron
    Dans le super pres de chez moi un des caissiers passe plus de temps a draguer les caissieres devant les clients que s’occuper des clients, pas tres professionnel et donne pas une tres bonne image de l’entreprise . ok c’est juste un caissier
    je sais que le monde est pas parfait mais il y a quand meme un minimum de serieux dans un cadre professionnel.

    • AL says:

      @Luc : Y a encore quelques années, j’aurais été d’accord avec toi… Mais aujourd’hui, les gens sont tellement coincés, agressifs, frustrés et j’en passe que jouer la carte séduction dans les rapports interpersonnels, ça égaye quand même beaucoup la journée des uns et des autres. C’est un véritable état d’esprit, et je ne trouve aujourd’hui rien de pire que les gens qui se prennent au sérieux. (Et c’est pas parce que les gens sont sérieux qu’ils font pour autant correctement leur taf)

    • Sylvain says:

      S’il y avait un lien de corrélation entre le sérieux et le niveau de compétences, ça commencerait à se savoir :)

  • tof says:

    Ce que je connais des pseudo « féministes » du genre, c’est qu’elles s’autorisent tout, et ne s’autorisent par contre qu’à s’attaquer aux hommes qu’elles peuvent.
    En gros elles n’ont rien de féministes, c’est juste des garces, j’espère que la modération ne verra pas dans ce mot un motif de censure, mais je n’ai pas d’autre mot pour qualifier ce genre de femmes.

  • Mister.tgv says:

    Hello,
    Si y a bien des lieux ou pour moi, il est interdit d’interagir avec des inconnus, ce sont bien les transports en commun…
    Je me dis à chaque fois, « Que va penser la nana si je lui dis juste de bouger sa valise du passage ?  »
    J’ai croisé des filles superbes dans le train, mais bon… je préfère laisser passer que passer pour un pervers.

    Pour moi, en France, il est extrêmement difficile de rencontrer des gens sans se faire remballer.
    Transports, boîte de nuit, bars, Cinémas, rue…
    Même pendant la folie Pokémon Go, j’ai juste réussi à me faire aborder par des enfants de 10 ans qui voulaient que je leur montre ma team, et une fois un gars qui avait un ronflex sur son radar…
    Bref.

    • Sylvain says:

      Hello Mister TGV,

      Pas toujours évident en effet dans les transports. D’ailleurs, Sélim publiait pas plus tard que ce matin une note autour de ce thème sur son blog perso. Apres, il faut se dire que si tu te fais remballer c’est elle qui y perd le plus et qu’elle a raté quelque chose. On gagne toujours à passer à l’action.

1 2

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)