Comment aborder une inconnue grâce aux infos qu’elle partage sur les réseaux sociaux ?

Publié dans Le Buzz Séduction par Sélim

SOCIAL MEDIA EXPERIMENT Comment aborder une inconnue grâce aux infos qu’elle partage sur les réseaux sociaux ?

Avez-vous déjà croisé une inconnue sans oser l’aborder, en priant pour trouver un truc à lui dire ?

Jack Vale n’a pas eu besoin de prier pour aborder des inconnus dans la rue. Est-il médium ? Non : il se sert d’informations exploitables sur les réseaux sociaux pour aborder des inconnus dans la rue…

Des hommes, des femmes, tout est faisable pour Jack Vale : armé d’un smartphone, il va pouvoir aborder des inconnus dans la rue de manière un peu flippante.

Si vous utilisez le réseau social Instagram, ou si vous postez des photos sur twitter et facebook, vous savez que ces outils vous proposent de localiser vos posts.

Regardez comment Jack Vale fait flipper les filles (et les mecs) qu’il aborde. Il ne fait que reprendre des informations que les utilisateurs des réseaux sociaux ont partagées : nom d’un animal, date d’anniversaire, nom de l’entreprise où ils bossent.

Regardez la vidéo :

Les réactions sont mitigées : si la plupart des personnes abordées décident d’en rire, certains trouvent que Jack Vale est allé trop loin (« Thanks for invading our privacy ») !

Plutôt flippant, non ? Imaginez un instant : si vous possédiez TOUTES les infos sur la fille de vos rêves, la séduction serait-elle toujours aussi intéressante ? Où serait le plaisir de la rencontre ?

Sondage rapide : vous utilisez parfois la géolocalisation ? Vous vous êtes déjà un peu renseigné en ligne sur une fille avant de l’aborder ?

Sélim, Mayor du local Artdeseduire !

Bann SexTalk Comment aborder une inconnue grâce aux infos qu’elle partage sur les réseaux sociaux ?

17 COMMENTAIRES
  • kidosselle dit :

    Bonjour à tous.
    Je ne comprends pas comment il fait pour avoir les infos sans le nom ou un minimum d’informations sur la personne pour la retrouver sur les sites sociaux.

    Ca fait un peut dexter morgan cette methode non ?

    • Sélim dit :

      Hello Kidosselle !
      C’est simple : si sur Instagram, je me mets à surveiller le hashtag #ChampsElysées, je verrais toutes les photos postées par les gens qui ont utilisés ce #
      On est dans une ère d’instantanéité : il y a peu de chance qu’ils soient bien loin. Ca marche encore mieux pour les cafés, ou les magasins…

    • Papidabowi dit :

      Salut Selim,

      Y’a beaucoup plus précis et rapide que les tags : les données de géolocalisation (cf la map dans sa vidéo). Je sais pas si Instagram propose de rechercher les photos postées à proximité mais certains services le font (au pif le premier que Google me renvoie http://www.shots24.com/). Et là pas besoin de connaitre la personne ou un hashtag précis, toutes les photos apparaissent.

      Au passage le « Thanks for invading our privacy » me fait bien rire. Si tu tiens à ta vie privée, tu postes pas tes photos de manière à ce qu’elles soient visibles par tout le monde. Ca pourrait même être une très bonne méthode de sensiblisation au final.

    • Sélim dit :

      Pareil pour la conclusion, je dois admettre que j’ai bien ri.
      Il y avait un site du même acabit « ROB ME! » soit « cambriolez-moi ». L’idée : quand on se tagge ailleurs que chez soi, la voie est libre pour les Casseurs Flotteurs !

  • Ronan dit :

    Selim, tu penses que ce concept est valable sur des villes plus petites ? Paris, Lyon, Ok. Mais sur des villes moins connues.. Comme Grenoble par exemple, ça donnerait quoi ? C ‘est ça la vrai question..

    • Sélim dit :

      Hello Ronan !
      A vrai dire, c’est plus une question d’usage que de villes.
      Je suis sûr que tu peux trouver sur Foursquare ou Instagram des personnes qui partagent toute leur vie, peu importe la ville !
      #PlaceAuxHerbes #PlaceVictorHugo

    • Cracktoumunch dit :

      Ronan, y’a des 100aines de Grenobloises qui pullulent sur Instagram…

      #Grenette #bonne #iut2 #bastille #smh #ppm #vh (oui, il y’en a …) #bobine #planB #callagh #[nom de n’importe quel resto connu à gre]

      Sinon, plus large : #gre #GF38 (oui, il y’en a) … plein de hashtags à surveiller à Grenoble !

  • Cioldez dit :

    C’est devenu un réflexe non?
    Une fois ac juste un prénom j’ai réussi a tracer une nana!
    Mes potes étaient bluffés.. Dès que tu as trouvé la ficelle, c’est un jeu d’enfant que de tout dérouler

  • !hani dit :

    je crois que les regles de seduction ne font que mécaniser les gens, il vaut mieu etre normaaal.

  • nuitsblanches dit :

    Excellente expérience !!! Comme quoi les réseaux sociaux…
    comme stratégie de séduction, vaut sans doute mieux ne pas si prendre comme le gars dans la vidéo, trop flippant. Mais par contre, avoir des infos sur sa target, ça peut servir grave. Il doit y avoir moyen de faire un cold reading de folie comme ça.
    Je field test sous peu :)

  • Alexxxx dit :

    Hey la team ADS !
    Pour la petite histoire, j’ai déjà utilisé une fois les réseaux sociaux pour récolter des informations.
    Je connaissais le nom d’une HB9 qui allait arriver dans ma classe, j’ai checké quelques infos , rien de louche : films et séries préférés (Dexter par exemple) , et les lieux (pour choper les voyages), et le fait qu’elle était en couple !
    J’ai pu mijoté 2 ou 3 liens avec l’environnement (que je connaissais l’endroit où nous allions nous rencontrer pour la première fois) pour trouver quelques points communs rapides, la mettre à l’aise. ( je connaissais Dexter et le terrain des séries, j’étais aller où elle était allé )
    Je n’ai pas chercher à continuer le game, je vais la recontacter. Merci pour la piqure de rappel.

    Leçon : Je pense qu’il peut être utile de chercher des informations tant que c’est amené subtilement , rien de gloque du style la couleur des chaussettes qu’elle portait le 7 février 2004.
    Piège (selon moi) : rester accroché sur des terrains « banales » ( films préférés, séries préférés, musiques préférés, voyages ) sans sexualiser.

    Vous voyez autre chose ? Vous voyez un objection?

  • Mickael dit :

    Moi je trouve je trouverai sa carment flippant que qqn que je ne connais pas, vienne me dire salut mickaël et qu’il connaisse tous où je travails,,mon âge ,etc…

    Mais c’est vrai que j’utilise beaucoup la géo-localisation pour un jeu et des sites de rencontres

    • Sélim dit :

      Et voilà ! Encore un mélange entre attraction, fascination et répulsion…
      Dur d’établir une ligne très droite…

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Je pense qu’il serait malin dans l’intégrer dans une espèce de routine. Avec un wing. Du genre « Salut, mon pote refuse de croire que je suis devin. En te croisant, j’ai eu quelques flash. Tu veux bien être cobaye? Attention gros enjeu, si j’ai bon, il paye le prochain mojito donc concentre toi ;) »

  • Cracktoumunch dit :

    Je suis très sceptique quant à l’utilisation de ce truc chez nous…
    J’ai une très bonne mémoire des gens… Quand je vois le nombre de nanas qui flippent à 2000% quand j’utilise une info qu’elle m’avait elle même dit 2 mois avant pour l’open, je me dis que faire ce que ce mec fait déclenchera une seule réaction chez la fille : courir aux toilettes et appeler le 17 ! ;P

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)