20 Choses Etonnantes A Savoir Sur Votre Pénis!

Publié dans Le Buzz Séduction par
ArtDeSeduire.Com

20 choses sur le pénis 20 Choses Etonnantes A Savoir Sur Votre Pénis!

« Tout, tout, tout, vous saurez tout sur le zizi. »  Désolé,  mais au moment de commencer à écrire cet article, je n’ai pas pu m’empêcher de me mettre à fredonner l’hymne de Pierre Perret.

Ha, votre zizi, votre kiki, votre zigounette, votre petit oiseau… Avec les années,  vous pensiez sans doute connaître votre bite sur le bout des doigts. (C’est le cas de le dire!)

Et bien détrompez-vous car le sexe masculin ne vous a pas encore livré tous ses secrets. Aujourd’hui, j’ai sélectionné pour vous les 20 choses à connaître sur le pénis.

Parfois drôles, souvent étonnantes mais surtout d’extraordinaires sujets de discussion pour sexualiser vos conversations.

Et oui, car si vous voulez que les femmes apprennent à vous connaître sur le bout de la langue, il va falloir les exciter et leur donner envie de faire l’amour avec vous.

Quand je réponds aux commentaires des lecteurs, je me rends souvent compte que beaucoup d’apprentis séducteurs ont du mal à passer à la vitesse supérieure avec les filles car ils n’arrivent pas à faire monter la température en sexualisant l’interaction.

Il restent englués dans des discussions factuelles sur le boulot, la météo, les menus de leurs repas ou les programmes tv et finissent inlassablement prisonniers de la friendzone.

Le meilleur conseil que je puisse vous répéter pour progresser, c’est que les femmes sont des êtres émotionnels.

Pour les conduire jusqu’à votre lit, il va falloir leur faire ressentir du fun, des émotions et assumer votre désir sexuel. N’ayez pas peur de parler de sexe car je vous assure que les femmes aiment autant le sexe que vous.

Voici donc une petite mine d’or pour vous lancer. Tout y passe, de la taille de votre sexe aux anecdotes farfelues en passant par l’Islande pour une visite du Musée du pénis.

C’est parti !

1. La plus grosse bite du monde

Et non, ce n’est pas Rocco ! Connaissez-vous Jonah Falcon ?  Cet Américain a un pénis qui mesure 23 cms au repos et 34 en érection.

Pour l’anecdote, ce New-Yorkais s’est fait remarquer par les agents de sécurité de l’aéroport de San Francisco qui ont confondu son sexe avec une arme potentielle.

L’homme ne fait pas de porno mais il a préféré se lancer dans la chanson avec le « tube » tout en subtilité « it’s too big » :

2. Grands pieds, grosse bite ?

Avez-vous déjà entendu parler du « Chubby Checker » ? Il s’agit d’une application qui se propose d’estimer la taille du pénis d’un homme en fonction de sa pointure.

Plus sérieusement, tout ça, c’est des conneries. Alors n’espérez pas que les femmes vous prennent pour Jonah Falcon en mettant des chaussures à bout pointus trop grandes pour vous ! Le style doit rester maître à bord !

3. Maintenant, la plus petite

Le plus petit pénis du monde mesure 1,6 cm.  Son propriétaire a préféré garder l’anonymat et on le comprend. Si jamais il passe par là, je l’invite à découvrir d’urgence notre article sur la meilleure façon de satisfaire une femme au lit quand on a un petit sexe.

En parlant de petite bite,  pour ma part, j’aime bien utiliser une routine que j’ai baptisée « micro-pénis ».

Quand je commence à sexualiser la conversation, j’explique à la fille en souriant que j’ai un micro-pénis et que je suis de loin le plus mauvais coup de tout Marseille.

En général, elle répond un truc du genre « ha tu ne participes pas aux tâches ménagères et en plus tu es un mauvais coup, tu as tout pour plaire blablabla »

Et je poursuis : «  Oui, mais par contre, j’ai des doigts de fée. D’ailleurs, les Américaines m’appellent Goldfinger. A tel point que Sean Connery m’a attaqué en dommages et intérêts ! »

A placer avec le sourire et le bon langage corporel, ça m’a toujours réussi. Se moquer de soi-même et faire preuve d’autodérision est un puissant DHV.

Puis ça éveille la curiosité car je pense qu’il n’y a pas beaucoup de mecs qui se gargarisent d’avoir un micro-pénis.

Bon, bien sûr, si c’est vraiment le cas, passez directement à la partie « doigts de fée »…

4. Vous voulez arrêter de fumer ?

Ecoutez ce que je vais vous dire. Ce sera encore bien plus efficace que d’acheter la méthode Allen Carr.

Savez-vous comment fonctionne le mécanisme de l’érection ? Alors, pour avoir une bonne érection, votre corps a besoin de sang.

Or, le tabac influe sur la circulation sanguine. Ainsi, si vous enchaînez les pauses clopes, vous pouvez perdre jusqu’à 1 cm. Et il n’y a bien que Jonah Falcon qui puisse se permettre ce luxe, non ?

Idéal en soirée pour Amogger un rival qui essaye d’isoler votre target en l’entraînant vers le coin fumeur : « Tu imagines que les mecs qui fument peuvent perdre plusieurs centimètres. Je me dis que j’ai bien fait de garder mes poumons d’athlète.  Ça attaque vraiment la  virilité ces conneries. »

5. Évitez l’abstinence

Figurez-vous que si vous passez des mois sans faire l’amour et que vous n’utilisez pas votre pénis, celui-ci peut perdre jusqu’à 1 ou 2 cms.

Encore une fois, on peut imaginer une bonne routine à utiliser avec humour et un grand sourire. « Tu imagines ce qu’il va se passer si tu continues de te refuser à moi ?  Mon sexe va devenir tout rabougri et tu seras personnellement responsable !  Tu sais que la torture est un délit puni par le tribunal international ? »

6. Votre sexe est 2 fois plus grand que vous ne l’imaginez

Je suis sûr  qu’il vous est déjà arrivé de complexer  (au moins un peu) sur la taille de votre sexe.

La bonne nouvelle, c’est qu’il est un peu comme l’iceberg qui a coulé le Titanic : vous n’en voyez que la partie émergée. En effet, la moitié de votre pénis se trouve rentrée à l’intérieur du corps.

Globalement, toutes ces informations autour de la taille du pénis vont vous permettre d’enchaîner vers des histoires de plus en plus personnelles et la pousser à se confier sur ses goûts et ses envies.

« Est-ce que la taille compte vraiment ? » (Elle répondra non et ce ne sera pas vrai, mais globalement, on s’en fout.), « est-ce que tu es déjà tombée sur des mecs qui mettaient des capotes XXL ? » (Ce coup là, si elle vous dit que ça fait mal, ce sera peut-être vrai.) Et les sextoys alors ?

Vous pouvez laisser libre cours à votre imagination débordante !

Bon, et si maintenant, nous parlions un petit peu de l’érection ?

7. Vous avez besoin de 10 cl de sang pour avoir une érection

« À un moment, on réalise que Dieu nous a donné un cerveau et un pénis, et pas assez de sang pour les faire fonctionner en même temps. »

Ce n’est pas moi qui le dis mais c’est Robin Williams qui l’affirmait sur scène au cours d’un one-man show à Broadway.

Vous savez maintenant que pour avoir une érection, vous avez besoin de sang mais jusqu’à la Renaissance, on pensait que le pénis en érection se gonflait d’air.

C’est Léonard de Vinci qui a compris le premier qu’il se gorgeait de sang. (Que les Parisiens qui draguent les petites intellos au Louvre s’en rappellent !)

Vous imaginez un peu, à chaque fois que vous bandez, vous mobilisez 10 cl de sang, soit l’équivalent du tiers d’une canette de coca.

Vous tenez là une information parfaite pour travailler un ancrage avec votre target. Qu’est ce que l’ancrage ? L’idée est simple !

En gros, vous allez associer dans la tête de votre cible un moment agréable passé avec vous à un mot ou un geste du quotidien.  Il peut-être particulièrement efficace de poser des ancres sexuelles.

Pour faire simple, vous allez devenir à la sexualisation ce que Gaston est à la gaffe : même absent, vous faites de la sexualisation.

Exemple : Vous venez de faire l’amour et vous enclenchez votre routine  « T’imagines, je viens d’utiliser 10 cl de sang avec toi. Le tiers d’une canette ! Maintenant tu penseras à moi à chaque fois que tu décapsules ton Ice-Tea »

8. Les fœtus aussi ont des érections

Vous pensiez que vous aviez eu votre première érection à 13 ans en regardant les culottes dans le catalogue de La Redoute ?

Et bien, il se pourrait qu’en réalité, vous l’ayez eu dans le ventre de votre mère alors que vous n’étiez encore qu’un fœtus.

C’est la grosse différence entre notre bite et leurs seins : la valeur n’attend pas le nombre des années ! (Note du correcteur : bravo pour la finesse, j’ai recraché mon Ice tea ;) )

9. Faire l’amour en apesanteur ?

Il y a quelques temps, je vous parlais sur notre page Facebook du curieux projet de Pornhub qui a récemment lancé une campagne de crowdfunding  pour financer le tournage d’un film porno dans l’espace.

Il faudrait peut-être les prévenir que selon le témoignage des astronautes, il est absolument impossible d’avoir une érection dans l’espace.

Cela s’explique car lors d’un séjour en apesanteur, le sang a tendance à migrer vers le haut du corps. Pendant ce temps, la verge n’est donc plus irriguée.

10. L’érection post-mortem

Comme le dit Tuco dans Le Bon, la Brute et le Truand, « le monde se divise en deux : ceux qui ont la corde au cou et ceux qui la leur coupent. »

Nous avons vu que vous avez peut-être eu une érection avant votre naissance. Et bien sachez que certains en ont même après leur mort.

En effet, il arrive souvent que les hommes morts par pendaison aient une érection post mortem.

Pour comprendre, c’est l’inverse de ce qui se passe dans l’espace : le sang envahit les parties inférieures du corps pour permettre l’érection.

11. La gaule matinale

La plupart des hommes ont environ 11 érections dans la journée. Mais nous en avons en plus 3 à 5 qui se produisent au cours de la nuit. Chacune d’entre elles durerait environ une demi-heure.

Ces érections ont lieu pendant les phases de sommeil paradoxal.  C’est d’ailleurs à la fin de l’une de ces phases de sommeil paradoxal que vous vous réveillez spontanément.

Voici donc l’explication de la fameuse gaule matinale. De son coté, Victor Hugo préférait parler de « matin triomphant » (ou morning glory, pour les fans d’Oasis, le groupe, pas les fruiiiiiits)

Maintenant, voici quelques petites anecdotes bien croustillantes qu’il ne vous restera plus qu’à adapter à vos envies et à votre style pour sexualiser à souhait.

12. L’homme qui avait deux pénis

Il y a environ 100 mecs dans le monde qui ont 2 pénis. « T’imagines, le mec, il te propose une partouze à lui tout seul ?! ».

Bon, en vrai c’est quand même une maladie connue sous le nom poétique de diphallus et la plupart des mecs se font opérer pour se faire retirer un de leurs deux pénis. Not that fun !

13. Votre queue est un véritable nid de bactéries

Une équipe de recherche de l’Université d’Arizona a constaté qu’un homme se baladait en moyenne avec 42 types de bactéries différentes sur son pénis. Ce n’est pas le point le plus sexy, il faut bien l’avouer !

Pour une femme, ça fera toujours 42 de trop. Alors gardez-le pour vous même si elle se met à vous raconter par le menu les complications de son herpès génital et que les Américains la soupçonnent de dissimuler des armes chimiques dans sa culotte !

14. Sincères salutations

En Australie, lorsque les hommes de la tribu Walibri se saluent, ils ne se serrent pas la main mais le pénis.

La prochaine fois que vous lui faites la bise, allez-y cash : « tu imagines, si nous vivions dans cette tribu en Australie, je te mettrai la main entre les jambes pour te dire bonjour et cela te semblerait tout à fait naturel. Aussi innocent qu’une bise ! Tu n’as pas des origines Australiennes ? »

15. L’homme qui s’est fait trancher le pénis

Ça s’est passé le 23 juin 1993. Au cours d’une dispute, Lorena Bobbitt, une Américaine de Virginie tranche le pénis de son mari et s’enfuit en voiture en emportant son trophée avant de le jeter par la fenêtre.

Il faudra organiser une battue pour retrouver le morceau orphelin et le regreffer sur son propriétaire.

Un an plus tard, le mari se lance dans le porno pour prouver à l’Amérique qu’il a retrouvé toute sa virilité. L’œuvre s’intitule John Wayne Bobbitt : Uncut.

Un conseil : évitez de lui donner des idées !

16. L’autofellation

Seul un mec sur 400 est suffisamment souple pour pratiquer l’auto-fellation. Il paraît d’ailleurs que le poète Italien Gabriele d’Annunzio se serait fait retirer un os pour pouvoir y parvenir plus facilement.

Si vous vous lancez sur ce sujet, elle vous demandera forcément si vous avez déjà essayé. Ma réponse : « On est jamais mieux servi que par soi-même…Mais pour ma part, je suis fils unique et j’ai toujours préféré me faire servir par les autres. »

17. Vitesse de l’éjaculation

Au moment de l’éjaculation, le sperme jaillit à plus de 45 km /h. Une information parfaite pour faire en sorte qu’une femme pense à vous quand vous n’êtes pas là.

Petit exercice d’ancrage pour voir si vous avez bien compris. On prend un papier et un crayon et on essaye. Ca y est ?

Alors, à sortir lors d’une discussion sur l’oreiller : « Tu imagines ? 45 km/h. C’est la vitesse à laquelle tu roules en ville. Maintenant, à chaque fois que tu croiseras un panneau de limitation à 50, tu vas penser au moment que nous venons de passer. Tu vas être toute excitée à chaque fois que ton pied touche le frein. »

18. S’il ne devait en rester qu’un

En cas d’attaque de zombie, il suffirait d’un seul homme pour repeupler toute la planète. En effet, un homme sécrète suffisamment de sperme en deux semaines pour féconder toutes les femmes de la Terre.

Et si vous étiez l’élu?

19. Le sperme fait maigrir

La valeur calorique d’une éjaculation se situe autour de 15 calories. Comme une cacahuète ou un Apéricube !

Si vous avez bien suivi, un dernier rappel sur l’ancrage. Devinez ce que vous allez lui dire…

« T’imagines, maintenant, tu vas penser à moi à chaque fois que tu prends l’apéro. »

Plus sérieusement, il paraît que les femmes qui pratiquent la fellation et qui avalent le sperme de leurs compagnons réussissent à maigrir deux fois plus vite que les autres.

« Tu as déjà testé ? Autant ça marche mieux que Dukan ! »

20. Le Musée du pénis

Pour ceux qui sont devant la Joconde à expliquer à leur target que c’est Léonard de Vinci qui, le premier, a découvert le mécanisme de l’érection, voici la suite du programme.

Une visite au musée du pénis à Reykjavik. Vous pourrez y admirer toute sorte de pénis issus du règne animal entre 2 mm et 1m80.

Pour finir, vous en voulez une bonne ? Le musée a contacté Jonah Falcon pour qu’il fasse don de son membre au musée après sa mort.

 

Conclusion

J’espère avoir pu vous donner dans cet article quelques cartouches pour amorcer la sexualisation dans vos dates mais aussi après, que vous soyez en couple ou que vous multipliez les sexfriends.

Et n’oubliez jamais, du fun, de la légèreté et de l’humour. Toujours avec le sourire.

Et pour finir, comme on parle de pénis, je ne peux m’empêcher de partager avec vous l’extrait d’un film que j’aime beaucoup : 500 jours ensemble avec Joseph Gordon-Levitt.

C’est encore plus parlant en VO. Entre parenthèses, un film à voir de toute urgence pour ceux qui ont besoin de sortir d’un one-itis !

On attend le feedback du premier qui osera proposer le jeu à sa target.

 

Une dernière anecdote, je reviens sur ma fameuse routine du « micro-pénis ». Une fois, une fille avec qui je venais de faire l’amour me dit : « Des doigts de fée, je ne sais pas… Je vais te dire quelque chose, j’espère que tu ne le prendras pas mal car je vois ça comme un compliment : tu caresses comme une fille. »

(hummm…si j’avais eu l’embarras du choix, ce n’est pas forcément le compliment que j’aurai choisi…)

Et là, je la regarde d’un œil mauvais, le sourcil froncé puis je commence à sourire : « Dois-je en conclure qu’il y a beaucoup de filles qui se sont retrouvées avec les mains plongées dans ta culotte ? » (Note du correcteur : Sylvain, on attend de lire comment tu lui as proposé un plan à trois pour le prochain article ?)

Sexualisation is on again !

Et vous, avez-vous d’autres anecdotes sur le sexe, d’autres exemples de routines ou d’ancrages qui peuvent amorcer la sexualisation d’une conversation. On en parle dans les commentaires !

Sylvain, Master Of Sex

Bann SexTalk 20 Choses Etonnantes A Savoir Sur Votre Pénis!

27 COMMENTAIRES
  • Cracktoumunch dit :

    Salut Sylvain !

    Les ancrages de l’apéro et du 50 en ville sont tops. J’adore, j’utiliserais.

    Article divertissant, vraiment cool pour sexualiser facilement. Bon boulot !

    Le jeu du « Pénis » , je l’avait fait avec plusieurs targets sans le savoir. Il fallait simplement crier « baiser » plus fort que l’autre dans un lieu public. ^^
    Super fun et l’enchainement était trop facile
    -> « Bon, j’ai assez crié. Gueuler « baiser » c’est bien, maintenant place à l’action.. et c’est toi qui va crier… Suis moi ! »

    • Sylvain dit :

      Merci cracktomunch ;)

      Les ancrages, tu peux les adapter. maintenant que tu tiens le principe, tu peux en créer avec tout! Bien joué pour l’enchainement ! Et alors ca a donné quoi du coup ? Fclose réussi? :)

  • LeBron dit :

    Par contre l’anecdocte 19 faut la prendre avec des pincettes. Le poids est un sujet assez casse gueule chez une femme donc faut éviter les dérapages :D

    • Sylvain dit :

      Hello Lebron,

      Exact! Si tu sens que la fille est un peu complexée, tu peux la jouer un peu diffèremment du style « je suis aussi léger qu’une cacahuète ou un apéricube! Ca marche même pour les petites faims » ;) Mais c’est vrai que globalement, tout ce qui a trait au poids est à traiter avec des pincettes géantes et il faut en rajouter des couches pour bien montrer que tu fais de l’humour et du second degré!

  • 103 dit :

    Salut!
    Haha Sylvain, il m’est arrivé exactement la même chose avec une fille ( je n’étais pas encore allé plus bas) :

    elle- j’adore tes mains elles sont trop douces!
    moi- (dans ma tête) Yes la crème hydratante fait effet!
    elle rajoute- ça me rappel quand ma mère me caressait quand j’était plus petite!
    moi- ah oui? et bien maintenant je vais te rappeler quand elle te donnait la fessée!

    elle a sourit… ;)

    • Sylvain dit :

      Hello 103,

      Good job!! Tu as eu le droit de donner la fessée en plus! je doute que les filles se donnent la fessée entre elles ;)

  • Kheldar dit :

    Bravo pour cet article Sylvain. Je sens que ça va m’en faire des anecdotes à raconter.
    Je devine que tu n’as rien à voir avec le Sylvain de Caméra Café haha (désolé mais ça faisait un bon bout de temps que ça me démangeait).

    J’ai une question, qui n’a rien à voir avec l’article. Comment faire pour reconnaître une fille qui se la joue inaccessible ? Une fille qui fait genre qu’elle veut pas de toi mais en fait si, elle en crève d’envie. Genre une fille m’a balancé l’autre jour « non c’est pas vrai je te regarde pas, je te regarde jamais » (la sale menteuse) ou encore « non tu ne m’intéresse pas » (ouh la menteuse, elle est amoureuse !).

    Non mais sérieux ce genre de filles me casse les pieds… et malgré ça je l’aime bien quand même. Je l’ai nexté pour un temps, et je vais probablement la recroiser car elle habite dans mon quartier. Et là je crois que j’ai envie de repasser à l’assaut.

    Bref, tout ça pour dire, comment « contrer » et briser les défenses d’une fille qui se la joue inaccessible ? Alors que flute (j’avais un mot plus vulgaire à la base, remerciez moi d’épargner votre innocence) je l’ai bien remarqué qu’elle me regarde. Et même après ça elle continue ! Elle doit surement être timide pour pas assumer ses désirs.
    Elle est casse pied pour le moment, mais j’ai quand même envie de me la « faire ». Elle a les mêmes cheveux que Carole Bouquet dans James Bond, et j’ai bien envie de lui attraper sa crinière pendant que je la *********

    Elle se la joue inaccessible, mais je suis sûr qu’au fond elle est très coquine ;)

    • Kheldar dit :

      PS : Après qu’elle m’a dit ça, j’ai tout de suite laissé tomber. Ca va faire au moins deux bons mois que je n’ai rien tenté. Donc bon, au moins je risque pas de passer pour un needy.

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Merci Kheldar ! Ha non désolé, j’ai arrêté le café. Mauvais pour le coeur et les pauses à la machine, ca flingue la productivité ;)
      Pour ta question, c’est assez facile. A partir du moment ou elle le verbalise, c’est que c’est faux ;) Quand tu ne regardes pas quelqu’un et que tu t’en fiches, tu ne vas pas attirer l’attention de la personne pour lui dire « houhouhou regarde comme je ne te regarde pas! », tu te contentes de l’ignorer et de poursuivre ta route.

      Donc elle essaye d’attirer ton attention en se la jouant hard to get ;) Pour contrer, et bien le prizing, rappelle toi que tu es le prix, montre toi détachée et utilise les outils du séducteur. Game là normalement sans tenir compte de son H2G ;)

  • Martin dit :

    Bonjour
    Message pour selim :
    J’ai acheté ton livre pouvoir social et seduction et il est super par contre je trouve qu’il faudrait approfondir le chapitre sur la PNL car je saurais pas bien appliquer ce chapitre

    • Sélim dit :

      Hello Martin !
      Dans ce cas, je te recommande un truc vraiment utile : un bouquin entier sur la PNL. Bien mieux que ce passage dans PSS qui n’est qu’un introduction.
      La PNL, ça prend du temps et ça mérite vraiment un livre entier ! Bonne lecture !

  • AL dit :

    Ceci est un test… :(

    • Sylvain dit :

      Hello Al ;)

      Un test? De quoi parles tu?

    • AL dit :

      Sélim m’a (à moitié) compris. En fait, un de mes com a été modéré (tu vois du quel je parle ? O:-) )… Mais tellement sévèrement que du coup, je n’arrivais plus à poster quoi que ce soit sur le site. Du coup, j’ai fais un test avec Sélim pour voir d’où ça venait.

  • AL dit :

    Ce qui nous amène maintenant au vrai com’ que je voulais poster en réaction à cet article :
    @103 : est-ce vraiment si sexy que ça d’être comparé à sa mère ? OK, ça peut la faire penser à toi quand elle verra sa mère, mais si elle se met à penser à sa mère quand vous faites l’amour, ça peut tuer le désir. Pas forcément à court terme, mais sur la durée. Je trouve ta tentative risquée. (même si j’aime bien et que j’aurais probablement dit la même chose sur le moment XD)

    @Sylvain : Attention : si tu n’as pas un micro-pénis, ton exemple en 3 n’a rien à voir avec de l’autodérision (ni se moquer de soi-même – en plus, tu pléonasme ^^; ). C’est juste de l’humour et de la sexualisation, donc de l’humour bas du front. (Et les femmes vraiment bien trouvent ça navrant. Je ne compte plus le nombre de femmes que j’ai vu rire à ce type de blagues devant des PUA et qui, une fois que les mecs étaient parti, les traitaient de pauvre type (ou pire). Du coup, à titre purement personnel, je préfère coucher moins, mais coucher mieux. C’est plus valorisant. En tout cas, quand on se prend pour le Prix, on est vachement plus cohérent en misant uniquement sur le qualitatif plutôt que sur la facilité. ;) ).

    • Sylvain dit :

      Sorry pour le com AL, c’était juste pour éviter la pub. La prochaine fois, je n’enléverai que le lien.

      Haha oui c’est vrai. Je pourrais faire un top 10 de mes pléonasmes. ;) Pour le micro-pénis, une copine qui a lu l’article m’a aussi dit pas plus tard qu’hier soir qu’elle ne trouvait pas ça génial. Bon après sur le field, ça m’a toujours plutôt bien réussi.

      Après il faut calibrer ta sexualisation à la situation sociale, à la target et à ce que tu comptes en faire. C’est aussi un peu le sujet de cet article que d’avoir des exemples variés. Si tu es sur un site, si tu es dans un bar ou si tu es en date dans un game déjà bien engagé.

      Après femme vraiment bien ou pas, il faut bien sexualiser d’une façon ou d’une autre et c’est là que tu as des façons de faire plus subtils et raffinés si besoin. Si tu veux aller vite sans faire dans l’esthétisme, je sais que ça marche ;)

    • AL dit :

      Je précise : je ne critique pas la vanne du micro-pénis, ni sa capacité à produire des résultats. Je dis juste que si tu fais exagérément le modeste en disant que tu as un micro-pénis alors que ce n’est pas le cas, ce n’est pas de l’autodérision. C’est tout.

    • Sylvain dit :

      Et toi, alors quels sont tes trucs pour sexualiser pour gamer en qualité? Qu’on partage un petit peu notre arsenal ;)

  • AL dit :

    Quand j’ai lu ta question hier, j’allais répondre ceci :
    « Tu sais, moi, je suis encore novice. ça ne fait que 16 mois que j’étudie la séduction, et j’observe beaucoup, en testant progressivement ce que j’apprends. J’ai bien essayé quelques trucs, mais rien de forcément très concluant ni suffisamment régulier pour en tirer une règle. »

    Et puis j’ai réfléchis. Et j’ai réalisé que pour la totalité des intéractions que j’ai eu ces derniers mois, ce sont TOUJOURS les filles qui ont sexualisé en premier. Ce fut également le cas pour mon OI d’il y a 3 ans, et pour toutes les filles que j’ai connu avant, même celles avec lesquelles je m’étais autofriendzoné.

    Grâce à toi, j’ai donc compris deux choses :
    – Je suis un idiot (surtout au cours de toutes les années de ma vie qui ont précédé 2014), et j’ai eu totalement tort de me dévaloriser alors que j’avais un énorme potentiel (dont j’ai encore du mal à réaliser la portée).
    – Je dégage quelque chose de fort, de bienveillant et de généreux qui met les femmes tellement en confiance qu’elles lâchent rapidement prise et sont prêtes à s’abandonner avec moi. Et comme sexuellement, lâcher prise = orgasme, elles se demandent comment je leur ferais l’amour (probablement avant même que la réciprocité ait lieu). Du coup, je ne me fatigue pas vraiment, puisque moins j’en fait, plus ça les attire.

    • Sylvain dit :

      Hello!

      C’est plutot une bonne approche! C’est appliquer à fond le principe d’être le prix. Quelle meilleure sexualisation que d’inviter la fille à sexualiser à notre place après tout? :) Cela met aussi en avant l’interet de la patience en séduction et le fait de travailler plus en qualité qu’en quantité. APrès si tu veux de l’ONS à tout va et de la blietzkrieg seduction, il faut tout de même une accelerating machine! Mais c’est une bonne base de réflexion. On ne parle pas assez de la patience

    • AL dit :

      Je ne me vois pas comme le Prix. C’est plutôt que je suis (enfin) détaché du résultat. Après des mois entouré de HB8-9-10, à recevoir naturellement des compliments, des marques d’attention, des œillades, des caresses, des parties de jambes en l’air… j’ai enfin constitué la réserve d’estime de moi qui m’a fait défaut pendant des années. Aujourd’hui, je sais que je plais aux filles qui me plaisent, indépendamment du physique. Du coup, pour moi, ce n’est plus du tout un critère de sélection et je gratte plus en profondeur (sans jeu de mots… ou un peu quand même), ce qui les touche davantage. Enfin, j’ai une qualité que peu d’hommes ont : je pratique l’écoute active, ce qui leur donne la considération dont elles ont besoin… (plus encore quand elles sont déjà en couple)

      Pour la sexualisation, je vois plutôt ça comme un message de la fille « quand je te vois, je pense au sexe ». Après, les jeux de mains, de vilains, de regards et les sourires entendus peuvent suffire à faire chauffer les hormones.
      A titre d’exemple, il y a quelques mois, je discutais avec une collègue d’une amie – en couple -. On parlait parfums. J’avais ramené ceux que je mets, et, sans prévenir, après les avoir senti, elle me parle du parfum de son mari et me dit texto : « Tu sais, si tu veux faire l’amour avec moi, il te suffit de mettre « ce parfum » et je craque tout de suite. ». C’était la première fois qu’on me disait un truc pareil… ça fait bizarre sur le coup.

      Quant à la question des ONS, je n’ai rien contre, mais ça ne m’intéresse pas. J’apprends à me connaitre au fil du temps, et pour que je puisse coucher avec une fille qui me plait, il me faut du désir et de la tension sexuelle. Donc un jeu de séduction commun qui fasse monter la t°. Sans ça, je préfère encore me débrouiller seul, même si la fille est super canon. Si y a pas ce feeling-là, si ça ressemble ne serait-ce qu’un peu à une contrainte, je peux pas. Pas envie.

    • Sylvain dit :

      Hello Al,

      Ca me fait un peu penser au poker. Etre capable de se détacher du résultat pour prendre la bonne décision. Parfois tu peux gagner un main en jouant mal et en perdre une autre en ayant pris la bonne décision. Il faut donc se concentre sur le fait de bien jouer plutot que de gagner. Il y a une phase où j’étais passer par là en séduction avec des objectifs autres que le résultat du type « amener une sexualisation », « obtenir un nouveau date », « réussir une kino escalation ». Et c’est vrai que tu progresses en te fixant des objectifs purement « techniques »

      Mais du coup avec ton approche, tu véhicules surtout que tu n’es pas dans le besoin et même inconsciemment, tu te positionnes comme le prix :)

    • AL dit :

      Salut Sylvain,

      Assez d’accord avec toi… Ceci dit, c’est quoi « la bonne décision » ? Et comment sait-on si on a gagné ou perdu ? Si je reprends le cas de mon OI, j’ai l’impression d’avoir foiré d’un bout à l’autre. D’avoir toujours été trop : trop en avance, trop en retard, trop rapide, trop lent, trop intrusif, trop frileux… L’impression d’avoir perpétuellement fait ce qu’il ne fallait pas, d’avoir sans arrêt été nul. (Sentiment validé par des centaines d’articles de la communauté de la séduction qui attestent que j’ai fait à peu près TOUT ce qui est déconseillé pour attirer la fille) Dans le même temps, j’ai tout donné pour lui prouver qu’elle était unique : mon temps, mon énergie, ma créativité, mon argent… J’y ai perdu beaucoup (poids, amour propre, plusieurs amis, un employeur, quelques milliers d’euros…). Et pour quoi ? Rien. En tout cas, avec elle. Mais sans cela… Ou si la situation avait été différente ne serait-ce que d’un point, je n’aurais pas gagné tout ce que j’ai gagné, et dont la mesure exacte est tout simplement incalculable. (« Devenir soi-même en archi-mieux », c’est moi ^^) Du coup, est-ce bien ? Est-ce mal ? Suis-je heureux ou malheureux ? Dois-je m’en contenter ou en vouloir plus ? Dois-je abandonner ou persévérer ? Au cours de ces 3 ans, ai-je été acteur de ma vie ou l’ai-je subi ? Suis-je mieux sans elle que si j’avais été avec elle ? Je me pose tellement de questions… De questions restées sans réponses…

      Elle était la Belle, j’étais la Bête. Elle était la Princesse, j’étais le crapaud. Et elle a fait de moi LE Prince Charmant. […] Quand j’y pense… Vaut mieux pas que je rencontre son père, parce qu’il va m’entendre !!! Je sais pas quelle version des contes il a raconté à sa fille quand elle était petite, mais dans la vraie, le Prince apparaît après un baiser ! Et là, rien ! Que dalle ! Pas le moindre petit bisou ! J’me suis fait gruger ! Ou alors, elle pratiquait la Dark séduction, celle apprise sur Arnaque De Séduire ?

      Bref ! On s’égare… :)

  • Louis dit :

    Pas mal l’article… ;)

    Sinon vous connaissez l’histoire du mec qui a 5 bites ?

    Et bien son slip lui va comme un gant.

    • Sylvain dit :

      Hello Louis!

      Merci pour le compliment ;) Super blague ! j’aurai du y penser en parlant du diphallus ;) Surtout que l’élégance des dessous c’est important! Même si quand la fille les voit, il est déjà trop tard ;)

  • Alfy dit :

    11 érections par jour? Mais où sont passés mes 10 autres?

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)