Sortir Seul pour Progresser en Séduction (5 Exercices)

Publié dans Inner game par Sélim

iStock 000033186378 Medium 2 Sortir Seul pour Progresser en Séduction (5 Exercices)

Du concret aujourd’hui dans cet article pour progresser tout seul, pour ceux qui sont obligés de sortir seuls. Même si je mets souvent en avant l’objectif d’avoir un cercle social solide (une de mes croyances les plus importantes : plus on est connecté, plus il est facile de séduire), il faut savoir sortir seul.

Je vous explique pourquoi il est vital de savoir sortir seul pour progresser en séduction, et je vous donne 5 exercices à faire dès ce week-end !

 

Cette année a été chargée en session de coaching où un problème est très souvent revenu : j’ai rencontré beaucoup d’apprentis séducteurs qui étaient assez isolés dans la vie. Plusieurs explications possibles :

  • Les suites d’une séparation ou d’un divorce
  • Les suites d’un déménagement
  • Les suites d’un changement de job
  • Une solitude qui traîne depuis des années sans trouver de solution
  • Une combinaison fatale déménagement + job + divorce

Et plus l’âge avance, plus il est difficile de trouver quelqu’un avec qui sortir. Les amis bossent tôt le lendemain, les femmes des amis ne voient pas ces sorties d’un bon œil, les amis s’éloignent et ne veulent pas forcément passer la soirée avec quelqu’un qui va se plaindre de sa rupture pendant 2 ou 3 heures : bref, le constat s’impose, vous êtes tout seul, et il va falloir reprendre les bases !

Si ma recommandation restera toujours de proposer à vos collègues de sortir un peu et de vous consacrer à un hobby où vous ferez des rencontres (pourquoi pas du sport ?), voici tout de même 5 exercices pour vous émanciper et sortir seul. Pour draguer seul, sans personne dans les pattes.

Devenez kamikaze !

Non, pas Daesh les gars… Moins radical que ça. Un truc qui ne fera de mal qu’à vous et à votre égo fragile au début. L’exercice du kamikaze s’appelle aussi le « crash and burn ».

L’objectif est très simple : aborder une fille ou un groupe de filles, et partir en tête avec l’idée de vous planter, avec l’idée d’être rejeté.

Pourquoi tenter cet exercice ? Parce que vous allez vous rendre compte qu’en réalité, quand on veut se prendre un vent, ce n’est pas si facile. Les gens, les inconnues que vous allez aborder sont 80% du temps assez bienveillants et ne vont pas vous éjecter rapidement si vous êtes sympa.

Exemple : « Salut, vous pensez qu’un mec qui vous aborde super mal et vous parle de n’importe quoi, il tient combien de temps ? »

À annoncer avec un grand sourire, et surtout, il vous faudra enchaîner directement derrière avec des sujets de conversations trouvés sur le moment.

Parler à tout le monde : le papillon social total

Vous connaissez peut-être déjà la théorie du papillon social, cet homme qui en soirée papillonne d’un groupe à un autre pour accroître son cercle social. (Je développe toutes ces théories pour bâtir un cercle social utile dans Pouvoir Social & Séduction).

L’objectif est très simple, encore une fois : abordez tout le monde. Parlez avec tout le monde. Le videur. Le barman. La dame pipi ou le monsieur pipi. Les balayeurs. La fille du vestiaire. Votre voisin au bar. Votre voisine à table.

Vous devez partir avec cette idée en tête, celle de parler à tout le monde. En réalité, au bout de deux ou trois groupes, vous trouverez quelqu’un avec qui prolonger la discussion, c’est toujours ainsi que ça se passe.

On sait très bien que vous ne pouvez pas accrocher avec tout le monde, mais une fois chauffé, vous aurez déjà un peu plus de fluidité en abordant votre quatrième ou cinquième groupe.

Exemple : « Salut, mon orthophoniste m’a dit de parler avec tout le monde parce que je suis bègue à la base. Et muet. Et anglais. Et elle m’a dit que ça me permettrait d’améliorer ma vie. Tu y crois, toi ? »

Ou encore, si le premier exemple vous paraît trop compliqué : « Ce soir j’ai fait un pari avec des amis, j’ai perdu et je dois parler de tout, avec tout le monde ! On parle de quoi ensemble, alors ? Tu choisis ! »

C’est un superbe challenge social, relevez-le !

banner parler aux femmes Sortir Seul pour Progresser en Séduction (5 Exercices)
banner parler aux femmes Sortir Seul pour Progresser en Séduction (5 Exercices)
Banner 50phrases Sortir Seul pour Progresser en Séduction (5 Exercices)
Banner 50phrases Sortir Seul pour Progresser en Séduction (5 Exercices)
Bann SexTalk 3 Sortir Seul pour Progresser en Séduction (5 Exercices)
Bann SexTalk 3 Sortir Seul pour Progresser en Séduction (5 Exercices)
Bann 16erreurs 1 Sortir Seul pour Progresser en Séduction (5 Exercices)
Bann 16erreurs 1 Sortir Seul pour Progresser en Séduction (5 Exercices)
Bann SMS1erRDV 1 Sortir Seul pour Progresser en Séduction (5 Exercices)
Bann SMS1erRDV 1 Sortir Seul pour Progresser en Séduction (5 Exercices)
Bann TechniqueAstucieuse v2 Sortir Seul pour Progresser en Séduction (5 Exercices)
Bann TechniqueAstucieuse v2 Sortir Seul pour Progresser en Séduction (5 Exercices)

Le jeu des mots à caser pour une conversation incohérente mais drôle

Le jeu des mots à caser est un jeu de créativité qu’on se forçait à utiliser pour aborder des filles avec Eros. On était à la recherche de nouvelles difficultés, pour rendre le jeu de la séduction encore plus compliqué, et c’est là qu’on a repensé au jeu des mots à caser.

Le gentleman séducteur #1 donne une liste de trois mots à son wingman. Celui-ci doit alors aborder la fille la plus proche et utiliser les 3 mots obligatoires dans la première minute de conversation.

Je me souviens de grands moments où je trouvais une cible pour Eros :

  • Jésus
  • Cocaïne
  • Serpent

GO ! Et le voilà parti pour aborder la femme la plus proche de nous en terrasse du café :

« Bonjour madame, je voulais te dire que j’adorais ton sourire, il est pur comme la cocaïne que Jésus prenait. Mais non, pas Jésus le barbu, mais Jésus mon ancien voisin mexicain… Un mec cool, un peu bizarre, il avait un élevage de serpents qu’il vendait à des restaurants thaï, je n’ai jamais bien compris ce qu’il faisait, mais bon, il me payait toujours le café… Là, il s’est fait serrer par les flics, du coup, plus personne avec qui boire mon café. Tu veux bien être mon Jésus personnel, mon Jésus de substitution ? Tu t’appelles comment ? »

Défi remporté haut la main en moins de trente secondes, et ça vous permet de réviser les théories de la conversation : au début, c’est à vous de prendre la main, c’est vous qui allez faire entre 80 et 90% de la conversation le temps que la fille monte à bord et vous rejoigne.

Pour choisir votre liste de mots ? Vous prenez un article de Artdeseduire, celui pour apprendre à faire l’amour par exemple, et vous sélectionnez trois mots au hasard !

Les openers les plus horribles sont souvent les meilleurs

« Les derniers seront les premiers », il paraît. Un peu pareil pour les openers. Certains sont tellement pourris, clichés, vus et revus qu’on n’a pas envie de les utiliser. Et bien si ! Justement !

Je vous demande, j’EXIGE même que vous abordiez une fille ce week-end en lui disant que « ton père c’est un voleur, il a volé toutes les étoiles du ciel pour les mettre dans tes yeux ».

Entamez une discussion avec une fille en lui demandant : « Salut, comment on fait pour draguer une fille ? ».

Je vous promets que si vous accompagnez ces âneries du plus gros sourire au monde, les résultats seront surprenants ! On a bien sûr des tas d’articles pour aborder une fille, mais celui sur les pires openers devrait vous inspirer !

Que votre opener soit « bon » ou « mauvais », l’essentiel reste le même : savoir enchaîner, savoir observer et pouvoir rebondir en fonction de la réaction de la fille.

Parler aux cons, ça vous instruit

Quand j’étais gamin, on m’avait appris cette phrase : « Je ne parle pas aux cons, ça les instruit ». Elle me faisait marrer, mais en voyant au cinéma Le Dîner de Cons, j’ai compris que c’était l’inverse : parler aux cons est diablement enrichissant, et vous pouvez en retirer un sacré paquet d’anecdotes !

Aussi, je vous recommande comme dernier exercice pour draguer seul de parler à la personne du groupe qui vous intéresse le moins, voire que vous méprisez le plus au premier abord.

Ça vous aidera à :

  • Dépasser vos préjugés
  • Vous intéresser à tout le monde, même ceux qui a priori sont les moins intéressants
  • Bénéficier de la preuve sociale auprès des autres convives de la soirée : vous êtes entouré, vous faites donc moins peur, vous êtes validé.

En conclusion, je voulais vous dire que je comprends ce que c’est que de sortir seul. Je sais que ce n’est pas facile et qu’on a peur d’être rejeté. Au début, on se fait parfois rejeter.

Pour tout vous dire, il m’est arrivé plus jeune de me faire refuser l’entrée en boîte parce que j’étais seul, de prendre des râteaux monstrueux parce que j’étais seul. C’est le jeu. Ça forge le mental.

« Accompagné, faut l’être si tu veux danser » chantait 113. 2016 ça ne change pas, mais vous avez dorénavant les clefs en main pour sortir seul et aborder les filles qui vous plaisent.

Si vous deviez choisir un des 5 exercices seulement, lequel vous plairait le plus ? Lequel vous paraît le plus compliqué ?

Sélim, votre coach en séduction

banner parler aux femmes Sortir Seul pour Progresser en Séduction (5 Exercices)
banner parler aux femmes Sortir Seul pour Progresser en Séduction (5 Exercices)
Banner 50phrases Sortir Seul pour Progresser en Séduction (5 Exercices)
Banner 50phrases Sortir Seul pour Progresser en Séduction (5 Exercices)
Bann SexTalk 3 Sortir Seul pour Progresser en Séduction (5 Exercices)
Bann SexTalk 3 Sortir Seul pour Progresser en Séduction (5 Exercices)
Bann 16erreurs 1 Sortir Seul pour Progresser en Séduction (5 Exercices)
Bann 16erreurs 1 Sortir Seul pour Progresser en Séduction (5 Exercices)
Bann SMS1erRDV 1 Sortir Seul pour Progresser en Séduction (5 Exercices)
Bann SMS1erRDV 1 Sortir Seul pour Progresser en Séduction (5 Exercices)
Bann TechniqueAstucieuse v2 Sortir Seul pour Progresser en Séduction (5 Exercices)
Bann TechniqueAstucieuse v2 Sortir Seul pour Progresser en Séduction (5 Exercices)
36 COMMENTAIRES
  • Vincent37 dit :

    « Aborder quelqu’un avec l’idée de se faire rejeter ». Tu as enfin lu « L’homme qui voulait être heureux » Sélim, non ? haha

    L’exercice des jeux de mots me paraît compliqué. Je l’ai fais une seule fois (à un exposé en cours), c’est fastidieux, il faut vraiment une répartie d’enfer ! ;)

    • Sylvain dit :

      C’est un must read pour le developpement personnel. Les suivants ne sont pas mal non plus et faciles à lire : les dieux voyagent toujours incognito et le philosophe qui n’était pas sage ;)

      Quant aux jeux de mots, c’est justement le but de travailler la répartie :)

  • Lino Massaro dit :

    Celui des mots à caser. Ayant à la base une bonne répartie et aimant les calembours, c’est parfait pour moi. Mon imagination sera ma meilleure alliée. :-)

  • Chuck_du77 dit :

    Salut Sélim,

    Super article qui me donne de la motivation et de l’énergie. J’adore l’exercice du papillon social. Franchement je trouve que plus on rencontre de gens différents mieux c’est. Cela nous permet de nous ouvrir l’esprit et de rencontrer des personnes très différentes les unes des autres. En ce moment je fais différents bars de mon quartier pour trouver ceux qui vont devenir mes QG.

    Celui qui me semble le plus compliqué c’est celui en mode kamikaze. Il y aller en mode ça passe ou ça casse c’est pas mon genre.

    • Sylvain dit :

      Hello Chuck,

      Le but est justement de sortir de ta zone de confort. Alors fais le tout de même de temps en temps. ne te mets pas de pression. Si tu échoues, c’est tout à fait normal. C’est le principe de l’exercice. prends ça comme une expérience et un amusement :)

    • Chuck_du77 dit :

      Salut Sylvain,

      Merci du conseil j’en prend note. Comme je le dis en ce moment je sors de ma zone de confort en allant dans différents bars et cafés dans mon quartier. Cela me permet de trouver des endroits sympas et de rencontrer des gens différents.

    • Sylvain dit :

      On attend la suite des tes aventures :)

  • Yoan dit :

    Bonsoir je connait une fille de puis un moment pour une fois je me sens bien avec une fille (j’ai du succès même bcp mais les filles ne m’intéresse pas ou je me lasse rapidement) mais cette fois c pas le cas la fille m’intéresse et je c que c réciproque elle se sent bien avec moi et on passe de bon moment mais le problèmes c que tt d’un coup elle me sort qu’elle on a marre des relation et qu’elle veut pas qu’il ça passe un truc entre nous sois disant les relation commence tjr bien puis y’a des problème ça se détériore jusqu’à la rupture et qu’elle voulais pas que ça arrive , elle manifeste de l’attirance sont pour autant vouloir concrétiser je sont que c comme qui elle s’obliger ou se menté a sois meme en essayant de ce convaincre ….. Que dois-je faire pour la rassurer je Luis garanti pas d’être parfais mais que je feeais tout mon possible pour ellz etlui faire comprendre que je suis différent de ses ex et que je cherche une relations serieuse avec elle

    • Sylvain dit :

      Salut Yoan,

      Surtout, n’essaye pas de la convaincre que c’est n’importe quoi en utilisant la logique. N’essaye pas de négocier. ce serait se tirer une balle dans le pied. Dis lui que tu comprends et que tu acceptes son choix.

      Mais a coté de ça, tu continues à dérouler ton game. Fais la rire, fais lui passer de bons moments et apporte lui un max d’émotions positives. Et ne sois pas needy, n’hésite pas à lui monter que tu es entouré de femmes et que tu as d’autres options. Et là, tu verras comment elle réagit :)

    • Yoan dit :

      J’ai appliqué ça j’ai fais comme si c’est jamais arriver j’ai continuer de la draguer et récemment il y’a u problème elle m’avais appeler pour savoir si on avais cour le lendemain j’ai enttendu du bruit et j’ai demander ce qui se passer elle etait a l’hôpital sa mère avais fais une crise cardiaque je l’ai rassure et changer les idées toute la soirée ça c’est bien passé elle a dit que j’étais un ami formidable « ami ….. » depuis elle dit que je suis super gentil et tt ce que je trouve n’est pas vrmnt un compliment pour quelqu’un qui veut la séduire et je sens c temps ci qu’elle est un peu froide …? Que faire

  • tails le renard dit :

    C est claire que si on garde pas ses potes d enfance ou d adolescence,c’est très dur pour la suite!(quand on est pas étudiant).Mes parents on souvent déménagé,j ai attérie dans une classe pas vraiment fréquentable,j avais donc pas envie de garder mes potes de collège.Et déjà arrivé au lycée,et n avoir pas de vie social a coté c est pas facile,encore pire a l age adulte.Finalement j ai galéré et me suis construit un ptit cercle social,qui eux meme on un ptit cercle social,et ça après beaucoup d ‘années de solitude.J ai pris la bonne résolution cette années de m inscrire a un club de badminton,j ai commencé ce mois de janvier mais c est pas cool,on ma manqué de respect,parce que je suis un peut timoré comme garçon,après y a aussi des gens sympas dans ce club,mais je réalise que j ai du travaille a faire sur moi meme pour me faire respecter.

    • Sylvain dit :

      Hello Tails,

      Oui comme je t’avais dit, le sport c’est vraiment un bon moyen pour se développer un cercle de connaissances. Ca en est ou avec le bad? Les filles? Est ce que tu as pu nouer des liens avec des gens que tu vois a l’extérieur du badminton?

  • Jeyraim dit :

    Sapristi voilà un article qui tombe pile poil au bon moment ! Merci pour ces supers idées :) je crois que je vais commencer par le truc du Kamikaze, à mon avis un des plus simples pour moi paradoxalement, parce que mon stress descend direct quand je fais l’abruti :D le coup de caser les mots j’ai toujours eu du mal par contre…

    • Sylvain dit :

      Hello Jeyraim,

      Justement, ne le laisse pas de coté! L’objectif est de faire des exercices qui te font sortir de ta zone de confort. C’est sur que tu risques d’avoir des échecs mais ce n’est pas grave! Prends ca pour une nouvelle expérience :)

  • Agapé dit :

    Hello Sélim,

    Ton article tombe à pique pour moi, qui suis en voyage pour une durée indéterminée (je voyage en Andalousie / Portugal pour les 3 prochains mois) et j’ai décidé de me faire un trip en solo (comme quoi la solitude peut aussi être un acte volontaire, surtout dans la séduction j’ai envie de dire) beaucoup de moments seuls, où j’ai parfois du mal à me motiver pour sortir et faire des rencontres (surtout avec la barrière de langue / culture de séduction différente) maintenant grâce à cet article, je n’aurais plus d’excuse pour ne pas sortir / rencontrer des gens, à travers ces techniques qui ont l’air très fun!

    La première technique du Kamikaze me rappelle des souvenirs lorsque que je faisais mon de stage de fin d’étude y’a deux ans : j’étais commercial terrain (comme quoi la communication et séduction c’est plus ou moins la même chose)
    Je devais démarcher des cafés / hotels / restaurants sur la côte d’Azur , et leur vendre du matériel pour accueillir les familles (des rédacteurs, coloriages, etc.)
    Je me rappelle un jour où j’avais pas envie « d’aller au front » (A.K.A aller démarcher les restaus car je venais me prendre pleins de refus) je me suis dis « bon Agapé, t’façon t’as pas le choix, tu dois y aller même si t’es moyen chaud donc on va tenter un nouveau truc pour s’amuser un peu : essaye de te prendre un des refus / râteaux / bâches par un maximum d’établissements que tu vas démarcher aujourd’hui , de toutes façons ça revient au même : s’ils veulent pas acheter, ils achèteront pas! Devinez quoi les gars ? évidemment j’ai pris des refus violents mais j’ai aussi réussi à vendre par ci par là! et j’allais « au combat » avec le sourire au lèvres après, quasi en mode Kamikaze Sado « aller, prochain restau tu vas te prendre un râteau violent et tu vas kiffer / te marrer »… comme quoi comme tu dis quand on cherche à se crasher, c’est souvent moins violent / souvent que notre mental veut nous le faire croire, avant de passer à l’action

    (Ps: ça me rappelle aussi un de mes premiers bouquins de développement personnel « L’homme qui voulait heureux » de Laurent Gonelle, où à un moment donné le protagoniste essaye d’avoir un maximum de « non » (ou des refus du genre, je me rappelle plus exactement ce que c’était) Mais en gros, il faisait une sorte de challenge Kamikaze comme celui proposé dans l’article en essayant de se faire remballer par des personnes, et finalement il se rendait compte que c’était plus difficile que prévu d’avoir des « non » et refus , même si on les recherche! (encore une histoire de mental et de dialogue interne tout ça)

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Et oui, comme quoi, cela montre bien que ce qui paralyse, c’est la pression du résultat. Si tu changes l’objectif et que tu t’en fixes un qui te semble facile ( etre rejeté) , tu es tout de suite plus détendu et ça permet de dédramatiser les choses jusqu’à ce que tu te sentes vraiment à l’aise! Bien joué en tout cas!

      Et bravo, pour ce petit trip solo! N’hésite pas à partager tes aventures avec nous si tu veux!

    • sophie dit :

      Hello!

      Bon c’est vrai je dois faire un peu tâche vu que je suis une fille mais je trouve très instructif de voir que les hommes se posent aussi beaucoup de questions..ou ça fait peur je ne sais pas! ;)
      J’aurai donc une question, que penserai un mec si une fille adoptait les conseils que vous donnez?
      Je précise ma pensée au cas où. Si une fille vient vers un groupe de mec et sort une des techniques pré-citées ça marche aussi ou on passe pour une cinglée, trop entreprenante et du coup peut être intimidante?

      Merci de vos réponses.

    • Sylvain dit :

      Hello Sophie,

      Globalement je pense que ca marche aussi. La drague féminine se démocratise et beaucoup d’hommes seront flattes. Il y en a peut etre a qui cela fera peur mais pas la majorité je pense. beaucoup d’hommes apprecient de voir une femme faire le premier pas :

  • Lenal'airderien dit :

    L’article est super,

    Le mode « je frappe dans le dur »…Tu le retrouves dans d’autres domaines que la séduction…

    Je l’ai mis en place pour les entretiens avec les recruteurs.

    Mon rêve travailler dans cette boite …Je me suis donnée les moyens…

    Je savais pertinemment que je devais être au top et à l’aise devant un recruteur et travailler sur ce point… Il m’arrivait de « bafouer » de perdre mes moyens ;

    Je me suis amusée à avoir des entretiens avec des recruteurs pour me faire la main en sachant que je ne voulais pas travailler pour leur boite …

    Je poussais même le vice qu’en il y avait un refus de leur part , d’appeler pour dire pourquoi il voulait pas me recruter , le motif (limite harcelante) , j’en avais besoin pour avancer et m’améliorer…

    En conclusion , j’ai eu un entretien avec la société dont j’ai parlé et eu le poste que je voulais.

    Lénalairderien en mode je lâche rien!!!

    • Sylvain dit :

      Hello Lena,

      C’est pour ça qu’ADS est davantage un site de développement personnel que de séduction. Il y a vraiment beaucoup de nos conseils qui peuvent être utilisés dans des domaines beaucoup plus vastes! ;) En tout cas, bravo à toi!

  • marek dit :

    Salut Sélim,
    Merci pour cet article! Sortir seul dans les bars les clubs c’est chaud mentalement je trouve..quoi dire aux filles lorsqu’elles posent la question, et où sont tes potes? T’es venu seul? (Auquel cas elles peuvent trouver ça chelou)
    je suis en début de LTR il y a qqes mois plus tôt j’ai fait le tri dans mes pseudos amis (jaloux et profiteurs) du coup j’aimerais faire un cercle social..

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Pour moi, mon conseil, c’est que ce n’est pas en bar que tu vas te faire un cercle social. Comme le dit Sélim, c’est plutot un exercice. Cela dit, pour me rappeler tes débuts par ici , c’est sans doute plus facile tout seul que dans les soirées OVS ;) Si tu veux te batir une vrai cercle social , commence par des activités, inscris toi dans un club de sport ou vas dans des endroits qui puissent te permettre de te faire des potes naturellement autour d’une activité. Moi ca a été l’école, le sport, le stade…Ca dépend un peu de ce que tu aimes aussi :)

    • marek dit :

      Merci pour le conseil Sylvain; )

  • Vulpin dit :

    Quand on pense que l’histoire des « étoiles dans les yeux » est un magnifique héritage de Pétrarque et de sa poésie lyrique…

  • Luc dit :

    Tout ceci est vrai, mais le probleme fondamental reste le meme !
    apres un certain age, beaucoup de femmes qui sortent seules en bar/boite sont maquées (le signal quand tu les vois plusieurs fois seules ou avec des amies c’est qu’elles sont celibataires ou dispos) . Alors que quand tu discutes avec ou avec ses amies (ou parfois indirectement tu comprends pas pourquoi le rateau) tu apprends qu’elles sont maquées ou mariées avec gosses. Pendant que madame s’eclate tous les soirs parfois, les enfants et le mec sont a la maison

  • Sylvain dit :

    Hello Luc,

    Je ne pense pas que ce soit une généralité. il y a beaucoup de femmes celibataires de tout âge. Puis pour celles qui ne le sont pas, ca reste toujours un entrainement pour t’aider à socialiser. De toute façon, ca n’a plus rien a voir avec ton game, c’est juste qu’elle n’est pas dispo à ce niveau là :)

  • tails le renard dit :

    Salut sylvain!!Comme je me suis pris la tete avec un imbécile du badminton qui voulais surement faire le malin car y avait une jolie fille qui joué en face,ça va faire deux semaines que je n’y suis pas retournée,d ailleur l une des dernière fois que j y suis allé,je faisait un solo avec un nouveaux quand après est arrivé deux superbe joueuse pour venir joué,j’ai dit pas de problème,l autre a dit qu on était en plein match,du coup elles sont parties voir ailleur…Bon j y retourne la semaine prochaine^^.

    • Sylvain dit :

      D’accord! Courage, il ne faut pas se décourager! Ce n’est pas une petite escarmouche qui doit te faire reculer. Si tu le revois, tu l’ignores et puis voilà :)

  • Dareal dit :

    Salut la teams
    J’ai besoin de vos conseils svp
    Je suis avec une fille depuis un an et demi étant éloigné pour raison d’étude nous avons trouvé bon de garder le contact. Mais depuis un certain nous avons eu une pose de 6mois. Après elle m’a fait comprendre que son père avait confisqué son téléphone. Et à demander à ce que nous continuons où on s’étaient arrêté.
    Pendant les inter-semestre je rentre donc pour me reposer et profitez pour la voir mais rien pendant tous mon séjour j’ai fait des dates, elle acceptait et après elle ne venait pas. Une semaine avant mon départ elle m’envoie un sms via un numéro inconnue que son papa a confisqué encore son téléphone.
    Pensez vous qu’elle se joue de moi sachant mes sentiments pour elle ? Que dois je faire ?

  • Kheldar dit :

    Salut,

    Ce soir je pense que je vais tester le kamikaze. Un bon exercice pour ne pas se mettre la pression.
    Quant à l’opener « nul », on peut enchaîner juste après avec un « Je sais pas draguer, tu veux bien m’apprendre steuplait ? T’auras droit à une médaille en récompense ».

    La semaine dernière j’ai parlé à plusieurs groupes d’inconnus, jusqu’à ce que j’en trouve un avec lequel ça accroche. Je ne suis pas resté bien longtemps. Après avoir bien ri aux éclats avec eux, je suis parti au bout de 15 minutes, histoire de finir sur un bon souvenir. Le papillon social, je le retenterai bien ce soir :)

    Le coup du « Parlez aux cons, ça vous instruit » je n’y aurai jamais pensé. Je tâcherai de m’en souvenir.

    Je n’ai encore jamais testé le jeu des mots à caser. Je dois dire que je n’ai jamais eu besoin d’avoir une liste de mots à caser pour avoir une conversation drôle et incohérente. Mais cela peut constituer un défi intéressant. D’ailleurs je trouve que le courant passe assez bien quand j’entretien une conversation drôle et incohérente avec une fille. Ça me permet de vérifier si elle a de l’imagination ou non, si elle est drôle ou non, et donc de la valider ou non.

    Enjoy !

  • Haricot dit :

    Bonsoir,

    je sors seul très souvent, je me greffe à des groupes (OVS), j’ai remonté un club de sport, je côtoie plein de personnes de par ma profession mais je n’arrive pas à m’ouvrir aux autres ni à lier de liens durables. Pire aucune fille à l’horizon.

    Bonne soirée,

    Haricot

  • Junior dit :

    Franchement le truc des mots il m’a l’air juste super drole et super dur surtout et pourtant en rap je l’ai deja fait mais en seduction c’est à tenter (J’AI PEUR MAMAN!!!!!!) et le crash and burn je le tenterai bien mais si je le fais tout seul mon ego va finir en pls je crois bien

  • Serge dit :

    Cool Selim. J’adore.

  • Gatsby dit :

    Mais de toutes façons, c’est génial de commencer par : « Ton père, c’est un voleur, il a volé toutes les étoiles du ciel pour les mettre dans tes yeux. » OU « Ton père c’est un terroriste, il a fait une bombe », c’est un des meilleur opener que de discuter des pires openers !

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)