Séduction : la parabole du vendeur de Ferrari

Publié dans Inner game par Maxx

seduction parabole du vendeur de ferrari 300x199 Séduction : la parabole du vendeur de Ferrari

Ce weekend, j’ai accompagné mon cousin de 19 ans – fraîchement auréolé de son permis de conduire – acheter sa première voiture d’occas’. En faisant le tour des concessionnaires, je me suis fait une remarque que je vais partager avec vous dans ce court article…

Vous le savez peut-être, je bosse dans le webmarketing. C’est d’ailleurs en alliant mes connaissances en la matière à ma passion pour le game, que j’ai créé la méthode que j’expose dans secrets de la séduction en ligne.

Ceux qui suivent des études de marketing/com ou qui comme moi, ont un job dans ce domaine, savent à quel point closer un deal avec un client ou closer avec une femme (numclose, obtention du premier rendez-vous, fclose…) sont deux exercices proches.

Pour résumer : pour séduire une fille, il faut être un bon vendeur.

Et le produit que vous vendez aux femmes… c’est vous.

Donc, comme dans la “vraie” vente, vous devez croire dans le produit que vous vendez. Si vous croyez en vous-même, si vous pensez sincèrement que vous êtes un mec bien, sur lequel une fille aurait de la chance de tomber, vous aurez plus de facilité à convaincre les femmes de s’intéresser à vous.

Et j’en viens à ma réflexion du weekend : c’est la même différence d’approche entre le concessionnaire Ferrari – ou toute autre voiture de luxe, au choix! – et le concessionnaire qui vous vend des caisses d’occasion pourries (et malheureusement pour mon cousin, il ne commence pas par une Ferrari !).

Le vendeur de Ferrari SAIT qu’il vend une put*** de caisse. Tout le monde veut conduire une Ferrari. Le vendeur de Ferrari reste toujours classe et discret. Il n’a pas besoin de vendre son produit. La seule question qu’il se pose est : « ce client est-il capable de se payer cette voiture ? »

En face, il y a le vendeur de caisses d’occasion tel qu’on se l’imagine. Il sait qu’il nous vend une voiture qui pourrait nous lâcher dans les 6 prochains mois. On peut le percevoir à sa façon d’agir : il survend son produit et paraît désespéré.

Il fait vraiment TROP d’efforts pour être votre « ami » et paraître aimable, parce qu’il sait que son produit, lui, ne vaut pas grand chose. Il va devoir utiliser tout son arsenal de tactiques de persuasion pour vous vendre l’une de ses voitures douteuses.

Vous voyez évidemment où je veux en venir : lorsque vous draguez des filles, vous devez vous comporter comme le vendeur de Ferrari. La question qui doit habiter vos pensées est: « est-ce que cette fille est digne de moi ? »

Ancrez cet état d’esprit en vous et séduire les filles deviendra plus facile…

ps : si vous voulez vraiment poursuivre ma métaphore, vous avez aussi le droit de vous poser la question : « pourra-t-elle manier un tel engin ? » Oui, c’est les vacances, donc la vanne graveleuse est de bon ton.

Maxx

banner parler aux femmes Séduction : la parabole du vendeur de Ferrari
banner parler aux femmes Séduction : la parabole du vendeur de Ferrari
Banner 50phrases Séduction : la parabole du vendeur de Ferrari
Banner 50phrases Séduction : la parabole du vendeur de Ferrari
Bann SexTalk 3 Séduction : la parabole du vendeur de Ferrari
Bann SexTalk 3 Séduction : la parabole du vendeur de Ferrari
Bann 16erreurs 1 Séduction : la parabole du vendeur de Ferrari
Bann 16erreurs 1 Séduction : la parabole du vendeur de Ferrari
Bann SMS1erRDV 1 Séduction : la parabole du vendeur de Ferrari
Bann SMS1erRDV 1 Séduction : la parabole du vendeur de Ferrari
Bann TechniqueAstucieuse v2 Séduction : la parabole du vendeur de Ferrari
Bann TechniqueAstucieuse v2 Séduction : la parabole du vendeur de Ferrari
23 COMMENTAIRES
  • Jean cultamer dit :

    Erreur, elles cherchent pas a nous séduire mais a séduire les personnes potentiellement interessantes, et puis ça flate leur ego

1 2

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)