Comment Relever la Tête quand on Prend Râteau sur Râteau ?

Publié dans Inner game par
ArtDeSeduire.Com

rateau sur rateau Comment Relever la Tête quand on Prend Râteau sur Râteau ?
Avec les femmes, vous appliquez à la lettre tous les conseils et vous ne savez pas comment vous allez vous en sortir. Désespéré, vous vous dites que rien ne marche et que vous n’allez pas y arriver.

Pas de panique ! Nous sommes là et nous allons tout faire pour que vous ne finissiez pas seul avec vos chats dans votre appartement de célibataire. Alors, si vous en avez marre que tous vos amis vous appellent « Jean-Claude Duss » ou « Jardiland », cet article est fait pour vous.

Avec les femmes, vous avez l’impression que c’est toujours la même chose.

Vous avez beau avoir lu tous les livres du monde, acheté toutes les formations de la terre, parcouru tous les articles du net et posé toutes les questions possibles sur les forums, vous finissez toujours par vous faire rejeter par la fille que vous convoitez.

Et si je vous disais qu’un râteau, c’est comme la pluie : nécessaire pour faire pousser un beau jardin ?

L’homme qui prenait râteau sur râteau

Parfois, vous prenez des râteaux alors que vous avez vraiment l’impression de tout faire comme il faut. De dire exactement tout ce qu’il faudrait pour que les choses fonctionnent.

Cela peut vous arriver à différents moments de votre interaction avec une femme. À tous les moments en fait. À chaque étape, il reste possible de se faire rejeter. Même au bout de 30 ans de mariage.

Quand vous abordez une fille dans la rue, vous avez l’impression de dégainer un super opener et pourtant elle s’enfuit avant même que vous n’ayez pu enchaîner.

D’autres fois, vous avez la sensation d’avoir une conversation intéressante et de lui faire passer un bon moment. Pourtant, vous n’arrivez pas à repartir avec son numéro et elle vous dit qu’elle est désolée avant de reprendre son chemin.

Vous pouvez aussi vous faire rejeter en voulant aller plus loin avec une fille que vous connaissez déjà. Vous allez essayer de l’isoler pour lui proposer un rendez-vous et elle vous répondra qu’elle ne peut pas, car elle participe à un tournoi de hockey subaquatique ce week-end.

Lors d’un premier rendez-vous, vous allez essayer de poser la main sur sa cuisse et elle va avoir un mouvement de recul. Avant qu’elle s’en aille, vous allez essayer de l’embrasser et elle va tourner la tête.

Si vous êtes amoureux, vous allez peut-être aller parler à une fille pour lui avouer vos sentiments et elle va, sans pitié, vous mettre dans sa friendzone en vous expliquant bien qu’elle préfère que vous restiez amis.

Il y a 1001 façons de prendre un râteau et de se faire rejeter. Mais elles ont toutes un point commun : ça fait mal.

Pourquoi eux et pas moi ?

Si vous vous dites que vous faites tout ce qu’il faut et que cela ne fonctionne toujours pas pour vous, il y a un moment où vous risquez vraiment de vous décourager et de sombrer dans la déprime.

En fait, le plus dur quand on n’y arrive pas, c’est de voir que ça fonctionne pour les autres. Et même de se dire que ça marche pour TOUS les autres quand la dépression gagne du terrain.

Vous les observez. Vous les regardez faire. Là où vous vous faites repousser, vous voyez d’autres mecs obtenir des résultats. Et ça, c’est vraiment dur.

Oui, je sais, la jalousie, ce n’est pas beau. Mais je pense que ça nous arrive malgré tout à tous de la ressentir.

Donc, ces mecs, ils ont deux jambes et deux bras comme vous. Vous n’avez pas l’impression qu’ils ressemblent à Brad Pitt ni qu’ils ont un salaire à 10 chiffres. Ils ne disent rien de différent de vous. Ils font la même chose.

La seule vraie différence, c’est que pour eux, ça marche. Et vous ne comprenez pas pourquoi. Pourquoi eux ? Pourquoi pas moi ? Qu’est-ce qu’ils ont de plus ?

Essayons de répondre à ces questions.

banner parler aux femmes Comment Relever la Tête quand on Prend Râteau sur Râteau ?
banner parler aux femmes Comment Relever la Tête quand on Prend Râteau sur Râteau ?
Banner 50phrases Comment Relever la Tête quand on Prend Râteau sur Râteau ?
Banner 50phrases Comment Relever la Tête quand on Prend Râteau sur Râteau ?
Bann TechniqueAstucieuse v2 Comment Relever la Tête quand on Prend Râteau sur Râteau ?
Bann TechniqueAstucieuse v2 Comment Relever la Tête quand on Prend Râteau sur Râteau ?
banniere 2 Comment Relever la Tête quand on Prend Râteau sur Râteau ?
banniere 2 Comment Relever la Tête quand on Prend Râteau sur Râteau ?

Les râteaux en séduction : apprentissage VS réelle difficulté

Pour commencer, il faut faire la différence entre le processus d’apprentissage de la séduction, un sticky point et une réelle difficulté que vous n’arrivez vraiment pas à solutionner et qui vous bloque totalement avec les femmes.

Vous devez d’abord vous situer, établir un bon diagnostic pour ensuite définir un cap à tenir.

Apprendre la séduction

Ce que vous ne devez pas oublier, c’est que dans le monde impitoyable de la séduction, il est normal et obligatoire de prendre des râteaux.

Ça fait partie du processus habituel d’apprentissage. Vous n’allez pas immédiatement avoir l’intonation parfaite lorsque vous délivrez votre opener.

Vous n’allez pas tout de suite avoir la confiance en vous idéale pour faire rire une fille.

Vous allez être gêné, vous allez bafouiller et vous allez vous planter. Mais c’est déjà une belle victoire que de vous être lancé, d’être sorti de votre zone de confort et d’avoir essayé d’aller plus loin.

Puis avec de la pratique, vous allez voir que sans même vous en rendre compte, les choses vont commencer à s’améliorer tout doucement et que vous allez obtenir vos premiers résultats.

C’est comme ça que fonctionne l’apprentissage de la séduction. D’abord, on est incapable d’aborder puis avec quelques essais, on parvient à avoir des conversations sommaires, puis des conversations plus intéressantes, puis à prendre des numéros jusqu’au jour où vous allez réussir avec constance à amener de très belles femmes dans votre lit.

Donc la première qualité à développer pour ne pas se décourager, c’est la patience. La 2ème, c’est le travail.

Si vous avez pris 2 ou 3 râteaux, n’abandonnez pas. Si vos amis se moquent de vous, c’est sans doute qu’ils ne prennent pas de râteaux, car ils ne tentent rien et ne choisissent pas les filles avec qui ils sortent.

Vous n’êtes pas en difficulté. Vous êtes juste en train d’apprendre. Rappelez-vous le temps que vous avez mis pour apprendre à parler anglais ou pour apprendre à conduire. La séduction aussi, ça prend du temps.

La seule différence, c’est que ça peut blesser votre ego. Acceptez ces blessures. Ces cicatrices sont la garantie de votre réussite future.

N’oubliez pas que les experts estiment que vous avez besoin de 10 000 heures de pratique avant de devenir expert dans un domaine. Est-ce que ça fait vraiment 10 000 heures que vous apprenez à séduire ?

Dites-vous que vous vivez une situation tout à fait normale et qu’à ce stade, il n’y a que l’abandon et la démission qui peuvent vous conduire à l’échec.

Allez, pour vous booster, une petite citation que j’adore du grand Michael Jordan : « J’ai raté 9000 tirs dans ma carrière. J’ai perdu presque 300 matchs. 26 fois, on m’a fait confiance pour prendre le tir de la victoire et j’ai raté. J’ai échoué encore, et encore, et encore dans ma vie. Et c’est pourquoi je réussis. »

Vous avez toujours l’impression que vous prenez râteau sur râteau ? C’est une erreur de perception, car vous êtes sur le chemin de la réussite.

Le sticky point

Dans toutes les situations d’apprentissage, vous allez traverser des plateaux. De longues traversées du désert pendant lesquelles vous allez avoir l’impression de ne vraiment plus progresser du tout.

Et de voir la même situation se répéter encore et encore. Avec un échec à la clé. C’est le sticky point (le point qui colle : le palier !)

Comme souvent, pour trouver une solution, il va falloir commencer par identifier le problème :

  • Est-ce qu’il s’agit de votre body language ? Peut-être bien !
  • Est-ce que vous essayez toujours de séduire des filles qui sont déjà en couple ? Peut-être bien !
  • Est-ce que c’est tout simplement que vous n’êtes pas assez fun et intéressant ? Que vous ne lui apportez pas suffisamment d’émotions positives ? Peut-être bien aussi.
  • Est-ce que vous êtes un mauvais coup ? C’est possible !

Posez-vous la question et essayez de cerner le problème. Ensuite, concentrez-vous pleinement dessus.

Par exemple, si c’est plutôt la friendzone, travaillez sur la sexualisation. Je prends cet exemple, car il revient souvent dans les questions et dans les commentaires.

Toujours la même question. « J’ai réussi à me rapprocher d’une fille, mais j’ai l’impression d’être dans la friendzone. Comment faire pour sexualiser ? »

Réponse simple, se concentrer sur le problème. Lire tout ce que vous pouvez trouver sur la friendzone et la sexualisation. Apprendre à doser votre disponibilité. Ne pas répondre toujours immédiatement à tous les messages et lui faire subtilement comprendre que vous êtes entourés de femmes.

Pour sexualiser, servez-vous de l’actualité ou des films. C’est un formidable tremplin pour y arriver facilement.

Mais je dois bien reconnaître que c’est une étape bien difficile dans la vie du séducteur que de se heurter sans relâche au même sticky point.

Travaillez-le spécifiquement. Servez-vous de vos relations amicales ou de vos tentatives de séduction qui plafonnent pour faire des tests qui peuvent vous aider à gravir la marche.

Et faites-en un peu plus. Quand vous n’en avez plus envie et que vous êtes sur le point de rentrer chez vous après une soirée à prendre des râteaux, faites l’approche supplémentaire. C’est celle qui vous fera progresser.

C’est pareil pour tout. Au développé couché, ce sont les dernières répétitions arrachées qui vont faire gonfler vos pectoraux.

En business, ce sont les prospections faites au moment de quitter le bureau qui vont faire prospérer votre entreprise.

C’est en frappant des coups francs tout seul dans le froid après l’entraînement que David Beckham est devenu un tireur d’élite.

Vous avez un réel blocage insoluble en séduction

Une réelle difficulté, c’est quand, vraiment, vous restez bloqué au même stade pendant plusieurs années. Quand vous pouvez rester plus de 6 mois sans avoir la moindre interaction possible avec une femme à part votre mère, la voisine sexagénaire et votre prof de philo.

Pourtant, vous avez l’impression de faire bien les choses et de bosser comme un forçat. Alors quelle est la solution ?

En réalité, avoir la sensation de dire et faire ce qu’il faut, ça ne suffit pas toujours. C’est la jurisprudence Jean-Claude Duss.

Le mec est à fond, il est ultra motivé, il investit toutes ses ressources pour séduire. Bref, il se donne les moyens, mais au final, il n’arrive à rien.

Ce n’est pas parce que vous avez l’impression de bien faire les choses que c’est véritablement le cas.

Si vous êtes durablement bloqué depuis plusieurs mois ou années sans le moindre résultat probant, nous allons essayer de vous donner de nouvelles pistes pour changer votre perspective et débloquer la situation.

Au-delà de vos efforts et de ce que vous dites ou faites, d’où peuvent bien venir vos blocages ?

1/ Un manque de compréhension des relations avec les femmes

Il y a une réalité implacable. Si vous n’arrivez pas à séduire, c’est que les femmes ne sont pas attirées par vous. Et donc, sans doute que vous ne savez pas comment faire pour devenir attirant.

Plutôt que de vous focaliser sur la technique, revenez-en aux fondamentaux de la psychologie féminine et travaillez pour comprendre ce qui attire les femmes.

Je veux dire par là que vous vous limitez sans doute à la partie émergée de l’iceberg. Du coup, vous ne savez pas trop par quel bout prendre la situation pour faire évoluer les choses.

La clé ? La calibration. Apprenez à écouter la fille qui est en face de vous, à comprendre ce qu’elle veut, ce qu’elle attend, ce qui la fait rêver, ce qui lui fait plaisir et ce qui lui fait peur.

Il n’y a malheureusement pas de recette miracle. Il va falloir développer vos capacités d’écoute, faire preuve d’empathie, vous mettre à sa place et essayer de comprendre ce qui va l’attirer.

Vous connaissez les grandes lignes : la faire rire, lui faire passer de bons moments, lui apporter des émotions positives, injecter de la valeur dans la relation et être le prix.

Mais après, chaque femme est différente et il vous faudra adapter votre approche. Une cougar de 50 ans n’aura pas les mêmes aspirations qu’une lycéenne.

En tout cas, ce qui est sûr, c’est qu’au final, il n’y a pas que ce que vous pouvez dire ou faire qui compte. Ça dépend beaucoup de qui le dit et de comment c’est dit.

2/ Vous ne vous intéressez pas assez elle

C’est souvent le gros problème de ceux qui sont totalement à l’agonie. S’il y en a qui me lisent et que je leur dis qu’ils ne s’intéressent pas aux femmes, ils vont sans doute faire des bonds au plafond et vouloir balader ma tête au bout d’un pic.

Laissez-moi plutôt vous expliquer ce que j’entends par là. Quand on est en perdition en séduction, on essaye à toute force de se raccrocher aux méthodes, de valider certaines étapes dans le processus de séduction.

On a un échange totalement rigide et figé. Et, au final, on en oublie de voir ce qui fait l’unicité de la fille qui est en face de nous. Et je dis « nous », car je suis passé par là comme vous.

On oublie de s’intéresser à son parcours, à ses projets, à ses goûts, à son projet de vie. On se concentre justement sur le fait de dire et de faire ce qu’il faut et c’est ce qui va vous précipiter tout droit dans le gouffre.

Ce qui va faire que la fille ne va pas se sentir spéciale et va se dire que vous n’êtes qu’un type plat ou un arrogant qui n’a pas creusé sous sa carapace pour mieux la connaître.

Soyez dans le moment présent. C’est comme ça qu’une femme vous fera confiance et se sentira à l’aise avec vous.

Oubliez votre checklist et faites-la se sentir vivante et passionnée. Faites-la vibrer.

3/ Des solutions inadaptées

Comme nous vous l’avons expliqué plus haut, de toute façon, ce n’est pas ni ce que vous dites ni ce que vous faites qui vous empêche de séduire les femmes que vous voulez.

Donc, ce n’est pas en modifiant ce que vous dites à l’infini que vous allez pouvoir progresser. Vous ne résoudrez pas vos problèmes de séduction avec de nouveaux openers ou de nouvelles routines.

Non, concentrez-vous plutôt sur une seule et unique question : qu’est-ce que je peux changer sur moi, sur mon état d’esprit et sur ma vie pour pouvoir attirer les femmes ?

Et si rien ne marche ?

Si rien ne marche, il y a un moment où vous risquez de commencer à développer de l’aigreur et de l’amertume vis-à-vis des femmes.

Ça m’est déjà arrivé un sacré paquet de fois et je suis sûr que ça m’arrivera encore. Des moments où on a l’impression que pour intéresser une femme, il faut :

  • Être imposable à l’ISF
  • Avoir un corps de triathlète Ironman capable de soulever 100 kgs au développé couché
  • Être à la maison à 16h30 pour faire le ménage et la vaisselle pendant que votre chère et tendre se vautre dans le canapé en gobant des quantités industrielles de Schokobons devant les Ch’tis ou les Marseillais.

Bien sûr que tout ceci est faux. Mais je pense qu’il nous est arrivé à tous de le penser vraiment. Voilà, ça s’appelle l’aigreur, la frustration.

Si vous en êtes là, voici le meilleur conseil du monde : prenez du recul.

Arrêtez carrément la séduction pour un moment. De toute façon, si vous pensez ça, vous n’êtes pas dans le bon état d’esprit. Vous allez être totalement needy et toutes vos tentatives seront vouées à l’échec.

Une fois, ça m’est arrivé et j’ai pris une décision drastique. Je faisais tout pour me trouver une copine et j’ai décidé brutalement que je n’allais quoiqu’il arrive sortir avec personne pour les 12 prochains mois. Je me suis concentré sur autre chose.

Faites comme moi :

  • Fixez-vous un nouvel objectif professionnel : trouver un nouveau travail, décrocher une promotion, aller voir votre patron pour obtenir une augmentation
  • Fixez-vous un objectif sportif : faire une heure de sport par jour, réussir à faire 100 pompes, courir 10 kms en moins de 45 minutes, courir un marathon, se réinscrire dans un club pour faire un sport collectif. Peu importe… Mais le sport vous donnera une occasion de vous dépasser et de reprendre confiance dans votre corps.
  • Fixez-vous un objectif personnel : écrire un roman, devenir propriétaire, apprendre à jouer d’un instrument, passer votre permis, passer un master d’œnologie…

En fait, ce n’est pas un abandon. C’est une retraite tactique. Un recul stratégique. Pour apprendre à construire sa vie et à être heureux seul.

Avant de prendre cette pause, je voulais vraiment avoir une petite amie. C’était quasiment une obsession. Je ne pensais qu’à ça, je ne vivais que pour ça et tous mes efforts étaient axés autour de cet objectif.

Et j’ai dilapidé toutes mes ressources en temps, en argent et en énergie pour pouvoir séduire une femme.

Alors, vraiment, si vous sentez que vous plafonnez, que rien ne marche et que la dépression vous guette, n’insistez pas. Et faites une pause. Vous reviendrez meilleur.

Comment revenir dans le monde de la séduction ?

Au moment où vous allez vouloir vous remettre dans le bain, ne faites pas l’erreur de vouloir repartir trop vite.

Commencez par des choses vraiment simples. Je vais faire une analogie avec le sport, car c’est un domaine que je suis de près.

Quand une équipe est en difficulté au cours d’un match, la pire chose que les joueurs puissent faire, c’est de vouloir réaliser l’exploit pour remettre l’équipe à flot.

Malheureusement, comme l’homme est par nature impatient, c’est souvent ce qu’il se produit. Vous allez voir les joueurs, un par un, tenter de prendre le ballon et faire leur petite action personnelle pour marquer un but ou un panier. Au mépris du collectif.

C’est exactement ce qu’il ne faut pas faire. Et c’est ce qui les fait perdre. Au contraire, pour revenir dans le match, il faut se concentrer sur les fondamentaux.

C’est pareil pour vous avec la séduction. Vous avez fait une pause. Vous avez appris à être heureux seul et à avoir des projets en dehors de celui de vous mettre en couple. Vous vous sentez bien. Et ça, c’est LA bonne nouvelle.

Ne gâchez pas tout en repartant tête baissée sur les chapeaux de roue dans des objectifs de séduction difficiles qui vont à nouveau plomber votre confiance. Le moindre échec va vous clouer sur place et ce serait reparti pour le cercle vicieux.

Ne vous dites pas que vous allez rapidement obtenir des plans à trois avec 2 mannequins suédois à la poitrine opulente et aux longues jambes interminables.

Dans le sport, revenir aux fondamentaux, c’est réussir des petites passes, mettre en place des schémas de jeu répétés encore et encore à l’entraînement. Bref, des actions avec lesquelles vous vous sentez en l’aise.

Faites la même chose avec votre game. Vous avez arrêté parce que vous étiez vraiment au bout du rouleau et que même les petites choses qui faisaient partie de votre zone de confort vous semblaient devenues totalement inatteignables.

Donc, revenez en douceur. Commencez par socialiser. Faites-vous des potes, même des potes filles !

Et ne vous mettez pas de pression. Ne recommencez pas à vous dire que vous devez absolument obtenir des résultats.

Prenez la séduction comme un jeu

L’état d’esprit que vous devriez avoir : I love this game.

Ne vous prenez pas trop la tête. Innovez, expérimentez. La séduction, c’est avant tout un gigantesque laboratoire.

Et quand vous aurez développé le bon état d’esprit, vous allez vous rendre compte qu’il peut être amusant de prendre des râteaux.

Bon… Amusant, j’exagère. Mais, vous allez apprendre à repousser vos limites, à tenter des choses, à dire ou faire ce que vous n’auriez jamais fait auparavant pour voir un petit peu comment la fille réagit et si ça peut fonctionner.

Tout ça avec le sourire et sans déprime !

Et si la vie était tout simplement parfois injuste ?

Et si vraiment votre game a été parfait et que vous prenez un râteau quand même ? Et bien, je crois qu’il faut simplement accepter l’injustice. Elle existe partout. Dans le travail. Dans le sport. Au quotidien. Alors en séduction aussi.

Même si votre game est parfait, il y a simplement des moments où rien n’aurait marché et où vous n’auriez de toute façon rien pu faire pour la séduire.

Vous avez l’impression de ne pas obtenir ce que vous méritez ? Gardez la tête haute et continuez de vous accrocher. Faites le dos rond et les jours meilleurs vont forcément arriver si vous n’explosez pas en vol.

Quand on est supporter de l’OM comme moi, on connaît bien ça.

Parce qu’elle est quand même extraordinaire cette vidéo.

Conclusion

Vous êtes peut-être totalement désespéré et vous ne voyez pas du tout comment vous en sortir pour prendre en main votre vie amoureuse.

Ne désespérez pas. C’est maintenant que vous devez être solide. Sortez la tête du guidon et prenez du recul.

Cet article doit vous servir de boussole pour savoir un peu où vous en êtes et comment vous sortir du mauvais passage que vous êtes en train de traverser.

Et pour finir, encore un passage de mon livre fétiche :

« Un guerrier de la lumière constate que certains moments se répètent. Fréquemment, il se voit placé devant des problèmes et des situations auxquels il avait déjà été confronté. Alors il est déprimé. Il songe qu’il est incapable de progresser dans la vie, puisque les difficultés sont de retour.

« Je suis déjà passé par là, se plaint-il à son cœur. Il est vrai que tu as déjà vécu cela, répond son cœur. Mais tu ne l’as jamais dépassé. »

Paulo Coelho, Manuel du guerrier de la lumière.

Rappelez-vous, 10 000 h !

Et vous, est-ce que vous avez déjà eu cette sensation d’enchaîner les râteaux et de ne rien pouvoir faire pour vous en sortir ? Est-ce que vous avez déjà pris du recul par rapport à la séduction ? Des astuces pour garder confiance en vous ? D’autres sources d’inspiration ?

On en parle dans les commentaires.

Sylvain, qui a déjà abandonné 100 fois

banner parler aux femmes Comment Relever la Tête quand on Prend Râteau sur Râteau ?
banner parler aux femmes Comment Relever la Tête quand on Prend Râteau sur Râteau ?
Banner 50phrases Comment Relever la Tête quand on Prend Râteau sur Râteau ?
Banner 50phrases Comment Relever la Tête quand on Prend Râteau sur Râteau ?
Bann TechniqueAstucieuse v2 Comment Relever la Tête quand on Prend Râteau sur Râteau ?
Bann TechniqueAstucieuse v2 Comment Relever la Tête quand on Prend Râteau sur Râteau ?
banniere 2 Comment Relever la Tête quand on Prend Râteau sur Râteau ?
banniere 2 Comment Relever la Tête quand on Prend Râteau sur Râteau ?
28 COMMENTAIRES
  • Le Marginal Magnifique dit :

    Exhaustif ! et écrit avec les tripes.

    • Sylvain dit :

      Merci le marginal! J’essaye toujours de laisser quand meme un petit bout de moi dans mes papiers. Alors ça fait toujours plaisir quand un lecteur le remarque :)

  • Fabian dit :

    C’est pour ça que je vous aime (l’équipe d’ads) putain ,vous écrivez ce qu’il faut au moment ou j’en ai besoin.

    Je vis ça depuis qques temps et j’ai aussi pris une pause sentimentale de 1 an (ça fait du bien mais c’est bizarre) ,ça permet de revoir ses intentions en amour (si il faut les modifier ou non ),ça permet de se jauger ,de se dire qu’on a fait les rencontres au mauvais moment ,ça permet de comprendre pourquoi on se met la pression avec l’amour alors que d’autres formes de bien-être existe.
    J’étais comme sylvain ,l’amour m’obsédait et je me demandais tjrs pourquoi ça n’allait pas .. puis j’ai compris que j’attendais trop de l’amour et trop attendre ,c’est se créer un mauvais stress…

    Le stress s’accumule ,les rateaux aussi .. et des rateaux qui dans le fond paraissent injustes … des nanas qui vous aime bien mais avec qui « ça va pas le faire » sur le coup et qui vous rappelle qques mois plus tard pour vous dire que finalement ça aurait pas été bete de sortir avec vous … mais que maintenant c’est trop tard. (je ne souhaite ça à personne).

    Des nanas qui trouvent une excuse à la con alors qu’elles se sentaient bien avec vous..

    Et autre ,baliverne qui donne envie de foutre le coup loin …. parce qu’on se sent different ,parce qu’on a l’impression de faire peur …

    A l’article ,je rajouterais :

    Faites l’amour pas la guerre mais l’amour ,c’est devenu une guerre ,celle des nerfs ,Rome ne s’est pas faites en un jour ,il va falloir cravacher…

    Mais plutot que de ressasser ces histoires qui vous ont fait mal mettez cette rage dans un sport ,fixez vous des objectifs ,le sport fait un bien fou ,découvrez de nouveaux sports et se fixez des objectifs.

    Améliorez vous pour votre bien etre général ,il va ressortir et ça donnera envie d’aller vers vous.

    Faites des choses que vous aviez envie de faire depuis longtemps ,ça revelera votre vrai personnalité ,celle qui donnera envie d’aller vers vous.

    NE jalousez pas les autres ,vous n’avez pas la meme vision du couple ou de l’amour qu’eux et vous n’avez pas forcément les memes gouts …

    Le corps est la seule surface où l’on habite 24/24h ,Améliorez votre apparence (physique ,vestimentaire ou les deux) mais faites le pour vous et prenez votre temps.

    Ne sortez pas avec la premiere venue pour vous combler un manque.

    Etre heureux seul ne fait pas de vous quelqu’un de bizarre car il n’y a rien de mieux que de se retrouver et se refaire confiance.

    Fuyez le typez de filles qui vous a fait mal ,focalisez vous sur ces filles qui ont l’air bien.

    Ne pas se fixez des critères de nanas ,pourquoi reduire le choix et ne pas se laisser surprendre.

    • Fabian dit :

      pardon pour les fautes ,je suis allemand.

    • Sylvain dit :

      Hello Fabian,

      Cool que d’avoir des lecteurs allemands! Le charme de l’étanger avec un accent, ça doit comme toujours cartonner ;) Merci pour ton témoignage en tout cas.

      Tu sais, souvent on a l’impression que c’est injuste, qu’on passe à coté de peu, qu on aurait du etre avec et que ça foire sur un détail. C’est le tir de Gignac qui s’écrase sur le poteau en finale de l’Euro…Sauf que voilà, la vie c’est comme ça, ca se joue souvent sur peu de choses, sur des détails et c’est ceux là qu’il faut apprendre à gérer. Si tu as souvent l’impression de passer a coté de peu, c’est qu tu dois encore réfléchir et travailler pour devenir attirant, créer ton univers…C’est parfois dur à comprendre, plus encore à accepter. Mais je vois que tu as su le faire et ta vision vient confirmer la mienne. Bonne chance pour la suite :)

    • Fabian dit :

      Une réponse qui fait plaisir à lire :)

      Merci d’avoir répondu.

    • Sylvain dit :

      Avec plaisir!

  • Kheldar dit :

    Sans déconner tu l’as cité ! Pendant toute la lecture de l’article je n’ai pas pu m’empêcher de penser à cette citation du Manuel du Guerrier de la Lumière, et voilà que tu la mets à la fin de l’article. Moi qui aurait tellement aimé la mettre en commentaire… Mais bon, j’aurai été déçu, Sylvain, si tu ne l’avais pas placée dans ton article ;)

    « Le guerrier comprend alors que la répétition des expériences a une unique finalité : lui enseigner ce qu’il n’a pas encore appris. »

    Tu aurais pu la finir jusqu’au bout cette citation quand même !

    Enfin bon, cet article tombe à pic. En plus il débarque pile le jour où ma connexion internet est réparée.
    Maintenant, je vais dans les bars et dans les boîtes non plus avec l’intention de séduire, mais avec l’intention de m’expérimenter et d’atteindre les 10 000 heures de pratiques.
    Ce que je trouve dommage, c’est qu’à part les bars et les boîtes, il n’y a pas beaucoup de lieux remplis de filles (et encore, parfois il y a plus de mecs que de filles en boîte). Parce que franchement les bars et les boîtes, j’ai commencé à saturer, c’est pas un environnement qui me plaît super bien de base. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle j’ai arrêté temporairement la séduction. Et aussi, surtout, parce que je commençais à devenir frustré et aigri. Justement parce que ce lieu, les bars, où l’on rencontre le plus de filles, n’est pas le lieu où je suis le plus à l’aise. Sans compter que, mes potes, arrivaient à choper, et que je les jalousai au point d’avoir envie de les frapper.

    J’ai donc décidé de me retirer pendant un moment. Je me consacre d’avantage à mon inner game, à cibler mes points forts et mes points faibles, afin de travailler dessus. Et surtout, chose importante, trouver autre chose à faire, que ce soit un simple passe-temps quotidien qui me permette de me sentir épanoui, ou que ce soit un véritable objectif de vie. Je me suis d’ailleurs trouvé un objectif dans la vie en réfléchissant sur moi-même, et je crois avoir trouvé ma voie.

    Grâce à cet article, je sais comment agir si je souhaite revenir dans le monde de la séduction, ce qui est d’ailleurs dans mes intentions depuis quelques jours. Au moins maintenant, je saurais qu’il ne faut pas viser trop gros pour l’instant.

    Prendre la séduction comme un jeu ? Allons bon. Je vais taquiner toutes ces filles afin de provoquer chez elles des reactions, voilà un jeu que j’aime ! Mais va savoir pourquoi, tous mes potes m’ont dit que je faisais trop le fou en agissant de cette façon. Et en les écoutant j’ai un peu perdu le plaisir de flirter. Mais là, j’ai plus du tout envie de les écouter. Ça m’amuse de les taquiner, et quel intérêt y a t-il à séduire si je ne peux plus m’amuser ? C’est ma façon à moi de leur apporter des émotions que de les taquiner et de leur raconter des blagues idiotes et des histoires saugrenues ! Et ça me permet également de faire le tri entre les filles marrantes et celles qui le sont moins.

    Merci et bravo à celui qui m’a lu jusqu’au bout. Je sais que mes commentaires sont souvent assez longs. Mais que voulez-vous ? Une fois lancé, je suis trop fainéant pour m’arrêter ;)

    Encore merci pour cet article qui tombe à pic Sylvain. Et même si il ne tombait pas à pic, ça aurait toujours été un superbe article tout de même.

    PS : Juste une dernière petite chose. À un moment tu dis qu’après avoir passé une soirée à se prendre des râteaux et qu’on commence à ne plus avoir qu’envie de rentrer chez soi, tu nous conseilles, d’aller quand même aborder une fille, parce que ce serait à ce moment là que c’est le plus important. Mais Sylvain, après une soirée comme ça, on est complètement vidé, on a plus aucune énergie ni aucun charisme. La fille va le sentir et c’est le râteau assuré, justement. Et vu qu’on a pas le moral, ça risque de nous briser encore plus. Là, j’ai vraiment du mal à comprendre pourquoi tu nous conseilles ça…

    • Kheldar dit :

      Je dois rajouter que la frustration est principalement causée par les autres. Oui je sais, c’est facile de rejeter la faute sur les autres, mais je m’explique.

      Par exemple, quand on s’entraîne au tir au but, seul, peu importe si on ne marque que 1 fois sur 10. On se dit que le prochaine tir sera meilleur. Le lendemain on réussira 2 fois sur 10, puis 3 fois sur 10 et on appréciera pleinement de voir une progression.
      En revanche, si juste à côté de toi, un autre type s’entraîne et réussit ses coups 9 fois sur 10, là forcément tu vas te mettre à rager. Tu progresses peut-être, mais moins bien que lui. Quand tu rates un tir, au lieu de te dire que le prochain sera meilleur, tu te focalise trop sur les capacités de l’autre et ça t’énerve.

      En séduction c’est pareil. Quand tu te prend pleins de râteaux dans une soirée, tu dis que ce n’est pas grave, ça t’as endurci après tout, la prochaine fois tu seras prêt. Mais par contre, quand ton voisin réussi du premier ou du deuxième coup, là t’as plus du tout le même point de vue, et tu commences à perdre confiance en tes capacités.

      La meilleure chose à faire dans ces cas là ? Ne pas faire attention aux autres et ne se focaliser que sur soi. Mais il faut admettre que c’est pas toujours évident quand tous tes potes y arrivent au bout de deux ou trois essais et que toi tu galères, comme si tu devais lutter pour garder la tête hors de l’eau, pendant que les autres se sentent comme un poisson dans l’océan.
      Enfin, ce n’est pas valable uniquement en séduction. Quel que soient les domaines, travail, sport, le fait de voir les autres progresser plus rapidement que toi, alors que tu as l’impression de faire plus d’efforts qu’eux, c’est juste frustrant et énervant.

    • Sylvain dit :

      Tout a fait d’accord avec toi! Apres on ne voit que le produit fini. On ne sait pas quel est le niveau du mec, ou il en est, s’il a galéré avant etc. Ce qu’il faut faire c’est travailler sur soi pour trouver le truc ou on se sent nous comme un poisson dans l’eau. Et il y en a forcément un :)

    • Sylvain dit :

      Hello Kheldar,

      Haha tu commences à me connaitre, à chaque fois que je peux le placer, je ne me prive pas car c’est vraiment un petit livre qui fait réfléchir. Ca devrait etre le livre de chevet de tout le monde ici:) Tu vois, le truc c’est que je pense qu’il faut bien se connaitre. l’idée c’est de capitaliser sur ses points forts et d’essayer petit à petit de renforcer ses points faibles.

      Donc qui a dit que la plupart de ses rencontres devaient avoir lieu en boite ou autres? Je suis comme toi, c’est vraiment pas l’environnement dans lequel je peux exprimer le meilleur de mon potentiel. Donc prendre du recul c’est ca aussi, trouver un canal de rencontres qui sera meilleur pour toi : internet, le sport, la rue, le travail, les soirées entre amis… Si tu mises tout sur le night pick up alors que tu ne t’en sors pas, c’est sur que tu vas vite déprimer.

      Par contre là ou ca devient intéressant, c’est de se dire qu’on n’est pas bon en NPU mais qu on travaille pour s’ameliorer. Donc on arrive en soirée en sachant qu’on ne va prendre que des rateaux mais que ce sont des tests. Il faut avoir le bon état d’esprit pour ne pas se faire impacter. Se dire bon voilà  » ce soir je vais en prendre plein la pomme mais de toute façon, c’est pas la meilleure façon de rencontrer des filles pour moi donc quoi qu’il arrive, ce n’est que du bonus ». C’est là que la tentative de plus porte ses fruits ;)

    • Kheldar dit :

      En effet. Qui a bien pu décréter que les rencontres devaient absolument avoir lieu dans les bar et les boîtes ? D’ailleurs c’est même écrit dans le Manuel du Guerrier de la Lumière :
      « C’est une chose de penser que l’on est sur le bon chemin, une autre de croire que ce chemin est le seul. »

      Comme tu le dis si bien, étant donné que les bars et les boîtes ne sont pas un environnement qui me permettent d’exploiter au mieux mon potentiel, autant y aller sans se soucier du résultat. D’ailleurs, ça aussi ça me fait penser à un passage du Manuel du Guerrier de la Lumière :
      « Le guerrier ne se préoccupe pas des résultats. Il examine son coeur et demande : « Ai-je mené le Bon Combat ? »
      Si la réponse est positive, il se repose. Si la réponse est négative, il saisit son épée et reprend l’entraînement. »

      Et oui Sylvain, tu n’es pas le seul à être tombé amoureux de ce livre ;)

    • Sylvain dit :

      Je pense que c’est le meilleur livre qui existe de développement personnel. Tout y est :)

  • Sim dit :

    Article très riche comme d’hab Sylvain. Seulement j’ai un problème ! Mon target va déjà à la fête foraine avec son meilleur ami elle ne peut y aller qu’une fois… donc je sais pas : soit je dis que je vais avec pour être quand même avec elle ou alors je propose un autre truc juste nous deux pour que ce soit plus intime… vous en pensez quoi ?

    • Sylvain dit :

      Hello Sim,

      Merci à toi! Pour ma part je dirai les 2 mon général. Tu vas avec eux à la fête foraine. Puis tu vois si à un moment tu peux l’isoler et tu lui proposes un date pour un autre jour rien que vous 2. Emballé c’est pesé :)

  • Algerino dit :

    J’ai beaucoup apprécié cet article (je ne dois pas être le seul à le penser mais j’ai l’impression qu’il a été écrit pour moi).

    Petite question tout de même par rapport à l’écoute :
    – Ne pas assez écouter une femme cela peut nous faire perdre une occasion mais trop l’écouter = Friendzone à un moment donné. Equation complexe…

    Enfin, je suis d’accord sur le fait que comme dans tout domaine de la vie il y a une part infime d’injustice. Lorsque la question  » Pourquoi les autres et pas moi  » est posée, c’est inconsciemment  » Pourquoi deux individus lambda font strictement la même chose, et ça va passer pour l’un mais pas pour l’autre « .

    Positive attitude on va dire que c’est ce qui fait le charme de la vie…

    Salutations ;)

    • Sylvain dit :

      Merci Algerino ;)

      Je me disais bien que tu pourrais te sentir concerné par celui là :) Pour l’écoute, c’est comme de tout, c’est un dosage. Il faut la mettre à l’aise et lui montrer qu’elle peut avoir confiance et qu’elle peut compter sur toi. Par contre, oui il faut éviter de tomber dans la friendzone. Selon moi, la clé pour ça, c’est d’afficher tout de suite pourquoi tu es là et quelles sont tes intentions. Tu montres bien que tu es là pour la séduire et ensuite tu peux avoir de grandes phases d’écoute sans risquer de basculer du mauvais coté ;)

  • Clem 2.0 dit :

    C’est un excellent article (que je n’aurais pas appelé comme ça ^^) qui mériterait de toujours apparaitre sur le site, tous les jeunes séducteurs devraient le lire au moins une fois.

    A la question que tu pose à la fin, ça m’est arrivé cette année comme tu le sais puisque j’en ai parlé dans un autre commentaire sur un précédent article. Et au final j’ai appliqué tout ça sans savoir que c’était la bonne méthode, et franchement, quand on voit où j’en suis maintenant, c’est la meilleure des choses à faire, lâcher la séduction pour s’occuper d’autre chose !!
    (en parlant de là où j’en suis, hier, grosse soirée, j’ai dansé mon premier collé serré, avec une amie qui n’avait jamais dansé avec moi, je sais pas si je commence enfin à être plus attirant ou pas, mais c’est cool c’est motivant :D (et ça donne la gaule aussi XD))

    Bref, quand on à l’impression que tout va mal, il faut arrêter ce qui ne va pas, lâcher ce domaine et aller voir ailleurs !!

    • Sylvain dit :

      Hello Clem,

      Effectivement, ton parcours est sans doute un bel exemple. Quand on ne s’en sort pas, mieux vaut prendre du recul et faire autre chose. Même si on a pas l’impression de progresser, c’est malgré tout le cas, car on évolue, on fait autre chose et quand on en revient à la séduction, on a un oeil nouveau. ALors qu’auparavant, on faisait sempiternellement la même chose sans résultat. Donc ne pas hésiter à se recentrer sur soi :)

  • Rising dit :

    Salut la team.
    En voilà un article qui est tres realiste et constructif. Un article qui est murement reflechi et qui nous incite tous à nous retirer de la pression. C’est tres sage selon moi ce que tu ecris et cela me fait du bien car la simplicité est de mise. Quand ca bloque trop c’est bien de prendre comme une retraite et apprendre A ETRE HEUREUX SEUL.
    Mille fois oui à cette idee qui est l’une des importantes selon moi.
    A bientot la team.
    Et si vous faisiez un article sur la dependance affective ?

    • Sylvain dit :

      Hello Rising,

      Merci pour ton témoignage! J’espere que cela peut vous aider à y voir plus clair! La dépendance affective, effectivement, très bon sujet, je vais y songer!

  • Suitsmoi dit :

    Bel article Sylvain! Je te remercie et par la même occasion je souhaite expliquer un peu mon vécu, qui ressemble étrangement au tien..
    Il y a quelques temps je me prenais vraiment des râteaux méchants et que ça, je croyais effectivement que mon game ne comportait pas de faille, où alors assez peu pour attirer au moins une belle fille. Je m’en prenais plein la tronche, à voir des filles que je convoitais partir avec des mecs qui à mes yeux n’avait même pas du tout de game, étaient vides et absolument dénués d’intérêt. Puis j’ai réfléchi et j’ai appris des choses extraordinairement positives : ce gars que j’étais qui voulait du résultat, qui méprisait les mecs en couple et les filles qui étaient par une force divine avec ces débiles, qui cherchait à dépasser les autres et prouver qu’il était attirant, lui, enfin, qui se torturait à chercher des solutions pour être aimé, ce mec là comptait sur les filles pour soigner son ego qu’il avait lui-même mis à mal. J’ai dès lors lâché toutes mes convictions à propos de la séduction, des femmes, des couples et ai tout abandonné. Maintenant je suis toujours seul mais je suis capable de voir une fille sans imaginer sortir avec elle, capable de me réjouir du bonheur de n’importe quel couple, même le plus improbable, capable de souhaiter que tout le monde se rapproche, s’aime, même si moi je ne plais à aucune fille. Ce recul m’a apaisé, m’a appris à me suffire à moi-même et a détruit toute la jalousie que je pouvais contracter. Je suis super heureux maintenant, mais je ne reprendrai en aucun cas la séduction car on peut tous plaire à quelqu’un d’autre sans rien faire du tout, sans avoir rien préparé et sans même connaître un seul élément sur la séduction. On l’a tous fait quand on était petit, c’est arrivé alors qu’on était le plus naturel qu’on a jamais été et on n’avait jamais réfléchi à mieux séduire.

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Merci pour ton témoignage! C’st pour cela qu’Artdeseduire, c’est plus un site de développement personnel qu’un site sur la séduction. On vous apprend a être vous meme et à etre fort. C’est comme ça que les résultats en séduction suivront, bien plus qu’en essayant des techniques pour séduire! Ne l’oubliez jamais, la matière première, c’est vous meme :)

  • Sam dit :

    Salut,

    Effectivement je pense me retirer un bon moment de la séduction…Voici pourquoi:

    -à 21 ans j’ai seulement un bac S (je me suis sorti les doigts en rentrant en septembre dans un bts compta avec stages dans un paradis fiscal)
    -les très rares fois ou une fille s’est interessée à moi elles se sont,pour des raisons plus ou moins « valables » détournées de moi
    -j’ai très peu de potes,peu voyagé,peu de centres d’intérets (la encore j’essaie de sortir un max ces vacances)

    Qd j’aurai mon bts,mon travail,des potes,de quoi me payer des loisirs et des vacances (d’ici 2/3 ans),la je pourrai prendre les filles comme du bonus.Mais pour l’instant l’enjeu est trop important…

    • Sylvain dit :

      Hello Sam,

      Effectivement, commence par construire la vie qui te rend heureux et le reste suivra. Si tu sens que ca te mine trop, prends une pause et profites en pour vivre de nouvelles expériences et faire le point. Tiens nous au courant!

  • jkl dit :

    Salut à toute la team, super article Sylvain

    Mon problème est un peu différent même si je suppose que c’est en grande partie la faute de mon inner game inexistant…j’ai gamé plusieurs filles ces derniers temps et même si je deviens de plus en plus naturel avec elles, je bloque toujours au même point. J’ai énormément de mal à savoir si j’en fait trop ou pas assez et quand il faut agir ou ne pas agir. Vu comme ça c’est beaucoup de manque d’expérience et peut être de manque de confiance. Pourtant et c’est assez bizarre, les gens ont tendance à trouver que je suis très confiant et ne le remarque même pas.

    Cependant, je sais que je plais et que ces filles là m’apprécient. Elles n’arrêtent pas de me forcer à les garder comme amies. C’est un bon point en tant qu’individu appréciable et aimable mais assez mauvais pour la confiance en tant qu’homme sexué.

    Je demande donc ce que je peux faire. Est ce que je dois réellement arrêter la séduction pour un moment ou bien accepter de confier à ces dames ces quelques peurs et au lieu d’en faire des cibles j’en fait des alliés? Bien sûr je tente de continuer mon game après mais je ne serai plus forcément alpha.

    Qu’en pensez vous?

    Jkl

  • Antoine dit :

    Salut les pros,
    J’ai un petit probleme pour draguer: quabd il s’agit de.lacher un « je t’aime », mon corps refuse de le faire malgre le fait que je sache parfaitement que la fille en face attends ca (eye contact + body language).
    Comment faire?

  • Alex dit :

    Cela fait 10 ans que je me prends rateau sur rateau.

    Alors j’ai lu l’article pleins d’espoirs mais en fait c’est un peu ma vie, parce que j’ai pris du recul pour ma carriere, maintenant je suis riche par exemple mais toujours autant de filles, pourtant y a 10 ans j’etais plus que needy… j’ai progressé…. mais evidemment en 10ans j’ai passé le niveau qu’il fallait!

    A part me conseiller de voir un psy(ce que j’ai d’aulleurs deja essayé durant ces années) il reste quoi?

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)