Publié dans Inner game, par lex le 21/06/2010

C’est l’une des grandes forces des adeptes de la procrastination, et vous me direz si j’ai raison, parce que j’ai longtemps été comme ça.

Je rêvais éveillé ce que je voulais vivre.

Je voulais la nana là-bas ? Pas de problème, une excuse, un rêve, un regret.

Heureusement, j’ai bien changé, j’espère que cet article vous aidera à en faire de même pour vous.

Lire la suite...

Publié dans Inner game, par lex le 14/05/2010

Comment convaincre que son produit est génial si vous n’y croyez pas ? Car, oui, la séduction, c’est savoir SE vendre.

La séduction est aussi une science et pas qu’un art. Pour bien vendre son produit, il faut y croire, et savoir parler avec le cœur.

Vous ne vous vendrez pas si vous ne vous aimez pas.

Oui mais, Lex,…

comment qu’on fait pour s’aimer ?

Lire la suite...

Publié dans Inner game, par Playboy le 06/04/2010

Derrière ce petit clin d’œil à Jean Claude Van Damme, (désolé je ne vous expliquerai pas encore aujourd’hui sa théorie :)) voici un petit article qui complète la trilogie des incertitudes en séduction avec « draguer lorsque l’on est timide » et « maîtriser sa peur de l’approche ».

Aujourd’hui je vais tenter concrètement de répondre à toutes les questions qui envahissent notre esprit en phase de séduction.

Lire la suite...

Publié dans Drague, Inner game, par Art de Séduire le 19/03/2010

L’objectivité dans la séduction est un thème qui mérite d’être rappelé. Vous constaterez que les hommes qui ont du succès auprès des femmes sont ceux qui tentent de rester objectives tout au long de la relation et ce à partir de l’opener.

Si vous prenez le temps d’étudier les rapports les plus intéressants que vous avez les filles que vous séduisez, vous remarquerez que l’une des premières choses qui rend l’interaction agréable, c’est le fun!

Quelqu’un qui s’amuse avant tout et qui prend plaisir à séduire aura toujours plus de succès. Tout simplement parce que pour s’amuser il faut garder l’esprit clair et zen et donc rester objectif.

Lire la suite...

Publié dans Inner game, par Art de Séduire le 15/03/2010

Constatant la demande croissante d’articles orientés développement personnel, le staff du site (et du forum) a décidé de vous livrer des pistes de réflexions pour s’améliorer, gagner en confiance, avoir un meilleur style de vie.

Ce premier article ouvre la voie, j’espère qu’il vous sera utile.

L’un des grands problèmes de notre temps, je crois, c’est la vue à court, moyen, long terme. Et c’est l’affaire de chacun. De l’étudiant paumé dans ses études à l’ouvrier spécialisé qui a passé 20 ans dans la même usine, beaucoup ne savent pas réellement ce qu’il y a après.

Lire la suite...

Publié dans Drague, Inner game, par Art de Séduire le 26/02/2010

Elle avait les cheveux long et noirs, ses yeux étaient d’un bleu si profond qu’en les regardant on aurait pu se noyer dedans. Quand elle souriait, je voyais des dents blanches comme la neige, et des lèvres pulpeuses d’un rouge vif comme une poupée. Pour finir, sa taille ressemblait à celle d’un mannequin.

En plus de ça, elle avait une personnalité d’or… j’ai perdu le contrôle.

Oui, j’ai perdu le contrôle. Pour la première fois de ma vie, et après pas mal d’années, je ne me suis pas senti aussi faible devant cette créature au charme irrésistible et magistral !

Lire la suite...

Publié dans Inner game, par Boris (Maxx) le 17/02/2010

Pour changer, un article court sur ADS ; pas besoin d’en écrire des tonnes sur le côté needy qu’ont beaucoup d’hommes.

Etre « needy » veut littéralement dire « être dans le besoin » en Anglais. En matière de séduction et de relation, cela veut dire être dans le besoin d’un point de vue émotionnel.

C’est attendre quelque chose de la part de la fille que vous draguez (un appel, un rendez-vous, un baiser, etc…) et être désespéré de l’obtenir.

C’est l’un des traits qui tue le plus l’attraction.

Lire la suite...

Publié dans Inner game, par lex le 15/02/2010

Vous me direz « On a pas déjà vu ce titre quelque part ? » Si si. Mais on n’a jamais assez de solutions pour se sentir mieux dans le monde actuel.

Et puis, moi, quand ça va pas, j’écris un « remonter la pente ». Celui-là sera probablement un peu plus humain. Plus vrai… En tout cas, c’est un article très personnel que je vous livre aujourd’hui.

Je vais probablement revenir sur ce que j’ai dit précédemment, mais disons qu’il m’a fallu prendre en compte pas mal de choses, et j’étais vraiment tombé bien bas.

Lire la suite...