Comment vous Motiver à Draguer sans vous mettre TROP de Pression ?

Publié dans Inner game par
ArtDeSeduire.Com

stress aborder une fille Comment vous Motiver à Draguer sans vous mettre TROP de Pression ?

Petite citation d’actualité pour démarrer :  « La beauté vient en premier. La victoire en second. L’important, c’est la joie. »
Socrates (le footballeur Brésilien).

Dans cet article de notre invité Blusher, vous découvrirez une analyse fine et une courbe intéressante sur le niveau de motivation optimal pour séduire les filles !

Comment vous motiver à aborder et séduire les filles sans pour autant vous stresser ? La réponse est dans cet article…

Séduire pour le plaisir et la beauté du geste

La citation de Socrates est une bouffée d’air frais dans une culture ultra-compétitive où le résultat prime sur la manière. Certains matchs récents en furent une bonne illustration. Paralysés par la peur de perdre, les joueurs se focalisent sur l’enjeu. Ils en oublient de prendre des risques et de créer du beau jeu. Ce n’est pas sans rappeler ces hommes qui de peur de prendre un râteau préfèrent botter en touche. Le problème de beaucoup d’hommes est de se focaliser sur le résultat et non sur le plaisir de flirter.

Dès lors qu’on se concentre sur le plaisir de jouer, on se débarrasse de bien des interférences qui réduisent l’expression de vos talents (humour, sexualisation, connivence etc.)

Ces talents de séducteurs se développent bien sûr avec la pratique et l’expérience. Vous le savez, cela demande quelques efforts pour affirmer et développer sa personnalité, sa façon de communiquer, son sens de la répartie etc. Ces efforts sont d’autant plus faciles à consentir qu’on est motivé par le jeu lui-même et non par la victoire.

Une étude célèbre menée auprès d’une classe d’école primaire a révélé quelque chose de fondamental. Si l’on accorde une récompense aux gamins à chaque fois qu’ils dessinent avec des feutres, ils s’y adonneront plus souvent et progresseront plus vite que les autres. Si maintenant on retire la récompense, ils s’en désintéressent, se découragent et ne touchent plus à leurs feutres. Dans le même temps, le reste de la classe, ceux qui n’ont pas été récompensés, continue à s’en servir et leurs compétences progressent plus durablement.

Quand on est motivé par le plaisir qu’on retire d’une activité et non par le score ou la récompense, la motivation est plus durable. On est plus enclin à persévérer dans l’apprentissage.

Appliqué à la séduction, cette leçon est d’autant plus vraie. En effet, au football deux équipes s’affrontent pendant tout le match pour déterminer le vainqueur. Rien de tel en séduction. Aborder une fille ou passer deux heures à faire connaissance n’a rien d’une compétition, tout d’un travail coopératif. Le but n’est pas de gagner à ses dépens mais d’arriver à passer du bon temps ensemble.

Et le résultat, on s’en fiche alors ?

Comprenez-moi bien, je ne suis pas en train de dire que l’idée de coucher avec une fille n’est pas un objectif valable et motivant. Pareil pour le fait de demander un numéro de téléphone. Je suis le premier à rager quand un coaché vient de parler 10 minutes avec une passante et repart en oubliant de lui demander son numéro.

« Gagner ce n’est pas tout, c’est la seule chose » Luis Fernandez

Sans aller jusque-là, avoir les yeux qui brillent pour atteindre un objectif, c’est un sacré coup de turbo. Il suffit pour s’en convaincre de voir Robben filer vers le but à 37km/h. Vous croyez qu’il déploierait autant d’énergie pour un match de gala ?

La performance est en effet optimale quand on ressent un certain niveau d’excitation quant à la réalisation de l’objectif. Ce n’est pas moi qui l’affirme, ce sont les travaux de Yerkes et Dodson qui ont donné lieu à cette courbe :

performance vs stress 498x325 Comment vous Motiver à Draguer sans vous mettre TROP de Pression ?

Une dose d’enjeu peut aider à accéder à votre plein potentiel. Le secret consiste à être motivé mais pas stressé au point de paniquer.  Au top de la courbe, vous êtes dans le flow : motivé par l’enjeu, par le challenge et en même temps vous trippez comme jamais. Vous vous éclatez, ça se voit et ça se sent. Un bon indicateur en est que dans ces moments, vous perdez la notion du temps ; il semble élastique. Tout semble possible.

C’est aussi ce qui se passe quand on ressent un coup de foudre. Je n’avais aucune idée au moment d’initier la conversation avec cette jolie Allemande que je regarderai un quart de finale de Coupe du Monde avec elle cinq heureuses années plus tard. A posteriori, je réalise qu’il fallait répondre présent et ne pas manquer d’un zest de folie pour ne pas se laisser impressionner par le champ des possibles.

Desailly en parle très bien quand il raconte les deux dernières minutes de la finale de l’Euro 2000 contre l’Italie.

« Avant ce but, à aucun moment, je ne me pose des questions; d’habitude, tu as ce stress, tu te dis: « Il reste deux minutes, on va perdre… » Là, non, j’étais dans une espèce de bulle, une forme d’inconscience, complètement dans l’instant présent à faire le job, comme si je survolais le match et qu’il n’y avait pas de chrono.»

Sous certaines conditions la promesse d’une récompense peut accroître la performance et la créativité.  Il ne faut donc pas nier l’importance du résultat escompté et de la pression qui y est associée : elle contribue pleinement à l’expérience.

Dans la pratique : trouver une motivation équilibrée

En matière de séduction, le beau jeu produit généralement des résultats. Un homme confiant, drôle et créatif a de bonnes chances de captiver une fille. A l’inverse, celui qui considère tout ce qui précède le sexe comme une étape ennuyeuse n’est pas prêt d’arriver à ses fins.

Pour reprendre la citation de Socrates : beauté du geste, victoire et joie doivent donc être réunies.

Voici des pistes si vous avez le sentiment que vos efforts ne sont pas (encore) récompensés.

  1. Listez par écrit ce que vous aimez dans le fait de draguer (indépendamment du résultat). Dans le même ordre idée, je demande depuis des années à mes clients de noter les moments agréables, encourageants ou cocasses qui émaillent leur quotidien.
  2. Développez des relations autour de votre activité d’apprenti-séducteur. L’amitié avec votre wingman, des potes célibataires et fêtards ou un bon rapport collaboratif avec votre coach favoriseront votre motivation intrinsèque.
  3. Progresser en s’amusant : Trouvez des challenges et essayez des choses nouvelles. Aborder des touristes en recyclant des répliques de film par exemple ou offrir des fleurs à une inconnue.
  4. Jouez ensemble.
  5. La fille que vous abordez n’est pas votre adversaire. Elle joue dans votre équipe. Votre adversaire commun, c’est la grisaille et l’anonymat du quotidien. Eclatez-vous !

Apprenez de vos erreurs. Gagner ou perdre importe peu. Mais répéter sans cesse la même erreur peut devenir rapidement frustrant. Demandez-vous ce que vous avez bien fait et ce que vous auriez pu mieux faire (ou différemment).

Ce sont quelques-uns des principes que j’applique en bootcamp. Rejoignez notre prochaine session et livrez le match de votre vie !

Jean-Baptiste Trannoy aka. Blusher – Fondateur de Blusher Seduction

banner parler aux femmes Comment vous Motiver à Draguer sans vous mettre TROP de Pression ?
banner parler aux femmes Comment vous Motiver à Draguer sans vous mettre TROP de Pression ?
Banner 50phrases Comment vous Motiver à Draguer sans vous mettre TROP de Pression ?
Banner 50phrases Comment vous Motiver à Draguer sans vous mettre TROP de Pression ?
Bann TechniqueAstucieuse v2 Comment vous Motiver à Draguer sans vous mettre TROP de Pression ?
Bann TechniqueAstucieuse v2 Comment vous Motiver à Draguer sans vous mettre TROP de Pression ?
banniere 2 Comment vous Motiver à Draguer sans vous mettre TROP de Pression ?
banniere 2 Comment vous Motiver à Draguer sans vous mettre TROP de Pression ?
42 COMMENTAIRES
  • Yoh' dit :

    Super article !
    Depuis que j’arrête de penser trop drague ou au résultats c’est quand même beaucoup mieux dans la tête et en date.

  • Idriss dit :

    C’est clairement l’un des article les plus intéressant sur la séduction qui m’est été donne de lire ! Ce concentré sur le plaisir de jouer plutôt que le résultat ! Je pense néanmoins, que pour un débutant qui n’a pas l’habitude du contact avec les filles, le stress est obligatoirement présent. Reste a répété l’action jusqu’à que ce stress disparaisse, puis ce concentré sur le plaisir ide communiqué !

    • Blusher dit :

      Merci Idriss, ton compliment me touche. Clairement, la pratique et l’expérience permettent de relativiser en faisant appel au souvenir de situations similaires.

      Cela dit, il faut que cette pratique soit constructive et permette d’apprendre de ses erreurs comme je le mentionne en fin d’article.

  • Yelsew dit :

    L’un des tous meilleurs articles sur ADS (selon moi) ! Bravo Blusher, j’aime beaucoup le parallèle avec le football.
    Question : ça a été rédigé avant ou après la demi-finale Brésil-Allemagne ?

    • Blusher dit :

      L’article a été rédigé quelques heures avant le quart de finale France-Allemagne. Ma partenaire étant Allemande, nous avions juste envie de voir un beau match sans nous prendre la tête sur le résultat final. L’idée est venue de là.

      A posteriori, on s’est bien tiré, j’aurais pu être Brésilien :)

      A noter d’ailleurs que le Brésil a lourdement chuté hier peut-être en partie à cause de la pression excessive autour de ce match (11Mds d’investissement, tout un pays qui voulait effacer l’humiliation de 1950, un joueur-clef à l’hosto etc.)

  • Chuck_du77 dit :

    Super article merci beaucoup

    Effectivement draguer sans se mettre la pression c’est pas simple. Mais j’y arrive depuis quelques mois. En à peine plus d’une mois en allant sur Paris de temps en temps j’ai NC 4 filles. Il y en a une je la vois plus comme une pote. Deux autres (des jumelles) c’est trop compliqué. Mais la dernière c’est bien engagé. Tout ce qu’il faut c’est se dire qu’on est là pour passer un bon moment le reste c’est du bonus. On apprend à se connaître on passe un bon moment (on perd la notion du temps). Au final le NC a été naturel. Pour moi un ancien timide qui était en dépression c’est un grand progrès. Ce qu’il faut une bonne dose de courage, de l’énergie, de l’enthousiasme et le sourire. Je pense que le sourire est vraiment la plus grande arme pour aborder les gens dans les transports. Souvent on est enfermés dans une petite routine durant une journée et on peut être un peu las. Rencontrer un mec qui sourit et avec qui on passe un bon moment sera agréable pour une fille. Cela lui changera les idées et mettra un soleil dans sa journée. Elle s’en souviendra et si on sent que ça peut passer on tente le NC.

  • Solires dit :

    Hahaha ! Pendant mon premier SPU j’ai décidé dès que j’ai vu la fille que j’irais la draguer, sans raison : A ce moment-là, mon plexus solaire s’est mis à gonfler et ça s’est vraiment bien passé. Du coup avec la pnl j’ai ancré ce sentiment trop cool avec un geste. C’est cool, même pour d’autres choses !

  • ROBOBABO dit :

    « Le secret consiste à être motivé mais pas stressé au point de paniquer ».
    Super, et tu m’explique comment toi tu arrive à gérer une chose comme la dose de stress ? A moins d’avoir le contrôle de tes sécrétions hormonales, je vois pas comment tu fais …

    • Mr. D dit :

      Le stress est quelque chose que tu peux gérer. Par exemple quand tu vas prendre la parole en publique, tu est stressé et c’est normal, mais tu peux arriver réduire le stress en prenant de grandes inspirations. en essaiyant de relativiser ( « je connais le sujet », « je peux le faire », etc… ), etc.. Meme chose avec les filles. En plus, plus tu t’habitue à une situation stressante moins tu seras stressé lors de cette situation.

    • Blusher dit :

      Le stress n’est pas un phénomène purement biologique. Une situation donnée provoque du stress est vécu pour chacun de manière subjective. L’approche cognitive et la prise en compte du psychisme permettent justement de moduler le stress ressenti et in fine, la performance.

      Les premières fois, l’anxiété peut être très grande et les émotions puissantes. C’est précisément lors de ces premières expositions qu’il est intéressant et constructif d’aider la personne à relativiser les événements, à développer l’estimation qu’elle fait de sa capacité à influer sur les événements situation (développement des compétences). Cela lui permettra de faire face de manière sans cesse plus sereine. J’espère que cela répond à ta question

  • Gecko dit :

    Si John Alexander, dans son e-book « Comment devenir un Male Alpha » a écrit : « Souvenez-vous, vous ne recherchez aucun résultat particulier. » il ne faut évidemment pas le comprendre comme si le game n’avait aucun objectif, généralement sous telle ou telle forme de close autour duquel le jeu se construit.
    La différence, c’est qu’un objectif, c’est a priori, alors qu’un résultat c’est essentiellement a posteriori.

    C’est comme ceux qui s’imaginent que la confiance en soi vient de la somme des victoires passées, comme du score des closes totalisés, qui font du chiffre. Erreur fondamentale. Nuance très importante : il faut alors parler d’estime de soi en se référant à la terminologie de cet article : http://fr.wikipedia.org/wiki/Estime_de_soi

    L’estime de soi due à l’expérience est certes un énorme atout, mais ce n’est pas la confiance en soi, l’Inner Game caractérisant l’Alpha Male.
    J’ai trop vu les deux notions confondues au détriment des débutants ou de ceux qui traversent une période « sans ». Ou des players qui voient (comme par hasard) leur courage s’effondrer parce qu’après une série de victoires, ils connaissent une série d’échecs. Leur game était certainement bon mais basé sur un Inner Game insuffisant. D’où l’idée que j’ai toujours défendue qu’on pouvait, du moins en théorie, être PUA sans être Alpha et Alpha sans être PUA, le PUA se définissant justement par les résultats vérifiables déjà obtenus, l’Alpha se définissant par contre par l’Inner Game autoévalué indépendamment des critères extérieurs d’autrui – donc des résultats. John Alexander l’a rabâché : un Alpha ne se juge pas à ses résultats.
    L’article récent « reprendre confiance en soi après une série d’échecs » confirme la pertinence de ces considérations :http://www.artdeseduire.com/inner-game/comment-reprendre-confiance-en-soi
    De ce point de vue, il aurait d’ailleurs été préférable de titrer « garder » (voire carrément acquérir ou au moins renforcer) sa confiance en soi après une série d’échecs et non « reprendre » puisque par définition, une bonne confiance en soi est indépendante des résultats donc d’une série d’échecs. Ou alors reconquérir pas sa confiance en soi mais son estime de soi. Pour clarifier ce qu’est vraiment l’Inner Game, il faut absolument arrêter de confondre ces deux notions.

    Aussi, j’insiste encore en rappelant même ici que l’Inner Game (qui caractérise l’Alpha Male) ne dépend pas des résultats.
    L’Inner Game qui caractérise l’Alpha, c’est la confiance en soi, pas l’estime de soi.
    Et trop de players débutants ou non s’y trompent à mon avis.

    L’exemple de Christophe Colomb qui a découvert l’Amérique, peut être vu comme une allégorie un peu romantique du débutant . Il avait d’abord confiance en lui sans avoir obtenu de résultats préalables du même type. Sa confiance en lui en la matière ne pouvait pas venir d’en avoir déjà l’expérience préalable. Il savait seulement ce qu’il voulait et s’était donné les moyens de l’obtenir, envers et contre une certaine opinion générale d’ailleurs. C’est ainsi une excellente image de l’Inner Game. Ce genre de passionné, d’ailleurs, est même du genre à continuer à essayer quelque chose qui pourtant n’a jamais marché et qui n’a au contraire connu que des échecs préalables… La persévérance par exemple est donc une vertu de la confiance en soi, mais nullement de l’estime de soi basée sur les résultats positifs préalables. C’est là qu’on se rend compte à quel point estime de soi et confiance en soi sont différents en séduction. Les deux aident à séduire, mais dans deux dimensions différentes

    Pour ce qui est la pression des résultats, il faut s’en libérer pour éviter d’être trop à droite de la courbe. Par contre si on a pas d’objectifs, on est à l’extrême-gauche. On peut d’ailleurs être à l’extrême-gauche de la courbe, dans une relative indifférence, mais avec un excellent Inner Game en ayant juste pas envie de draguer et refusant de se laisser influencer. L’influence comparative conduit par contre directement trop à droite, vers la peur et le découragement, en devenant d’une certaine manière « needy aux résultats » (particulièrement en rapport comparatif aux résultats des autres, au regard des autres sur les résultats)… (tout le contraire de l’IG)

    Reste le plaisir du jeu, avec des objectifs.
    Je trouve d’ailleurs dommage d’avoir remplacé la première illustration qui faisant référence au foot alors que c’est un très bon fil conducteur pour l’article.
    Elle me faisait penser au clip de Shakira : Dare (la la la) :http://www.youtube.com/watch?v=7-7knsP2n5w

    Et les résultats on s’en fiche alors ?
    Pour les satisfactions qui vont avec, pour l’estime de soi, pour s’évaluer point de vue technique dans l’Outer Game par rapport à la référence de PUA, évidemment non, les résultats on ne s’en fiche pas.
    Mais pour être simplement bien dans sa peau, pour la confiance en soi, , pour l’Inner Game, par rapport à la référence d’Alpha Male, oui, les résultats, on s’en fiche !

  • gex dit :

    Bel article Blusher.

    L’enjeu nous fait bien souvent perdre confiance. L’idéalisation de cet enjeux aussi, une fille trop jolie par exemple.
    Au début j’avais l’impression de jouer ma vie, et donc je me ramassais. J’étais en perte constante de motivation, et mes résultats étaient plus que médiocres.
    Puis j’ai appris au contact d’autres à prendre du plaisir dans mes approches, à jouer.
    Ne plus regarder la finalité. Puis j’ai commencé à m’amuser, à ne plus voir celle d’en face comme un challenge, mais plutôt comme une rencontre fortuite, et arrivera ce qui doit arriver.
    Du coup je paraissais plus détendu, plus cool, plus sûr de moi et donc plus affirmé.
    La réussite à fini par arriver de manière plus régulière.

    Tu as aussi raison Sur la perte de notion du temps, ce sentiment d’élasticité du moment ou tout n’a plus d’importance. On s’amuse et c’est ce qui importe.
    Et cette sensation est valable dans tout ce qu’on fait à partir du moment ou le plaisir est là.

    Tout ça pour dire que même si la gagne reste la chose la plus importante car l’enjeu en vaut la chandelle, l’art et la manière pour y arriver compte aussi, pour une seule et bonne raison, c’est que dès l’instant ou on prend du plaisir dans ce qu’on fait, on le refera encore et encore et sans contraintes et avec facilités.

    Un jour un ami m’a donné un conseil qui je pensais n’était pas si important que ça.
    Le sourire. Le sourire ouvre des portes, casse des barrières. Il m’a facilité la vie dans mes approches, car sourire = cool. C’est bête comme tout, on y pense pas mais ça peut tout changer.

    • Blusher dit :

      Tu as mille fois raison à propos des effets du sourire. Même un peu forcé au début, il réoriente les pensées et les rend plus légères. Et puis la contagion émotionnelle fonctionne d’autant mieux au moment de parler avec une fille quand on sourit.

  • Caramel dit :

    Salut les gars! Cool l’article. Perso moi aussi quand je drague je me focalise pas uniquement sur le resultat final, mais j’essaie un max de vivre l’instant present et d’y aller au feeling, sans trop me mettre la pression et generalement ca marche bien. Genre viser un ONS en une soirée quand tu debutes, desfois ca marche pas. Par contre la team, et même tout le monde.. Si vous avez des idees d’endroits pour fc ds un village vacances ca m’arrangerait bien ! :/ je precise que je partage la chambre avec ma soeur le soir. (C’est ca quand t’as 17 ans les parents comprennent pas qu’il te faut un peu d’autonomie ahah)Donc chaud !! :// merci d’avance !

    • Sélim dit :

      Hello Caramel, dans un village vacances, soit tu vas trouver la forêt, soit la chambre de ta target…
      Pas évident de trouver des moments d’intimité à cet âge-là ! Courage ! Pars à l’aventure et explore les environs !

    • Caramel dit :

      Salut ! Merci du conseil Sélim. Et notre club est à deux pas de la plage et il y a personne a la plage le soir. (Je sais parce que j’irai au même endroit que la derniere fois). Du coup, est-ce que pour isolation ca le fait d’emmener la fille a la plage et de fc sur le sable ? Mdr

    • Sélim dit :

      Ca le fait Caramel, même s’il faut faire attention au mix « préservatif + sable » !
      Pense à la couverture et à la lampe torche !

    • Blusher dit :

      Nécessité fait loi.
      Quand tu auras rencontré une fille et que le désir sera mutuel et impérieux, je ne doute pas une seconde que vous trouverez la logistique adéquate pour passer du bon temps ensemble. Faites vous plaisir.

    • Caramel dit :

      Pas con pour la couverture et lampe torche! Oui normalement ca serait vraiment la slution de si il y a rien d’autre. Sinon toujours moyen d’aller 20 min ds la chambre d’un pote. Ouais Blusher bah je revois un ex plan cul de là haut du coup pour ca que j’anticipais un peu sur la logistique ! Merci a vous deux de vos conseils alors ! Bonnes vacances!

  • Rising dit :

    Article très intéressant pour ma part. Bonne précision de Gecko concernant l’estime de soi et la confiance de soi.
    Ce serait bien de parler de la dépendance affective dans un prochain article car il est long le chemin de la confiance en soi et de se prendre en main quels que soient les situations.
    J’ai le sentiment que l’on nous enseigne seulement à etre le plus prévisible possible pour pouvoir placer une etiquette.
    ADS ca gère !

  • 103 dit :

    Salut !

    Super article motivant pour l’été :)
    Mais je me demandais si avouer à la target que l’on est un peu timide n’était pas un moyen de se debarrasser d’un fardeau et donc d’être moins stressé, et en même temps de ne pas perdre la target… Qu’en pensez vous ?

    103

    • Sélim dit :

      Hello 103, tout va dépendre du moment auquel tu t’apprêtes à révéler ces infos à la fille.
      Si c’est trop tôt, elle te « tient », elle peut faire ce qu’elle veut. Certains mecs préfèrent attendre d’être sûrs avant de dévoiler leurs sentiments ou leurs intentions…

    • lex dit :

      103 : jouable. Ça se tient. C’est se tirer une demi-balle dans le pied.

    • Blusher dit :

      Flashback il y a quelques années.
      Je rencontre une fille dans la rue. Elle est belle et son sex appeal m’irradie. N’écoutant que mon envie je l’aborde. Malgré l’expérience, je sens une douce paralysie m’envahir. Je ne sais pas vraiment quoi lui dire et j’ai à ce moment le sentiment que ce n’est de toutes façons pas le plus important.

      Aussi, après un compliment sincère et les présentations d’usage, je lui avoue:
      « Moi si bavard d’habitude, je suis presque à court de mots. »

      Une balle dans le pied selon certains.
      Dans ce cas, elle m’a simplement répondu:

      « Moi aussi, je suis émue. C’est pas tous les jours une rencontre comme ça. »

      On a décidé d’aller boire un verre.
      La séduction est un échange d’émotions et quand celles-ci sont belles et assumées, ce serait dommage de les masquer derrière le masque d’un cynisme blasé qui ne trompe personne. Et si le vrai courage, c’était ça?

    • 103 dit :

      Merci pour les réponses! bon du coup je vais attendre avant… ;)

    • Cleopatre dit :

      Et l’amour dans tout ça? La relation? Je ne comprends pas votre objectif les gars! Vous voulez marquer des points auprès des femmes pour vous rassurer? une femme sent de loin le séducteur, et croyez moi c’est pas très intéressant. Voilà, un point de vue féminin Messieurs. Tombée par hasard sur cet article.

  • Ploppo1 dit :

    Un bon article qui motive a draguer sur la plage :)

    D’ailleurs ce raisonement philosophique aOn peut eme rappelle Blaise pascal qui disait à peu près la même chose sur le divertissement: un gain sans jeu n’a pas d’intéret et un jeu sans gain ne vaut pas la peine d’être joué :)

    On peut évidement parler de juste milieu même si moi je préfère un poil plus le jeu que l’enjeu ( pas toujours le cas chez tout le monde ). Et je préfère parler d’adrénaline plutot que de stress pour le stress positif :)

    • Blusher dit :

      Joli rappel d’une citation très appropriée dans ce cas. L’équilibre jeu-enjeu est en effet personnel. Chacun a son vécu, sa personnalité et ses représentations mentales. C’est pourquoi je n’écris pas d’article-mode d’emploi mais, je l’espère, des articles qui permettent de se mieux comprendre pour mieux s’adapter au situations et atteindre ce qu’on croyait impossible… en y prenant un max de plaisir.

  • Raide Boule dit :

    Salut à tous,

    Excellent article. Toujours au top chez ADS.
    Les précisions de Gex & de Gecko m’ont permis aussi de mettre des mots sur quelque chose que je ressens.

    J’ai un exemple sur la différence dont parlais Gecko -> PUA / Alpha.

    J’ai un ami qui EST un PUA, c’est indéniable. Il enchaine, son game est en béton. Il est vraiment impressionnant. J’étais jaloux…

    Par contre et c’est là que le bât blesse. Il est très arrogant.
    Il a parlé un peu de lui.
    A travers son discours on voit apparaître ses failles. Depuis j’ai pitié pour lui.
    Je ne suis jamais condescendant envers qui que se soit. Je vois juste que ce type souffre. Il ne s’en rend pas compte que ses nombreuses conquêtes comblent un vide qui ne sera jamais rempli.
    En cela j’aimerai l’aider mais je crois que son arrogance l’amenera à refuser mon aide. Il me considère comme inférieur…

    Cette distinction devrait vraiment faire l’objet d’un article. Je pense que ça pourrait en aider plus d’un.

    J’aurais aussi une question totalement opposé.
    J’ai cherché sur le forum pas moyen de trouver une réponse convenable.
    Si elle n’a pas lieu d’être dites le moi il y a pas de soucis.

    J’ai un ami qui a parlé de moi à une fille qui est célibataire. Il a dû s’y prendre correctement car elle a accepté de me donner son numéro.
    Je ne sais pas comment elle s’appelle, je ne l’ai jamais vu. J’ai « juste » son numéro.
    Celà fait trois jours et j’aimerais prendre contact mais rien ne me viens à l’esprit.
    Aucun des articles d’ADS n’a vraiment apporté de réponse.
    Comment se remémorez de bons moment quand on en a vécu aucun. :p
    Merci pour votre aide.

    • Blusher dit :

      Appelle-la. Le fait même que cette situation soit inédite et que vous ne vous soyez pas encore vus fournit tous les éléments de conversation et la curiosité nécessaire pour que vous fixiez un rendez-vous.

      Par contre si tu ne l’appelles jamais, tu ne sauras jamais. CQFD

    • Sélim dit :

      Mystère et boule de gomme, joue à l’agent secret, sers-toi des jeux de rôles pour lui proposer un premier rendez-vous qui sortira de l’ordinaire Raide Boule !

    • rétribution dit :

      salut j’ai mon agent matrimonial qui est venu me faire des rapports élogieux au sujet d’une kate middleton il a réussi avoir miraculeusement votre numero mais avant de savoir si on peut étre comme cul et chemise autour d’un verre , je sais pas quoi marquer comme contact j’hésite entre kate middleton et belle inconnue vous avez une préférence particulière ?

  • Raide Boule dit :

    J’ai eu la belle en question.
    J’avais pensé à faire un « qui est-ce » comme le jeux de société. Puis rebondir sur l’enfance derrière.
    Et ça ne s’est pas du tout passé comme « prévu ».
    Un game surréaliste et le tout sans utiliser les jeux de rôles.
    Je l’ai appelé, elle était en train de se brosser les dents. Puis on a trippé là dessus pendant 5 min.
    Les sujets s’enchainaient naturellement, elle relançait en permanence.
    On a passé 15 min au tel, du game cinq étoiles.
    je la vois demain soir.

    Encore merci les gars pour vos conseils. :-)

    Pour en revenir sur l’article.
    J’ai eu une illustration probante sur le terrain.
    Quand ça se passe bien et que sa déroule. On a plus de pression, on discute, on passe un très bon moment.

    • Blusher dit :

      Et si le plus dur était finalement de réaliser que ça peut être aussi simple? ;)

    • Raide Boule dit :

      Finalement elle a annulé. Elle est partie en vacances chez un membre de sa famille…
      Dommage j’avais un très bon ressenti.
      Je vois aps trop comment lui répondre.
      Relancer pour un futur RDV?
      Ou juste laisser tomber genre je m’en fous. Tu as plus loupé que moi. Je suis plus sur cette optique.

      Désolé de polluer les commentaires comme ça. :p

    • Blusher dit :

      Si un ami annulait un rdv pour aller en vacances chez sa famille, tu lui répondrais probablement un truc du genre:
      « Dommage, on se fait ça à ton retour. Passe de bonnes vacances. »
      C’est toujours mieux que de se prendre la tête. En attendant, continue à rencontrer des filles.

    • Raide Boule dit :

      C’est clair, il y en a plein d’autre. :)

  • sky's dit :

    Super article !

    A mon avis, il peut être étendu à tout les domaines de la vie, pas seulement la séduction. Quand on se détache du résultat et qu’on prend du plaisir dans ce qu’on fait, qu’on fait les choses pour le fun, en général on arrive très souvent à de meilleure résultat.

  • Bart dit :

    on fait comment si on n’est pas motivé par le plaisir du flirt ? si on ne trouve pas ca plaisant ? beaucoup de mecs n’aiment pas draguer, mais tous veulent avoir une copine, une relation stable, une fille avec qui partager des moments. Le flirt et l’abordage sont vécu comme des obstacles à franchir pour atteindre ca.

    Toute notre société fonctionne sur l’élimination et l’élitisme.

  • Yiopnope dit :

    je ne suis pas très bon séducteur(pour ne pas dire un royal looser) mais je vais tâcher de prendre plus de plaisir à ce que je fais et suivre vos conseils

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)