Logique VS Emotions : savez-vous parler aux femmes pour les séduire ?

Publié dans Inner game par
ArtDeSeduire.Com

iStock 000004537309 Medium 21 Logique VS Emotions : savez vous parler aux femmes pour les séduire ?

« Ecoute Jennifer, tu me connais depuis trois ans maintenant. J’ai toujours été là pour toi. Pour te tenir les cheveux quand tu vomis en sortant de soirée, pour danser avec toi en attendant que ta target te repère et pour faire les soldes avec toi.

Il y a un truc que je ne t’ai jamais dit… je crois que je suis amoureux de toi et qu’on devrait sortir ensemble parce qu’on aime la même musique, qu’on s’entend bien et que je ne suis pas le genre de mecs qui te fera du mal. Je ne suis pas comme les autres. Je te parle sincèrement, ce ne sont pas que des phrases pour te draguer.

Avec moi ce sera bien, je saurai te rendre heureuse et tu ne pleureras pas. En plus, on veut faire les mêmes études, les mêmes voyages, on est vraiment compatible ! »

Si vous avez déjà tenu un discours qui ressemblait à ça à une fille, il est temps qu’on parle du rôle de la logique et des émotions en séduction.

Alors certes, cette introduction est un peu caricaturale mais vous avez reconnu notre Nice Guy.

Essayer de raisonner une fille, critiquer ses choix passés et tenter de la convaincre ne vous aidera pas à la faire tomber dans vos bras. Pourquoi ? Parce que les filles prennent des décisions fondées sur ce qu’elles ressentent plutôt que de manière logique, rationnelle.

Comprendre les émotions

Pourquoi les femmes ne sont-elles pas plus attirées par la rationalité ? Pourquoi choisissent-elles celui que vous prenez pour un bad boy, un gros con ?

Voici un parallèle que j’aime établir : en début de saison ou avant un match de foot ou de tennis, on évalue toujours les équipes « sur le papier ». Sur le papier, le PSG devrait encore faire un grand championnat, et Monaco qui engage des sommes conséquentes devrait aussi revenir au sommet.

Mais ça, c’est le papier… Un peu comme vous… sur le papier, vous êtes calibré pour gagner !

Vous avez tout pour vous : vous gagnez bien votre vie, vous êtes marrant, vous avez des projets, vous êtes plutôt beau gosse, vous avez la tchatche, vous connaissez du monde et pourtant cette fille refuse de sortir avec vous.

Sur le papier, vous seriez parfaits ensemble mais elle ne ressent pas les mêmes sentiments que vous. J’ai le regret de vous dire que les filles ne choisissent pas sur papier, mais en fonction de ce qu’elles ressentent.

L’image des montagnes russes thermiques.

Imaginez le bonheur des filles comme un thermomètre. Le bad boy, c’est ce sale type qui va faire monter son cœur à 60°, puis à -15° le jour d’après quand il ne répond pas à son texto.

Vous, vous êtes génial avec elle. Vous êtes constant. Avec vous auprès d’elle, son cœur est toujours à 37°, tout va bien. Mais il n’y a rien à raconter à ses copines ! Rien de vibrant ! Rien de fou !

Alors bien sûr, avec quelques efforts, vous réussiriez bien à monter à 40° de temps à autre, mais ce n’est pas suffisant pour elle. Elle veut vivre, elle veut ressentir des émotions !

(Attention généralisation : normalement, avec l’âge, les femmes gagnent en sagesse et commencent à moins aimer les connards, quitte à se rabattre sur un « bon père », un mec assez tiède, mais qui ne la fera pas souffrir…)

Comment se concentrer sur les émotions ?

Il va falloir vous concentrer sur deux étapes de la séduction où les émotions sont importantes pour éviter le piège de la logique : au début, pendant la phase d’attraction, puis pendant la phase de confort, c’est-à-dire la partie où vous apprenez à faire sa connaissance.

Lors de la phase d’attraction, vous devez faire rêver cette inconnue, vous devez l’intriguer, vous devez lui proposer une approche nouvelle et différente de celles des autres mecs. Je ne vous demande pas de passer pour un original, mais de vous démarquer de la concurrence.

Comment faire ? Au choix :

  • Vous pouvez déclencher des émotions visuelles grâce au peacocking.
  • Vous pouvez parler de sujets de conversation qui la changent de ce qu’elle entend d’habitude.
  • Vous pouvez aussi l’écouter, ça changera des mecs stressés qui se changent en moulins à paroles !

Si vous ne le faites pas, vous ne serez que le énième navire qui viendra s’échouer sur les falaises de son bitch shield

Lors de la phase de confort, il va falloir la mettre à l’aise, la mettre dans un état d’esprit positif pour aller plus loin avec vous tout en créant une tension sexuelle. Là encore : de l’humour, du suspense, du storytelling pour avoir toute son attention !

Votre objectif ultime : inverser les rôles en séduction grâce au Prizing. Dans sa tête, ça doit être le chaos, vous devez devenir un challenge pour elle. Il faut qu’elle se demande si elle peut vous avoir.

Et le seul moyen connu pour arriver à ce résultat est de prendre des risques :

  • Prendre le risque d’agir de manière imprévisible
  • Prendre le risque de blaguer avec elle et de lui déplaire
  • Prendre le risque de ne pas être d’accord avec elle
  • Prendre le risque de la qualifier, de douter de sa valeur en tant que fille avec qui vous aimeriez sortir
  • Prendre le risque de vous disqualifier, de montrer que vous n’êtes pas intéressé

Toute votre conversation, toute votre attitude doit viser cet objectif de tension : un coup chaud, un coup froid. De vraies montagnes russes, un coup en haut, un coup en bas. C’est votre imprévisibilité qui fera votre valeur à ses yeux : vous n’êtes pas comme les autres, vous ne vous laissez pas impressionner par sa simple beauté, vous la faites vraiment travailler pour vous séduire !

Vous ne devez pas être le plus intelligent, pas le plus mystérieux, pas le plus fun : vous devez simplement être le plus émouvant !

Insuffler de l’émotion dans une conversation : cas pratique

Prenons un exemple tout simple de conversation. Vous en venez à parler de son travail ou de ses études : le sujet de conversation bateau qui arrive à chaque fois sur le tapis.

« Salut, tu fais quoi dans la vie ? »

La réponse sera 90 fois sur 100 à mourir d’ennui. Elle est coiffeuse, bosse dans la communication, bosse dans l’audit ou en marketing. Pour de vrai, on s’en fout complètement ! Ca ne lui apporte rien, ni à elle, ni à vous !

Connaître son job vous aidera uniquement à trouver des points communs avec elle. « Ah, tu connais un tel ou un tel ? », « Ah, c’est marrant, moi aussi je bosse au marketing, mais chez Samsung » etc.

Aucune valeur. Aucune émotion. Voici des exemples qui vous permettront de mettre de l’émotion là-dedans :

« Et avant de faire ce boulot d’esclave, tu voulais faire quoi ? Et ne me dis pas princesse, ce n’est pas un vrai métier… »

« Et si demain tu gagnais un million d’euros, tu ferais quoi à la place ? »

« C’est qui tes collègues préférés ? Qui fait le meilleur café au boulot ? »

« Et tu n’en as pas marre des tailleurs ? Imagine demain on te dit que tu peux t’habiller n’importe comment au travail, tu t’habillerais comment ? »

A vous de trouver les bonnes questions pour réorienter rapidement la conversation vers le côté fun et positif de la Force.

Si vous voulez compliquer la conversation, ne posez pas de question, n’utilisez que des affirmations, avec un air mystérieux :

« Ah oui, tu es tradeuse ? C’est fou, je te voyais plutôt en robe de princesse en train de cuisiner des cupcakes, en infirmière sexy en train d’aider des gens. J’étais sûr que tu étais une fille sympa avec un cœur, là, tradeuse, tu viens de me briser le cœur… Vas-y, rattrape-toi, je suis sûr que tu as des qualités ! »

Ou encore : « Ah bon, tu t’appelles Sophie ? Mais c’est bizarre… Sophie en grec c’est la sagesse normalement… alors que toi je te vois bien dessiner sur les murs quand tu étais gamine, en train d’espionner tes parents au lieu de faire la sieste… Un peu espiègle… Tu as fait des trucs de dingue quand tu étais gamine ? Des trucs de fous qui auraient pu donner envie à tes parents de te déshériter ? »

A vous d’alterner entre sérieux et absurde, entre conversation d’adultes et rêves d’enfants !

A la fin, il n’y aura qu’une seule question qu’elle ne se posera même pas : « est-ce que je me sens bien avec lui ou pas ? », « est-ce que j’ai envie de vivre plein de moments comme ça avec lui ? »

Si la réponse est positive, si vous êtes agréable et émouvant, vous pourrez sortir avec elle. Si la réponse est négative, ça voudra dire que vous n’aurez pas assez stimulé ses émotions.

Malgré vos points communs, vos envies communes, malgré le « papier », malgré vos amis qui essaieront de vous mettre ensemble, la fille ne cèdera pas devant le poids de la logique. A vous d’apprendre à parler le langage des émotions !

Ça vous arrive d’oublier le fun, les émotions pour devenir logique et chiant ? Racontez-nous un de vos pires fails en la matière… et vos techniques pour vous débarrasser de cette attitude !

Sélim

banner parler aux femmes Logique VS Emotions : savez vous parler aux femmes pour les séduire ?
banner parler aux femmes Logique VS Emotions : savez vous parler aux femmes pour les séduire ?
Banner 50phrases Logique VS Emotions : savez vous parler aux femmes pour les séduire ?
Banner 50phrases Logique VS Emotions : savez vous parler aux femmes pour les séduire ?
Bann TechniqueAstucieuse v2 Logique VS Emotions : savez vous parler aux femmes pour les séduire ?
Bann TechniqueAstucieuse v2 Logique VS Emotions : savez vous parler aux femmes pour les séduire ?
91 COMMENTAIRES
  • Alh dit :

    Superbe boulot Sélim ! Je crois que je suis le 10 000ème mec pour qui cet article a été une révélation (voire une révolution). Je gagne un lot ?

  • Yann dit :

    Superbe article ,
    Je reçois depuis mai 2012 les articles mais n’ai jamais publié , là je me sens vraiment obligé car il m’a permis de sortir avec une fille que je voyais tout le temps qui ne décrochais pas mais appel après les rdv.
    ** (tiré de l’article) :  » Prendre le risque d’agir de manière imprévisible » et « déclencher des émotions « . C’est la clé . Après avoir longtemps cherché comment le mettre en application – En une seule soirée – rigolade, cris …. – elle m’a rappelé – et Je suis nous sommes en couple actuellement. Je le recommande vivement et merci encore pour les conseils…

    • Sélim dit :

      Merci Yann pour ce premier commentaire au bout de 3 ans !
      désormais quand on nous demandera « ça marche vraiment, vos conseils », on pourra renvoyer vers cet article !

  • Antoine Monnier dit :

    Je pense que pour être capable de séduire il est indispensable de pouvoir livrer ses émotions. Nous avons réalisé une entrevue vidéo dans laquelle Svetlana qui est coach et assistante explique comment les personnes qui ouvrent leur monde intérieur à une femme, permettent à celles-ci de voir si il existe une harmonie pour la formation d’un couple: https://www.cqmi.fr/fr/videos-femmes-russie-et-ukraine/item/456-comment-seduire-une-femme-ukrainienne-avec-svetlana-conseils-et-astuces-cqmi

1 2 3 4

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)